A Brest, un déconnologe s’attaque aux distributeurs bancaires

http://www.leparisien.fr/bretagne/brest-il-etale-a-nouveau-des-excrements-sur-des-distributeurs-bancaires-02-10-2014-4182591.php

Brest : il étale de nouveau des excréments sur des distributeurs bancaires

 

Publié le 02.10.2014, 17h00 | Mise à jour : 17h25

(Illustration). Un homme a été arrêté jeudi après avoir recouvert d'excréments des distributeurs de billets. 

(Illustration). Un homme a été arrêté jeudi après avoir recouvert d’excréments des distributeurs de billets.  | LP/Vincent verier

 

C’est un récidiviste d’un genre un peu particulier. Un homme a été interpellé et placé en garde à vue jeudi à Brest (Finistère), soupçonné d’avoir souillé avec des excréments plusieurs distributeurs de billets du centre-ville.L’homme, âgé de 53 ans, avait déjà été interpellé et condamné il y a quelques mois pour des faits similaires.

Il avait assuré à l’époque en vouloir au système bancaire. Comme la première fois, il aurait dans la nuit de mercredi à jeudi étalé sur des distributeurs, à l’aide d’une spatule, la matière fécale contenue dans des récipients.

Il avait souillé plus d’une vingtaine de distributeurs en mars

Au total, huit automates auraient été dégradés, selon la police, qui a précisé que l’homme avait été interpellé après le signalement d’un passant.

En mars, il en avait dégradé 17, avant d’en souiller huit autres quelques jours plus tard. Le tribunal correctionnel de Brest l’avait condamné en juin à 4 mois de prison ferme et 4300 euros d’amende. Selon Ouest France, certaines banques avaient dû changer les distributeurs devenus inutilisables.

LeParisien.fr

 

http://www.ouest-france.fr/fait-divers-brest-il-recouvre-encore-dexcrements-des-distributeurs-2870597

Fait divers à Brest. Il recouvre (encore) des distributeurs d’excréments

 

Brest – 13h24
  • Cinq distributeurs automatiques de billets brestois ont été la cible de cet homme en colère, dans la nuit de mercredi à jeudi.
    Cinq distributeurs automatiques de billets brestois ont été la cible de cet homme en colère, dans la nuit de mercredi à jeudi. | DR

Interpellé – et condamné – il y a quelques mois pour avoir dégradé des distributeurs automatiques de billets, le Brestois a récidivé dans la nuit de mercredi à jeudi.

 

Cet homme de 53 ans a encore frappé. En juin dernier, il écopait de 4 mois de prison ferme pour avoir dégradé des distributeurs. Pas au moyen d’une batte de baseball, ni en y mettant le feu. Plutôt en recouvrant l’appareil de matière fécale

Dans la nuit de mercredi à jeudi, rebelote ! Des policiers de Brest l’ont interpellé à 3 h du matin, rue de Siam, grâce au témoignage d’un riverain. Dans l’artère commerçante, deux distributeurs venaient d’être recouverts d’excréments, contenus dans une bouteille et étalés à la spatule.

Plus tôt, le noctambule avait aussi fait de même avec trois autres appareils, l’un situé place de Strasbourg, les deux autres rue Jean-Jaurès.

En guerre contre le système

Il a été placé en garde à vue au commissariat de Brest. Peu loquace avec les enquêteurs, il semblerait tout de même que ses motivations soient les mêmes que précédemment. L’homme en veut au système.

Des griefs qui risquent encore de lui coûter cher. La première fois, il avait été condamné à verser 4 300 € aux banques. Certaines d’entre elles avaient en effet dû remplacer les distributeurs, l’homme ayant pris soin d’introduire de la matière à l’intérieur.

 

http://www.ouest-france.fr/brest-17-distributeurs-bancaires-recouverts-de-matiere-fecale-1982953

Brest. 17 distributeurs bancaires recouverts de matière fécale

 

Brest – 06 Mars
  • Les fentes des 17 appareils ont été bouchés avec de la matière fécale.
    Les fentes des 17 appareils ont été bouchés avec de la matière fécale. | Photo d’illustration Fotolia.

Lundi, les responsables de cinq établissements bancaires de Brest ont eu la désagréable surprise de découvrir que 17 distributeurs automatiques avaient été dégradés.

 

Surprise odorante pour les responsables de cinq banques de Brest, lundi matin ! En arrivant dans leurs établissements respectifs, en début de semaine, ils ont en effet trouvé les distributeurs… recouverts de matière fécale.

Au total, 17 distributeurs automatiques du centre de la ville ont ainsi été badigeonnés pendant la nuit de dimanche à lundi, afin d’empêcher leur fonctionnement.

L’auteur présumé interpellé chez lui, mercredi

L’auteur présumé des faits, lui, a été interpellé mercredi, à son domicile. Il comparaîtra au printemps devant le tribunal, pour dégradation.

Et, pour l’auteur présumé de ce surprenant acte militant, le montant de l’amende pourrait s’élever bien plus que le poids des excréments qu’il avait collectés avant d’agir, chaque distributeur valant pas moins de 5 000 euros.

 

Selon le Maître en la matière (fécale), ces actes « militants » sont mûrement réfléchis :

 

cri coi

 

Par cyp | Publié : 22 octobre 2008

 

© Cyprien Luraghi 2008 – Bonnet d’âne by Noémie Santos© Cyprien Luraghi 2008 – Bonnet d’âne by Noémie Santos

 

Je suis de bois et gueule bée planté comme un poteau, planté. Devant l’horreur du monde qui n’en peut mais d’être accablé encore, après des cents mille ans par tyranneaux et grands sauriens.

Je prends bien mon appui, dressé je crie coiffé de mon bonnet de lettré impérial, mais misérable bûche rien de plus vain.

J’entends au loin parfois l’écho fluet percer d’au delà de la ligne bleue, c’est tout. Notre congrégation des félins ruffians à grandes oreilles est très éparse et compte peu de membres. Nous crions à heure fixe, rituels de phares bien calés.

Nous savons exister en rugissant debout, discrètement. Mais nous perçons les hurleries des hyènes gouvernant en tout déchiquetant, gnou mou, mouton.

Il faut qu’on nous croie cancre ou cancrelat jusqu’à ce que nos cris ténus tissés fassent unisson s’enflant en feulement, bourdon frelon.

Il faut qu’on nous voie ridicules, bouffons, charlots car nous sommes combustibles et débitables à la hachette aussi.

***

En octobre 2008, je me suis déguisé en écureuil de la Caisse d’Épargne pour aller pousser le cri coi entre copains. Comme ça je me faufile entre les actualités, ni vu ni connu. Ça aussi, il vaut mieux.

Il vaut mieux rien, actuellement. Si je crie mon indignation, il ne se passera rien ; des millions de gens le font et rien. Si je dis simplement que je ne peux rien dire sur le sujet, je vais en prison comme Jean-Marc Rouillan, alors pas si con, hé. Réfléchir un peu, déjà.

Compter les poteaux plantés, déjà. Combien on est déjà, comme ça, appelant et donnant de la voix ?

Pas abattus, pas girouettes, jamais.

Et fanfarons quand il le faut, pour le joli plaisir, chouette et pirouette.

Après le cri, je rentre dans le trou.

De la Sécurité Sociale, un tout petit de rien du tout.

 

 

Cet article a été publié dans Binosophie, Déconnologie, Pilotique avec les mots-clefs : , , , , , .

 

L’illustration originale de ce billet de banque blog du génial écrivain fouteur de merde Cyprien Luraghi, une photographie du Maître coiffé d’un bonnet rouge, ne se trouvant plus en accès libre depuis qu’à nouveau le Konducator de ces dames craint pour sa couenne, je la remplace par celle-ci, d’un autre déconnologue poussant préparant sa prochaine attaque de blog banque :

 

lecture2yl8

 

Avant d’aller nuitamment pousser son « cri coi », il laissera à sa Conchita Woerth, tracés à l’encre de ses fèces sur l’un des murs de sa salle de bains sans l’ombre d’une clé de déchiffrage, ces quelques mots énigmatiques :

Amor Omar Roma t’a muer

Brrreudouillouillouille !!!

Je reviens bredin

Gros boudin



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo