Attentat de Strasbourg : un de mes lecteurs a fait le lien avec Jean-Marc Donnadieu

Et c’est assez intelligent de sa part, car en effet, cet individu fait bien partie de la bande de cybercriminels et comploteurs que réunit autour de sa personne « charismatique » le mythomane Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Je rappelle que ce dernier est l’auteur d’une revendication assez explicite quoiqu’elle ne fasse mention de l’attentat à proprement parler, le jour même des faits, mardi 11 décembre 2018. Il ne pouvait pas être plus clair, et chacun peut aisément comprendre pourquoi : se trouvant lui-même sur le territoire français, et non à l’étranger comme un grand nombre de ses complices, s’il publiait lui-même sous son nom de plume la revendication officielle de l’attentat, il verrait immédiatement débarquer chez lui à Puy-L’Evêque tout le gratin de l’antiterrorisme français avec sa cohorte de cow-boys armés jusqu’aux dents – le genre de truc qui le fait frémir rien que d’y penser, et c’est d’ailleurs, comme il l’a encore une fois bien exprimé, la raison essentielle des attentats qu’il organise ou commandite : sachant parfaitement bien qu’avec toutes ses dénonciations calomnieuses et procédures abusives à mon encontre, il tente d’obtenir des droits que les lois de la République française ne lui accordent pas, il ne veut pas aller en prison pour s’en être déjà octroyé une bonne partie, relevant de ce qu’il appelle son « droit d’auteur » : droits de piratages informatiques, écoutes illégales et autres viols de l’intimité de la vie privée à l’encontre des « personnages » bien réels et toujours vivants de ses « romans », afin de se « documenter » à leur sujet, et droit de publier tous les produits de ces viols ou de ces vols, entre autres choses, car il s’estime aussi, pour faire respecter son soi-disant « droit d’auteur », en droit de faire assassiner tous ceux qui peuvent contrarier ses projets « littéraires », notamment en le dénonçant pour tous ses viols de l’intimité de la vie privée.

Cependant, il ne va pas se battre sur le terrain, il n’y est jamais, il préfère manipuler des oufs tous prêts à mourir en martyrs pour lui assurer gloire et richesse comme « écrivain ».

Et c’est pareil pour chacun de ses complices, dont le sieur Donnadieu qui est en train d’exploser sur Facebook avec ses chats fichés S destructeurs de sapins de Noël.

A voir à cette adresse :

https://www.facebook.com/jeanmarc.donnadieu

Les publications actuelles de ce dernier traduisent chez lui les mêmes préoccupations et le même état d’esprit qu’il exposait déjà sur la toile en novembre et décembre 2014 lorsqu’il s’opposait joyeusement à la crèche de Noël de son maire à Béziers, en sachant que ses complices et lui venaient d’obtenir des magistrats ultra CORROMPUS du Tribunal de Grande Instance de Brest une ordonnance de non-lieu général pour toutes leurs saloperies à mon encontre depuis 2008, sans qu’aucun acte d’instruction n’ait jamais eu lieu, les précédentes enquêtes diligentées par le Parquet de Brest n’ayant consisté qu’en trois interrogatoires des principaux auteurs des faits entre mars et juillet 2011 – Josette Brenterch, Pascal Luraghi puis Jean-Marc Donnadieu -, en fait des auditions libres au cours desquelles ils avaient pu raconter ce qui leur chantait sans que leurs déclarations ne soient jamais vérifiées d’aucune manière, notamment par de nouveaux interrogatoires de leur victime, qu’ils accusaient chacun mensongèrement de n’importe quoi, l’audition de témoins, ou tout simplement la consultation des différents sites et blogs en cause.

Les magistrats brestois, qui en définitive s’avèreront tous sans la moindre exception particulièrement haineux à mon encontre, n’avaient précisément cherché qu’à recueillir leurs accusations mensongères à mon encontre pour en faire autant de charges contre moi.

Dès cette époque, ils refusaient de considérer les éléments de preuve que je leur fournissais, et cela a toujours continué.

Ils ont tous une telle haine des ingénieurs qu’ils ont toujours préféré aux preuves indiscutables et démonstrations rigoureuses de ces scientifiques les élucubrations délirantes de débiles mentaux qui mentent et affabulent de manière évidente, pourvu qu’ils accusent tous ces matheux, les avilissent, réduisent à néant le prestige de leur intellect.

Lorsque le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi faisait son retour tonitruant sur le site Rue89 après six mois d’absence pour cause de complots tous azimuts début novembre 2014, il venait donc d’être « blanchi » par ces magistrats, et tous ses complices avec lui, notamment les deux escrocs au jugement Josette Brenterch du NPA de Brest et Jean-Marc Donnadieu de Béziers.

Bien évidemment, j’avais immédiatement interjeté appel de cette décision, mais contrairement à ce que la procédure impose alors au juge d’instruction, celui-ci n’avait pas aussitôt transmis le dossier à la Cour d’Appel de Rennes, il ne le fera qu’à la mi-janvier 2015, après les attentats.

En parallèle était fixée pour début février 2015 devant la même Cour d’Appel de Rennes l’audience où la procédure de Josette Brenterch à mon encontre aurait dû être réexaminée.

Mes adversaires s’apprêtaient donc à plaider cette affaire dans les meilleures conditions possibles pour eux moins d’un mois après les attentats de janvier 2015 à Paris, si une décision inattendue de la Cour d’Appel de Rennes n’avait encore repoussé cette audience à une date ultérieure fin janvier 2015.

Voilà pourquoi en cette fin d’année 2014 l’euphorie était aussi palpable dans leur camp qu’elle l’est encore aujourd’hui de manière visible chez au moins l’un d’entre eux, Jean-Marc Donnadieu.

C’est dans ces conditions que s’étaient alors produits juste avant Noël trois attentats successifs annonciateurs de ceux de janvier 2015 à Paris, dont celui du Marché de Noël de Nantes, commis par un individu n’ayant aucune attache dans cette ville, mais un passé de délinquant à Béziers, où Jean-Marc Donnadieu fréquente de nombreux repris de justice auxquels il dit venir en aide.

 

Zoom sur l’utilisateur

Attentat de Strasbourg : un de mes lecteurs a fait le lien avec Jean-Marc Donnadieu dans AC ! Brest

Visitor Analysis & System Spec

URL d’origine :
(Pas de lien référant)
Host Name: ec2-50-16-241-113.compute-1.amazonaws.com Navigateur : Unknown
Adresse IP : OS/Platform: Unknown/
Emplacement : Ashburn, Virginia, United States Résolution : 1024×768
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : 17 mins 22 secs FAI : Amazon.com

Navigation Path

Date Heure Page web
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:03:04
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:03:06
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:05:11
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:05:13
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:07:19
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:07:20
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:09:15
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:09:17
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:11:08
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:11:10
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:13:02
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:13:04
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:18:30
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:18:33
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:20:23
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:20:26

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo