De mes statistiques de blogs : encore des chiffres ahurissants !

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/11/22/de-mes-statistiques-de-blogs-encore-des-chiffres-ahurissants/

J’ai déjà évoqué le phénomène le 17 novembre à propos d’une nouvelle cyberattaque démentielle que je venais de subir du 15 novembre 2015 à 17h50 au 17 novembre 2015 à 0h54 : à compter de ce jour, 17 novembre 2015, à 12h42, j’ai vu grimper en flèche mes nombres de visites sur mes trois blogs.

Plusieurs de mes publications connaissaient soudain un succès qu’elles n’avaient jamais rencontré auparavant, mais surtout l’une d’elles, du 13 mars 2015, qui était consacrée à une exécution revendiquée par l’Etat Islamique.

Il s’agit de celle-ci :

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/

Contrairement à ce qui s’était passé en 2014 avec l’un de mes articles relatifs à l’affaire Méric, les lecteurs subitement intéressés par cette publication n’apparaissaient pas factices, ils venaient d’un peu partout via Google.

Le phénomène s’est poursuivi le lendemain à petit rythme jusqu’à 19h25 et s’est alors remis à flamber.

Les événements déclencheurs me semblent avoir été, mardi 17, les déclarations de Christiane Taubira en visite au Stade de France, à moins que ce ne fut la découverte de l’identité de la voix de l’Etat Islamique pour sa revendication des attentats du 13 novembre, des annonces ou révélations faites au public à peu près à la même heure, et jeudi 18, la conférence de presse du procureur de Paris François Molins après l’assaut mené par les forces de l’ordre à Saint-Denis.

En tous les cas, voilà le résultat dans les statistiques de Justinpetitcoucou :

 

graph_month justin 12

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/ 45
/ 39
/2015/11/21/terrorisme-inquietude-autour-dun-vol-a-lhopital-necker/ 6
/2015/11/ 5
/2015/11/21/corruption-a-la-maison-darret-de-brest-des-peines-de-trois-ans-de-prison-requises/ 4
/2015/11/19/ 3
/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/ 3
/category/corruption/ 2
/category/calomnie/ 2
/2015/03/31/attentat-psychiatrique-dandreas-lubitz-des-psychiatres-toujours-dans-le-deni/ 2

 

Cette semaine
Page Hits
/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/ 8549
/ 278
/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/ 209
/2015/08/10/ 67
/2015/08/16/claude-hermant-indic-de-la-gendarmerie-grossiste-en-armes-prohibees/ 48
/2015/01/16/suicides-de-policiers-a-limoges-un-rapport-avec-cherif-kouachi/ 34
/2015/11/12/trojan-vicieux-je-suis-infestee-par-une-de-ces-saletes-depuis-le-12-novembre-2008/ 31
/2015/11/06/des-magistrats-sur-la-sellette/ 24
/page/3/ 20
/search/pascal+luraghi/page/3/ 20

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/ 9414
/ 5168
/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/ 2928
/2015/01/16/suicides-de-policiers-a-limoges-un-rapport-avec-cherif-kouachi/ 1569
/category/crime/ 389
/2015/03/30/crash-de-barcelonnette-un-nouveau-scandale-pour-les-laboratoires-servier/ 387
/2015/03/04/nemrod34-sen-va-t-en-guerre-le-deni-en-bandouliere/ 334
/page/3/ 306
/page/2/ 287
/2015/03/14/le-tribunal-administratif-de-toulouse-vandalise-le-8-mars-2015/ 282

 

Statistiques avancées :
 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
22/11/2015 65 63 59
21/11/2015 64 60 55
20/11/2015 97 94 79
19/11/2015 129 129 113
18/11/2015 424 416 384
17/11/2015 2842 2817 2496
16/11/2015 64 63 56
15/11/2015 59 58 53
14/11/2015 55 53 40
13/11/2015 22 21 14
12/11/2015 16 16 12
11/11/2015 25 21 12
10/11/2015 18 18 16
09/11/2015 36 33 32
08/11/2015 33 30 24
07/11/2015 13 9 9
06/11/2015 9 8 7
05/11/2015 13 12 9
04/11/2015 11 11 9
03/11/2015 14 13 13
02/11/2015 13 13 11
01/11/2015 14 13 10
31/10/2015 12 12 11
30/10/2015 14 14 11
29/10/2015 13 13 13
28/10/2015 8 8 5
27/10/2015 8 8 7
26/10/2015 14 14 7
25/10/2015 13 10 5
24/10/2015 8 6 4
Unique TOTAL Somme: 4056 Moyenne: 135

 

Pages – aujourd’hui

Page Unique Visites
La famille Merah impliquée dans une exécution de l’Etat Islamique at Justinpetitcoucou 26 26
La famille Merah impliquée dans une exécution de l’Etat Islamique | Justinpetitcoucou 24 24
Justinpetitcoucou › Se connecter 1 3
2015 novembre 19 archive at Justinpetitcoucou 2 2
Amedy Coulibaly : à l’école du crime à Fleury-Mérogis | Justinpetitcoucou 2 2
Justinpetitcoucou 2 2
Antidépresseurs : d’innombrables attentats psychiatriques passés sous silence at Justinpetitcoucou 1 1
De mes statistiques de blogs : encore des chiffres ahurissants ! at Justinpetitcoucou 1 1
Des magistrats sur la sellette… at Justinpetitcoucou 1 1
Autres 6 6

 

Comme vous pouvez le constater, le phénomène se poursuit depuis le 18 de manière modérée.

Il a été aussi très marqué pour Satanistique et plus modeste pour Petitcoucou qui restera le blog où mon Chinois de Thaïlande s’est excité sur l’affaire Méric, tandis que Justinpetitcoucou devient celui des lecteurs intéressés par l’affaire Merah, qui n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis 2012.

 

Pour mémoire :

 

https://fr.sports.yahoo.com/news/euro-2016-question-dannuler-affirme-ministre-sports-141436005–spt.html

Euro-2016: « pas question » d’annuler, affirme le ministre des Sports

AFP

Par AFP 17 novembre 2015 17:37
Le ministre des Sports français Patrick Kanner en visite au Stade de France le 17 novembre à Saint-Denis
.
Le ministre des Sports français Patrick Kanner en visite au Stade de France le 17 novembre à Saint-Denis

Le ministre des Sports, Patrick Kanner, a exclu mardi de renoncer à organiser l’Euro-2016 de football en France lors d’une visite au Stade de France, cible vendredi soir de trois attentats à la bombe qui ont fait un mort et plusieurs blessés.

« En aucun cas le sport ne peut être arrêté par le terrorisme », a déclaré à la presse le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, en marge d’une visite dans cette enceinte sportive de Saint-Denis, au nord de Paris.

« L’Euro se tiendra dans des conditions de sécurité maximum, renforcées en lien avec les événements que nous venons de vivre. Mais il n’est pas question d’arrêter cette formidable fête populaire », a-t-il poursuivi, quelques jours après les attentats qui ont fait au total 129 morts dans la capitale et à Saint-Denis.

Jugeant les critiques « déplacées », M. Kanner a demandé de ne pas « paniquer de manière indécente ». « Nous avons montré que nous étions capables de sécuriser nos stades et nous tirons toutes les conséquences pour aller encore plus loin dans la sécurité », a encore dit le ministre, présent au stade « jusqu’au bout » vendredi soir pour assister au match France-Allemagne.

Pour éviter « tout phénomène de panique », la rencontre avait été maintenue et l’évacuation des 80.000 spectateurs s’est faite dans le calme, sans incident.

Accompagné de la garde des Sceaux Christiane Taubira et du secrétaire d’État chargé des Sports, Thierry Braillard, M. Kanner a tenu à « remercier toutes les équipes ui étaient présentes ce vendredi noir » et qui ont concouru au secours.

« Ils ont protégé 80.000 personnes. Il y a eu beaucoup de sang-froid et de professionnalisme », a salué M. Kanner.

A ses côtés, Christiane Taubira a, elle, évoqué l’ »alchimie miraculeuse qui a permis d’éviter un carnage ».

Pour la garde des Sceaux, l’équipe de trois kamikazes qui a actionné sa ceinture d’explosifs à quelques minutes d’intervalle et en trois points distincts aux abords du stade a « échoué ».

« Elle a incontestablement échoué, dans la mesure où nous déplorons un mort, c’est une victime civile de trop, mais elle a échoué. Être aux abords d’un stade qui accueille 80.000 personnes… Et les vies qui ont disparu sont les kamikazes », a-t-elle dit.

L’enquête déterminera « si les terroristes ont essayé de rentrer dans le stade », a renchéri M. Kanner, mais on ne vient pas « innocemment avec trois bombes énormes sur soi uniquement pour se faire exploser de manière isolée. On voulait massacrer un maximum de Français ».

 

http://www.leparisien.fr/politique/attentats-de-paris-seance-musclee-a-l-assemblee-entre-la-gauche-et-l-opposition-17-11-2015-5285649.php

Attentats de Paris : séance musclée à l’Assemblée entre la gauche et l’opposition

Les premières questions au gouvernement depuis les attentats de Paris ont donné lieu à plusieurs passes d’armes musclées ce mardi entre le gouvernement, Manuel Valls en tête, et l’opposition.

 

Aurélie Rossignol (@LilyRossignol) | 17 Nov. 2015, 16h42 | MAJ : 18 Nov. 2015, 01h26
Assemblée nationale, ce mardi. Le Premier ministre, Manuel Valls, a appelé les députés à la retenue et à la dignité lors des premières Questions au gouvernement post-attentats.

Assemblée nationale, ce mardi. Le Premier ministre, Manuel Valls, a appelé les députés à la retenue et à la dignité lors des premières Questions au gouvernement post-attentats.
(capture écran LCP)

 

«Soyons dignes ! » a solennellement asséné ce mardi le Premier ministre aux députés, lors des premières questions au gouvernement depuis les attentats de Paris.

Dans l’hémicycle, les parlementaires ont eu bien du mal à tenir «l’unité nationale» exigée par l’événement. Plusieurs fois relancé sur les mesures sécuritaires que souhaite prendre l’exécutif, Manuel Valls n’a pas résisté à rappeler les manquements de la droite quand elle était au gouvernement. Toute la séance, majoritairement consacrée aux attentats de vendredi, s’est ainsi déroulée dans une ambiance très tendue.

«Nous allons revenir sur toutes les annonces mais au moment où nous parlons les victimes, leurs proches, sont dans la souffrance. Les corps n’ont pas encore été rendus à leur famille. Les Français sont meurtris. Nous devons les accompagner en permanence», a répondu le chef du gouvernement aux députés Les Républicains Laurent Wauquiez et Christian Estrosi qui l’ont relancé sur sa volonté de changer la Constitution.

QUESTION DU JOUR. Attentats : la classe politique doit-elle respecter l’ »Union sacrée » ?

«J’en appelle à la responsabilité de tous»

«J’en appelle à la responsabilité de tous. (…) Il faut aller vite pour répondre à l’attente et l’exigence des Français», a-t-il défendu en assurant que le gouvernement associerait le Parlement aux mesures prises. Sur Twitter, plusieurs internautes ont spontanément manifesté leur «dégoût» et leur «honte» dans un flot de commentaires qui, d’ordinaire, sont peu favorables à la gauche.

Très applaudi en rendant hommage aux forces de police, pompiers, professionnels de santé et enseignants qui ont géré la crise du week-end, le Premier ministre a également été largement hué par l’opposition. L’intervention de Jean Glavany (PS), qui a affirmé que ceux qui s’abstiendraient de l’unité nationale «seraient rejetés aux oubliettes de l’Histoire», n’a pas apaisé la situation. «Soyons des patriotes rassemblés pour abattre le terrorisme», a encore tenté de calmer Manuel Valls, en vain.

«Le gouvernement n’a pas attendu l’opposition…»

Seule une poignée d’élus de droite s’est joint aux applaudissements. Et sans avoir la parole, Charles de la Verpillière (Les Républicains) a lancé au Premier ministre qu’il était «était bien trop tard» pour être patriotes, rappelant également à l’ordre par le président PS de l’Assemblée, Claude Bartolone, de retour au perchoir alors qu’il avait suspendu sa campagne pour les élections régionales en Ile-de-France.

VIDEO. Ambiance tendue ce mardi à l’Assemblée nationale

«Il ne devrait pas y avoir de place ni pour la polémique ni pour l’invective», a prévenu le Premier ministre à l’adresse toute particulière de Laurent Wauquiez, avant de détailler l’intégration de mesures sécuritaires «dans le travail législatif de ses 3 dernières années». Par ailleurs, a-t-il précisé, «le gouvernement est prêt à une discussion. L’intégrer dans une réforme constitutionnelle. Nous sommes prêts à examiner toute solution. Le gouvernement n’a pas attendu l’opposition pour accroître la protection des Français, notamment avec la Loi Renseignement. (…) Monsieur Wauquiez, nous sommes ouverts à cette discussion. Je ne suis pas sûr que parler du passé intéresse les Français…»

Séance «pénible» pour Cécile Duflot

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, a quant a elle été huée par une partie de la droite avant même d’avoir commencé à répondre à une question. La ministre de la Justice a sobrement fait le bilan du nombre de corps qu’il restait à identifier depuis les attentats, dans une ambiance toujours aussi électrique.

«C’est plus que pénible d’y assister aujourd’hui (aux questions au gouvernement)», a enfin twitté, en pleine séance, l’ancienne ministre EE-LV Cécile Duflot.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/attentats-terroristes-a-paris/20151117.OBS9664/proche-de-merah-il-a-revendique-les-attentats-de-paris-qui-est-fabien-clain.html

Proche de Merah, il a revendiqué les attentats de Paris : qui est Fabien Clain ?

Timothée Vilars

Publié le 17-11-2015 à 18h06Mis à jour le 18-11-2015 à 14h01

Ce Réunionnais, dont la voix a été identifiée sur la revendication des attentats de Paris, pourrait être un trait d’union entre les filières djihadistes de Toulouse et de Bruxelles.

 

Le visage de Fabien Clain apparaît dans le "Pièces à conviction" sur Mohamed Merah diffusé le 6 mars 2013. (Images France 3)
Le visage de Fabien Clain apparaît dans le « Pièces à conviction » sur Mohamed Merah diffusé le 6 mars 2013. (Images France 3)

 

 

La voix est posée. Les mots, abominables. « Communiqué sur l’attaque bénie de Paris contre la France croisée. [...] Allah est venu à eux par où ils ne s’attendaient point, et a lancé la terreur dans leur cœur… » L’identité de l’homme qui donne sa voix au communiqué audio de revendication des attentats de Paris a été confirmée ce mardi : après avoir longuement étudié l’enregistrement de ce texte en français de 5 minutes 30, diffusé au lendemain des attaques qui ont fait au moins 129 morts, les services spécialisés ont formellement conclu qu’il s’agissait du djihadiste français Fabien Clain.

Le choix par Daech de cet homme bien connu des spécialistes de l’islamisme français est tout sauf anodin. Proche de Mohamed Merah et soupçonné d’avoir téléguidé Sid Ahmed Ghlam lors de l’attaque avortée de l’église de Villejuif, ce Réunionnais pourrait être un trait d’union entre les filières de Toulouse et de Bruxelles.

Un ancien de la filière d’Artigat

Bien qu’âgé de 37 ans, Fabien Clain, alias « Omar », est déjà un vétéran du djihadisme français. Ce natif de la Réunion, converti à l’islam en 1999 ou 2000 avec sa famille dans le quartier du Mirail à Toulouse, apparaît dès 2001, avec son frère cadet Jean-Michel, dans les rapports de surveillance des RG toulousains, comme le révélait « Libération » en août.

Dans ces « vertes années » post-11-Septembre de l’islam radical à la française, Fabien et Jean-Michel Clain dirigent alors un groupuscule de jeunes militants salafistes composés de jeunes de cités et de convertis, surnommé « Clan des Belphégor », un sobriquet issu de la burqa portée par leurs épouses. Clain se rapproche alors rapidement de la communauté d’Artigat en Ariège, où il gravite autour de « l’émir blanc » Olivier Corel, Syrien naturalisé Français d’une cinquantaine d’années qui lui apprendra l’arabe et sera le guide spirituel de toute une génération de futurs djihadistes.

Durant ces années de « formation », il côtoie Abdelkader Merah, le frère aîné de Mohamed, Thomas Barnouin, Laurent Lelièvre ou encore Sabri Essid, autre futur combattant de Daech en Syrie. Le groupe se consolide par le biais de mariages religieux : le père de Sabri Essid, Mohamed Essid, épousera ainsi successivement la mère de Fabien Clain et celle d’Abdelkader et Mohamed Merah.

Selon « Libération », les deux frères Clain partent en 2004 pour l’Egypte avec leurs épouses, pour étudier dans une école coranique de la banlieue du Caire. Mais, surveillé de près, le groupe Clain-Essid, qui tente de mettre sur pied une filière d’envoi de combattants en Irak, est démantelé début 2007. Fabien Clain rentre en France et se présente libre au procès du groupe. Nous sommes alors en 2009 : Fabien Clain est appréhendé et écope d’une peine de cinq ans de prison. Il en fera trois.

Il attaque France TV en diffamation… avant de rallier la Syrie

Pendant sa détention, l’administration pénitentiaire saisit un courrier qu’il adresse à Mohamed Merah, qu’il avait connu quelques années auparavant. Il est toujours en prison lorsque le jeune homme assassine trois militaires, trois enfants et un enseignant d’une école juive toulousaine en mars 2012 avant d’être abattu par la police.

Libéré peu après, interdit de séjour à Toulouse et dans 22 départements, il déménage en Normandie où il dit entamer une existence discrète de professeur d’arabe. Son nom réapparaît le 6 mars 2013, cité à plusieurs reprises dans un reportage de « Pièces à conviction » sur les failles de l’enquête Merah, diffusé sur France 3. Son visage figure également sur un montage photo représentant la galaxie d’Artigat.

De mes statistiques de blogs : encore des chiffres ahurissants ! dans Crime 14577026(Images « Pièces à conviction » – France 3 / Cadre ajouté par l’Obs)

En juin 2013, assurant que sa vie est devenue un « enfer » depuis la diffusion de l’émission, il prend un avocat afin d’attaquer France Télévisions en justice pour « diffamation ».

Je n’ai jamais été proche de Merah ! Quand il a tué tous ces gens, j’étais en prison. J’ai découvert cela dans ma cellule », s’insurge-t-il dans une déclaration publiée par  »20 Minutes ».

Prévenu par l’un de ses élèves de la diffusion de l’émission, le trentenaire, qui ne nie rien de son passé mais veut « refaire sa vie », se plaint en ces termes : « C’était une catastrophe. Tout le monde s’est passé le mot très rapidement. J’ai vite été assimilé au tueur d’enfants. [...] On est dans une petite ville. On sent tous les regards sur nous. Alors que je voulais juste refaire ma vie tranquillement… »

Fabien Clain choisit pourtant de s’évanouir dans la nature. Il rallie la Syrie et les rangs de Daech, vraisemblablement dans le courant de l’année 2014, tout comme Sabri Essid et une dizaine de membres du groupe de Toulouse.

De là, il reste en contact avec des aspirants-djihadistes en France : il est ainsi considéré comme l’un des instigateurs de l’attaque avortée en avril contre une église à Villejuif, menée par l’étudiant algérien Sid Ahmed Ghlam. Deux complices de Ghlam, Macreme A. et Thomas M., auraient ainsi été directement recrutés par Fabien Clain, assurait « Le Monde » début août. Toujours selon les informations du « Monde », Fabien Clain avait déjà menacé le Bataclan en 2009 en raison du sionisme supposé de ses propriétaires.

Ce mardi, l’identification de sa voix sur la bande sonore du communiqué des attentats de Paris apporte la dernière pièce du puzzle : en l’associant aux attaques de la filière de Molenbeek, Daech montre que ses différentes sphères djihadistes sont plus que jamais interconnectées pour faire front commun contre la France. Et confirme que ses attaques ramènent toujours au même petit noyau d’individus.

Timothée Vilars



Menaces d’attaques chimiques ou bactériologiques : précisions

Dans la mesure où j’ai moi-même été victime de ce genre d’attaque par le passé, très précisément le 22 mars 2002, j’y suis particulièrement sensibilisée.

En effet, pour l’empoisonnement criminel dont j’avais alors été victime de la part de complices de la criminelle Josette Brenterch, de la section brestoise de la LCR, devenue depuis NPA, un produit comme le gaz sarin pourrait avoir été utilisé, à une dose non létale mais suffisante pour provoquer bien des dégâts.

L’autre gamme de produits suspectés par les spécialistes que j’avais consultés à la suite de cet empoisonnement était celle des métaux lourds, éventuellement radioactifs.

Il ne s’agissait en tous les cas pour aucun d’eux d’un produit auquel j’aurais pu être exposée de manière accidentelle.

Cet empoisonnement était bien de nature criminelle.

Et je ne me trouvais pas en Syrie ou dans une autre zone de guerre, mais à Brest, sur le territoire contrôlé par la criminelle Josette Brenterch et tous ses amis de la CGT.

 

http://www.europe1.fr/faits-divers/paris-un-vol-inquietant-de-combinaisons-de-protection-chimique-a-necker-2624163

Paris : un vol inquiétant de combinaisons de protection chimique à Necker

 

Publié à 16h08, le 22 novembre 2015, Modifié à 16h08, le 22 novembre 2015

Paris : un vol inquiétant de combinaisons de protection chimique à Necker
© AFP
Par B. W. avec AFP

 

Des tenues sanitaires de protection ont été volées cette semaine dans un local de l’hôpital Necker à Paris, a-t-on appris dimanche auprès de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, qui a déposé plainte.

 

Des tenues sanitaires de protection, « en nombre limité », ont été volées cette semaine dans un local de l’hôpital Necker à Paris, a-t-on appris dimanche auprès de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui a déposé plainte.

Une plainte déposée. La disparition de ces tenues a « été constatée » mercredi et « une plainte a été déposée » le lendemain, a indiqué l’AP-HP dans un communiqué, confirmant des informations du Parisien. Selon le quotidien, une dizaine d’équipements ont été volés. Ces tenues étaient entreposées dans « un local sous code, mais auquel beaucoup de personnes ont accès pour l’approvisionnement en matériel courant », explique l’AP-HP. Elle souligne que l’hôpital Necker, « centre de référence pour la prise en charge des patients pouvant être atteints par le virus Ebola », dispose « d’un stock important de tenues ».

Des risques d’attaques bactériologiques. Le local en question est contrôlé « une fois par semaine », précise l’AP-HP, en ajoutant que les mesures de sécurité avaient été « renforcées » sur le site. Ce vol quelque peu inquiétant intervient peu après les attentats du 13 novembre, et la mise en garde, jeudi, du Premier ministre, Manuel Valls, contre « le risque d’armes chimiques ou bactériologiques ». Une attaque de ce type fait « partie des risques » que court la France, mais « toutes les précautions sont prises » pour l’éviter, a assuré dimanche le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors du Grand rendez-vous.

 

http://www.lepoint.fr/politique/attaques-chimiques-jean-yves-le-drian-entend-rassurer-22-11-2015-1983753_20.php

Attaques chimiques : Jean-Yves Le Drian entend rassurer

 

Interrogé sur Europe 1, le ministre de la Défense a assuré que « toutes les précautions sont prises » pour éviter une attaque chimique ou bactériologique.

 

Source AFP

Publié le 22/11/2015 à 11:36 | Le Point.fr
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. © CITIZENSIDE/YANN BOHAC

 

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a estimé dimanche qu’une attaque chimique ou bactériologique faisait « partie des risques » que court la France, mais que « toutes les précautions sont prises » pour l’éviter. Ce type d’attaque « fait partie des risques que nous devons prendre en considération », mais « c’est très compliqué d’utiliser l’arme chimique à partir d’un territoire sur un autre », a souligné Jean-Yves Le Drian sur Europe 1. « Toutes les précautions sont prises pour éviter ce type de risque », a-t-il ajouté.

Évoquant une « guerre nouvelle » et l’« imagination macabre » des donneurs d’ordre des attentats, le Premier ministre Manuel Valls avait mis en garde jeudi contre « le risque d’armes chimiques ou bactériologiques ». En évoquant ces armes, le Premier ministre « a évoqué la liste des menaces contre lesquelles nous devons nous prémunir globalement et cela fait partie des risques que nous devons prendre en considération », a souligné dimanche Jean-Yves Le Drian lors d’un entretien sur Europe 1 et i>Télé. Mais « c’est très compliqué d’utiliser l’arme chimique à partir d’un territoire sur un autre », a nuancé le ministre de la Défense, en assurant que « toutes les précautions sont prises pour éviter ce type de risque ».

Le gouvernement a autorisé en urgence, dans un arrêté publié samedi, la pharmacie des armées à distribuer un antidote aux armes chimiques à des services d’urgence civils en France. Ce produit anti-produits neurotoxiques, le sulfate d’atropine, est mis à disposition en raison du « risque d’attentats terroristes », dans le contexte de la COP21 qui réunira plus d’une centaine de chefs d’État et de gouvernement, selon cet arrêté signé par le directeur général de la santé.

Ministre « tant que le président le jugera nécessaire »

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a également exhorté dimanche les factions libyennes rivales de Tripoli et de Tobrouk à aboutir à un accord pour former un gouvernement d’union nationale, afin de stopper l’expansion du groupe État islamique dans ce pays. « Il faut permettre un accord intralibyen entre ces deux factions qui se battent, sinon ce sera la victoire de Daesh [acronyme de l'EI en arabe] », a-t-il dit à la radio neuf jours après les attentats revendiqués par l’EI qui ont fait 130 morts à Paris. « Il y a urgence [...], Daesh prend des territoires à partir de Syrte et essaie de descendre vers des ressources pétrolières », a-t-il ajouté.

Toujours sur Europe 1, Jean-Yves Le Drian a aussi assuré qu’il resterait ministre de la Défense « tant que le président de la République jugera que c’est nécessaire », sans écarter la possibilité de garder ce poste en cas d’élection à la présidence de la région Bretagne. « Je resterai ministre de la Défense tant que le président de la République jugera que c’est nécessaire », a-t-il déclaré. Le ministre, tête de liste PS aux régionales le mois prochain en Bretagne, a évoqué une « situation exceptionnelle ». En cas de victoire aux élections des 6 et 13 décembre, « avec mon équipe pendant cette période de transition, cette période intérimaire, on gérera avec les compétences de mes vices-présidents je pense le mieux possible pour la Bretagne et je suis convaincu que les Bretons comprendront », a-t-il ajouté.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo