Accusation publique d’agression sexuelle : aujourd’hui, Pierre Joxe !

Interrogé par L’Express, il dénonce un « mauvais canular » et parle de « plaisanterie ».

Va-t-il porter plainte pour « plaisanterie » ?

Je rappelle que ce n’est pas une infraction pénale et qu’il peut suffire de qualifier un viol de « plaisanterie » ou de « bonne blague faite à une sale pute » pour être immédiatement blanchi de tout soupçon d’avoir commis le moindre crime ou délit.

Je suggère donc à toutes les femmes qui « balancent » depuis quelques jours de prendre la balle au bond et de se défendre contre d’éventuelles accusations de diffamation ou de dénonciation calomnieuse en soutenant avoir « plaisanté ».

Pour voir…

Mais on sait d’avance comment ça se passe quand une femme accuse un homme ou vice versa, et quels que soient les faits : dans la plupart des cas, quand la plainte n’est pas d’emblée classée sans suite ou illégalement rejetée parce qu’elle émane d’une femme, les enquêteurs ont pour mission de recueillir la parole de l’homme, qui sera déterminante pour la suite, car il dit toujours la vérité et ne doit pas être contrarié.

Personnellement, j’ai vu des juges devenir hystériques quand je leur soumettais des éléments de preuve montrant que leurs protégés mentaient ou affabulaient, ils ne voulaient pas en entendre parler et n’ont jamais tenu aucun compte d’aucun de ces éléments.

 

http://www.rtl.fr/actu/politique/la-fille-d-eric-besson-accuse-pierre-joxe-d-agressions-sexuelles-7790594357

La fille d’Éric Besson accuse Pierre Joxe d’agressions sexuelles

 

L’ancien membre du Conseil constitutionnel dénonce un « mauvais canular », après avoir été accusé par Ariane Fiorna d’agressions sexuelles alors qu’elle était âgée de 13 et 19 ans.

 

Ariane Fornia, fille de l'ancien ministre sarkozyste Éric Besson,
Ariane Fornia, fille de l’ancien ministre sarkozyste Éric Besson, Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
publié le 20/10/2017 à 08:02

 

Les langues se délient partout dans le monde depuis que l’affaire Harvey Weinstein a éclaté aux États-Unis. En France, Ariane Fornia, fille de l’ancien ministre sarkozyste Éric Besson, accuse l’ex-ministre socialiste et membre du Conseil constitutionnel Pierre Joxe de l’avoir agressé sexuellement au printemps 2010. Un « mauvais canular », s’est empressé de rétorquer l’intéressé.

Dans un post intitulé « #moiaussi, pour que la honte change de camp », l’écrivaine Ariane Fornia fait état de plusieurs agressions sexuelles dont elle dit avoir été la victime, à 13 ans puis à 19 ans. « La troisième agression, ou comment j’ai été agressée par un ancien ministre, n’est pas la ‘pire’, mais celle qui m’a intellectuellement le plus ébranlée », poursuit-elle.

Ariane Fornia affirme que cette agression a eu lieu l’un des soirs où elle avait coutume d’accompagner à l’opéra son père Éric Besson, alors ministre de l’Immigration, arrivé plus tard. « Un vieux monsieur à l’air éminemment respectable s’assoit donc à ma droite. Son épouse est à sa droite à lui. J’insiste. Son épouse est là. La représentation commence. Et au bout de dix minutes, le vieux monsieur a sa main sur ma cuisse. Je me dis qu’il doit être très âgé, perturbé. Je le repousse gentiment. Il recommence. Rebelote. Une troisième fois », affirme-t-elle.

Il commence à remonter ma jupe

Ariane Fornia

Partager la citation

Et de poursuivre : « Il commence à remonter ma jupe. Il glisse sa main à l’intérieur de ma cuisse, remonte vers mon entrejambe. J’enlève sa main plus fermement et je pousse un cri d’indignation étouffé, bouche fermée. Tout le monde me regarde. Il arrête. Dix minutes plus tard, il recommence. Je lui plante mes ongles dans la main. C’est un combat silencieux, grotesque, en plein Opéra Bastille » poursuit-elle.

Après avoir désigné sur son blog « un ancien ministre de Mitterrand, membre de plusieurs gouvernements, qui a occupé des fonctions régaliennes, qui est une grande figure de gauche, décoré de l’Ordre national du mérite et de plusieurs autres Ordres européens. Une statue vivante », Ariane Fornia a affirmé à L’Express que son agresseur était Pierre Joxe. « Je ne voulais pas qu’on commence à soupçonner tous les anciens ministres de François Mitterrand » justifie-t-elle.

Le récit a été confirmé à L’Express par Éric Besson : « J’étais fou de rage, absolument fou de rage. J’ai envisagé d’aller attendre Joxe en bas de chez lui pour lui casser la gueule, et puis j’ai entendu les inquiétudes de ma fille, dans une situation qui était compliquée politiquement pour moi et dont elle souffrait. On s’est tu ». Pierre Joxe a déclaré à L’Express qu’il s’agissait sans doute d’un « mauvais canular » : « J’aurais eu des gestes déplacés, moi ? Vous plaisantez, sans doute ?« 

La rédaction vous recommande

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo