Etre artiste, c’est une question de gènes !

C’est la dernière des affirmations sentencieuses avec lesquelles, tous les jours, le malade mental de Puy-l’Evêque déconcerte son auditoire de Rue89 sans pour autant se faire recadrer comme il le mériterait, vu qu’il s’y est imposé comme le roi en son royaume avec sa meute d’abrutis dits « déconnologues » que tout le monde craint.

Chouette, alors !

Avec tous les artistes que l’on trouve parmi mes ascendants et collatéraux, qu’ils soient poètes ou écrivains (reconnus et pour certains primés ou étudiés en classe), musiciens, peintres, dessinateurs, sculpteurs, ébénistes, tailleuses ou créatrices d’habits, brodeuses, architectes, confiseurs ou autres (oui, la confiserie est un art), c’est bien la fin du monde si je n’ai pas hérité des bons gènes !

Je n’ai donc pas besoin de produire ni d’interpréter quoi que ce soit pour faire la preuve de mes talents, je suis artiste, je suis née ainsi, un point c’est tout !

Cela dit, il est vrai que mes inclinations personnelles m’ont toujours amenée et ramenée avec bonheur vers des activités artistiques diverses et variées.

Et comme pour tout le reste, étant précoce, j’ai commencé très tôt.

Ainsi, par exemple, ma maman m’a-t-elle appris à coudre et broder à partir de deux ans, d’abord avec un passe laine et des boutons qu’elle me faisait attacher sur des pièces de tricot. A cet âge-là, donc, je décorais déjà pulls, gilets, vestes et sacs en tricot en y cousant plein de boutons de tous genres, toutes dimensions et toutes les couleurs.

Donc, je suis artiste.

Mais comme je tiens à mon anonymat, je ne vais pas vous en fournir des preuves en vous citant des membres de ma famille connus ou primés pour leurs romans ou leurs poésies.

En revanche, je peux vous dire sans aucune difficulté compter parmi mes ascendants toute une lignée de scribes bourguignons du nom de Gallimard ayant notamment produit des éditeurs des plus sérieux et qui refuseront toujours tout manuscrit que pourrait leur adresser le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

 

http://rue89.nouvelobs.com/blog/nouveau-monde/2016/12/07/il-faut-uberiser-le-droit-dauteur-235452

Il faut ubériser le droit d’auteur

 

Par Emmanuel Cauvin Blogueur. Publié le 07/12/2016 à 14h53
2 600 visites 33 réactions   0

 

33 Commentaires postés

 

Publié le 07/12/2016 à 15h26
Etre artiste, c'est une question de gènes ! dans Crime cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi

J’en connais un qui s’est radiné ici en se prétendant artiste. Il continue de nous gratifier de ces fulgurances pas trop matinales. C’est le loleur fou !

Publié le 07/12/2016 à 15h50

« Le législateur doit se saisir du code pour faire son boulot, qui est de servir l’intérêt général ».
AH Ah ah ! ! !
Ah ah !
Ah 8-(

Publié le 07/12/2016 à 15h53
hilsenrath1 dans Insolent - Insolite

Itzig Finkelstein

génocidé

« Parler de “ membre du public ” ou “ d’artiste ” ne permet plus de savoir à qui on s’adresse. Ces termes ne caractérisent rien ni personne. »

Rarement j’ai eu l’occasion de lire quelque chose d’aussi bête. Et je suis poli.

2 réponses
Publié le 07/12/2016 à 16h16
default_avatar_0 dans LCR - NPA

nabilla26

répond à Itzig Finkelstein

Pourriez-vous développer ?

1 réponse
Publié le 07/12/2016 à 16h22
hilsenrath1 dans Luraghi

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à nabilla26

J’ai bossé des années dans le spectacle (à pousser des boutons pour éclairer et sonoriser des troupes de théâtre) : les artistes sont sur les planches et pas dans la salle. Donc je n’ai pas à développer tant cette phrase est d’une absurdité sans nom. Un artiste est un artiste et un spectateur est un spectateur. Point.

Et le jour où des peignes-culs prétentiards seront capables de créer de l’art, les moules auront des gants.

1 réponse
Publié le 07/12/2016 à 16h35
default_avatar_0 dans NEMROD34

nabilla26

répond à Itzig Finkelstein

Je ne vous demandai pas de développer pour vous mettre en porte a faux, mais juste pour comprendre ce que vous vouliez dire.
Mais en cas, vous voulez dire qu’être un artiste c’est être reconnu ?

1 réponse
Publié le 07/12/2016 à 16h37
hilsenrath1 dans Perversité

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à nabilla26

Je ne l’ai même pas subodoré. Être artiste c’est comme être noir : on est tombé dans la marmite tout petit…

1 réponse
Publié le 07/12/2016 à 17h22
default_avatar_0 dans Politique

nabilla26

répond à Itzig Finkelstein

Oui, mais pas besoin d’être reconnu, donc, c’est pas nécessaire ?

1 réponse
Publié le 07/12/2016 à 21h05
hilsenrath1 dans Rue89

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à nabilla26

C’est fréquent chez les artistes, mais pas systématique…

Publié le 07/12/2016 à 17h21
dsc_0062 dans Troll

Emmanuel Cauvin

Blogueur
répond à Itzig Finkelstein

Je me réfère aux moyens techniques, qui, dans la sphère numérique, sont distribués également entre les autochtones.

La circulation n’est plus la même, elle n’est plus à sens unique (ceux qui envoient/ceux qui recoivent), elle va de tous vers tous. Il n’y a désormais qu’un seul type d’interlocuteur, un point dans le flux, un nœud de communication, un émetteur/récepteur. Si sa puissance varie, son rôle est toujours le même, il ne fait que deux choses : émettre et recevoir, de manière permanente ou intermittente. La barrière entre ceux qui émettent et ceux qui reçoivent, ceux qui vendent et ceux qui achètent, a vécu.

L’environnement est le même pour tous.

Pour ce qui est du talent par contre… vous avez raison. Mais je me réfère à la configuration physique des lieux, base et fondement de toute loi adaptée.

1 réponse
Publié le 07/12/2016 à 17h42
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Emmanuel Cauvin

Un artiste est un artiste, point à la ligne. Après, si ça vous chante d’imaginer autrement, ça ne me dérange pas. Chacun son trip et ses fixettes ridicules, après tout.

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo