Les pirates s’amusent…

A peine mon précédent article était-il publié que mes statistiques de Satanistique curieusement envolées aujourd’hui durant plusieurs heures, entre mes deux dernières publications, étaient intégralement de retour :

 

Les pirates s'amusent... dans AC ! Brest FireShot%2BCapture%2B048%2B-%2BBlogger%25C2%25A0_%2BSatanistique%2B-%2BTous%2Bles%2Barticles%2B-%2Bwww.blogger.com

 



Nouveau piratage informatique contre un de mes blogs

Cette fois, il s’agit de Satanistique dont les nombres de vues par article sont tous passés à zéro sitôt après la publication de mon dernier article, dans lequel j’évoquais de précédents piratages de blogs et autres sites par la bande de cybercriminels du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi ayant ainsi fait disparaître des preuves de leurs harcèlements à mon encontre.

En voici une preuve :

 

Nouveau piratage informatique contre un de mes blogs dans AC ! Brest FireShot%2BCapture%2B047%2B-%2BBlogger%25C2%25A0_%2BSatanistique%2B-%2BTous%2Bles%2Barticles%2B-%2Bwww.blogger.com

 



Ligue du LOL : une association féministe porte plainte à Paris

La plainte porte notamment sur de possibles entraves à la saisine de la justice réalisées par la suppression de preuves, en l’occurrence de nombreux tweets litigieux.

En ce qui concerne le modèle primitif de cette « Ligue du LOL » essentiellement composée de jeunes communiquants, à savoir la bande de « déconnologues » du mythomane, malade mental et cyberharceleur extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, composée pour sa part de militants politiques tous extrémistes et pour la plupart militants ou sympathisants du NPA affichant une moyenne d’âge de plus de 50 ans, des suppressions de preuves ont été réalisées à plusieurs reprises par piratages informatiques des différents sites et blogs où elles se trouvaient, soit toujours à la vue du public, notamment sur Le Post ou ses archives tant que celles-ci sont restées en ligne (traces des harcèlements du chef en chef Pascal Edouard Cyprien Luraghi à mon encontre en 2009 et 2010), soit en stock hors la vue du public pour édification ultérieure de juges ou enquêteurs, notamment dans les parties privées des blogs des victimes, comme les corbeilles où étaient conservés des commentaires d’injures et de menaces non publiés, principalement ceux du très prolifique Jean-Marc Donnadieu de Béziers, dont un grand nombre avait disparu de la sorte début octobre 2010 au moment même où il adressait au procureur de la République de Brest une lettre de dénonciations calomnieuses à mon encontre tandis que son avocat Philippe Desruelles lançait à Béziers toutes ses opérations d’escroquerie au jugement contre OVERBLOG.

Mon ancien blog « Un petit coucou » chez OVERBLOG, qui n’avait été que suspendu de manière préventive le 11 juin 2013 à la suite d’une seconde condamnation inattendue d’OVERBLOG dans le cadre de nouvelles tentatives d’escroquerie au jugement de mes harceleurs, en l’occurrence, cette fois-là, Josette Brenterch du NPA de Brest, avait ainsi été entièrement supprimé par piratage informatique début septembre 2015 alors qu’un policier de Brest s’appêtait à m’interroger à la suite d’une plainte déposée à mon encontre à la gendarmerie de Puy-l’Evêque par Pascal Edouard Cyprien Luraghi au mois de mai 2015.

Il ne s’agissait encore, bien entendu, que de dénonciations calomnieuses, et son auteur craignait que je ne me défende comme OVERBLOG et moi-même l’avions déjà fait contre ses deux complices Jean-Marc Donnadieu et Josette Brenterch en exhibant notamment tous ses commentaires sur ce blog.

Aussi, il s’était publiquement réjoui de sa suppression dans les colonnes du site Rue89 peu de temps plus tard alors qu’il n’en avait été averti par aucune forme d’annonce publique.

Mais ce blog avait bien été supprimé à sa demande ou directement par lui pour m’empêcher de produire les preuves de ses harcèlements à mon encontre sur mon propre blog durant tout le temps de son activité, entre 2010 et 2013.

 

https://www.lci.fr/population/ligue-du-lol-association-feministe-prenons-la-une-saisit-le-procureur-de-paris-2121626.html

Ligue du LOL : une association féministe saisit le procureur de Paris

 

Ligue du LOL : une association féministe porte plainte à Paris dans AC ! Brest ligue-du-lol-20190211-1555-2c186b-0@1x

 

HARCÈLEMENT – Une association féministe a saisi lundi 20 mai le procureur de la République de Paris dans l’affaire de la Ligue du LOL, ce groupe constitué de journalistes et communicants parisiens – et dont plusieurs membres sont accusés de harcèlement sexiste dans les années 2000.

20 mai 11:41 – La rédaction de LCI

L’affaire de la ligue du LOL entre un peu plus dans sa phase judiciaire. Selon nos informations, le collectif féministe « Prenons la une » a saisi lundi 20 mai le procureur de la République de Paris afin que « toute la lumière soit faite sur les faits supposés de cyberharcèlement, injures à caractère sexiste, raciste ou homophobe et incitation à la haine raciale ou sexiste ». Et demandé à la ministre de la Justice Nicole Belloubet, ainsi qu’à la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes, Marlène Schiappa, d’en faire de même.

Plusieurs licenciements

Créé à la fin des années 2000, la ligue du LOL est un groupe Facebook privé qui regroupait notamment des journalistes ou travailleurs du web, surtout parisiens. Une dizaine d’années plus tard, ces mêmes journalistes, parfois très influents, parfois rédacteurs en chef de grands médias, sont accusés d’avoir harcelé pendant ces années de nombreuses personnes. L’affaire avait fait réagir jusqu’à la secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa.

En février dernier, un article de Libération – abondé ensuite par de nombreux témoignages sur Twitter – mettait au jour ces faits de harcèlement sexiste. Dans les semaines qui ont suivi ces révélations, plusieurs journalistes ont d’ailleurs été licenciés notamment Alexandre Hervaud et Vincent Glad à Libération tout comme David Doucet, rédacteur en chef web du magazine Les Inrocks, et de son adjoint François-Luc Doyez.

Suppression de preuves ?

  »Il importe de connaître le déroulé précis des événements pour savoir s’ils sont prescrits, indique le collectif Prenons la une dans un communiqué. Nous souhaitons que la suppression de nombreux messages sur les réseaux sociaux, à la suite de la révélation de l’affaire, soit étudiée, afin de savoir si cela constitue une nouvelle infraction d’entrave à la saisine de la justice. »

En février dernier, relevant le caractère raciste de certaines de ces attaques, SOS Racisme avait également effectué un signalement auprès du procureur, suite à l’affaire de la ligue du LOL. Pour l’heure, aucune enquête n’est ouverte.

La rédaction de LCI

Mis à jour : Aujourd’hui à 11:42Créé : Aujourd’hui à 11:41

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo