Encore un attentat contre une église en Egypte, au sud du Caire

C’est toujours le même topo : on cherche à se faire des militaires français, on se fait prendre, puis on se rabat sur les Egyptiens…

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/12/29/97001-20171229FILWWW00076-un-assaillant-attaque-une-eglise-pres-du-caire-avant-d-etre-abattu.php

Un assaillant attaque une église près du Caire, 10 morts

 

  • Par  Le Figaro.fr avec AFP
  • Mis à jour le 29/12/2017 à 12:38
  • Publié le 29/12/2017 à 11:03

 

Dix personnes ont péri vendredi au sud du Caire dans une attaque contre une église menée par un homme armé, a indiqué un responsable au ministère de la Santé.

» LIRE AUSSI : Le Caire : un attentat dans une église copte fait au moins 23 morts

Ce responsable n’a pas précisé si l’assaillant, qui a été abattu par balles par la police, figurait parmi les dix morts.Les chrétiens d’Egypte, les coptes, ont été visés par plusieurs attaques cette année, la plupart revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).Selon la TV d’Etat, un officier de police figure parmi les personnes tuées dans l’attaque, qui a eu lieu à Helwan, une banlieue au sud de la capitale. L’homme armé a également blessé cinq gardes de sécurité, selon des responsables de la police.

L’assaillant a ouvert le feu à l’extérieur de l’église et tenté de donner l’assaut au bâtiment avant d’être abattu par la police, ont précisé des responsables. Ces derniers ont dit être à la recherche d’un possible autre assaillant en fuite. Des images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent l’assaillant présumé, un homme barbu portant une veste avec des munitions étendu sur le sol, qui semble être peu conscient, alors que des gens le menottent. La police a ensuite interdit l’accès aux passants du lieu de l’attaque qui n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

» LIRE AUSSI : Égypte : carnage dans une mosquée du Sinaï, 305 morts dont 27 enfants

Depuis décembre 2016, des dizaines de chrétiens, essentiellement des Coptes, ont été tués dans des attentats contre des églises ou des attaques ciblées dans la péninsule du Sinaï (est) et à travers le pays. Le 11 décembre 2016, au Caire, un attentat suicide contre l’église copte Saint-Pierre et Saint-Paul, avait fait 29 morts. L’attentat, qui avait eu lieu en pleine célébration, avait été revendiqué par l’EI.

En avril 2017, 45 personnes ont été tuées dans deux attaques suicide revendiquées par l’EI en pleine célébration des Rameaux à Alexandrie, deuxième ville du pays, et Tanta, dans le nord de l’Egypte. En mai, le groupe jihadiste avait revendiqué une attaque contre un bus de pèlerins coptes qui s’était soldée par la mort de 28 personnes.

Les coptes, pour l’immense majorité orthodoxes, constituent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes. Ils représentent 10% des quelque 96 millions d’habitants et sont présents dans tout le pays, avec des concentrations plus fortes en Moyenne-Egypte. Ils sont faiblement représentés au gouvernement et se disent marginalisés. Outre les attaques contre le chrétiens, les jihadistes visent aussi régulièrement les forces de sécurité. Ils sont par ailleurs soupçonnés d’être derrière une attaque ayant fait plus de 230 morts contre une mosquée de l’est de l’Egypte le 24 novembre dernier.

Le Figaro.fr avec AFP

 

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/egypte/egypte-dix-morts-dans-une-attaque-contre-une-eglise-au-sud-du-caire_2536733.html

Egypte : neuf morts dans une attaque contre une église copte des faubourgs sud du Caire

 

Depuis décembre 2016, plusieurs dizaines de chrétiens coptes ont été tués dans des attentats contre des églises ou des attaques ciblées dans la péninsule du Sinaï (est) et à travers le pays.

 

Des experts de la police égyptienne travaillent sur les lieux d\'une attaque dans une église copte, près du Caire, vendredi 29 décembre 2017. 

Des experts de la police égyptienne travaillent sur les lieux d’une attaque dans une église copte, près du Caire, vendredi 29 décembre 2017.  (SAMER ABDALLAH / AFP)
avatar

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le 29/12/2017 | 14:19
publié le 29/12/2017 | 13:25

Le bilan se porte à 9 morts. Vendredi 29 décembre, un homme armé a attaqué une église, dans les faubourgs sud du Caire (Egypte), a indiqué un responsable au ministère de la Santé. Dans un premier temps, le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Megahed, a indiqué que l’assaillant avait été abattu après avoir tué neuf personnes et blessé plusieurs autres dans l’attaque contre l’église Saint Mina à Helouane, dans la banlieue sud du Caire. Mais le ministère de l’Intérieur a ensuite précisé dans un communiqué que l’assaillant, un jihadiste recherché pour des attaques contre la police, avait été blessé et arrêté.

Selon la télévision d’Etat, un officier de police figure parmi les personnes tuées dans l’attaque, qui a eu lieu à Helwan, une banlieue au sud de la capitale. L’homme armé a également blessé cinq gardes de sécurité, selon des responsables de la police.

Les chrétiens coptes d’Egypte ont été visés par plusieurs attaques cette année, la plupart revendiquées par le groupe Etat islamique (EI). Depuis décembre 2016, des dizaines de chrétiens ont été tués dans des attentats contre des églises ou des attaques ciblées dans la péninsule du Sinaï (est) et à travers le pays. A 14 heures vendredi, cette dernière attaque n’était pas revendiquée.

A la recherche d’un possible complice

L’assaillant a ouvert le feu à l’extérieur de l’église et a tenté de donner l’assaut au bâtiment avant d’être abattu par la police, ont précisé des responsables. Ces derniers ont dit être à la recherche d’un possible autre assaillant, en fuite.

Des images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent l’assaillant présumé, un homme barbu portant une veste avec des munitions étendu sur le sol, qui semble être peu conscient, alors que des gens le menottent.

 

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/12/28/01016-20171228ARTFIG00223-arrestation-de-deux-islamistes-determines-a-frapper-la-france.php

Arrestations de deux islamistes «déterminés» à frapper la France

 

 

INFO LE FIGARO – Un jeune homme et une jeune femme, sans liens avérés, ont été interpellés la semaine dernière à Lyon et Paris, projetant de commettre des attentats sur le sol français. Les deux suspects ont été mis en examen et écroués.

Selon nos informations, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a interpellé en début et en fin de semaine dernière deux islamistes radicaux, un jeune homme et une jeune femme, respectivement dans les agglomérations de Lyon et de Paris. Actifs sur les réseaux sociaux et en contact avec des membres de l’État islamique dans la zone syro-irakienne, ils projetaient de passer à l’action chacun de leur côté, sans lien entre eux.

«Déterminés», selon une source informée, ils avaient réalisé des repérages et envisageaient de cibler notamment des porteurs d’uniformes, sans que leur projet soit encore abouti.

Les militaires en ligne de mire

Âgé de 21 ans, l’homme a été interpellé le 22 décembre. Souhaitant répondre aux appels de l’État islamique, il projetait de commettre une attaque à l’aide d’une arme à feu ou d’arme blanche contre des militaires en priorité. Il a été mis en examen pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle» et écroué le 26 décembre.

De son côté, la femme, âgée de 19 ans, a été interpellée le 18 décembre en région parisienne. Mise en examen des mêmes chefs d’accusation, elle a été placée en détention provisoire le 21 décembre. En garde à vue, elle a approuvé les attentats de 2015 et a reconnu un projet d’action violente en province, là où les forces de l’ordre sont moins présentes. D’autre part, elle a avoué avoir été à la recherche d’armes à feu depuis octobre dernier.

Les perquisitions n’ont pas permis de découvrir ni armes, ni explosifs.

La rédaction vous conseille

 

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/12/28/un-homme-et-une-femme-soupconnes-de-preparer-des-attentats-mis-en-examen_5235452_1653578.html

Un homme et une femme soupçonnés de préparer des attentats mis en examen

 

Placées en détention provisoire, les deux personnes devront répondre du chef d’accusation d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle.

Le Monde.fr avec AFP | 28.12.2017 à 22h26 • Mis à jour le 29.12.2017 à 08h12

Deux personnes soupçonnées de planifier un attentat terroriste ont été arrêtées en fin de semaine dernière, a-t-on appris jeudi 28 décembre de l’Agence France presse, confirmant une information du Figaro. Il s’agit d’un jeune homme de 21 ans interpellé à Lyon, et d’une jeune femme de 19 ans appréhendée en région parisienne, selon une source judiciaire.

 

L’homme a été mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle » et emprisonné le 26 décembre. La femme, arrêtée le 18 décembre, a été mise en examen des mêmes chefs d’accusation et placée en détention provisoire le 21 décembre.

Selon Le Figaro, les deux personnes n’étaient pas en lien. Le journal écrit toutefois qu’ils projetaient tous deux de cibler « des porteurs d’uniforme », notamment des militaires. Ils étaient tous les deux en contact avec des membres de l’organisation Etat islamique (EI) dans la zone irako-syrienne, via les réseaux sociaux. Ni armes, ni explosifs n’ont été découverts au cours des perquisitions, a précisé la source proche du dossier.

Plusieurs attaques ont ciblé les forces de l’ordre, notamment les policiers et les militaires participant à l’opération Sentinelle dans les rues de France. La dernière attaque meurtrière remonte au 20 avril : à trois jours du premier tour de la présidentielle, Karim Cheurfi avait tué un policier sur les Champs-Elysées, Xavier Jugelé.

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo