Réunion de comploteurs chez Luraghi ce week-end

Et voilà, c’était prévisible, il y a bien eu un conseil de guerre restreint chez le grand maître terro Pascal Edouard Cyprien Luraghi le week-end dernier.

Le cyberdélinquant continuant à me bloquer l’accès en lecture à son blog public comme il l’a toujours fait depuis le mois d’octobre 2011, je n’ai pas vu ce texte le jour de sa publication et n’en prends connaissance qu’aujourd’hui.

L’on notera que le « déconnologue » est bien né en 2008, comme j’ai très souvent l’occasion de le dire, et que ce militant acharné de le cause extrême-gauchiste ou « antifasciste » se la jouant volontiers petit peuple fait bombance et roule en grosse berline allemande.

Même au RSA, il ne se prive de rien.

 

Les cuites sont carottes

Par cyp | Publié : 13 mars 2016

 

La Déconnologie1 2 a pour particularité de surgir des écrans pour se projeter dans la réalité réelle. C’est sa signature. L’écran c’est bien, mais ça ne vaut pas une bonne vieille table en bois d’arbre garnie d’une brochette de bons vivants, couverte de victuailles et de bons flacons.

Or donc depuis 2008 un paquet d’entre nous se rend visite en vrai. Et de temps à autre des raouts s’organisent chez l’un ou l’autre ou en louant un gîte pour l’occasion. Quand le raout comprend peu de déconnos, il s’agit alors d’un raoutito. Et là, justement, on vient de s’en faire un à l’occasion du passage en France d’une déconnologue distinguée dont je ne dirai rien publiquement car de nos jours les murs de l’internet ont des oreilles pleines de pus et des langues de putes. Raoutito rondement mené et pas encore plié puisque nous finissons les restes en compagnie d’un déconno restant quelques jours de plus afin d’arpenter les ruelles pentues de Puycity, le Trou de nez du Monde, siège interplanétaire de la Déconnologie3 dans sa grosse berline allemande pavoisée aux armes de notre meute sauvage.

 

Y avait pas de vent ce jour-là pour déployer le drapeau mais ça frime à mort quand même.

Le raout ou sa déclinaison le raoutito, se décompose en trois parties : le racontage de conneries, le disage de mal des pnutres4 et le tapage de cloche. Le tout abondamment arrosé de Cahors5 vu qu’on est en plein mitan du vignoble. Bref : tout va bien à bord et c’est toujours autant magique de voir de nouvelles têtes sortir de derrière leurs écrans. Et puis ça sent le printemps, enfin : à l’instant le premier matou de l’année vient de pousser son cri d’amour de derrière les hortensias du jardin d’Édith… et la Moutche ne semble pas pressée de rentrer ce soir ;-)

E la nave va les aminche(ttes) !

 

  1. Pilotique et lamorillienne. [↩]
  2. Le lamorillianisme est l’émanation de l’esprit de lamorille, fritteur en chef de l’Icyp. [↩]
  3. Lequel Trou de nez n’a rien à envier dans un tout autre genre, au Nombril du Monde : Pougne-Hérisson. [↩]
  4. Le pnutre est un genre de gnoutre mais en moins grave. [↩]
  5. Fors ma pomme vu que ne je picole plus depuis des lustres. [↩]
Publié dans Billet Express, Déconnologie | Mots-clefs : Amitié, Carottes, Chats, Fruits et légumes, Gniasses, Icyp, Kondukator, La Moutche, Puycity, Raout | 126 commentaires


Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo