Pourquoi Josette Brenterch du NPA de Brest hait-elle tant Noël Forgeard ?

D’abord, il est ingénieur.

Cela suffit à provoquer chez elle hargne et vindictes sans fin, elle a vraiment la haine des ingénieurs.

C’est d’ailleurs bien elle qui inculque à ses ouailles du NPA ou de l’ancienne LCR toutes les débilités suivantes concernant les ingénieurs, qu’un jour l’un de ses sbires m’a rapportées en sachant que j’en étais moi-même – et pour cause, elle l’avait chargé de me harceler pour ce motif, elle prend son pied à faire massacrer des ingénieurs autant qu’elle peut, chaque fois qu’elle peut :

 

« S’il avait fallut compter sur ces couillons pour faire avancer d’une part la société dans le but de la rendre enfin plus humaine, cela se saurait, et nous aurions de ce fait des comptes de résultats d’une part écologique, puis d’autre part sociétal,  ce à l’échelle mondial! Toutes avancées soit disant positives pour l’homme fini par être récupéré par leurs chefs supérieurs en grades de mes deux et se concrétise par la mise en place de politiques à but capitaliste!!! Matériels militaire, satellites espions,  missiles, armes nucléaires en tous genre… Il est vrais que les ouvriers que tu n’aimes pas n’oseraient pas imaginer ce genre de technologie de pointe dont une certaine partie ne sert qu’à les tuer militairement d’une part, puis d’autre part empoisonnés en temps de paix par les labos producteurs de produits pesticides avec en objectif  le système productiviste soit disant dans le but nourrir la planète; et après tout ce cirque médiatiquo-intello de mes deux, il n’est pas rare de voir ces idiots d’ingé et consorts rouler en quatre quatre avec leurs sacoches bardé de travail pour la maison « hum… quelle gourmandise »! Quelle bande de dégénérés qui non content de vivre une vie de con martyrisent leurs gosses pour faire des études comme eux, et finir sur la paille endetté jusqu’aux yeux, pathétique!!! A fond les études au point d’en oublier de vivre leurs adolescence, et après à fond comme tu l’as sans doute toi aussi fait pour vivre ta vie « intellectuelle » et finir en milieux carcéral sous tranxène! C’est donc si bon que cela le bagage? ou est-ce le regard de l’autre qui justifie toute cette souffrance (reconnaissance sociale de « l’élite » boiteuse et boosté aux amphétamines lorsque certains d’entre eux soit disant réussissent à quel prix)! Demain mes seigneurs vous serez cuit dans votre jus, et le capital pour lequel vous êtes pour une grande part toujours soumis puisque dans l’attente d’une partie du gâteau  « Dime » prélevé sur le compte de l’ouvrier vous sautera à la gueule!
Tu peux faire toujours allusion à Josette, elle t’avais bien mieux ciblé que moi à l’époque, et avait  avec d’autres bien d’autres personnes reconnu ta souffrance.
Quant aux ouvriers, tu ne les connais pas! Ils représentent ce que tu exècres le plus au monde, l’humilité toi qui reste imbue de ta petite personne… vaniteuse. Tu en es devenue neuneu!
Va faire du sport et aérer tes neurones bien mal en point! »

 

Mais surtout, Mr Forgeard fait partie de mes anciens employeurs.

Eh oui, j’ai occupé un poste d’ingénieur d’études en informatique dans une société qu’il dirigeait.

Or, Josette Brenterch et ses amis proxénètes avaient déjà décidé de me vouer à la prostitution, de m’y livrer de gré ou de force, de m’y contraindre coûte que coûte, vaille que vaille.

A cet effet, ils me vendaient déjà comme prostituée un peu partout et interdisaient à quiconque de me traiter autrement qu’en prostituée. Et comme ils en ont toujours eu l’habitude, ils usaient déjà de violences extraordinaires contre toux ceux qui refusaient de leur obéir.

C’est dans ces conditions que je n’avais pu trouver d’emploi que dans une société dont les dirigeants estimaient qu’ils pouvaient se permettre de tenir tête à Josette Brenterch.

Et ils l’ont fait !

Ils ont toujours refusé de me licencier pour faute.

Ailleurs, toutes les portes se fermaient. De mes anciens employeurs avaient déjà connu de gros problèmes pour avoir refusé de me licencier, ou témoigné en ma faveur ou contre les amis proxénètes de Josette Brenterch, ils n’en sortaient pas, ou difficilement, et cela se savait.

Les vengeances de la dame du NPA sont absolument terribles.

Les petites sociétés, elle n’en fait qu’une bouchée.

Quant aux mastodontes du CAC 40… elle les attaque aussi, et ne recule jamais devant rien quand il s’agit d’assouvir tous ses fantasmes les plus violents me concernant…

C’est quand même l’un des « cerveaux » de la LCR depuis pas loin de quarante ans.

Ses troupes de psychopathes, délinquants, criminels et autres cas psychiatriques plus ou moins lourds, tout fonctionnaires soient-ils pour la plupart, même magistrats pour un certain nombre, l’ont toujours entretenue dans l’idée qu’aucun crime de lèse-majesté à son égard ne restasse jamais impuni.

Personne ne doit lui résister.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo