Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marc Donnadieu : voilà venu le temps des convocations en justice

Péter les plombs avec des fonctionnaires qui ne font que leur travail le plus correctement possible, ce n’est pas bien malin ni très recommandé…

Pour Jean-Luc Mélenchon, la convocation en justice subséquente était attendue depuis les perquisitions mouvementées d’octobre dernier.

Mais pour Jean-Marc Donnadieu, le problème est tout récent.

Manifestement, il aura voulu à tout prix faire la démonstration que mes prédictions du début de l’année étaient tout à fait sérieuses et fiables.

En effet, il vient de réitérer publiquement sur sa page Facebook des menaces pour lesquelles il a reçu par courrier recommandé un premier avertissement en date du 21 février 2019 :

 

Jean-marc Donnadieu

Je vais répondre et demander la plainte contre moi, parce que c’est un recommandé remis en :mains propres quand même.
Quand on a une connasse au téléphone qui ne vous laisse pas parler alors que je lui demande poliment de me laisser parler, qui vous dit « les trucs qu’ils nous ont mis là … », « il ne faut pas croire ce que disent les journaux », « on s’en fout des heures que vous faites », « c’est pas possible d’être aussi borné » moi je m’énerve et je lui dis d’aller se faire enculer, et en hurlant …
Alors que je demandai pourquoi alors qu’une hausse de la prime d’activité est annoncée, pourquoi moi elle se réduit et que je perd de l’argent par rapport au mois d’avant …
Donc je le redis qu’elle aille se faire enculer avec du papier verre, du fil barbelé, et du piment!

Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marc Donnadieu : voilà venu le temps des convocations en justice dans AC ! Brest 52920348_2249985895290033_8442611716189061120_o

Commentaires
  • Jean-marc Donnadieu
    Jean-marc Donnadieu En plus c’est faux parce que j’ai fait les calculs pendant qu’on parlé et j’ai dis « c’est vrai vous avez raison c’est bien le bon montant », conversation enregistrée je vais lui mettre le sum à cette connasse…

 

 

https://www.lepoint.fr/politique/pour-jean-luc-melenchon-le-gouvernement-veut-lui-pourrir-la-vie-02-03-2019-2297587_20.php

Pour Jean-Luc Mélenchon, le gouvernement veut lui « pourrir la vie »

 

Le leader de La France insoumise dénonce sa convocation en justice après les accrochages qui avaient émaillé la perquisition de son domicile et du siège du parti.

 

Source AFP

Modifié le 03/03/2019 à 08:07 – Publié le 02/03/2019 à 19:27 | Le Point.fr
Jean-Luc Melenchon denonce un "abus de pouvoir" de la part du gouvernement apres sa convocation en justice.
Jean-Luc Mélenchon dénonce un « abus de pouvoir » de la part du gouvernement après sa convocation en justice.© FREDERICK FLORIN / AFP

Jean-Luc Mélenchon n’a pas franchement apprécié d’être convoqué par la justice quelques mois après des perquisitions mouvementées en octobre dernier. Il qualifié samedi « d’abus de pouvoir » d’un régime « autoritaire qui a décidé de [lui] pourrir la vie » avec cette convocation. Le parquet de Bobigny a annoncé vendredi soir avoir convoqué le chef de file de la France insoumise (LFI) ainsi que plusieurs cadres de son parti, dans le cadre de l’enquête ouverte pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Ces investigations portent sur les accrochages qui ont émaillé les perquisitions visant son domicile et le siège de LFI en octobre 2018.

« Ça va être comme ça jusqu’au moment où ils me mettront en prison, ou bien ils décideront que je suis inéligible. Ils font ça dans tous les pays, alors pourquoi pas ici ?Macron est une sorte de pointe avancée des trouvailles autoritaristes des libéraux », a déclaré le député de Marseille, convoqué la semaine prochaine. « Tout ça n’a rien à voir avec la justice. C’est un abus de pouvoir, ça fait partie des mesures autoritaires d’un régime qui est lui-même autoritaire et a décidé de me pourrir la vie en me convoquant à intervalles réguliers sous un prétexte ou un autre », a-t-il dénoncé en marge d’une avant-première à Marseille de J’veux du soleil !, le documentaire de son collègue LFI de l’Assemblée François Ruffin.

« Ça va être à répétition, chaque fois qu’on va s’approcher d’une élection. Chaque semaine, il y a quelque chose. La semaine dernière, j’étais un antisémite ; cette semaine, un repris de justice ; la semaine prochaine, il y aura autre chose. » Avant la projection, l’ancien membre du PS est brièvement revenu sur la mobilisation des Gilets jaunes, estimant la réaction du gouvernement digne d’une « dictature ». « Seize semaines d’insurrection dans un pays avancé, c’est un fait absolument et radicalement nouveau », a salué Jean-Luc Mélenchon, s’attendant à « un très gros événement » le 16 mars, date citée par de nombreux Gilets jaunes pour intensifier leur mouvement.

Lire aussi Perquisitions LFI : Mélenchon convoqué par la justice

Lire aussi Coignard - Le naufrage de Jean-Luc Mélenchon

Sur le même sujet

Perquisitions LFI : Mélenchon convoqué par la justice
Coignard – Le naufrage de Jean-Luc Mélenchon
Européennes : les « holovans » des Insoumis recalés par plusieurs villes
Coignard – L’art du mensonge en politique, de Marine Le Pen à Mélenchon

myad dans Attentats



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo