Le con, la brute et le truand…

« Le plus rigolo − et sordide − dans cette histoire de gniasses, c’est qu’elles s’entre-manipulent toutes les trois en se mentant mutuellement. »

D’où ces tripotages publics appuyés quand elles sont toutes démasquées…

 

Le con, la brute et le truand... dans AC ! Brest wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

1h

Le papa d’un copain – Népal 1983 © cyp
Image
G1dxdLXJ_bigger dans Attentats
tramontagne
@torrentcielle
·

1h

Il a l’ai de filer des jours heureux.
wacpeS_-_bigger dans Calomnie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

1h

Il était peinard dans son patelin paumé, oui…
G1dxdLXJ_bigger dans Corruption
tramontagne
@torrentcielle
·

1h

Tant mieux. ça repose de voir c’t'homme-là.
wacpeS_-_bigger dans Crime
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

59m

Son fiston et moi on avait guidé un paquet de treks. Hélas le fiston a fini par mal virer : l’enfer du jeu. Casino à la con, tout ça tout ça…
G1dxdLXJ_bigger dans Folie
tramontagne
@torrentcielle
·

56m

Dommage…. Il a l’air franchement cool le papa, en tout cas.
wacpeS_-_bigger dans LCR - NPA
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

53m

Ah bah c’est la vie. Le monde moderne, la grande ville, etcétéra. Ça te dézingue un art de vivre antique en quelques années seulement. Je sais pas ce qu’il est devenu. Sa femme, une amie européenne, avait beaucoup souffert à cause de tout ça.
G1dxdLXJ_bigger dans Le Post
tramontagne
@torrentcielle
·

35m

Dans les années 70, des tas de vieux aussi avaient l’air cool. Je pense vraiment qu’on est plus heureux près de la terre, la nature, la simplicité….. Bonsoir et bizzz
kkhGiZg1_bigger dans Luraghi
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

31m

Ah non. Moi j’habite en étage élevé, loin de la terre. C’est mieux pour la vue.
  • G1dxdLXJ_bigger dans Perversité
    tramontagne
    @torrentcielle
En réponse à

@Rigobert_Rhino

et

@CyprienLuraghi
Tu n’auras pas les pieds dans l’ eau quand les pôles fondront, c’est bien, aussi. Moi, je regarde par terre pour éviter de tomber. Bonsoir !
11:14 PM · 2 mai 2019 · Twitter Web Client
kkhGiZg1_bigger dans Politique
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

26m

En réponse à

@torrentcielle

et

@CyprienLuraghi
Le CHEMOUTTEUSSZE :-)
wacpeS_-_bigger dans Rue89
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

22m

Moque-toi. C’est juste parce que tu as honte de posséder toi aussi un cœur de midinette comme nous autres.
Image
kkhGiZg1_bigger
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

21m

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

19m

kkhGiZg1_bigger
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

17m

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

15m

kkhGiZg1_bigger
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

14m

 



Que devient le NPA de Brest ?

Son compte Facebook existe toujours, mais, euh… hum… même Philippe (Felipe) s’en est lassé…

Il a cessé de l’alimenter fin avril 2017 et ne cause plus que sur sa page personnelle pour y dire tout le bien qu’il pense du nouveau gourou de ses anciens camarades de la LCR puis du NPA de Brest.

Voir ici :

https://www.facebook.com/pages/category/Political-Organization/NPA-Brest-172037162851990/

Et là :

https://www.facebook.com/felipe.rogel.7

En effet, les pervers et assassins d’ingénieurs Hubert Casel, Arnaud Hell, « tramontagne@torrentcielle » et autres sont bien tous passés sous la bannière du camarade Mélenchon.

Pour l’élection présidentielle de 2017, ils faisaient déjà fièrement campagne pour lui.

Actuellement, ils sont de nouveau sur le pied de guerre.

A noter : dès le mois d’octobre dernier, ils affirmaient par voie de presse leur volonté d’écarter Thomas Guénolé.

Six mois plus tard, c’est fait !

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/municipales-la-france-insoumise-se-met-en-ordre-de-marche-22-10-2018-12114142.php

Municipales. La France Insoumise se met en ordre de marche

 

Publié le 22 octobre 2018 à 18h57

L’absence prolongée de Pierre-Yves Cadalen n’aide pas à faire incarner le...

L’absence prolongée de Pierre-Yves Cadalen n’aide pas à faire incarner le mouvement, « mais il y a du monde derrière », assurent Arnaud Hell, Christophe Oswald, Pauline Lesquivit et Erwan Seys.

 

Brest est bien un objectif pour la France Insoumise qui présentera une liste aux municipales. Des réunions ont déjà commencé pour l’écriture du programme.

 

« Les militants de Mélenchon ? Ils sont totalement invisibles » ! Cet élu de la majorité brestoise tente de minimiser la menace. Le score (près de 23 %) obtenu par le tribun de la France Insoumise au premier tour de la présidentielle a pourtant marqué les esprits. Une dynamique confirmée un mois plus tard lors des législatives. Non seulement Pierre-Yves Cadalen s’était hissé en finale, mais il avait envoyé la députée sortante Patricia Adam à la retraite.

« Le rôle essentiel de la presse locale »

Quinze mois plus tard, que reste-t-il de cet élan ? Où est passée la force militante ? « Sur notre plateforme d’échanges internes, on a 300 membres. On est sur le terrain, dans les cortèges, les quartiers populaires », assurent Christophe Oswald, Erwan Seys, Pauline Lesquivit et Arnaud Hell.

Ces quatre militants sont en charge des relations avec les médias locaux. Preuve que les Insoumis locaux ne laissent rien au hasard. « On est conscients du rôle essentiel de la presse locale dans la transmission de l’information et l’analyse de certains événements », disent-ils.

Mais alors, que pensent-ils du Jean-Luc Mélenchon qui moque l’accent du sud d’une journaliste, ou qui qualifie des confrères « d’abrutis » et de « menteurs » ? « Sur l’accent, il faut avouer qu’il a dévissé », reconnaît l’un d’eux. Mais sur les perquisitions, l’enquête judiciaire ou les possibles surfacturations de la campagne présidentielle, « il n’y a rien à trouver. C’est un procès politique », tranchent-ils.

Cap sur les Européennes

Les troupes brestoises ont déjà le regard tourné vers les Européennes. Le porte à porte dans les quartiers populaires a commencé, « pour inciter les gens à s’inscrire sur les listes électorales. On insiste sur le fait que l’Europe conditionne nos vies. C’est une élection essentielle pour changer les choses », rappellent ceux qui se définissent comme « pro-européens, mais pour une Europe qui respecte et protège enfin les citoyens ».

Une performance aux Européennes servirait de catalyseur pour les municipales. Pour cette autre échéance, les troupes ont déjà commencé à décliner le programme de l’Avenir en commun sur le plan local. Avec une ligne directrice : « Améliorer la qualité de vie des Brestois. Cela passe par de l’investissement dans les quartiers, les écoles, les services publics, la mobilité ». Et pas question de négocier avec d’autres appareils, même si la porte est ouverte aux individualités qui partagent le socle d’idées de l’Avenir en commun.

Pierre-Yves Cadalen ou un(e) autre

Quant à la tête de liste, elle sera choisie « collectivement », mais sans protocole. À les écouter, Pierre-Yves Cadalen est une possibilité parmi d’autres. Ce dernier, doctorant en sciences politiques, boucle actuellement sa thèse à Paris. Il pourrait donc rentrer à temps. Une chose est sûre : « Il participe à toutes nos réflexions, et sera évidemment partie prenante dans la constitution de la liste ».

À écarter, en revanche, la piste menant au politologue Thomas Guénolé, autre figure nationale de la France Insoumise. S’il donne quelques cours à l’UBO de Brest depuis la rentrée, « il est sur la liste des Européennes. Et qu’il soit élu ou pas, Brest n’est pas un point de chute pour lui ».

 
https://www.lesinrocks.com/2019/04/19/actualite/actualite/accuse-de-harcelement-sexuel-thomas-guenole-reagit

Que devient le NPA de Brest ? dans AC ! Brest gug

Capture d’écran
Actualité

 

Accusé de harcèlement sexuel, Thomas Guénolé réagit

 

19/04/19 10h36
Le politologue faisait l’objet d’une procédure interne à la France insoumise (LFI). Il a annoncé qu’il allait porter plainte contre “des accusations calomnieuses”.

 

Thomas Guénolé a lancé sa riposte. Après avoir publié un communiqué au vitriol, le 18 avril, mettant en cause (entre autres) le manque de démocratie interne de France insoumise (LFI), et alors que le comité électoral du mouvement populiste de gauche a révélé l’existence d’une enquête interne le visant pour des accusations de harcèlement sexuel, il annonce son intention de porter plainte. “Mon avocat va porter plainte contre l’accusatrice pour dénonciation calomnieuse, par ailleurs une plainte est en préparation contre la France insoumise”, a-t-il annoncé jeudi soir à franceinfo.

“Je ne me laisserai pas attaquer”

Comme nous vous le racontions, le Pôle d’écoute et de vigilance contre les violences sexuelles et sexistes de LFI a été saisi le 3 mars. “La personne concernée, qui se dit victime de harcèlement sexuel, a été auditionnée le 14 mars. Nous avons émis des préconisations, qui ont été transférées à la Comission électorale le 15 mars. Celle-ci a contacté Thomas Guénolé pour l’auditionner, mais il a refusé d’être auditionné sans son avocat. Il voulait judiciariser la procédure interne”, explique Manon Coleou, membre du pôle. Selon les informations de Mediapart, c’est une étudiante de Sciences Po qui s’est plainte auprès de la France insoumise, en raison du comportement de Thomas Guénolé lorsqu’il était son professeur. Le Pôle antisexiste de LFI avait requis “l’exclusion de Thomas Guénolé”.

Au micro de franceinfo, Thomas Guénolé dément formellement les accusations qui pèsent sur lui. “Je ne me laisserai pas attaquer sans bouger (…) vous avez, vous-même, rappelé la gravité ahurissante des accusations qui ont été lancées contre moi, qui sont des accusations calomnieuses”, dit-il. “Rendez-vous compte pour moi, pour ma femme, pour mes parents dont je porte le nom, vous annoncez : ‘Thomas Guénolé, accusé de harcèlement sexuel’, il y a des gens qui nous écoutent, il y a des gens qui nous regardent et qui entendent cela. Il y a mon nom et il y a cette horreur”, poursuit-il.

“Le premier qui dit la vérité doit être exécuté”

C’est en raison de cette accusation, et du refus de LFI de lui communiquer des documents expliquant exactement de quoi il était accusé, qu’il a pris les devants en publiant un communiqué hier : “J’ai estimé, que là, je me retrouve en train d’être broyé dans un mécanisme accusatoire stalinien”. Les responsables de LFI se sont dits globalement choqués par cette défense. “Pour faire contre-feux, il utilise la question très sérieuse de la démocratie dans un mouvement qui prône une sixième République. Le faire avec cette virulence à un mois des européennes, pour couvrir ces faits, c’est une méthode délétère”, estime Clémentine Autain, députée LFI. “C’est normal que je sois isolé puisque le premier qui dit la vérité doit être exécuté”, estime pour sa part Thomas Guénolé.



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo