Les cyberdélinquants Luraghi et Morillon continuent leur cirque sur Rue89

J’aurais dû l’enregistrer dès que je l’ai vu, car là, c’est déjà trop tard, la modération est passée.

Enfin bon, je sais où ça se trouve, c’est ici, ou juste au-dessus de cette adresse précise, et ce n’est pas perdu pour tout le monde, les journalistes modérateurs du site y ont toujours accès :

http://rue89.nouvelobs.com/comment/4376983#comment-4376983

Voilà l’article ayant déclenché une nouvelle bouffée délirante des deux compères Cyprien Luraghi et Laurent Morillon, et la séquence de leurs commentaires dont une partie n’est à cette heure déjà plus visible pour l’internaute lambda :

 

http://rue89.nouvelobs.com/2014/12/26/google-balance-les-etats-veulent-gommer-contenus-256767

Opération transparence 26/12/2014 à 18h32

Google balance les Etats qui veulent gommer des contenus

Camille Polloni | Journaliste Rue89

 

  • Max Schultz

    Max Schultz
    génocidaire

    Je ne vois vraiment pas ce que ça pourrait avoir de choquant, que cette société respecte nos lois.

    Est-ce scandaleux que des ayants-droits fassent supprimer des œuvres volées ?
    Est-ce une atteinte à la liberté d’expression quand des blogs-piloris dégobillant des calomnies sur des particuliers, sont fermés suite à une décision de justice ?

    Google, Youtube, Blogger font partie du même consortium : dans votre article vous ne faites que relayer la propagande de cette boîte, qui sait si bien ensuquer les esprits en pratiquant un confusionnisme puant, jouant sans cesse sur la corde raide du « libertaire », de la « liberté d’expression » etc. alors que de facto leur politique c’est le fric, le fric et encore plus de fric.

    Jamais vous ne vous penchez sur les cas des victimes de ces compagnies géantes qui ne sont même pas foutues de respecter leurs conditions d’utilisation. Un simple exemple : lisez celles de Blogger, qui prohibent très clairement une foule de contenus à ses blogueurs, et ensuite allez faire votre boulot de journaliste et enquêtez pour de bon : essayez de signaler un contenu manifestement illicite − de la diffamation pourrie, par exemple − en remplissant le formulaire idoine, et attendez. Là vous verrez enfin que Google ne déconne pas en promettant l’immortalité car vous attendrez infiniment.

    Assez de ces articles propagandistes !

    • Dzerjinski1917

      Dzerjinski1917 répond à Max Schultz
      чрезвычайный комиссар (…)

       

      Que penser par exemple de cette vidéo que Rue89 signale sur Rue89 Strasbourg et qui montre des ENFANTS ! MINEURS ! FRANCAIS ! aux visages non floutés et qui sont instrumentalisés pour faire de la Propagande extrëmiste islamiste ? ! ? !

      Pour ma part, si un Etat comme la Russie demande l’interdiction selon ses lois de l’exposition de mineurs d’une part, et la propagande pour le terrorisme d’autre part, il a totalement raison !

      Il me semblait cependant que les lois françaises protégeaient pareillement les mineurs et interdisaient pareillement surtout depuis les textes récents de telles propagandes.

      On floute les visage des otages occidentaux en combinaison orange !

      On ne floute pas les têtes exposées et empalées des victimes syriennes et irakiennes de l’EI !

      Et on ne floute pas les visages d’ENFANTS FRANCAIS pris de la même manière en otages ! ! ! ! ! !

      Faudra qu’on m’explique quand même qui fait la guerre à qui dans cette histoire !

      • pateris

        pateris répond à Dzerjinski1917
        serial lecteur

        Ben oui, mais quand c’est des bougnoules, on ne va tout de même pas s’embêter. Vous ne voulez tout de même pas qu’ils aient le même traitement que les surhommes zoccidentaux qu’on est les plus forts ? (Humour noir, je précise des fois que…)

    • Astro Zombie

      Astro Zombie répond à Max Schultz
      Lost in the supermarket

      Toc.

    • pateris

      pateris répond à Max Schultz
      serial lecteur

      Et puis, avec la presse aux ordres, pas besoin d’invoquer Gogol : lorsqu’un article dérange, par exemple celui sur l’entente illégale des constructeurs de camions pour nous empoisonner l’air, hop ! Il disparaît ! Ou il n’y en a pas, c’est plus simple.

 

Si le commentaire d’ouverture de cette séquence est toujours en place, donc, la suite a déjà disparu, mais j’avais bien vu la première réponse de lamorille / Astro Zombie à son « Konducator » Cyprien Luraghi.

Cette fois, c’est lui qui a lancé l’attaque contre les journalistes de Rue89 qui ne se fendent toujours pas de l’article tant attendu par toute leur bande de « déconnologues » sur mes écrits les concernant, ma personnalité ou mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog, ce qui revient au même.

Pour ceux que ces messieurs dames pourraient encore duper avec tous leurs mensonges et inventions, je précise que ce blog où j’ai régulièrement publié des droits de réponse à leurs campagnes de calomnies publiques à mon encontre entre 2010 et 2013 n’a pas été fermé sur décision de justice, mais de façon préventive, après qu’ils aient obtenu dans des conditions qui restent à ce jour non élucidées une seconde condamnation totalement inattendue et non conforme aux lois de la République française, laquelle a d’ailleurs sitôt été remise en cause par voie d’appel – nous en sommes toujours là.

Je rappelle brièvement la problématique qui nous oppose depuis plusieurs années : ces gens me disent folle à lier ou « cas lourd psychiatrique » du fait que je suis ingénieur et ai toujours refusé de me prostituer ou d’offrir gratuitement des services sexuels à des débiles mentaux et estiment pour cette raison nécessaire de m’interdire tout droit d’expression, quels que soient les sujets que je puisse aborder, même les plus anodins, car ils craignent de me voir nouer avec des tiers des relations librement consenties. Selon eux, je n’aurais qu’un seul droit, celui de subir les relations extrêmement délétères qu’ils cherchent à m’imposer par tous les moyens depuis de nombreuses années, ainsi que leurs agressions et harcèlements. En fait, ils ne veulent tout simplement plus jamais m’entendre respirer et se désespèrent que leurs multiples tentatives d’obtenir ma mort n’aient pas encore porté leurs fruits. Aussi, en attendant cette ultime victoire, ils ont toujours illégalement surveillé tous mes écrits, y compris et surtout mes commentaires publics anonymes sur Internet depuis le tout premier sur le site d’information Rue89 après que je m’y sois inscrite au mois de décembre 2007, et ont commencé à en exiger mon bannissement début septembre 2008 dès mes premiers commentaires sur le problème du harcèlement moral en entreprise, naturellement gênants pour ceux d’entre eux qui s’en rendaient coupables à mon encontre depuis de nombreuses années, leurs harcèlements en vue de me prostituer ayant toujours fait partie d’opérations de ce type, toujours soutenues par des campagnes de calomnies qui sont donc devenues publiques à compter de cette année 2008.

En 2010, lassée par tous leurs harcèlements et leurs campagnes de calomnies publiques sur Internet, surtout après que leur inspiratrice Josette Brenterch du NPA de Brest ait commencé à faire publier sur les blogs de Cyprien Luraghi tous ses fantasmes personnels concernant ma vie sexuelle – elle prend toujours ses désirs pour des réalités – je m’étais mise à publier des démentis et droits de réponse portant notamment sur mon parcours professionnel. C’est en raison de ces publications que ladite Josette Brenterch a obtenu au mois de juin 2013 une condamnation qui n’est en rien conforme aux lois de la République française tandis que mes propres plaintes à son encontre étaient restées en souffrance et ne sont à ce jour toujours pas traitées normalement par les magistrats du tribunal de grande instance de Brest. Ces derniers ont déjà été recadrés plusieurs fois par la cour d’appel de Rennes sollicitée à cet effet par mes soins et le seront encore. Manifestement corrompus, ils devront bien tôt ou tard s’expliquer à ce sujet.

Je reviens à mes « déconnologues » sévissant sur Rue89 et ailleurs depuis 2008.

Hier soir, c’est donc Laurent Morillon qui a agressé les journalistes de ce site comme le fait très régulièrement son « Konducator » Cyprien Luraghi les harcelant depuis très longtemps comme nombre de leurs confrères afin qu’ils reprennent à leur compte tous ses délires publics me concernant et leur confèrent ainsi un crédit et une audience qu’ils n’ont pas sur ses blogs orduriers.

Les cyberdélinquants le savent bien, eux qui captent tous mes échanges de mails avec des tiers depuis des années, que leurs lecteurs le sachent donc eux aussi : j’ai bien moi-même quelques relations avec ces journalistes dont certains me disent être harcelés à mon sujet, voire eux-mêmes terrorisés par ces délinquants.

Mais ils ne sont pas les seuls, pas plus que mes proches, mes relations et moi-même.

Car hier soir, tout comme Cyprien Luraghi le fait aussi régulièrement, Laurent Morillon visait avec les journalistes de Rue89 tous ceux de ses amis qui restent indifférents à mes publications de ces derniers jours le concernant.

Autrement dit :

La vermine a encore appelé tous ses copains à la rescousse !!!

De quoi se plaint-il donc, le petit prof LP de Montluçon ?

Je n’ai rien révélé à son sujet qu’il n’avait pas déjà publié lui-même.

Je n’ai pas donné son adresse ni son numéro de téléphone.

Je n’ai pas dit qu’il est homosexuel, pédophile et incestueux, ni que son ex l’a quitté parce qu’il avait un trop gros cul, ni qu’il s’est prostitué dès sa plus tendre enfance et est toujours disponible pour qui en veut.

Je n’ai pas dit que les trous qui apparaissent dans son Curriculum Vitae dès les années 1980 correspondent à autant d’épisodes d’internement en hôpital psychiatrique, ni que ceux-ci se sont encore multipliés depuis qu’il est fonctionnaire.

Je n’ai pas remis en cause le fait qu’il soit bien professeur comme il le prétend, et non dame de service à la cantoche ou de corvée de pluche ou technicien de surface depuis dix-neuf ans.

Je n’ai pas dit que c’est un faussaire qui s’est fabriqué lui-même des tas de faux documents attestant de parcours scolaires, universitaires et professionnels qu’il s’est inventés uniquement pour faire suer son monde sur Internet et qui n’ont jamais existé que dans sa tête de malade.

Je n’ai pas dit qu’il menaçait de tuer tous ses proches quand ceux-ci sauraient la vérité.

Je n’ai pas dit qu’il menaçait de tuer les passants dans la rue à proximité de son domicile, ni qu’il fallait le faire réinterner de toute urgence avant qu’il n’ait tué quelqu’un.

Je n’ai pas dit qu’il a déjà été condamné très lourdement pour de faux témoignages.

Je n’ai pas dit qu’il a foutu un souk incroyable dans plusieurs associations de l’extrême-gauche.

Et j’en passe et des meilleures… je ne vais pas lui recoller tout ce que ses potes m’ont collé, j’en ai encore pour des plombes.

Mais surtout, par-dessus tout, je ne l’ai jamais violé, alors que lui s’amuse bien à violer mon père, ma mère, toute ma famille, chacun de mes proches, mes relations et moi-même 24 heures sur 24 jour après jour depuis maintenant plus de six ans avec sa bande de « déconnologues », dont plusieurs pirates informatiques très actifs.

Alors, de quoi se plaint-il ?



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo