Et voilà, les terroristes Luraghi et consorts ont décidé d’attaquer des plages européennes !

C’est absolument minant, je ne peux toujours rien dire sans qu’immédiatement ça se transforme en cauchemar, et ce, quel que soit mon mode d’expression, public ou non, mes échanges privés étant toujours illégalement captés puis débattus entre eux par les « déconnologues » de la bande du psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

 

http://www.planet.fr/societe-deguises-en-vendeurs-de-glace-le-projet-fou-de-daesh-pour-cet-ete-en-france.1060082.29336.html

Déguisés en vendeurs de glace : le projet fou de Daesh pour cet été en France

 

Publié par Lisa Hanoun le Mercredi 20 Avril 2016 : 09h29
Déguisés en vendeurs de glace : le projet fou de Daesh pour cet été en France

 

Les plages de la Méditerranée sont-elles menacées par l’organisation Etat islamique ? Les services de renseignements allemands craignent en effet des attaques cet été dans les stations balnéaires européennes.

Les plages françaises, espagnoles et italiennes seraient les nouvelles cibles de l’organisation Etat islamique pour cet été, comme le révèle le quotidien allemand Bild. Le tabloïd s’appuie sur une source des services de renseignements allemands.

Selon le quotidien germanique, les terroristes pourraient se déguiser en vendeurs de glaces ou de churros pour sillonner les plages discrètement. Ils projeteraient ensuite d’attaquer au fusil d’assaut ou de se faire exploser sur les plages arpentées par les touristes. Les terroristes viseraient également les boutiques de souvenirs dans les stations balnéaires.

“Cela pourrait représenter une nouvelle dimension de la terreur de Daesh. Les plages de vacanciers sont difficiles à protéger”, a affirmé un haut-représentant allemand sous-couvert d’anonymat dans le quotidien.

Toujours selon Bild, ces attaques seraient fomentées par des kamikazes au Sénégal. Ils se revendiqueraient de Boko Haram qui s’est affilié à Daesh en mars 2015.

A lire aussi : Pourquoi n’arrive-t-on pas à éradiquer l’Etat islamique ?

L’Italie annonce ne pas être au courant de ces menaces

Cependant, les autorités italiennes ont démenti toute rumeur d’attentat. « Il n’y a pas d’avertissement de cet ordre », a affirmé une source italienne au quotidien Il Corriere della Sera. Pour les services secrets italiens qui ont été cités comme première cible des terroristes par le quotidien allemand, ces informations sont « sans fondement ».

Le président italien de la commission parlementaire sur la sécurité, Giacomo Stucchi, a également déclaré à la presse italienne : « Personne ne nous a parlé d’attaques de ce genre », avant d’appeler le journal allemand à mieux vérifier ses sources.

 

 

http://www.20minutes.fr/societe/1829787-20160419-plages-mediterraneennes-pourraient-elles-etre-prochaine-cible-daesh

Les plages méditerranéennes pourraient-elles être la prochaine cible de Daesh ?

 

TERRORISME Les services de renseignement de certains pays européens craignent une attaque calquée sur celle de Sousse, en Tunisie…

Illustration de touristes sur une plage de la Méditerranée.
Illustration de touristes sur une plage de la Méditerranée. – Claude Paris/AP/SIPA
Clémence Apetogbor
    • Publié le 19.04.2016 à 16:09
    • Mis à jour le 19.04.2016 à 16:50

 

Les plages de la Méditerranée pourraient-elles être la cible des djihadistes de l’organisation Etat islamique cet été ? C’est ce que craignent les services secrets de certains pays européens moins d’un an après une attaque contre un hôtel tunisien à Port El Kantaoui, près de Sousse, si l’on en croit mardi le journal Bild, citant des sources au renseignement allemand et italien. ​ Mais les services secrets italiens, cités par la presse belge, ont démenti​.  « Il n’y a pas d’avertissement de cet ordre », a affirmé de son côté une source italienne anonyme au quotidien.

De son côté, ​Bild​ avance que les régions côtières de l’Italie, de la France et de l’Espagne seraient visées et que ce, selon les autorités italiennes, qui en ont informé leurs homologues européennes, des assaillants déguisés en vendeurs ambulants pourraient attaquer au fusil d’assaut une plage extrêmement peuplée. L’utilisation de ceintures explosives est également évoquée. De quoi « créer une nouvelle dimension de la terreur de l’EI », a déclaré sous le couvert de l’anonymat un haut fonctionnaire allemand au Bild. Avant de rappeler que « les plages sont difficiles à protéger ».

La menace venue de Boko Haram ?

Selon d’autres sources, le danger viendrait de sympathisants sénégalais de Boko Haram, groupe terroriste nigérian qui a fait allégeance à Daesh en mars 2015.

Dans un rapport du chef de la police d’une ville sénégalaise, celui-ci explique pourquoi il est si difficile de contrôler les allées et venues des vendeurs ambulants, révèle Bild. « En raison de leurs activités commerciales et pour leur réapprovisionnement en marchandises, des hommes font la navette de façon régulière entre l’Italie et l’Afrique. Et c’est tout à fait légal, puisqu’ils possèdent des papiers en règle et même des visas. »

Corriere della Sera.

 

http://www.liberte-algerie.com/international/daech-viserait-les-plages-europeennes-246124

Ses éléments sont en route pour commettre des attentats

Daech viserait les plages européennes

Par Lyès Menacer

le 20-04-2016 10:00

Et voilà, les terroristes Luraghi et consorts ont décidé d'attaquer des plages européennes ! dans Attentats d-daech-viserait-les-plages-europeennes-df4e1

Suite aux menaces de Daech, la vigilance est de mise. ©D. R.

La série d’arrestations en Belgique, en France, en Espagne et dans d’autres pays européens, à la suite des attentats de Paris et de Bruxelles, a mis au jour l’existence d’un réseau terroriste prêt à frapper partout et à n’importe quel moment sur le Vieux Continent.

La Belgique est sur le qui-vive, mais l’Italie aussi et leurs homologues européens qui craignent de nouveaux attentats de l’organisation terroriste autoproclamée État islamique (Daech), selon la presse belge et allemande. En Belgique, c’est l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam) qui a sonné l’alerte sur la base de nouvelles informations qui ont été collectées ces derniers jours, a rapporté la presse locale.
Selon cet organisme, il y a des “signaux” qui montrent que le risque d’attaques terroristes est “possible” et “vraisemblable”, expliquant que Daech a envoyé ses éléments vers l’Europe pour commettre des attaques d’envergure. “L’enquête s’est déroulée de manière intense et a connu de sérieuses progressions”, a déclaré Paul Van Tigchelt, le responsable de l’Ocam, ajoutant que le niveau de menace reste à 3 sur une échelle de 4. “(…) Le danger n’est pas écarté”, a-t-il souligné. Et le journal allemand Bild est là pour confirmer les inquiétudes des autorités belges, en affirmant que Daech envisagerait de perpétrer des attentats sur les plages européennes, comme il l’a déjà fait dans un complexe touristique à Sousse, la ville balnéaire du Nord-Est tunisien. Le tabloïd allemand s’appuie sur des sources proches des services secrets berlinois qui, eux, détiennent des informations fournies par leurs homologues italiens, un des pays qui accueillent des centaines de milliers de touristes durant la saison estivale.
Mais les côtes méditerranéennes de la France et de l’Espagne seraient également concernées par les risques d’attentats, a averti Bild, notamment la zone touristique espagnole Costa del Sol, où les terroristes peuvent se fondre dans la masse en se faisant passer pour des “marchands de souvenirs ou de boissons”. C’est ce qui explique, en partie, l’empressement des Européens et leur soutien indéfectible du gouvernement d’union nationale libyen, dont l’entrée en fonction à Tripoli constitue, pour eux, un pas de plus dans la lutte contre toute tentative d’arrivée des terroristes de Daech, en provenance des côtes libyennes dans les rangs des migrants et réfugiés africains, surtout qu’à l’approche de l’été, le nombre de candidats à l’émigration clandestine augmente notablement. Bild a d’ailleurs fait référence à ce risque, en affirmant que parmi les terroristes suspectés de commettre des attentats dans le sud de l’Europe, il y a des Sénégalais, directement liés à Boko Haram. Ce mouvement terroriste avait fait allégeance à l’État islamique en 2015 et entretient des liens avérés avec les autres organisations terroristes dans le Sahel et en Libye.
Des organisations terroristes qui obligent des migrants désespérés à rejoindre leur rang, dans la perspective de les envoyer faire le “jihad” en Europe.

Lyès Menacer



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo