Du courage et de la lâcheté

Le Larousse en ligne indique :

 

courage

nom masculin

(de cœur)

  • Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles : Avoir du courage.
  • Ardeur mise à entreprendre une tâche : Travailler avec courage.
  • Force, énergie et envie de faire une action quelconque : Ne pas avoir le courage de se lever.

lâcheté

nom féminin

  • Manque de courage, d’énergie morale, de fermeté : Se taire par lâcheté devant une injustice.
  • Manque de courage devant le danger : Fuir par lâcheté devant l’ennemi.
  • Disposition d’esprit qui pousse à nuire à quelqu’un qui ne peut se défendre ; action indigne : C’est une lâcheté que de trahir un ami.

 

Rien ne vous choque, là ?

Remettons les choses en ordre :

 

courage

nom féminin

(de cœur)

  • Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles : Avoir du courage.
  • Ardeur mise à entreprendre une tâche : Travailler avec courage.
  • Force, énergie et envie de faire une action quelconque : Ne pas avoir le courage de se lever.

lâcheté

nom masculin

  • Manque de courage, d’énergie morale, de fermeté : Se taire par lâcheté devant une injustice.
  • Manque de courage devant le danger : Fuir par lâcheté devant l’ennemi.
  • Disposition d’esprit qui pousse à nuire à quelqu’un qui ne peut se défendre ; action indigne : C’est une lâcheté que de trahir un ami.

 

N’est-ce pas bien mieux comme ça ?

 



Affaire Harvey Weinstein : tout Hollywood savait…

 

 

Observez le comportement de ces messieurs…

Tous les mêmes…

 

 https://www.franceinter.fr/monde/l-affaire-weinstein-dechire-hollywood

Les stars d’Hollywood se déchirent sur l’affaire Weinstein

 

Publié le mercredi 11 octobre 2017 à 18h14

par Valérie Cantié@valeriecantie

Le comportement d’Harvey Weinstein n’était un secret pour personne dans le milieu du cinéma depuis 30 ans. Aujourd’hui, Hollywood se déchire et tout le monde accuse tout le monde.

Asia Argento, Judith Godrèche, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow parmi les victimes présumées d'Harvey Weinstein
Asia Argento, Judith Godrèche, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow parmi les victimes présumées d’Harvey Weinstein © AFP / AFP

 

L’auteur de l’enquête du New Yorker n’est autre que Ronan Farrow, l’un des fils de Mia Farrow et Woody Allen. Il témoigne de la difficulté d’obtenir des témoignages de ces actrices, souvent célèbres :

Une énorme machine a été mise en place pour faire taire ces femmes : des accords financiers, une équipe de relations publiques destinée à discréditer les actrices qui ont parlé… Toutes les femmes qui ont parlé ont été très courageuses car elles avaient très très peur de parler.

« Il est temps que ça sorte. J’avais entendu des rumeurs pendant des années mais c’est horrible. Au revoir harceleur ! »

« On m’a prévenue dès le début. Ces histoires étaient partout. Le nier c’est permettre que ça recommence. »

Ben Affleck cible de nombreuses attaques

Mardi, l’acteur Ben Affleck a publié un communiqué sur Twitter. Il se dit attristé et semble découvrir les allégations des victimes :

Ce communiqué en a fait réagir plus d’un, à commencer par l’une des victimes présumées, l’actrice Rose Mac Gowan qui affirme que Ben Affleck savait, elle lui en aurait elle même parlé :

« Ben Affleck, va te faire foutre »

Selon Rose McGowan, elle a informé Ben Affleck le lendemain de son agression par Weinstein. Et il lui aurait répondu : « MERDE! JE LUI AI DIT D’ARRÊTER DE FAIRE ÇA »

► ÉCOUTER | La réaction du producteur français Dominique Besnehard (joint par Eva Bettan)

J’en ai entendu parler sous le manteau, les gens n’osaient pas trop le dire. Le coté « je vous invite dans ma chambre ». Mais jamais une actrice n’est rentrée dans les détails.

De nombreux acteurs ont réagi de manière outrée en mettant en avant tout leur dégoût en lisant les témoignages de victimes présumées. Mais on peut noter que tous ont réagi après dimanche. Comme s’ils avaient attendu qu’Harvey Weinstein soit démis de ses fonctions au sein de son entreprise The Weinstein Company avant de prendre position…

Matt Damon et Russell Crowe mis en cause

Une ancienne journaliste du New York Times accuse les acteurs Matt Damon et Russell Crowe d’avoir exercé des pressions sur la direction de son journal en 2004, pour que son enquête sur les agressions sexuelles commises par Weinstein ne soit pas publiée. Matt Damon a accordé une interview au site d’information Deadline.com où il nie avoir tenté d’intervenir pour défendre le système Weinstein .

Un procureur accusé d’avoir étouffé une plainte

Le procureur de New York Cyrus Vance Jr aurait pu poursuivre Harvey Weinstein en 2015 à la suite d’une plainte d’une victime qui avait enregistré sa rencontre avec Harwey Weinstein. Cyrus Vance Jr est le procureur qui a instruit l’affaire DSK à New York.

Dans un enregistrement réalisé à la demande de la police en 2015 à la suite d’une plainte, Weinstein reconnait lui -même être habitué à toucher des femmes. Cet enregistrement a été publié pour la première fois dans l’enquête du New Yorker . Il a été réalisé par le mannequin Ambra Battilana Gutierrez.

ÉCOUTER |L’enregistrement de Harvey Weinstein à son insu lors de sa rencontre avec un mannequin en 2015

Le bureau du procureur a publié mardi un communiqué expliquant qu’il avait manqué de preuves pour poursuivre Weinstein à ce moment-là et que l’enregistrement avait été fait sans que le bureau du procureur ne soit informé et sans que le procureur ne puisse conseiller sur les questions qu’il aurait fallu poser.

 



Harceleurs, violeurs… et tueurs…

Le pervers narcissique se contrefout de la vie d’autrui qui pour lui n’a strictement aucune valeur.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sarthe/assassinat-etudiante-sarthoise-liege-voisin-interpelle-passe-aux-aveux-1345513.html

Assassinat de l’étudiante sarthoise à Liège. Un voisin interpellé passe aux aveux

 

Vue du quartier de Droixhe, à Liège. / © Stephane Mignon
Vue du quartier de Droixhe, à Liège. / © Stephane Mignon

 

Il s’agit d’un homme de 54 ans qui vivait dans le même immeuble que l’étudiante et qui était connu de la justice pour des faits de viol, a indiqué mercredi après-midi Catherine Collignon, premier substitut au parquet de Liège, en Belgique.

Par Evelyne Jousset Publié le 11/10/2017 à 17:32 Mis à jour le 11/10/2017 à 17:54

Les enquêteurs ont retrouvé une chaussette tachée de sang dans un sac poubelle qui appartenait au suspect. De même, des taches de sang ont été découvertes dans son logement. Âgé de 54 ans, il n’est pas inconnu de la justice.

La victime n’a pas été abusée sexuellement

La victime est une jeune Française de 24 ans, originaire du Mans, qui était en 4e année à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Liège. Alerté par une amie qui s’inquiétait de son absence en cours, lundi matin, son ami s’est rendu chez elle dans le quartier du Longdoz et a découvert le corps sans vie. L’autopsie a conclu à un étranglement et un coup de couteau dans le thorax. Mais la victime n’a pas été abusée sexuellement.

Rapidement un voisin était  interpellé. Déjà condamné pour des viols, il était sous surveillance électronique depuis deux ans, précise le Parquet. « Face à l’interrogatoire et aux incohérences pointées par les enquêteurs, il a reconnu son geste« , indique la porte-parole du Parquet de Liège.  Il a été placé mercredi sous mandat d’arrêt pour meurtre.

 



Harceleurs, violeurs : tous les mêmes…

Assisté d’une armée d’avocats et de son équipe de relations publiques, celui-là a pu faire en sorte que rien ne soit rendu public durant des décennies, mais aujourd’hui, c’est fini, et il doit faire face à une pluie de témoignages publics sur ses comportements à l’égard des femmes.

Au passage, l’on apprend que ces derniers mois il aurait eu le culot de demander à l’une de ses victimes de produire un témoignage en sa faveur… un peu comme l’un de mes harceleurs qui ne se gêne pas lui non plus pour présenter mensongèrement aux autorités judiciaires d’autres de ses victimes comme mes propres victimes que soi-disant j’aurais manipulées pour le calomnier et le harceler lui, ainsi que ses complices…

 

http://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/viol-et-harcelement-pluie-de-temoignages-contre-le-producteur-harvey-weinstein-263703

Viol et harcèlement sexuel : une pluie de témoignages contre le producteur Harvey Weinstein

 

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

Mis à jour le 11/10/2017 à 09H45, publié le 11/10/2017 à 09H40

 

Après les révélations du New York Times qui ont déclenché le scandale jeudi, de nouveaux témoignages accablants pour Harvey Weinstein ont été publiés dans le New Yorker. De nouvelles actrices accusent le producteur de films américain de harcèlement sexuel, de viol, de manipulation et de pressions.

L’actrice italienne Asia Argento et deux autres femmes ont assuré, dans un article du magazine « The New Yorker » paru mardi, avoir été violées par le magnat hollywoodien, dont les agissements supposés ont été dénoncés par Barack Obama et Hillary Clinton.

Selon Asia Argento, la fille du réalisateur italien Dario Argento, le producteur aurait eu une relation sexuelle orale non consentie avec elle en 1997 dans une chambre d’hôtel de la Côte d’Azur.

« Cela ne s’arrêtait pas. C’était un cauchemar », a-t-elle déclaré au « New Yorker ». Elle dit avoir été invitée par l’un des membres de l’équipe d’Harvey Weinstein, avant de se retrouver seule avec lui. Dans l’article publié mardi sur le site du « New Yorker », elle explique que l’incident a été « un traumatisme horrible ». « J’ai été abimée », dit-elle.

Rosanna Arquette et Emma de Caunes harcelées

Asia Argento raconte que Harvey Weinstein a insisté pour la voir, ce qu’elle accepté. Il a aussi eu d’autres relations sexuelles avec elle durant les cinq années suivantes. Elle les qualifie de consenties mais dit s’être sentie « obligée » de céder à ses avances.

Dans le même article, Lucia Evans, une actrice, accuse le producteur de l’avoir forcée à lui faire une fellation en 2004 et une autre jeune femme, qui a souhaité garder l’anonymat, l’accuse d’une relation sexuelle forcée.

L’article du « New Yorker » mentionne également d’autres actrices, notamment Rosanna Arquette et la Française Emma de Caunes. Les deux femmes évoquent des rencontres lors desquelles le producteur a tenté d’avoir une relation sexuelle avec elles, sans succès.

Dans un article du New York Times également publié mardi, Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie décrivent des moments similaires, lors desquels elles ont refusé les avances très appuyées de celui qui est désormais le paria d’Hollywood après en avoir longtemps été l’un des rois.

Judith Godrèche citée par le New York Times

Après l’incident impliquant Gwyneth Paltrow, Brad Pitt, qui était en couple avec l’actrice à l’époque, aurait demandé à Harvey Weinstein de ne plus jamais avoir de comportement équivoque avec elle, ce que l’acteur a confirmé au Times.

Le quotidien new-yorkais mentionne aussi l’actrice française Judith Godrèche.

Selon le « New Yorker », Harvey Weinstein lui-même, assisté des avocats et de son équipe de relations publiques a fait en sorte, depuis des décennies, que rien ne soit rendu public quant aux cas de harcèlement, d’agression ou de viols présumés. Il aurait même demandé à Asia Argento, ces derniers mois, de produire un témoignage en sa faveur.

Le « New Yorker » a également publié mardi l’extrait d’un enregistrement réalisé par la police de New York effectué alors que Harvey Weinstein tentait d’attirer une mannequin italienne, Ambra Battilana Gutierrez dans sa chambre. On y entend le discours insistant du producteur, entre menace et douceur, qui lui demande de « ne pas ruiner (leur) amitié pour cinq minutes » dans sa chambre.

C’est une enquête du New York Times qui avait mis le feu aux poudres la semaine dernière, révélant une série d’accusations de harcèlement : Harvey Weinstein était accusé par huit femmes, dont les actrices vedettes Ashley Judd et Rose McGowan.

Les Obama et Hillary Clinton « dégoûtés » et « écoeurée »

Michelle et Barack Obama se sont dits « dégoûtés » par les accusations visant Harvey Weinstein, tandis que l’ancienne candidate démocrate à la Maison Blanche, Hillary Clinton, se déclarait « choquée et écoeurée par les révélations sur Harvey Weinstein », qui a financé ses campagnes électorales et celles de nombreux démocrates depuis des années.

« Toutes les accusations de relations sexuelles non consenties sont réfutées par M. Weinstein », a commenté Sallie Hofmeister, sa porte-parole, dans une déclaration transmise à plusieurs médias américains. Mais depuis les révélations du New York Times, Harvey Weinstein s’est mis en congé de sa maison de production, The Weinstein Company, dont le conseil d’administration l’a ensuite licencié, dimanche.

Georgina Chapman, la femme de Harvey Weinstein, a annoncé mardi soir dans un communiqué adressé au magazine People sa séparation avec le producteur.

 

La rédaction vous recommande

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo