MH370 : des Chinois manifestent contre l’arrêt des recherches

On les soutient en rappelant que les victimes de la première attaque revendiquée par Daesch en Allemagne, lundi 18 juillet 2016, sont toutes chinoises.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/29/97001-20160729FILWWW00064-mh370-des-proches-des-disparus-manifestent-a-pekin.php

MH370: des proches des disparus manifestent à Pékin

 

  • Par lefigaro.fr avec Reuters
  • Mis à jour le 29/07/2016 à 08:58
  • Publié le 29/07/2016 à 08:56

Des proches des passagers du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu en mars 2014 alors qu’il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin, ont réclamé aujourd’hui la poursuite des recherches de l’épave du Boeing que les trois pays impliqués dans l’enquête, Malaisie, Chine et Australie, menacent de suspendre.

Dans un communiqué commun, les autorités des trois pays ont déclaré il y a une semaine qu’elles suspendraient leurs recherches si rien n’est trouvé dans la zone de 120.000 km2 actuellement passée au peigne fin dans le sud de l’océan Indien. Il reste moins de 10.000 km2 à inspecter.

Les recherches pourraient néanmoins reprendre si de nouvelles informations devaient émerger, ont précisé les ministres du Transport des trois pays. Une trentaine de proches, certains en pleurs, se sont rassemblés vendredi à Pékin devant le ministère chinois des Affaires étrangères pour remettre une pétition. « Nous nous opposons à cette décision. Nous ne l’admettons pas du tout. Cette décision n’a aucune justification », a déclaré Boa Lanfang, un Chinois âgé de 65 ans dont le fils, la belle-fille et le petit-fils étaient dans le Boeing 777 porté disparu avec 239 personnes à bord, dont une majorité de Chinois.

Les enquêteurs pensent que l’avion a été délibérément conduit hors de sa trajectoire prévue sur plusieurs milliers de kilomètres, vers le sud de l’océan Indien. Rien de suspect n’a été trouvé dans le passé financier, médical ou personnel des membres de l’équipage. Plusieurs débris du Boeing ont été découverts à la Réunion et au Mozambique mais n’ont pas permis d’éclaircir le mystère.

LIRE AUSSI

» MH370 : «Il reste au moins une vingtaine de scénarios possibles»
» L’idée ingénieuse d’un Français pour faire avancer les recherches du MH370

 

http://www.france24.com/fr/20160719-plusieurs-blesses-apres-attaque-hache-train-baviere-afghan

Quatre blessés graves après une attaque à la hache dans un train en Bavière

 

MH370 : des Chinois manifestent contre l'arrêt des recherches dans Attentats rsz_000_dc2nl

© Karl-Josef Hildenbrand, AFP | Des pompiers près des rails de Wuerzburg, en Bavière, à la suite de l’attaque à la hache dans un train régional, lundi 18 juillet 2016.

 

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2016

Un jeune réfugié afghan de 17 ans a été abattu par la police après avoir attaqué à la hache les passagers d’un train en Bavière, lundi soir, faisant quatre blessés graves. Ses motivations ne sont pas claires à ce stade, selon le parquet.

 

Un homme a agressé à la hache et au couteau les passagers d’un train régional en Bavière (sud de l’Allemagne), dans la soirée de lundi 18 juillet, faisant quatre blessés graves – deux d’entre eux ont leur pronostic vital engagé – et un léger. L’agresseur, un Afghan de 17 ans, a été tué par la police allemande, selon un porte-parole de la police.

Les faits se sont produits vers 21 h 15 locale (19 h 15 GMT) à bord de ce train régional assurant une liaison entre les villes de Treuchlingen et Würzburg, en Bavière.

« Certaines personnes sont maintenant entre la vie et la mort », a affirmé un peu plus tard dans la soirée le ministre de l’Intérieur de Bavière. Selon la presse allemande, les quatre blessés graves sont des touristes chinois venant de Hong Kong, trois membres d’une même famille ainsi qu’un ami qui les accompagnait. Quatorze personnes ont été traitées pour un choc psychologique sur place.

Scène de « boucherie »

Un riverain, qui a pu pénétrer dans le convoi, a décrit une « scène de boucherie » à l’intérieur du train, avec des traces de sang et des pansements laissés sur place par les équipes de secours.

« L’auteur des faits est parvenu à quitter le train, la police est partie à sa poursuite et dans le cadre de cette poursuite elle a tiré sur l’agresseur et l’a tué », a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur bavarois.

Selon le ministre régional de l’Intérieur, Joachim Hermann, une unité spéciale d’intervention de la police allemande (SEK), qui l’avait pris en chasse, a fait feu lorsque le jeune homme a tenté de s’en prendre à elle avec ses armes blanches. Cette unité se trouvait par hasard, pour une autre mission, dans la ville, et a pu intervenir rapidement lorsque l’alerte a été donnée.

Le motif de l’agression pas clair à ce stade

L’auteur de l’agression est un « Afghan de 17 ans », demandeur d’asile arrivé seul, sans famille, en Allemagne, a indiqué le ministre de l’Intérieur de Bavière. Il vivait dans la localité d’Ochsenfurt, voisine de l’endroit où se sont déroulés les faits, et était pris en charge dans un foyer pour réfugiés mineurs.

Il aurait crié « Allahou Akbar ! » (Dieu est grand) en passant à l’acte, rapportent plusieurs chaînes de télévision, citant le ministère bavarois de l’Intérieur, mais l’information n’a été confirmée ni par le ministre lui-même ni par la police. Dans la matinée, les autorités bavaroises ont indiqué avoir retrouvé un drapeau de l’organisation État islamique dessiné à la main dans la chambre du jeune homme.

De quoi raviver le débat sur les réfugiés

Si la piste d’un attentat à motivation jihadiste devait se confirmer, venant de surcroît d’un demandeur d’asile, elle serait de nature à rallumer le débat en Allemagne sur la politique d’ouverture généreuse de la chancelière Angela Merkel à l’égard des réfugiés.

Même si les statistiques du ministère de l’Intérieur ne montrent aucune corrélation entre l’afflux de demandeurs d’asile et la hausse de criminalité ou du risque terroriste, la droite populiste allemande en particulier surfe sur les craintes à ce sujet dans l’opinion.

>> Focus à voir sur France 24 : « Allemagne : le défi de l’intégration des réfugiés »

Plus d’un million de réfugiés sont arrivés en Allemagne l’an dernier, dont une partie importante de Syriens fuyant guerres et persécutions. Les Afghans aussi constituent une part importante de ces nouveaux arrivants.

Jusqu’ici, l’Allemagne a été plutôt épargnée par les attentats jihadistes, à l’exception d’une attaque au couteau perpétrée contre un policier par une adolescente de 15 ans, d’origine turque, en février en garde de Hanovre (nord). L’enquête a démontré depuis la motivation islamiste de cette jeune fille, qui avait cherché peu avant à se rendre en Syrie via la Turquie pour rejoindre l’organisation État islamique.
Avec AFP et Reuters

Première publication : 19/07/2016

 

http://www.courrierinternational.com/article/allemagne-une-attaque-au-couteau-et-la-hache-revendiquee-par-daech

Allemagne. Une attaque au couteau et à la hache revendiquée par Daech

 

Publié le 19/07/2016 – 11:15

 dans Corruption

Les passagers de ce train ont été attaqué par un jeune réfugiés afghan en Bavière, le soir du 18 juillet 2016. PHOTO /KARL-JOSEF HILDENBRAND/DPA/AFP

 

Lundi soir, un homme de 17 ans a attaqué les voyageurs d’un train faisant cinq blessés. Il a ensuite été tué par les forces de l’ordre. Mardi matin, l’organisation Etat islamique a revendiqué l’attaque.

“Avec une hache et un couteau”, titre ce 19 juillet la Süddeutsche Zeitung de Munich après l’attaque survenue dans un train régional en Bavière la veille au soir et qui a laissé cinq personnes blessées, dont quatre graves.

Selon les témoins, un homme de 17 ans, identifié comme un réfugié afghan depuis, s’est jeté “sauvagement” sur les passagers près de la ville de Würzburg, en Bavière. Il a été abattu par une unité spéciale de la police lors de sa fuite dans la ville.

Un “soldat de Daech”

Selon plusieurs témoins ayant l’homme aurait crié “Allahu Akbar” avant de passer à l’acte. Mardi matin, l’agence de communication de Daech a publié un communiqué affirmant que le jeune homme était “un soldat de l’Etat islamique”.

“Lors de la perquisition de son logement, on a trouvé un drapeau de la milice terroriste Etat islamique, fait maison”, rapporte le quotidien de Munich en citant le ministre de l’Intérieur de la Bavière.

 

<em>Carte :  Google Maps</em>

Carte :  Google Maps

 

Mineur non accompagné

Les victimes sont toutes originaires de Hong Kong. Il s’agit d’une famille qui voyageait avec un ami, rapporte le South China Morning Post, et dont seul le fils est sorti indemne. Le chef de l’exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying, a fermement condamné l’attaque.

L’attaquant est entré en Allemagne comme mineur non accompagné et enregistré comme demandeur d’asile depuis mars. Après un séjour dans un centre d’accueil, il a été placé dans une famille d’accueil dans la région début juillet. Une situation courante dans la région, explique Spiegel Online : “En Bavière, un réfugié mineur non-accompagné sur deux vient d’Afghanistan. Selon le ministère des Affaires sociales, plus de 15 500 réfugiés mineurs ont été accueillis en Bavière.”



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo