Mort du photographe David Hamilton : accusé de viols sur mineures, il se serait suicidé

Encore un mythe qui s’écroule et une histoire qui finit mal…

Pour ses victimes, le décès du monstre peut être un soulagement, une libération, tout comme il peut être extrêmement frustrant et rageant, surtout s’il s’agit d’un suicide, de surcroît à 83 ans, alors qu’elles approchaient d’un but : lui demander des comptes.

Au fond, nous attendons toujours les mêmes choses : la cessation des exactions lorsqu’elles perdurent, des aveux, des explications, la mise hors d’état de nuire du monstre, avec bien des souffrances si possible, qu’elles lui rappellent à chaque instant combien il a fait souffrir.

Mais les réactions des unes et des autres ne sont pas toujours les mêmes et peuvent varier pour chacune au fil du temps et selon les circonstances.

Le déni est aussi chez les victimes qui sont quand même les premières et le plus durement confrontées à une réalité inacceptable.

Le monstre en profite : il n’a rien fait de mal, il n’a même rien fait du tout.

Dans la plupart des cas, de toute façon, il niera jusqu’au bout et n’hésitera pas à se présenter comme victime de médisants ou de « dérangées » à l’instar du pervers polymorphe Pascal Edouard Cyprien Luraghi (cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte) :

 

Capture d’écran 2016-11-20 à 12.00.28

 

 

 

 

http://www.europe1.fr/faits-divers/accuse-de-viol-le-photographe-david-hamilton-a-tente-de-se-suicider-2911382

INFO E1 – Accusé de viol, le photographe David Hamilton s’est suicidé

 

21h57, le 25 novembre 2016, modifié à 13h15, le 26 novembre 2016
INFO E1 - Accusé de viol, le photographe David Hamilton s'est suicidé

Le photographe britannique a été retrouvé inanimé par son voisin, vendredi soir.@ Olivier Strecker/Wikimedia

 

Le photographe britannique, accusé de viol, notamment par Flavie Flament, s’est suicidé vendredi soir à l’âge de 83 ans dans son domicile parisien.

 

INFO EUROPE 1Le photographe britannique David Hamilton s’est suicidé dans son appartement du 6e arrondissement de Paris, vendredi soir, selon les informations d’Europe 1.

Accusé de viol. L’homme de 83 ans avait été accusé de viol et d’agressions sexuelles par plusieurs femmes, notamment l’animatrice télé Flavie Flament, qui avait confirmé le nom de son agresseur le 18 novembre dernier. David Hamilton avait été retrouvé inanimé vendredi soir par son voisin, qui avait prévenu les secours peu avant 21 heures. Immédiatement, pompiers de Paris et Samu se sont rendus sur place. Mais à leur arrivée, le photographe de mode se trouvait déjà en arrêt cardiaque. Malgré les efforts des secouristes, il n’a pas pu être ramené à la vie. Son décès a été prononcé un peu avant 22 heures. Une enquête a été confiée au 3e district de police judiciaire (3e DPJ) pour déterminer les causes de la mort, une procédure classique s’agissant de personnalités.

hamilton

L’immeuble où David Hamilton a été retrouvé par les secours. (Photo Guillaume Biet/Europe 1)

« Je suis innocent ». « Je suis innocent et dois être considéré comme tel », avait clamé la photographe mercredi après les révélations de Flavie Flament, la semaine dernière. Dans son livre La Consolation, paru mi-octobre, l’animatrice Flavie Flament révélait avoir été violée à 13 ans par un célèbre photographe. Rapidement, le nom de David Hamilton avait circulé sur les réseaux sociaux, poussant l’intéressé à nier ces accusations dans un communiqué. La semaine dernière, deux nouveaux témoignages accablants publiés dans L’Obs étaient venus s’ajouter à celui de l’animatrice.  »L’instigatrice de ce lynchage médiatique cherche son dernier quart d’heure de gloire. Par la diffamation. Je déposerai plusieurs plaintes dans les jours à venir », avait précisé David Hamilton.

Flavie Flament a « un sentiment d’immense révolte ». L’animatrice Flavie Flament est « dévastée » par la nouvelle de sa mort, a déclaré vendredi soir l’éditrice de l’animatrice, Karina Hocine. « J’ai eu Flavie, elle est dévastée bien entendu. On nous a dit que c’était un suicide. Bien entendu nous sommes partagées entre l’horreur de la situation en tant qu’humain et en même temps, il y a un sentiment d’immense révolte car il n’aura pas laissé le temps à la justice de faire son oeuvre », a-t-elle ajouté.

 

 

http://www.20minutes.fr/people/1969367-20161127-mort-david-hamilton-flavie-flament-dit-devastee

Mort de David Hamilton: Flavie Flament se dit «dévastée»

 

DECES «Par sa lâcheté, il nous condamne à nouveau au silence et à l’incapacité de le voir condamné», a déclaré l’animatrice, qui accuse le photographe de l’avoir violée quand elle avait 13 ans…

Flavie Flament sur TF1 en 2006.

Flavie Flament sur TF1 en 2006. – Jean-Marc SUREAU/TF1/SIPA

20 Minutes avec AFP

    • Publié le 27.11.2016 à 06:42
    • Mis à jour le 27.11.2016 à 06:42

« L’horreur de cette annonce ne saura jamais effacer celle de nos nuits blanches », a déclaré Flavie Flament après la mort du photographe David Hamilton, qu’elle accuse de l’avoir violée quand elle avait 13 ans. L’animatrice, s’est dite « dévastée » par la nouvelle, réitérant ses accusations et rappelant celles d’autres jeunes filles qui se sont « manifestées avec courage et émotion ces dernières semaines ».

>> A lire aussi : Le photographe anglais David Hamilton retrouvé mort à son domicile

Le photographe de 83 ans, retrouvé mort vendredi soir à son domicile parisien, avait ces derniers jours clamé son innocence et annoncé son intention de porter plainte pour diffamation. « C’est à elles que je pense. A cette injustice que nous étions en train de combattre ensemble. Par sa lâcheté, il nous condamne à nouveau au silence et à l’incapacité de le voir condamné », déclare Flavie Flamant.

>> A lire aussi : Qui est David Hamilton, le photographe de 83 ans accusé de viol?

« Un sentiment d’immense révolte »

L’éditrice de l’animatrice, Karina Hocine, avait auparavant déclaré que Flavie Flament était « dévastée bien entendu ». « On nous a dit que c’était un suicide. Bien entendu nous sommes partagées entre l’horreur de la situation en tant qu’humain et en même temps, il y a un sentiment d’immense révolte car il n’aura pas laissé le temps à la justice de faire son œuvre », avait ajouté Karina Hocine, éditrice chez Lattès du livre de Flavie Flament La consolation.

>> A lire aussi : Flavie Flament va se pencher sur le délai de prescription pour les viols

L’animatrice a affirmé dans ce livre avoir été violée il y a près de 30 ans, par un photographe connu, dont elle ne dévoilait pas le nom. Après la parution de son livre, d’autres femmes ont témoigné dans la presse, sous pseudonyme, et affirmé avoir subi le même sort pendant leur adolescence.

Le photographe voulait déposer plainte pour diffamation

Il y a une semaine, dans L’Obs, l’animatrice de RTL a fini par accuser nommément David Hamilton comme son agresseur présumé. « L’homme qui m’a violée lorsque j’avais 13 ans est bien David Hamilton », a-t-elle affirmé dans un entretien filmé.

Le photographe britannique avait annoncé mardi son intention de déposer plainte pour diffamation à la suite des accusations de viol portées contre lui. « Aujourd’hui, je ne fais l’objet d’aucune poursuite. Nous sommes au-delà de ma présomption d’innocence. Je suis innocent et dois être considéré comme tel », avait-il déclaré.

 

http://www.europe1.fr/societe/lhomme-qui-ma-viole-est-bien-david-hamilton-declare-flavie-flament-2904128

Flavie Flament : « L’homme qui m’a violée lorsque j’avais 13 ans est bien David Hamilton »

 

11h23, le 18 novembre 2016, modifié à 13h43, le 18 novembre 2016
Flavie Flament : "L'homme qui m'a violée lorsque j'avais 13 ans est bien David Hamilton"

Flavie Flament explique n’avoir pas cité le nom de son violeur dans son livre pour éviter d’être accusée de diffamation. @ ALAIN JOCARD / AFP
 

Dans un entretien accordé à « L’Obs » vendredi, l’animatrice télé appelle d’autres victimes à témoigner.

 

Jusque-là, elle avait toujours refusé de dévoiler l’identité de son violeur. Mais, vendredi, dans un entretien filmé accordé à L’Obs, Flavie Flament a confirmé que l’homme qui l’avait agressée alors qu’elle avait 13 ans était bien le photographe de mode David Hamilton.

Risque de diffamation. « L’homme qui m’a violée lorsque j’avais 13 ans est bien David Hamilton », déclare Flavie Flament dans l’interview. Dans son livre La consolation, elle n’avait pas dévoilé le nom de son agresseur. L’animatrice télé s’en explique : « Je ne l’ai pas cité parce qu’aujourd’hui, la prescription condamne doublement les victimes de viol. Au bout de 20 ans, après la majorité, on vous explique que c’est trop tard. Et puis, vous pouvez aussi passer de victime à coupable : coupable de diffamation ».

Appel à témoignages. Le fait que d’autres femmes aient elles aussi accusé David Hamilton d’agressions sexuelles a beaucoup soulagé Flavie Flament. « Ça change tout de pouvoir partager une douleur, de savoir qu’on n’a pas été la seule », raconte celle qui « a passé des années et des années » à se dire qu’elle était « un cas isolé ». Elle se félicite au passage que son livre « ait libéré sa parole » mais aussi « celle des autres ». C’est pourquoi elle encourage d’autres victimes du célèbre photographe à témoigner à leur tour afin d’ »agir et d’être entendu » pour « ne pas laisser ces crimes impunis ». « Il y en a d’autres, c’est évident », ajoute-t-elle.

Une « fiction » pour le photographe. Le 27 octobre dernier, David Hamilton s’est défendu des accusations qui le visent. « J’ai pris connaissance des propos diffamatoires circulant à mon sujet depuis plusieurs jours dans certains médias, et sur des réseaux sociaux », avait-il écrit au site SudInfo. Le photographe a évoqué « d’abominables diffamations, nées d’insinuations (…) à l’occasion de la promotion d’un ouvrage ». Dans sa défense, il relève la mention « roman » inscrite sur l’ouvrage de Flavie Flament, plaidant qu’il est donc « une œuvre de fiction ». Il n’exclut pas de porter l’affaire en justice.

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20161117.OBS1362/flavie-flament-confirme-l-homme-qu-elle-accuse-de-viol-est-bien-david-hamilton.html

Flavie Flament confirme : l’homme qu’elle accuse de viol est bien David Hamilton

 

EXCLUSIF. Flavie Flament dévoile l’identité du photographe qu’elle accuse dans son livre et lance un appel aux femmes qui auraient été de potentielles victimes.

 

Emmanuelle AnizonPublié le 18 novembre 2016 à 08h34

 

Flavie Flament, dans son livre « la Consolation » (Ed. JC Lattès, 2016), dit avoir été violée par un grand photographe, sans le nommer. Et a toujours refusé depuis de prononcer son nom, alors même que celui-ci tournait sur les réseaux sociaux et avait été dévoilé par Thierry Ardisson.

Affaire Flavie Flament : d’autres femmes accusent David Hamilton de viol

Dans une interview exclusive accordée à « l’Obs », elle le prononce enfin. Flavie Flament revient sur les raisons de son silence, explique combien les témoignages d’autres femmes se disant victimes, recueillis par « l’Obs », la confortent dans sa démarche. Elle lance un appel pour que la parole se libère.

15642116 dans Crime

 

Le photographe britannique David Hamilton lors du vernissage d’une des ses expositions, dans les années 1970. (Jack Nisberg / Roger-Viollet)

David Hamilton, qui a maintenant 83 ans, a réagi dans un communiqué quand son nom a commencé à circuler. Il s’est dit « particulièrement indigné par l’absence totale de respect de sa présomption d’innocence », et a précisé qu’il  »ne commentera pas plus amplement les comportements criminels qui lui sont imputés par certains et desquels il n’a jamais été l’auteur ». Après plusieurs tentatives pour le joindre au cours de notre enquête, David Hamilton nous a appelés le 15 novembre pour nous dire qu’il n’avait rien à dire de plus que dans son communiqué.

Emmanuelle Anizon (eanizon@nouvelobs.com)

Emmanuelle Anizon

Emmanuelle Anizon

Journaliste



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo