Christine Boutin : un « dégueulis » d’accusations de harcèlement…

Il faut bien dire que les harceleurs ou agresseurs nous ont souvent fait vomir, mais que tous ceux, hommes et femmes, qui avaient autorité pour faire cesser leurs comportements délictueux, voire criminels, en avaient bien connaissance, ou dont l’intervention avait été sollicitée, nous ont aussi mises dans de sales états.

Il ne faut donc pas s’étonner de ce « dégueulis », qui quoi qu’on en dise reste très soft par rapport à tout ce que nous avons pu voir, entendre ou subir.

Il faudrait aussi comprendre que le fait pour les victimes de se replonger dans des souvenirs d’actes et propos bestiaux, orduriers, vulgaires à l’extrême et d’une grande violence, a naturellement tendance à teinter leur expression à ce sujet des mêmes caractéristiques, surtout lorsqu’enfin incitées à parler par un « Balance ton porc » assez inattendu elles le font très brutalement en quelques mots libérateurs dans un mouvement de colère irréfléchi après avoir dû se taire des années durant.

Malgré tout, elles restent incapables d’en faire autant que ceux dont les propos ou comportements les ont traumatisées à vie.

Il n’y a donc pas d’exagération dans ces dénonciations publiques, bien au contraire : il est toujours trop difficile, trop douloureux de tout exprimer pour qu’elles soient complètes.

Par ailleurs, les faits dénoncés n’ont pas grand-chose à voir avec la mixité, ni avec les relations entre hommes et femmes.

Dans mon expérience personnelle, ils ne sont le fait que de déviants dont l’éducation se singularise précisément par un gros défaut de mixité.

 

http://www.rtl.fr/actu/politique/pour-christine-boutin-les-accusations-de-harcelement-sexuel-sont-un-degueulis-7790622921

Pour Christine Boutin, les accusations de harcèlement sexuel sont un « dégueulis »

 

La présidente d’honneur du PCD, qui met fin à sa carrière politique, voit d’un mauvais œil les nombreuses dénonciations de comportements inappropriés qui inondent les réseaux sociaux. Elle s’est confiée au micro de RTL.

 

Philippe Robuchon RTL Soir Week End Philippe Robuchon
Accusations de harcèlement sexuel : Christine Boutin dénonce un « dégueulis » Crédit Image : Sipa | Crédit Média : Philippe Robuchon | Durée : 01:06 | Date : 22/10/2017 La page de l’émission
benjamin pierret
Benjamin Pierretavec AFP et Philippe Robuchon
publié le 22/10/2017 à 09:33

 

Le mouvement qui agite les réseaux sociaux depuis quelques jours n’obtient pas l’aval de Christine Boutin. Alors que de nombreuses femmes dénoncent le harcèlement sexuel dont elles affirment avoir été victimes par le biais du hashtag #balancetonporc, la présidente d’honneur du Parti chrétien-démocrate (PCD) a dénoncé samedi 21 octobre un « dégueulis » à l’antenne de RTL.

« Je suis accablée par l’exagération de tout ce qui tourne autour de la sexualité dans le monde d’aujourd’hui », a déclaré cette pasionaria de la droite conservatrice et catholique, quelques heures après avoir annoncé sa démission de son mandat de conseillère départementale lors d’une conférence de presse à Rambouillet (Yvelines), mettant fin à 40 ans de carrière politique.

Dénonçant un « véritable dégueulis », elle s’inquiète « qu’à terme, les relations sexuelles vont devenir de plus en plus compliquées et les relations entre les hommes et les femmes vont devenir de plus en plus difficiles ». Si elle admet « naturellement » que « les personnes soient condamnées » « quand il y a des « atteintes à la dignité de la personne humaine », elle estime à regret que les récentes prises de parole « laissent à penser que tout tourne autour de la sexualité dévoyée« .

Au nom de la « grivoiserie »

Lors de sa conférence de presse du 21 octobre, durant laquelle elle a annoncé la fin de sa carrière politique, Christine Boutin avait déjà exposé sa pensée : « Les débats actuels me passent par-dessus la tête ».  »Je ne pense pas que cette espèce de torrent de révélations soit nécessaire », avait-t-elle ajouté, évoquant déjà un « dégueulis d’accusations« . Elle dénonçait un « climat du moment » « insupportable, qui risque d’ »abîmer profondément les relations entre les hommes et les femmes ».

Pour Christine Boutin, il est regrettable que les femmes en viennent à avoir des « a priori » dès qu’elles reçoivent un compliment. « La grivoiserie fait partie de l’identité française et j’aime bien la grivoiserie », a-t-elle fait valoir.

Dans la foulée de l’affaire Weinstein, du nom du producteur américain visé par une série d’accusations d’agressions sexuelles, des accusations spécifiques ont émergé dans le monde politique: ont ainsi été visés, notamment, l’ex-ministre socialiste Pierre Joxe, l’ancien candidat à la présidentielle Jean Lassalle ou encore le député (LREM) de Moselle Christophe Arend. Les trois hommes ont rejeté ces accusations.

La rédaction vous recommande

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo