Qui sont, à Brest, les voleurs de dossiers médicaux ?

Eh bien, il y a Josette Brenterch, du NPA de Brest, c’est certain, puisqu’elle détient mes dossiers médicaux et plusieurs autres dossiers confidentiels me concernant, sans que je les lui aie moi-même jamais remis, bien entendu – je ne les ai même pas tous et n’en connais pas tous les contenus…

En effet, Josette Brenterch m’a toujours caché qu’elle détenait ces dossiers dont elle précise toujours lorsqu’elle en distribue des copies aux uns et aux autres qu’il ne faut surtout pas m’en parler – des fois que j’arriverais à mettre la main sur tous les faux qu’ils contiennent, ce serait gravissime pour leurs auteurs qui ne tiennent pas du tout à être démasqués et voir toutes leurs entreprises criminelles et crapuleuses se dégonfler d’un coup, avorter avant d’avoir pu produire tous leurs fruits. Ces malfrats risqueraient de plus d’être obligés de répondre de leurs nombreux crimes et délits passés.

Leur copine Josette fait donc en sorte de préserver leurs intérêts.

A cet effet, elle dispose d’une armée de « militants » extrêmement disciplinés, ceux du NPA et de sa cohorte de groupes ou collectifs « antifascistes », que l’on n’est pas près de voir se traiter de « voyous » ou de « délateurs » par Twitter interposé.

Chez ces adeptes-là, personne ne cafte… ou presque…

Force et faiblesse de la Secte, pour croire et obéir aveuglément à leur gouroute, il faut bien qu’ils soient débiles…

C’est ainsi qu’en 2006, l’un d’eux a quand même bien fini par m’en révéler quelques secrets, de ceux qui me concernaient directement et personnellement…

Josette Brenterch est donc en possession de dossiers aussi confidentiels que mes dossiers médicaux, en attestent les témoignages de quelques uns de ses sbires à ce sujet.

Cependant, elle n’y a jamais eu accès par aucun moyen légal, pas plus que tous ceux de ses amis que je sais détenir les mêmes dossiers, par exemple Hubert Casel, Arnaud Hell, André Garçon, ou encore Christiane Voisset, aucun d’entre eux n’ayant jamais exercé dans aucun service médical.

Mais alors, d’où tiennent-ils tous ces dossiers ? Où et comment ont-ils pu les obtenir ?

Gageons qu’un examen attentif de leurs fréquentations puisse apporter des réponses à ces questions.

En voici un aperçu, qu’ils ont eux-même rendu public au mois de février de cette année :

 

http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/colere-de-brest-parole-citoyenne-17-02-2014-10039393.php

Colère de Brest. « Parole citoyenne »

 

17 février 2014 à 08h57 / Patrice Le Berre /

 

Qui sont, à Brest, les voleurs de dossiers médicaux ? dans AC ! Brest la-liste-colere-de-brest-l-humain-d-abord-est_1810317_660x372

La liste « Colère de Brest ! – L’humain d’abord » est composée, à une écrasante majorité, de Brestois issus ou liés à la fonction publique..

 

Après Brest à gauche autrement (Baga), aux municipales de 1995 et de 2001, et La Gauche Debout, à celles de 2008, la gauche « radicale » brestoise est réunie en 2008 sous l’appellation de « Colère de Brest ! – L’humain d’abord ». Ambition : parvenir, cette fois, à franchir enfin le seuil des conseils municipaux et communautaires, en y troublant quelque peu le ronronnement des séances.

« Donner la priorité aux besoins sociaux et environnementaux en privilégiant le débat citoyen ». Telle est l’ambition des animateurs du collectif « Colère de Brest ! – L’humain d’abord », qui ont présenté, samedi après-midi, leurs 55 candidats aux municipales. Soutenue par cinq organisations politiques ? quatre qui sont rassemblées dans le Front de gauche (le Parti de gauche, la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Communistes unitaires et la Gauche anticapitaliste) et le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) ? et rejointe par des citoyens non encartés, la liste est, sur le plan socioprofessionnel, en écrasante majorité composée de Brestois issus ou liés à la fonction publique. Trois secteurs en force : l’enseignement (y compris au travers de candidats retraités et étudiants), la recherche et la santé. Toujours une tradition dans ce secteur de l’opinion. Les représentants du secteur privé, en regard, n’y sont qu’une poignée. Tous les grands quartiers de la ville, en revanche, y comptent des représentants, avec une surreprésentation du centre-ville (22 candidats sur 55, en y intégrant Saint-Martin et Saint-Michel). La liste, dont l’âge moyen des candidats est de 47 ans, compte parmi ses membres des syndicalistes bien connus à Brest comme André Garçon, de Solidaires, et Serge Roudaut, de FO Jabil, ainsi que deux anciens élus brestois : Louis Aminot, « communiste unitaire » et ancien adjoint durant les mandats de Pierre Maille, et Arnaud Hell, conseiller régional LCR de 1998 à 2004.

« Un budget de 10.000 ou 15.000 € »

En campagne depuis près d’un an, le collectif « Colère de Brest ! – L’humain d’abord » compte poursuivre la diffusion de son programme, via la présence de ses candidats sur les marchés, par le porte-à-porte, des distributions dans les boîtes à lettres et via Internet. Le budget de sa campagne est modeste, très inférieur à ceux de ses concurrents. Il est chiffré, par la tête de liste Quentin Marchand, à « 10.000 ou 15.000 €. On espère réussir à ne pas aller au-delà. C’est de l’argent public. Pas question de le jeter par les fenêtres ». La liste annonce encore deux nouvelles assemblées citoyennes d’ici le premier tour des municipales : le 27 février à Horizons (ex-Escale), à Pontanézen, et le 13 mars, au Foyer laïque de Saint-Marc. Un grand rendez-vous, sous forme de conférence-débat ou de meeting, est également en préparation à la mi-mars.

En complément

Je rassure tout de suite mes lecteurs, ces voleurs de dossiers médicaux n’ont toujours pas un seul élu au conseil municipal de Brest, ils n’ont pas obtenu suffisamment des suffrages exprimés au premier tour de l’élection pour être présents au second tour :

 

http://www.lexpress.fr/resultats-elections/municipales-2014-brest-29200_398167.html

Résultats des élections municipales 2014 Brest (29200 – Finistère)

 

Retrouvez les résultats des élections municipales 2014 dans votre ville. Un deuxième tour est organisé si aucune des listes n’a atteint 50 % au premier tour. Seules les listes ayant obtenu aux moins 10 % peuvent s’y présenter. A l’issue du 2ème tour, la liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges. Le reste est réparti à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des voix.

Résultats du 2ème tour

Aucun siège n’avait été pourvu au premier tour.

Liste d'union de la gaucheListe conduite par François Cuillandre (UG)52,71% (22 187 voix)

42 sièges attribués

Liste d'union de la droiteListe conduite par Bernadette Malgorn (UD)47,29% (19 902 voix)

13 sièges attribués

Suffrages

Inscrits:85 609

Abstentions:47,68% (40 819 inscrits)

Votants:52,32% (44 790 inscrits)

Exprimés:49,16% * (42 089 votes)

Blancs ou nuls:3,16% * (2 701 votes)

* calculé par rapport au nombre d’inscrits

Résultats du 1er tour

Aucun siège n’a été pourvu au premier tour.

Liste d'union de la gaucheListe conduite par François Cuillandre (UG)42,46% (17 740 voix)

Aucun siège attribué

Liste d'union de la droiteListe conduite par Bernadette Malgorn (UD)27,65% (11 550 voix)

Aucun siège attribué

Liste d'union de la droiteListe conduite par Laurent Prunier (UD)9,97% (4 165 voix)

Aucun siège attribué

Liste du front nationalListe conduite par Alain Rousseau (FN)9,80% (4 093 voix)

Aucun siège attribué

Liste du Front de gaucheListe conduite par Quentin Marchand (FG)8,16% (3 408 voix)

Aucun siège attribué

Liste d'extrême gaucheListe conduite par André Cherblanc (EXG)1,96% (820 voix)

Aucun siège attribué

Suffrages

Inscrits:85 609

Abstentions:48,65% (41 645 inscrits)

Votants:51,35% (43 964 inscrits)

Exprimés:48,80% * (41 776 votes)

Blancs ou nuls:2,56% * (2 188 votes)

* calculé par rapport au nombre d’inscrits



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo