Toulouse : fin du « cri coi » à la Banque postale

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/escroquerie-a-la-banque-postale-7-personnes-liees-a-l-islamisme-radical-en-garde-a-vue-a-toulouse-7775199239

Escroquerie à la Banque postale : 7 personnes liées à l’islamisme radical en garde à vue à Toulouse

 

INFO RTL – Sept personnes sont en garde à vue à Toulouse, depuis jeudi matin, pour avoir détourné 800.000 euros de la Banque postale. Ils ont en outre suspectés d’être liés à l’islamisme radical.

 

La page de l’émission : RTL Petit Matin

 

Toulouse : fin du
Escroquerie à la Banque postale : 7 personnes liées à l’islamisme radical en garde à vue à Toulouse Crédit : Damien Delseny

 

par Damien Delseny publié le 06/11/2014 à 07:01

 

Sept personnes sont en garde à vue, depuis mercredi matin, à Toulouse pour une vaste escroquerie à la Banque postale. Ils sont également suspectés d’être liés à l’islamisme radical.

Pendant des mois ils ont profité d’une faille dans le système Certicode qui permet de faire des virements et des opérations sur les comptes de la banque postale à partir de son téléphone portable.

Des suspects fichés « sureté de l’État » par la DGSI

En usurpant en quelque sorte l’identité des clients de la banque – après avoir récupéré leurs données téléphoniques personnelles – ils ont détourné plusieurs centaines de milliers d’euros : 800 000 euros au total.

La police judiciaire a finalement remontré la trace de ces arnaqueurs au profil inquiétant. La plupart des suspects font l’objet en plus d’une fiche DGSI « sûreté de l’etat » pour leurs liens avec l’islamisme radical et certains sont domiciliés dans le quartier des Izards, le quartier d’origine de la famille Merah. Et l’un des suspects pourrait même se trouver en Syrie à l’heure actuelle.

Une escroquerie reproduite dans toute la France

Placés en garde à vue pour une durée maximale de quatre jours, ces hommes ne sont que la branche toulousaine de cette vaste arnaque.

D’autres escrocs ont sévi en France en appliquant la même méthode avant que la Banque postale ne finisse par sécuriser son système mais l’addition finale est salée. Le préjudice total se monterait à 25 millions d’euros.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/06/1986163-comptes-bancaires-pirates-800-000-e-detournes-par-huit-escrocs.html

Comptes bancaires piratés : 800 000 € détournés par huit escrocs

 

Publié le 06/11/2014 à 07:45

Faits divers – Colomiers (31) – Escroquerie

 

Des dizaines de milliers d'euros ont été détournées de comptes de la Banque Postale./ Photo DDM, illustration
Des dizaines de milliers d’euros ont été détournées de comptes de la Banque Postale./ Photo DDM, illustration

zoom dans Vol

La police judiciaire a arrêté huit personnes tôt hier matin à Colomiers, Castres et Angers, dans le Maine-et-Loire. Les enquêteurs travaillent sur une très vaste escroquerie qui touche la Banque Postale.

Des dizaines de plaintes, des milliers d’euros de préjudice et encore quelques questions sans réponse. La police judiciaire a lancé tôt hier matin une importante opération pour démanteler une équipe soupçonnée d’avoir détourné des milliers d’euros sur des comptes bancaires ouverts à La Banque Postale.

L’enquête a démarré voilà plusieurs mois à Colomiers suite à une plainte qui portait sur des soupçons de détournement menés par des individus installés dans la périphérie toulousaine. Ces individus partagent une approche très rigoriste de l’islam et, selon les investigations menées depuis plusieurs mois par les spécialistes de la division financière de la police judiciaire (SRPJ Toulouse), un goût affirmé pour les détournements de fonds.

Pendant que le dossier prenait de l’importance à la brigade de sûreté urbaine de Colomiers, La Banque Postale avertissait la direction centrale de la police judiciaire d’escroquerie sur les comptes de ses clients. Le préjudice dépasserait plusieurs millions d’euros ! Localement, le chiffre de 800 000 € a été avancé mais il doit être corroboré par les investigations en cours.

Après la plainte de la banque, les spécialistes en informatiques de la police judiciaire ont travaillé sur une bande d’escrocs qui parvenaient à vider des comptes bancaires à distance. L’argent détourné, reversé sur les comptes «officiels», était ensuite récupéré et renvoyé dans le circuit. Dans quel but ? C’est une des questions qui intéressent les enquêteurs qui mènent les auditions. Les policiers travaillent sur une commission rogatoire délivrée pour «escroquerie en bande organisée» par le juge d’instruction en charge du dossier à la juridiction interrégionale spécialisé de Bordeaux (JIRS).

L’argent détourné servait-il à financier l’islam radical ? La question se pose au regard du profil particulier des individus interpellés hier matin notamment à Colomiers et également à Castres. D’ailleurs la police judiciaire s’est appuyée lors de ces interpellations sur les hommes du GIPN de Bordeaux, désormais antenne du RAID, et sur ses propres spécialistes de la BRI histoire d’éviter les mauvaises surprises. Ces individus, dont plusieurs se sont convertis à l’islam, ont des profils assez différents, certains travaillant dans le bâtiment, d’autres sans ressource connue et au passé déjà marqués par des soucis judiciaires — l’un d’eux a d’ailleurs été extrait de la maison d’arrêt de Seysses.

À la PJ, on est resté hier très discret sur cette opération préparée de longue date. On fait quand même remarquer que si le financement du jihad avait motivé les suspects, l’information judiciaire aurait alors été prise en compte par le parquet antiterroriste de Paris et non pas par la JIRS de Bordeaux, spécialisé dans le crime organisé et les affaires financières de grande envergure.

Jean Cohadon

 

Tableau du Maître coiffé de son bonnet d’âne :

 

cri coi

 

Par cyp | Publié : 22 octobre 2008

 

© Cyprien Luraghi 2008 – Bonnet d’âne by Noémie Santos© Cyprien Luraghi 2008 – Bonnet d’âne by Noémie Santos

 

Je suis de bois et gueule bée planté comme un poteau, planté. Devant l’horreur du monde qui n’en peut mais d’être accablé encore, après des cents mille ans par tyranneaux et grands sauriens.

Je prends bien mon appui, dressé je crie coiffé de mon bonnet de lettré impérial, mais misérable bûche rien de plus vain.

J’entends au loin parfois l’écho fluet percer d’au delà de la ligne bleue, c’est tout. Notre congrégation des félins ruffians à grandes oreilles est très éparse et compte peu de membres. Nous crions à heure fixe, rituels de phares bien calés.

Nous savons exister en rugissant debout, discrètement. Mais nous perçons les hurleries des hyènes gouvernant en tout déchiquetant, gnou mou, mouton.

Il faut qu’on nous croie cancre ou cancrelat jusqu’à ce que nos cris ténus tissés fassent unisson s’enflant en feulement, bourdon frelon.

Il faut qu’on nous voie ridicules, bouffons, charlots car nous sommes combustibles et débitables à la hachette aussi.

***

En octobre 2008, je me suis déguisé en écureuil de la Caisse d’Épargne pour aller pousser le cri coi entre copains. Comme ça je me faufile entre les actualités, ni vu ni connu. Ça aussi, il vaut mieux.

Il vaut mieux rien, actuellement. Si je crie mon indignation, il ne se passera rien ; des millions de gens le font et rien. Si je dis simplement que je ne peux rien dire sur le sujet, je vais en prison comme Jean-Marc Rouillan, alors pas si con, hé. Réfléchir un peu, déjà.

Compter les poteaux plantés, déjà. Combien on est déjà, comme ça, appelant et donnant de la voix ?

Pas abattus, pas girouettes, jamais.

Et fanfarons quand il le faut, pour le joli plaisir, chouette et pirouette.

Après le cri, je rentre dans le trou.

De la Sécurité Sociale, un tout petit de rien du tout.

 

 

Cet article a été publié dans Binosophie, Déconnologie, Pilotique avec les mots-clefs : , , , , , .



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo