Terrorisme : une gendarme et une fille de gendarme sur la sellette

Naturellement, j’aurai l’occasion de revenir sur le cas de la criminelle et terroriste Josette BRENTERCH du NPA de Brest, elle aussi fille de gendarme.

Ici, je me contenterai seulement de rappeler qu’à la barre du Tribunal de Grande Instance de Brest le 9 avril 2013, elle m’avait mensongèrement accusée, entre autres, de m’être publiquement attaquée à son père gendarme alors que c’est bien elle qui en avait parlé dans ses commentaires sur les blogs de son complice Pascal Edouard Cyprien LURAGHI au cours de l’été 2010 en précisant qu’elle avait hérité de son mauvais caractère.

Pour ma part, je n’ai jamais connu son père et n’en savais strictement rien avant de l’entendre en parler en 2004 ou de lire bien plus tard de ses écrits s’y rapportant.

En revanche, elle savait depuis son arrivée à la LCR dans les années 1970 qui était le mien et qui j’étais. Elle nous a toujours haïs depuis cette époque et s’est dès lors appliquée, décennie après décennie, à détruire toute ma famille.

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/29/01016-20150929ARTFIG00141-une-gendarme-soupconnee-d-avoir-aide-un-proche-d-amedy-coulibaly-revoquee.php

Une gendarme soupçonnée d’avoir aidé un proche d’Amédy Coulibaly révoquée

    • Par lefigaro.fr
    • Mis à jour le 29/09/2015 à 14:44
    • Publié le 29/09/2015 à 13:29
ILLUSTRATION - Des impacts de balles sur la vitrine de l'Hyper Cacher, près de la Porte de Vincennes à Paris, où quatre otages d'Amédy Coulibaly ont été tués en janvier dernier.
 

L’adjudante était suspendue depuis février. Elle entretenait une relation amoureuse avec un homme suspecté d’avoir aidé le terroriste de l’Hyper Cacher et à qui elle pourrait avoir transmis des informations stratégiques.

Terrorisme : une gendarme et une fille de gendarme sur la sellette dans Attentats dans Corruption

Sur fond d’histoire d’amour, elle aurait livré des informations stratégiques au complice d’un terroriste. Plus de huit mois après les attentats de janvier, la gendarme soupçonnée d’avoir transmis des informations à un proche d’Amédy Coulibaly a été révoquée.

«Un conseil d’enquête a conduit à la radiation des cadres de l’adjudante», ce qui constitue, dans le cadre militaire, à une révocation pour les fonctionnaires, a annoncé, mardi, la gendarmerie nationale. Cette décision a été notifiée le 21 septembre dernier à la jeune femme, qui était suspendue depuis février. Elle dispose désormais d’un délai de deux mois pour effectuer un recours contre cette révocation.

Après la prise d’otages d’Amédy Coulibaly dans l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris, les filatures des complices du terroriste ont permis de découvrir la relation de l’adjudante avec Amar R.. Déjà soupçonné avant les attaques de trafic de stupéfiants et d’armes, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, comme l’avait révélé Le Canard Enchaîné. Les liens de cet homme avec Amédy Coulibaly ont rapidement conduit à son interpellation. Il aurait échangé des centaines de SMS avec le terroriste et l’aurait rencontré à plusieurs reprises, notamment le jour précédant l’attentat. Son téléphone se trouvait par ailleurs à proximité du supermarché cacher le jour de l’attaque.

Accès sans contrôle au fort de Rosny-sous-Bois

Or, d’après les éléments révélés par l’enquête, ce complice présumé pourrait avoir bénéficié de l’aide de sa compagne gendarme. Les enquêteurs ont constaté que la jeune femme lui permettait de pénétrer sans aucun contrôle dans le fort de gendarmerie de Rosny-sous-Bois, haut lieu du renseignement français, où elle-même travaillait. Une lettre qu’elle a tenté de faire passer à son compagnon, incarcéré depuis fin janvier pour les affaires de trafic dans lesquelles il pourrait être impliqué, a par ailleurs été interceptée. Elle y évoque la ville de Charleroi, en Belgique. Soit le lieu précis où Amédy Coulibaly serait allé revendre une voiture quelques jours avant les attaques, rappelle LCI.

La gendarme s’était convertie à l’islam deux ans auparavant. Elle avait été aperçue échanger son képi contre un voile au sortir du fort, mais aucun autre élément n’a permis de mettre en lumière une éventuelle radicalisation religieuse. Sa complicité directe n’est pas non plus établie: rien n’indique que les accès à l’enceinte protégée de la gendarmerie aient joué un rôle dans la préparation de l’attentat. Ils sont toutefois parfaitement irréguliers.

Son compagnon lui a confié connaître Amédy Coulibaly

En mars, la garde à vue de la jeune femme avait levée au bout de deux jours. Son avocate avait alors affirmé qu’elle «n’a rien à voir avec tout ça», évoquant un «gros malentendu». «Elle compte s’expliquer devant les policiers», avait poursuivie Me Daphné Pugliesi.

Au cours d’une interview sur TF1, la jeune femme avait confirmé que son compagnon et le terroriste se connaissaient. Amar R. lui aurait en effet avoué avoir connu Amédy Coulibaly «à Villepinte». «On se voyait amicalement, on parlait de tout et de rien», lui aurait affirmé son ami, niant avoir aidé l’auteur de l’attaque de l’Hyper Cacher. La gendarme avait toutefois choisi de ne pas rapporter à sa hiérarchie cette information.

Le 8 janvier, Amédy Coulibaly a tué une policière et blessé un agent municipal à Montrouge, au sud de Paris, avant de prendre en otages, le lendemain, les clients et employés d’un supermarché cacher de Paris. Il a tué quatre d’entre eux et a été abattu dans l’assaut donné par la police.

La rédaction vous conseille :

 

http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/01/01003-20151001ARTFIG00064-emilie-konig-une-djihadiste-francaise-inscrite-sur-la-liste-noire-des-terroristes-par-les-etats-unis.php

Émilie König, une djihadiste française inscrite sur la liste noire des terroristes par les États-Unis

    • Par lefigaro.fr
    • Mis à jour le 01/10/2015 à 14:36
    • Publié le 01/10/2015 à 09:39
En 2013, Émilie König aurait posté une vidéo sur YouTube, apparaissant un fusil à la main (Capture d'écran YouTube).

VIDÉO - Cette trentenaire originaire de Lorient a été ajoutée à la liste noire en même temps que Maxime Hauchard et Peter Cherif. C’est la première fois qu’une femme djihadiste est ainsi désignée par les autorités américaines.

 dans Crime  dans Folie

Trois djihadistes français ont été ajoutés, mardi, à la liste noire de «combattants terroristes étrangers» des États-Unis. Parmi eux figure Maxime Hauchard, identifié dans une vidéo de 2014 comme l’un des bourreaux de l’État islamique, mais aussi Émilie König, dont le nom est moins connu. Bien qu’elle ne participe pas directement aux combats, elle est pourtant une figure de la mouvance djihadiste française en Syrie, où elle joue un rôle important de propagandiste et de recruteuse.

«C’est une personnalité dans la communauté djihadiste, elle est très active sur les réseaux sociaux, sert à la propagande et au recrutement de volontaires», confiait mardi soir à l’AFP un responsable de la lutte antiterroriste. «Nous la connaissons très bien». Selon lui, c’est la première fois qu’une femme djihadiste est ainsi désignée par les autorités américaines.

Dans un communiqué, le Département d’État et du Trésor américain indique que cette désignation est liée au fait qu’Émilie König aurait «ordonné à des individus d’attaquer des institutions gouvernementales françaises». Il y a un an, le 23 septembre 2014, le nom de cette djihadiste avait déjà été ajouté par les Nations unies à sa liste des personnes associées à al Qaida en Irak, et faisant ainsi l’objet de sanctions internationales et d’interdictions de voyager.

Parti rejoindre son mari en 2012

Née il y a 31 ans à Lorient, Émilie König est fille d’un gendarme et dernière d’une famille de quatre enfants. Après avoir suivi une scolarité normale, sans être brillante, elle s’est convertie à l’islam au contact de son premier mari, algérien d’origine, emprisonné pour trafic de drogue. Émilie König apprend alors l’arabe, se fait appeler Samra, se voile entièrement et, au contact du groupe islamiste nantais Forsane Alizza, elle commence sa radicalisation. En 2010, portant le niqab, elle est repérée près de la mosquée de Lorient, où elle tentait de distribuer des tracts appelant au djihad. Elle se rend souvent à Paris et se fait remarquer en manifestant aux premiers rangs, intégralement voilée.

Au printemps 2012, convoquée au tribunal de Lorient, la jeune femme s’y présente en niqab, refuse de se dévoiler et provoque une altercation avec un vigile. Elle filme la scène et la poste rapidement sur YouTube, criant à la discrimination. Après la dissolution de Forsane Alizza, dont les principaux membres ont été traduits en justice, elle ouvre plusieurs pages Facebook appelant à la guerre sainte. C’est à cette période qu’elle décide de rejoindre en Syrie son mari, parti pour s’affilier au groupe qui allait devenir l’État islamique. Il sera tué peu après. Laissant ses deux enfants en France, elle fait partie des premiers Français à avoir franchi la frontière turque pour prendre part au djihad en Syrie.

Vidéos de propagande

Émilie König ne prend pas part aux combats. Au sein de Daech, les femmes sont plus souvent confinées à des rôles de soutien et ne sont pas considérées comme des combattantes potentielles. Elle apparaît en revanche dans de nombreuses vidéos de propagande. Dans l’une d’elles, mise en ligne le 31 mai 2013, elle pose avec un fusil à canon scié, comme si elle s’entraînait au tir. Dans une autre, postée un mois plus tard, elle adresse un message de propagande à ses enfants restés en France. «N’oubliez pas que vous êtes musulmans», dit-elle à ses fils, confiés à leur grand-mère. «Le djihad ne cessera pas aussi longtemps qu’il y aura des ennemis à combattre».

Surveillée par les services de renseignements, elle est surprise en train d’appeler ses contacts en France pour les inciter à monter des attaques contre les institutions françaises, ou à s’en prendre aux femmes de soldats français déployés notamment au Mali. Elle est visée notamment par une enquête sur le départ en Syrie d’une dizaine de jeunes gens de la région nîmoise. Une source proche du dossier, qui demande à ne pas être identifiée, la décrit comme «une excitée», qui aurait proclamé sa volonté de commettre un attentat suicide, même si «ces gens-là sont souvent dans le déclamatoire».



Terrorisme : le juge Marc Trévidic dit s’attendre au pire

Je ne suis pas très optimiste moi non plus, et j’accuse en priorité les magistrats ultra CORROMPUS qui ont toujours refusé de considérer mes plaintes, préférant toujours n’écouter que les proxénètes et trafiquants d’armes qui m’agressaient, dont la criminelle Josette BRENTERCH du NPA de Brest et tous ses amis ou complices de l’extrême-gauche, notamment les psychopathes de la bande de Cyprien LURAGHI.

J’accuse donc, entre autres, les juges d’instruction brestois Raymond ANDRE, Muriel CORRE et Céline VERDIER d’avoir fait tout leur possible pour favoriser les entreprises criminelles de ces gens en multipliant tout comme eux les exactions à mon encontre alors qu’ils avaient été saisis des faits à raison desquels nous avions les uns et les autres décidé de nous engager dans des procédures judiciaires à compter de l’année 2010, celles de Mme BRENTERCH et de ses complices à mon encontre n’ayant toujours été, toutes, que des tentatives d’escroquerie au jugement supportées par des dénonciations calomnieuses et des faux témoignages dont ces malfrats étaient toujours les auteurs les uns pour les autres, ou pour eux-mêmes.

En effet, aucune des déclarations de ces malfaiteurs, pourtant régulièrement dénoncées comme mensongères, force éléments de preuve à l’appui, n’a jamais été vérifiée par ces magistrats manifestement CORROMPUS qui m’auront témoigné une haine tout à fait exceptionnelle et se sont plus à répercuter à la lettre dans toutes leurs décisions me concernant tous les mensonges et inventions calomnieuses de Mme BRENTERCH et de ses complices de la bande de Pascal Edouard LURAGHI, dit Cyprien LURAGHI.

Et ce n’est là qu’une infime partie de leurs exactions à mon encontre.

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/10/01/01016-20151001ARTFIG00112-terrorisme-le-pire-est-devant-nous-selon-trevidic.php

La France est « l’ennemi numéro 1 » de l’État islamique selon Trévidic

    • Par lefigaro.fr
    • Mis à jour le 01/10/2015 à 14:16
    • Publié le 01/10/2015 à 11:52

VIDÉO - L’ancien juge anti-terroriste, dans une interview à Paris Match, estime que «le pire est devant nous» , et s’attend à des attentats spectaculaires dans un futur proche.

Terrorisme : le juge Marc Trévidic dit s'attendre au pire dans Attentats

 dans Corruption

 

Marc Trévidic est pessimiste. L’ancien juge anti-terroriste voit l’avenir en noir, à l’image de la bannière de l’État islamique. Dans une interview donnée à Paris Match, il estime que la France est devenue «l’ennemie numéro un» de l’État islamique et que l’organisation terroriste se prépare à des attentats d’ampleur sur notre territoire.

• La France, cible facile?

Marc Trévidic estime que la France est plus susceptible que les États-Unis d’être frappée par une attaque. Notamment à cause de la proximité géographique de notre pays avec les lieux où Daech a établi ses bases. «La France est facile à toucher» estime-t-il, du fait de la simplicité «opérationnelle de renvoyer de Syrie en France des volontaires aguerris, des Européens, membres de l’organisation, qui peuvent revenir légalement dans l’espace Schengen et s’y fondre avant de passer à l’action».

• Pourquoi la France?

Outre cet aspect pratique, il y a un aspect idéologique et politique. Notre pays est en première ligne depuis longtemps «pour combattre le djihad mondial». L’implication directe dans la campagne de frappes aériennes contre Daech ne fait qu’augmenter le ressentiment à l’égard de notre pays, estime le juge. «Pour [les terroristes, la France] est toujours une nation coloniale, revendiquant parfois ses racines chrétiennes, soutenant ouvertement Israël, vendant des armes aux pays dits “mécréants et corrompus” du Golfe et du Moyen-Orient.»

• Quels types d’actions?

Celui qui est maintenant vice-président du tribunal de grande instance de Lille est très inquiet quant au mode opératoire des futurs attentats. Il prévoit des attentats d’envergure et avertit que «la vraie guerre que l’EI entend porter sur notre sol n’a pas encore commencé». «Les hommes de Daech ont les moyens, l’argent et la faculté d’acquérir facilement autant d’armes qu’ils veulent. Le terrorisme est une surenchère ; il faut toujours aller plus loin, frapper plus fort. Il reste “le prix Goncourt du terrorisme” à atteindre, les attentats du 11-Septembre 2001 contre les tours du World Trade Center.» Fin août, dans un article du Canard enchaîné, des spécialistes du renseignement prévenaient de la même façon d’un risque «d’un 11-Septembre à la française où les services [de renseignement] seront de simples spectateurs.»

• Quelle réponse apporter?

L’inquiétude laisse place à la colère froide lorsque le juge se penche sur la réponse à apporter aux terroristes et projets d’attentats. «On ne peut plus les empêcher, lâche-t-il. Il y a là quelque chose d’inéluctable.» Un avis glaçant de la part de celui qui a été un rouage essentiel de la lutte contre le terrorisme. La raison: «Les moyens affectés à la lutte antiterroriste sont clairement devenus très insuffisants. On frise l’indigence à l’heure où la menace n’a jamais été aussi forte. Sentinelle, Vigipirate [ne résolvent] rien. Cela ne freinera pas les hommes de l’EI le jour où ils auront décidé de passer à la vitesse supérieure. Ces dispositifs protègent certains endroits, rassurent la population. Mais en fait, ils déplacent la menace. Si cela paraît trop compliqué de s’en prendre à un objectif sous surveillance, [les terroristes] en trouveront un autre.»



Statistiques de Justinpetitcoucou pour septembre 2015

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/10/01/statistiques-de-justinpetitcoucou-pour-septembre-2015/

 

Hier, j’ai publié les statistiques de Petitcoucou pour septembre 2015.

Voici celles de Justinpetitcoucou, qui restent globalement nettement moins impactées par les fantaisies de mon Chinois de Thaîlande.

 

graph_month justin 10

 

Détail :

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/category/luraghi/page/3/ 1
/2015/01/page/2/ 1
/category/rue89/ 1
/category/politique/page/8/ 1

 

Cette semaine
Page Hits
/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/ 31
/2015/03/04/nemrod34-sen-va-t-en-guerre-le-deni-en-bandouliere/ 24
/ 23
/category/crime/page/5/ 18
/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/ 14
/2015/01/page/3/ 13
/2015/02/09/un-complice-damedy-coulibaly-en-couple-avec-une-gendarme-de-rosny-sous-bois/ 12
/2015/03/28/antidepresseurs-dinnombrables-attentats-psychiatriques-passes-sous-silence/ 10
/2015/06/23/frontignan-dans-lherault-la-mecque-du-roman-noir/ 9
/category/crime/ 9

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/ 3864
/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/ 2485
/2015/01/16/suicides-de-policiers-a-limoges-un-rapport-avec-cherif-kouachi/ 1477
/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/ 768
/category/crime/ 366
/2015/03/30/crash-de-barcelonnette-un-nouveau-scandale-pour-les-laboratoires-servier/ 334
/2015/03/14/le-tribunal-administratif-de-toulouse-vandalise-le-8-mars-2015/ 277
/2015/01/06/cest-le-jour-des-trolls-pas-droles/ 274
/page/3/ 259
/page/2/ 254

 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
01/10/2015 3 3 3
30/09/2015 14 12 9
29/09/2015 16 14 14
28/09/2015 12 11 7
27/09/2015 12 12 11
26/09/2015 13 13 9
25/09/2015 6 6 4
24/09/2015 10 10 8
23/09/2015 8 8 8
22/09/2015 7 7 5
21/09/2015 8 8 6
20/09/2015 2 2 2
19/09/2015 9 9 7
18/09/2015 10 9 7
17/09/2015 9 9 8
16/09/2015 13 13 10
15/09/2015 12 12 10
14/09/2015 9 9 7
13/09/2015 9 9 7
12/09/2015 13 13 10
11/09/2015 11 11 10
10/09/2015 15 14 13
09/09/2015 10 10 7
08/09/2015 13 13 12
07/09/2015 9 9 8
06/09/2015 12 12 11
05/09/2015 14 12 8
04/09/2015 8 8 8
03/09/2015 18 17 14
02/09/2015 12 11 11
Unique TOTAL Somme: 306 Moyenne: 10

 

Pages – aujourd’hui

Page Unique Visites
Justinpetitcoucou › Se connecter 1 1
Politique archive at Justinpetitcoucou 1 1
Rue89 archive at Justinpetitcoucou 1 1

 

Vue d’ensemble – aujourd’hui

Visiteurs 3
Visiteurs uniques 3
Pages vues 3 (Ø 1)
Pages vues max.par visite 1
Temps total passé 0h 0m 0s
Temps par visite 0h 0m 0s
Nombre de sauts 3 (100%)

 

 

Retenons-en que le nombre de mes lecteurs sur ce blog reste très faible.

Entre les deux blogs Petitcoucou et Justinpetitcoucou, ce nombre est actuellement d’une cinquantaine de lecteurs quotidiens en moyenne, soit moitié moins que le nombre de mes lecteurs quotidiens sur le blog « Un petit coucou » de la plateforme de blogs OverBlog durant son activité, du 26 mars 2010 au 11 juin 2013.

Rappelons par ailleurs que l’auteur des blogs où je suis quotidiennement calomniée depuis 2009, Pascal Edouard Luraghi, dit Cyprien Luraghi, un malade mental qui sous la dictée de Josette Brenterch du NPA de Brest rédige et publie pour ses lecteurs une version de ma biographie particulièrement infamante que l’un et l’autre des deux complices disent mensongèrement correspondre à ma vraie vie, s’est toujours vanté d’avoir pour sa part plusieurs milliers de lecteurs par jour.

La balance entre nous est donc encore bien loin d’être atteinte.

Dans ces conditions, je ne suis toujours pas parvenue à me faire entendre comme j’aurais dû l’être.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo