Mis en examen dans le Morbihan, l’avocat Mathieu Davy se défend

Mardi dernier, je rapportais l’information publiée à compter de la veille le concernant, il était en garde à vue pour blessures involontaires avec délit de fuite dans le Morbihan :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/06/18/un-avocat-de-melenchon-et-lfi-en-garde-a-vue-dans-le-morbihan/

Il a depuis fait connaître sa version des faits au public, dénonce la longueur de sa garde à vue, selon lui injustifiée, et dément par ailleurs être un « chauffard irresponsable multirécidiviste » (voir ci-dessous).

Il accuse le parquet de Lorient d’avoir voulu se payer l’avocat d’un homme politique pour nuire à cet homme politique.

Il convient de noter la présence au Tribunal de Grande Instance de Lorient de la juge ultra corrompue Muriel Corre, ayant exercé à Brest jusqu’en 2017 :

https://jorfsearch.steinertriples.fr/name/Muriel%20Corre

Je rappelle que cette bonne amie de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest n’a pas hésité à me faire passer mensongèrement pour une prostituée, autant auprès de mes avocats afin de les dissuader de me défendre, que dans des décisions de justice toutes plus fantaisistes les unes que les autres et renfermant toujours des montagnes d’inventions calomnieuses à mon encontre, lesquelles ont d’ailleurs été sanctionnées à plusieurs reprises par des annulations ou infirmations prononcées par la Cour d’Appel de Rennes.

J’en avais parlé pour la journée de la femme de l’année dernière, dans cet article :

http://petitcoucou.unblog.fr/2018/03/08/la-juge-brestoise-muriel-corre-soutient-que-les-femmes-ingenieurs-sont-des-prostituees/

Or, depuis 2016, cette magistrate très critiquée à Brest pour nombre de ses décisions aberrantes, toutes frappées du sceau de la corruption, se mêle aussi de l’avancement de ses collègues sur lesquels elle s’assure ainsi une certaine influence :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033203953&categorieLien=id

Question : qui donc aura réellement voulu se payer l’avocat de Jean-Luc Mélenchon, et pourquoi ?

Il est quand même assez extraordinaire que l’on retrouve régulièrement la trace d’amis et complices notoires de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest dans ces affaires où différentes personnalités se plaignent d’être jetées en pâture au public avec des accusations mensongères…

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mis-en-examen-pour-avoir-percute-un-pieton-et-pris-la-fuite-un-avocat-parisien-se-defend-18-06-2019-8096331.php

Mis en examen pour avoir percuté un piéton et pris la fuite, l’avocat de Mélenchon se défend

 

Me Mathieu Davy a été mis en examen pour blessures involontaires avec délit de fuite. Il assure n’avoir pas pu éviter le piéton, « alcoolisé ».

 

 L’accident a eu lieu au centre de Plouhinec dans le Morbihan.

L’accident a eu lieu au centre de Plouhinec dans le Morbihan. 

 

Par C. P.

Le 18 juin 2019 à 22h29, modifié le 19 juin 2019 à 18h40

L’avocat Me Mathieu Davy, soupçonné d’avoir percuté un piéton avec sa voiture à Plouhinec (Morbihan) puis d’avoir pris la fuite, a été mis en examen ce mardi pour blessures involontaires aggravées, a annoncé la procureure de Lorient Laureline Pierrefitte. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Après avoir grièvement blessé le piéton, cet avocat au barreau de Paris, notamment connu pour avoir défendu Jean-Luc Mélenchon, a dans un premier temps poursuivi sa route. Puis il a contacté la gendarmerie en déclarant être l’auteur de l’accident, selon le parquet.

S’il reconnaît avoir fauché le piéton, un homme âgé de 53 ans, Mathieu Davy a tenu, ce mardi soir, à « rétablir la vérité » dans un post Facebook : il n’aurait pas réussi à « éviter » ce « déséquilibré », « alcoolisé », qui se serait jeté « littéralement sur sa voiture ». « Tétanisé », il n’aurait pas pris conscience de la violence de l’impact, et aurait pris la fuite, de crainte que le quinquagénaire, « costaud et violent », ne « vienne [lui] porter des coups ».

« Je sais qu’un homme est entre la vie et la mort et j’en suis tétanisé », ajoute l’avocat, mais « j’ai moi-même dans cette histoire été victime d’une situation exceptionnelle créée par un déséquilibré, qui a mis sa vie, et celle des autres, en danger ».

Dénonçant la prolongation de sa garde à vue, qu’il juge injustifiée, Mathieu Davy estime que le parquet de Lorient « a décidé de se payer l’avocat d’un homme politique, pour nuire à cet homme politique » en le « faisant passer pour un chauffard irresponsable multirécidiviste ».

Mathieu Davy a notamment défendu les intérêts du mouvement de Jean-Luc Mélenchon après les perquisitions menées en octobre au siège de La France Insoumise (LFI). Des perquisitions auxquelles l’ex-candidat à la présidentielle s’était opposé avec virulence.

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/pieton-renverse-plouhinec-l-avocat-mis-en-cause-fustige-le-parquet-de-lorient-6406470

Piéton renversé à Plouhinec. L’avocat mis en cause fustige le parquet de Lorient

 

L’accident s’est produit dans le bourg de Plouhinec, près de la mairie.
L’accident s’est produit dans le bourg de Plouhinec, près de la mairie. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

 

Charles JOSSE. Publié le 19/06/2019 à 18h30

 

L’automobiliste présumé avoir renversé un homme dans le bourg de Plouhinec et ne pas s’être arrêté immédiatement dimanche 16 juin dans la soirée est l’avocat de Jean-Luc Mélenchon. À la sortie de sa garde à vue, il s’est exprimé sur sa page Facebook à l’encontre du parquet de Lorient.

L’avocat mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, à qui il est reproché d’avoir renversé un piéton dans le bourg de Plouhinec, dimanche 16 juin dans la soirée, et de ne pas s’être arrêté immédiatement, est sorti de sa garde à vue prolongée mardi après-midi.

Le soir même, il a livré sa version des faits sur sa page Facebook.

« Se payer l’avocat d’un politique »

Puis, il fustige le parquet de Lorient qui, écrit-il, « a décidé de se payer l’avocat d’un homme politique, pour nuire à cet homme politique, en me faisant passer pour un chauffard irresponsable multirécidiviste, ce que je ne suis pas ».

L’avocat a défendu la France Insoumise, de Jean-Luc Mélenchon, en octobre, après la perquisition au siège du parti dans une affaire d’emplois présumés fictifs.

Mis en examen dans le Morbihan, l'avocat Mathieu Davy se défend dans AC ! Brest

Extraits de la page Facebook de l’avocat mis en cause. | OUEST-FRANCE – CAPTURE D’ECRAN

 

Le parquet de Lorient ne souhaite pas réagir

Interrogée par nos soins, la procureure de la République de Lorient n’a pas souhaité réagir.

La victime transportée à Brest

La victime de l’accident, un homme de 53 ans habitant dans le bourg de Plouhinec, a été gravement blessée. Il avait été transporté en urgence par hélicoptère vers l’hôpital de Brest.

 



Nouvelle série de plaintes contre La France insoumise

Elles étaient annoncées depuis le mois d’avril.

Une première procédure s’est déjà engagée et d’autres devraient suivre.

Manifestement, pour le politologue Thomas Guénolé, les bannissements à la mode brestoise façon Josette Brenterch et autres criminels de l’extrême-gauche « révolutionnaire » ne passent absolument pas.

 

 

https://www.francetvinfo.fr/politique/melenchon/thomas-guenole-attaque-la-france-insoumise-en-justice-apres-avoir-ete-ecarte-pour-des-soupcons-de-harcelement-sexuel_3477613.html

Thomas Guénolé attaque La France insoumise en justice, après avoir été écarté pour des soupçons de « harcèlement sexuel »

 

Le politologue reproche au parti de Jean-Luc Mélenchon les conditions dans lesquelles la procédure s’est déroulée.

 

Thomas Guénolé lors du colloque au Conseil supérieur de l\'audiovisuel, le 6 octobre 2015.
Thomas Guénolé lors du colloque au Conseil supérieur de l’audiovisuel, le 6 octobre 2015. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Le politologue Thomas Guénolé, écarté de la liste de La France insoumise pour les élections européennes après des accusations de « harcèlement sexuel », vient d’assigner au civil La France insoumise auprès du tribunal de grande instance de Paris, a appris franceinfo jeudi 6 juin auprès de son avocat, confirmant une information du Point. L’ex-candidat de LFI avait déjà annoncé son intention de se tourner vers la justice le 18 avril.

Dans l’assignation rédigée par son avocat, douze fautes délictuelles ont été relevées. « LFI est poursuivie pour avoir organisé contre moi une procédure accusatoire violant les droits de l’Homme, avec pour but manifeste de salir ma réputation », dénonce Thomas Guénolé dans un communiqué. Le politologue reproche au parti de Jean-Luc Mélenchon les conditions dans lesquelles la procédure s’est déroulée (refus de l’accès aux documents, refus de l’assistance par un avocat, absence d’interrogatoire, etc.) mais également le fait que la procédure interne ouverte par LFI a conduit à « déshonorer un homme« , comme l’estime son avocat, Me Jérémy Afane-Jacquart.

Le parti « a orchestré mon bannissement sous un motif déshonorant et mensonger », assure Thomas Guénolé. Il assure que les faits concernés « ne relèvent d’aucun délit ». « D’autres procédures judiciaires sont par ailleurs en préparation. »

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo