Ligue du LOL : une contre-enquête du Point

Sept mois après la divulgation de l’affaire, les journalistes licenciés dans la foulée veulent faire entendre leur vérité.

En tant que victime de harcèlements absolument démentiels, comprenant une part de cyberharcèlements très visibles à compter de l’année 2008, surtout des membres de la Ligue du LOL, dont mes harceleurs ont toujours été très proches, vraiment, je ne demande pas mieux que de les entendre. Mais alors là, je suis très embêtée, je n’ai accès qu’aux commentaires de ceux qui ont pu lire l’article…

Y aurait-il moyen de remédier à ce petit problème assez rapidement ?

J’avais déjà lu ceci au mois de juin dernier :

https://medium.com/@fabriquedes30salauds/ligue-du-lol-la-fabrique-des-30-salauds-4aac1679c3dc

Un article anonyme où tout le monde (ou presque…) est anonymisé et dont la promotion avait été assurée sur Twitter par… Yann Guégan himself… oui, oui, celui-là même qui n’ignore rien des harcèlements à mon encontre de la bande de pervers du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi…

Donc, vraiment, je suis très intéressée, je veux lire et entendre.

Pour l’instant, je comprends bien que ceux qui se sont fait prendre tendent à minimiser ou relativiser les faits qui leur sont reprochés.

Mais l’un d’entre eux disait aussi dès le début du grand déballage avoir compris s’être fourvoyé en se « moquant » de féministes et les avoir en fait proprement harcelées.

Où en sont-ils tous aujourd’hui ?

N’y en a-t-il toujours aucun pour balancer Luraghi et sa bande de cinglés ?

 

https://www.lepoint.fr/societe/ligue-du-lol-notre-contre-enquete-17-09-2019-2336096_23.php

Ligue du LOL : notre contre-enquête

 

Sept mois après la divulgation de l’affaire de harcèlement et le licenciement de journalistes, nous avons retrouvé les protagonistes. Ils veulent faire entendre leur vérité.

 

Par

Modifié le 17/09/2019 à 11:19 – Publié le 17/09/2019 à 08:53 | Le Point.fr
La Ligue du LOL est accusee de harcelement sur les reseaux sociaux, notamment sur Twitter.
La Ligue du LOL est accusée de harcèlement sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.

© LOIC VENANCE / AFP

 

Alexandre Hervaud a du temps devant lui et le front amoché par une mauvaise chute. « Je pourrais dire que j’ai été agressé par un gang de féministes en furie, mais bon… » Mais bon, en effet, la plaisanterie serait de mauvais goût. Il n’est pas dit, d’ailleurs, que lui-même la trouve drôle. Il se donne des airs, plutôt, il fait dans la bravade, il s’entête dans la ligne qu’il a choisie il y a plus de dix ans sur les réseaux sociaux. « Le sarcasme », décrit-il, « la provoc et le trash », « à la Charlie ». Et puis il n’a plus grand-chose à perdre.

Le quotidien Libération, dont il était devenu…

Article réservé aux abonnés

 

7 Commentaires

 

Par chodjin le 17/09/2019 à 11:22

Et le scandale à la rédaction de France Info…

… On en reparle ? Une affaire étrangement étouffée dans les médias, des têtes qui sautent discrètement sur l’organigramme visible sur le site. Et j’oubliais le meilleur, c’est notre redevance qui paye cela.

Signaler un contenu abusif

Par sjowall le 17/09/2019 à 11:21

Contre enquête ?

Le terme est bien grandiloquent pour un article qui ne fait que relayer l’auto apitoiement des arroseurs arrosés. L’ensemble est par ailleurs assez abscons pour qui n’a pas les codes de ce microcosme par ailleurs assez insignifiant.

Signaler un contenu abusif

Par psaint le 17/09/2019 à 10:33

Incommensurable légèreté d’une forme de féminisme

Qui donne plus d’importance à quelques critiques déplacées sur des articles ou blogs qui n’en valaient sans doute pas la peine, qu’au drame des femmes quotidiennement insultées et battues, parfois à mort par le soit disant conjoint ou compagnon.
On voit par ailleurs, à la lumière de cet article, qu’une bonne partie de cette affaire de llol a été montée en épingle.
Il y a là une forme d’indécence qui risque de décrédibiliser l’ensemble du mouvement féministe.

Signaler un contenu abusif

Par berty78 le 17/09/2019 à 10:18

Les grands maitres du web

Comment j’ai ri !
Des gens qui utilisent twiter ne sont maitre de rien du tout mais de simples utilisateurs. Faut arrêter de dire n’importe quoi. Les hackers chinois et russes doivent bien rigoler.

Je vois juste une bande de « loleurs » malsains qui ont du mal à se repentir. Ils n’ont pas l’air d’avoir compris tout le mal qu’ils ont fait. Une bande de sales gosses…
Qu’ils restent au fond du trou.

Signaler un contenu abusif

Par carwann le 17/09/2019 à 09:45

Avis…

Ce Hervaud est abject ! Il voudrait que l’on pleure sur son sort ? Mais il a été licencié et cloué au pilori, et c’est tout à fait normal… Trop facile de se poser en victime quand on s’est acharné sur d’autres…

Signaler un contenu abusif

Par Duagt le 17/09/2019 à 09:26

Ouai

Car il est tres connu que les feministes elles, n’accusent personne. Pas de lettre, de plaintes, de diffamations, de commentaires haineuses, de manifestation illegales d’acte de haine et de degradations avec ceux en qui elles sont en desaccord comme leglise, etc.
elles sont tjrs tres calmes

Signaler un contenu abusif

Par Kalbou le 17/09/2019 à 09:24

Querelles chez les lilliputiens

Sérieusement c’est incompréhensible ces disputes microcosmiques.

Signaler un contenu abusif

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo