Abdelkrim Chekatt, père du terroriste de Strasbourg, coiffé par le Che !

 

 

Ces images circulent depuis maintenant cinq jours, et je ne vois toujours pas grand monde les commenter.

Comment peut-on se coiffer de la sorte quand on attend une journaliste pour une interview télévisée ?

Ce n’est pas un hasard mais un message.

Oui, Che Guevara et ses affidés ont bien volé à ce monsieur au moins deux de ses fils !

 

https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/19/le-pere-de-cherif-chekatt-est-il-fiche-s_1698772

Le père de Chérif Chekatt est-il fiché S ?

 

Par Robin Andraca 19 décembre 2018 à 17:05

 

C’est ce qu’affirmait dans un premier temps le 20 Heures de France 2, repris par de nombreux médias. Mais cette information est fausse, comme l’a depuis reconnu la chaîne publique.

 

Question posée par Baptiste le 19/12/2018

Bonjour,

C’est en effet ce qu’affirmait le 15 décembre le JT de 20 Heures de France 2 qui, le premier, a recueilli le témoignage du père de Chérif Chekatt, Abdelkrim Chekatt.

France 2 concluait ainsi son reportage : «Les parents de Chérif Chekatt, divorcés depuis longtemps, affirment ne partager en rien les idées de leur fils. Le père est fiché S pour fondamentalisme religieux. Ils tiennent ce soir à présenter leurs condoléances à toutes les familles des victimes.»

L’information selon laquelle le père du terroriste était fiché S, comme son fils, a dans la foulée été reprise par un certain nombre de médias, dont la Dépêche, le Parisien, Sud-Ouest, Valeurs actuelles, Sputnik, le Huffington Post, la Voix du Nord, etc.

Sur Facebook, l’information et la vidéo ont été reprises, et vues des centaines de milliers de fois.

Problème(s) : trois jours après la publication de ce reportage, France 2 a reconnu que cette information était fausse, ajoutant à la fin de l’article contenant ce témoignage : «Contrairement à ce qui est indiqué dans le commentaire du reportage, le père de Chérif Chekatt n’est pas fiché S.»

Dans l’ensemble des articles cités ci-dessus, qui ont repris France 2, l’information n’a, pour l’heure, pas été corrigée.

Contactée par CheckNews, une source policière confirme que Abdelkrim Chekatt n’est pas fiché S. Mais, selon cette même source, il a été «identifié comme salafiste, et aurait élevé ses enfants selon les préceptes d’un islam rigoriste». (Ce qui ne suffit pas, preuve en est, à être fiché S).

Rappelons par ailleurs que la fiche S concerne les personnes faisant l’objet de surveillance en raison «de menaces graves pour la sécurité publique ou la sûreté de l’Etat».

Cordialement

Mise à jour du 20 décembre à 16h : depuis la publication de notre article, France 2 a supprimé son correctif, et maintient désormais que le père de Chérif Chekatt est fiché S. Dans l’attente de vérifications supplémentaires, CheckNews maintient ses informations.

Robin Andraca

 



Les hommes aiment-ils les femmes intelligentes ?

 

 

Cette archive de l’INA de 1976 vient d’être postée sur Youtube, il y a trois jours.

Avons-nous vraiment avancé sur la question de l’égalité entre hommes et femmes depuis cette époque ?

Je crains qu’il n’y ait eu au contraire régression.

Bien des hommes n’aiment toujours pas les femmes intelligentes et ne peuvent supporter d’être obligés de discuter ou de composer avec elles, ou pire encore, de se trouver en concurrence avec elles dans les différents domaines qu’ils estiment toujours leur être réservés – surtout lorsqu’effectivement elles sont plus intelligentes ou plus compétentes qu’eux, ce qui est quand même assez fréquent, vu qu’elles sont toujours plus ou moins sous-employées tandis qu’eux, au contraire, se voient facilement confier des responsabilités qu’ils sont incapables d’assumer mais acceptent néanmoins avec fierté -, et bien sûr, le pire du pire, d’être encadrés ou dirigés par elles.

Leur haine des femmes s’exprime toujours de manière paroxystique vis-à-vis des femmes ingénieurs, et depuis que celles-ci existent, se multiplient, ils se sont organisés pour les détruire et les éradiquer totalement.

Cependant, pour les victimes, la plus grosse surprise vient toujours d’autres femmes.

Toutes jalouses et très ambitieuses, pour la plupart ces dernières ne peuvent supporter d’être confrontées à des femmes qui elles n’ont pas besoin de « coucher » pour « réussir ».

Celles-là se rencontrent donc préférentiellement dans les arcanes du pouvoir, tout près du patron, du chef d’entreprise, de l’homme politique, de celui qui va favoriser leur avancement dans la magistrature.

Aussi, lorsqu’à l’instar de la mère maquerelle et criminelle de haute volée Josette Brenterch du NPA de Brest, certaines magistrates me font passer – bien évidemment mensongèrement – pour une prostituée et vont jusqu’à tenter de dissuader mes avocats de me défendre en leur affirmant que j’en serais bien une, je n’ai pas le moindre le doute sur ce qu’elles sont et font réellement pour les pires hommes qui soient.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo