Des revendications publiques d’assassins du genre pervers…

Elles se suivent et se ressemblent. Qu’il s’agisse de Josette Brenterch soutenant qu’elle ne « dénonce » (calomnieusement) personne de chez personne, sauf les rentiers, bien entendu (et pour elle, bénéficiaires d’allocations de chômage, de pensions d’invalidité ou autres en sont tous), ou de son complice Pascal Edouard Cyprien Luraghi se déclarant régulièrement contre la violence, sauf quand il s’agit de sauver sa peau à tout prix, évidemment (mais quiconque lui fait de l’ombre, pourrait limiter toutes les libertés qu’il s’octroie aux dépens d’autrui ou le dérange de toute autre manière le met immédiatement en danger de mort selon les estimations très personnelles du psychopathe), ce sont toujours les mêmes…

Avant d’offrir au lecteur le dernier numéro public sur ce thème du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, dans ses commentaires sur le site Rue89 comme bien souvent, rappelons donc ceux-ci dont il fut également l’auteur en 2009 :

 

 

à Hulk_ De Cyp_

Kondukator Cosmoplanétaire | 00H12 | 22/03/2009 |

J’ai fait ça, et pas qu’une seule fois :  mais je n’initie jamais le délire ;  je prends le train en marche ou alors je papote sur des fils totalement déserts.

Sauf chez Serraf :  mais là c’est normal.

[rajouti]

C’est dur pour lui la vie. OK, mais c’est lui qui l’a voulu. Je n’accorde jamais la moindre excuse à ceux qui se font chier dans la vie. Je suis d’une cruauté sans borne à leur égard.

Quelle que soit  sa condition sociale, son milieu familial et tout le reste, se faire la vie belle est une question de choix, de détermination, de tripe et de couilles. Même pour les filles.

2 votes

Répondre | Alerter

 

 

Cyp’ le 30/08/2009 à 12:12

@ les RG :

Je préfère écrabouiller les folles furieuses qui se jettent sous les roues de ma bagnoles alors que je roule pépère sur la départementale, plutôt qu’aller me frotter aux CRS ou planter ma caisse dans un platane pour éviter ces cinglées.

D’ailleurs, vous faites plaisir aux CRS, quand vous manifestez : c’est grâce à vous qu’ils peuvent écouter Sardou et payer les traites de leur pavillon Phénix ultra-moche.

Sans vous, ils n’existeraient pas et le monde serait plus sympathique.

Vroum !

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2016/04/21/fait-defend-frederic-lordon-263817

Au fait, que défend Frédéric Lordon ?

 

Economiste et philosophe, Frédéric Lordon est abondamment cité par le mouvement « Nuit debout ». On a sélectionné les meilleurs textes et vidéos disponibles en ligne pour vous familiariser avec ses idées.

Par Claire Richard Journaliste. Publié le 21/04/2016 à 11h09
38 848 visites 190 réactions   10

 
Commentaires postés

Publié le 21/04/2016 à 13h00

Des revendications publiques d'assassins du genre pervers... dans Crime

DiaboloSatanas

Fou du volant

« Nous ne revendiquons rien. Entendez qu’après quelques décennies à faire, vous et vos semblables, la démonstration de vos talents et de votre hauteur de vue, l’idée de négocier quoi que ce soit avec vous nous apparaît absolument sans objet. »
Ça c’est envoyé ! En plus ça rappelle un langage et des attitudes de contestations radicales du temps ou c’était mieux avant. : -)

2 réponses
Publié le 21/04/2016 à 14h11

hilsenrath1 dans Folie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à DiaboloSatanas

J’m’en fous de tout ça. Com-plè-te-ment.

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 15h55

dscf0326 dans LCR - NPA

Prospero26

journaliste-reporter (à la retraite… est-ce possible ? )
répond à Itzig Finkelstein

Plus d’espoir ? Plus aucun ?

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 17h11

hilsenrath1 dans Luraghi

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Prospero26

Espérer quoi ? Le père Noël ?

2 réponses
Publié le 21/04/2016 à 18h22

chat_herbert dans NEMROD34

Lapin_à_Gilles

séparation du médef et de l’Etat.
répond à Itzig Finkelstein

’’ Les enfants croient au Père Noël, les adultes votent ’’

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 18h34

hilsenrath1 dans Perversité

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Lapin_à_Gilles

Ni père Noël, ni père fouettard : no vote !

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 19h23

chat_herbert dans Politique

Lapin_à_Gilles

séparation du médef et de l’Etat.
répond à Itzig Finkelstein

Turellement, si il y a Père Noel, il y a père fouettard…

Publié le 21/04/2016 à 18h36

dscf0326 dans Rue89

Prospero26

journaliste-reporter (à la retraite… est-ce possible ? )
répond à Itzig Finkelstein

Ouais ! Un père Noël armé d’un lance-flammes qui foutra le feu aux banques, à la bourse et à tous ces capitalistes de merdre ! Allons, y a du boulot en perspective !

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 18h40

hilsenrath1 dans Troll

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Prospero26

Vous savez : il y a les fantasmes et puis il y a la réalité. Qui jusqu’à preuve du contraire a toujours été sordide et sanglante. La violence n’est pas mon fort et elle me répugne.

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 19h18

dscf0326 dans Vol

Prospero26

journaliste-reporter (à la retraite… est-ce possible ? )
répond à Itzig Finkelstein

J’appellerais alors fantasme la recherche désespérée de solutions face à la violence imposée par le système. Oui, le sordide et le sanglant font partie (naturellement ?) de notre histoire. Mais comment répondre à une violence infiniment plus perverse et efficace (d’autant plus qu’elle ne s’impose pas par des divisions blindés, mais par des attraits de la société dite de consommation) ? Par la non-violence ? Cela tarabuste le vieux con de 83 balais que je suis et qui n’accepte pas de se résigner.

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 19h36

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Prospero26

Ah ben c’est-à-dire que je suis un objecteur de conscience et ça ne sert à rien de tenter de convaincre un objecteur des supposés mérites de la violence. C’est sans doute ringard comme attitude − en mon temps nous n’étions que 500 pour 250 000 bidasses appelés − mais c’est comme ça et pas autrement.

Donc j’assiste au spectacle et puis c’est tout. Les bains de sang révolutionnaires ou autres : non merci. On voit que ce ça a donné partout sur la planète et à toutes les époques : jamais le moindre progrès humain, bien au contraire.

5 réponses
Publié le 21/04/2016 à 20h26

default_avatar_0

Léon Gnaume V

De gauche (vraiment) mais pragmatique
répond à Itzig Finkelstein

« nous n’étions que 500 pour 250 000 bidasses appelés »

Il y avait donc une très large majorité de jeunes hommes prêts à servir leur pays. A l’époque, il n’y avait vraiment pas de quoi critiquer la jeunesse.

Publié le 21/04/2016 à 20h47

dscf0326

Prospero26

journaliste-reporter (à la retraite… est-ce possible ? )
répond à Itzig Finkelstein

Je ne cherche en rien vous convaincre. La violence en soi me fait horreur. J’ai été rappelé au Maroc en 1955. J’avais décidé, en cas d’affrontement, de tirer largement au-dessus. Mais si j’avais eu en face de moi quelqu’un qui avait l’intention de me tuer, j’aurais pensé d’abord à ma propre peau.

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 20h50

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Prospero26

Défendre sa peau à tout prix est tout à fait honorable, évidemment ; -)

Publié le 21/04/2016 à 20h56

default_avatar_0

pemmore

geek
répond à Itzig Finkelstein

Perso je n’ai pas été objecteur de façon frontale mais me suis fait astucieusement réformer, le résultat est le même.
L’objection de conscience j’étais totalement pour, car la conscription obligatoire est le premier crime de la république origine de moult crimes pendant 2 sciecles qui la dévalorise complêtement .
Et j’avoue avoir lu avec bonheur l’histoire vraie d’un mec de ma famille héros de la chouannerie ayant liquidé un nombre incroyable de bleus.
Car la conscription c’est sortir des gamins de leur petit univers pour en faire des criminels.
Votre objection directe vous honore.

1 réponse
Publié le 21/04/2016 à 21h03

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à pemmore

Je n’ai pas la fibre patriote et encore moins belliqueuse : enfiler la tenue kaki des donneurs de mort et obéir à leurs chefs : plutôt crever.

Publié le 21/04/2016 à 21h49

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Itzig Finkelstein

Mourir pour des idées
L’idée est excellente ..

1 réponse
Publié le 22/04/2016 à 09h43

mur

Al Ceste

guess who ?
répond à DiaboloSatanas

Le nombre de gens qui « aimaient bien Brassens » avant qu’il chante ça et ne l’aimaient plus après, c’est quelque chose.

Bon débarras.

1 réponse
Publié le 22/04/2016 à 09h51

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Al Ceste

Celle la et « les deux oncles » ce sont peut être mes préférées à moi par contre . : -)

1 réponse
Publié le 22/04/2016 à 10h45

mur

Al Ceste

guess who ?
répond à DiaboloSatanas

Pareil, et une autre, dure à entendre : la Princesse et le croquenotes.

En fait, je préfère toutes ses chansons.

(Votre serviteur a consacré un article à un de ses photographes – et amoureux de Paris – Jean-Pierre Leloir)

Publié le 22/04/2016 à 10h21

2b1d08ea01d2714a82785574e1434b4dcbecbc53

jserg

Si j’aurais lu tous les livres, je serais pas été plus intelligent !
répond à Itzig Finkelstein

Désolé, je n’avais pas lu les réponses et Diabolo m’a devancé… Mais c’est pas grave, ça enfonce le clou…

1 réponse
Publié le 22/04/2016 à 10h49

mur

Al Ceste

guess who ?
répond à jserg

(Il a dû écrire ça en prophétisant l’existence des tueurs daeshiés)

O vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
Mais de grâce, morbleu ! laissez vivre les autres !



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo