Des Russes et des Américains sur Satanistique

Depuis quelques jours, je vois revenir en masse des lecteurs russes et américains sur Satanistique.

Curieusement, au moins les premiers s’intéressent beaucoup au casino en ligne que constituait le blog Luraghi en 2016, lorsque l’ensemble des « déconnologues » rassemblés autour de ce malade mental travaillait à réunir les sommes d’argent nécessaires à sa procédure parisienne à mon encontre.

Aujourd’hui, c’est son complice Jean-Marc Donnadieu de Béziers qui selon ses dires (il veut à son tour se lancer dans une procédure à mon encontre) a besoin d’argent pour payer son avocat biterrois Philippe Desruelles, lequel ne pourra plus être rémunéré par l’Etat comme il l’a toujours été pour ses escroqueries au jugement contre OVERBLOG, puisque la situation matérielle de son client a depuis lors changé de telle manière qu’il ne peut plus bénéficier de l’aide juridictionnelle totale, même sur la base de fausses déclarations similaires à celles qu’il avait dû faire à plusieurs reprises pour toutes ses procédures contre OVERBLOG, les faits répréhensibles dont il se plaignait étant imaginaires. En effet, il est devenu propriétaire.

Or, il s’agit toujours d’un pirate informatique bénéficiant de complicités parmi ses homologues russes.

Les cybercriminels de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qui se revendiquent « déconnologues » (une forme de Ligue du LOL extrêmement violente) et dont Jean-Marc Donnadieu fait toujours partie, pourraient donc bien, derechef, avoir recours à quelques compétences russes particulières pour réunir les sommes d’argent nécessaires aux nouvelles procédures envisagées.

 

21 avr. 2019 11:00 – 22 avr. 2019 10:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
80
Pages vues hier
228
Pages vues le mois dernier
7 383
Historique global des pages vues
362 413
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

Russie

58

France

46

États-Unis

35

Royaume-Uni

17

Pays-Bas

12

Allemagne

11

région indéterminée

10

Moldavie

8

Autriche

6

Suisse

6

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

149 (61%)

Firefox

64 (26%)

Safari

17 (7%)

Internet Explorer

5 (2%)

Mwendo

2 (<1%)

Thunderbird

2 (<1%)

GSA

1 (<1%)

Mobile Safari

1 (<1%)

SamsungBrowser

1 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

208 (85%)

Macintosh

15 (6%)

Android

6 (2%)

iPhone

5 (2%)

Linux

4 (1%)

iPod touch

2 (<1%)

compatible

1 (<1%)

iPad

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

15 avr. 2019 11:00 – 22 avr. 2019 10:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
82
Pages vues hier
228
Pages vues le mois dernier
7 385
Historique global des pages vues
362 415
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

États-Unis

333

France

314

Russie

270

Royaume-Uni

114

région indéterminée

105

Allemagne

88

Autriche

87

Pays-Bas

80

Équateur

49

Moldavie

39

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

1134 (59%)

Firefox

481 (25%)

Safari

173 (9%)

Internet Explorer

95 (4%)

Thunderbird

9 (<1%)

GSA

7 (<1%)

Mwendo

6 (<1%)

SamsungBrowser

3 (<1%)

BingPreview

1 (<1%)

Mobile

1 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

1523 (79%)

Macintosh

236 (12%)

Android

61 (3%)

iPhone

33 (1%)

Linux

28 (1%)

Unix

7 (<1%)

compatible

7 (<1%)

iPad

7 (<1%)

Unknown

6 (<1%)

iPod touch

2 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

24 mars 2019 – 22 avr. 2019

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
82
Pages vues hier
228
Pages vues le mois dernier
7 385
Historique global des pages vues
362 415
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

1681

États-Unis

1435

région indéterminée

494

Russie

493

Allemagne

435

Pays-Bas

349

Royaume-Uni

323

Autriche

269

Ukraine

179

Moldavie

130

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

4039 (54%)

Firefox

1836 (24%)

Safari

700 (9%)

Internet Explorer

515 (6%)

Opera

139 (1%)

SamsungBrowser

69 (<1%)

GSA

23 (<1%)

Mwendo

18 (<1%)

Thunderbird

17 (<1%)

Mobile Safari

7 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

5511 (74%)

Macintosh

887 (12%)

Android

387 (5%)

Linux

238 (3%)

iPhone

193 (2%)

Unix

44 (<1%)

iPad

44 (<1%)

compatible

40 (<1%)

Unknown

18 (<1%)

Android 8.1.0

8 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

mai 2010 – avril 2019

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
83
Pages vues hier
228
Pages vues le mois dernier
7 386
Historique global des pages vues
362 416
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Sources du trafic

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

147515

Russie

58636

Royaume-Uni

27938

États-Unis

27683

Ukraine

12271

Allemagne

9794

Turquie

4180

Canada

2839

région indéterminée

2359

Irlande

2330

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Firefox

123029 (34%)

Chrome

121293 (33%)

Internet Explorer

83792 (23%)

Safari

23471 (6%)

SamsungBrowser

3225 (<1%)

Opera

1531 (<1%)

Mobile Safari

1294 (<1%)

GSA

1289 (<1%)

PhantomJS

406 (<1%)

BingPreview

383 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

242417 (67%)

Macintosh

43057 (11%)

Linux

24225 (6%)

Android

17324 (4%)

Unix

15670 (4%)

iPhone

13155 (3%)

iPad

4064 (1%)

Other Unix

531 (<1%)

Unknown

489 (<1%)

compatible

349 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 



Plus de 200 morts au Sri Lanka dans des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels

Je n’aime pas dire que j’avais bien dit, surtout quand il s’agit de ce genre de choses.

Mais bon, la saison des attentats a bien repris…

Merci qui ?

Il m’a visitée deux fois aujourd’hui, il attendait sans doute ma réaction.

La voilà, donc.

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/21/sri-lanka-au-moins-42-morts-apres-six-explosions-dans-des-hotels-et-des-eglises_5453133_3210.html

Attentats au Sri Lanka : des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels de luxe font au moins 207 morts

 

Ces explosions, qui visaient des lieux fréquentés par des catholiques pour Pâques et des étrangers, ont aussi fait plus de 450 blessés. Elles n’ont pas été revendiquées. Un couvre-feu a été décrété sur l’île pour une durée indéterminée.

Le Monde avec AFP, AP et Reuters Publié aujourd’hui à 07h52, mis à jour à 16h59

Temps de Lecture 3 min.

 

Ce qu’il reste de l’église catholique de Saint-Sébastien de Negombo.
Ce qu’il reste de l’église catholique de Saint-Sébastien de Negombo. Chamila Karunarathne / AP

 

Au moins 207 personnes ont été tuées et plus de 450 ont été blessées, dimanche 21 avril au Sri Lanka, dans une série d’attentats contre trois hôtels de luxe et trois églises, alors que les fidèles assistaient à la messe de Pâques, selon les autorités locales. Le bilan, communiqué par différentes sources policières, est provisoire et devrait encore évoluer dans la journée, car on dénombre des dizaines de blessés dans un état critique dans tous les lieux attaqués.

Une première série d’attentats a eu lieu, presque simultanément, dans la matinée :

  • Au moins 64 personnes ont été tuées dans la capitale Colombo, où trois hôtels – le Cinnamon Grand, le Shangri-La, et le Kingsbury – ainsi que l’église catholique de Saint-Antoine, où avait lieu une messe, ont été attaqués et en partie détruits. Parmi les victimes figurent au moins 35 étrangers, dont des ressortissants indiens, turcs, portugais, britanniques, américains, néerlandais et chinois.
  • Au moins 67 personnes ont été tuées dans l’église catholique de Saint-Sébastien de Negombo, une ville à majorité catholique au nord de Colombo.
  • Au moins 25 personnes ont été tuées dans l’église évangélique Zion de la ville de Batticaloa, dans l’est de l’île.

Quelques heures plus tard, deux autres explosions ont eu lieu, portant le total à huit :

  • Au moins deux personnes ont été tuées dans une maison d’hôtes de Dehiwala, en banlieue du sud de Colombo.
  • Trois policiers ont été tués alors par un kamikaze qui s’est fait exploser alors qu’ils fouillaient un bâtiment à Dematagoda, une banlieue du nord de Colombo.

Les autorités n’ont pas encore précisé le mode opératoire des attentats. Des témoins ont toutefois fait état de l’implication d’au moins deux kamikazes, dont un qui aurait enclenché sa bombe dans la file de clients d’un buffet de Pâques dans le restaurant de l’hôtel Cinnamon Grand. « Il est allé au début de la queue et s’est fait sauter », a raconté à l’Agence France-Presse un employé.

Le gouvernement a annoncé l’arrestation de sept personnes. Aucune revendication n’a encore été faite pour ces attaques terroristes, une vague de violence que l’île n’avait pas connue depuis la fin de la guerre civile, il y a une décennie.

Lire aussi Attentats au Sri Lanka : les images des églises et des hôtels attaqués
L’intérieur de l’église Saint-Antoine de Colombo après l’explosion.
L’intérieur de l’église Saint-Antoine de Colombo après l’explosion. ISHARA S. KODIKARA / AFP

 

Couvre-feu et réseaux sociaux bloqués

Un couvre-feu a été décrété sur l’ensemble de l’île pour une durée indéterminée. Celui-ci ne concernera pas les touristes, qui pourront se rendre à l’aéroport en présentant leur billet. Le ministère français des affaires étrangères a ouvert une cellule de crise, joignable au 01-43-17-51-00, et n’a pas dit si des Français figuraient parmi les victimes.

Le gouvernement sri-lankais a pris la décision de bloquer l’accès à tous les réseaux sociaux, dont Facebook, WhatsApp et Viber, pour empêcher la diffusion de « fausses informations ». Le « safety check » de Facebook, aussi appelé « bouton d’absence de danger », avait été préalablement activé. Ce dispositif, que l’entreprise déclenche au cas par cas, permet à ses utilisateurs de prévenir leurs amis en un clic qu’ils sont « en sécurité ».

Le président sri-lankais Maithripala Sirisena a ordonné le déploiement de l’armée dans les points sensibles de la capitale et la mise en place d’une unité spéciale de la police et l’armée pour enquêter sur les attentats.

Après sa traditionnelle bénédiction pascale urbi et orbi au Vatican, le pape François a exprimé sa « tristesse » et sa « proximité affectueuse à la communauté chrétienne ».

Attentats au Sri Lanka : les réactions internationales en ce jour de « Pâques endeuillé »
L’étage de l’hôtel Shangri-La après l’explosion qui l’a détruit.
L’étage de l’hôtel Shangri-La après l’explosion qui l’a détruit. Eranga Jayawardena / AP

 

« Les minorités religieuses régulièrement victimes d’attaques »

Le Sri Lanka connaissait un calme relatif depuis la sanglante guerre civile avec les séparatistes tamouls. Mais les tensions interreligieuses restaient fortes sur une île où, selon le recensement de 2012, 70 % des 22 millions d’habitants sont bouddhistes, 12,6 % sont hindouistes, 9,7 % sont musulmans et 7,6 % sont chrétiens. L’an dernier, des heurts entre la communauté bouddhiste cinghalaise et la minorité musulmane ont abouti à l’instauration d’un état d’urgence.

« Les minorités religieuses, à savoir les chrétiens et musulmans, sont régulièrement victimes d’attaques. Les bouddhistes extrémistes leur reprochent de convertir leurs fidèles », a dit au Monde Ruki Fernando, un militant des droits de l’homme :

« Entre février et avril, de nombreux incidents ont été signalés, sans comparaison avec les attentats de ce matin. Des messes ont été perturbées, des pierres ont été lancées contre des églises. Des plaintes ont été déposées et, à plusieurs reprises, la police avait refusé de les enregistrer. Les attaques ciblaient toutefois en majorité les chrétiens non catholiques ; or, les églises frappées par les attentats de ce matin étaient en majorité catholiques. »

 

Satanistique.blogspot.fr

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
21 Apr 13:07:28 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
Plus de 200 morts au Sri Lanka dans des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels dans AC ! Brest es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
21 Apr 11:17:12 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Attentats Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
20 Apr 18:59:30 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Calomnie Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
20 Apr 17:10:26 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Corruption Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
20 Apr 12:14:44 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Crime Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
19 Apr 17:00:28 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Folie Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
19 Apr 04:41:45 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans LCR - NPA Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
18 Apr 09:13:45 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Le Post Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 12:44:51 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Luraghi Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 09:48:15 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans NEMROD34 Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 09:47:42 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Pédophilie Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 04:42:12 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Perversité Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
16 Apr 15:11:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Politique Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 16:58:55 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Rue89 Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 16:57:18 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Sceptiques du Québec Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 13:24:09 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
fr dans Ufoscepticisme Lieuran-lès-béziers,
Languedoc-Roussillon,
France / fr-fr
Free Sas (78.220.74.62)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 05:02:19 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
14 Apr 18:22:09 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
14 Apr 11:31:12 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
13 Apr 04:59:46 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
12 Apr 04:43:35 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
11 Apr 09:04:21 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
11 Apr 04:40:39 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 15:23:50 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 10:30:43 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 10:07:55 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 04:49:02 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
9 Apr 14:00:01 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

9 Apr 13:59:20 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
9 Apr 09:13:19 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 12:25:21 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 10:58:55 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 08:59:49 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 05:04:05 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
7 Apr 19:06:01 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

7 Apr 19:05:51 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
7 Apr 19:03:22 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
7 Apr 10:17:44 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
6 Apr 18:02:39 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

6 Apr 18:02:20 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
6 Apr 17:22:58 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
6 Apr 08:58:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 18:06:54 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 18:06:27 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 16:54:17 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 09:23:17 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:18:28 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:17:52 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:16:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
5 Apr 09:15:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:15:31 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 04:48:21 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 15:33:37 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 10:01:18 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 08:59:20 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 04:45:22 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)

 



Abdelkader Merah condamné à 30 ans de réclusion criminelle

 

 

C’était attendu, c’est fait.

Son avocat a annoncé dans la foulée qu’il allait se pourvoir en cassation.

Il dit aussi avoir découvert à l’occasion de ce procès la « violence » des réseaux sociaux.

Ce n’est sûrement pas la même que celle que je subis sans discontinuer depuis plus de dix ans de la part du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, lequel est à l’origine de tous les attentats terroristes commis sur le sol français depuis mars 2012.

Pour preuve : il n’est toujours pas empêché d’exercer sa profession d’avocat alors que pour ma part, je ne peux même plus sortir de chez moi sans craindre à tout instant de nouvelles agressions graves résultant de la publicité mensongère dont je suis continuellement victime depuis juin 2010.

On rappelle au passage que la sortie du premier numéro du magazine Inspire d’Al-Qaïda avait suivi de tout juste une douzaine de jours la révélation au public de mon identité sur les deux blogs Luraghi alors actifs, mon nom y étant d’emblée associé à des mentions concernant l’attentat de Karachi du 8 mai 2002.

Le malade mental m’avait ensuite dénoncée comme « mécréante » sur de nombreux sites islamistes ou fréquentés par des islamistes tout en les invitant à aller lire sur ses blogs personnels toutes ses publications me concernant.

Aussi, c’est sans grande surprise que je m’étais rendu compte fin mars 2012 que mon régulier lecteur d’Auterive ne pouvait être qu’Abdelkader Merah.

En effet, alors qu’il s’était brusquement mis à consulter mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog plusieurs fois par jour après ma première publication concernant la série d’assassinats en cours, le 18 mars 2012, il en avait brutalement disparu après l’interpellation du frère du tueur et n’y reviendra plus jamais.

En revanche, bien d’autres islamistes continueront à me lire très régulièrement, tout comme la troupe des « déconnologues » du malade mental Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inspire_(magazine)

Inspire (magazine)

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abdelkader Merah condamné à 30 ans de réclusion criminelle dans AC ! Brest 35px-Circle-icons-email.svg

Cet article est une ébauche concernant Internet.Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Inspire est un magazine en ligne en anglais publié par l’organisation terroriste Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA). Cette revue a été fondée en juillet 2010 à destination des jeunes Britanniques et Américains1,2. Plusieurs extrémistes internationaux et nationaux, qui interprètent radicalement l’Islam, seraient influencés par le magazine et auraient, selon certains rapports, fabriqué des bombes en suivant les modes d’emploi parus dans celui-ci3,4. C’est un important vecteur de propagande en faveur de toutes les branches d’Al-Qaïda, ainsi que des groupes qui orbitent autour5. Il a été découvert par le SITE Intelligence Group 6.

Notes et références

  1. (en) UPI, « Al-Qaida launches English-language e-zine », United Press International,‎ 1er juillet 2010 (lire en ligne[archive du 4 juillet 2010])
  2. Marc Ambinder, « Al Qaeda’s First English Language Magazine Is Here » [archive], Atlantic magazine, 20 juin 2010
  3. “Inspire Magazine: A Staple Of Domestic Terror” [archive], Anti-Defamation League, 22 avril 2013
  4. (en) NewsCore, « ‘How to Make Bomb in Kitchen of Mom’ Featured in Al Qaeda’s 1st English Magazine », Fox News,‎ 1er juillet 2010 (lire en ligne [archive])
  5. (en) Forbes, « The al-Qaeda Brand Died Last week », Forbes.com,‎ 6 septembre 2011 (lire en ligne [archive])
  6. Does Anyone Take These Al-Qaeda Magazines Seriously? [archive]

Articles connexes

 

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/fusillades-dans-le-sud-ouest/condamnation-d-abdelkader-merah-c-est-un-signal-historique-qui-est-donne-ce-soir-par-la-justice-francaise_3405373.html

Condamnation d’Abdelkader Merah : « C’est un signal historique qui est donné ce soir par la justice française »

 

La cour d’assises spéciale de Paris statuant en appel a condamné jeudi Abdelkader Merah à 30 ans de réclusion criminelle et l’a reconnu coupable de « complicité » des sept assassinats perpétrés en mars 2012 par son frère Mohamed à Toulouse et Montauban.

 

Samuel Sandler et son avocat&nbsp;Maitre Elie Korchia, en octobre 2017 à Paris.
Samuel Sandler et son avocat Maitre Elie Korchia, en octobre 2017 à Paris. (SADAK SOUICI / LE PICTORIUM / MAXPPP)

 

« C’est un signal historique qui est donné ce soir par la justice française », a réagi jeudi 18 avril sur franceinfo Elie Korchia, avocat de Samuel Sandler, partie civile au procès qui a perdu son fils et deux petits-fils, assassinés par Mohamed Merah, après le verdict dans le procès d’Abdelkader Merah, condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Elie Korchia voit dans ce verdict un signal envoyé « à ceux qui pourront dans certains quartiers, demain vendre des armes, un gilet par balles, des munitions », et qui ne pourront plus dire « je ne sais pas à quoi cela peut servir ».

« La justice française n’a pas été dupe », souligne l’avocat. « Elle a à la fois condamné le frère de l’assassin, pour association de malfaiteur terroriste comme en première instance. Mais elle a été beaucoup plus loin. Elle a reconnu, pour l’histoire judicaire de notre pays, que le frère de l’assassin n’était pas là par hasard dans le box comme la défense l’a plaidé. Il était là, et devait être reconnu coupable pour complicité d’assassinat et tentative d’assassinat ».

« La douleur de ces drames est incommensurable »

Après sept ans de procédure et deux procès d’assises, »après cette décision qui sera historique pour les annales judiciaires de notre pays, on a l’impression que la justice de France est passée et elle est bien passée », analyse maître Elie Korchia.

Après le verdict de la cour d’assise spéciale, l’avocat de la famille Sandler a exprimé « le soulagement » de ses clients. Mais « il n’y a pas de victoire, pas de défaite », précise-t-il. « La douleur de ces drames est incommensurable. Elle est pour toujours, elle ne se compte pas en années ».

Elie Korchia tient aussi à rappeler les propos de Mohammed Merah, « le tueur au scooter, quand il a commis ses crimes ». Il a dit « j’ai mis la France à genoux ». Pour l’avocat, le ressenti après le verdict est que « la justice française a mis à genoux les tenants, les mentors, les idéologues, ceux qui comme Abdelkader Merah ont poussé Mohammed Merah, qui était le bras armé de ces crimes et qui derrière, dans l’arrière-cour du jihadisme salafiste, poussent à ces crimes terroristes ».

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/pourquoi-la-peine-d-abdelkader-merah-a-ete-alourdie-20190419

Pourquoi la peine d’Abdelkader Merah a été alourdie

 

  • Par   Julien Licourt
  • Mis à jour le 19/04/2019 à 16:49
  • Publié le 19/04/2019 à 16:49

DÉCRYPTAGE – Le frère de Mohammed Merah a été condamné en appel à 30 ans de prison contre 20 ans en première instance, la cour d’assises spéciale l’estimant cette fois «complice» des meurtres du terroriste.

Abdelkader Merah a bien été complice de la série d’assassinats commis par son frère, Mohammed Merah, à Toulouse et Montauban au mois de mars 2012. C’était sans doute la conclusion la plus saillante du verdict rendu en appel, jeudi soir 18 avril, par la cour d’assises de Paris spécialement composée. La plus attendue aussi par les parties civiles qui depuis 7 ans souhaitaient qu’une culpabilité soit établie dans la tragique histoire qui a conduit à la mort de sept de leurs proches. En première instance, Abdelkader Merah avait été condamné pour association de malfaiteur terroriste mais acquitté pour la complicité d’assassinat. En statuant sur la base du même dossier de 118 tomes, et donc rigoureusement sur les mêmes faits que leurs collègues il y a un an et demi, les magistrats professionnels sont donc parvenus cette année à une conclusion différente. Pourquoi?

Tout est question d’interprétation. Sur de nombreux points l’analyse des deux cours converge. En premier ressort comme en appel, les juges n’ont pas été convaincus par l’image du «musulman orthodoxe» mise en avant par Abdelkader Merah. C’est plutôt l’adepte d’une idéologie salafiste radicale qu’ils ont cru déceler en l’accusé, qui se faisait surnommer «Ben Laden» au soir des attentats du 11 septembre 2001. Dans leurs conclusions, les magistrats ont noté que l’accusé suivait avec son frère toutes les recommandations du manuel du parfait terroriste, découvertes dans les fichiers informatiques dissimulés puis supprimés par Abdelkader Merah. Fait troublant: les deux frères, qui détenaient plusieurs téléphones portables, ne s’en sont jamais servis pour s’appeler, alors même qu’ils se rencontraient au moment des faits. Une «volonté claire d’échapper à tout contrôle policier» selon la cour. Comme en 2017, Abdelkader Merah était donc reconnu coupable d’association malfaiteur terroriste.

Le vol du scooter, l’élément clé du dossier

Second point confirmé par la cour: Abdelkader Merah a bien participé activement au vol du scooter qui a permis à Mohammed Merah de commettre ses crimes. Un fait essentiel: c’est l’un des seuls éléments matériels le liant directement aux assassinats de son frère. Encore une fois, la version de l’accusé, qui soutient qu’il a été placé devant le fait accompli, n’a pas convaincu. Bien au contraire: les juges ont constaté qu’il était présent avec son frère, le 6 mars 2012, lorsque celui-ci s’est renseigné sur la manière d’enlever le traqueur d’un tel engin. Que ce même jour, c’est bien lui qui a conduit en voiture Mohammed Merah sur les lieux du vol. Qu’il a ensuite participé à cacher l’objet du délit. Fait aggravant, Abdelkader Merah a toujours tu le nom du troisième homme de l’équipée, jusqu’au décès de ce dernier, rendant opportunément impossible tout croisement des versions.

Restait le plus important, la complicité. En 2017, les magistrats notaient dans leurs conclusions: «La participation du vol du [scooter] est en soi insuffisante, selon cette cour, pour affirmer que ce vol a été commis en connaissance de cause de ce que ce véhicule allait précisément servir d’instrument aux assassinats commis.» «Selon cette cour»: déjà, les juges indiquaient qu’une autre lecture du dossier pouvait être faite. Et c’est précisément ce qu’ont entrepris leurs collègues en appel, notant que Mohammed Merah «avait déjà réalisé un certain nombre d’actes préparatoires à ces crimes» comme louer des voitures, un box, acquérir des armes, un ordinateur ou une GoPro et qu’il «ne lui manquait plus qu’un scooter de grosse cylindré pour passer à l’acte […] En permettant à Mohammed Merah de disposer d’un scooter, [Abdelkader Merah] a apporté son aide à la préparation des actions criminelles de son frère.» Et voici scellée la complicité d’assassinats.

Peine allégée pour le coaccusé, Fettah Malki

En revanche, Abdelkader Merah n’est toujours pas considéré comme complice pour avoir «provoqué» les meurtres. En clair, les juges n’ont pas trouvé de faits pouvant le faire apparaître comme commanditaire des crimes. De la même manière, l’influence qu’il a pu avoir ne peut avoir été retenue à son encontre, cet élément étant difficilement quantifiable.

Le coaccusé d’Abdelkader Merah, Fettah Malki, a au contraire bénéficié de l’appel, voyant sa peine réduite: celui qui se présentait comme le petit délinquant du quartier et avait fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohammed Merah, a été reconnu coupable d’association de malfaiteurs, mais sans le facteur aggravant de terrorisme, qui lui avait donné les juges en premier instance. Sa peine a été ramené de 14 à 10 ans.

La rédaction vous conseille
Julien Licourt
 Journaliste – Sa biographie

 

 

https://www.liberation.fr/france/2019/04/19/proces-d-abdelkader-merah-verdict-historique-contre-hysterisation_1722346

Procès d’Abdelkader Merah : «verdict historique» contre «hystérisation»

 

Par Chloé Pilorget-Rezzouk — 19 avril 2019 à 15:00
Eric Dupond-Moretti, avocat d’Abdelkader Merah, au tribunal de Paris, le 25 mars. Photo Thomas SAMSON. AFP

Le frère de Mohammed Merah a été condamné jeudi à trente ans de réclusion, reconnu coupable de complicité dans les assassinats commis en mars 2012. Une peine plus lourde qu’en première instance. Son avocat a annoncé se pourvoir en cassation.

  • Procès d’Abdelkader Merah : «verdict historique» contre «hystérisation»

Les uns saluent une «belle» décision ; les autres dénoncent un verdict «insupportable». Jeudi soir, Abdelkader Merah a été condamné en appel à trente ans de réclusion criminelle, assortis d’une période de sûreté des deux-tiers. Relaxé en première instance du chef de complicité des sept assassinats commis par son cadet Mohammed, en mars 2012, l’aîné de la fratrie Merah a cette fois été reconnu coupable par la cour d’assises spéciale de Paris. Deux jours plus tôt, l’accusation avait requis la perpétuité contre ce «virtuose de la dissimulation», convaincue que le «mentor» de Mohammed Merah avait bien «sciemment» porté aide ou assistance à son petit frère.

Après douze heures de délibéré, le verdict est tombé dans la salle Voltaire du palais de justice. Dans le box, l’accusé de 36 ans n’a pas bronché. Les familles des victimes, elles, ont laissé éclater leurs larmes. «C’est un verdict historique et un grand soulagement pour les parties civiles», a réagi auprès de Libération Me Elie Korchia, avocat de Samuel Sandler, dont le fils et les deux petits-fils ont été tués le 19 mars 2012, devant l’école Ozar Hatorah, avec la petite Myriam Monsonego. Son confrère, MOlivier Morice, avocat de la famille Legouad, un des trois militaires abattus par le «tueur au scooter», a salué auprès de l’AFP une décision reconnaissant «le fait que Mohammed Merah n’était pas un loup solitaire. Il a agi de concert avec son frère»Pour la défense, cette peine sévère est en revanche le fruit d’une justice aux ordres de l’émotion. Invité vendredi matin sur France Info, l’avocat d’Abdelkader Merah, Eric Dupond-Moretti, a d’ores et déjà annoncé se pourvoir en cassation. Dénonçant «une hystérisation» et un procès «non équitable», le ténor du barreau défend que «tout est discutable» dans ce verdict et ses motivations.

«Parfaitement informé des projets criminels»

Quel rôle Abdelkader Merah a-t-il joué avant les tueries exécutées par son frère, entre le 11 et le 19 mars 2012, à Toulouse et Montauban ? C’était l’enjeu central de ces quatre semaines d’audience, après la relaxe de l’aîné Merah en première instance, faute de preuves. Si l’avocat de la famille d’Imad Ibn Ziaten, Françis Szpiner, a émis lors des récents débats l’hypothèse – remarquée et nouvelle – qu’Abdelkader Merah ait pu être au côté de son cadet lors de l’exécution du parachutiste, c’est le déroulé de la journée du 6 mars 2012 qui a retenu toute l’attention de la cour d’assises spéciale et emporté son intime conviction sur la complicité.

Dans leur décision, les magistrats professionnels notent qu’Abdelkader Merah est bien le coupable du vol du scooter TMax-530 dérobé ce jour-là et utilisé par son cadet sur «les trois séries d’actes criminels». Ainsi, motive la cour : «En permettant à Mohammed Merah de disposer d’un scooter, il a apporté son aide à la préparation des actions criminelles de son frère», dont il était alors «parfaitement informé des projets criminels». Les juges rappellent que, lorsque Mohammed Merah est rentré du Pakistan à l’automne 2011, celui-ci avait partagé avec son frère «ses intentions criminelles en lui confiant être prêt à lever l’étendard». Ils notent enfin que leurs «rencontres physiques» se sont dès lors «intensifiées» jusqu’à la commission des attentats, et pendant.

 Peine amoindrie pour Fettah Malki

Petit délinquant de droit commun, le discret coaccusé d’Abdelkader Merah a en revanche vu sa peine amoindrie : Fettah Malki a été condamné à dix ans de prison, contre quatorze ans en première instance. Ce trafiquant sans scrupules, baptisé «le commercial du quartier» aux Izards, avait fourni à Mohammed Merah le pistolet-mitrailleur Uzi utilisé lors de la tuerie de l’école Ozar Hatorah. Mais aussi le gilet pare-balles que le jihadiste portait lors de l’assaut fatal du Raid. En guise de derniers mots, cet Algérien de 36 ans avait déclaré : «Je ne suis pas un terroriste, je n’ai rien à voir avec ça.» «Il faut responsabiliser les fournisseurs d’armes. C’est trop facile de dire : « J’ai fait ça pour le fric, je ne savais pas ce qu’il ferait avec »», avait martelé l’accusation, mardi. Estimant que l’accusé, «connaissant tout sur tout» dans le quartier, ne pouvait ignorer les projets mortifères de Mohammed Merah, elle avait requis «entre quinze et vingt ans de réclusion».

Les jurés professionnels de la cour, eux, ont jugés que «les débats n’avaient pas établi que Fettah Malki avait pu avoir connaissance des projets terroristes» du «tueur au scooter». Par conséquent, ils ont écarté la nature «terroriste» de l’incrimination «d’association de malfaiteurs» et diminué sa peine. Contactés par Libération, les avocats de Fettah Malki, Mes Alexandre Martin et Emmanuelle Franck, se disent satisfaits de cette condamnation considérant que leur client n’a «aucunement adhéré à une philosophie terroriste qu’il réprouve totalement» : «C’est une décision importante, car elle respecte le droit. La justice est restée sereine et étanche à la pression émotionnelle de l’opinion publique.»

Chloé Pilorget-Rezzouk



Affaire Merah : verdict attendu ce jour

La condamnation sans preuve est en passe de devenir la règle dans toutes les affaires criminelles où les investigations auront été bloquées par les magistrats ultra CORROMPUS du Tribunal de Grande Instance de Brest avant que leurs protégés de la bande de « déconnologues » du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi ne s’en trouvent mis en accusation.

P.S.: J’ai bien reçu mes actes notariés hier et en suis très contente. Mais qui ne le sait pas, là ? Vraiment, on se le demande.

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/eric-dupond-moretti-si-on-condamne-abdelkader-merah-preuves-terroristes-auront-gagne-1656680.html

Pour Eric Dupond-Moretti “si l’on condamne Abdelkader Merah sans preuves, les terroristes auront gagné”

 

Maitre Eric Dupond-Moretti, avocat d'Abdelkader Merah / © AFP
Maitre Eric Dupond-Moretti, avocat d’Abdelkader Merah / © AFP

 

La journée du mercredi 17 avril est consacrée aux plaidoiries des avocats de la défense au procès en appel d’Abdelkader Merah et de Fettah Malki. Compte rendu.

Par Sylvain Duchampt Publié le 17/04/2019 à 20:52 Mis à jour le 18/04/2019 à 10:12

Certains n’ont pas hésité à attendre près de 10 heures au palais de justice de Paris pour entendre plaider la défense d’Abdelkader Merah, maître Eric Dupond-Moretti. Les parents de victimes, Latifa Ibn Ziaten et Samuel Sandler, contrairement à leur habitudes depuis le début de ce procès, se sont éclipsés quelques minutes avant le début de la plaidoirie de l’avocat.

La preuve, rien que la preuve

Il est 18h12 lorsque Eric Dupond-Moretti commence à s’adresser à la cour devant une salle comble. La plaidoirie est percutante. Une importante partie de ses propos s’adresse directement à l’un des avocats généraux, Frédéric Bernardo : « J’ai trouvé indécent ce que vous avez fait hier en vous adressant aux victimes. Vous avez tourné le dos à la cour pour vous servir de leur douleur. (…) Les chagrins indicibles n’autorisent pas les erreurs judiciaires. Cette époque confond tout. »

L’avocat d’Abdelkader Merah va alors marteler son principal argument : la preuve, toujours la preuve et rien que la preuve. « S’il y a des preuves dans ce dossier, pour quelle raison avez vous tous et toutes plaidé l’intime conviction ? C’est simple une preuve ! Ah oui, ce n’est pas un acte notarié. Mais c’est simple à énoncer (…) Si l’on condamne un homme sans preuve, fût-il un islamiste radical de la pire espèce, fut-il un monstre ou un animal de la pire inhumanité ? Alors, je vous l’affirme, ce sont les terroristes qui auront gagné. »

Une peine juste pour Merah

Plus tôt dans l’après-midi, Maîtres Archibald Celeyron et Antoine Vey s’étaient astreint à déblayer le terrain pour leur confrère. Le premier démontrant, point par point, les erreurs chronologiques dans les réquisitions du parquet général et l’absence de préméditation dans le vol du scooter, principal argument pour accuser Abdelkader Merah de complicité dans les meurtres de son frère. « Il n’a pas participé à ce vol. Et s’il n’en avait pas parlé, les enquêteurs n’en auraient rien su, balaie Maître Celeyron. Et donc c’est tout le château de cartes de l’accusation qui s’effondre. »

Le second s’est attelé à rappeler que pour des faits similaires, comme l’adhésion au salafisme et la détention de documents jihadistes, Olivier Corel, «l’ Emir blanc » d’Artigat, avait obtenu en 2009 un non lieu. « Pour le parquet général, le nom Merah doit être associé à une peine lourde. Pour ma part, je souhaite associer le nom Merah à une peine juste » conclut Maître Vey.

Fettah Malki, ce fantôme

Le matin, c’est la défense de Fettah Malki qui a pris la parole. A quelques minutes de l’audience le visage blanc, les mains nouées, Alexandre Martin multiplie les cent pas et les aller-retour dans la salle Voltaire, faisant voler sa robe. Contrairement à l’habitude prise depuis quatre semaines, l’avocat toulousain n’est pas allé courir au jardin du Luxembourg pour évacuer son stress. Il est clairement nerveux. « Jour de plaidoirie il fallait bien que cela arrive…»  avoue-t-il sur sa page Facebook.

A ses côtés, son associée, Emmanuelle Franck, grave, concentrée, ne cache pas non plus son tract. C’est pourtant elle qui se lance la première à la barre pour défendre celui qui aura traversé ce procès presque comme un fantôme, Fettah Malki. L’avocate commence sa plaidoirie en livrant son émotion sur les évènements du 19 mars 2012 à l’école Ozar Hatorah

« Quand j’y pense, mon coeur bat si fort. C’est comme une brûlure dans le ventre. Les larmes font leur apparition. Silencieuses. Douloureuses. Elles dévoilent surtout les coeur malheureux. Nos coeurs à tous sont malheureux, quelques soit la couleur de nos robes, quelque soit nos places. (…)

La juriste prolonge son propos. Je me souviens de mon effroi. De notre effroi, Alexandre (elle se tourne vers Maître Martin). Alors que je venais de déposer à l’école ma petite fille. C’est un coeur ému et malheureux qui vous parle.»

Quel élément intentionnel ?

Mais une fois ceci exposé, sa voix se colore de colère : « De ma petite province toulousaine, je m’attendais à un certain standing judiciaire et juridique. Mais au bout de quatre semaines d’audience, quelle déception ! »

L’avocate s’indigne «J’ai entendu des choses étonnantes dans cette enceinte de justice. J’ai entendu qu’il fallait un  jugement exemplaire pour envoyer un message fort. J’ai entendu qu’il ne fallait pas leur appliquer les lois de la République. »

Maître Emmanuelle Franck rappelle que l’instruction concluait que Fettah Malki avait bien vendu un gilet pare-balle et une arme automatique à Mohammed Merah mais seuls des éléments pour « association de malfaiteurs terroriste correctionnel » existaient à l’encontre du petit délinquant de Toulouse.

Pourtant aujourd’hui, Fettah Malki, chemise à carreaux noir et blanc, tête penchée légèrement vers l’avant, ne bougeant pas, ne réagissant pas, se contentant de fixer et d’écouter, comme un fantôme, est dans le box des prévenus face à la cour d’assises spéciale d’appel.

Des larmes versées

« Où est l’élément intentionnel le concernant qui caractérise l’association de malfaiteurs terroristes criminelle ? s’emporte Me Franck. Il ne pouvait pas savoir. Il ne pouvait pas vouloir participer aux projets de Mohammed Merah»

L’avocate termine sa plaidoirie et retourne à sa place, les yeux embués de larmes. Un avocats des parties civiles, lui aussi toulousain, s’avance et la réconforte.

« Le poids et la lourdeur des accusations impliquent cette tension, explique Alexandre Martin à l’issue de sa plaidoirie d’une heure où il a essayé de s’affranchir de la démonstration présentée la veille par le parquet général. Il y a aussi la pression médiatique, du public et celle de se retrouver aux côtés de grands noms de la profession. Nous avons conscience que nous participons à un procès historique. »

 



Les militants du NPA connaissent très bien Villemur-sur-Tarn

En effet, c’est un des lieux de leurs luttes les plus soutenues à l’époque de l’assassinat de Patricia Bouchon à Bouloc le 14 février 2011.

Or, les auteurs de ce crime en sont bien tous plus ou moins et un témoignage négligé par les enquêteurs quoiqu’il puisse être important fait état de trois gros sacs-poubelle portant l’inscription « Communauté de communes de Villemur-sur-Tarn » et ne contenant que du papier blanc (pour des tracts ?).

Voir extrait rapporté dans cet article :

 

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/04/15/petit-qi-et-gros-besoins-etes-vous-plutot-cambriolage-braquage-ou-escroquerie-au-jugement/

 

«Les erreurs sont humaines»

Le garagiste de Bouloc qui a vu Christian Bouchon cherchant partout sa femme Patricia au matin du 14 février a une fille, Hélène. Elle se souvient avoir été réveillée cette même nuit par «quelqu’un qui tambourinait».

Hélène pense à un jeune essayant de braquer le distributeur de boissons, avant de se rappeler que celui-ci était blindé. Elle ouvre ses volets pour vérifier: «Quelqu’un se servait de la lumière du distributeur pour éclairer ses phares et son pare-chocs et donner des coups dessus. C’est un bruit bien particulier.» Son père et son grand-père ont été garagistes Renault, alors elle connaît le bruit.

En audition, Hélène est certaine: «C’était une Clio ancien modèle série 1.»«Couleur anthracite», ajoute-t-elle. À la barre, elle précise: «Vu l’éclairage jaunâtre du village, je sais que c’est une couleur foncée, gris foncé ou vert foncé, mais pas clair, en tous cas.»

Le lendemain matin, après le passage des éboueurs, son œil est attiré par une masse noire reposant près des conteneurs. Intriguée, elle s’approche. Trois gros sacs-poubelle, qui portent l’inscription: «Communauté de communes de Villeneuve-sur-Tarn.» Elle les ouvrent: «C’était du papier blanc.»

Le 29 mars 2011, à la découverte du corps de Patricia Bouchon à Villematier, la fille du garagiste fait le lien avec les sacs. Villematier dépend de la commune de Villeneuve-sur-Tarn.

Face à la cour, elle s’agite: «Je l’ai dit aux enquêteurs, je l’ai dit plusieurs fois. Ça n’était jamais arrivé, ces sacs-poubelle, et ça ne s’est jamais reproduit!» Elle soupire: «Je pensais qu’il y aurait des investigations plus poussées.»

Tous les mercredis, le directeur d’enquête de la cellule «Disparition 31» est pourtant envoyé en hélicoptère à Paris pour faire un rapport en conseil des ministres.

L’avocat général souffle: «Les erreurs sont humaines, et seuls ceux qui ne font rien ne risquent rien.» «Je ne blâme pas les gendarmes. Je blâme l’autorité judiciaire», promet-il.

 

Il s’agit bien de Villemur-sur-Tarn et non de Villeneuve-sur-Tarn. Il y a une erreur dans l’article d’où provient cet extrait.

Par ailleurs, il existe aussi une imprimerie à Villemur-sur-Tarn. Or, le commanditaire de l’assassinat est précisément un individu qui se prétend « écrivain » et recherche les moyens de faire imprimer sur du papier sa version totalement fausse et calomnieuse de ma « biographie », un « livre » pour lequel il ne doit essuyer que des refus des éditeurs. Aurait-il pris contact avec l’imprimeur de Villemur-sur-Tarn que ses complices du NPA devaient bien connaître ? Peut-être y a-t-il là un témoin qui se tait par peur des ennuis.

 

https://www.ladepeche.fr/article/2010/02/02/767987-villemur-tarn-pascal-vidal-passion-metier-imprimeur.html

Villemur-sur-Tarn. Pascal Vidal et sa passion du métier d’imprimeur

 

  • toujours opérationnelle,héritage du patrimoine familial.

toujours opérationnelle,héritage du patrimoine familial.
Publié le 02/02/2010 à 03:51

 

Après avoir quitté Pascal Vidal, lors d’une visite dans son atelier d’imprimerie, les contraintes de temps qu’impose notre quotidien semblent s’être estompées.

Peut-être le fait d’avoir pu échanger avec un homme simple, disponible, passionné par son métier, tout cela rendant le personnage très attachant.

Depuis 1977 date à laquelle M. Vidal père décida de se lancer dans l’imprimerie, le fiston très présent à ses côtés prit goût au métier et à ses « ficelles ».

Des études à l’école Jolimont de Toulouse lui permettront d’obtenir un diplôme d’imprimeur et en 1985, les circonstances de la vie lui offriront la possibilité de reprendre l’atelier paternel.

En 25 ans de métier, il a fallu suivre et s’adapter : « bien sûr déclare Pascal, les nouvelles techniques de la profession m’ont obligé à encore apprendre, mais c’est aussi cela le métier, et aujourd’hui je peux sans-problème exécuter des travaux suivant les besoins des

clients, allant des platines typographiques à l’offset, a PAO et le numérique.

Ses possibilités sont très étendues, de l’affiche pour associations, à tous les formats de calendrier, bien sûr, les cartes personnelles et professionnelles, travaux divers pour entreprises et municipalités.

Vous ferez la connaissance d’un homme qui prendra le temps de vous recevoir, de vous écouter de vous conseiller, et si vous êtes un temps soit peu curieux, il vous parlera alors du métier qu’il a choisi, ilvous parlera de sa passion.

Pascal Vidal, 9 chemin de Bifranc 31340 Villemur sur Tarn.

 

https://npa2009.org/category/tags/molex

Molex

Les militants du NPA connaissent très bien Villemur-sur-Tarn dans AC ! Brest

Une bonne centaine de salariéEs de Molex, toujours sur le pont du combat de classe, et de syndicalistes CGT, CFDT, FSU toulousains ont accompagné Denis Parise, ce lundi 15 novembre à 14 heures, à sa convocation au commissariat de l’Embouchure de Toulouse.

 dans Calomnie
Les salariés de Molex ont bataillés fermement pendant 11 mois contre une multinationale qui obéit aux diktats d’un fond de pension pour empêcher la fermeture du site de Villemur dont la rentabilité a été démontrée à maintes reprises.
 dans Corruption
11 mois de lutte contre une multinationale qui obéit aux diktats d’un fond de pension américains pour empêcher la fermeture d’un site largement rentable, c’est ce que les 283 salariés de Villemur/Tarn ont vécu.
 dans Crime
Notre adversaire, c’est la droite et le patronat, leur politique libérale qui pousse à l’accumulation des richesses au bénéfice des plus riches, détruit la protection collective du salaire socialisé, disperse les solidarités du monde du travail, cherchant à le morceler en autant de contrats i
 dans Folie

Après onze mois de lutte, les salariés de Molex ont dû accepter, la mort dans l’âme, un plan social qui entérine 283 licenciements.

 dans LCR - NPA
Mardi 25 août la direction de Molex a rencontré Estrosi, le ministre de l’industrie.
Depuis l’annonce par l’équipementier américain de la fermeture de l’usine de Molex, près de Toulouse, par tous les moyens la direction tente de briser la combativité des salariés qui luttent depuis plusieurs mois pour le maintien du site et de tous les emplois.
Lundi 6 juillet, les 283 salariés de Molex (sous-traitant de PSA), à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), ont décidé de cesser le travail de façon illimitée, afin d’empêcher la fermeture du site, prévue à la fin octobre.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Molex

Molex

Dates clés 1938 : Création
Personnages clés Martin P. Slark, vice-directeur et CEO Liam G. McCarthy, président et COO
Action NASDAQ
Slogan one company a world of innovation
Siège social Lisle (Illinois)
États-Unis
Activité Électronique
Produits composants électroniques, interconnexion
Société mère Koch Industries
Effectif 32 400 (2006)
Site web www.molex.com [archive]

Chiffre d’affaires 2,86 milliards USD (2006)
modifiermodifier le codevoir wikidata Consultez la documentation du modèle

Molex (corp) (NASDAQ : MOLX [archive]) est un constructeur de composants électroniques pour les produits et systèmes d’interconnexion électrique et de fibre optique, les commutateurs, les circuits intégrés, l’outillage et autres.

Fondée en 1938, elle est détenue par Koch Industries. En 2009, elle couvre les cinq continents et a vendu pour plus de 2 milliards de dollars de produits. Fred Krehbiel et John Krehbiel, Jr., tous les deux petits-fils du fondateur, sont les principaux actionnaires de Molex.

Elle fournit des produits fabricant d’équipement d’origine (FEO) dans de nombreuses industries dont l’automobile, les machines de bureau, les produits de consommation, les équipements industriels, le pré câblage et les télécommunications. Elle vend plus de 100 000 produits au travers de ventes directes et par l’intermédiaire de distributeurs.

Histoire

La société a démarré en fournissant des pots de fleurs en plastique industriel appelé Molex. Elle a ensuite fourni des connecteurs pour General Electric et d’autres fabricants à partir du même plastique1.

Elle acquiert Woodhead Industries ce qui a constitué la plus grande acquisition de son histoire. En septembre 2013, elle est rachetée par Koch Industries pour 7,2 milliards de dollars2.

Connecteur Molex

Article détaillé : connecteur Molex.
170px-Molex1 dans Le Post
Les deux types de connecteur Molex.

En informatique, le connecteur Molex (ou connecteur Molex 8981-4P) est une prise d’alimentation électrique utilisée par certains périphériques internes d’un micro-ordinateur. En fait, il y a deux types de connecteurs couramment désignés sous le nom de Molex. Bien que la société Molex produise ces deux types de connecteurs, ce n’est pas le seul fournisseur de ce type de matériel.

Le premier est le connecteur de forme rectangulaire à 4 broches qui fournit du +12 V et du +5 V. Les fils jaunes et rouges fournissent respectivement le +12V et le +5V, tandis que le noir fournit la masse.

220px-Molex_scheme.svg dans Luraghi
Schéma du connecteur Molex à 4 broches.

Ce connecteur est utilisé dans les architectures d’ordinateurs comme les compatibles PC par exemple :

Le second, appelé mini Molex, est moins encombrant, tout en offrant également quatre broches. C’est un connecteur à verrouillage utilisé pour connecter des câbles sur des circuits imprimés ou pour les lecteurs de disquettes.

On trouve également des connecteurs à trois broches pour ventilateurs, également appelés Molex.

Molex en France

Molex s’est implantée en France en 2004 en rachetant deux sites, un bureau d’études à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) et une usine à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).

Ces deux sites avaient été cédés par la SNECMA peu avant sa fusion avec la SAGEM, ils appartenaient jusqu’en 2000 aux sociétés Cinch Connecteur et Labinal (intégré au groupe Safran depuis 2005, qui produit des connecteurs pour l’aéronautique et employait alors environ 600 personnes, et qui avait gardé une partie de la production)3.

L’usine de Villemur-sur-Tarn existait depuis 19324. La partie reprise par Molex employait 283 personnes en 2008 et fournissait principalement PSA, elle réalisait en 2008 1,2 million d’euros de bénéfices.

L’usine de Villemur-sur-Tarn a été fermée en 2009. Un projet de délocalisation en Chine et aux États-Unis était à l’étude. Les cogérants français, Marcus Kerriou et William Brosnan, ont présenté leur démission le jeudi 6 août 2009 suite à des heurts avec des salariés grévistes5, cédant la gestion à la direction américaine du groupe. Un médiateur ministériel, Francis Latarche, ancien directeur de DDTE a été nommé par Christian Estrosi, alors ministre de l’Industrie. Cette fermeture d’une usine bénéficiaire, et ces licenciements ont donné lieu à une longue procédure judiciaire menée par les salariés licenciés et leurs organisations syndicales, entre 2009 et 2014. Cela a donné lieu dans un premier temps à une succession de victoires judiciaires pour les anciens salariés de Molex, mais le 2 juillet 2014 la cour de cassation a donné un coup d’arrêt à cette série de victoires en cassant la décision qui qualifiait la Maison-mère américaine de « coemployeur » des 283 employés licenciés par la filiale française6. Toutefois, un arrêt rendu par la cour d’appel de Toulouse le 9 août 2016 (arrêt susceptible de pourvoi en Cassation sous deux mois) a jugé que le licenciement de 191 salariés était sans cause réelle ni sérieuse et leur accorde environ sept millions d’euros d’indemnités7. Sous réserve de l’éventuel pourvoi, c’est l’assurance de garantie des salaires et non la société Molex, qui prendra en charge cette indemnisation8.

Notes et références

  1. [1] [archive]
  2. Koch Industries to buy Molex for $7.2 billion [archive], Reuters, 9 septembre 2013
  3. Voir par exemple Le Monde du 12 août 2009 [2] [archive].
  4. L’Humanité du 26 août 2009 [3] [archive]
  5. Démission des dirigeants de Molex pour la France [archive] sur le site de Reuters
  6. Pratiques syndicales du droit [archive], vidéo documentaire en ligne, sur les pratiques syndicales du droit (CHS, unité de recherche CNRS / Université Paris1)
  7. Molex : le licenciement de 191 salariés jugé « sans cause réelle ni sérieuse » [archive], lemonde.fr, 9 août 2016
  8. Le licenciement des ex-Molex est jugé « sans cause réelle et sérieuse » [archive], Nathalie Birchem, la-croix.com, 9 août 2016

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



12345...7

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo