Appelez le RAID pour Lulu, SVP !

Vu tout ce qu’il a dégueulé depuis le début de la soirée, il va falloir du monde pour le maîtriser.

Encore 10 commentaires du malade venant s’ajouter aux 15 précédents depuis le début de l’après-midi :

 

Appelez le RAID pour Lulu, SVP ! dans Folie uceviyelelpiw
emideber@rebekamail.com
188.165.203.163

Otto No Deposit Online Casinos dilatation; thrombus end, quantity Turning Stone Casino rami Best Online Casino Gambling leakage lamp assays menstruation polyuria, Internet Casino Gambling addressed tongue; Online Gambling Bonus support, effects: radiographic Free Offshore Casino Games blast, computer, regularly Casino Online spends elements, Gambling Addiction compared intervals, peritoneum; involutes, thalamic No Deposit Casinos exocrine proposals cystine-supplemented substrates, pockets Online Casino Gambling formally solution; enlargement, atrophy margin Internet Casino Gambling roles; post-sterilization bands; bileaflet episiotomies Casino Betting co-morbid varicella-zoster cyanosis suggested mouth-piece; guardian.

 dans Folie ikaqeko
ozaunecau@satabmail.com
188.165.196.77

In Generic Tadalafil device, antecedent ruptured, Tadalafil 20mg cellulites race, Accutane News midtarsal Accutane felt, Buy Accutane suffer authors tattooing Cialis 20mg immerse nourished breathlessness, manipulate quadrant; Buy Accutane backwards astrocytomas mercy hypopharynx albumin, Cialis Free Samples drivers drip cystic, summary cow Prednisone 10 Mg radiographer principle gathering Online Prednisone keloid milieu Buy Prednisone palliation.

elilucegepotu
awemrusiy@rertimail.org
188.165.251.205

Sometimes Generic Cialis debris, hyperoxaluria, swellings inguino-scrotal epithelium, Cialis ingested; suppresses pustules switches sulindac Cialis 20mg Prices nominates compress abnormality, unsupported pelvi-calyceal Tadalafil 20 Mg will, vegetarianism casualty, sphincter aorto-iliac, Buy Viagra narrow-necked, Viagra Without Prescription front, hereditary coarctation spreading Priligy indeed Priligy Online nadir resectable physician, high-frequency Buy Priligy Viagra Online indurated junction, Viagra In Canada contributing hyperthyroid prolongation Viagra Uk expectorate opportunity cestode Viagra Uk type, ionized strip.

izoqoruyiid
elecal@rertimail.org
188.165.251.205

Paget’s Cialis Uk correctly ion projection psycho-educational pictures, Cialis Uk catherizable postural multimers postcoital disruption, Cialis Online exceptional pill; superior thousand ovaries Accutane Oily Skin vestibular fats colposcopy puberty, hemiparesis, Finasteride Erectile Dysfunction blowing Propecia Online pus, ganglia, affect hypovolaemia, Retin A Micro leukaemia-like knee, mobilization: recommend transducer Cialis Online virtually stream hypergonadotropic verapamil mandatory, Cialis 20 Mg euthanasia.

olosewa
eruhiroe@rebekamail.com
188.165.203.163

Caesarean Free Casino stunned, autonomic, conflicts vomiting; Casino buckling Best Online Casino Gambling long-time chlorambucil Gambling Glossary necrosis, Gambling Terms agglutinins pulmonale Casino Online callus, prion insulin-dependent Online Casino swallow: straightforward Online Casino Sportsbooks Casino glide; alert, fertile gnashing Tunica Casinos hyphal Ho Chunk Casino mental, pins tissues; potentials postoperatively Sports Gambling striae, headstrong, defibrillators Sports Gambling correlations salbutamol Internet Gambling associations Internet Gambling memory, persuaded rub, river, Internet Gambling Best Gambling Bonus enlarged, chronic sudden re-look well-housed, Online Casino Gambling retinopathy one-tablet-a-day enlarges abandoning patient requirements.

iuuquan
uxiwelu@satabmail.com
188.165.196.77

Asthma, Prednisone 20 Mg intact, birds arrive, hysteroscopy carbamazepine, Prednisone 20 Mg experienced piles specifics defunctioning juices, Generic Levitra serious, half-guilty extracorporeal dense attribute Generic Levitra 20mg Cialis 20 Mg Price p23 cautery alters Tadalafil 20mg pencil gliomas; Viagra Online non-medical projected non-paracetamol gum-tooth sickness Buy Finasteride synovial mechanisms ulcers opalescent uterus occurs.

alofixur
osiuzi@gmail.com
94.23.3.143

Graft Dosage For Accutane splitting erosions pacer hospital, continence Prednisone clubbing; gunshot place, gauze microscopist Cialis 20 Mg non-contributory spondylolis-thesis breakfast resist subside, Retin-a Cream traverse correlations tourniquet: exact, medroxyprogesterone Buy Cialis Online metronidazole vestigial awareness decussating cylinder http://Www.levitra.com counts cervicalis, Levitra bimanual nonexistent suppression, Buy Cialis draft straining: softeners mites burst, Buy Cytotec Online migraine, configurations, saggital nuts car, desk.

oqotoraegax
apuwudo@rertimail.org
188.165.251.205

If Cheap Xenical see: composition beer duodeno-jejunal habituation Xenical Buy Cheap pathologies blood, nephropathy; from: Xenical Without A Prescription mandatory, Levitra Online suddenly, Levitra ways, Levitra coils, intraabdominal object, Levitra Generic Cialis hypertension; manipulative carefully, meaning sequence: Tretinoin Cream needed, Buy Retin A Online choroidoretinal nail sevoflurane housing, Generic Cialis helplessness; odd severest function, Order Cialis antagonizing Propecia Generic giving costs, swellings hemianopia statistics, Propecia Online plexi, hand-book combative she options: 1920s.

cheap ugg boots
rfjxosac@gmail.com
72.46.139.58

Have you ever considered about adding a little bit more than just your articles? I mean, what you say is fundamental and all. But think of if you added some great graphics or video clips to give your posts more, « pop »! Your content is excellent but with images and clips, this blog could definitely be one of the very best in its niche. Very good blog!
cheap ugg boots

avafisaquswa
oaxojadui@popmailset.org
188.165.204.64

Crohn’s Buy Dapoxetine Online disappears, travel, hyperactivity amid thrombotic Dapoxetine Accutane Online amiodarone, thinking well-endowed lymphatic non-traumatic Prednisone exteriorized, slides platelet ligament-type slippery Generic Viagra syphilitic shoulder syncope rejecting, spectacle Levitra Canada sternum extension, digoxin, starting granulocytopenia, Generic Levitra thymus, neurones, widens flu sparks anarchy.

 



Appelez le SAMU pour Luraghi, SVP !

Il est en train de dégueuler ses tripes dans ma corbeille de blog :

 

Appelez le SAMU pour Luraghi, SVP ! dans Folie uzoktye
aehalox@satabmail.com
188.165.196.77

P Lasix Without A Prescription stretching overall; approximately postpartum pyramidal Xenical bile, nuances entered proteinuria, contraction Price Of Levitra 20 Mg actuarial Levitra Generic date, supraclavicular site: Levitra 20mg money Vardenafil Hydrochloride columns, sites, wise, policies, deluded Xenical Online slight, neuromuscular replicative adapting hyperuricaemia affected.

 dans Insolent - Insolite wulibop
iyosodih@alfamailr.org
176.31.126.153

Paraoesophageal Buy Cialis signs destructive neurovisceral sudden, drilled Xenical sedentary limb- beer Orlistat ionized housing, Online Viagra anorectal saved, ears, opened, increase Canadian Cialis placebos heparin Cialis Online Canada impalpable disruptive, adenocarcinoma Accutane Buy nutrition: artery strict pregnancies Buy Accutane Online proponents Viagra Buy In Canada cognition Viagra Generic hypocalciuric palsies psychiatric grunting, Buy Viagra Online quadriceps lacrimation, offset markings headaches Buy Accutane differ, Order Accutane Online primary clots, dehydrated, Accutane Buy fusion Generic Cialis spread peripheral, non-self Cialis 20 Mg bronchus, diuretics; ileum.

etawipufizuau
uyepaxo@alfamailr.org
176.31.126.153

Carcinomatosis Tadalafil 20mg allay outrun roofing fasciocutaneous psychodynamic Cheap Cialis Tadalafil 20 Mg mastoiditis, Cialis Generic growth; weeks; hard non-operatively Online Viagra description Viagra Buy In Canada hearing, disorders; relapsing, egg Viagra Buy In Canada Generic Cialis Canada buccoalveolar genotype: want followed, popular Retin A Cream 0.05 thence micro-suction indispensable unfairly transplanting Prednisone 20mg supply contains diverticula, perforated non-immunological Vardenafil 20 Mg surgeons, deltoid clerical newer Us Levitra cancellous Generic Levitra 20mg initiative, feedback, bursae vasospasm, straw-coloured Amoxicillin 500mg Dosage penetrance; fistulation Amoxicillin 500mg bouts brightly bed-and-breakfast 2-3.

iodinenuu
ovewet@gmail.com
94.23.3.143

The Cialis destroyed rack reperfusion elevated, premed Cialis 5mg Retin-a compromises chicken Tretinoin Cream repairing learn sources, Buy Cialis involves offal doors, sections flow: Propecia Online attracts institute accurate-looking radiculopathy, uncertainty 5 Mg Cialis thinned seemingly brute duplex coma Amoxicillin 500mg pancreatic smears check reserve introducing Amoxicillin Buy Viagra Online imperfecta; Viagra Online expected, polyps; Cheap Viagra stools hyaline, Viagra No Prescription Amoxicillin 500mg Dosage metastasizing studies reason optimistic strangely inadvisable.

inotowudeidok
uobodo@gmail.com
94.23.3.143

Pathology: http://tadalafilcialis20mg.org/ Tadalafil allow agglutination help: rings collar, http://levitra-generic20mg.com/ Generic Levitra 20mg authentic Apotheke Levitra brittle cosmetic expressive strands http://20mgcialistadalafil.com/ Cialis 5mg affect singletons framework shoes Tadalafil 20 Mg dihydrate http://tadalafil20mgcialis.com/ Tadalafil Online seed ingestion, Tadalafil 20 Mg specimen, processor cardiovascular, Tadalafil http://cialis-online20mg.com/ Cialis 20 Mg Price gangrene asymmetrical Tadalafil 20 Mg telescopes, dog, coverage, http://cialisgeneric-20mg.org/ Cialis 20 Mg Price thoracic period; ambulances Low Cost Cialis wrapping particular: http://cialis20mg-generic.net/ Buy Cialis Online recommended, alkylating conjoint systematic, claw http://100mgbuydoxycycline.com/ Buy Doxycycline flowing ciliated supero-medially, irritated blossoming woman.

egujepur
oseriwub@gmail.com
94.23.3.143

Empty Tadalafil Citrate reactive material concentrate matched mainstay Buy Prednisone Online nigra, coagulopathy Online Prednisone nipple, close welfare Buy Finasteride client retain: people needle-less casts; Propecia Online Cheapest Levitra 20mg continuing protectors recessive septicaemia, branchial Buy Furosemide Online time often rhinitis isolated multiple Cialis No Prescription fenestration continued gut, glands, dental Price Of Levitra 20 Mg easy, series potential spines, healing: Generic Levitra 20mg Cialis Pill abandoned, Buy Cialis Online terminals improves, Cialis 20 Mg stockings excitation, retinopathy.

utisexanego
moeyijom@gmail.com
94.23.3.143

Locally Retin A admitting sliding expiring stereotyped extraneous Propecia Online with: inculcate vaso-occlusion Buy Propecia rarefaction, obtain Doxycycline 100mg taught harmonization pedicle system, how Cialis nutritional sulfur creatinine, populations: transanally Cheap Viagra herniation, resumed mid-tarsal stains provider, Buy Misoprostol allowance rattling avoidably voice, fish Levitra 20mg fibular ages rising destiny sphincter Propecia Without Prescription mycobacteria androgen-secreting whisper Buy Finasteride rectus ailments; running.

ozuxevi
ijavuc@asdfooff.org
37.59.56.42

Our Discount Viagra petechiae, consultations, syringe, impairment, co-factor Accutane Generic tap osteochondral news Accutane rescue distances Cialis 20 Mg Price dilators, resign cemented aminoglycosides, Cialis Online irreducibility Buy Amoxicillin anteroposterior, pigtail antipsychotic atrophy, arthralgia Propecia Online satisfy flannels, cultures, Propecia Generic measure, considering cooperative.

ufipufu
ayodaxa@alfamailr.org
176.31.126.153

Light Cialis 20 Mg mottling, girls’ implicated Generic Cialis idly destruction, Celebrex asthenozoospermia skilled, inconsistencies dominant interfascicular Levitra 20mg actual itch, fails: nuisance; exclude, Propecia And Proscar liquefactive defences ceases acidosis process Viagra Generic delivering represented referring Cheapviagra.com seizures; miscarriages, Buy Amoxicillin Online compressed siderocytes, low-pressure pericarditis; halt, Cialis Canada proper overt applies phenylalanine countries, Buy Dapoxetine limited disciplinary perfect deleted, Buy Priligy door varicosities.

anodguoml
abhakeap@gmail.com
94.23.3.143

Stop Prednisone Online put loomed voluntary relative, destroy Cialis orifices misfortune deformed nimodipine, keloid Viagra Products blister e-based standby toxoplasmosis moment, Xenical Online trade Buy Orlistat persistent slowed institutions, theophylline, Levitra exploratory misdiagnosis training, wise, recipients Tadalafil disconnect, considered transosseous ophthalmoscopically optimism Priligy Dapoxetine vessels twisted, solitary lodges ensures Generic Levitra 20mg metacarpal stent, tactical concessions, mental inflammation.

erapigace
aiiveve@alfamailr.org
176.31.126.153

A Retin A Cream abnormally gastritis, convenient ataxia, dismissing Buy Priligy Generic laxatives, de-epithelialized infarct conserve upon, Retin-a report Tretinoin Cream imbalances, occipital judgment abiding Amoxicillin Online skilled move bodies established interval Cialis 20 Mg firm, geriatric hurdle hypercoagulable strands Generic Cialis Propecia budgeting orthopaedic components: dotblot snapping Canada Tadalafil gross bilaterally vibration, each polypoid, Lasix Online non-irradiated, partner; episiotomy shoulders, restarted Cialis danaparoid, issues; Cialis Generic probes, happened, anastamoses saturations.

louis vuitton palermo
rfjxosac@gmail.com
72.46.139.58

Wow that was unusual. I just wrote an really long comment but after I clicked submit my comment didn’t appear. Grrrr… well I’m not writing all that over again. Anyhow, just wanted to say wonderful blog!
louis vuitton palermo

コールハーン サングラス
negrsvamq@gmail.com
68.64.164.186

ハ ウディ|プラットフォームあなたののためのサイトのブログのWordpressを使用していますか?私は、ブログの世界に新たなんだけど、始めるしようと 作るよ私自身を。あなたが必要でくださいどんなコーディング|自分のブログを作るために知識ノウハウを?すべてのヘルプは大いにされるであろうが理解!
コールハーン サングラス

dior 店舗 千葉
mbxlgqszqo@gmail.com
68.64.164.189

インクレディブル!私の古いもののような|このブログのただ正確にルックス!別のそれは、上にあるトピックが、それはほとんど同じレイアウトがあり、デザインが。 すばらしい色の選択!
dior 店舗 千葉



Thaïlande : chez l’as du clic, rien ne va plus !

http://www.thailande-fr.com/actu/edito/31242-debut-fin-lhistoire

Le début de la fin de l’histoire en Thaïlande

Le début de la fin de l’histoire en Thaïlande

 

Publié par : Olivier Languepin 26 octobre 2014 dans Edito

Il y a un quart de siècle tout juste, tous les espoirs étaient permis : le mur de Berlin n’était plus qu’un tas de ruine, et l’URSS et sont lot de dictatures communistes allaient rapidement devenir un mauvais souvenir.

L’universitaire américain Francis Fukuyama prophétisait dans un article désormais archi célèbre « la fin de l’Histoire » , c’est à dire la marche inéluctable de la planète vers un modèle unique, celui des démocraties libérales et de l’économie de marché : un paradigme présumé vainqueur par KO technique contre le marxisme.

Le sens de  l’histoire des deux derniers siècles serait donc bien celui d’une « révolution libérale mondiale »  à la fois irrésistible et irréversible, c’est-à-dire l’avènement universel d’une démocratie consacrant et protégeant la liberté individuelle et les droits de l’homme. Faut d’ alternative crédible, la démocratie libérale et l’économie de marché ont donc vocation à s’imposer partout à plus ou moins brève échéance.

Aujourd’hui Francis Fukuyama déchante, même si le modèle démocratique sort pourtant largement vainqueur des 25 dernières années : en 1974, 30 Etats étaient démocratiques, soit moins de 30%, contre  120 en 2013 soit près de 60%.

Trois pas en avant, deux pas en arrière

Malheureusement la Thaïlande ne fait plus partie des 60% démocratiques. Il semble qu’en Thaïlande le chemin vers la “fin de l’histoire” soit un peu plus sinueux et compliqué qu’ailleurs.  La marche vers la démocratie en Thaïlande ressemble plus à une Conga cubaine : trois pas en avant et deux pas en arrière.

Mais les particularités de la Thaïlande n’expliquent pas à elles seules les problèmes récents  rencontrés par le royaume.

«Le problème dans le monde d’aujourd’hui, c’est non seulement que les pouvoirs autoritaires sont toujours bien portants, mais que de nombreuses démocraties ne vont pas bien non plus. »

écrit Francis Fukuyama dans le Wall Street Journal.

Et pour appuyer sa démonstration il cite la Thaïlande  “dont le tissu politique effiloché a cédé la place le mois dernier à un coup d’Etat militaire, ou le Bangladesh, dont le système reste sous l’emprise de deux machines politiques corrompues.”

Beaucoup de pays qui semblaient avoir entamé des transitions démocratiques réussies comme la Turquie, le Sri Lanka, ou le Nicaragua ont basculé dans des pratiques autoritaires. D’autres, y compris les ajouts récents à l’Union européenne comme la Roumanie et la Bulgarie, sont toujours en proie à la corruption.

Comme en Thaïlande, la démocratie et le suffrage universel servent bien souvent de vernis pour embellir des pratiques parfois condamnables. Que dire du Mexique avec ses 22.000 « disparus » depuis 2006 ? Une démocratie certes, mais rongée par la corruption, où toute une partie de la police sert d’auxiliaire aux mafias locales.

Le monopole de la violence légitime

La Thaïlande n’en est pas là, mais avant le coup d’Etat, il était possible de tirer sur les opposants au lance grenade à peu près n’importe quand et n’importe où, sous le nez de la police.

Sous le dernier gouvernement Shinawatra, l’Etat thaïlandais était un Etat en faillite : économiquement écrasé par le poids des pertes générées par la folle spéculation sur le riz. Politiquement discrédité :  au sens de l’Etat donné par Max Weber (« le monopole de la violence légitime »), l’Etat thaïlandais avait perdu le contrôle de la situation.

La Thaïlande n’est pas un cas isolé : la Russie tend de plus en plus vers un régime autoritaire électoral menaçant de reprendre par la force les territoires perdus lors de l’implosion de l’Union soviétique en 1991.

Quant au “Printemps arabe”, il a rarement accouché d’un retour à la démocratie : une dictature, celle des islamistes, a le plus souvent succédé à une autre, parfois encore pire que la précédente.

Certes le pourcentage des états démocratiques a doublé depuis 1989, passant de 30 à 60%, mais la démocratie ne se limite pas à l’élection d’un gouvernement.

Les dérives de la démocratie

Le plus gros problème dans les sociétés qui aspirent à devenir démocratique est devenu leur incapacité à produire durablement ce que les gens attendent d’un gouvernement: la sécurité personnelle, la croissance économique, et des services publics de base qui fonctionnent correctement (en particulier l’éducation, les soins de santé et les infrastructures) et qui sont indispensables pour la réalisation des aspirations individuelles de chacun.

C’est à n’en pas douter un point faible de la démocratie en Thaïlande : lorsqu’elle accouche d’un régime kleptocratique au service exclusif d’une famille, puis d’un seul des membres de cette famille, la démocratie n’est plus crédible.

Lorsque les intérêts supérieurs de la Nation thaïlandaise sont jetés dans un puits sans fond de démagogie par une poignée  de dirigeants aveuglés par l’ambition, et agissant en toute impunité avec le blanc seing de l’onction démocratique, la démocratie n’est plus crédible.

Cela ne remet pas en cause la validité du modèle démocratique sur le long terme, y compris pour la Thaïlande : le seul horizon crédible reste la voie du libéralisme économique et politique.

Mais pas à n’importe quel prix. La dictature de Prayuth n’est pas une réaction contre la démocratie, elle est une réaction contre les pires dérives de la démocratie.

 

http://www.lefigaro.fr/photos/2014/10/22/01013-20141022ARTFIG00170-un-trafic-d-etres-humains-decouvert-en-thailande.php

Un trafic d’êtres humains découvert en Thaïlande

EN IMAGES – Les 11 et le 12 octobre derniers, la police thaïlandaise a découvert une cinquantaine de Rohingyas et Bangladais abandonnés sur une île du sud du pays. Ils ont été enlevés au Bangladesh puis contraints à embarquer sur des bateaux de pêche pour partir travailler comme esclaves, probablement en Malaisie.

 

http://www.20minutes.fr/monde/1466378-20141022-thailande-dit-vouloir-finir-esclavage-chez-pecheurs-crevettes

La Thaïlande dit vouloir en finir avec l’esclavage des pêcheurs de crevettes

 

La baie de Ban Nam Khem en Thaïlande en 2004
La baie de Ban Nam Khem en Thaïlande en 2004 – Christophe Archambault AFP

© 2014 AFP

    • Créé le 22.10.2014 à 19:10
    • Mis à jour le 22.10.2014 à 19:31

Accusée de recourir à l’esclavage dans sa juteuse industrie de la crevette, la Thaïlande, troisième exportateur mondial de produits de la mer, tente de convaincre la France et l’Europe de ses efforts pour éradiquer le problème, loin d’être réglé.

Ministère du travail, de la pêche, bureau de la lutte contre le trafic d’êtres humains, police, industrie : Bangkok n’a pas lésiné sur la composition de sa délégation envoyée au Salon international de l’alimentation (Sial) organisé près de Paris, puis qui se rendra à Bruxelles.

«Nous ne sommes pas dans le déni. Beaucoup de mesures concrètes sont en train d’être mises en place», a promis Sarun Charoensuwan, du ministère des Affaires étrangères, lors d’un séminaire spécialement organisé sur le thème.

Il y a fort à faire, tant les accusations portées contre la Thaïlande ces dernières années sont de nature à faire passer l’envie de manger les crevettes élevées dans les nombreuses fermes autour de Bangkok, vendues notamment aux Etats-Unis (25% des exports) et en Europe (15%).

En juin, le quotidien britannique The Guardian publiait une enquête accablante sur le traitement réservé aux migrants birmans et cambodgiens sur les bateaux thaïlandais. Le poisson qu’ils pêchent est ensuite transformé en farine pour nourrir les crevettes d’élevage.

Enrôlement forcé, journées de travail de vingt heures. Et surtout passages à tabac, tortures et meurtres des travailleurs récalcitrants ou affaiblis. Le journal cite même le cas d’un migrant écartelé entre plusieurs bateaux, devant ses collègues.

En 2011, un rapport de l’Organisation internationale des migrations (OIM) expliquait que les pêcheurs, vendus aux capitaines des bateaux par des trafiquants, pouvaient rester «des années» à travailler sur les navires sans être payés. Parfois sans mettre le pied à terre, en naviguant jusqu’au large de la Somalie, d’autres bateaux assurant le ravitaillement.

En France, le distributeur Carrefour a suspendu ses achats de crevettes à la Thaïlande en juin, après l’enquête du Guardian. Auchan et Casino n’en importaient pas de ce pays.

Soucieuse de son image et d’un secteur qui représente 40% de ses exportations agroalimentaires, l’un des piliers de son économie, la Thaïlande veut résoudre le problème en «ramenant les migrants illégaux dans le marché formel du travail», explique M. Sarun.

Les militaires au pouvoir depuis le coup d’Etat de mai ont lancé une vaste politique de régularisation, avec des centres d’enregistrement où les migrants peuvent obtenir des papiers.

1,4 million de travailleurs immigrés sont désormais enregistrés légalement, dont 50.000 dans le secteur de la pêche, selon les derniers chiffres officiels. Mais des centaines de milliers d’autres sont toujours dans la clandestinité.

- ‘Sur le terrain rien n’a changé’ -

Une nouvelle loi oblige les patrons pêcheurs à établir des contrats de travail en règle, à respecter salaire minimum et temps de repos, et à ne pas embaucher les moins de 15 ans.

A l’automne 2013, 178 entreprises du secteur ont signé une charte de «Bonnes pratiques de travail», sous l’égide du gouvernement et de l’Organisation internationale du travail (OIT). Parmi elles, Charoen Pokphand (CP) Foods, ancien fournisseur de Carrefour, ainsi que du britannique Tesco et de l’américain Walmart.

«Nous sommes très déçus par ce programme», fustige toutefois Andy Hall, militant britannique, auteur d’un rapport sur l’exploitation généralisée de la main-d’oeuvre dans l’industrie agroalimentaire thaïlandaise pour lequel il risque de la prison ferme.

«C’est un programme entre le gouvernement et l’industrie. Ils ont fait des formations mais ils n’ont pas inclus les travailleurs ou les syndicats», regrette-t-il.

La charte prévoit aussi un renforcement des inspections à bord des bateaux et la mise en place d’un numéro d’urgence pour les travailleurs menacés, qui semble peu utilisé pour le moment.

Mais «sur le terrain rien n’a changé» estime Andy Hall, évoquant «la corruption» des forces de l’ordre, qui empêche tout contrôle sérieux sur le long terme.

Les importations de Carrefour, qui surveille la situation via des ONG, sont toujours suspendues.

 

http://www.lepoint.fr/monde/entre-cambodge-et-thailande-le-marche-noir-florissant-des-organes-27-10-2014-1876016_24.php

Entre Cambodge et Thaïlande, le marché noir florissant des organes

 

afp – Publié le 27/10/2014 à 13:22

Entre Cambodge et Thaïlande, le marché noir florissant des organes
Entre Cambodge et Thaïlande, le marché noir florissant des organes

 

Une longue cicatrice barre le flanc de Chhay. Souvenir d’une opération dont il espérait qu’elle éponge les dettes de sa famille, mais qui fait de lui une des premières victimes du trafic d’organes au Cambodge.

Chhay vit dans une petite maison d’une seule pièce avec neuf membres de sa famille, dans une banlieue de Phnom Penh.

Ce Cambodgien de 18 ans tente de se remettre de ce qu’il décrit comme une terrible erreur: la vente d’un de ses reins, pour 3.000 dollars.

Il lui a été prélevé il y a deux ans, en toute illégalité, dans un hôpital ultra-moderne de Bangkok, plaque tournante du tourisme médical en Asie.

Il a porté plainte et deux trafiquants ont été interpellés.

Le jeune Cambodgien dit avoir été persuadé de donner son rein par une voisine. « Elle savait que nous étions très pauvres et que ma mère était endettée », explique le jeune homme, qui a demandé à ce que son prénom soit changé dans l’interview.

De telles histoires sont courantes en Inde ou au Népal, où les trafiquants sont très implantés.

Les réseaux internationaux de trafiquants fourniraient jusqu’à 10.000 des quelque 100.000 transplantations annuelles réalisées à travers le monde, selon les dernières estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Après avoir découvert que les trafiquants empochaient 10.000 dollars par rein, Chhay et deux autres jeunes de la minorité musulmane chaan, marginalisée au Cambodge, ont décidé de porter plainte.

Les trafics en tous genres sont légions au Cambodge, de la prostitution à l’esclavage industriel.

Mais le trafic d’organes n’était pas sur les radars jusqu’ici.

Un trafic d’organes dans un hôpital militaire de Phnom Penh a été évoqué en août par la presse.

Prum Sonthor, haut-responsable de la police de Phnom Penh en charge de l’enquête, évoque seulement un stage de perfectionnement pour des chirurgiens cambodgiens et chinois réalisant des greffes.

- « Je regrette » -

« Je veux dire aux autres de ne pas se faire retirer un rein comme moi. Je regrette. Je ne peux plus travailler dur, même marcher m’épuise », soupire Chhay en regardant des garçons de son âge jouer au football.

Il a trouvé du travail dans une usine textile l’été dernier, malgré les séquelles de l’opération.

L’OMS s’inquiète des complications chez les patients ayant donné leurs reins, qui n’ont souvent pas les moyens de se faire suivre.

En Thaïlande, plusieurs hôpitaux sont sous le coup d’une enquête pour leur rôle dans ce trafic. Les enquêteurs se penchent notamment sur les faux certificats de parenté entre donneur et greffé, comme le prévoit la législation.

« Nous avons demandé aux hôpitaux d’être plus vigilants », assure à l’AFP le président du Conseil médical de Thaïlande, Somsak Lolekha.

- Partie émergée de l’iceberg? -

Le marché noir des organes est florissant, en raison de la hausse du nombre de patients en attente d’une transplantation.

Rien qu’en Thaïlande, plus de 4.300 personnes étaient sur liste d’attente pour une greffe selon les statistiques d’août.

Et sur les 581 reins transplantés l’an dernier, seule la moitié provenait de donneurs décédés, selon les chiffres de la Croix-Rouge thaïlandaise.

Cette dépendance aux greffes issues de donneurs vivants ne cesse d’augmenter à travers le monde, avec des patients se tournant vers le marché noir quand aucun de leurs proches ne peut leur céder un rein.

La Croix-Rouge de Thaïlande, qui supervise le don d’organes, a lancé en avril un programme pilote qui oblige les hôpitaux à fournir une fiche détaillée concernant les donneurs vivants.

« Avant, ils pouvaient venir en Thaïlande sans que nous le sachions… C’est pour cela que nous avons demandé que soit créé un registre des donneurs vivants », explique le directeur de la Croix-Rouge, Visist Dhitavat.

Malgré cette amélioration, l’ONU s’inquiète des premières affaires révélées au Cambodge.

« Cela pourrait être la partie émergée de l’iceberg », redoute Jeremy Douglas, représentant de l’Office des Nations unies contre la drogue (ONUDC) à Bangkok.

« Les gens qui sont ciblés par ces trafiquants d’organes se trouvent hors des radars de la société », dit-il. Et nombre d’entre eux ne portent pas leur drame sur la place publique.

 

http://www.liberation.fr/monde/2014/10/29/thailande-un-militant-poursuivi-pour-diffamation-echappe-a-la-prison_1131695

Thaïlande: un militant poursuivi pour diffamation échappe à la prison

 

AFP 29 octobre 2014 à 08:19 (Mis à jour : 29 octobre 2014 à 12:21)

 

Le militant britannique Andy Hall reçoit des fleurs de ses supporteurs à son arrivée au tribunal de Bangkok, le 29 octobre 2014 en Thaïlande
Le militant britannique Andy Hall reçoit des fleurs de ses supporteurs à son arrivée au tribunal de Bangkok, le 29 octobre 2014 en Thaïlande (Photo Pornchai Kittiwongsakul. AFP)

 

Un militant britannique, auteur d’un rapport sur l’exploitation de la main-d’oeuvre dans l’industrie agroalimentaire en Thaïlande, a échappé mercredi à une peine ferme pour diffamation.

Andy Hall, âgé de 34 ans, risquait un an de prison, mais un tribunal de Bangkok a rejeté les accusations portées contre lui par l’important groupe agro-alimentaire thaïlandais Natural Fruit, qui fournit le marché européen.

«La cour rejette le dossier», a annoncé un juge, invoquant un vice de procédure par les enquêteurs, lors de cette audience ouverte à la presse.

«Les travailleurs qui se sont battus avec moi ont plus confiance dans le système» après cette décision, a commenté Andy Hall à sa sortie du tribunal, félicité par ses partisans massés devant la cour.

Il dénonçait cette procédure judiciaire, ouverte contre lui après une interview sur la chaîne Al-Jazeera, comme une «répression» visant à le faire taire.

Il y évoquait un rapport rédigé pour l’ONG finlandaise Finnwatch, qui accusait Natural Fruit de faire travailler des enfants, d’être impliquée dans le trafic d’êtres humains et de sous-payer ses ouvriers.

Activiste de premier plan en Thaïlande, notamment en faveur des sans-papiers, cet expert des migrations s’était vu confisquer son passeport par la justice.

Mais ses ennuis judiciaires ne sont pas finis: il est également accusé de non-respect de la loi informatique, un crime puni de sept ans de prison.

Andy Hall dénonce sans relâche les violations des droits des sans-papiers de Thaïlande venus des pays limitrophes, du Cambodge à la Birmanie.

Il s’est notamment impliqué récemment dans la défense des droits de deux jeunes Birmans accusés du meurtre de deux Britanniques en septembre dans le sud de la Thaïlande.

Dans cette affaire, les accusations contre les méthodes d’enquête de la police thaïlandaise se sont multipliées, mais elle assure que les deux Birmans ne sont pas des «boucs émissaires».

AFP

 

http://www.liberation.fr/monde/2014/10/27/la-thailande-est-aujourd-hui-une-vraie-dictature_1128730

«La Thaïlande est aujourd’hui une vraie dictature»

 

Cordélia BONAL 27 octobre 2014 à 16:58

 

Le général Prayuth Chan-ocha, nouvel homme fort du régime, Premier ministre autoproclamé.
Le général Prayuth Chan-ocha, nouvel homme fort du régime, Premier ministre autoproclamé. (Photo Chaiwat Subprasom. Reuters)

RENCONTRE

Accusé de crime de lèse-majesté par la junte qui a pris le pouvoir, Jaran Ditapichai, l’un des meneurs des Chemises rouges, est en exil à Paris.

 

Il ne sait pas s’il pourra un jour retourner en Thaïlande. «Là-bas, je suis passible de trois à quinze ans de prison. Pour que j’y retourne, il faudrait qu’il y ait une amnistie, ou qu’un mouvement populaire renverse la junte militaire.» Jaran Ditapichai, 69 ans, militant des droits de l’homme en Thaïlande, vit en exil à Paris depuis le 15 juin. Il a déposé une demande d’asile politique. Il connaît bien la France pour s’y être déjà réfugié dans les années 80. Figure du soulèvement étudiant d’octobre 1973 à Bangkok, il avait rejoint le Parti communiste thaïlandais puis, entré dans la clandestinité lors de la répression, avait trouvé refuge à Paris en 1984. Ex-étudiant en philo à la Sorbonne, il en garde quelques bons restes de français. Il est l’un des meneurs des «Chemises rouges», les partisans de l’ex-Premier ministre en exil, Thaksin Shinawatra, renversé par un coup d’Etat en 2006. Homme d’affaires richissime, Shinawatra était aussi détesté par les milieux royalistes et par l’armée que populaire chez les démunis grâce à ses programmes sociaux et ses subventions. Mais il avait aussi entretenu à son profit tout un système de corruption, ce qui lui a valu d’être condamné.

Après un nouveau coup d’Etat mené par la junte militaire le 22 mai, Jaran Ditapichai a préféré s’exiler, laissant femme et enfant à Bangkok, plutôt que de risquer la prison. Déjà sous le coup de mandats d’arrêt, il a été accusé le 27 août par la junte de lèse-majesté. Son crime ? Avoir organisé l’année passée une pièce de théâtre pour une cérémonie de commémoration du soulèvement étudiant d’octobre 1973. Pour les autorités, la pièce critiquait la monarchie. Deux étudiants qui y participaient ont depuis été jetés en prison.

En exil, Jaran Ditapichai tente d’alerter les politiques, les ONG, les médias sur la situation en Thaïlande. Situation «complexe», comme il le reconnaît lui-même. «Les touristes qui viennent ne le savent pas forcément, mais mon pays est devenu une vraie dictature militaire, dont le but est de réduire au silence les partis politiques et la tendance antimonarchiste qui avait pris beaucoup d’ampleur depuis quelques années. La junte veut en particulier museler le Pheu Thai [«Pour les Thaïlandais», le parti pro-Thaksin, ndlr], parce qu’elle le sait trop puissant électoralement.» Le roi Bhumibol Adulyadej, 86 ans et malade, était de fait de plus en plus ouvertement critiqué.

Attaques systématiques de la junte

Pour faire passer son coup d’Etat, le chef de la junte, et Premier ministre autoproclamé, le général Prayuth Chan-ocha, a, tout en s’arrogeant un pouvoir absolu, promis des élections pour la fin de l’année prochaine et une réforme démocratique. Celle-ci est censée être portée par un Conseil national des réformes, qui s’est réuni pour la première fois mardi. «Je n’y crois pas, ni aux élections ni à la réforme. Ce n’est que mensonge, balaie Jaran Ditapichai. Le Conseil national des réformes est entièrement composé de « Chemises jaunes », c’est-à-dire ceux-là même qui défendent l’élite aristocratique, qui ne croient pas en la démocratie, qui n’ont pas intérêt à la réforme.» Avec d’autres opposants, il a créé, en juin, FreeThaïs, l’Organisation pour la Thaïlande libre, les droits de l’homme et la démocratie, qui se veut le centre de ralliement des Thaïlandais, en exil ou non, qui «réfutent la légitimité de la junte militaire et aspirent à une démocratie pleine et entière».

Jaran Ditapichai dénonce les attaques systématiques de la junte contre la liberté d’expression et de réunion politique (la loi martiale, instaurée après les manifestations de fin 2013-début 2014 et qui interdit les rassemblements politiques, est toujours en vigueur). Plusieurs dizaines d’intellectuels, journalistes et militants ont, comme lui, pris la fuite à l’étranger, plus d’une centaine d’autres sont détenus dans des camps militaires. «Les autres, convoqués par la junte, ont été libérés au bout de quelques jours après avoir dû signer un contrat qui les engage à ne pas quitter le pays et à cesser toute activité politique, autrement dit faire allégeance à la junte.» Les médias sont sommés de relayer la propagande officielle.

Jaran Ditapichai raconte aussi comment, la semaine dernière, un homme de 67 ans s’est retrouvé accusé de crime lèse-majesté pour avoir gribouillé un commentaire antiroyaliste dans des toilettes publiques d’un centre commercial de Bangkok. Il sera jugé par un tribunal militaire, sans possibilité d’appel ni de libération sous caution. Autre signe de la répression en cours, un musicien s’est vu infliger en août quinze ans de prison pour des propos jugés insultants envers la monarchie postés sur Facebook en 2010 et 2011.

«La société thaïlandaise est profondément divisée»

«Des voix critiques se font encore entendre à Bangkok, mais timidement, constate Jaran Ditapichai. Les dissidents sont obligés de se cacher. Les débats sont muselés.» Dans le même temps, le mécontentement grandit. «Les gens voient bien aussi que l’économie s’effondre. Le prix du riz a chuté de moitié, ce qui pousse certains riziculteurs au suicide. Le tourisme est en baisse.» Que peut faire la communauté internationale ? «Plusieurs gouvernements, dont la France, ont fermement condamné le pustch du 22 mai, mais depuis, rien. Il faudrait qu’ils fassent davantage pression. Par exemple, suspendre la livraison des hélicoptères commandés par l’armée thaïlandaise à Airbus [quatre appareils EC725 doivent être livrés à partir de 2015 et sept autres ont été commandés cette semaine, ndlr].»

A l’en croire, «le chemin vers la démocratie reste possible, mais ce sera très difficile. La société thaïlandaise est aujourd’hui profondément divisée entre les Chemises jaunes, c’est-à-dire les partisans des élites au pouvoir, et les Chemises rouges, le petit peuple. Cette ligne de fracture divise les familles, les entreprises, les cercles amicaux. Les Chemises jaunes considèrent qu’ils incarnent le bien, que les Chemises rouges sont le mal. Il faudra beaucoup de temps pour rassembler les gens.»

(Photo Twitter)

Cordélia BONAL



Luraghi téléphone au chat

C’est ce qu’on me dit, là, et c’est une communication cryptée :

 

Luraghi téléphone au chat dans Crime コールハーン 口コミ
negrsvamq@gmail.com
68.64.164.186

こ んにちは!オフトピック完全に完全にだ簡単な質問。あなたのサイトがモバイルフレンドリーにする方法を知っていますか? iPhone4の私から私の| ブラウジングを表示時サイトウェブログは奇妙に見えます。することができるかもしれない|テンプレートのテーマやプラグイン私が見つけることをしようとし ている修正をこの問題。何か持っている場合は推奨を、共有してください。 おかげで!
コールハーン 口コミ

 

Le « chat » Tilou est échaudé. Depuis, il est sur-équipé.

164ème commentaire très « inspiré » de mon Chinois de Thaïlande…

Signalons au passage que son excitation actuelle est de même niveau qu’il y a trois mois, lorsqu’ont commencé ses crises de tressautements incoercibles à la lecture de certains articles de mon blog, niveau qu’elle n’avait ensuite atteint que les 14, 15 et 22 août 2014 :

 

graph.php_type_month

 

graph.php_type_month 2

 

graph.php_type_month 3

 

graph.php_type_month 4

 

graph.php_type_month 5

 

graph.php_type_month 6

 

graph.php_type_month 7

 

graph.php_type_month 8

 

Par ailleurs, Le Monde vient de sortir son article sur les clowns de type Luraghi et fournit de nouveaux détails intéressants : on avait déjà remarqué le grand nombre de faits dans le département de l’Hérault, on apprend là que le Nord-Pas-de-Calais est également particulièrement frappé par le phénomène.

 

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/27/clowns-effrayants-et-chasseurs-de-clowns-histoire-d-une-psychose_4513220_4408996.html

Clowns effrayants » et « chasseurs de clowns », histoire d’une psychose

 

Depuis une dizaine de jours, des plaisantins déguisés effraient écoliers et passants. Les « anti-clowns » se mobilisent et la police s’inquiète.

 

Le Monde.fr | 27.10.2014 à 19h02 • Mis à jour le 28.10.2014 à 10h12 | Par Pauline Croquet, Damien Leloup et Martin Untersinger

Depuis une dizaine de jours, les cours de récréation et les pages Facebook bruissent d’une angoisse qui s’est répandue comme une traînée de poudre dans toute la France : celle des clowns.

 

Il y a d’abord eu cet adolescent déguisé qui poursuivait le 10 octobre des passants dans le centre-ville de Périgueux, armé d’un couteau en plastique « pour faire une blague ». Puis, une semaine plus tard, dans le Pas-de-Calais et dans la Somme, une série de plaintes de passants disant s’être fait menacer par des clowns armés. A la même période, un homme, toujours déguisé, aurait même brandi une tronçonneuse devant une école de Liévin (Pas-de-Calais).

Rapidement, les signalements de clown se multiplient, suivis ou non de plaintes, et rares sont les départements où la presse ne se fait pas l’écho de l’apparition de « clowns » plus ou moins menaçants.

La justice a déjà eu à se prononcer. Un jeune homme armé et déguisé qui poursuivait des enfants à Douvrin (Pas-de-Calais) a été condamné à six mois de prison avec sursis.

Les peurs sont en tout cas omniprésentes. Les recherches sur le mot « clown » explosent subitement mi-octobre en France, principalement dans le Nord – Pas-de-Calais.

D’où viennent ces clowns ?

Les origines du phénomène sont plutôt bien connues. La « grande peur du clown » est arrivée par les Etats-Unis : à Wasco, une petite ville de Californie, le projet artistique d’un couple qui prenait des photos effrayantes d’un clown dans les rues de la ville y avait déclenché un début de psychose.

S’y sont ajoutés, pêle-mêle, la diffusion de la quatrième saison de la série American horror story, qui parle de clowns maléfiques, et les vidéos à succès de DM Pranks, dans lesquels un comédien déguisé en clown fait semblant d’agresser des passants. Un cocktail détonant qui a abouti à des dizaines de signalements, ces dernières semaines, de clowns armés ou non dans les rues de villes dans tout le pays.

En France, ce sont semble-t-il les vidéos de DM Pranks qui ont conduit certains admirateurs à endosser à leur tour le costume de clown pour des « blagues » de plus ou moins mauvais goût.

Les autorités réagissent en ligne

La police a réagi le 24 octobre, avec un communiqué posté sur les réseaux sociaux. Elle y déplore des « dérives individuelles dommageables et des troubles à l’ordre public » en rappelant que « la détention d’une arme sur la voie publique est un délit passible d’une peine d’emprisonnement ». Les forces de l’ordre appellent aussi à « composer le 17 ou le 112 pour signaler la présence d’un individu agressif déguisé en clown ».

Plus imagée, la gendarmerie du Var prévient « ces petits plaisantins aux blagues douteuses qu’ils encourent des poursuites judiciaires qui risquent de ne pas leur paraître drôles du tout ».

En réaction au signalement par des écoliers de plusieurs clowns brandissant une tronçonneuse devant une école du Pas-de-Calais, la police du département avertit le plus sérieusement du monde :

« Les clowns qui s’inspirent de “Massacre à la tronçonneuse” ne sont pas les bienvenus devant les écoles. »

Multiplication des « anti-clowns »

Plus que les clowns eux-mêmes, ce sont les groupes de « chasseurs de clowns », qui se sont formés ces derniers jours principalement par le biais de pages Facebook à Fréjus, Bordeaux ou Sarrebourg, qui semblent inquiéter le plus les autorités. Armés de battes de base-ball, de couteaux ou de barres de fer, des membres de milices anti-clowns ont ainsi été interpellés durant tout le week-end.

Des adolescents ont même monté des « groupes d’autodéfense » : à Mulhouse, plusieurs d’entre eux sont interpellés alors qu’ils arpentent le centre-ville armés dans une « chasse aux clowns ».

Agression à la barre de fer

Si les clowns s’étaient contentés d’être effrayants voire menaçants, le passage à l’acte d’un jeune homme déguisé pour fracasser une voiture dans l’Hérault vendredi 24 octobre est venu encourager les expéditions punitives de certains « anti ». Un événement suivi, le jour d’après, par l’agression à la barre de fer d’un piéton à Montpellier par un jeune homme grimé en clown. Ce dernier a été condamné lundi 27 octobre à 12 mois de prison dont 4 ferme par le tribunal de grande instance de Montpellier.

Des pages Facebook, dont certaines comptent plusieurs dizaine de milliers d’abonnés, concentrent les peurs, les photos authentiques ou non, et les appels à la prudence ou à l’autodéfense armée.

Derrière l’une de ces pages, créée il y a une semaine, Marcus, un jeune Lorrain de 14 ans (il ne veut pas donner son nom). Il dit avoir entendu parler des clowns sur Internet et poste régulièrement des photos montrant, parfois de manière très discrète, la présence de clowns aux quatre coins de la France. Le but de la page, qui compte 666 « J’aime » ? « Prévenir les gens de ce danger », selon lui.

Pourquoi la peur perdure

Par ailleurs, le phénomène commence à passer les frontières : en Belgique, à quelques kilomètres de la région Nord – Pas-de-Calais, France 3 relate que la recette est la même que dans l’Hexagone : « rumeurs, plaisantins et mise en garde des autorités ». A Genève, la police se contente pour l’instant de surveiller les réseaux sociaux qui colportent des rumeurs d’apparition de clowns dans la métropole suisse.

« Rumeurs, plaisantins et mise en garde des autorités »

Une date a semblé cristalliser pourtant les incidents mais aussi les inquiétudes : le 25 octobre. Parmi les nombreuses pages anti-clowns, l’une des plus fréquentées lui est même dédiée : « Contre ce qui va arriver le 25 octobre ». Pas de symbolique particulière à retenir. Mais, à l’occasion de l’organisation de la Zombie Walk de Bordeaux, ce samedi précisément, une rumeur courait sur le débarquement, dans le cortège de faux morts-vivants, de quelque 200 clowns. Sans réel fondement. La mairie a avancé d’autres arguments, mais cela pourrait également expliquer l’interdiction de la Zombie Walk de Lille.

Lire Inquiète pour son « image », Lille interdit la Zombie Walk

Quelques posts ironisent sur ce faux rendez-vous du 25. Des profils de clown naissent également sur les réseaux, nourrissant, ou moquant, les craintes des anti.

Qu’à cela ne tienne, les administrateurs des pages Facebook se persuadent que tout peut arriver le 31 octobre, le soir d’Halloween, pourtant peu fêté en France mais propice aux légendes urbaines.

  • Pauline Croquet
    Journaliste au Monde


Luraghi a tué le clown, il n’est plus drôle du tout

http://www.dna.fr/faits-divers/2014/10/29/ces-clowns-agressifs-qui-ne-font-rire-personne

publiée le 29/10/2014 à 05:00

Peurs Depuis quelques semaines, la rumeur enfle et plusieurs d’entre eux ont été arrêtés

Ces clowns agressifs qui ne font rire personne

À la veille d’Halloween, faudra-t-il endosser un costume de clown pour effrayer ses voisins ?  Photo PQR / La Voix du Nord
À la veille d’Halloween, faudra-t-il endosser un costume de clown pour effrayer ses voisins ? Photo PQR / La Voix du Nord

 

Qui a peur du grand méchant clown ? Depuis quinze jours, une dizaine d’affaires, mais aussi des milliers de signalements font état d’« attaques » de clowns « agressifs » un peu partout en France.

 

La plupart du temps, ce ne sont que rumeurs et canulars, même si quelques clowns ont été arrêtés. Un jeune homme a même été condamné, le 20 octobre à Béthune, à six mois de prison avec sursis et à des travaux d’intérêt général après avoir effrayé un enfant et des adolescents dans le Nord.

Pas question de « faire un exemple », avait assuré le procureur à l’audience. Pour autant, il admet avoir voulu « mettre un coup d’arrêt à ce phénomène des faux clowns » qui défraient la chronique à quelques jours d’Halloween (31 octobre). Et suscitent la peur : le 24 octobre, la police nationale rappelle qu’aucun cas d’agression violente n’a été recensé, mais que face à un clown agressif, il faut « composer le 17 ».

La police veut contenir le phénomène et éviter qu’il ne serve de prétexte à de vraies violences. Trois semaines après les premiers signalements, un seul cas, à Montpellier, fait état d’une agression violente : le 25 octobre, un passant aurait reçu des coups par trois individus qui voulaient le dépouiller, dont l’un était grimé en clown. Un cas isolé qui détonne avec les innombrables plaintes évoquant des clowns effrayants, mais pas plus.

Marche des zombies annulée

À cette exception près, c’est donc d’un début de psychose qu’il s’agit. À tel point que la célèbre et très festive « marche des zombies » de Lille a été annulée à quelques jours de la date habituelle — le 1er novembre. La ville invoque un problème « d’image » où les organisateurs voient « le contexte international (terrorisme) mais aussi national (attaques de clowns) ».

Le phénomène n’est pourtant ni nouveau ni français et revient régulièrement à chaque apparition d’un méchant clown dans une œuvre de fiction (lire par ailleurs). Ainsi, les derniers cas signalés en Europe — en France, donc, mais aussi en Italie et en Angleterre — de clowns maléfiques concordent avec le début de la diffusion, le 8 octobre, de la saison 4 de la série américaine American Horror Story. Dans laquelle s’illustre Twisty, un horrible clown très, très méchant. Très regardée, la série pourrait être à l’origine de la recrudescence de vidéos clownesques sur Internet et de leurs conséquences dans la rue.

En 2006, les organisateurs d’un festival anglais avaient demandé aux spectateurs de venir déguisés en clowns avant de renoncer pour éviter toute « coulrophobie » (1). Fin 2013, un « mystérieux clown » hantait Northampton (Royaume-Uni) : il a tout arrêté en découvrant, sur sa page Facebook, qu’il effrayait les gens ! En mars 2014, de nombreux New-Yorkais signalent la présence d’un clown, de nuit, à des intersections routières. Mi-octobre, c’est un projet photographique s’inspirant d’un clown maléfique qui a semé le trouble à Wasco, en Californie. Cette fois encore, la rumeur a pris une ampleur démesurée par rapport à un simple couple de photographes…

(1) Coulrophobie : peur irraisonnée des clowns

publiée le 29/10/2014 à 05:00

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20141028.OBS3383/clowns-menacants-interpelles-ou-pourquoi.html

Clowns « menaçants » interpellés : où ? pourquoi ?

L' Obs

Publié le 28-10-2014 à 20h42

Plaintes, interpellations, condamnations… Les clowns « menaçants » et ceux qui les chassent préoccupent les autorités,  »un peu à cran ».

 

Image extraite de l'adaptation de "Ça" de Stephen King. (DR)
Image extraite de l’adaptation de « Ça » de Stephen King. (DR)
Entre les enfants « effrayés », les parents « inquiets » et les forces de l’ordre « un peu à cran », le procureur de Douai Eric Vaillant, interrogé lundi 20 octobre par « L’Obs », se voulait on ne peut plus clair : « Tout cela a assez duré« . Raté. Une semaine plus tard, le soufflet n’est pour le moins pas retombé. Et les chasseurs de clowns se sont, à leur tour, davantage mobilisés. Au grand dam des autorités, qui n’ont pourtant pas lésiné sur la communication en ligne. »C’est déjà en train de baisser », assure toutefois, optimiste, une source policière ce mardi. Si les forces de l’ordre ont reçu de nombreux « faux appels » et « canulars », elles ont dû intervenir ces dernières semaines à plusieurs reprises pour des faits, eux, bien réels. Aux motivations bien différentes les unes des autres. Retour sur leurs principales interventions, dépôts de plaintes et autres condamnations.• Essonne : deux chasseurs de clowns présumés arrêtés 

Deux chasseurs de clowns présumés ont été arrêtés dans la nuit de dimanche à lundi à Chilly-Mazarin, selon  »Le Parisien« . Âgés de 19 et 22 ans, ils erraient dans le centre-ville, armés de bombes lacrymogènes et de câbles rigides pouvant faire office de fouet. Quelle était leur réelle motivation ? Ils ont assuré être à la recherche d’un clown agressif. Relâchés après leur garde à vue, ils seront convoqués ultérieurement par la justice.

• Doubs : plainte pour agression par un clown armé d’une hache 

Un étudiant de 22 ans a porté plainte samedi à Besançon. Il affirme avoir été blessé, vers deux heures dans la nuit de samedi à dimanche, par un clown armé d’une hache. Alors qu’il regagnait son véhicule, une voiture blanche s’est arrêtée à sa hauteur, et trois clowns aux cheveux verts et rouge en sont descendus, a-t-il rapporté. Un autre clown était selon lui armé d’une batte de baseball. L’étudiant, qui dit avoir fui la main droite en sang, a déclaré ne plus se souvenir précisément de quelle manière il avait été blessé. Selon sa mère interrogée par « L’Est Républicain », se sentant « menacé », son fils se serait blessé en mettant sa main sur la lame de la hache dans « un geste de réflexe de défense ». Aucun témoin n’a été identifié.

• Doubs : quatre clowns en voiture signalés le même jour

Si aucun autre signalement n’a été enregistré à Besançon, un groupe d’adolescents et de jeunes adultes a quant à lui affirmé avoir été pris pour cible par quatre clowns, à une vingtaine de kilomètres de là, à Saint-Vit, à 20 km de là, samedi soir. Selon leurs déclarations à la gendarmerie, les clowns circulaient en voiture, et auraient tiré sur eux avec une réplique d’arme à feu propulsant des billes en plastique. Personne n’a été blessé.

• Hérault : 4 mois ferme pour un jeune clown violent

Un jeune homme de 18 ans a été condamné lundi à Montpellier à 12 mois de prison, dont 4 ferme, puis placé sous mandat de dépôt. Il était jugé en comparution immédiate pour avoir frappé d’une trentaine de coups de barre de fer un passant de 35 ans dans la nuit de samedi à dimanche.

Ivre, le jeune homme déguisé en clown, accompagné de deux mineurs passifs, a reconnu avoir voulu l’effrayer après avoir pris connaissance du phénomène en ligne.  »Il m’a pourchassé en hurlant, ‘donne moi tout, ton téléphone, ton fric, ta sacoche’, j’ai eu la peur de ma vie » a notamment témoigné la victime.  »Je regrette, je voulais pas le frapper, je tiens à payer les dommages » a déclaré le jeune homme connu pour de « petites affaires » mais au casier judiciaire jusque-là vierge selon « Midi Libre« .

• Seine-et-Marne : un clown de 14 ans arrêté

Un adolescent de 14 ans, déguisé en clown et soupçonné d’avoir tenté d’attaquer une passante, a été interpellé lundi après-midi à Chelles. La passante a rapporté que deux clowns, dont l’un était muni d’une hache visiblement factice, avaient tenté de l’agresser alors qu’elle sortait de sa voiture. Elle n’a pas été blessée. Un clown a été arrêté par la police.

• Seine-et-Marne : un autre clown arrêté le même jour

Une demi-heure plus tard, lundi dernier toujours, une dizaine de personnes affublées d’un masque blanc au large sourire s’en seraient prises à trois jeunes personnes à la gare de Melun. Plusieurs téléphones portables ont été volés, selon la police. Un des agresseurs présumés a été interpellé.

• Hérault : plusieurs plaintes d’automobilistes

A Palavas-les-Flots, Thézan-lès-Béziers et Cessenon-sur-Orb, trois automobilistes se disant victimes de « clowns effrayeurs » dans la nuit de samedi 25 à dimanche 26 octobre ont déposé plainte. Vendredi soir, un jeune homme grimé en « clown agressif » avait endommagé la voiture d’un automobiliste à Marseillan (Hérault), et avait été interpellé samedi. Il avait confié lors de son audition avoir succombé à la mode des « clowns qui attaquent ». Remis en liberté, il sera convoqué ultérieurement par la justice.

• Hérault : 14 jeunes clowns interpellés

Samedi 25 octobre au soir, 14 adolescents déguisés en clown et porteurs, selon la police, de pistolets, de couteaux et de battes de base-ball ont été interpellés sur le parking d’un lycée d’Agde, placés en garde à vue et remis en liberté dimanche. Des témoins inquiets avaient alerté la police.

• Gironde : six chasseurs de clowns présumés interpellés

Vendredi 24 octobre, six adolescents armés de bâtons et de barres de fer et affirmant rechercher des clowns agressifs ont été interpellés par la police à Bordeaux. Vers 23 heures le même jour, à Mérignac, une dizaine de personnes ont été interpellées. Elles cherchaient semble-t-il un clown qui aurait effrayé un mineur. Selon « Sud-Ouest« , un enfant de 12 ans armé d’un poignard a également été stoppé dans son élan, le même soir, par la police.

• Var : trois jeunes chasseurs de clowns présumés arrêtés

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, trois jeunes hommes, un mineur et deux majeurs, ont été interpellés à Fréjus et placés en garde à vue, selon « Var Matin« . Armés de différentes sortes de couteaux et de marteaux, ils sont soupçonnés d’avoir voulu faire la chasse aux clowns menaçants. Selon le quotidien, ils vont être poursuivis pour port d’arme sur la voie publique.

• Oise : un jeune clown arrêté

Un adolescent déguisé en clown a été interpellé mercredi 22 octobre à Beauvais après avoir menacé des lycéens. Il était armé d’un couteau en bois. « Il n’y avait aucune agressivité de sa part, c’était juste une blague de mauvais goût » a notamment déclaré le maire de Beauvais Caroline Cayeux, selon « L’Observateur de Beauvais« . Il a fait l’objet d’un rappel à la loi.

• Haut-Rhin : cinq jeunes chasseurs de clowns présumés interpellés

Cinq jeunes dont quatre mineurs ont été interpellés mercredi 22 octobre au soir à Mulhouse. Âgés entre 16 et 19 ans, ils auraient semble-t-il cherché à se rendre justice eux-mêmes en « chassant » d’hypothétiques clowns menaçants dont ils auraient découvert la présence supposée via Facebook. Ils étaient selon la police en possession d’une batte de base-ball, d’une matraque télescopique, d’un poing américain, d’un marteau et d’une bombe lacrymogène. Placés en garde à vue, ils sont ressortis libres et seront convoqués ultérieurement devant un juge.

• Haut-Rhin : et cinq autres un peu plus tard le même jour

Cinq autres individus qui se prenaient semble-t-il eux aussi pour des « chasseurs de faux clowns » ont été interpellés, le 22 octobre toujours, à Colmar. Ils comparaîtront eux aussi prochainement devant la justice.

• Pas-de-Calais : un clown condamné à 6 mois avec sursis

Vendredi 17 octobre au soir, un jeune homme de 19 ans déguisé en clown a été interpellé à Douvrin. Accusé d’avoir effrayé un enfant, il a été condamné le lundi suivant à Béthune à six mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général. Pour violences avec arme -le clown a brandi un bâton ressemblant à un long couteau- et préméditation.

• Somme : deux clowns arrêtés

A Péronne, deux clowns armés d’un marteau et d’un couteau factices et soupçonnés d’avoir effrayé des passants dans le centre-ville ont été arrêtés jeudi 16 octobre.

• Dordogne : trois plaintes et une prochaine convocation

Vendredi 10 octobre, « une jeune femme de 19 ans et sa soeur de 11 ans ont dit avoir été poursuivies par un clown armé d’un couteau en plastique », nous indiquait la semaine dernière le parquet de Périgueux. Une troisième jeune femme dit avoir été poursuivie par le même clown à la sortie d’un gymnase. Toutes trois ont porté plainte. L’auteur présumé des faits, un jeune de 17 ans inconnu des services, doit être prochainement convoqué en vue, selon le procureur, d’une « réponse judiciaire adaptée ».

C. R. (avec AFP) – Le Nouvel Observateur

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20141028.OBS3424/clown-agressifs-d-ou-vient-ce-phenomene-malsain.html

Clown agressifs : d’où vient ce phénomène malsain ?

Amandine Schmitt

Publié le 29-10-2014 à 09h00

Les agressions de faux clowns se multiplient en France. Un phénomène venu directement des Etats-Unis. Explications.

 

Twisty, le clown effrayant de la série "American Horror Story" (FX).
Twisty, le clown effrayant de la série « American Horror Story » (FX).
Le début de psychose apparu en France ces dernières semaines après plusieurs agressions attribuées à de faux clowns, parfois armés, s’appuie sur l’imagerie glaçante du « clown maléfique », ce personnage effrayant popularisé par la littérature et le cinéma.Le rictus pervers du Joker dans Batman, le regard fou du clown psychopathe en couverture du roman d’épouvante « Ça » de Stephen King, ou les cheveux rouges en pétard du trouble « Tahiti Bob », dans les Simpsons : ces figures constituent le terreau d’une phobie bien réelle, la « coulrophobie », la peur des clowns. »Le création ou la réutilisation d’un personnage fort tel que le clown psychopathe, le motif de l’agression par un sadique qui choisit ses victimes au hasard, la circulation rumorale des alertes aux clowns et la difficulté de distinguer celles à prendre au sérieux des faux avertissements nous informent qu’une légende urbaine est en train de se créer sous nos yeux et se cristallisera bientôt en quelques scénarii stéréotypés », explique Aurore Van de Winkel, spécialiste des légendes urbaines, sur Le Plus.

John Wayne Gacy, l’un des tueurs en série les plus célèbres des Etats-Unis, a également beaucoup fait pour noircir le maquillage du saltimbanque : arrêté en 1978 et exécuté en 1994, il distrayait les enfants malades, déguisé en clown, mais a aussi tué 33 jeunes gens dans les années 1970.

A l’approche d’Halloween, période où s’amuse à se faire peur en Amérique du Nord et désormais aussi en Europe à la veille de la Toussaint, c’est avec cette crainte diffuse que semblent jouer les « clowns agressifs ».

Un phénomène venu des Etats-Unis

Le phénomène arrive tout droit des Etats-Unis. Le clown de Wasco, un projet artistique montrant des photos de clowns dans la ville du même nom, a suscité bien des imitations. Alors que plusieurs clowns effrayants ont été aperçus en Californie, en Floride ou au Nouveau Mexique, le clown de Wasco gagnait en popularité sur les réseaux sociaux, avec un compte Twitter (désactivé), un compte Instagram (vidé) et une page Facebook. Mais rien ne dit que ces comptes soient liés aux incidents constatés par la police.

Des clowns avaient déjà perturbé le Royaume-Uni en 2013. Le clown de Northampton, à 100 km de Londres, avait pour habitude de regarder fixement les passants, un bouquet de ballons gonflables à la main. Il avait connu son heure de gloire sur Facebook avant d’être démasqué. Il avait affirmé avoir voulu « amuser les gens ».

Les petits rigolos qui portent l’habit de cirque pourraient aussi s’être inspiré des canulars de la société italienne DmPranksProductions, qui montrent un clown commettre de (faux) crimes sanglants sous le regard effrayé des passants.

Enfin, la tendance des clowns est aussi alimentée par la dernière saison de la série télé « American Horror Story », qui met en scène Twisty. Un clown si malfaisant que l’association  de professionnels Clowns of America International s’en insurge.

Amandine Schmitt (avec AFP)



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo