Encore un beau succès pour un de mes articles !

Cette fois, c’est celui d’hier concernant la bande de cyberdélinquants du psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi, comme le montrent mes statistiques du jour pour Satanistique.

La liste des dix articles les plus lus sur ce blog pour la période du 22 mai 2016 à 15h00 au 23 mai 2016 à 14h00 montre en effet que celui-là surpasse tous les autres :

 

Articles

Pages

Entrée Pages vues
1
1
1
1

 

Pour ceux qui éventuellement s’interrogent sur l’identité des violeurs pris en flagrant délit de piratage de mes messageries électroniques en 2011, ce qu’ils faisaient déjà depuis au moins trois ans et ont toujours continué par la suite, je propose cette pièce à conviction dont les contenus ont été authentifiés par les intéressés après sa première publication fin juin 2011 (cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte) :

 

Pirates

 

Les trois violeurs qui se sont encore fait prendre hier sont Monique-Aline Klaus de Grenoble, Georges Cortez de Phang Nga en Thaïlande, et Laurent Morillon de Montluçon.

Vu ce qu’ils font avec mon identité et ma vie privée, aucun d’entre eux ne pourra me tenir grief de « révéler » leurs identités au public, d’autant qu’elles ont déjà été publiées sur les blogs de leur complice Pascal Edouard Cyprien Luraghi depuis fort longtemps.

Quant à leur complice Josette Brenterch du NPA de Brest, il va de soi qu’elle apprécie peu de me voir étaler à la vue du public des preuves de sa culpabilité, en l’occurrence au sujet de dénonciations calomnieuses qu’elle a effectivement commises à mon encontre à de nombreuses reprises.

C’est en effet bien elle qui la première avait révélé au public son patronyme sur le blog Tique Toc du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, le 1er août 2010, avec ce commentaire :

 

2012-01-20_184805

 

Dans ces conditions, elle s’est bien rendue coupable de dénonciations calomnieuses à répétition à mon encontre lorsqu’à compter du 19 août 2011 elle s’est plainte, et ce à plusieurs reprises, que j’aurais « révélé » son identité au public sur mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog, où je ne l’avais effectivement « révélée » qu’à compter de la fin août 2010.

On notera au passage qu’elle avait passé sa « semaine au vert » du mois de juillet 2010 en « Suisse normande », dans sa région natale, comme elle l’a fait publier le 5 mars dernier sur le blog de son ami Pascal Edouard Cyprien Luraghi : elle est née le 23 février 1952 à Aunay-sur-Odon, dans le Calvados, où elle a dû vivre un temps et a probablement conservé quelques attaches.

Or, la « déconnologue » Sylvie Depierre, plus connue sous le pseudonyme de « félicité-mafoi », et identifiée en 2011 comme la violeuse qui communiquait alors audit Pascal Edouard Cyprien Luraghi et à ses complices tous mes échanges de courriers électroniques piratés, réside pour sa part à Saint-Lambert, dans le Calvados, une commune qui ne se trouve qu’à quelques kilomètres d’Aunay-sur-Odon :

 

2013-08-06_213609

 

Rappelons qu’elle fait partie des militants ou sympathisants de la LCR devenue NPA en février 2009 qui en 2008 s’étaient présentés avec succès aux élections municipales.

Elle n’a pas remis ça en 2014.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo