Affaire Patricia Bouchon : l’assassin sur Twitter avant le verdict

C’est bien lui le chef, celui qui a commandité l’assassinat.

Il est en train de narguer tout le monde, là :

 

https://twitter.com/CyprienLuraghi

 

    1. Cyprien Luraghi a retweeté

      La nuit chauve souris

      D2qHOrZWwAAvx9t dans Calomnie
      0 réponse 2 Retweets 3 j’aime

CC Pierre-Auclerc Galland

D2prm0UWoAApjuW dans Crime
0 réponse 0 Retweet 5 j’aime

 

 

Il s’est inscrit sur Twitter précisément le 14 février de cette année, juste avant le procès, et offre là avec plaisir à tous ses complices « déconnologues » une image de la nuit noire du 14 février 2011 à 4h30, au-dessus de celle d’un chemin semblable à celui où furent retrouvés des effets et taches de sang de la victime.

Sur la première, a été ajouté le dessin d’une chauve-souris évoquant aussi un vampire ou son « Pieu Draculanal 41″ ou « draculail halal », celui qui a servi le 14 février 2011 et était annoncé dès le 11 février 2011 avec cette image :

 

Pour de Rire

 

Et ces menaces adressées à tous mes « alliés » par la même publication du 11 février 2011 :

 

« Pour l’heure, je n’ai fourni que leurs deux noms, mais rien ne m’empêchera de nommer leurs rares alliés si l’envie m’en prenait : eux aussi ont été tracés et nous pouvons dire qui ils sont, où ils vivent et comment ils vivent. Et c’est édifiant : ils sont tout ce qu’ils nous reprochent. Des cas sociaux d’abord, et des ratés absolus. Des vies de merde. »

 

Il n’avait pas « fourni » à son public que mon nom et toutes mes coordonnées, il calomniait tous mes proches et moi-même et nous menaçait de mort depuis le mois de juin 2010.

Et tous ceux qui intervenaient pour tenter de le modérer ou de le contredire à notre sujet étaient comme nous « tracés », c’est-à-dire très rapidement identifiés à l’aide de piratages informatiques, puis étudiés dans l’intimité de leurs vies privées à l’aide d’écoutes illégales : écoutes téléphoniques, mais aussi des domiciles, tous sonorisés.

Ainsi savait-il tout de Patricia Bouchon et de son mari.

Il la haïssait pour tout ce qu’elle était : sportive, battante, très croyante, certainement droite, perfectionniste, et aussi atteinte de TOC, obsédée par la propreté, l’hygiène.

Comme ses trois autres « folles », celles contre lesquelles il se déchaînait avec toute sa bande depuis le début de l’année, elle en était à peu près en tous points l’exact opposé.

Laurent Dejean a été condamné hier à 20 ans de réclusion criminelle pour son meurtre.

Son avocat a aussitôt annoncé qu’il allait faire appel.

Un second procès sera donc organisé.

Il reste à espérer pour tout le monde que le dossier de l’accusation comportera alors des preuves indiscutables.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo