Affaire de trafic d’armes de Claude Hermant : un Français arrêté en Espagne bientôt remis aux autorités françaises

Les premières informations fournies par l’Espagne lors de son arrestation la semaine dernière avaient été vite corrigées par les autorités françaises : non, il ne s’agirait pas d’un complice présumé d’Amedy Coulibaly, il n’est pour l’heure suspecté que de trafic d’armes.

 

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/arrestation-en-espagne-d-un-complice-presume-d-amedy-coulibaly-1118017

Arrestation en Espagne d’un complice présumé d’Amédy Coulibaly

 

Publié le 13/04/2016 à 15:31 | Mis à jour le 13/04/2016 à 18:42

 

Affaire de trafic d'armes de Claude Hermant : un Français arrêté en Espagne bientôt remis aux autorités françaises dans Attentats espagne-attentats

La police espagnole a arrêté un ressortissant français soupçonné d’avoir fourni des armes à Amédy Coulibaly, auteur de l’attaque contre l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes le 9 janvier 2015. Le suspect, âgé de 27 ans, est originaire de Sainte-Catherine et a été appréhendé dans la région de Malaga. /Photo d’archives/REUTERS/Sergio Perez

 

La police espagnole a arrêté un ressortissant français soupçonné d’avoir pu fournir des armes à Amédy Coulibaly, auteur de l’attaque de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes le 9 janvier 2015, a annoncé mercredi le ministère espagnol de l’Intérieur.

Selon des sources judiciaires françaises, Antoine Denive, 27 ans, originaire de Sainte-Catherine, dans le Pas-de-Calais, est visé par un mandat d’arrêt européen lancé par un juge de Lille, qui enquête sur un trafic d’armes.

Dans un communiqué, le ministère espagnol précise que le suspect a été appréhendé mardi à Rincon de la Victoria, une localité proche de Malaga, lors d’une opération conjointe avec la police judiciaire française.

Amédy Coulibaly a tué quatre personnes de confession juive le 9 janvier 2015 au supermarché de la porte de Vincennes, à Paris, et une policière, la veille, à Montrouge. Il a été abattu lors de l’assaut par la police du supermarché.

Cette attaque faisait suite à l’opération commando menée par deux frères, Chérif et Saïd Kouachi, contre le journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Cette opération avait entraîné la mort de 12 personnes.

Amédy Coulibaly et sa femme avaient passé un moment en Espagne avec une troisième personne avant ces attentats, avait précisé la Haute Cour d’Espagne l’an passé.

Le communiqué espagnol précise qu’Antoine Denive avait fui la France quelques semaines après les attentats de Paris.

Il s’était installé à Malaga, ville de la côte sud espagnole, où il continuait de pratiquer le trafic d’armes en utilisant de faux papiers d’identité.

Le ministère espagnol de l’Intérieur n’a pas précisé s’il était soupçonné d’appartenir à un groupe islamiste.

Selon des sources judiciaires françaises, il n’était en fait pas recherché dans le cadre de l’enquête sur l’attaque de la Porte de Vincennes mais en relation avec le trafic d’armes dirigé par une figure de l’extrême droite du Nord de la France, Claude Hermant.

Celui-ci s’approvisionne dans les Balkans et vend des armes en Belgique, où Amédy Coulibaly est soupçonné de s’être équipé.

Deux autres hommes, un Serbe et un Monténégrin, ont été également arrêtés pour trafic d’armes au cours de l’opération policière, a poursuivi le ministère espagnol.

La Haute Cour d’Espagne a précisé mercredi que Denive avait nié avoir vendu des armes à Amédy Coulibaly mais qu’il était d’accord pour une extradition vers la France.

La Haute Cour devrait extrader Denive vers la France sauf s’il est impliqué dans une autre affaire criminelle en Espagne, précise le quotidien El Pais.

(Angus Berwick et Tomas Gonzalez, avec service France,; Pierre Sérisier et Emmanuel Jarry pour le service français)

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/04/13/l-espagne-arrete-un-francais-soupconne-d-avoir-fourni-des-armes-pour-les-attentats-de-janvier-2015_4901370_1653578.html

Un Français interpellé en Espagne pour trafic d’armes

 

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 13.04.2016 à 16h12 • Mis à jour le 13.04.2016 à 17h24

 

Des policiers français devant l'Hyper Cacher attaqué par Amedy Coulibaly le 9 janvier 2015.

 

Un Français soupçonné de trafic d’armes a été arrêté mardi 12 avril à Rincon de la Victoria, une localité proche de Malaga, dans le sud de l’Espagne, au cours d’une opération menée par des policiers espagnols et des agents de la police judiciaire française. Antoine Denevi, âgé de 27 ans, a été mis en examen mercredi par un juge de l’audience nationale, juridiction spécialisée dans les affaires de terrorisme, pour trafic d’armes et appartenance à une organisation criminelle, avant d’être placé en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Lors de son audition par un juge à Madrid, l’intéressé a nié avoir fourni des armes au djihadiste Amedy Coulibaly, qui ont servi lors de la prise d’otages dans l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Le suspect a par ailleurs accepté d’être remis à la France.

Il quitte la France peu après les attentats

L’individu est originaire de Sainte-Catherine dans le Pas-de-Calais. Il était recherché par la France depuis plusieurs mois dans le cadre d’un dossier de trafic d’armes instruit à Lille. L’enquête menée sous la direction du tribunal de grande instance de Lille a déterminé que le trafiquant présumé a quitté la France quelques semaines après les attentats de janvier 2015 et s’était installé dans la région de Malaga.

Antoine Denevi avait été « identifié comme le responsable d’un réseau de trafic d’armes qui a approvisionné le terroriste français Amedy Coulibaly, auteur des attentats du 8 [janvier à Montrouge] et du 9 janvier à Paris », a rapporté la police espagnole dans un communiqué. La police précise en outre qu’il était en lien avec des hommes d’origine serbe qui auraient pu faciliter son approvisionnement en armes et en munitions.

Lors de son interpellation la police a trouvé les faux-papiers dont il se servait, un passeport européen au nom d’une autre personne, et du matériel informatique, qui fait l’objet d’expertises. Deux autres personnes, de nationalité serbe et du Montenegro, ont aussi été interpellées.

Lire aussi :   Amedy Coulibaly et ses « sous-traitants »

Ce dossier a été versé à celui de Charlie Hebdo, mais les deux affaires ne sont pas officiellement jointes, et il n’y a pas eu de mandat d’arrêt contre Antoine Denevi dans l’enquête sur les attentats de janvier.

Un des personnages clés du dossier lillois, Claude Hermant, a été entendu dans le dossier Charlie Hebdo, car il est soupçonné d’avoir, lui aussi, vendu des armes qui auraient pu se retrouver dans l’arsenal d’Amedy Coulibaly. Claude Hermant est incarcéré depuis janvier 2015, mais dans le cadre de l’enquête lilloise.

Sept individus mis en examen pour les attentats de janvier

Jusqu’ici, sept hommes au total sont mis en examen dans cette enquête sur les attentats de janvier 2015. Amedy Coulibaly a tué une policière à Montrouge le 8 janvier 2015, et quatre personnes lors de l’attaque le 9 janvier d’un supermarché de la porte de Vincennes.

Lire aussi :   Attentats à Paris : neuf gardes à vue prolongées, trois levées

Cette attaque faisait suite à l’opération commando menée par Chérif et Saïd Kouachi contre le journal satirique Charlie Hebdo, le 7 janvier, qui avait entraîné la mort de douze personnes.

Amedy Coulibaly avait été abattu par les forces de l’ordre alors qu’il sortait les armes à la main de la supérette. Un peu plus tôt, les frères Kouachi, retranchés dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), avaient également été tués par la police.

Lire aussi :   Réouverture de l’Hyper Cacher : les clients n’ont « sûrement pas » peur

 

 http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/affaire-hermant-un-nordiste-arrete-en-espagne-ia0b0n3444844

Affaire Hermant : un Nordiste arrêté en Espagne, soupçonné de trafic d’armes (VIDÉO)

 

Publié le 14/04/2016

PAR A. D., L. B. et É. R. (texte) – PASCAL BONNIÉRE (vidéo)

La police espagnole, accompagnée de la PJ de Lille, a interpellé mardi à Malaga un homme de 27 ans, originaire du Pas-de-Calais. Mis en examen ce mercredi pour trafic d’armes, il était l’ancien employé de la friterie de Claude Hermant, à Lille, lui-même toujours en détention dans le même dossier.

 

1 / 3

 

L’homme, Antoine Denevi, âgé de 27 ans et originaire du Pas-de-Calais, était recherché par la France qui avait émis un mandat d’arrêt international le visant. Il est né à Sainte-Catherine, près d’Arras. Selon nos informations, il a vécu toute son enfance et préadolescence à Wingles, près de Lens, où ses parents vivent encore.

Toujours selon nos informations, Antoine Denevi était recherché par la police judiciaire de Lille, dans le cadre d’une enquête pour trafic d’armes visant le Lillois Claude Hermant. Antoine Denevi était un ancien employé de la friterie de Claude Hermant, située rue de Solférino à Lille, et en avait été licencié en 2014. Il était très proche également du mouvement d’extrême droite Troisième voie et des mouvements hooligan à Lille, Lens et Bruxelles. Les policiers avaient fini par retrouver sa trace dans un domicile de Malaga, où il a été interpellé par la police espagnole mardi, accompagnée d’observateurs de la PJ de Lille. Aucune arme n’a été retrouvée.

« Je suis catastrophée », commente Maryse Loup, maire de Wingles, commune d’origine d’Antoine Denevi. « Je me souviens encore de sa bouille malicieuse quand je l’avais en classe », se souvient cette ancienne institutrice de maternelle. « Son nom n’est jamais parvenu à mes oreilles concernant une quelconque affaire de délinquance sur la commune. Il a quitté Wingles il y a quelques années. Selon ce que je sais, il habitait en Espagne depuis deux ans. Il avait fait sa vie et allait se marier. Je pense surtout à ses parents, son frère, sa sœur. »

Pas de lien avec Coulibaly

Rappelons que le dossier Claude Hermant, toujours en cours d’instruction, contient un volet « terrorisme » : des armes de Claude Hermant sont arrivées entre les mains d’Amedy Coulibaly, et ont été utilisées lors de la prise d’otages de l’Hyper Casher, le 9 janvier 2015 à Paris. Néanmoins, contrairement à ce qu’affirmaient ce mercredi des sources espagnoles, l’arrestation réalisée mardi à Malaga n’est pas liée à ces attentats. « C’est une des branches du dossier Hermant, mais qui ne va pas vers Coulibaly », souligne une source française proche du dossier.

 

http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/affaire-hermant-le-nordiste-antoine-denevi-arrete-en-ia0b0n3454020

Affaire Hermant: le Nordiste Antoine Denevi, arrêté en Espagne, sera transféré en France d’ici dix jours

 

Publié le 18/04/2016

AFP et A. D.

Antoine Denevi, présumé trafiquant d’armes français de 27 ans, impliqué dans l’affaire Hermant et arrêté mercredi dans le sud de l’Espagne, sera remis à la France d’ici dix jours, a annoncé la justice espagnole lundi.

 

 Le Nordiste Antoine Denevi a été arrêté en Espagne. PHOTO LA VOIX

 

Antoine Denevi, 27 ans, originaire du Pas-de-Calais avait été arrêté mercredi dernier en Andalousie. Il était recherché par la France qui avait émis un mandat d’arrêt international. Né à Saint-Catherine, près d’Arras, il est lié à une enquête sur un trafic d’armes visant le Lillois Claude Hermant depuis plusieurs mois.

Membre d’un groupe d’extrême droite dans le Nord

Cette enquête, menée par la Police judiciaire de Lille, comporte une partie liée au terrorisme, avec une suspicion de livraisons d’armes de Claude Hermant à Amedy Coulibaly (abattu lors de la prise d’otages de l’hyper-Casher en janvier 2015 à Paris). Cependant, selon nos informations, Antoine Denevi, ancien employé de friterie de Claude Hermant rue de Solférino à Lille, et membre d’un groupe d’extrême droite dans le Nord, n’est pas soupçonné d’avoir été en lien avec Amedy Coulibaly. « Antoine Denevi apparaît dans une branche de l’affaire Hermant, mais qui n’est pas liée au terrorisme », souligne un proche de l’enquête.

La justice espagnole a confirmé ce lundi qu’Antoine Denevi serait ramené France « d’ici 10 jours ». L’enquête est dirigée par la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Lille.

 

http://www.20minutes.fr/lille/1828967-20160418-nord-presume-trafiquant-armes-nordiste-bientot-extrade-france

Nord: Un présumé trafiquant d’armes nordiste bientôt extradé en France

 

JUSTICE Un Nordiste, récemment arrêté en Espagne pour trafic d’armes et d’explosifs, a confirmé qu’il acceptait d’être remis à la justice française…

Illustration de trafic d'armes.
Illustration de trafic d’armes. – A. Rancoule / 20 Minutes

G.D. avec AFP

    • Publié le 18.04.2016 à 16:16
    • Mis à jour le 18.04.2016 à 16:16

Il était visé par un mandat d’arrêt européen. Un présumé trafiquant d’armes nordiste de 26 ans, arrêté mercredi dans le sud de l’Espagne, sera remis à la France dans les dix jours qui viennent, a annoncé la justice espagnole, ce lundi.

Trafic d’armes

Le Français Antoine Denevi est soupçonné d’appartenir à une association de malfaiteurs et de trafic illégal d’armes et d’explosifs. Il a confirmé qu’il acceptait d’être remis à la justice de son pays, précise l’Audience nationale, juridiction spécialisée dans les affaires complexes.

L e jeune homme, demandé par la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille, s’était installé près de Malaga, en Andalousie. Il est recherché par la France pour des délits qui auraient été commis en 2014, précise le juge espagnol.

Enquête menée par la justice ordinaire

Dans un communiqué de la police espagnole, le jeune homme avait été présenté comme le responsable d’un réseau de trafic d’armes ayant approvisionné un des auteurs des attentats de Paris de janvier 2015, Amédy Coulibaly, « l’assassin de l’Hyper Cacher », ce que des sources françaises ont démenti.

Des sources proches de l’enquête menée en France avaient souligné qu’en l’absence du moindre lien établi, l’enquête était menée par la justice ordinaire et non la justice antiterroriste.

>> A lire aussi : Claude Hermant, cet identitaire dans la nébuleuse des attentats de janvier



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo