Cyprien Luraghi, star incontestée de Rue89, continue de faire des émules

Rappelez-vous, c’était le 30 août 2009 sur Le Post dans les commentaires sur un article intitulé « Rue89 : soyez sûr de votre désinformation », et qui se trouve toujours en ligne à cette adresse avec quelques-unes des réactions qu’il avait suscitées :

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/08/17/1660513_rue89-soyez-sur-de-votre-desinformation.html

 

Cyp’ le 30/08/2009 à 12:12

@ les RG :

Je préfère écrabouiller les folles furieuses qui se jettent sous les roues de ma bagnoles alors que je roule pépère sur la départementale, plutôt qu’aller me frotter aux CRS ou planter ma caisse dans un platane pour éviter ces cinglées.

D’ailleurs, vous faites plaisir aux CRS, quand vous manifestez : c’est grâce à vous qu’ils peuvent écouter Sardou et payer les traites de leur pavillon Phénix ultra-moche.

Sans vous, ils n’existeraient pas et le monde serait plus sympathique.

Vroum !

 

Et voilà le résultat :

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/valence-des-militaires-tirent-sur-une-voiture-qui-leur-foncait-dessus-01-01-2016-5414773.php

Valence : des militaires tirent sur une voiture qui leur fonçait dessus

 

01 Janv. 2016, 16h50 | MAJ : 01 Janv. 2016, 19h02

ILLUSTRATION. Des militaires de l'opération Sentinelle postés devant une mosquée de Valence ont vu un automobiliste leur foncer dessus. L'un d'eux a ouvert le feu.
ILLUSTRATION. Des militaires de l’opération Sentinelle postés devant une mosquée de Valence ont vu un automobiliste leur foncer dessus. L’un d’eux a ouvert le feu. (LP/Sébastien Birden.)

 

Des militaires du dispositif Vigipirate «Sentinelle» ont ouvert le feu sur une voiture qui leur fonçait dessus dans le quartier des Fontbarlettes à Valence (Drome). L’incident a eu lieu aux abords de la mosquée que les militaires gardaient.

Le conducteur aurait refusé d’obtempérer, rapporte Le Dauphiné Libéré. Les militaires ont tiré sur le véhicule, blessant gravement son chauffeur au bras et à la jambe.Trois militaires ont été légèrement blessés. D’après un journaliste indépendant sur place, un fidèle de la mosquée aurait également été blessé par une balle perdue.

Selon les journalistes du Dauphiné Libéré, un important dispositif de sécurité a été mis en place.

Selon les informations du Parisien-Aujourd’hui en France, le chauffeur n’avait pas ses papiers sur lui et les enquêteurs n’ont pas encore déterminé son identité. Rien de significatif n’a été trouvé dans le véhicule.

Le Dauphiné Libéré précise que les enquêteurs recherchent désormais les étuis des balles tirées.

Selon les premiers éléments de l’enquête rapportés par France Bleu, le conducteur serait arrivé sur le parking de la mosquée vers 14h50. Il aurait tenté une première fois de foncer sur les militaires postés devant le bâtiment, les aurait percutés légèrement. Puis le chauffeur aurait ensuite reculé pour foncer une deuxième fois sur les militaires qui n’ont eu d’autre choix que de tirer.

«Les militaires ont riposté par des tirs de défense, blessant grièvement le conducteur du véhicule, sans que son pronostic vital ne soit à l’heure actuelle engagé», affirment dans un communiqué commun les es ministres de la Défense Jean-Yves Le Drian et de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, précisant qu’«il appartiendra à l’enquête d’établir les motivations précises de l’auteur».

L’enquête a été confiée à la police de Valence et à la PJ de Lyon.

leparisien.fr



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo