Herwann Asseh était sponsorisé par le PS : le poids des maux, le choc des fautes au tribunal…

Et encore un !

Le parquet de Brest avait demandé son placement en détention provisoire mais les juges ont préféré le laisser libre et l’inciter à prendre le large en lui interdisant de paraître dans le Finistère.

Sans doute attendent-ils qu’il se fasse la malle comme Serge Rodallec en 2005… vu que les jeunes femmes qui l’ont dénoncé « réclament aujourd’hui que justice soit rendue à l’encontre [de l’intéressé] mais également des personnes ayant fermé les yeux ou minimisé leur parole et leur vécu »…

Apprécier au passage l’ « ironie » des pervers qui osent m’accuser, moi, de moralité douteuse…

 

https://actu17.fr/finistere-un-professeur-de-danse-mis-en-examen-pour-neuf-viols-sur-mineur-et-remis-en-liberte/

Finistère : Un professeur de danse mis en examen pour neuf viols sur mineur et remis en liberté

Actu17

-

7 août 2021, 20h12 │ MAJ : 7 août 2021, 20h12

 

Un chorégraphe et professeur de danse a été mis en examen ce vendredi pour viols et agressions sexuelles sur des mineures. Neuf victimes ont été recensées, les faits se seraient produits entre 2008 et 2020.

Le parquet de Brest (Finistère) a annoncé dans un communiqué qu’un homme de 46 ans avait été mis en examen ce vendredi pour « viols et agressions sexuelles commis sur mineur par personne ayant autorité ». Le suspect est un professeur de danse. Il est accusé d’avoir fait pas moins de neuf victimes « entre 2008 et décembre 2020 ». Certaines d’entre elles sont depuis devenues majeures précise Ouest France.

Le quadragénaire né à Libreville au Gabon a emménagé dans le Finistère à l’âge de 7 ans avec sa mère. Il a découvert la danse à 18 ans puis est devenu champion du monde de street danse en 1999. L’homme intervient auprès de différents publics, dans des écoles, collèges, lycées, universités, structures de suivi judiciaire, structures spécialisées pour les personnes handicapées et centres socio-culturels, notamment détaillent nos confrères.

Des grossesses non désirées

L’homme aurait abusé de son rôle de professeur, se présentant comme un grand maître. Il aurait convaincu les victimes qu’elles étaient « uniques » et qu’elles deviendraient de « grandes danseuses professionnelles », avec comme objectif de les convaincre d’assumer une totale liberté physique et sexuelle.

Certains viols et agressions « auraient eu pour conséquence plusieurs grossesses non désirées », a indiqué le Planning familial, « qui a assisté les victimes tout au long de la procédure ». « Ces jeunes femmes réclament aujourd’hui que justice soit rendue à l’encontre [de l’intéressé] mais également des personnes ayant fermé les yeux ou minimisé leur parole et leur vécu », ajoute l’organisme.

Le parquet avait requis le placement en détention provisoire du suspect mais celui-ci a finalement « été placé sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention » avec « notamment l’interdiction de paraître dans le Finistère et d’exercer toute activité impliquant un contact habituel avec des mineurs ».

 

https://www.moralsoul.com/cie-moral-soul2/herwann-asseh

Herwann Asseh

Herwann Asseh

 

Né en 1975 à Libreville, au Gabon, il est à peine âgé de sept ans lorsqu’il emménage avec sa mère et sa fratrie, dans le Finistère. Pratiquant l’athlétisme de haut niveau, puis la danse, la carrière professionnelle d’Herwann Asseh débute en 1993 lorsqu’il rencontre la jeune chorégraphe Kim Hoan, qui lui fait découvrir la Street Dance, discipline dont il est sacré champion du monde en 1999, au Mexique.

En 1994, il rencontre Grande De Bahia qui lui transmet son art de la capoeira de rue. Mais la rencontre déterminante d’Herwann est celle de Bernardo Montet, chorégraphe et danseur contemporain, en 1999. Il le plonge en effet dans son univers chorégraphique et lui propose d’intégrer sa compagnie, la compagnie Mawguerite. Sur les conseils avisés de Bernardo Montet, Herwann crée sa propre compagnie, la compagnie Moral Soul en 1999.

Intéressé par le travail de ce jeune chorégraphe, Le Quartz – la Scène nationale de Brest dirigée alors par Jacques Blanc, décide de soutenir ses projets artistiques et la professionnalisation de sa compagnie.

En 1999, la première création d’Herwann Asseh, « Maman regarde !« , est placée sous le signe des danses urbaines et exprime ses douleurs face à ses racines, ses souvenirs d’une enfance restée au Gabon. Grandi par ses différentes rencontres, Herwann Asseh présente « Les Emigrants » en 2000, qui sera pour lui l’occasion de montrer au public que le Hip Hop ne se cantonne pas aux stéréotypes et surprend les spectateurs par sa « chorégraphie dynamique, intelligente et pleine d’humanité » (Ouest France – 24/25 Février 2001).
Depuis le début, son parcours est jalonné de rencontres déterminantes qui l’accompagnent dans sa recherche artistique et dans la réalisation de ses spectacles. Herwann Asseh n’aura de cesse de créer de nouveaux spectacles mêlant diverses disciplines toujours à la recherche de nouvelles expériences.
En parallèle à sa carrière artistique, cet artiste est intervenu pendant plus de vingt ans auprès de différents publics, en partenariat avec tous types de structures : écoles, collèges, lycées, universités, instituts médico-sociaux, maisons d’arrêt, structures de suivi judiciaire, structures spécialisées pour les personnes en situation de handicap, centres socioculturels ou encore des EHPAD. Il prône la force de la danse comme lien social et pédagogique.

 

Le répertoire chorégraphique d’Herwann Asseh…

 

 

Compléments d’information du 9 août 2021 :

 

Herwann Asseh était bien sponsorisé par le PS avec… nos sous… notamment via des subventions des municipalités socialistes de Brest et du Relecq-Kerhuon.

C’est tellement habituel chez les socialistes que l’idée de le préciser m’échappe parfois…

Bien évidemment, les victimes, assistées par le Planning Familial de Brest, ne sont en l’occurrence pas représentées par un avocat du Barreau de Brest, lequel ne compte, en réalité, et malheureusement pour la population locale, pas un seul avocat, mais uniquement des auxiliaires de « justice », ou plutôt d’injustice, tous assujettis à la magistrature locale.

Noter pour finir qu’elles souhaitent « pointer du doigt la glamourisation des relations abusives, notamment commises par des personnes influentes, ainsi que la normalisation des violences sexuelles dans le milieu artistique. »

On ne peut que les soutenir.

 

 
https://www.letelegramme.fr/fait-divers/le-choregraphe-brestois-herwann-asseh-mis-en-examen-pour-viols-sur-mineures-06-08-2021-12803793.php

Publié le 06 août 2021 à 20h00

Le chorégraphe brestois Herwann Asseh mis en examen pour viols sur mineures

 

Réservé aux abonnés

Lecture : 3 minutes.

 

Coup de tonnerre dans le milieu culturel brestois : suite à neuf plaintes de jeunes femmes, le chorégraphe Herwann Asseh, artiste à l’envergure nationale, a été mis en examen pour corruption de mineures, agressions sexuelles et viols. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

 

Les faits reprochés à Herwann Asseh, 46 ans, s’étaleraient sur une longue période allant de 2008 à fin 2020, alors que les plaignantes étaient mineures.
Les faits reprochés à Herwann Asseh, 46 ans, s’étaleraient sur une longue période allant de 2008 à fin 2020, alors que les plaignantes étaient mineures. (Photo archives Le Télégramme)

 

L’information est parvenue via un communiqué du Planning familial de Brest. Elle est confirmée par le parquet de Brest : suite à une enquête préliminaire, Herwann Asseh, 46 ans, a été placé en garde à vue mercredi, avant d’être déféré au parquet ce vendredi. Ce dernier a ordonné sa mise en examen des chefs de viols et agressions sexuelles commis sur mineur par personne ayant autorité, viols et agressions sexuelles par personne abusant de l’autorité que lui confère sa fonction, mais aussi corruption de mineur. Le ministère public a requis un placement en détention provisoire. Il a finalement été placé sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention, avec interdiction de paraître dans le Finistère et d’exercer toute activité impliquant un contact avec des mineurs.

Des faits allant de 2008 à 2020

Selon les informations du Planning familial, les faits reprochés à Herwann Asseh s’étaleraient sur une longue période allant de 2008 à fin 2020, alors que les plaignantes étaient mineures. Toutes étaient alors des élèves qui suivaient les cours de danse du chorégraphe. Les faits auraient eu lieu dans la voiture d’Herwann Asseh, à son domicile, dans les résidences lors des déplacements, mais aussi dans le studio de sa compagnie Moral Soul « La Gare », mis à disposition par la ville du Relecq-Kerhuon depuis l’automne 2015 via une convention. « Ces actes auraient eu pour conséquence plusieurs grossesses non désirées », indique le Planning familial. Selon nos informations, deux jeunes femmes seraient tombées enceintes.

L’enquête, menée par la gendarmerie, a débuté au mois d’avril. Une jeune femme, qui aurait été victime, et très marquée par ce qu’elle avait vécu, s’en est ouverte à deux de ses amies. « Elles ont réalisé avoir vécu la même chose », explique une source proche de l’enquête. Les langues ont commencé à se délier. Le trio s’en est ouvert à une élue de la municipalité de Brest. Au même moment, Laurent Péron, le maire du Relecq-Kerhuon, a été dépositaire d’informations faisant état des agissements d’Herwann Asseh. Il a aussitôt fait un signalement au procureur de la République de Brest. « Nous avons fait savoir à l’association dont Herwann Asseh était salarié que nous arrêtions toute collaboration avec lui. Puis en juin, nous avons résilié la convention d’occupation des locaux », indique Laurent Péron, qui annonce que la commune se portera partie civile dans cette affaire, « dès que la procédure le permettra ».

D’autres victimes ?

Dix jeunes femmes ont été entendues. Neuf ont confirmé les faits d’agression sexuelle ou de viol devant les enquêteurs. Toutes étaient mineures, la plus jeune avait 15 ans au moment des faits. Toutes résident dans la métropole brestoise. Elles ont été « repérées » lors de stage dans un lycée, ou d’ateliers de découverte du « Parkour ». Herwann Asseh les joignait ensuite en les conviant à rejoindre l’équipe artistique de sa compagnie. « Il allait les chercher en voiture, il les isolait de leurs amies, de leur entourage en leur promettant un avenir dans la danse, en les encensant… », témoigne une source proche de l’enquête.

Lorsque les faits sont parvenus aux oreilles des élus du Relecq-Kerhuon et de Brest, les deux collectivités ont coupé les vivres à la compagnie. C’est à cette époque qu’Herwann Asseh quitte « Moral Soul », en mettant son départ sur le compte du contexte sanitaire. Il avait émis l’idée de remonter une autre compagnie. Mercredi, les gendarmes l’ont interpellé à Nantes, où il suivait un stage, en vue de préparer une reconversion professionnelle. L’instruction ouverte ce vendredi débute. D‘autres auditions sont prévues la semaine prochaine. Les faits révélés s’étalent sur onze années mais il pourrait y avoir d’autres victimes.

Herwann Asseh, contacté par nos soins ce vendredi, n’a pas répondu à nos appels.

 

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/brest/brest-huit-jeunes-femmes-ont-depose-plainte-pour-viol-contre-le-choregraphe-herwann-asseh-2206417.html

Brest. Le chorégraphe Herwann Asseh mis en examen pour agressions sexuelles et viols sur mineurs

 

Neuf jeunes femmes ont déposé plainte pour détournement de mineur, agressions sexuelles et viols contre le chorégraphe Herwann Asseh. Les faits auraient été commis entre 2008 et 2021. Le chorégraphe a été mis en examen pour corruption de mineurs, agressions sexuelles et viols, confirme le parquet.

 

Publié le 06/08/2021 à 20h36 • Mis à jour le 07/08/2021 à 17h44

Le chorégraphe Herwann Asseh (archives 2015).
Le chorégraphe Herwann Asseh (archives 2015). • © France Télévisions

 

Les faits se seraient déroulés entre 2008 et décembre 2020. Le chorégraphe Herwann Asseh a été mis en examen pour corruption, aggressions sexuelles et viols sur mineurs, a annoncé le parquet de Brest (Finistère), ce vendredi 6 août.

Une mise en examen qui intervient après le dépôt de plainte de neuf jeunes femmes à l’encontre du chorégraphe, confirme le procureur de la République de Brest.

Le planning familial de Brest, qui a révélé les plaintes, précise que les faits se sont déroulés « alors qu’elles étaient mineures et auraient eu lieu dans la voiture de M. Asseh, à son domicile, dans des résidences lors de déplacements, dans des lieux publics tels que des plages de la région mais aussi dans son studio, La Gare, au Relecq-Kerhuon, près de Brest. Entraînant plusieurs grossesses non désirées. »

« Elles ont pris conscience qu’elles n’étaient pas seules »

« Leur décision d’entreprendre une démarche juridique est notamment motivée par le souhait d’empêcher le chorégraphe de continuer à encadrer des jeunes femmes mineures, notamment par le biais de sa nouvelle compagnie, Fenikkusu », poursuit le communiqué du planning familial de Brest qui a suivi les jeunes femmes.

Me Emilie Bruézière, avocate spécialisée dans les violences sexuelles, représente huit des plaignantes. Elle confirme la volonté de ses plaignantes « de mettre un terme aux agissements de M. Asseh. Elles ont pris conscience qu’elles n’étaient pas seules. Elles ne se rendaient pas compte qu’il y avait d’autres victimes. » 

« Il se servait de sa réputation locale et de l’aura qu’il a sur la scène brestoise pour arriver à ses fins sur des adolescentes de 14 à 18 ans. Des jeunes filles qui étaient fragiles de par leur situation personnelle. »

Placé sous contrôle judiciaire, Herwann Asseh a l’interdiction de paraître dans le Finistère et d’exercer toute activité impliquant un contact habituel avec des mineurs.

> Pour télécharger le communiqué de presse du planning familial de Brest, cliquez sur ce lien.

 

Barbara Gabel et Catherine Deunf

 

 

Communiqué de presse

Huit plaintes déposées à l’encontre du chorégraphe Herwann Asseh

L’association du planning familial de Brest souhaite vous informer que huit jeunes femmes ont déposé plainte contre le chorégraphe Herwann Asseh pour des faits de corruptions de mineur, agressions sexuelles et viols. Les faits auraient été commis entre 2009 et 2021, alors qu’elles étaient mineures et auraient eu lieu dans la voiture de Mr Asseh, à son domicile, dans des résidences lors de déplacements, dans des lieux publics tels que des plages de la région mais aussi dans son studio : « La Gare » au Relecq-Kerhuon. Ces actes auraient eu pour conséquence plusieurs grossesses non désirées.

Leur décision d’entreprendre une démarche juridique est notamment motivée par le souhait d’empêcher le chorégraphe de continuer à encadrer des jeunes femmes mineures, notamment par le biais de sa nouvelle compagnie, Fenikkusu.

Ces jeunes femmes, que j’accompagne depuis plusieurs mois, réclament aujourd’hui que justice soit rendue à l’encontre d’Herwann Asseh mais également des personnes ayant fermé les yeux ou minimisé leur parole et leur vécu. À travers leur démarche, elles souhaitent, en outre, pointer du doigt la glamourisation des relations abusives, notamment commises par des personnes influentes, ainsi que la normalisation des violences sexuelles dans le milieu artistique.

Elles sont représentées par Maître Bruézière, avocate spécialisée dans les violences sexuelles et membre de l’antenne des mineurs du barreau de Paris.

Une dizaine de personnes ont été auditionnées durant l’enquête préliminaire et ce mercredi, Herwann Asseh a été placé en garde à vue avant d’être présenté au magistrat ce jour. Monsieur Asseh a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rester dans le département. Un juge d’instruction a été saisi et une commission rogatoire ouverte.

Si vous souhaitez transmettre des informations, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.

Contact Presse et Référente situation
Joana Martins Fernandes Ramos
joana.martinsfr@gmail.com
Planning Familial de Brest
Brest, le 6 août 2021

 



123

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo