Olivier Ertzscheid « malhonnête » selon le nazi barbant…

Encore un article d’Olivier Ertzscheid sur Rue89 ! On y retrouvera bientôt tout son blog…

Cette fois, il s’agit de trolling, à la suite d’un précédent article sur le même thème, et bien entendu, le nazi barbant Pascal Edouard Cyprien Luraghi est toujours là à « commenter » ou ressasser toutes ses obsessions sur les « corbeaux », les femmes harcelées dans le travail, sur Internet ou ailleurs, qui toutes ne feraient toujours que de la « victimisation » – et seraient même carrément des harceleuses quand c’est lui qui les harcèle et appelle publiquement au viol ou au meurtre à leur encontre – les « pires crapules libertariennes patrons de boîtes pourries », et les « intellectuels creux comme des calebasses sèches, brassant du vide » (sic)…

Il ne semble toujours pas capable de se reconnaître dans les différentes définitions du troll proposées par les uns et les autres.

Il va falloir lui mettre les points sur les i, ou « le museau dans son caca », comme l’écrit si bien l’encoprétique face au miroir…

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/30/veni-vidi-trolli-defense-trolling-265021

Veni Vidi Trolli : en défense du trolling

 

Bien sûr, il y a les trolls qui inondent de commentaires foutraques. Mais aussi des snipers des réseaux, qui jouent un peu le rôle du gueuloir de Flaubert.

Par Olivier Ertzscheid Enseignant chercheur, Université de Nantes. Publié le 30/08/2016 à 14h43
1 200 visites 26 réactions   0

 

Commentaires postés

Publié le 30/08/2016 à 15h10
 Olivier Ertzscheid

Itzig Finkelstein

génocidé

« Nous avons répondu par la vindicte » etc.

Ne parlez pas en notre nom. C’est un procédé malhonnête de faire ça. Merci.

Publié le 30/08/2016 à 15h15
avatar_14 dans Crime

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com

Oui mais non. Le trolling, ce n’est pas juste de la rhétorique. Si cela restait de l’ordre de la rhétorique, précisément, ce serait bien. Il y a une confusion entre trolling et non-trolling dans tout l’article.

Par exemple, ça, ce n’est pas du trolling :
« Nous avons répondu par la vindicte à des discours pourtant modérés, nous avons appelé à l’insurrection sur des sujets nécessitant surtout de la mesure et de la diplomatie, nous avons usé de mauvaise foi manifeste, nous avons exprimé des opinions partisanes dans des espaces où nous savions qu’elles ne seraient pas les bienvenues, qu’elles provoqueraient gêne ou embarras, nous avons moqué, raillé. » → Ça, c’est juste une attitude normale d’être humain faillible.

Les vrais trolls ont quelque chose d’obsessionnel. Ils sont haineux à un point qui dépasse l’entendement. Ils font tout leur possible pour ramener chaque article à leur obsession. Ils ne défendent aucun point de vue, ils ressassent le même disque ad libitum.

3 réponses
Publié le 30/08/2016 à 15h23
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv dans Folie

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Docteur Yûl

Léon en est la parfaite illustration.

Publié le 30/08/2016 à 15h30
hilsenrath1 dans LCR - NPA

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Docteur Yûl

Surtout et avant tout : le vrai troll est une saloperie de corbeau anonyme. Un lâche planqué derrière son masque de Guy Fawkes.

2 réponses
Publié le 30/08/2016 à 16h09
 dans Luraghi

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Itzig Finkelstein

Le faux troll peut aussi être anonyme mais pas anonyme du tout vis vis des autres faux trolls d’une meute par exemple .. : -).

1 réponse
Publié le 30/08/2016 à 16h19
hilsenrath1 dans NEMROD34

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à DiaboloSatanas

Non mais le faux troll n’est autre que le docteur Faustroll , qui est une espèce de sympathique docteur Yûl ; -)

1 réponse
Publié le 30/08/2016 à 16h36
 dans Perversité

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Itzig Finkelstein

Bonne pioche . : -)

Publié le 30/08/2016 à 16h15
avatar_14 dans Politique

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à Itzig Finkelstein

Ça c’est encore une autre catégorie.

1 réponse
Publié le 30/08/2016 à 16h26
hilsenrath1 dans Rue89

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Docteur Yûl

C’est la catégorie la plus répandue : le corbac. Une vile engeance qui autrefois faisait la une des gazettes (Angèle Laval, etc.) et qui prolifère de manière prodigieuse sur ce support semblant avoir été entièrement conçu pour elle : l’internet.

 

Publié le 30/08/2016 à 16h31
film-la-jetee5 dans Troll

Gibert Because-Youno

Kaléïdoscopique

Bien dit Olivier. Moi aussi je reste sur touittère. Real Gangsta.

(ah mais non, suis-je bête, je n’y ai jamais été)

1 réponse
Publié le 30/08/2016 à 16h46
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Gibert Because-Youno

La rébellion s’est emparée des canapés. Et des petits fours.
(à l’instar de Soral répondit l’écho, cataclop cataclop)

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/25/lenquete-time-comment-les-trolls-pourrissent-internet-264984

L’enquête du Time : comment les trolls pourrissent Internet

 

Par Emilie Brouze Journaliste. Publié le 25/08/2016 à 12h52
25 406 visites 55 réactions   1

 

Commentaires postés

Publié le 25/08/2016 à 13h41
e640fe8b244b71474d62ac56e3332ab7

Rem esse

In angusto

Un article sur un reportage… Et bien, et bien ! ça turbine pas mal en salle de rédac !

Ce matin à la rédac de rue :

- Comment on va faire pour faire la publicité de Twitter ?
- Et si j’écrivais un article sur un autre article avec des extraits de personnes qui commentent l’article sur twitter ?
- Génial ! Vas-y !

Merci les gars pour ce beau moment de journalisme (ou publi-journalisme ?) !

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 17h16
avatar_14

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à Rem esse

Tout est, en fait, une question de moyens, de budget. Faire une enquête fouillée pour un article, c’est passer six mois sur un seul article. L’article sera génial mais ce n’est pas du tout rentable pour le patron. Alors que publier 10 articles par jour, mais au contenu moins fouillé, c’est plus rentable.

2 réponses
Publié le 26/08/2016 à 14h48
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Docteur Yûl

Il y a ce que vous dites. Mais pas que ça, loin de là.

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 17h02
avatar_14

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à Itzig Finkelstein

Oui, il y a aussi qu’ils kiffent à donf les Pokémons, c’est vrai.

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 17h13
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Docteur Yûl

S’il n’y avait que les Pokémons. Mais il y a aussi les minets youtubeurs, les moindres faits et gestes des pires crapules libertariennes patrons de boîtes pourries genre Uber, Tesla, Periscope, etc., l’apologie de la victimisation people (cent pour cent de femmes, vous aurez sans doute noté). Et j’en passe. Quand ce ne sont pas des tribunes d’intellectuels creux comme des calebasses sèches, brassant du vide.

C’est un milieu hermétiquement fermé à la diversité et qui tourne en rond dans ses petits cénacles bien balisés, je crois.

2 réponses
Publié le 26/08/2016 à 18h19
ali_56

‘Ali’ ‘Bomayé’

N’écoutez pas les mytho, je ne suis pas STG ( meme s’ils inventent des échanges de mails,comme autist)
répond à Itzig Finkelstein

à se demander pourquoi vous passez votre vie sur ce site à le critiquer.

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 20h11
viva_zapata2

Caporal_Pancho

Hecho a mano
répond à ‘Ali’ ‘Bomayé’

À se demander pourquoi tu passes ta vie à te faire virer de ce site a minima 3 fois par jour comme un morbaque à l’haleine fétide, au synapse atrophié et la prose modique.
C’est mystérieux hein ?

Publié le 26/08/2016 à 23h27
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Itzig Finkelstein

Oui, la réaction d’Hulk à l’article sur Gawker hier faisait davantage figure d’article que tout ce que la rédaction nous a proposé depuis trois jours.

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 23h37
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à We want… a shrubbery

Y a pas d’âme, pas de sel, pas de conviction, pas de tripe, dans leur soupe.

 



Le pervers Cyprien Luraghi continue sa propagande sur Rue89…

Il n’y a à l’évidence qu’une décision de justice qui puisse mettre fin à ce cinéma quotidien de l’enragé du net Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/25/macedoine-trump-est-machine-a-cash-sites-dinfo-crapuleux-264985

En Macédoine, Trump est une machine à cash pour des sites d’info crapuleux

 

Une petite ville de Macédoine voit se développer une activité lucrative : écrire des articles à la gloire de Trump et les balancer sur les réseaux sociaux.

Par Benoît Le Corre Journaliste. Publié le 25/08/2016 à 17h31
8 069 visites 58 réactions   0

 

Commentaires postés

Publié le 25/08/2016 à 18h12
Le pervers Cyprien Luraghi continue sa propagande sur Rue89... dans Attentats hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé

« Il y a bien trop d’enragés sur le Net »

Dit un spécialiste qui sait bien de quoi il cause.
Surtout que personne ne me sorte le coup de l’œuf ou la poule : c’est bel et bien la machine infernale qu’est l’internet, qui par son effet d’entraînement et son extraordinaire pouvoir d’intoxication des esprits, fait qu’actuellement les pires idéologies ont le vent en poupe.

Et si quelqu’un venait à me dire « mais qu’est-ce que tu fous sur cet internet que tu détestes tant ? » − on m’a déjà fait le coup ixe fois − : j’y dis ce que j’ai à en dire, point à la ligne.

 

 

M’enfin, Lura, et ton journal de génie, et tous tes bouquins en ligne sur la vie privée de personnes que tu ne connais qu’à travers écoutes illégales et piratages massifs de tout un tas de systèmes… déjà oubliés ?

Le coup de l’oeuf et la poule te fera le plus grand bien, il te rafraîchira la mémoire.

Parce que quand je lis ce qui suit… euh… non, je ne suis même pas estomaquée, je suis juste blasée… depuis le temps que ça dure…

Au fait, tu le fais payer par qui, ton énormissime avocat censé me clouer le bec de manière définitive pour que tu puisses rouvrir grand au public tout ton tas de merde sur ma vie privée et celles de mes proches toutes volées/violées/maculées par tes si bons soins sans plus jamais craindre aucun démenti, aucune contradiction de ma part ?

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/25/gawker-est-mort-vive-gawker-264991

Gawker est mort. Vive Gawker

 

L’entrepreneur des médias Benoît Raphaël a écrit un texte poignant en hommage à Gawker. Ce dernier pirate des médias dont un milliardaire américain est venu à bout.

Par Benoît Raphaël. Publié le 25/08/2016 à 19h02
12 703 visites 63 réactions   2

 

Commentaires postés

Publié le 25/08/2016 à 19h48
 dans Calomnie

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite

J’avais rarement lu un article aussi lamentable sur rue ! ç, félicitations.

« Désormais, on le sait : pour tuer un média qui vous déplait, il suffit d’être capable de dépenser 10M$. »
Mensonge éhonté. Gawker a commencé par se rendre couplable d’une multitude de délits, allant de la diffamation au viol de la vie privée, sans que personne ne parvienne à s’en défendre tant le site avait d’argent. Et cela jusqu’à ce qu’il tombe sur plus fort que lui.

Ce qu’a fait cet entrepreneur en plus de se venger, c’est de faire rendre la justice, qui comprend le droit à la vie privée et à ne pas se faire insulter et harceler en ligne, à l’égard d’une des pires poubelles immondes du net.
Aux USA encore plus que chez nous la justice c’est une question de rapport de force et de moyens financiers. Gawker a beaucoup prospéré en écrasant des moins forts que lui, puis il a trouvé son maître et en est mort, c’est justice.

La seule chose qui est choquante c’est que le fondateur propriétaire de ce site ne dorme pas en prison pour une dizaine d’années, ce qui serait le cas de n’importe quel délinquant multirécidiviste.

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 19h50
 dans Corruption

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite
répond à Son Hulkienne Splendeur

J’ajoute que le mec qui soutient ce site et son fondateur en les présentant comme de nobles chevaliers luttant contre un monde perverti c’est du même tonneau qu’un imam intégriste de mosquée qui soutient Daech dans ses prêches.
Ni plus, ni moins.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 19h52
 dans Crime

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite
répond à Son Hulkienne Splendeur

Cher monsieur, vous avez bien raison, d’ailleurs je vous tope.

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 20h02
hilsenrath1 dans Folie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Son Hulkienne Splendeur

Non mais tu as raison : la vergogne, ils ignorent manifestement ce que ça signifie…

Quand Ulcan se fera pécho, je suppose que Rue89 se fendra d’une tribune chantant ses louanges et célébrant les vertus de la liberté d’expression exprimée si courageusement par ce taré. En imbibant des mouchoirs de Cholet de torrents de larmes.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 21h43
le-corbeau dans LCR - NPA

Johan Pirlouit

Rue89 kiffe l’extrême droite
répond à Itzig Finkelstein

Le pire dans ce cas, c’est que l’auteur de cet article a lui-même souffert personnellement de genre d’engeance perverse.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 21h47
hilsenrath1 dans Luraghi

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Johan Pirlouit

Je pense qu’il ne se rend pas compte…

Publié le 25/08/2016 à 20h03
bobcatyawn dans NEMROD34

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Son Hulkienne Splendeur

Bon ça y est je l’ai fait et Itzig aussi, vous pouvez vous détoper maintenant.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h06
 dans Perversité

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite
répond à We want… a shrubbery

Il se trouve que je m’admire beaucoup, par conséquent je garde le top.

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 20h11
 dans Politique

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Son Hulkienne Splendeur

Enfin un autotopeur qui s’assume .

Publié le 25/08/2016 à 20h16
clark_gaybeul.. dans Rue89

Clark_Gaybeul

répond à Son Hulkienne Splendeur
autotop_6 dans Troll

Votre altitude, ces quelques fleurs…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h20

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite
répond à Clark_Gaybeul

Tiens te v’là toi, racaille ?
On en pense quoi dans les différents courants du POI, du burkini bleu ?

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h30
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Son Hulkienne Splendeur

Je viens d’essayer le mien, je suis superbe.
Le POI, rip.

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 20h36

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite
répond à Clark_Gaybeul

Ah ?
Il m’avait bien semblé avoir perçu un bouleversement d’ampleur dans la Force, mais je ne parvenais pas à en identifier la source. C’était donc ça.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 21h11
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Son Hulkienne Splendeur
chat

Eh oui…

Publié le 25/08/2016 à 20h55

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à Clark_Gaybeul

Il devient sénile, l’Hulk. Il reconnait plus personne.

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 20h59

Son Hulkienne Splendeur

Moi, Gros Con de Droite
répond à Edmond Tagnard

Vous êtes qui, vous, avec votre pseudo grotesque ?

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 21h43

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à Son Hulkienne Splendeur

Je ne suis qu’un humble défenseur des valeurs de la crétinerie des Alpes, vaillamment servie par ton maitre à (presque) penser.

Publié le 25/08/2016 à 21h11
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Edmond Tagnard

La ménopause, sans doute.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 21h48
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark_Gaybeul

La prostate, peut-être aussi…

3 réponses
Publié le 25/08/2016 à 22h18
chao2

Xi Kang

A bas le commerce !
répond à Itzig Finkelstein
wwwwggg

A propos de prostate, on aurait pas pu voir la sextape à Hulk Kogan ? Difficile de trancher avec le seul article.

Wilipedia english soutient que : « In April 2012, a sex tape between Hogan and Heather Clem (…) emerged online. On October 4, 2012, Gawker released a short clip of the video. » Ténébreuse affaire qui nous change malgré tout du misérable climat pré-électoral.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h12
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Xi Kang

Tout dépend de ce qui est à trancher.

Publié le 25/08/2016 à 22h07

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à Itzig Finkelstein

Cancer du fion ?

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h17
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Edmond Tagnard

C’est pas son genre de maladie favorite. C’est la flaccide approche de l’autre versant de l’existence qui lui étreint l’extrémité, plutôt.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 23h09

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à Itzig Finkelstein

Le demi siècle est un lourd fardeau à porter, et le caca-rente n’y peut rien.

Publié le 25/08/2016 à 22h15
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Itzig Finkelstein

Enfin, l’âge… C’est possible qu’il ait attrapé la prostate, on ne sait jamais…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h20
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark_Gaybeul

La podagre aussi, ce serait de son âge…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h24
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Itzig Finkelstein

Comme Loulou XIV…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h30
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark_Gaybeul

Au fait, tu l’as matée, la fistuletape de Loulou XIV sur Puketube ?

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h39
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Itzig Finkelstein

Il me semble, dans le genre gore, il me semble…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h44
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark_Gaybeul

C’est pire que gore. Pour te dire c’est encore plus pire que la légumetape du végan anorexique se laissant mourir d’inanition devant un Bic Mac.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h49
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Itzig Finkelstein

Je connais l’histoire, même si je n’ai pas vu la vidéo.
Quand tu penses que ça se règle en deux jours, maintenant…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h54
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark_Gaybeul

Mieux que ça : maintenant tu peux admirer le spectacle en direct-live sur Vomiscope.

Publié le 26/08/2016 à 10h23
avatar_14

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à Son Hulkienne Splendeur

« Aux USA encore plus que chez nous la justice c’est une question de rapport de force et de moyens financiers. »

► Ce n’est pas normal.

Publié le 25/08/2016 à 19h53
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/

Qui vous permet d’affirmer que j’ai inondé Facebook de mes selfies de vacances ? Je ne garde mes photos des vautours fauves de la vallée de la Jonte que pour les connaisseurs.

3 réponses
Publié le 25/08/2016 à 20h03

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à We want… a shrubbery

La vallée de la Honte ?

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h06
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à DiaboloSatanas

C’est ce que me suggérait le correcteur d’orthographe, il a fallu que j’insiste.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h12

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à We want… a shrubbery

Shame on you .

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h15
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à DiaboloSatanas

Oh eh, ça pourrait être la vallée de la Junte.

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 20h31
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à We want… a shrubbery

Au moins, ça plairait à quelques uns par ici…

Publié le 25/08/2016 à 22h11

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à We want… a shrubbery

..

2 réponses
Publié le 25/08/2016 à 22h13
le-corbeau

Johan Pirlouit

Rue89 kiffe l’extrême droite
répond à DiaboloSatanas

Toi alors…

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h21

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Johan Pirlouit

Ben quoi . Quand on a pas beaucoup de culture on l’étale. C’est un phénomène bien connu de survie en milieu hostile . : -)

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h58
le-corbeau

Johan Pirlouit

Rue89 kiffe l’extrême droite
répond à DiaboloSatanas

Bande-son réalisée par les Pink, ce qui ne gâche rien…

Publié le 25/08/2016 à 22h18

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à DiaboloSatanas

.

Publié le 25/08/2016 à 21h12
default_avatar_0

Rue_1984

« Socialisme ou barbarie »
répond à We want… a shrubbery

Vase de Chine et vase de Sèvres !

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 22h36
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Rue_1984

Les vautours sont à deux pas je ne sais pas duquel, je les confonds.

Publié le 25/08/2016 à 23h13
orang_outan

Rico Necte

Objecteur de croissance
répond à We want… a shrubbery

Le vautour fauve en selfie ? ! ?
Tu parles de ton nez ou de ta coupe de cheveux (ou les deux) ? ; o)

Publié le 25/08/2016 à 20h35
marv_3

Deamonn

Enculeur de sergent

Le scandale c’est qu’il faille 10 millions de $ pour faire fermer un tel torchon alors que n’importe qui devrait être protégé par la justice contre ce genre de hyènes.

1 réponse
Publié le 25/08/2016 à 20h41

DiaboloSatanas

Fou du volant
répond à Deamonn
000D_4

La lutte des serviettes attachés case contre les torchons n’aura de cesse ..

Publié le 25/08/2016 à 21h31
france

Hari-Seldon

On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels »

pendant que vous inondiez Facebook de vos selfies de vacances,

J’aime bien, ce genre d’article qui commence par une agression gratuite du lecteur. Ça classe l’auteur je trouve.

Publié le 25/08/2016 à 21h49
france

Hari-Seldon

On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels »

En tous cas, vous ne vous êtes pas trop foulé pour écrire cet article

Publié le 25/08/2016 à 22h28
griffu1_copie

lonesome part2

un parmi tant d’autres

Attiré par la terrible pyramide des corps suppliciés du tableau de Géricault la plupart des gens en oublient de regarder l’autre moitié du radeau sur la gauche de la composition complètement vide.
Cet espace béant représenté par le peintre est là pour suggérer de façon lapidaire et tragique l’horreur de l’évènement qui avait vu mourir en trois jours la plupart des 150 naufragés, hommes, femmes et enfants qui n’avaient pas assez de prestance pour embarquer dans les rares chaloupes de sauvetage réservées aux officiers et à ceux de la haute.
La plupart sont morts dans des affrontements pour gagner en espace vital, ou lorsque des vagues balayaient le radeau. Il y a eu même quelques cas de cannibalisme.
L’histoire avait fait scandale à l’époque, non pas uniquement le sort tragique des naufragées et les conditions terribles qu’ils avaient eu à subir, mais aussi l’incurie des officiers et le traitement réservé ainsi aux simples marins ou familles.

Sinon la mort d’un média charognard me laisse complètement indifférent.

Publié le 25/08/2016 à 23h13
tao2bbd

jo le joker V.3

l’empire des sens contre-attaque
pokemon15-150x150

Gawker est mort. Vive Joker
je révèle la sex-tape de Pikachu et Raichu (ici en position broutage 69) filmés par Grodoudou.
Comme Gawker je ne m’attaque qu’aux puissants
pas aux impuissants

Publié le 26/08/2016 à 00h06
jean-lefebvre

NouillesSauteesCreuvettes

De première fraîcheur

« Mais l’histoire de sa mort par assassinat judiciaire et financier est aussi révélatrice du nouveau monde »
C’est super romantique comme façon de voir les choses. Mais faut pas déconner, c’est juste un simple règlement de compte à l’ancienne entre ordures.
Pas dramatiser non plus, ça arrive tout le temps.
Bordel faut être raide pour faire de Gawker le porte-étendard de la liberté d’expression. Cette affaire est géniale en fin de compte, ils sont tous libertariens dans l’histoire.
Vous en faites pas pour Denton, il avait déjà prévu que ça arriverait, depuis le début.
« Gawker était un média pirate, trop indiscipliné “
J’ai vraiment pas envie d’être vulgaire, mais ça serait mérité. Vous vous foutez vraiment de notre gueule là.
Et ‘Hulk Hogan’, en fait Terrance Bollea et son pote Thiel, ils sont devenus des synonymes de ‘connard narcissique’, pas que ce soit quelque chose de négatif, mais ils ne semblent pas en mesure de l’assumer.
Je t’en foutrais des ‘médias pirates’…

Publié le 26/08/2016 à 02h11
ciudad3

Elzévir.

Tisseur de volubilis
blog2-347x320_1

.

Publié le 26/08/2016 à 02h28
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi

Rendre hommage à des corbeaux, chapeau. Pardon aux corbeaux qui servent à quelque chose. Eux.

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 09h01
clark_gaybeul..

Clark_Gaybeul

répond à Akira Kurosawa
corbeau

Ne serait-ce que défaire le maillot…

Publié le 26/08/2016 à 10h05
default_avatar_0

gragolzz

Blablabla²

« Pas le genre de média non plus que la twittosphère (qui est un peu devenu le pouls de l’opinion “ populaire ” autorisée, c’est-à-dire les “ influenceurs ”, à défaut de représenter celle des gens en général) »
1) Le « populaire » est de trop. Assumez : vous êtes les vecteurs de l’idéologie politiquement correct, et celle-ci n’est pas populaire auprès de l’opinion public.
2) Vous n’influencez personne en dehors du cercle très restreint des déjà convaincus. Ca vous rassure de participer tous ensemble au lynchage en ligne de tous ceux qui osent encore tenir un discours différent du votre, et vous militez activement pour interdire/censurer toute opinion contraire à vos moeurs. Vous avez un pouvoir de nuisance, certe, mais ça s’arrête là.
3) Le plus amusant est que vous semblez en avoir conscience, en rappelant, pénaud, que vous ne représentez pas les gens « en général ». J’ajouterez que vous ne représentez qu’une infime minorité.
« Mais derrière son masque de démon se cachait une certaine forme d’éthique : raconter à ses lecteurs la vérité, toute la vérité, sur les puissants, révéler le dessous des cartes, même la vie privée. »
La vérité sur les puissants ? Diffuser le contenu d’une sexe tape où Hulk Hogan révèle après le coït qu’il est dégouté que sa fille se tape un black, c’est révéler la vérité sur les puissants ou violer la vie privée d’une personne célèbre ? Vous vous rendez compte des conséquences que ces révélations ont eu sur la vie de Hulk Hogan ? Viré de la WWE, du Hall of Fame et lynché sur les réseaux sociaux par les SJW. Classe ! Tu casses, tu répares, rien de plus normal.
« Désormais, on le sait : pour tuer un média qui vous déplait, il suffit d’être capable de dépenser 10M$. “
Encore faut il que le média ait fauté pour cela, et que les dommages et intérêts dépassent sa capacité de paiement. Ils ont ruiné la carrière de Hulk Hogan, normal que la justice ait compensé les pertes engendrées par cette atteinte à sa vie privée.
‘Dans sa folie iconoclaste, Gawker a fait l’erreur d’agresser aussi les nouveaux maîtres du monde.
Hulk Hogan, nouveau maître du monde ? ! Comme vous y allez… Vous avez tellement envi de cogner sur Thiel que vous en oubliez la cause véritable de la banqueroute de Gawker.
la presse est tellement faible qu’elle se fait racheter sur le trottoir par les géants de l’industrie culturelle ou des télécommunications’
Au moins vous avez conscience que la plupart des médias tapinent :)

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 10h30
avatar_14

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com
répond à gragolzz

« c’est révéler la vérité sur les puissants ou violer la vie privée d’une personne célèbre ? »

► Je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas être les deux à la fois.

1 réponse
Publié le 26/08/2016 à 10h45
default_avatar_0

gragolzz

Blablabla²
répond à Docteur Yûl

On parle de Hulk Hogan là, un catcheur mondialement connu, complètement hasbeen qui ne joue plus les têtes d’affiche depuis une décennie : s’il a eu un impact médiatique un jour, c’était avant l’emergence d’internet, et limité au microcosme des fans de catch. Il a d’ailleurs du faire appel à Thiel pour financer son procès…

Cela dit vous avez raison, l’un n’empêche pas l’autre : c’est juste que dans le cas présent, il s’agit essentiellement d’une violation de la vie privée d’une ancienne gloire du catch.

Publié le 26/08/2016 à 10h21
avatar_14

Docteur Yûl

litteratureportesouvertes.wordpress.com

Ah merci pour cet article, parce que pour le coup c’est un article engagé, donc il y a matière à débat en dessous. Ça change des Pokémons… Et je commençais à être lassé par le débat burkini.

Publié le 26/08/2016 à 14h39
default_avatar_0

croustiFR

Assis

Gawker était un torchon bien pire que gala & voici réunis, bon débarras.
Que Benoit Raphael se rassure, l’assassinat par assèchement financier est pratiqué a tour de bras contre tout géneur, concurrent existant ou en devenir aux US.



Exit le « racisme d’Etat » sur la question du burkini !

Le fléau de la balance est instable : un coup dans un sens, un coup dans l’autre…

Cette fois-ci, les libertés individuelles ont prévalu sur le risque – jugé non avéré – de trouble à l’ordre public.

La décision du Conseil d’Etat de suspendre un arrêté anti-burkini prise ce jour à 15 heures ne peut que rassurer toutes les Françaises dites « de souche » ou à visage pâle qui se sont converties à un Islam radical : elles peuvent bien être exclues de l’actuel camp d’été « décolonial » de Reims, elles n’ont de toute façon pas besoin de ses formations pour pouvoir faire ce qu’elles veulent à la plage !

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/26/01016-20160826ARTFIG00207-le-conseil-d-etat-suspend-un-arrete-anti-burkini-a-villeneuve-loubet.php

Le Conseil d’Etat suspend un arrêté anti-burkini à Villeneuve-Loubet

 

La plus haute juridiction administrative a estimé que toute interdiction de ces tenues de bain islamiques très couvrantes devait s'appuyer sur des «risques avérés» pour l'ordre public.

INFOGRAPHIE – La plus haute juridiction administrative avait été saisie en urgence par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), pour qui ce type d’arrêté est «liberticide».

La décision était très attendue. À 15h, le Conseil d’Etat a décidé de suspendre un arrêté anti-burkini pris le 5 août dernier dans la commune de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). La plus haute juridiction administrative a estimé que toute interdiction de ces tenues de bain islamiques très couvrantes devait s’appuyer sur des «risques avérés» pour l’ordre public.

«À Villeneuve-Loubet, aucun élément ne permet de retenir que des risques de troubles à l’ordre public aient résulté de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes. En l’absence de tels risques, le maire ne pouvait prendre une mesure interdisant l’accès à la plage et la baignade», écrit le Conseil d’Etat, tout en rappelant que «le maire doit concilier l’accomplissement de sa mission de maintien de l’ordre dans la commune avec le respect des libertés garanties par les lois». À la fin de son ordonnance, le juge des référés conclut que l’arrêté contesté a porté «une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle».

Le Conseil d’Etat avait été saisi en urgence ce jeudi par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Ces deux deux associations considéraient que ce type d’arrêté, pris dans plusieurs dizaines de villes balnéaires depuis fin juillet, était une «atteinte à la liberté de conscience et de religion». En face, les maires à l’origine de ces arrêtés invoquaient des risques de troubles à l’ordre public, menacé selon eux par des tenues «manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse». Ils avaient notamment fait valoir le contexte particulièrement tendu sur le littoral méditerranéen, depuis l’attentat de Nice qui avait fait 86 morts le 14 juillet dernier.

Une décision qui fait jurisprudence

«C’est une décision de bon sens» et «une victoire du droit», a rapidement réagi le secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri. «Cette décision de bon sens va permettre de décrisper la situation, qui était marquée par une tension très forte parmi nos compatriotes musulmans, notamment chez les femmes», a-t-il ajouté. Cette décision» «aura vocation à faire jurisprudence», s’est félicité Me Patrice Spinosi, avocat de la Ligue des droits de l’homme. «Oui, il y a une atteinte disproportionnée à la liberté des religions et le maire n’avait pas le pouvoir de restreindre cette liberté», a-t-il ajouté.

La décision fait date pour la trentaine de communes françaises ayant pris des arrêtés similaires, mais aussi pour le gouvernement, soucieux de clore un débat qui s’envenime. S’exprimant jeudi pour la première fois sur le sujet, le président François Hollande s’était bien gardé de s’avancer: il a appelé à ne céder ni à la «provocation» ni à la «stigmatisation», mettant en avant le «grand enjeu» de «la vie en commun» dans le pays qui compte la plus importante communauté musulmane d’Europe.

Une du New York Times

Cette décision de la haute juridiction administrative sera aussi regardée avec intérêt au niveau international, où la polémique française sur ces tenues de bain couvrant le corps des cheveux aux chevilles, est suivie avec une certaine consternation. La justice française a «l’occasion d’annuler une interdiction discriminatoire qui se fonde sur, et qui nourrit, les préjugés et l’intolérance», a estimé dans un communiqué John Dalhuisen, directeur du programme Europe d’Amnesty International. Des photos du contrôle mardi par quatre policiers municipaux d’une femme voilée, mais pas en burkini, sur une plage de Nice, publiées en Une du New York Times, avaient suscité un immense émoi. La presse allemande avait évoqué une «guerre de religion» et le maire de Londres Sadiq Khan estimé que «personne ne devrait dicter aux femmes ce qu’elles doivent porter».

Le burkini s’inscrit dans un débat récurrent en France sur la place de l’islam, émaillé de polémiques et de lois. Le pays a été le premier en Europe à interdire, en 2010, le voile intégral dans tout l’espace public. Le foulard islamique avait auparavant, en 2004, été banni dans les écoles, collèges et lycées publics. Les arrêtés municicipaux vont encore plus loin. Sans mentionner le terme de «burkini», ils exigent le port sur les plages de tenues respectueuses «des bonnes moeurs et de la laïcité», mais ce sont bien les tenues de bain islamiques qui sont visées.

(Avec AFP et Reuters)


 

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/25/01016-20160825ARTFIG00329-burkini-le-conseil-d-etat-tranchera-vendredi-a-15h.php

Burkini: le Conseil d’État tranchera aujourd’hui à 15h

 

  • Par Caroline Beyer
  • Mis à jour le 26/08/2016 à 14:39
  • Publié le 25/08/2016 à 22:23

INFOGRAPHIE – Très attendue, cette décision fera jurisprudence concernant la trentaine d’arrêtés municipaux pris cet été interdisant le burkini sur les plages.

«La France a peur. (…) Le droit ne peut céder aux exigences de la peur», a lancé jeudi Me Patrice Spinosi aux juges du Conseil d’État, les appelant à être une «boussole» dans l’actuelle «tourmente» et à suspendre l’arrêté antiburkini pris le 5 août dernier par la commune de Villeneuve-Loubet (Côte d’Azur). C’est l’avocat de la Ligue des droits de l’homme (LDH) qui a ouvert l’audience publique consacrée à cette affaire du burkini qui, au cœur de l’été, après l’attentat de Nice et dans un contexte d’état d’urgence, a enflammé le monde politique, médiatique et au-delà. Dans la chaleur écrasante de la salle du contentieux, journalistes et citoyens se pressaient pour assister aux débats. D’un côté, la Ligue des droits de l’homme et le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui ont saisi la plus haute juridiction administrative en référé-liberté, afin qu’elle suspende l’arrêté en question et tranche, plus généralement, sur la légalité de la trentaine d’arrêts antiburkini similaires adoptés dans d’autres communes de France. De l’autre, les avocats de Villeneuve-Loubet.

C’est vendredi 26 août, à 15 heures, que le Conseil d’État rendra sa décision. Une décision très attendue, qui fera jurisprudence.

Elle répondra à une question essentielle: celle de savoir si l’arrêté, qui porte atteinte, de fait, à une liberté fondamentale – la liberté religieuse – est proportionné aux risques qui pèsent sur l’ordre public. Le tribunal administratif de Nice, qui avait rejeté la requête de la LDH et du CCIF le 22 août, invoquait «le contexte» de l’attentat de Nice le 14 juillet et celui de l’assassinat du prêtre de Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet, «qui a directement visé la religion chrétienne», mais aussi des vêtements de plage affichant, «de façon ostentatoire, des convictions religieuses susceptibles d’être interprétées comme relevant de ce fondamentalisme religieux».

«Il ne s’agit pas de nier que nous sommes dans une situation particulière. Mais cette invocation justifie-t-elle la limitation du port de signe religieux?», interroge Me Spinosi, qui s’en prend à un arrêt justifié «à titre préventif». «Les mesures de polices administratives sont des mesures préventives. (…) Le propre de ces mesures, c’est de porter atteintes aux libertés», a fait valoir de son côté le conseil de la commune de Villeneuve-Loubet, Me François Pinatel, expliquant au passage la difficulté à «endosser le rôle de l’individu liberticide».

L’arrêté, qui suscite le débat, interdit l’accès à la baignade, du 15 juin au 15 septembre inclus, «à toute personne ne disposant pas d’une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et du principe de laïcité». C’est donc «abusivement» qu’il est appelé «arrêté antiburkini», martèle Me Spinosi. Si l’on s’en tient à ces termes, il concerne aussi «la soutane», «les religieux en habit». Il rappelle par ailleurs que le burkini (cette tenue qui couvre le corps à l’exception du visage, des mains et des pieds), contraction de «burqa» et «bikini», est «en réalité l’équivalent du voile adapté à la baignade». «Il n’y a donc pas de différence entre burkini et voile», poursuit-il. Voile qui, pour l’heure, est interdit dans les services publics, dans les écoles, collèges et lycées, mais pas dans les espaces publics. «Aujourd’hui, c’est la mer et la plage. Demain, ce sera la rue et l’ensemble de l’espace public communal?», interroge-t-il.

L’affaire pose donc aussi la question du pouvoir des maires à légiférer sur les signes religieux dans cet espace public. L’avocat de LDH rappelle par ailleurs qu’en 1909, quatre ans après la loi de séparation de l’Église et de l’État, l’interdiction par des communes du port des habits sacerdotaux dans les rues avait été retoquée par le Conseil d’État.

Pour l’avocat de la ville de Villeneuve-Loubet, la rédaction de l’article débattu est peut-être «maladroite», mais il désigne «une tenue ostensiblement religieuse». Évoquant une «région fortement éprouvée par les attentats de juillet» et «un climat de tension absolu», Me Pinatel appelle les juges à «prendre en considération la situation particulière des communes proches de Nice» .

Ce à quoi la partie adverse oppose le «danger du relativisme». «La solution que retiendra le Conseil d’État doit valoir aussi bien pour Nice que Le Touquet (ville qui a aussi pris récemment un arrêté, NDLR), pour cette saison et la suivante», a conclu Patrice Spinosi.

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/24/01016-20160824ARTFIG00340-un-camp-d-ete-decolonial-interdit-aux-blancs-s-ouvre-a-reims.php

Un «camp d’été décolonial» interdit aux Blancs s’ouvre à Reims

 

  • Par Eugénie Bastié
  • Mis à jour le 25/08/2016 à 14:51
  • Publié le 24/08/2016 à 22:11
Le logo de la manifestation.

Les organisateurs de ce stage, qui se tient du 25 au 28 août, assument la «non-mixité» de l’événement. «Rien ne permet d’interdire cette rencontre à ce jour», estime la Ville de Reims.

Ce «camp d’été décolonial» se présente comme un «séminaire de formation à l’antiracisme politique». Il est réservé «uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État en contexte français», ce qui exclut, de facto, les personnes blanches. Même les couples mixtes n’ont pas le droit de venir ensemble, est-il précisé sur le site de l’événement. Au programme de ce stage qui se tiendra du 25 au 28 août au Centre international de séjour de Reims, des formations sur «comment décoloniser l’imagination», l’afro-féminisme et le «racisme médical», mais aussi des ateliers pour «combattre les politiques anti-migration», «lutter contre la négrophobie des racisé.e.s non noires» ou «combattre l’islamophobie, le plus républicain des racismes». Le compte Twitter du camp décolonial invite à adhérer au CCIF, collectif controversé qui lutte contre l’islamophobie et affiche sans complexe appartenir à la «Team grand remplacement», en référence à la théorie identitaire du Grand Remplacement développée par l’écrivain d’extrême droite Renaud Camus.

La «non-mixité» de l’événement, inspiré des études féministes et postcoloniales des universités américaines, est «assumée à 3000 %» par les organisatrices, Sihame Assbague, ex-porte-parole du collectif «Stop le contrôle au faciès», et Fania Noël, militante de Mwasi «collectif non mixte d’Africaines et Afro-descendantes». Elle doit permettre aux «opprimés» de s’«auto-émanciper» sans l’aide, jugée «paternaliste», des «oppresseurs». L’initiative Paroles non blanches, organisée à Paris le 8 avril dernier, reprenait cette idée d’ostracisme, délibérément opposé à la tradition de l’antiracisme universaliste. Pour les organisatrices, «le rouleau compresseur de l’antiracisme moral aka Touche-pas-à-mon-potea fait des dégâts et a très largement contribué à la dépolitisation de ces sujets», en occultant le «racisme d’État» qui, selon elles, sévit en France. «Du gribouillage idéologique», déplore le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra), Gilles Clavreul. «Dire que la République est un État raciste est faux et scandaleux. Cet événement, fondé à partir d’une exclusion, est tout sauf antiraciste», déclare au Figaro ce proche de Valls, qui ne veut pas pour autant «faire de la publicité à un mouvement groupusculaire».

Pour Alain Jakubowicz, président de la LICRA, ce camp est tout simplement «une injure faite au combat antiraciste et à la République et ceux qui en ont pris l’initiative sont des imposteurs.»! «L’idéologie des organisateurs de ce camp est en effet foncièrement néocolonialiste et raciste», martèle-t-il dans un article sur son blog. «Pour eux, les Noirs et les Maghrébins ne sont pas des citoyens, ils sont «Indigènes» et forcément des damnés de la terre, «dominés», discriminés et victimes. Le Blanc, quant à lui, est nécessairement essentialisé en dominateur raciste, impérialiste et sûr de sa supériorité. L’idée de ce camp, au final, n’est pas de lutter contre le racisme mais de lutter contre «le Blanc». Comme au temps honni des colonies, le critère de couleur devient discriminant et tout Blanc qui voudrait participer à ces réunions devient un intrus insupportable.»

Cette ségrégation de principe avait choqué aussi la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Interpellée par le député Bernard Debré le 27 avril à l’Assemblée nationale, elle avait condamné des initiatives «inacceptables», estimant qu’elles confortaient «une vision racisée et raciste de la société qui n’est pas la nôtre».

Malgré ces déclarations, le camp aura bien lieu, et 180 participants y sont attendus. Dans le contexte d’interdictions des burkinis pour motifs de «trouble à l’ordre public», ce camp pourrait-il être interdit? «Rien ne permet d’interdire cette rencontre à ce jour», a fait savoir la Ville de Reims, qui siège au conseil d’administration du centre de séjour et s’est entretenue avec l’organisation de ce stage aux «intentions discutables», selon elle. Pour Martine Solczanski, directrice du centre de séjour, le séminaire n’interfère pas avec les principes de non-discrimination défendus par son établissement. «Nous avons traité leur demande de réservation comme tous les groupes et professionnellement ça ne me pose pas de problème», a-t-elle réagi.

Si les organisateurs ont été suffisamment habiles pour n’enfreindre officiellement aucune loi, reste à savoir s’il y aura effectivement un filtrage à l’entrée de l’événement, et si des personnes blanches qui s’y présenteront éventuellement pourront être refoulées.

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/23/01016-20160823ARTFIG00137-la-montee-en-puissance-du-controverse-collectif-contre-l-islamophobie-ccif.php

La montée en puissance du controversé Collectif contre l’islamophobie (CCIF)

 

  • Par Eugénie Bastié
  • Mis à jour le 26/08/2016 à 11:19
  • Publié le 23/08/2016 à 13:30
À gauche, le sigle du CCIF, à droite, Marwan Muhammad, son principal porte-parole, sur RTL le 16 août 2016.

FOCUS – En pointe dans la polémique sur les burkinis, le Collectif contre l’islamophobie en France est sur tous les fronts. D’où vient cette association controversée pour ses méthodes et ses accointances ?

Après les arrêtés pris dans plusieurs villes de France contre le port du burkini, une association est montée au créneau pour défendre le port de ce maillot de bain: le Comité contre l’islamophobie en France (CCIF), qui a saisi la justice en référé-liberté pour chacune des interdictions. «Nous irons devant les juridictions locales dans toutes les villes où des arrêtés ont été pris», a déclaré son porte-parole, Marwan Muhammad. Ce dernier s’est rendu sur plusieurs radios et télés pour défendre le port du burkini. Son discours est bien huilé: refusant de se prononcer sur le fond du problème, il utilise la rhétorique des droits de l’homme et de la «discrimination» que subissent les femmes musulmanes. Il dénonce la «gestion coloniale des musulmans dans ce pays» et se saisit de l’argument du féminisme pour défendre le droit des femmes à s’habiller comme elles le veulent.

Dans la foulée de la polémique sur le burkini, l’association a lancé une grande campagne en ligne d’adhésions et de dons. Elle revendique 5000 nouvelles adhésions en moins d’une semaine, ainsi que 32.595 euros de dons.

À rebours d’institutions officielles de l’islam de France peu représentatives et déconnectées de leur base, le CCIF est très actif sur les réseaux sociaux. Le groupe affiche plus de 83.368 «j’aime» sur Facebook, 24.200 followers sur Twitter (soit le double de l’UOIF, sans compter le CFCM absent des réseaux).

Mais d’où vient cette association devenue un acteur incontournable de l’islam de France, quitte à éclipser les institutions traditionnelles?

• Une association née en 2003, présente sur tous les fronts

En novembre 2003, en plein débat sur l’interdiction du voile à l’école, le journaliste Claude Imbert prononce cette phrase sur LCI: «Il faut être honnête. Moi, je suis islamophobe, ça ne me gêne pas de le dire.» C’en est trop pour Samy Debah, professeur d’histoire, qui, avec une poignée de militants, décide de fonder le Comité contre l’islamophobie en France. L’association qui ne se veut pas confessionnelle, dit lutter contre «tous les actes ou propos s’attaquant à une personne reliée de manière réelle ou supposée à la religion musulmane». Avec un slogan: «l’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un délit». Une définition très large qui permet d’englober des combats aussi vastes que l’agression de femmes voilées ou la lutte pour l’abrogation des lois de 2004 et de 2010 sur le foulard et la burqa jugées «islamophobes».

Ces dernières années, le CCIF s’est retrouvé au premier plan dans de nombreuses affaires médiatiques touchant à l’islam: les émeutes de Trappes (le CCIF considérait que le début des émeutes avait été provoqué par une «bavure» policière), l’affaire du «pain au chocolat» lancée par Jean-François Copé (Marwan Muhammad, porte-parole du collectif, avait alors réagi en distribuant des viennoiseries devant une gare), ou encore, l‘affaire Baby Loup. Marwan Muhammad s’était aussi publiquement indigné des caricatures du prophète dans Charlie Hebdo et avait même lancé un pastiche «Charlot Hebdo».

• Défense juridique et comptabilisation des actes «islamophobes»

Le CCIF se donne plusieurs missions. D’abord la poursuite en justice des actes islamophobes, et l’assistance juridique aux victimes d’islamophobie. À son actif: la condamnation du site identitaire «Riposte laïque», ou encore dernièrement, une plainte contre la ministre Laurence Rossignol pour ses propos sur le voile.

Sur son site, l’association met en ligne des «fiches pratiques» pour se défendre, sur des sujets aussi divers que les contôles des femmes voilées à l’aéroport, le port de jupes longues à l’école, la cantine scolaire, etc. On trouve même un «guide pratique» à l’usage de ceux qui subissent des perquisitions administratives dans le cadre de l’état d’urgence.

Ensuite, la comptabilisation des actes «islamophobes, à travers de nombreux rapports et statistiques, publiés régulièrement. Ces chiffres sont plus élevés que ceux du ministère de l’Intérieur qui ne comptabilise que les plaintes enregistrées. L’association publie aussi des «rapports» dénonçant l’islamophobie en France, dont le dernier, présenté à l’ONU et intitulé: «Être musulmane aujourd’hui en France: les femmes, premières victimes de l’islamophobie». «L’État français et ses institutions sont responsables de 70% des actes islamophobes», peut-on lire dans ce document. En effet, contrairement à l’antiracisme classique, sauce «Touche pas à mon pote», le CCIF se propose de faire le procès d’un «racisme structurel», qui serait d’abord le fait des instances publiques.

Troisième axe du CCIF: la mise en œuvre de campagne de sensibilisation et d’un lobbying médiatique pour combattre l’islamophobie. à travers des campagnes, lancées notamment sur les réseaux sociaux.

• Reconnaissance internationale

Le Collectif bénéficie d’une relative reconnaissance internationale. Il est invité chaque année par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), pour laquelle Marwan Muhammad a travaillé, et reçu par la Commission européenne. Le Conseil économique et social des Nations unies lui accorde le statut de membre consultatif. Samy Debah, président du Comité, a été invité à la réunion de lancement de l’instance de dialogue avec l’islam à Matignon le 15 juin dernier.

L’association affirme ne recevoir aucun financement étranger, et se financer uniquement grâce à des dons privés. Elle a cependant reçu en 2013 une subvention de la Commission européenne. En 2012, le CCIF a reçu également 35.000 euros de la part de l’Open Society, la fondation du milliardaire Georges Soros, pour mettre en œuvre une campagne controversée, qui avait finalement été retirée par la RATP.

• Méthodes contestées et accointances controversées

«Le CCIF n’appartient à aucun courant politique, religieux ou idéologique», proclame l’association dans sa présentation. Pourtant, elle est fortement contestée pour ses accointances communautaristes, notamment auprès du controversé Parti des Indigènes de la République, ainsi que pour sa proximité avec l’idéologue Tariq Ramadan. Dans un article au titre évocateur «Des islamistes qui avancent mosquée», Le Canard enchaîné soulignait que le CCIF «s’est spécialisé dans des rapports faisant le procès de la laïcité à la française», et rappelait que le porte-parole du CCIF s’était produit en compagnie d’orateurs sulfureux, comme l’imam radical d’Aubervilliers Hassen Bounamcha, et les prédicateurs radicaux Nader Abou Anas et Rachid Abou Houdeyfa. Selon Libération, Samy Debah, le fondateur du CCIF, était lui-même un ancien prédicateur tabligh et proche de Tariq Ramadan. Le collectif assume sa proximité avec les acteurs néosalafistes comme Al-Kanz ou Baraka City, avec lesquels il signe un communiqué contre les perquisitions en novembre 2015.

Mais au-delà de ces accointances supposées, le collectif est aussi accusé de gonfler les chiffres de l’islamophobie. La méthode statistique du CCIF a été démontée dans le livre Islamophobie, la contre-enquête (Plein Jour, 2014), d’Isabelle Kersimon et Jean-Christophe Moreau. Les auteurs démontraient que le CCIF recensait comme autant d’actes islamophobes des fermetures de lieux de culte fondamentalistes, des expulsions d’individus impliqués dans des entreprises terroristes, des règlements de comptes crapuleux et même des déprédations dans les mosquées… Ainsi, en 2010, le vol d’un câble électrique à la grande mosquée de Reims a-t-il été comptabilisé comme un geste islamophobe.

Le CCIF est contesté par les tenants d’une gauche républicaine et laïque, comme le mouvement du «Printemps Républicain» ou la journaliste Caroline Fourest. Manuel Valls lui-même avait reproché publiquement à Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, d’avoir signé une tribune avec certains membres du CCIF dans Libération.

Le CCIF est également contesté à droite. Mardi 23 août, le député Gilbert Collard a alerté dans une question écrite au gouvernement le premier ministre Manuel Valls «sur les activités du Collectif contre l’islamophobie en France».

«Cette organisation, dont le financement reste opaque, est très proche des imams radicaux et de certaines mosquées salafistes ; dont elle a déjà assuré la défense en justice», affirme le député. «Il est désormais clair que toute cette agitation, soutenue et relayée par des prédicateurs haineux est susceptible de troubler gravement l’ordre public. Monsieur Gilbert Collard souhaiterait donc savoir si le Gouvernement exerce une surveillance vigilante, et s’il est disposé à dissoudre le CCIF en cas de manquement avéré au code de la sécurité intérieure.»

 

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/24/31001-20160824ARTFIG00298-camp-d-ete-decolonial-interdit-aux-blancs-quand-l-antiracisme-verse-dans-le-racisme.php

Camp d’été décolonial interdit aux «blancs» : quand l’antiracisme verse dans le racisme

 

  • Par Alexis Feertchak
  • Mis à jour le 24/08/2016 à 19:57
  • Publié le 24/08/2016 à 19:50
Crédits Photo: capture d'écran - page facebook du «Camp d'été décolonial».

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Un camp d’été «décolonial» interdit aux «blancs» se tient à Reims du 25 au 28 août 2016. Pour Laurent Bouvet, une partie de l’ «antiracisme» devient le miroir inversé de l’extrême-droite identitaire.


Laurent Bouvet est professeur de Science politique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il a publié L’Insécurité culturelle chez Fayard en 2015.


 

FIGAROVOX. – Un camp d’été décolonial se tient du 25 au 28 août 2016 dans un centre de séjour à Reims. Les organisatrices expliquent que celui-ci s’adresse aux victimes du «racisme structurel» et qu’il exclut dès lors les personnes blanches. L’antiracisme est-il devenu raciste?

Laurent BOUVET. – Il y a une forme de racisme en effet dans cette exclusion puisqu’elle s’appuie non pas sur les idées ou les comportements de ceux qui sont exclus mais sur une de leurs caractéristiques physiques, la couleur de leur peau.

Ce qui soulève, comme toujours en pareil cas, bien des questions: à partir de quel moment est-on «blanc» ou «noir»? Quid du métissage, dont il faut rappeler, inlassablement, qu’il est la preuve même de l’inexistence des «races humaines»? Comment justifier qu’on lutte contre une discrimination, raciale en l’occurrence, en provoquant un même type de discrimination à son tour?

Bref, il y a là beaucoup de cynisme, de manipulation et, reconnaissons-le, un sens aigu de la communication de la part des organisateurs de cette manifestation qui sans cette publicité n’aurait eu aucun écho.

J’ajouterai que combattre le racisme mérite mieux que ça, et que ce doit être l’affaire de tous, sans aucune distinction. C’est une garantie non seulement de légitimité de ce combat mais encore d’efficacité. Supposer que, parce qu’on a telle ou telle couleur de peau ou parce que l’on vit des expériences différentes, on ne pourrait pas partager les mêmes valeurs et mener un combat commun, c’est réduire l’humanité de l’Homme, c’est l’abaisser.

Le site internet précise que le camp d’été est réservé uniquement aux personnes subissant à titre personnel le «racisme d’État». Comment comprendre cette formule? N’est-ce pas Manuel Valls lui-même qui avait utilisé le terme d’Apartheid?

Depuis des années se développe, dans le milieu associatif anti-raciste et de lutte pour les droits de l’Homme, ainsi que dans la recherche en sciences sociales, l’idée qu’il y aurait un racisme d’État. Cette idée n’est pas toujours définie précisément ni de la même manière par les différents auteurs et acteurs qui la mettent en avant. Parfois, il s’agit d’une dénonciation pure et simple de l’action publique, notamment de la police, qui discriminerait telle ou telle population au regard de son origine. D’autres fois, il s’agit d’un synonyme de postcolonialisme, qui vise à dénoncer un esprit d’ensemble de la société française, dont la partie «dominante» (blanche, occidentale, chrétienne, laïque…) serait encore empreinte de colonialisme et témoignerait d’un racisme à l’égard des descendants des populations colonisées venues en France après les indépendances.

Cette formule est donc assez instable, mal définie et surtout utilisée dans un but davantage politique (la critique de l’État, de la République, de la laïcité…) que d’une meilleure connaissance de la société. Elle permet une explication globalisante qui règle toutes les difficultés d’explication d’un certain nombre de phénomènes sociaux. Ainsi, cela permet-il par exemple de ne pas se poser la question de la réussite en termes scolaires, économiques ou sociaux de certaines populations immigrées issues d’anciennes colonies par rapport à d’autres.

Une telle formule conduit surtout à ne pas décortiquer les mécanismes concrets de la discrimination raciale, et donc à ne pas prendre les mesures les plus efficaces contre celle-ci. C’est d’ailleurs ce qui est le plus étonnant puisque cela signifie que le but affiché et les moyens mobilisés par cette dénonciation du «racisme d’État» sont totalement dissociés. Sans même parler du résultat, totalement inefficace.

L’usage du terme «apartheid» par le Premier ministre est en effet étrange. Il contribue, en voulant utiliser une image forte à propos de la relégation urbaine ou de la ségrégation sociale de certaines populations aujourd’hui en France à raison de leur origine, à nourrir cette idée d’un «racisme d’État» ou du moins consenti sinon organisé – l’apartheid étant un système de racisme voulu et organisé par l’État. Je ne suis pas certain que le Premier ministre ait atteint, lui non plus, le but qu’il s’est fixé en parlant ainsi.

Le site de l’événement précise aussi que «le camp s’inscrit dans la tradition des luttes d’émancipations décoloniales anti-capitalistes et d’éducation populaire». Quelles sont les origines idéologiques de tels mouvements?

Ce «camp» participe, si l’on suit cette auto-description, de plusieurs traditions de mobilisation politique et sociale. Celle de la lutte anti-coloniale (dans le cadre du postcolonialisme dont on parlait plus haut), celle de l’anti-capitalisme et celle, donc de l’éducation populaire. Pourquoi pas. Il n’y a pas de raison, a priori, de contester le rattachement par ses organisateurs à ces différentes traditions.

Concernant le postcolonialisme, c’est assez clair en effet. Pour ce qui est de l’anti-capitalisme, c’est plus flou. On comprend bien que certains mouvements d’extrême-gauche participent à ce «camp» et partagent les analyses et les revendications qui y sont affichées mais ce n’est pas ce qui ressort de prime abord. On peine à voir dans les motivations des organisateurs du camp une quelconque cohérence idéologique du point de vue de la contestation du capitalisme sinon par une invocation jamais très précise de l’intersectionnalité des luttes (sociales, raciales et féministes). On est loin de toute vision marxiste, par exemple, dans la manière dont sont comprises les notions d’égalité ou d’aliénation. Enfin, concernant l’éducation populaire, qui repose dans l’histoire de la gauche française sur une tradition laïque, universaliste et d’ouverture à tous sans aucune distinction, de «race» notamment, disons pour rester poli que les organisateurs se moquent du monde.

De manière générale, le procédé, bien connu, qu’ils utilisent ici, comme en bien d’autres occasions dans le débat public relève du sophisme: ils renversent le sens des mots contre leur signification originale, ce qui leur permet d’accuser leurs adversaires (leurs ennemis en fait) en retournant contre eux ces mots.

Sans aller jusqu’à ces formes extrêmes, le communautarisme et les thématiques identitaires gagnent du terrain. Le projet républicain peut-il vraiment se passer d’un socle identitaire minimal?

Je ne lierais pas l’idée républicaine ou le projet républicain à un «socle identitaire». En revanche, la République en France s’appuie nécessairement sur une culture commune. Mais cette culture n’est pas une essence. Elle ne vient pas comme ça, nécessairement et mécaniquement du passé. Elle est à la fois un héritage, composite et complexe, et une construction permanente, au-delà des aléas de l’Histoire et des ruptures.

Péguy a trouvé à mes yeux la formule parfaite pour décrire cette articulation entre le projet politique et le substrat culturel: «La République, une et indivisible, c’est notre Royaume de France».

La France est un édifice sans cesse en construction. Son principe étant qu’il faut en accepter le schéma général pour pouvoir y contribuer, y apporter son originalité propre, sa spécificité, son identité si vous voulez. C’est parce qu’on contribue à un ensemble dans lequel on s’inscrit pleinement, en acceptant ce qu’il a été dans le passé, en héritant à son tour de ce passé, qu’on peut contribuer à son évolution.

C’est le sens du lien si particulier entre souveraineté et identité en France. Un lien différent dans d’autres pays. Un lien irréductible à d’autres. C’est pour cela précisément que le projet européen a tant de mal à s’ancrer dans les vieilles nations européennes. C’est aussi pour cela qu’il est tellement ridicule d’arguer de tel ou tel autre modèle, étranger, pour inspirer au fond telle évolution ou telle réforme du nôtre. On peut se comparer, on peut échanger, on peut aller vers les autres… mais en restant nous-mêmes. Fiers de ce que nous sommes, conscients aussi de nos limites et de nos difficultés.

Aux États-Unis, des «colocs» étudiantes sont réservées aux «noirs» et une pétition a circulé dans la prestigieuse université de Yale pour décoloniser la littérature et y retirer les auteurs blancs. Ceci participe-t-il au même mouvement?

Aux États-Unis, le fait communautaire est très puissant, ancré dans la vie sociale. C’est dû à la manière dont s’est construit le pays et à une conception libérale, profonde, des relations entre individus et communautés. Cela n’empêche pas par ailleurs un véritable patriotisme américain et l’amour de la Nation.

Depuis les années 1970, des groupes, associations, mouvements… fondés sur telle ou telle appartenance, à partir d’un critère identitaire (sexe, race, orientation sexuelle…), revendiquent au nom du caractère «minoritaire» de ce critère dans la société américaine des changements de politique publique: discrimination positive, adaptation du curriculum des études aussi bien dans le secondaire qu’à l’université, reconnaissance historique de préjudices et indemnisations, etc. L’idée fondamentale est celle d’un rééquilibrage identitaire par rapport au profil dominant historiquement, économiquement, culturellement… du mâle blanc hétérosexuel. Cela devant passer non seulement par des droits égaux mais par une reconnaissance spécifique de l’identité de chacun au nom de sa légitimité propre (ex.: «black is beautiful»).

D’où les demandes de non-mixité des groupes, de mise en avant des membres de ces minorités dans l’histoire, la littérature, les découvertes scientifiques… Avec des résultats contrastés. Cela a permis souvent de redonner tout leur rôle et leur lustre à tel personnage historique ou tel auteur mais aussi parfois de favoriser des personnages et auteurs moins importants dont la plus grande vertu n’est pas l’action ou l’œuvre mais le simple fait d’appartenir à telle ou telle minorité. En tout cas, cela a pu être utile même si c’est parfois assez caricatural.

Agir en fonction de critères raciaux. Réécrire l’histoire ou la littérature pour des raisons idéologiques. Comment expliquez-vous que cette gauche décoloniale soit comme un miroir inversé de l’extrême-droite?

Il y a bien un côté miroir inversé de l’extrême-droite identitaire dans certaines revendications et chez certains activistes ou intellectuels de ce mouvement «décolonial». Ils partagent l’idée qu’il y aurait une essence dans l’identité de chacun, ce sont des essentialistes. C’est-à-dire que l’on ne pourrait quelle que soit sa volonté, son désir, son travail, son œuvre… se détacher de ce que l’on est en raison de sa naissance. Cette idée essentialiste est aussi profondément contradictoire avec le métissage et la possibilité d’emprunter à plusieurs cultures, de jongler avec les différents critères de l’identité qui nous composent, tous, selon les situations, les moments de la vie.

C’est ce qui me paraît le plus dangereux, le plus destructeur de l’humanité de l’Homme précisément. Et c’est pour cela me semble-t-il, qu’il faut combattre ces tentations identitaires avec la plus grande fermeté. Les combattre idéologiquement et politiquement.



Un camp d’été « décolonial » organisé à Reims crée la polémique

 


Interview : Alain Jakubowicz

 

Pas de racisme d’Etat en France, cela se discute.

Pour commencer, de nombreux étrangers affirment « racistes » les lois de la République française en contradiction avec leurs moeurs.

Selon eux, ces lois condamnant et réprimant, par exemple, le viol, l’esclavage, la polygamie ou la pédophilie n’auraient été votées que pour pouvoir les jeter en prison dès qu’ils mettent le pied sur le sol français. En conséquence, ils s’organisent pour ne pas se faire prendre.

Peu importe ce qu’on en pense, ces idées motivent effectivement des mouvements de « résistance » comparables à celui du malade mental de Puy-l’Evêque avec son Saint-Nectaire moisi de la croûte symbolisant le produit du slogan soixante-huitard dont il a fait sa devise : il est interdit de lui interdire quoi que ce soit, y compris de tuer quand il en a envie ou qu’il l’estime nécessaire, par exemple pour s’éviter des poursuites judiciaires.

En l’occurrence, les organisatrices de ce séminaire de formation à l’antiracisme a priori interdit aux personnes blanches de peau étant des femmes, on peut penser qu’il sera plutôt question des obligations et interdictions interférant avec des pratiques religieuses qui ne sont pas ou ne sont plus celles de la religion historique du pays, même si celle-ci n’est plus religion d’Etat et qu’elles-mêmes ne portent ni voile ni burka.

Par ailleurs, il y a aussi les directives et instructions garantissant aux membres de communautés diverses une impunité de fait pour des crimes et délits commis sur le territoire français au motif que ceux-ci relèvent de leurs pratiques culturelles, par exemple le vol pour certains ou le viol pour d’autres.

Quid des victimes de ces crimes et délits ?

Ne seraient-elles pas victimes d’un racisme d’Etat ?

Concernant le camp d’été « décolonial » de Reims réservé exclusivement aux victimes d’un « racisme structurel » non défini, j’indique depuis longtemps que la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest et ses amis « déconnologues » de la bande du cyberdélinquant et psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi ne manquent pas de complices à Reims où Saïd Kouachi a pu tranquillement préparer son expédition assassine du 7 janvier 2015 dans la capitale.

 

 
http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/marne/reims/polemique-sur-l-organisation-d-un-camp-d-ete-decolonial-non-mixte-reims-1070679.html

Camp d’été « décolonial » à Reims : la polémique enfle

 

Un séminaire de formation à l’antiracisme réservé uniquement aux victimes du « racisme d’Etat », excluant ainsi les personnes blanches de peau, se déroule jusqu’à dimanche au Centre international de séjour de Reims, suscitant la polémique sur sa tenue. Les politiques et la LICRA réagissent.

  • GS, LG avec AFP
  • Publié le 23 août 2016 à 19:29, mis à jour le 25 août 2016 à 16:44

© Stiliana Peev - France 3 Champagne-Ardenne

© Stiliana Peev – France 3 Champagne-Ardenne

« Le camp s’inscrit dans la tradition des luttes d’émancipations décoloniales anti-capitalistes et d’éducation populaire », affiche le site internet de l’événement. 180 participants s’y sont inscrits, a confirmé Sihame Assbague, co-organisatrice de l’événement aux côtés de la militante féministe radicale Fania Noël et connue par ailleurs pour être la porte-parole du collectif « Stop au contrôle au faciès ».

Les organisatrices n’indiquent cependant nulle part que le camp d’été est anti-blanc, mais ont choisi de l’ouvrir uniquement aux victimes de « racisme structurel », excluant de facto les personnes blanches.  »Quels que soient les groupes sociaux dominés concernés, il nous semble que oui, la non-mixité est une nécessité politique », écrivent les organisatrices sur leur site internet.

Le rassemblement se tient au Centre international de séjour à Reims. © Stiliana Peev - France 3 Champagne-Ardenne

© Stiliana Peev – France 3 Champagne-Ardenne Le rassemblement se tient au Centre international de séjour à Reims.

Le programme comprend des formations, ateliers et tables rondes pour « construire des résistances », allant de la « lutte anti-négrophobie » au « féminisme décolonial » en passant par la désobéissance civile.

La tenue de ce camp suscite une forte polémique, notamment sur Twitter où plusieurs utilisateurs se sont émus de ce « racisme anti-blancs ».
Interpellée sur la tenue d’un camp d’été par le député Bernard Debré le 27 avril à l’Assemblée nationale, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem avait condamné des initiatives « inacceptables », estimant qu’elles confortaient  »une vision racisée et raciste de la société qui n’est pas la nôtre ».

Des associations comme la Licra s’inquiètent de cette démarche, évoquant un « repli identitaire ».
« Le travail de prise de conscience fait par les associations de lutte contre le racisme est légitime, mais ne doit jamais être fait de façon provocatrice d’autant que si l’accès est vraiment restreint, cela devient en plus illégal », a critiqué Noémie Michelin, responsable de l’antenne rémoise de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra).
Le président de la Licra Alain Jakubowicz n’a pas tardé à réagir et a exprimé sa vive opposition à ce rassemblement.

Voir l’interview d’Alain Jakubowicz, président de la Licra, interrogé par France 3 Rhône-Alpes :

Interview : Alain Jakubowicz

Le président de la Licra dénonce avec fermeté la tenue du camp d’été décolonial à Reims.

Le débat porte aussi sur la légalité de la tenue d’une telle manifestation. Pour Martine Solczanski, directrice du centre de séjour, le séminaire n’interfère pas avec les principes de non-discrimination défendus par son établissement. « Nous avons traité leur demande de réservation comme tous les groupes et professionnellement ça ne me pose pas de problème », a-t-elle réagi.

Le maire (les Républicains) de Reims Arnaud Robinet déplore lui vivement l’organisation du camp et interpelle l’Etat dans un communiqué publié jeudi matin.
«Dès que nous avons été informés de la tenue de cet événement, nous avons pris l’attache des services de l’Etat, pour connaître sa position parce que nous sommes dans un lieu privé pour un événement privé et que je n’avais pas la possibilité de faire interdire un tel événement. Dans un contexte de tensions particulièrement prégnantes dans notre pays, j’ai voulu jouer l’apaisement et éviter toute communication sur le sujet.
Je n’ai bien évidemment jamais cautionné la tenue de cette manifestation, ni donné mon accord pour qu’elle puisse se tenir dans une auberge de jeunesse dont, bien évidemment, la Ville de Reims ne gère pas les réservations. J’ai eu les services préfectoraux au téléphone pour leur signifier ma vive opposition.
Je pensais que nous aurions rapidement une réponse d’interdiction de tenue de la manifestation compte tenu des éléments de réponse de la Ministre de l’Education nationale apportés dans l’hémicycle devant la représentation nationale sur ce sujet le 27 avril 2016. Il m’a été répondu que l’Etat prendrait ses responsabilités et donnerait clairement sa position mais qui, je veux le souligner, n’engage que lui.
A ce jour, l’Etat n’a pas pris la décision que nous attendions tous, croyez bien que je le déplore.
Je tiens à dénoncer le double discours de l’Etat sur ce sujet crucial qui nous laisse, les élus locaux impuissants et vient encore ajouter de la tension à la tension dans un contexte de fragilité nationale sans précédent en permettant à de telles manifestations de se tenir ».

Polémique autour du « camp d’été décolonial »

C’est un rendez-vous qui crée la polémique. Un camp dit « décolonial » à Reims se tient pendant 4 jours. Au programme des ateliers pour « lutter contre le racisme d’Etat ». Les inscriptions sont reservés à ceux qui s’estiment victime de discrimination. Certains s’emeuvent en retour d’un racisme anti-blancs – Interview : Arnaud Robinet – député-maire (les Républicains) de Reims – France 3 Champagne-Ardenne – Amanda Chaparro, Stiliana Peev

Le Front National a aussi réagi via son vice-président et conseiller régional Grand Est Florian Philippot.
Voici son communiqué :
« Du 25 au 28 août doit se tenir près de Reims un « camp d’été décolonial » dont, selon la presse, sont de fait exclus les blancs, puisque les organisatrices en ont réservé l’accès aux seules personnes prétendument victimes du « racisme d’État français » et que pour elles le « concept même de racisme anti-blanc ne tient pas » (sic).
Plus encore dans le contexte actuel de tensions et de provocations répétées contre la République, il est parfaitement incompréhensible que le préfet du département concerné n’ait pas déjà interdit ce « camp d’été » d’apartheid, insultant pour la France dans son appellation même, et dont la « non-mixité » est revendiquée et assumée à « 3000 % » (sic) par ses organisatrices.
La tenue d’un tel événement met une fois de plus en lumière la prolifération des groupes et associations communautaristes et racialistes qui défient quotidiennement la France et ses valeurs, laissant apparaître un gouvernement totalement tétanisé et incapable d’agir. L’UMP et le PS ont organisé l’immigration massive, incité au communautarisme et toléré les expressions de haine contre la France depuis tant d’années : voilà le résultat aujourd’hui.
Pour des raisons évidentes d’ordre public, mais aussi pour des raisons hautement politiques et morales, nous demandons au préfet concerné de prendre ses responsabilités et d’interdire immédiatement ce « camp d’été décolonial » dont les motivations portent aussi gravement atteinte aux valeurs de la République et à l’unité de notre nation ».

Des militants du Front National ont d’ailleurs prévu de distribuer des tracts devant le Centre international de séjour à Reims ce jeudi à 18h30.



Cyprien Luraghi et le Pakistan : c’est toujours sur Rue89…

Ici, l’on apprend que le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi a « bossé » trois ans au Pakistan autrefois, à son époque himalayenne débutée à la faveur d’un trafic de drogue avec l’Afghanistan, dans les régions du Nord situées entre Lahore, Islamabad et Kaboul, donc, alors qu’en France la fin des radios libres avait laissé sur le carreau le pirate et hors-la-loi qu’il était déjà et a toujours été.

Sur le sujet débattu à la suite de l’article de Benoît Le Corre, ce sont encore, comme toujours, ses obsessions sexuelles qui ressortent, quasiment dès les premiers mots, après un petit hors d’oeuvre s’approchant dangereusement de ma personne – ses dérapages me concernant ne restent pas longtemps en ligne lorsqu’ils sont trop visibles.

Puis celui qui s’accroche à son Saint-Nectaire moisi de la croûte, symbole de ses moeurs dépravées ou criminelles que les « biomormons normomanes » réprouvent et condamnent, écrit sans l’ombre d’un doute :

 

Plus que les religions de toutes sortes, c’est la tradition des mariages arrangés et le mode de vie en famille étendue, qui induisent ces errements et figent les sociétés humaines dans des comportements inqualifiables.

Il faudra hélas être patients : le grand chamboulement est en marche, pour le meilleur sans doute et aussi un peu pour le pire − déculturation et tout le tralala. Rien ne viendra l’arrêter et les régressions diverses et variées qu’on observe actuellement, ne sont que les ultimes soubresauts d’un vieux monde en train de mourir. C’était pas mieux avant et ce n’est pas mieux maintenant : j’espère que ça ira mieux dans quelques décennies.

 

Et aussi :

 

Je ne prédis rien de précis et ne suis pas très optimiste pour les années à venir : les replis nationalistes et les raidissements religieux sont effrayants, actuellement. Et ça peut durer encore pas mal de temps, hélas. Mais je pense qu’à la longue − dans des dizaines d’années au moins −, de plus en plus de gens auront accès à des commodités inimaginables il y a peu encore. Et que forcément, ça induira des modes de vies très différents de ceux, traditionnels, qui régissent encore une majorité de la population mondiale.

 

Rappelons donc ce qu’il affichait sur son blog le 10 août dernier :

 

Le monde va de travers et l’Icyp avance droit, conservant fidèlement son cap. L’équipage scrute le rivage à la lorgnette et y voit les mégalopoles entretissant leur extrémités jusqu’au cœur des continents. Étouffant le vieux monde. Qui a de beaux restes tout de même : Puycity par exemple. Nous autres puycitiens avons la belle vie encore et probablement pour les siècles des siècles. Dans le Cantal aussi ils seront peinards et si un biomormon normomane décidait d’interdire le saint-nectaire moisi de la croûte, nous n’hésiterions pas à lui agiter des gousses d’ail sous le nez, voire à brandir la menace du terrible Poteau 62 à sa face de stérilisé UHT.

 

L’on notera encore qu’il n’aime plus les francs-(li)maçons depuis qu’ils ont refusé de me faire à Brest un nouveau méga procès :

 

Les francs-limaçons se dégustent en persillade, aussi.

 

Par ailleurs, il a parfaitement conscience de son pouvoir de nuisance :

 

Le pouvoir de con tamination des réseaux est très sous-estimé, tu sais…

 

Enfin, les extraits ci-dessous se terminent par un nouvel épisode de ses démêlés avec le riverain « Pierrrrre », lesquels perdurent depuis 2008.

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/07/17/star-linternet-pakistan-etranglee-frere-264673

Star de l’Internet au Pakistan, étranglée par son frère

 

A 26 ans, Qandeel Baloch provoquait constamment le conservatisme religieux sur les réseaux sociaux. Elle a été tuée par son frère.

Par Benoît Le Corre Journaliste. Publié le 17/07/2016 à 12h30
175 329 visites 169 réactions   2

 

Commentaires postés

Publié le 17/07/2016 à 13h19
Cyprien Luraghi et le Pakistan : c'est toujours sur Rue89... dans Attentats cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi

Un crime d’honneur, c’est un oxymore.

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 13h35
hilsenrath1 dans Calomnie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Akira Kurosawa

En Turquie ils appellent ça des crimes döner.
(fuite en marche féline ultra rapide)

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 13h44
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv dans Corruption

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Itzig Finkelstein

Celle-là, elle risque de pas passer la sublime porte de la modération ; -)

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 13h58
hilsenrath1 dans Crime

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Akira Kurosawa

La modération bosse fort le dimanche aussi, tu crois ?

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 11h04
mur dans Folie

Al Ceste

guess who ?
répond à Itzig Finkelstein

C’est ça, profite qu’Elzévir est parti bronzer dans le Grand Nord pour lui piquer le taf !

(Cataclop cataclop)

Publié le 18/07/2016 à 23h05
takeshi-kitano-18-01-1947-7-g dans LCR - NPA

Queimada

Faut-il cloner numériquement A. Lemaire pour sauver Marianne?
répond à Akira Kurosawa

« Celle-là, elle risque de pas passer la sublime porte de la modération “
Ben voyons, elle est passée comme une lettre à la poste de Besancenot. Vos potes ont par contre obtenu le bannissement de Tsahal Mon Ami.

Publié le 17/07/2016 à 18h02
doigt-dhonneur-2 dans Luraghi

caro

délinquante avérée
répond à Itzig Finkelstein

döner ké bab ?

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 18h08
hilsenrath1 dans NEMROD34

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à caro

Oui, et je dirais même plus : döner de Brest ; -) !

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 11h11
mur dans Perversité

Al Ceste

guess who ?
répond à Itzig Finkelstein

Rhôlàla, tu prends des risques avec les noms de ville !

(Blague à part : je n’avais jamais mangé dans un kebab avant d’entrer dans celui de Saint-Claude au début de la rue principale. Frais, pas cher, et servi dans une ambiance familiale)

Publié le 17/07/2016 à 13h33

La totale liberté des femmes ou qu’elles vivent n’est pas à l’ordre du jour.
Au contraire, le conservatisme et la régression gagne de plus en plus du terrain pour les punir au nom d’une morale imbécile dictée par des males imbus de leur pouvoir et de la soi disante parole de dieux qui n’existent même pas !
Et le frère sera évidemment acquitté.

3 réponses
Publié le 17/07/2016 à 13h34
hilsenrath1 dans Rue89

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Licia

Y a pas qu’au Pakistan et chez les musulmans qu’il y a un sérieux problème de frustration sexuelle : en Inde chez les hindous c’est kif kif bourricot… entre autres. Et pourtant c’est eux qui consomment le plus de pornographie trash depuis que l’internet existe (de mémoire : j’ai lu ça quelque part et ça avait l’air sérieux)…

5 réponses
Publié le 17/07/2016 à 13h41
alice dans Troll

Licia

répond à Itzig Finkelstein

Je ne faisais pas ma remarque en ciblant spécialement le Pakistant ou même les pays Musulmans. C’tait plus un généralité de comportement vis à vis des femmes !
Il y a les même drames, j’en suis certaine, dans d’autres pays plus « progressistes »
La belle vie C…..n

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 13h55
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Licia

Je répondais au diapason de l’article et non en faisant allusion à ce que vous n’avez ni écrit ni pensé ; -)

Plus que les religions de toutes sortes, c’est la tradition des mariages arrangés et le mode de vie en famille étendue, qui induisent ces errements et figent les sociétés humaines dans des comportements inqualifiables.

Il faudra hélas être patients : le grand chamboulement est en marche, pour le meilleur sans doute et aussi un peu pour le pire − déculturation et tout le tralala. Rien ne viendra l’arrêter et les régressions diverses et variées qu’on observe actuellement, ne sont que les ultimes soubresauts d’un vieux monde en train de mourir. C’était pas mieux avant et ce n’est pas mieux maintenant : j’espère que ça ira mieux dans quelques décennies.

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 15h03
default_avatar_0

pemmore

geek
répond à Itzig Finkelstein

Ben oui, le train est en marche, nos sociétés ne fonctionnent pas sans un niveau de culture élevé et quoi qu’on fasse les femmes sont devant.
Et pire dans ces sociétés musulmanes ou les garçons sont laissés à faire ce qu’ils veulent, implicitement passeront d’un patriarcat à un matriarcat, (banal chez-moi en pays de la loire).
Ca me fait penser à une chose qui m’a fait sourire, une famille musulmane qui passe au supermarché local, l’homme devant, la femme affublée des pieds à la tête bien dressée et soumise les mioches faisant n’importe quoi, image banale et banale en ville, les voila qui repartent avec leur monospace, toujours l’homme devant la femme derrière, les momes n’importent ou.
Mais c’est elle qui prend le volant !
Le seul diplôme utile, et qui sait peut être d’autres, c’est elle qui l’a.
Ce type de société n’a pas de futur sur du long terme.

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 15h13
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à pemmore

La société pakistanaise − que je connais pas trop mal pour avoir bossé dans ce pays trois ans autrefois − est profondément malade : à la fois elle est capable d’élire démocratiquement une femme à sa tête : Benazir Bhutto −, d’avoir des couples homosexuels n’hésitant pas à s’afficher ouvertement (cf le travail photographique de Bruno Morandi par exemple) et en même temps de perpétuer jusqu’à la caricature, les pires clichés régressifs. Dans « La honte », Rusdhie met bien les points sur les i, sur tous ces sujets et bien d’autres.

Ce sont les machines à laver et autres appareils électro-ménagers et électroniques, qui emporteront la mise au bout du compte : le confort moderne balaye tout sur son passage.

Publié le 19/07/2016 à 00h03
part9_fig7_human_family_tree_0

djinette

Phylogénie contempourienne-contempourien
répond à Itzig Finkelstein

Il est difficile, voir impossible de déconnecter religion, et traditions. Elles se nourrissent et s influencent mutuellement. Toutes deux veulent fixer ce que nous sommes .

Espérons que ta conclusion soit juste. Car l’histoire humaine nous montre également que les soubresauts vont dans les deux sens . Et si le 20 eme siècle fut de progrès et d innovations autant intellectuel que technique, émergeant dans la douleur et les cataclysmes terrifiants . Le 21 eme pourrait être une autre réponse ,par une simplification ou la régression des idées et connaissances pour nous conduire vers de nouveaux obscurantismes, ?

C est pour l instant les chemins que nous semblons prendre dans de nombreux grand etats.
Le retour des différentes formes de dictateurs et l affaiblissement dès idées démocratiques dans une grande partie du monde n indiquent pas que c est les derniers assauts avant disparitions dès obscurantismes culturels que tu prédis. ? .

Pour les gens qui souhaitent rester libre et vivant ,Il va falloir par précaution faire une importante » ré-évolution » pour trouver de nouvelles conceptions universelles nous permettant de concevoir un monde créatif et plus pacifique. (tous domaines confondus) .

(Espérons que ce frère assassin et ceux qui l ont guidé dans cette voie ,prennent la perpétuité . Aucune excuse possible pour ceux qui pensant que la vie d une femme, vos moins que leur honneur de chiottes. Mais ce criminel sera glorifié par une partie de fumiers traditionalistes et des religieux ,n en doutons pas.)
.

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 01h32
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à djinette

Je ne prédis rien de précis et ne suis pas très optimiste pour les années à venir : les replis nationalistes et les raidissements religieux sont effrayants, actuellement. Et ça peut durer encore pas mal de temps, hélas. Mais je pense qu’à la longue − dans des dizaines d’années au moins −, de plus en plus de gens auront accès à des commodités inimaginables il y a peu encore. Et que forcément, ça induira des modes de vies très différents de ceux, traditionnels, qui régissent encore une majorité de la population mondiale.

C’est en train de changer : maintenant quand une femme se fait violer par des ordures, ça fait la une des journaux, en Inde comme ailleurs. Des peines de prison de plus en plus lourdes sont prononcées par la justice locale, et c’est tant mieux : ça frappe l’opinion et il faut que ça la frappe fort. Parce qu’il y a un sacré bout de chemin à parcourir, encore. Mais c’est inéluctable et irréversible, même si ça ne va pas assez vite à mon goût…

J’espère que ce taré criminel mangera un max, aussi.

Publié le 17/07/2016 à 16h14
picture-79627

Brainycrow

Dubitatif radical
répond à Itzig Finkelstein

Oui, ça la fout mal pour une civilisation qui a inventé le Kamasutra. Mais bon ! le puritanisme britannique est passé par là entre-temps. Sinon, je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton « Et pourtant » : si ce sont eux qui consomment le plus de pornographie, c’est à mon avis le signe, justement, qu’ils sont frustrés et non une sorte de paradoxe. ; -)

Publié le 17/07/2016 à 16h28
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Brainycrow

Le kamasutra était un manuel à l’usage des courtisanes : pour le populo à cette époque lointaine, c’était déjà couilles croisées en attendant le mariage arrangé.

Les Britishers ne sont pour pas grand’ chose dans le puritanisme imprégnant le sous-continent : ils n’ont jamais cherché à propager de religion ou à imposer leurs mœurs. Les sectes de type piétistes musulmanes et hindoues (au Bengale vers le XVIème siècle par exemple) par contre, ont fait beaucoup de dégâts dans les esprits et induit des régressions puritaines perdurant jusqu’à nos jours.

2 réponses
Publié le 18/07/2016 à 02h38
picture-79627

Brainycrow

Dubitatif radical
répond à Itzig Finkelstein

My bad ! Voilà ce que c’est qu’être occidocentré. Mais ça m’aura au moins permis d’apprendre quelque chose.

Publié le 18/07/2016 à 11h49

Babalaas

« On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves, c’est faire injure à ces derniers. »
répond à Itzig Finkelstein

L’annee derniere, un linguiste francais qui a traduit le Kamasutra depuis le texte original a propose une theorie, selon laquelle le kamasutra serait une vaste fumisterie a visee humoristique. Il se fonde sur le fait que la structure des chapitres suit un modele classique de philosophie et de rhetorique de la culture sanscrite, tout en jouant sur des sujets inexistants dans ce type de litterature classique. Et surtout, a la fin de chaque chapitre, il ya une ou deux phrases visant a mettre a terre tout ce qui vient d’etre dit. Par exemple, on nous explique en detail comment s’inspirer du cheval pour donner du plaisir, et puis hop, une petite phrase glissee discretement rappelle que c’est a chacun de faire des efforts pour trouver la meilleure facon, et qu’un cheval ne sert qu’a la guerre ou aux deplacements.

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 11h49
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Babalaas

Elle tient debout, sa théorie, car entre fouteries et foutaises, la différence est maigre ; -)

Publié le 17/07/2016 à 19h14
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Itzig Finkelstein

Avec l’Égypte. Tout se tient. La Bible Belt américaine serait assez bien classée aussi.

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 19h26
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à We want… a shrubbery

Il y a très longtemps on a eu un couple de Baptistes du sud pour voisins : vu comment ils était salement cons et méchants comme la teigne, ça m’étonnerait pas d’apprendre qu’ils sont à fond dans le sexe dégueu quand ils zonent sur le net. Plus c’est frustré, plus c’est pourri du dedans, ces engeances maudites.

Publié le 18/07/2016 à 06h51
cash

Asaliah

Pine doctor in Singapore
répond à Itzig Finkelstein

Au Japon aussi mais ils compensent avec des pieuvres

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 09h41
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Asaliah

Les japornographes ont raison : quoi de plus émouvant qu’un poulpe ?

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 07h00
cash

Asaliah

Pine doctor in Singapore
répond à Itzig Finkelstein

et puis si tu avances ou tu recules comment veux que je tentacule ?

Publié le 18/07/2016 à 11h14
mur

Al Ceste

guess who ?
répond à Itzig Finkelstein

La tartufferie est hélas un mal universel. Un pote m’avait raconté comment son géniteur avait assommé sa progéniture avec sa morale cacatho. A sa mort, les enfants avaient trouvé, dans le grenier, soigneusement empaquetées, des dizaines de revues cochonnes.

Publié le 17/07/2016 à 16h34
plag

DeirYassin1948

de plus en plus occupée …..
répond à Licia

« Et le frère sera évidemment acquitté »
Et vous n’en savez évidemment encore rien.
« Police on Saturday told Al Jazeera that Baloch’s father, Mohammed Azeem, had filed a case against his son Waseem Azeem. The father also testified against another of his sons, who works in the army and reportedly encouraged his sibling to carry out the killing. »
Lien

Publié le 17/07/2016 à 19h10
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Licia

Et des femelles ! Voir la famille Le Pen à propos de l’IVG et du planning familial..

 

Publié le 17/07/2016 à 17h02
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à padiran

et ce qui est triste, c’est de voir cette si jolie poulette ne plus vivre à cause d’un orgeuil, d« une honte mal placée (culture oblige) se retourner contre une personne de son propre sang avec une violence irréversible.

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 17h13
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à framboise92

Ah, l’orgueil ; -)

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 23h50
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

J’ ai internet qui rame. Je suis énervée comme c’ est pas croyable. Demain, ils me téléphonent, z’ont intérêt à me remettre l’ orange avec du jus ! !
Je ne peux même pas voir ta vidéo ! !
Ah ! si….au bout de plus de cinq minutes, là voilà.

Publié le 17/07/2016 à 23h51
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

à demain, la vidéo s’ arrête, je sens que je vais faire une syncope.

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 23h52
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à framboise92

Ça ira mieux dans les tuyaux demain ; -)
Bonne nuit…

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 09h43
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

merci. Soit je me ramasse une gamelle, soit des bons tuyaux.

Publié le 17/07/2016 à 17h42
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à framboise92

Vouloir partager le pire de la culture occidentale n’est pas ce qui fera avancer la cause des femmes dans les pays à l’obscurantisme bien implanté.

4 réponses
Publié le 17/07/2016 à 19h30
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à padiran

Faut tenter de se mettre à leur place : les trucs que nous on trouve totalement débilos, c’est le Graal quand t’es dans leur situation.

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 20h53
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à Itzig Finkelstein

Le Saint Graal je préfère quand ce sont les Monty Python qui en parlent
Toutes plaisanteries mises à part, tu as raison. C’est par la verroterie que l’évangélisation c’est faite, c’est par les robots Moulinex que Madame Michu s’est convertie à la société de consommation et là on nous propose les Anges de la Téléréalité pour transformer l’éleveur de chèvres en potentiel client de Boursorama, c’est un peu rapide - :)

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 21h04
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à padiran

Tu vas voir ça : ils vont devenir aussi inertes que les zombies qu’on voit zoner ici, accros à leurs canons à patates, écorches-poulets, atomixaires, ratatine-ordures, smartphones et télés géantes ici. Ra-di-cal ; -)

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 22h25
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à Itzig Finkelstein

La déliquescence et l’amollissement par la société de consommation - ;)

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 22h35
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à padiran

Ça a super bien marché ici alors y a pas de raison que ça ne marche pas partout ailleurs : rien de tel pour te désosser un quidam excité et te le transformer en mollusque rampant ; -)

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 23h56
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein
emoticoneflo.bmp_

Tu me fais rire ! ! ! !

Publié le 18/07/2016 à 08h52
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à Itzig Finkelstein

Qu’est ce que tu as contre les mollusques ? . C’est super bon en fruits de mer

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 09h28
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à padiran

Les francs-limaçons se dégustent en persillade, aussi.

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 11h34
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à Itzig Finkelstein

Alors que la moule se déguste nature.

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 12h57
marsupilami

houba_hop

Marsu de garde
répond à padiran
bouffe_3

C’est bien meilleur…

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 13h15
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à houba_hop

Je confirme- :)

Publié le 18/07/2016 à 11h17
mur

Al Ceste

guess who ?
répond à Itzig Finkelstein

Honneur à l’indispensable Boris !

Publié le 17/07/2016 à 23h52
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à padiran

Oui, mais que ferions-nous à leur place ?

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 08h59
padiran

padiran

Chroniqueur placide
répond à framboise92

Nous sommes à leur place puisqu’on veut nous imposer un mode de pensée et de consommation venus tout droit des pays anglo-saxons et nous nous battons , chacun(e) à notre place, pour conserver notre culture, la seule différence est que l’écart entre ce qu’on veut nous imposer et ce que nous voulons conserver n’est pas aussi grand que celui des pays à l’obscurantisme affirmé.

Publié le 18/07/2016 à 07h47
default_avatar_0

auberty

aucune
répond à padiran

Le fric, le pouvoir, ce sont eux le pire de la société occidentale, internet n’est que le révélateur.
Ce n’est pas pour rien que les politiques voudraient bien le museler, pas à cause des excès, mais que ça peut être un formidable outil subversif

 

Publié le 17/07/2016 à 16h46
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à chaluire

Pareil en Inde et autres pays. Alors bon….il ne s’ agit pas de juger, en ce qui nous concerne, mais de déplorer que ces cultures sont archaïques .

2 réponses
Publié le 17/07/2016 à 18h10
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à framboise92

Regarde ça : quand je parlais de terrible régression un peu plus tôt… dans ce clip bollywoodien disco super kitsch olé-olé, c’est la géniale et très regrettée pakistanaise Nazia Hassan qui chante… en 1980 : c’est pas les immondes barbus qui ont eu sa peau, mais un cancer. Jusque vers 1985, ça gazait bien chez les pakis… et puis un jour, les portraits de mollahs infâmes ont commencé à polluer le paysage…

3 réponses
Publié le 17/07/2016 à 21h27
default_avatar_0

folavril

pirate
répond à Itzig Finkelstein

Excellent ! : -)
Le regard du mec en cravate blanche, ahaha !

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 21h30
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à folavril

On sent la puissance phéromonale de ses yeux lasers nous pénétrer jusqu’aux orteils : -) !

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 00h05
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

ouah ! le mec ! J’ai hâte de voir son air à la fin !

Publié le 18/07/2016 à 00h03
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

en effet ! ! ! !
Super ! Cool, très cool !
Je ne peux voir la fin, dommage..

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 00h14
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à framboise92

Allez, cadeau : cramponne-toi, c’est un truc vraiment zarbi et super pakistanais (le mec il est totalement barré dans un trip hallucinant, tu verras ; -)

Son site :

Lien

2 réponses
Publié le 18/07/2016 à 23h27
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

Etrange…Il faut le regarder à nouveau pour saisir ce qu’il pense …
Merci pour le lien.
J’ aime beaucoup ce genre de musique et d’ instruments. Donc, un trip musique, ce n’est pas mal, déjà ! !

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 23h41
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à framboise92

Taher Shah est un électron libre. Il a des tas de fans partout dans le monde. Il est dans un trip peace and love vraiment indéfinissable et il y croit vraiment. La chanson dans la vidéo est un hymne d’amour à son fiston ( le joufflu qu’on voit un peu avant la fin ; -)

Publié le 18/07/2016 à 23h38
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

encore moi : apaisant, très apaisant !
merci

Publié le 18/07/2016 à 17h25
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à Itzig Finkelstein

vraiment super !

Publié le 17/07/2016 à 19h05
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à framboise92

Tout à fait. La dot en Inde, interdite depuis l’indépendance, ne continue pas moins à saccager voire mettre en danger la vie de dizaines de millions de femmes. Elle est chaudement approuvée par les traditionalistes hindous qui réclament aussi l’éradication des musulmans, ce qui doit du coup les rendre plus sympathiques à notre ami (j’ai souvent remarqué que ce genre de zozo ne s’indigne de l’oppression des femmes que quand elle émane des bronzés mahométans).

4 réponses
Publié le 17/07/2016 à 19h31
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à We want… a shrubbery

Plusse tout plein de bouboules.

1 réponse
Publié le 17/07/2016 à 22h09
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à Itzig Finkelstein

Merci !

Publié le 17/07/2016 à 21h29
default_avatar_0

folavril

pirate
répond à We want… a shrubbery

Chez les Ménonites, les femmes aussi marchent derrière, se font faire des tripotées de marmots dans le cadre de mariages arrangés, mais ouf ! tout va bien, ce sont des blonds aux yeux bleus et à la peau rosâtre…

Publié le 18/07/2016 à 00h09
copie_de_k15296127

framboise92

Abricots , framboises et pêches…
répond à We want… a shrubbery

Ben oui.
(Moi, j’ai un faible pour les sri-lankais, de beaux mecs.) Mais bon, là n’est pas la question.
Les bronzés font du ski, ça, il doit aimer ! (je pense).

Publié le 18/07/2016 à 14h51
picture-157606

Fantomax

escroc
répond à We want… a shrubbery
067160

Apparemment des fois la dot c’est les parents du mec qui la paient.
Mais bon heureusement c’est toujours les gonzesses qui trinquent.

 

Publié le 17/07/2016 à 18h46
bobcatyawn

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/

Ce qui m’étonne le plus, c’est quand même que des journalistes qui passent leur temps à trainer leurs guêtres sur les réseaux sociaux puissent s’esbaudir encore de la connerie des gros cons.

Publié le 17/07/2016 à 19h32
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à We want… a shrubbery

Le pouvoir de con tamination des réseaux est très sous-estimé, tu sais…

 

Publié le 18/07/2016 à 11h34
yvon_le_zebulon

Yvon le Zébulon

L’homme d’esprit n’est jamais seul !

J’installe ici un message de Pierrrrre qui ne peut plus du tout intervenir sur Rue 89 dont il semble avoir été radié de manière définitive.

« Merci de transmettre mon bonjour aux fidèles ainsi que mes regrets de ne plus être de la danse (encore que les morceaux joués par l’orchestre de Rue89, depuis quelques temps, ne sont guerre entrainants) »

Bien cordialement.

Topez ce commentaire si vous souhaitez que Rue89 soit plus tolérant et désactive le blocage à la réinscription de Pierrrre.

Peut-être alors que la Rédac ou la Modé en tiendront compte.

7 réponses
Publié le 18/07/2016 à 12h02

Babalaas

« On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves, c’est faire injure à ces derniers. »
répond à Yvon le Zébulon

Desole, mais ce monsieur doit regler ses problemes tout seul. Apres tout, il se les est cause tout seul…

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 08h37
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à Babalaas

« ses problèmes… il se les est cause tout seul… »

► Non, mes « problèmes » ne sont pas mes problèmes,
ce sont ceux d’une pratique qui détourne la référence à une charte afin d’effacer les commentaires qui vont à l’encontre de leur propagande politique.

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 12h23

Babalaas

« On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves, c’est faire injure à ces derniers. »
répond à pierrrrre19

Vous vous y connaissez, en propagande politique.

Publié le 18/07/2016 à 12h15
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Yvon le Zébulon

Il est surtout infoutu de se réinscrire.

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 08h38
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à Akira Kurosawa

« Il est surtout infoutu de se réinscrire. »

► Il est vrai qu’après 19 réinscriptions, je manque de pratique.

Publié le 18/07/2016 à 12h37
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Yvon le Zébulon

Vu le manque absolu de solidarité envers d’autres riverains de ce mec, il n’a qu’à se démerder seul, point barre.

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 13h37
yvon_le_zebulon

Yvon le Zébulon

L’homme d’esprit n’est jamais seul !
répond à Itzig Finkelstein

Moi j’accepte toutes les opinions, y compris celles qui sont diamétralement opposées aux miennes. Comme je sais que c’est à moi de convaincre, je reste tolérant.

Pierrrrre n’a pas beaucoup de soutien, je vois.

2 réponses
Publié le 18/07/2016 à 15h32
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Yvon le Zébulon

Je ne suis pas sectaire non plus : à part avec les fachos, les trolls malfaisants et les cas psys craignos, je cause volontiers avec n’importe qui. Pour peu que la personne soit sympathique. Or pour ce qui est de ce Pierrrre, en plus de huit ans, jamais ce type n’a levé le petit doigt pour personne… outre le fait que ses obsessions pénibles et son racisme suintant me gonflent grave. Donc qu’il se dépatouille et pis c’est tout.

2 réponses
Publié le 18/07/2016 à 15h47
anastase_calvin

Evelyne

Dame tartine
répond à Itzig Finkelstein

On n’aura plus de photos de foetus sanguinolents ? Quel dommage…

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 15h55
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Evelyne

Exit les fœtus sanglants et les têtes coupées. On va s’ennuyer ferme…

Publié le 19/07/2016 à 08h39
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à Itzig Finkelstein

« Je ne suis pas sectaire non plus : à part avec les fachos »

► ..masochisme ?

Publié le 18/07/2016 à 14h54
picture-157606

Fantomax

escroc
répond à Yvon le Zébulon

Mon vieux Yvon on est tous prêts à mourir pour toi mais pour l’autre raclure, ça coince un peu.

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 08h32
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à Fantomax

« pour l’autre raclure »

► Vous avez le bonjour de la « raclure », Fantomax, ainsi que la confirmation de l’idée que je me fais des pratiques de votre mouvance politique.

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 09h32
picture-157606

Fantomax

escroc
répond à pierrrrre19

C’est affectueux, raclure.

Publié le 18/07/2016 à 13h34

ostiaa

Je suis charette
répond à Yvon le Zébulon

Alors là je peux pas j’ai poney, mais plus tard oui j’vais essayer.

Publié le 19/07/2016 à 08h40
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à ostiaa

« je peux pas j’ai poney »
► Cheval le dire à me mère..

Publié le 18/07/2016 à 13h49
default_avatar_0

jccman

répond à Yvon le Zébulon

Certainement pas, qu’il se demerde. Mais du coup je me demande pourquoi seulement lui ? S’il est possible de bloquer des reinscriptions, ca devrait etre possible pour d’autres ?

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 17h01
yvon_le_zebulon

Yvon le Zébulon

L’homme d’esprit n’est jamais seul !
répond à jccman

J’imagine que c’est l’adresse IP qui se trouve verrouillée.
Il peut peut-être se réinscrire depuis l’Ordi d’un copain ?

2 réponses
Publié le 18/07/2016 à 17h28
default_avatar_0

jccman

répond à Yvon le Zébulon

En rebootant le routeur ca la change normalement. Peut-etre car il donne toujours la meme structure a ses pseudos, mais d’autres font pareil. Et meme sans, certains ont un style inimitable !

1 réponse
Publié le 18/07/2016 à 17h53
yvon_le_zebulon

Yvon le Zébulon

L’homme d’esprit n’est jamais seul !
répond à jccman

C’est vrai que quel que soit son pseudo, Pierrrrre se fera « repérer » par son style épistolaire et ses idées…
…qu’il n’aura pas pour autant l’intention de changer.

2 réponses
Publié le 18/07/2016 à 17h56
default_avatar_0

jccman

répond à Yvon le Zébulon

Je pensais plutot a d’autres, genre Breivik, Leon, Alpha machin, Israel-mon-cul, etc… Ils pourraient changer de pseudo on les reconnaitrait quand meme. Et eux peuvent revenir quand ils veulent, visiblement leur reinscription n’est pas bloquee !

Publié le 18/07/2016 à 21h51

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à Yvon le Zébulon

JE SUIS PIERRRRRE

(Nan, j’déconne).

1 réponse
Publié le 19/07/2016 à 08h30
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à Edmond Tagnard

« (Nan, j’déconne). »
► ouf….

Publié le 18/07/2016 à 17h30
default_avatar_0

jccman

répond à Yvon le Zébulon

Encore que lui utilisait son compte principalement depuis son boulot, qui a probablement une IP fixe. Mais bon je pense pas que ce soit la raison.

Publié le 18/07/2016 à 21h23
images_66

BornToBeAlive

0
répond à Yvon le Zébulon

Ici, seuls les communistes obtiennent mon soutien. Si Pierrrre veut aussi l’obtenir, qu’il prouve sa « conversion expresse ».

Publié le 19/07/2016 à 08h16
carrejaune_10

pierrrrre19

répond à Yvon le Zébulon

en tpus cas, merci à Yvon d’avoir réussi, en secouant le cocotier, à débloquer les choses :

J’ai toujours été bloqué à la création de mes 19 comptes, sauf que j’arrivais à accéder à la procédure de réinitialisation du mot de passe.. ça me prenait à chaque fois un peu plus de temps, mais là, plus rien ne marchait.. sauf ce matin…

Je ne demandais à Yvon aucune initiative de sympathie de votre part, mais simplement de vous informer de ce blocage.

J’ai bien noté les injures de « raclure », de « raciste » proférées de la part de certains gardiens du temple, toujours habités par leur fascisme de gauche les amenant à injurier les personnes qui ne partagent pas leur bien à penser obligatoire.

J’ai bien noté aussi les allusions aux images gores que j’ai pu faire paraitre, rappelant les atrocités fellagas ainsi que la réalité d’un avortement.

Je regrette à ce propos qu’aucune image vérité ne soit apparue du massacre du Bataclan à propos duquel on aurait pu savoir si égorgements et émasculations y ont bien été pratiquées, ainsi que rapporté par certains médecins, mais non relayé par la presse.



12345...11

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo