Burkina Faso : nouvelle attaque contre des Chrétiens le 13 mai 2019

Bon, ben voilà, nouvelle attaque terroriste le jour même de l’attaque informatique de mon système personnel…

Le risque reste élevé pour le 13 juin 2019 (cf. mes articles de lundi, 13 mai 2019).

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/burkina-faso/burkina-faso-quatre-catholiques-tues-au-cours-d-une-procession-religieuse_3442893.html

Burkina Faso : quatre catholiques tués au cours d’une procession religieuse

 

Un groupe d’individus a interrompu le cortège, lundi, avant de tuer les fidèles et de brûler une statue de la Vierge.

 

Quatre catholiques ont été tués, le 13 mai 2019 lors d\'une procession sur la commune de Zimtanga, dans le nord du Burkina Faso.
Quatre catholiques ont été tués, le 13 mai 2019 lors d’une procession sur la commune de Zimtanga, dans le nord du Burkina Faso. (GOOGLE MAPS)

Quatre catholiques ont été tués, lundi 13 mai, lors d’une procession sur la commune de Zimtenga, dans le nord du Burkina Faso. Une attaque perpétrée au lendemain d’une autre, contre une église, qui a fait six morts dont un prêtre, a déclaré l’évêque Paul Ouédraogo, président de la conférence épiscopale Burkina Faso-Niger, lors d’une assemblée plénière réunissant des évêques et des curés des deux pays.

Une procession interrompue à l’entrée d’un village

« La [statue de la] Vierge était sortie pour faire le tour de la paroisse, a précisé un responsable de la communication de la cathédrale de Ouagadougou. Elle devait passer (dans le village de) Kayon. Presque à l’entrée du village de Singa, un groupe de terroristes a intercepté le cortège. Ils ont tué quatre fidèles et brûlé la statue ». Une version identique est rapportée par l’Agence d’information du Burkina (AIB). Les assaillants ont stoppé la procession puis « ils ont laissé partir les mineurs, exécuté quatre adultes et détruit la statue de la Vierge », a relaté un habitant cité par l’AIB.

Six personnes – dont le prêtre célébrant la messe – avaient été tuées dimanche lors d’une attaque attribuée à des jihadistes contre une église catholique à Dablo, commune de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso. Fin avril dernier, déjà, six autres personnes, dont un pasteur, avaient été tuées dans l’attaque d’une église protestante à Silgadji, toujours dans le nord du pays. Il s’agissait de la première attaque djihadiste d’une église depuis 2015.

 

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo