Affaire du chirurgien pédophile Joël Le Scouarnec : retour du dossier à Lorient

Il reste à prier pour que Muriel Corre ne fasse pas capoter l’affaire…

Heureusement pour les victimes, elle n’est plus juge d’instruction mais vice-présidente du Tribunal de Grande Instance de Lorient chargée des fonctions de juge des libertés et de la détention, et les gendarmes ont déjà réalisé un gros travail de vérifications.

Cela me rappelle l’affaire du double meurtre du stand de tir, à Brest. Les faits criminels étant dans ce cas d’emblée incontestables, un juge d’instruction de Brest avait été désigné pour instruire l’affaire, lequel avait confié l’enquête d’abord aux gendarmes puis aux policiers.

Les premiers avaient bien travaillé et avancé… jusqu’au jour fatidique où ils avaient mis en garde à vue une amie intime de la criminelle Josette Brenterch de la LCR de Brest… qu’ils avaient dû relâcher fissa après intervention d’un autre ami de la valeureuse militante de l’extrême-gauche brestoise…

Les policiers qui ont par la suite repris l’enquête n’ont pas pu faire mieux et disent que leurs collègues gendarmes étaient passés très près de la bonne piste… devinez laquelle…

 

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/ex-chirurgien-accuse-de-pedophilie-250-victimes-potentielles-identifiees-184-plaintes-deposees_3708233.html

Ex-chirurgien accusé de pédophilie : 250 victimes potentielles identifiées, 184 plaintes déposées

 

Une majorité de victimes potentielles étant domiciliées en Bretagne, le parquet de la Rochelle se dessaisit de l’affaire au profit du parquet de Lorient.

 

Joël Le Scouarnec a exercé notamment à l\'hôpital de Jonzac en Charente-Maritime, de 2008 à 2017.
Joël Le Scouarnec a exercé notamment à l’hôpital de Jonzac en Charente-Maritime, de 2008 à 2017. (GOBIN MARIE-LAURE / MAXPPP)

 

Deux cent cinquante victimes potentielles de faits non prescrits du Dr Le Scouarnec, ex-chirurgien accusé de viols et d’agressions sexuelles, ont été identifiées, annonce lundi 18 novembre le parquet de la Rochelle. Une enquête préliminaire avait été ouverte début octobre pour identifier de possibles victimes, après la découverte d’un carnet retrouvé au domicile du médecin en 2017. Dans ce carnet, des noms de potentielles victimes étaient consignés et le médecin décrivait des pratiques sexuelles qu’il aurait eues avec elles.

181 victimes potentielles mineures au moment des faits

Sur ces 250 victimes potentielles, 209 ont pu être auditionnées, plusieurs d’entre elles ont « fait état de faits précis ». 184 ont souhaité porter plainte (181 étaient mineures au moment des faits), parmi lesquelles 138 sont actuellement domiciliées sur le ressort de la cour d’appel de Rennes, dont 100 dans le Morbihan.

159 faits de nature criminelle et/ou délictuelles sont répertoriées sur le ressort de la cour d’appel de Rennes, dont 100 dans le Morbihan et 23 dans le Finistère, précise le parquet.

Le parquet de La Rochelle annonce donc se dessaisir au profit du parquet de Lorient, où siège le pôle criminel du Morbihan.

 



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo