Ligue du LOL : Jean-Marc Manach provoque la colère des victimes et le dégoût des abonnés d’ASI

Eh bien voilà, nous en sommes toutes au même point, moi non plus je ne décolère pas.

A lire ou à relire :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/02/26/ligue-du-lol-et-autres-jean-marc-manach-darret-sur-images-aime-beaucoup-trop-les-cyberharceleurs/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/02/27/ligue-du-lol-et-autres-jean-marc-manach-defend-lindefendable/

Me refusant catégoriquement à verser un centime à ASI pour la raison que j’ai indiquée il y a deux jours, je ne peux voir l’émission du 22 février 2019 qui est réservée aux abonnés de ce site, mais ai néanmoins accès aux commentaires de ceux qui l’ont vue, dont je me permets de recopier ci-dessous les trois préférés de ceux qui ont voté.

Ayant lu aussi les insanités qui ont été dites sur la personnalité de Florence Porcel pour justifier les harcèlements ou « blagues » dont elle a été victime, je rappelle qu’elle est vulgarisatrice scientifique. Femme et scientifique… Au XXIème siècle, ça ne passe toujours pas…

Quant à moi, étant femme et ingénieur, je ne vous dis pas toutes les violences que je dois subir sans broncher, y compris de la part des magistrats censés les faire cesser…

 

https://www.arretsurimages.net/discussions/on-ne-peut-pas-reduire-la-ligue-du-lol-a-du-harcelement

Commentaires préférés des abonnés

 

Approuvé 84 fois

 

J’avais des craintes, je n’ai pas été déçue : après visionnage c’était encore pire que ce que je pensais (cf mon premier message).

Je suis absolument écoeurée et scandalisée, tout comme mon compagnon, de ce qui s’est dit dans cette émission. Si Florence Porcel avait été en plateau elle aurait peut-être eu davantage l’occasion de remettre à leur place ces deux tristes sires, ce que Daniel fait mais trop irrégulièrement à notre goût (dépassé par l’auto-référencement peut-être ?).

Ou comment deux hommes, persuadés d’être des Caliméros (« on nous traitait de Pakistanais ! ») en viennent à qualifier de « contre-culture » « post-situationniste » (je n’invente rien, et pourtant on pourrait en rire et en pleurer) l’expression la plus crasse et la plus surannée du patriarcat.

M. Manach est pathétique dans son embourbement (c’était un tout petit milieu d’avant-garde, mais en même temps il n’a jamais vu passer de harcèlement sur Twitter, ni entendu parler de celui que vivait depuis des années une personne avec laquelle il travaillait, alors même qu’il copinait avec les coupables) mais M. Djoumi n’est pas mal non plus dans le genre, à trouver drôle que des petites filles se passent les bras au cutter ou à prétendre que demander à une personne de montrer ses seins dès qu’elle ose annoncer son genre n’est pas misogyne. Au passage, Demouy n’était pas « vendue comme désirable et idiote », elle était simplement vendue comme désirable, et c’est votre machisme insupportable qui associe attirance sexuelle et bêtise.

Vraiment je suis révoltée, et en même temps si peu surprise (et c’est triste) : évidemment que ce système de domination masculine décalqué de l’AFK sur internet a pu perdurer tranquillement et aboutir au harcèlement de femmes et de minorités les mecs, vous étiez là et vous étiez d’accord ! Et vous avez participé ! En plus, vous venez, avec quand même un peu de gêne, tenter de vous en justifier, de vous dédouaner. Vous n’arrivez pas à accepter que cela s’appelle du harcèlement, aujourd’hui comme hier, alors vous vous épuisez en circonvolutions pour faire en sorte que votre égo n’en sorte pas trop cabossé. Lamentable.

Tout mon soutien et toute mon admiration à Florence Porcel qui a supporté tout ça d’un bout à l’autre de l’émission alors que j’ai dû faire des pauses pour tout écouter.

Cela aura au moins eu le mérite de faire tomber des masques qui, après tout, n’étaient pas très efficaces.

 

 

Ayant décliné une invitation de Daniel, je ne veux pas accabler ceux que j’ai regardé transpirer (hors Florence Porcel, parfaite).

MAIS…

Le nombre d’omissions – volontaires ou pas – pose question, quand on a subi les attaques de ces mecs (entre autres agressions sur le web), pendant des mois ou des années.

Rien sur la dimension antisémite omniprésente chez certains membres, je peux en parler et des témoignages parus dans des articles consacrés à ces minables le démontrent et conduiront, je l’espère, à des sanctions réelles.

Rien sur la pauvreté de la défense de ceux qui expliquent qu’ils n’ont pas harcelé eux-mêmes, mais reconnaissent qu’ils ont laissé faire leurs « copains », sans prévenir leurs cibles qu’ils connaissaient, qu’ils croisaient et avec qui ils échangeaient (je parle pour moi). C’est inexplicable et je l’ai dit vigoureusement aux intéressés.

Rien sur les excuses publiques lamentables qu’ils ont pondu les uns après les autres en un ensemble touchant.

Rien sur la stratégie collective de dénigrement et de harcèlement de tous ceux – femmes d’abord mais aussi hommes plus âgés qu’eux – qui travaillaient dans des médias et osaient – ces vieux cons – parler du Web, à l’époque, stratégie gagnante depuis dix ans – et jusqu’à il y a 15 jours – quand on voit jusqu’où étaient parvenus nos bons amis loleurs (rédactions, mairie de Paris, agences de comm. etc.)

Ici je vais prendre un cas précis évoqué dans l’émission. 

Le passage sur le faux compte Twitter de Vanessa Demouy qui ne choque pas beaucoup J.-M. Manach.

D’abord on comprend bien que pour Doucet, c’est forcément une pauvre fille qui ne peut pas aimer la littérature ou la philo puisqu’elle joue dans un sit-com.

D’où ce faux compte, forcément identifiable, puisque Demouy, la vraie est forcément un peu idiote.

Je fais partie de ceux – débiles évidemment – qui ont évoqué son compte Twitter à l’époque, car je ne voyais pas pourquoi Vanessa Demouy, forcément écervelée, n’aurait pas pu parler philo.

Que croyez vous qu’il arriva ? 

Eh bien, un autre membre de la ligue du LOL consacra un article dans Libération à ceux qui avaient été piégés par le génial fake.

Donc Doucet invente un fake. Il piège quelques mauvais journalistes (j’en suis). Et l’un de ses copains – un tr§s bon journaliste, lui – membre de la ligue – A. Hervaud – pisse de la copie, à peu de frais, sur ces abrutis de journalistes qui se sont fait piéger. 
Comment nommer cela ?

Quand j’entends Manach comparer cette fumisterie pathétique aux Yes Men, je ne vous cache pas que mon poil dru se hérisse.

Rien sur ceux l’aveuglement possible et passablement problématique  de ceux qui les ont recrutés et promus.

J’ai dit –  en privé et très violemment – ce que j’avais à dire à tous ceux dont j’ai découvert – il y a 15 jours donc – qu’ils se planquaient derrière des comptes anonymes parmi ceux qui m’ont pourri ces années-là. Je ne vous cache pas que je ne décolère pas et que je ne leur souhaite pas de me croiser par hasard.
Mais franchement j’espérais mieux d’@si dans sa tentative de compréhension des activités d’une bande de salauds qui ont fait souffrir – à des degrés divers – ou réellement harcelé des femmes et des hommes qui n’avaient rien demandé.

guy birenbaum

 

Approuvé 31 fois

 

L’humour à la française : supérieur, toujours se moquer des personnes, de leur physique, de leur intellect… au lieu de s’en prendre à un trait de personnalité ou de situation.

Mr Manach avait l’air très nerveux sur le plateau, un brin de remord peut-être ?

Si vous vouliez « expérimenter » comme vous dites, vous n’aviez qu’à traverser la Manche et trouver un humour au combien plus subtil et efficace. Car appeler ce soit-disant « humour » de la contre-culture, de la culture Pop, de l’underground mais qu’est-ce qu’il faut pas entendre ! et comparer David Doucet aux Yes Men, non mais on rêve !

Intéressante intervention de Juliette sur la dimension « hors-sol » qui résume bien la situation, mais je rajouterais une « hors-sol élitiste ». Car après avoir écouter cette émission me vient un sentiment d’écoeurement. Loin de comprendre la dimension perverse de leurs actes, ils n’ont au contraire de cesse de les justifier sous couvert d’ »avant-gardisme du net »,  ou encore entendu chez Sonia Devillers sur France Inter « ces mecs sont des génies » !

Mais attention il faut remettre tout ça dans son contexte, les années 2000 c’est l’équivalent de la découverte de l’Amérique ! Ces « Christophe Collomb » ont le droit de massacrer ceux qui sont sur leur passage juste parce qu’ils étaient des petits génies en train d’expérimenter une forme d’humour vieille comme le monde ? Et à 40 ans on trouve ça encore drôle car on voudrait pas passer pour des ringards non plus ! Emission consternante de vacuité !

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo