Ligue du LOL et autres : Jean-Marc Manach défend l’indéfendable

Depuis les révélations et dénonciations ayant frappé ces derniers jours, à travers la Ligue du LOL, tant de ses amis journalistes, Jean-Marc Manach ne s’est pas contenté d’animer une émission sur le sujet pour Arrêt sur Images, il a aussi publié sur son blog personnel :

 

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2019/02/17/david-doucet-et-la-presomption-de-culpabilite/

David Doucet et la « présomption de culpabilité »

 

Cela fait des années que je répète qu’en cette ère de Big Data et de traçabilité, de montée en puissance de la société de surveillance, Le vrai danger, ce n’est pas Orwell, mais Kafka, à savoir le fait de se retrouver accusé de quelque chose que l’on ne comprend pas, et d’être placé en situation de devoir démontrer son innocence -alors que dans un état de droit, c’est à l’accusation d’apporter les preuves d’une culpabilité.

Je n’avais pour autant jamais encore été en situation d’estimer être à même de pouvoir démontrer l’innocence de quelqu’un ayant reconnu sa culpabilité. « Context is king » : lui, et sa victime, avaient oublié le contexte de ce qui s’était passé. Elle avait vraiment morflé. Mais ce n’était ce me semble pas particulièrement l’objectif visé par celui qui, depuis, a pourtant avoué.

Je n’avais jamais entendu parler de la « Ligue du LOL » avant que CheckNews n’en révèle l’existence. Je connais certes plusieurs de ses membres, mais n’avais jamais non plus entendu dire, comme on l’a découvert depuis, que certains d’entre eux avaient pu faire montre de « (cyber)harcèlement », et ne savais donc rien non plus de ce qu’avaient subi leurs victimes…

Lire la suite ICI.

 

 

C’est trop. Cela suffit. Ce qu’on veut maintenant, c’est la vérité, toute la vérité.

Moi oui, je me suis bien trouvée dans la situation de devoir me défendre contre des accusations hallucinantes à la suite des campagnes de calomnies publiques dont j’ai été et suis toujours victime de la part de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest et de ses sbires les cybercriminels Pascal Edouard Cyprien Luraghi, Jean-Marc Donnadieu et autres « déconnologues », d’abord sur la toile, puis dans les tribunaux, à plusieurs reprises. Ces gens-là m’accusent notamment, y compris auprès de magistrats dont pourtant ils savent dès le départ qu’ils connaissent parfaitement bien tout mon parcours professionnel d’ingénieur d’études en informatique, de m’être inventé cette profession sous couvert d’anonymat lorsque je commentais anonymement des articles du site Rue89 consacrés au problème du harcèlement moral en entreprise – Cyprien Luraghi l’a fait dans la plainte qu’il a déposée contre moi en 2015, il a encore recommencé dans sa procédure parisienne, il ne veut pas en démordre, il prétend toujours bien mieux connaître que moi toute ma vie, dans tous ses aspects, professionnels et privés…

Où était donc Jean-Marc Manach durant toutes ces années ?

Est-il jamais intervenu pour me défendre ?

Non, et pourtant, étant en relation avec mes harceleurs, notamment le dénommé Pascal Edouard Cyprien Luraghi, avec qui il avait selon ce dernier « échangé 102 mails pendant un mois et demi et passé des heures au téléphone jusqu’à pas d’heure » avant son émission du 10 septembre 2013, il ne pouvait ignorer qu’ils violaient quotidiennement l’intimité de ma vie privée, et à compter du mois de septembre 2014, nous avions de plus eu quelques échanges de courriers électroniques ayant porté sur leurs inventions calomnieuses à mon encontre, comme j’ai commencé à en parler hier, dans cet article :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/02/26/ligue-du-lol-et-autres-jean-marc-manach-darret-sur-images-aime-beaucoup-trop-les-cyberharceleurs/

Après que je l’aie contactée de moi-même sans savoir qu’un an plus tôt il avait déjà animé et diffusé une émission télévisée à propos de toutes les misères que censément je faisais à ses amis les cybercriminels Pascal Edouard Cyprien Luraghi, Jean-Marc Donnadieu, Josette Brenterch et autres « déconnologues » (des preuves ? quelles preuves ? quel besoin ? la parole du mythomane est d’or…), qui eux, bien évidemment, ne m’avaient jamais rien fait, n’est-ce pas (contexte ? quel contexte ?), tant qu’à m’avoir en ligne, il m’avait interrogée tout à la fois sur le fond de nos contentieux et des détails de procédure qu’il ne comprenait pas – mieux vaut tard que jamais, même si cela manque sacrément de spontanéité et de professionnalisme… il aurait bien dû le faire avant son émission du 10 septembre 2013…

Enfin bref, à la suite de ces échanges, il avait semble-t-il bien compris l’escroquerie au jugement recherchée par Jean-Marc Donnadieu à travers ses procédures contre OverBlog, mais s’est toujours gardé d’organiser toute nouvelle discussion publique à ce sujet…

En voici un extrait :

 

Le 18 septembre 2014 20:11, XXXXXXXXXXXXX a écrit :

Bonsoir,

J’attends des nouvelles du pote « thaïlandais » qui est en train de virer sans-dents, je n’ai toujours rien pour l’heure.

Si vous voulez approfondir l’affaire Nemrod, je vous conseille de vous faire communiquer toute la procédure, soit par le débile, soit par OverBlog.

Vous verrez qu’il y a quand même plus d’une anomalie.

Outre celles que je vous ai déjà dites :

- strictement aucun report d’abus de Jean-Marc Donnadieu pour les éléments dont il s’est plaint devant le juge – mais c’est normal quand on a bien compris à quoi il jouait et a toujours continué à jouer avec son pote LURAGHI qui est en fait le véritable initiateur des procédures DONNADIEU (il a envoyé ce débile au front à sa place parce qu’il pouvait bénéficier d’une aide juridictionnelle totale, de telle sorte que leurs amusements à tous à mon encontre ne leur coûtent pas un centime, et qu’il apparaissait de plus comme à peu près vierge dans l’histoire de leurs harcèlements à mon encontre au moment où je suis censée l’avoir « attaqué » comme une pauvre victime innocente choisie au hasard de mes égarements psychiques, dus aux très très lourdes pathologies psychiatriques qu’ils m’attribuent mensongèrement ou de façon délirante) et qui m’a toujours promis (LURAGHI) que je ne saurais jamais comment ni pourquoi j’aurais été condamnée ou aurais subi les pires saloperies, humiliations et spoliations une fois la chose faite, chose dont il voulait absolument me réserver la suprise, une surprise totale, sauf que la justice ne fonctionne pas comme ça, à moins que des magistrats n’aient été corrompus, ce qui semble bien être le cas dans nos affaires, au moins par chez moi, et peut-être aussi à Montpellier;

- un mail de DONNADIEU au service juridique d’OverBlog du 1er juin 2010 concernant le premier article que j’ai publié à son sujet, en réponse à ses précédentes dénonciations calomnieuses auprès du même service, celui qu’il attendait pour pouvoir se précipiter chez son avocat, ce qu’il a bien fait immédiatement; intitulé « De quoi se mêle Jean-Marc Donnadieu ? », cet article était conforme à mes précédents avertissements publics à l’attentation de la bande LURAGHI : après une première dénonciation calomnieuse auprès de mon hébergeur le 10 avril 2010, je les avais prévenus que je rendrais systématiquement publiques toutes leurs autres tentatives du même genre, ainsi que leurs menaces, intimidations et autres exactions (notamment, attaques informatiques récurrentes); donc, le 26 mai 2010, Mr Donnadieu s’était amusé à envoyer au service juridique d’OB une nouvelle dénonciation calomnieuse en vue d’obtenir la suppression de mon blog, puis il m’en avait envoyé une copie pour s’assurer que je l’avais bien reçue et que j’allais la publier, comme j’avais prévenu que je le ferais systématiquement, ce que j’ai fait, et il a sauté de joie au plafond et immédiatement appelé son avocat pour RV en urgence, qu’il a obtenu pour le vendredi 4 juin 2010; or, dans son mail du 1er juin 2010 au service juridique d’OverBlog concernant cet article que j’ai consacré à sa dénonciation calomnieuse du 26 mai 2010 auprès du même service, que dit-il ? demande-t-il une suppression de ce contenu, censé lui causer d’énooOOOormes préjudices ? Pas du tout ! bien au contraire, il demande à OverBlog de le garder en ligne, vu qu’il a décidé de porter plainte et d’obtenir ce qu’il faut de dommages et intérêts…

- OverBlog étant averti d’un dépôt de plainte décide de supprimer l’article, le 16 juin 2010, sans que personne ne le lui ait demandé, et à moi non plus; réactions de DONNADIEU et LURAGHI quand ils s’en aperçoivent : fous furieux, ils viennent tous les deux m’engueuler dans les commentaires sur mon blog, ils m’accusent d’avoir fait disparaître la « preuve » de ma très haute culpabilité à l’endroit de ce pauvre Nemrod, me traitent de tout, me disent que je suis stupide, que de toute façon l’hébergeur est obligé de la conserver au moins trois ans, que la justice va lui ordonner de la communiquer, etc… et ils exigent qu’elle soit remise en ligne…

- par la suite, DONNADIEU va toujours s’attacher à me faire publier ou accepter dans les commentaires sur mon blog un maximum d’éléments dont il estime qu’il pourra ensuite s’en plaindre devant le juge, en s’abstenant de toute nouvelle forme de plainte auprès d’OverBlog ou de moi-même, car il ne tient pas du tout à les voir disparaître de mon blog avant qu’ils n’aient pu produire l’effet escompté, à savoir les dommages et intérêts les plus conséquents possibles qu’il veut voir tomber dans sa poche avec la disparition de mon blog, qu’il demande aussi au juge; parmi ces éléments, il y a sa plainte du 15 juin 2010 qu’il m’avait demandé d’afficher sur mon blog, ce que je n’ai jamais fait qu’à partir de sa propre publication de cette plainte sur le site yfrog, de telle façon qu’il pouvait à tout instant la faire disparaître de mon blog en supprimant sa publication initiale sur Yfrog s’il avait changé d’avis; mais il ne l’a jamais fait…

Ces comportements de DONNADIEU sont-ils normaux ? Que trahissent-ils ?

Le 18/09/2014 16:49, XXXXXXX a écrit :

Ici, vous pouvez l’admirer sur son trône :

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/04/18/2037710_posteur-a-la-une-nemrod34.html

Je n’ai rien à voir avec cet article, sinon qu’il avait commencé à se faire mousser auprès de posteurs influents proches de la bande LURAGHI après avoir débuté sa mission contre le Petit Coucou (premiers commentaires sur mon blog les 13 et 14 avril 2010).

Cordialement,

XXXXXX.

Le 18/09/2014 15:50, XXXXXXXXX a écrit :

Euh… si vous voulez des photos de la copine de Mr DONNADIEU (enfin, ex-copine, maintenant) et des décors sexy de leur chambre à coucher, je peux vous les envoyer, ils m’a tout mis dans ses commentaires sur mon blog, qu’en fait je n’ai jamais tous acceptés, autant pour préserver la vie privée de ce malade et de ses proches, que pour éviter de publier moi-même toutes ses injures et calomnies à l’encontre d’autres personnes, notamment mes commentateurs de blog.

J’ai eu droit aussi à quelques-uns de ses courriers à son avocat.

Et au jour le jour, son quotidien…

Je me suis demandé s’il ne finirait pas par m’envoyer aussi la sex tape, mais non, celle-là je ne l’ai jamais eue.

Enfin, voilà, quand il a déboulé sur mon blog, je ne savais absolument rien sur ce type que je n’avais jamais remarqué nulle part plus tôt. Maintenant je sais tout : son père décédé alors qu’il est encore bébé, sa mère qui vote Chirac parce qu’elle le trouve beau (aujourd’hui décédée elle aussi, d’un cancer fulgurant), son ex-femme, son fils, sa copine, etc… et bien sûr tous ses exploits, dont il adore se vanter…

Le 18/09/2014 14:21, XXXXXXXX a écrit :

Bonjour,

Vous ne répondez plus. Avez-vous compris ?

Aujourd’hui, le blog LURAGHI serait bloqué pour apologie du terrorisme, et tous les dégâts qu’il a provoqués depuis 2008 auraient été limités :

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-projet-de-loi-antiterroriste-adopte-a-l-Assemblee-nationale-2014-09-18-1208069

Un commentaire de Nemrod sur son blog en 2011, avant le jugement en référé du TGI de Béziers, rendu le 8 avril 2011 :

109692

NEMROD34 répond à 109685

Le 1 avril 2011 à 11:06 | Permalien

En plus excellente nouvelle au courrier !
D’après l’avocat c’est gagné! 22 000€ pour le NEM !
un bon vikend quoi …
Je repars en thailande dès que c’est encaissé, on va se faire une bringue d’enfer !

Bon comme je vais être absent, je signale pour certaines mononeurone qu’on est le 1er avril … ;-)

Pfffff… Un de ses potes « thaïlandais » est justement en train de s’expliquer les yeux dans les yeux avec 6 ou 7 types ultra remontés contre lui… et ma justice locale qui ne fait rien alors qu’elle a tout dans les mains depuis le début…

Ci-joint les copies de sa première plainte, qu’il m’avait communiquées dès le mois de juin 2010 en exigeant que je l’affiche sur mon blog – il l’affichait aussi ailleurs, une vraie manie chez lui, il demande systématiquement des copies de PV pour les afficher.

Dans celui-là, il évoque une conversation sur Le Post qui n’a jamais eu lieu. J’avais été bannie de ce site fin février 2010 et n’y étais donc plus au printemps 2010. Les seuls échanges que nous ayons eus en 2010 n’ont toujours eu pour seul support que mon blog, où il venait m’injurier et me menacer.

Les avocats que j’ai consultés à compter de juin 2010 ne s’en sont jamais inquiétés. Pour eux tous, dans le pire des cas, je serais interrogée par la police, et tout s’arrêterait après que j’aie pu m’expliquer. Mais je n’ai jamais interrogée une seule fois en quatre ans au sujet des plaintes et procédures de DONNADIEU. Durant tout ce temps, j’ai vu avancer le rouleau compresseur sans pouvoir jamais rien faire pour l’arrêter. Mes propres plaintes, notamment pour dénonciations calomnieuses, vont toutes au panier sans la moindre considération… et tous les délires et mensonges de LURAGHI & Co continuent à faire foi… Pire : depuis décembre 2011, la décision qu’ils ont obtenue à Montpellier sur la base de faux et quantité de mensonges m’est systématiquement opposée partout, autant pour bloquer ou rejeter mes propres plaintes et procédures, que pour appuyer de nouvelles plaintes à mon encontre et produire de nouvelles condamnations toutes injustifiées (cas des plaintes de Mme BRENTERCH).

J’ai affaire à une bande de petits malfrats agissant à mon encontre pour des intérêts qui les dépassent, ceux de BRENTERCH et d’autres associés, relevant du crime organisé.

Cordialement,

XXXXXX.

Le 18/09/2014 00:14, XXXXXXXX a écrit :

Les calomnies ont la vie dure…

Avez-vous compris, cette fois ?

Si vous voulez, je peux vous montrer des pièces.

DONNADIEU a commencé à m’accuser de l’accuser de pédophilie début juin 2010. Il en a fait une publicité monstrueuse sur de très nombreux sites en expliquant à chaque fois que c’était hyper grave, surtout qu’il était divorcé, que son fils demandait qu’il en ait la garde exclusive, et que si son ex-femme voyait ça, oh la la, et patati et patata… Une chance pour lui que son ex-femme – qui n’a jamais eu besoin que quiconque aille lui donne l’identité de NEMROD34, un pseudo qu’il utilisait déjà alors qu’ils étaient ensemble – ne soit jamais tombée sur tous ses délires publics… parce que ces accusations de pédophilie n’ont jamais existé que dans sa tête…

La vérité, les deux compères LURAGHI et DONNADIEU l’ont dite aussi à de multiples reprises sur divers sites : ils se marraient, ils se sont toujours bien marrés à m’attaquer et m’accuser mensongèrement de n’importe quoi.

DONNADIEU abuse du cannabis. Ses commentaires sur mon blog ont toujours été bien plus délirants le week-end qu’en semaine.

Les perspectives de se faire du fric sur mon dos l’ont toujours rendu euphorique.

L’analyse de ses commentaires sur mon blog, en quantité comme en qualité, le montre toujours en train de jubiler quand il voit ses projets de tentative d’escroquerie au jugement commencer à se concrétiser, et non, comme il l’a toujours prétendu, répondre à mes prétendues « attaques » à son encontre. Sa plus grosse crise date du mois de janvier 2011, alors qu’il venait d’obtenir une aide juridictionnelle pour attaquer en justice, et que pour ma part, je ne parlais plus du tout de ses harcèlements à mon encontre depuis plusieurs mois.

Cordialement,

XXXXX.

Le 17/09/2014 22:43, XXXXXXXXXX a écrit :

Je vous ai donné l’explication dans mon précédent message : c’est la tentative d’escroquerie au jugement.

DONNADIEU est arrivé sur mon blog au printemps 2010 à peu près comme un mercenaire en mission commandée pour LURAGHI et ses potes « déconnologues » (demandez aux responsables de Rue89 ou à Yann Guégan qui ils sont et ce qu’ils font sur le net, ils connaissent bien), qui ne parvenaient pas à obtenir la suppression de mon blog chez OverBlog aussi facilement que mes comptes sur Rue89 et Le Post, où ils m’avait toujours harcelée précédemment, depuis l’été 2008.

Il a toujours été prévu qu’il se fasse rémunérer pour ce travail par l’octroi de dommages et intérêts conséquents, les plus conséquents possibles. Tout comme son collègue LURAGHI qui rêve de rencontrer gloire et richesse en publiant sa version de ma « biographie », il cherche à se faire un nom sur le dos de ses victimes, mais aussi beaucoup de fric, le plus possible. Cibles : moi, bien sûr, mais aussi, tous les internautes qui me soutenaient, tous attaqués aussi violemment que moi les uns après les autres, OverBlog car ses responsables n’obéissaient pas au psychopathe LURAGHI, et mes proches, le psychopathe LURAGHI leur reprochant de ne pas me faire interner, tout comme à mon médecin-traitant, d’ailleurs – ils attaquent tout mon entourage…

Ces gens me harcelaient depuis 2008, avec pour objectif affiché de me faire totalement exclure du net, pour ne plus y lire nulle part ce qu’ils appellent mes « délires » à propos du harcèlement moral en entreprise. Ils avaient commencé à m’attaquer en raison de commentaires sur ce sujet sur le site Rue89. D’après eux, ce problème n’en serait pas un, et ceux qui prétendent que si seraient tous « déments ».

Sur les sites Rue89 et Le Post, ils ont toujours usé de la même méthode pour obtenir les bannissements de tous ceux qui les dérangeaient pour des raisons x, y, z, c’est-à-dire : harcèlement en meute jusqu’à ce que la cible commence à réagir, et là, appel à la modération pour demander la suppression du compte au motif des « injures » à leur encontre, ou d’une prétendue « agressivité » à leur encontre, bien évidemment toujours légères au regard de ce qu’ils avaient fait eux-mêmes auparavant… Cela marche relativement bien avec des modérateurs qui ne vont pas forcément vérifier toutes les prétentions des délateurs, les dénonciations qu’ils reçoivent n’étant de plus jamais portées à la connaissance des intéressés qui ne peuvent donc pas contredire ou démentir quoi que ce soit.

Ils ont tenté de recommencer la même chose sur OverBlog, et ont eu la surprise de constater qu’en tant qu’éditeur du blog, j’étais destinataire de tous les reports d’abus adressés aux responsables du blog, et pouvais donc en prendre connaissance, constater que leurs demandes de suppression de mon blog étaient calomnieuses, et les dénoncer comme telles. C’est là qu’ils sont allés chercher DONNADIEU à la rescousse, un type déjà connu sur le net comme harceleur, quasiment un professionnel du harcèlement sur le net.

Les dénonciations calomnieuses auprès de l’hébergeur ne produisant pas le moindre effet, ils se sont lancés dans de nouvelles dénonciations calomnieuses, cette fois auprès des autorités judiciaires, en s’efforçant de recréer les conditions nécessaires pour qu’elles aboutissent selon leurs desideratas, c’est-à-dire l’absence de contradiction ou de démentis de la part de la première cible, moi. C’est pour cette raison que j’ai toujours été écartée des procédures de DONNADIEU contre OverBlog – dès que j’ai la possibilité d’intervenir directement dans ce dossier, je démonte tout.

Par ailleurs, comme je vous l’ai déjà dit, c’est bien moi qui suis accusée d’avoir accusé DONNADIEU, LURAGHI & Co de pédophilie, mais c’est faux, cela fait partie de toutes leurs dénonciations calomnieuses à mon encontre, je n’ai jamais accusé aucun d’entre eux de pédophilie.

Ce qui est vrai, par contre, c’est que j’ai eu l’occasion d’évoquer le cas d’un pédophile dans mes écrits publics (il s’agit d’un ancien psychiatre qui a été condamné à plusieurs reprises pour ces faits), et que toute la clique LURAGHI, DONNADIEU & Co m’en a toujours fait le reproche. Ils ont même obtenu mon bannissement du site Le Post au motif que j’aurais soi-disant « diffamé » ce monsieur en y relayant des articles de presse le concernant. A priori, ils me sont tombés dessus à bras raccourcis à ce sujet parce qu’au moins l’un d’entre eux devait être un ami de ce pédophile. Mais la question du harcèlement moral en entreprise n’est pas moins sensible.

Cordialement,

XXXXX.

Le 17/09/2014 21:18, manhack a écrit :
Bonsoir,
Le 17 septembre 2014 20:15, XXXXXX a écrit :

 il m’a toujours écartée de toutes ses procédures contre OverBlog pour éviter d’être trop contredit sur les faits et de voir se retourner contre lui toutes ses accusations mensongères et ses montages… Quant on lui fait remarquer que c’est moi qu’il aurait dû assigner, il rétorque qu’il n’avait pas mon identité, mais il n’a jamais assigné OverBlog avant le 2 mars 2011, et il affichait mon identité en différents endroits de la toile depuis juin 2010… Il a même dû s’expliquer à ce sujet au commissariat de Béziers à la suite d’une de mes plaintes, le 12 juillet 2011, et a alors reconnu être bien l’auteur de textes injurieux et calomnieux que je lui reprochais et pour lesquels j’avais porté plainte au mois de janvier 2011. Or, dans ces textes, il révélait mon identité et mon adresse… qu’il connaissait bien, donc.

je n’ai jamais vraiment compris pourquoi ils avaient attaqués l’hébergeur plutôt que la personne avec qui ils étaient en conflit : comment l’expliquez-vous ?

par ailleurs, et si c’est bien vous qui aviez qualifié Nemrod et/ou Cyprien de pédophile (entre autres choses)…: pourquoi ?

bien cordialement, 
jean marc manach

 

Si cela ne suffit pas à provoquer des réactions honnêtes, j’étalerai à la vue du public d’autres de nos échanges de mails.



Pascal Edouard Cyprien Luraghi de Puy-l’Evêque et Jean-Marc Donnadieu de Béziers : deux prédateurs

Ceux qui les lisent régulièrement le savent depuis longtemps.

Ils viennent encore de le rappeler dans des écrits publics l’un et l’autre, le premier dans son billet de blog du 22 février 2019, où il dit bien « dévorer » ceux qu’il estime nés avec une cuillère en argent dans la bouche, les « bourgeois » dont je ferais partie, tout comme les journalistes qui soi-disant le « méprisent » parce qu’il serait différent, « bourgeois » que par ailleurs il a toujours dit haïr et attaquer depuis sa plus tendre enfance, et le second dans un message d’hier sur sa page Facebook, message d’ailleurs devenu répétitif ces derniers mois : il mange les oiseaux, particulièrement les coucous, comme il se plaisait déjà à le répéter dans ses commentaires sur mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog en 2010, 2011, 2012 et 2013 – il n’a en fait pas cessé de me répéter qu’il allait me faire « manger » ou me tuer.

Puisque l’un et l’autre ont toujours mensongèrement prétendu ne pas se connaître avant d’être soi-disant devenus l’un et l’autre de mes « victimes » (pervers narcissiques l’un et l’autre, ils inversent sciemment toutes les situations), je recolle ci-dessous une copie de mon article du 26 mai 2010 par lequel j’avais publié le message de menaces qu’il venait de m’adresser alors que j’avais prévenu mes lecteurs que je rendrais systématiquement publiques toutes les exactions de ce type :

 

2010-05-26 De quoi se mêle Jean-Marc Donnadieu  - Un petit coucou

 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Il convient d’y relever que dans le texte de dénonciation – calomnieuse – qu’il me dit avoir envoyé à mon hébergeur de blog, il écrit par deux fois, non pas qu’il aurait découvert mon existence en allant quotidiennement sur Le Post, mais que je passerais mon temps à poster sur ce site et ailleurs des liens menant vers mon blog, et qu’il passerait son temps à les signaler à la modération du Post et ailleurs pour en obtenir la suppression, tout comme il entend aussi voir supprimer mon blog après sa dénonciation calomnieuse à mon hébergeur de blog, comme il l’expliquera lui-même en fin d’année 2011 dans un long texte publié alors sur son propre site.

De fait, je pourrai vérifier par la suite qu’il m’a bien dénoncée aussi sur d’autres sites afin d’y obtenir la suppression de mes commentaires. Il surveille donc l’intégralité de mes productions et traque absolument partout tout commentaire contenant un lien menant vers mon blog afin d’exiger sa suppression, son but étant de réduire au maximum ma visibilité sur Internet en attendant que mon blog soit supprimé.

En vérité, il a été recruté à cet effet par Pascal Edouard Cyprien Luraghi qui a aussi convaincu au moins un autre internaute de faire le même travail et de me harceler de même sur mon blog. Il s’agit de Joël Cooche, qui lui cessera assez rapidement ce petit jeu, après s’être rendu compte avoir été manipulé, et pour quelle entreprise, comme il reviendra en témoigner de lui-même sur mon blog à plusieurs reprises, par exemple dans les commentaires sur cet article du 2 juin 2010 (commentaires N°6 et N°7) :

 

2010-06-02 A tous ceux qui s'obstinent à m'injurier, me diffamer, me calomnier - Un petit coucou

 

Je rappelle que le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi et ses complices les plus indéfectibles me pirataient depuis mes premières interventions anonymes sur le site Rue89 en 2008, et que cela a toujours continué en dépit de plaintes étayées de nombreux éléments de preuve à cet égard, dont le pièce suivante, contenant des échanges de courriers électroniques entre une douzaine de mes harceleurs, parmi lesquels le susdénommé Pascal Edouard Cyprien Luraghi, son épouse Annie et leur complice Jean-Marc Donnadieu de Béziers (Nemrod), devenu hyperactif à compter du printemps 2010 dans la perspective de se faire de l’argent avec les escroqueries au jugement projetées par ses commanditaires dès 2009 :

 

Pirates
 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte.

 



22 février 2019 : Pascal Edouard Cyprien Luraghi pète un câble…

26 février 2019 : c’est au tour de son complice Jean-Marc Donnadieu de Béziers de péter les plombs…

 

22 février 2019 : Pascal Edouard Cyprien Luraghi pète un câble... dans AC ! Brest
Jean-marc Donnadieu a partagé une publication.
13 h ·

Il y a de ces cons qui sont cons quand même!
Un coucou ça peut juste sauter d’un arbre à l’autre, ça n’a pas appris à voler puisque c’est abandonné par les parents, qui sont de telles de telles feignasses qu’ils n’élèvent même pas leur enfants, et ce qui devait arriver arriva …

https://www.facebook.com/Jkava275Blenheim/videos/1024981944338958/

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo