Je ne marche pas !

 

 

 

 

L’Albatros

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

 

Charles Baudelaire (1859)

 

 

P.S. : En cherchant la vidéo qui convenait pour illustrer cet article de blog, je me suis aperçue que Jean-Luc Mélenchon avait déjà lu le poème lors de son meeting du 29 mars 2017 au Havre. Pfff… Quel imposteur !



Qui veut voter pour l’agent américain Philippe Poutou ?

« Si les policiers n’étaient pas armés, ils n’auraient pas été visés », et les militaires non plus ne seraient pas visés s’ils n’intervenaient pas dans divers conflits armés au lieu de livrer en douce tous leurs joujoux aux « rebelles » ou révolutionnaires de tous poils…

Hu ! Hu !

Ne serait-ce pas un agent de la CIA que l’on voit désormais assez clairement « troller » notre élection présidentielle française ?

 

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/21/35003-20170421ARTFIG00109-philippe-poutou-suscite-un-tolle-en-reclamant-le-desarmement-des-policiers.php

Poutou : «Si les policiers n’étaient pas armés, ils n’auraient peut-être pas été visés»

  • Par Marc de Boni
  • Mis à jour le 21/04/2017 à 16:32
  • Publié le 21/04/2017 à 10:35
VIDÉO – Selon son équipe, le porte-drapeau du NPA dans la course à l’Élysée a été pris à partie à la sortie des locaux de France 2 jeudi soir par des policiers en uniforme qui l’auraient insulté.

Petit candidat portant les couleurs du NPA, Philippe Poutou avait su tirer son épingle du jeu lors des précédentes émissions télévisées en affichant un certain franc-parler. Un avantage qui s’est volatilisé aussi vite qu’il ne s’était constitué jeudi soir, à l’occasion de la dernière émission de France 2 avec les 11 candidats. Quelques jours plus tôt, l’ouvrier automobile avait frappé les esprits avec sa proposition de désarmer les policiers. Mais cette ligne de programme qu’il a de nouveau défendue face à Léa Salamé et David Pujadas s’est retournée contre son auteur, alors qu’un attentat terroriste a de nouveau endeuillé la capitale dans la nuit de jeudi, et provoqué la mort d’un policier.

«La police au contact de la population n’a pas besoin d’être armée!», a persisté le candidat trotskiste. Philippe Poutou, qui n’ignorait alors rien des événements, a poursuivi: «On veut désarmer les policiers car ils agressent dans les manifs, les jeunes et les quartiers populaires. (…) On a vu ce qu’il s’est passé lors des manifestations de la loi Travail, il y a des agressions de la police». Et le successeur d’Olivier Besancenot de souligner que «10 à 15 jeunes sont tués sous les coups de la police chaque année».

Invité de LCI ce vendredi matin, il a poursuivi sa démonstration et n’a pas hésité à aller encore plus loin. «Peut-être que si la police n’était pas armée, les mecs ils viseraient pas… Parce que ça c’est des gens qui pètent les plombs, qui sont prêts à tuer, qui font un peu n’importe quoi, donc ces gens-là… Alors après on sait pas, la part suicidaire, ou la part – y compris idéologique évidemment – de Daech, parce que c’est des gens là qui reprennent l’idéologie de Daech, on sait pas trop… Mais ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui on a ce problème-là…», a-t-il d’abord maladroitement argumenté. Relancé par la journaliste, il a ensuite abondé: «S’ils n’étaient pas armés, peut-être qu’ils n’auraient pas été visés les policiers, c’est ça qu’on sait pas non plus, c’est ça le problème qui est posé, c’est que plus les policiers serotn armés et plus on nous expliquera qu’il faut armer et qu’il faut viser les quartiers poplulaires par exemple, et ben plus peut-être… Non mais il y a un engrenage de violence, c’est ça qu’il faudrait arriver à expliquer».

Une sortie qui n’a pas manqué de soulever une bronca sur les réseaux sociaux, auparavant artisans de la gloire éphémère du candidat. Pris pour cible, Philippe Poutou a tenté de rectifier le tir en conclusion de l’émission, en dénonçant la politique interventionniste de la France à l’étranger, principale cause du terrorisme à ses yeux.

Mais les ennuis du candidat NPA se sont poursuivis au sortir des locaux de France Télévision. Selon l’équipe du candidat, «des policiers en uniforme» l’ont pris à partie. «On a besoin de nos armes, enculé, ordure!», auraient lancé les fonctionnaires de police à la vue du candidat, selon son équipe. Invité sur France 2 ce vendredi matin, Philippe Poutou a admis se trouver dans une passe difficile: «On est sous l’émotion, et c’est là où c’est difficile de discuter politique».

Il a néanmoins maintenu sa proposition de désarmer la police de proximité. «C’est vrai que c’est très controversé, et dans ces situations-là ça devient très difficile d’en discuter. Mais nous, on parle de la répression dans les manifestations du mouvement social», a-t-il insisté. Soulignant que son propos concerne «une police de proximité qui quadrille les quartiers populaires», Philippe Poutou a concédé que la police antiterroriste, elle, pouvait être armée. «Il ne faut pas tout confondre il y a eu un attentat hier, mais nous sur la question du terrorisme, on voudrait aussi que l’on discute des interventions militaires Françaises catastrophiques», a-t-il martelé.



Philippe Poutou « bafoue la présomption d’innocence »

Le représentant des assassins d’ingénieurs dans l’actuelle course à l’élection présidentielle semble avoir bien réussi son coup d’éclat démagogique d’hier soir. Du moins bénéficie-t-il aujourd’hui de relais tout à fait enthousiastes dans quelques médias de masse.

Fait de quelques gros mots et du cinéma habituel des dirigeants de son parti, qui sont bien tous de la clique politicaille la plus CORROMPUE du pays, ce n’est évidemment pas moi qu’il peut tromper, encore moins subjuguer.

Rappelons donc quelques spécificités du NPA, qui n’est pas le parti des ouvriers et n’est même pas un parti politique à proprement parler, puisqu’il n’a jamais présenté aucun candidat à une quelconque élection pour la gagner ou voir ensuite l’éventuel élu participer à la « gestion du capitalisme » contre laquelle il est en lutte perpétuelle.

C’est un groupe terroriste qui cherche toujours à imposer à tous par la violence un système dont plus personne ne veut depuis longtemps, celui de l’ancienne URSS.

Pour obtenir la révolution « communiste » ou « anticapitaliste » de leurs voeux, ses membres s’échinent au quotidien à rendre le système capitaliste en place le plus invivable possible pour les populations qu’ils souhaitent amener à la révolte susceptible de les conduire à prendre le pouvoir et s’imposer enfin… en dictateurs.

Il est bien évident que cette activité « politique » particulière n’a jamais consisté à rechercher une quelconque justice, sociale ou autre, à respecter les droits de chacun ou les lois en vigueur en France ou ailleurs, c’est tout le contraire.

Aussi, le NPA s’est de lui-même assigné la seule mission où finalement il excelle, qui est la défense des élus et fonctionnaires CORROMPUS de tous bords contre leurs victimes.

Et pour ses militants qui constituent des milices ultra violentes au service de tous ces CORROMPUS, tous les moyens sont bons pour dézinguer les victimes qui osent se plaindre ou pourraient éventuellement se plaindre bien avant qu’elles n’aient pu le faire ou voir leurs plaintes aboutir.

Toutes les formes d’assassinats sont ici de mise et n’importe qui peut en être victime.

Mais les violences et acharnements les plus démentiels ne concernent pas les plus faibles, vite balayés par les premières attaques. Ils portent sur les plus forts, les plus résistants, les têtes bien faites, les « gros cerveaux » qui ne s’en laissent pas conter, les ingénieurs.

Oui, M. Schneidermann, les ingénieurs sont bien haïs au NPA.

Non, M. Schneidermann, les ingénieurs ne sont pas des dominants.

Pour la plupart, ce sont des bosseurs et des « cerveaux ». Certains sont plus bosseurs, d’autres sont plus des têtes, des chercheurs qui font avancer sciences et techniques.

Que vous ont-ils donc fait ? Vous passer devant en classe, à vous aussi ?

Ce problème n’est pas le leur mais le vôtre, c’est celui des dominants qui n’ont pas les moyens de leurs ambitions et dont l’avidité devient bien vite envie et jalousie à l’égard de plus brillants qu’eux.

Si vous en êtes encore là, vous devriez consulter.

 

http://lelab.europe1.fr/luc-chatel-porte-parole-de-francois-fillon-estime-que-philippe-poutou-bafoue-la-presomption-dinnocence-3221492

Luc Chatel, porte-parole de François Fillon, estime que Philippe Poutou « bafoue la présomption d’innocence »

 

Publié à 09h19, le 05 avril 2017 , Modifié à 09h53, le 05 avril 2017

 

Luc Chatel, porte-parole de François Fillon, estime que Philippe Poutou "bafoue la présomption d'innocence"

Luc Chatel © Montage Le Lab via captures d’écran franceinfo:
Image Etienne Baldit

Etienne Baldit

etienne.baldit@europe1.fr

PROCÈS OR NOT PROCÈS ? - Philippe Poutou a sévèrement défouraillé, mardi 4 avril lors du premier débat à 11 candidats sur BFMTV et CNEWS, contre les politiciens « corrompus », s’en prenant nommément, vertement et longuement, à François Fillon et Marine Le Pen. Au bout d’un moment, l’ancien Premier ministre, excédé, a grommelé entre ses dents serrées qu’il allait lui « foutre un procès ». On ne sait pas s’il en a réellement l’intention, mais lui et son camp pensent visiblement qu’il y a matière. Luc Chatel, par exemple, ne se montre pas particulièrement énervé contre le représentant du NPA dans cette élection présidentielle, mais estime tout de même qu’il a « bafoué la présomption d’innocence ».

Sur franceinfo: ce mercredi, le député LR et porte-parole de François Fillon évacue les accusations formulées la veille par Philippe Poutou en expliquant qu’il a simplement « fait un coup » Et s’il reconnaît qu’il est « normal » que « ce sujet » des affaires qui touchent son champion (mais aussi Marine Le Pen) soit « évoqué », il considère manifestement que Philippe Poutou est allé trop loin. Il dit :

En même temps, monsieur Poutou bafoue la présomption d’innocence, il parle de ‘corruption’. Donc moi je pense pas que c’est ça que les Français attendaient hier.

Il s’en tient cependant à cette cela, n’annonçant pas d’éventuelles poursuites après les mises en cause du candidat anticapitaliste.

Même son de cloche du côté d’Eric Ciotti, promu mardi secrétaire général adjoint des Républicains chargé des fédérations, sur Radio Classique :

On avait l’impression d’être dans un débat ou une émission de télé-réalité selon la posture qu’ont voulu prendre certains candidats qui se sont fait plaisir et ont voulu faire des coups.

Pour mémoire, Philippe Poutou avait dynamité le débat en déclarant notamment vouloir « exprimer cette colère-là d’en bas contre des ultra-riches, des richesses indécentes, contre ces politiciens aussi corrompus, il y en a qui se reconnaîtront ici autour de la salle ou autour du pupitre ». Plus loin, il avait livré une tirade des plus remarquées :

Depuis janvier alors là c’est le régal, une campagne super. François Fillon, voilà, il est en face de moi. Que des histoires. Et plus on fouille, plus on sent la corruption, plus on sent la triche. En plus, c’est des bonhommes qui nous expliquent qu’il faut la rigueur, qu’il faut l’austérité, et eux-mêmes piquent dans les caisses publiques donc il y a un petit problème de ce côté-là.

[...] Ensuite il y a aussi Marine Le Pen. Pareil, on pique dans les caisses publiques, alors là c’est pas ici, c’est l’Europe. Alors l’Europe, pour quelqu’un qui est anti-européen, ça ne gêne pas de piquer l’argent de l’Europe. Et le pire c’est qu’en plus le FN qui se dit anti-système ne s’emmerde pas du tout, se protège grâce aux lois du système, grâce à l’immunité parlementaire et donc refuse d’aller aux convocations policières.

Sur Europe 1 ce mercredi matin, Philippe Poutou est revenu sur ce coup d’éclat, estimant que beaucoup de Français « attendaient » une expression de la sorte sur les affaires de deux des principaux candidats à la présidentielle. Et de se demander si François Fillon avait vraiment « intérêt à ce qu’il y ait » un procès, tout en disant ne pas vouloir « faire le malin » à ce sujet.

Il est en tout cas devenu une véritable star des internets depuis mardi soir, avec ses punchlines devenues virales.

 

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2017-04-05/Le-coup-du-doux-Poutou-id9738

chronique du 05/04/2017 par Daniel Schneidermann

Le coup du doux Poutou

 

Ce contenu est temporairement accessible gratuitement. Partagez-le !

 

J’ai beau tenter de prendre quelques vacances de matinaute, impossible de ne pas revenir sur le moment Poutou. Impossible de ne pas le savourer, s’en délecter comme d’un bonbon qui ne devrait jamais fondre. Impossible de ne pas se repasser la video qui, ce matin, galope partout sur Twitter, de toute l’allégresse de ses petites jambes. Impossible de ne pas se repasser « la » réplique de la soirée, à une Le Pen scotchée. « Nous quand on est convoqués par la police, on n’a pas d’immunité ouvrière, on y va ». Le moment après lequel il n’est plus nécessaire de regarder. Tout le reste, en comparaison, sera fade. Les « petits » à l’assaut des « grands » : l’étrange bastringue lilliputien de BFMTV et CNews, que TF1 s’était évertué à éviter en n’invitant que les « grands », a rempli sa fonction, mission accomplie, le travail est fait, les cartes sont redistribuées, et Le Pen marquée au front comme elle doit l’être. Affaire classée.

nouveau media

Je ne sais trop pourquoi, j’attendais Lassalle. J’ai eu Poutou, et je n’ai pas perdu au change. Le berger n’est pas descendu de ses montagnes. Il repassera à la prochaine transhumance. Ils auraient dû s’en méfier, de Poutou. Déjà avant le début, il s’était fait remarquer en refusant de participer à la « photo de famille ». Poser avec Le Pen ? Poser avec Fillon ? Non merci. Sain réflexe, d’ailleurs. Au nom de quoi « poser avec Le Pen » ? C’est une fête ? Une kermesse ? Un barbecue des voisins ? Une équipe de foot ? C’est la classe 2017 ? Macron peut bien aller le chercher, pour lui demander de poser, non, il n’est pas de cette famille. L’absence de cravate, ensuite, aurait pu alerter. Mais ils n’ont pas dû se méfier. Le doux Poutou. Le gentil Poutou, souffre-douleur préféré de la bande à Ruquier, qui se laisse tondre, et se venge à distance, sur les réseaux sociaux. Hé hé. Les naïfs. Fillon d’abord : « plus on sent la corruption, plus on sent la triche ».Et Le Pen dans la foulée. Strike. C’est Poutou qui a raflé la mise, et qui restera. Il y aura des gifs, des memes, des détournements.

En parlant de Ruquier, Poutou avait dévoilé la vraie nature de l’amuseur, quelques jours plus tôt. Revenant après une précédente séance de tonte, il s’était aussitôt vu reprocher par la bande de s’en être plaint sur Facebook. Ruquier :« Vous avez un double visage, Monsieur Poutou. Je tiens à vous le dire. Sympathique en coulisse, et beaucoup moins sympathique sur Twitter. C’est bien que votre vrai visage ressorte ». A cet instant, c’est le vrai visage de Ruquier, qui ressortait. Pas uniquement le mépris, non. Quelque chose de plus complexe et de plus triste, comme une profonde, sincère incompréhension, que la France ne soit pas uniquement peuplée de gens qui rient des blagues de Ruquier, sont prêts à se laisser ruquieriser, et à poser pour des photos avec la bande à Ruquier. L’éternel « mais pourquoi ne nous aiment-ils pas ? » des dominants, quand un accident de la vie les place face aux dominés.

 



Le Lot, coin de verdure sympa pour gens douteux

Après le pédophile anglais recherché dans toute l’Europe et retrouvé par hasard au mois de janvier dernier à la faveur d’un accident de la route, voilà M. Turtle qui tue sa femme après lui avoir fait payer sa maison d’hôte.

Curieusement, ils se trouvent tous à proximité de Puy-l’Evêque, où de notoriété publique les gendarmes sont hyper sympas avec le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qu’ils autorisent très gentiment à multiplier crimes et délits visant notamment l’Armée ou les autorités militaires françaises, parce qu’ils sont bien d’accord avec lui lorsqu’il leur soutient pour justifier toutes ses immondes saloperies à l’égard de toute ma famille, que les ingénieurs sont tous des fous, y compris ou surtout s’ils travaillent ou ont travaillé sur des projets classés Secret Défense.

Cette fois-ci, ils ont quand même eu des doutes sur ce que leur racontait le « sussepaicte » M. Turtle.

 

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/lot-l-un-des-pedophiles-les-plus-recherches-d-europe-arrete-par-hasard-il-glisse-sur-une-plaque-de-verglas

Lot: l’un des pédophiles les plus recherchés d’Europe arrêté par hasard, il a glissé sur une plaque de verglas

 

Publié le :

Vendredi 13 Janvier 2017 – 11:22

Dernière mise à jour :

Vendredi 13 Janvier 2017 – 11:37

Un Britannique de 43 ans, qui échappait à toutes les polices d’Europe qui le recherchaient pour des faits de pédophilie, a été retrouvé dans une petite commune du Lot. Il a en effet eu un accident à cause du verglas, et n’a pu cacher sa véritable identité.
Le Lot, coin de verdure sympa pour gens douteux dans AC ! Brest police-francesoir_field_image_de_base_field_mise_en_avant_principale
L’homme a admis qu’il était bien Stephan Carruthers, l’un des pédophiles les plus recherchés d’Europe.

©Bohac Yann/Sipa

 

Les enquêteurs ont parfois besoin d’un coup de pouce du destin pour avancer dans leurs investigations. Mais ce qui s’est passé dimanche 8 sur une petite route du Lot tient du miracle. Stephen Carruthers, 43 ans, un Britannique qui est l’un des pédophiles les plus recherchés d’Europe a en effet été arrêté dans ce département rural de la région Occitanie, par hasard, alors qu’il parvenait à échapper à un mandat d’arrêt européen depuis plus d’un an.

Mais dimanche, au petit matin, ce prédateur sexuel chez qui plus de 5.000 fichiers pédopornographiques ont été saisis –certains montrant des clichés insoutenables d’actes sexuels avec des enfants– a commis une erreur. Il a glissé sur une plaque de verglas sur la commune de Pontcirq. Victime d’un accident de la circulation et blessé, il a été transporté à l’hôpital de Cahors par les pompiers. La police, en contrôlant son passeport dans le cadre d’une procédure de routine pour prévenir sa famille, a eu la surprise de réaliser que l’homme était recherché par toutes les polices d’Europe.

Arrêté en mars 2014 au Royaume-Uni, l’homme avait en effet été laissé en liberté dans l’attente de son procès, sous contrôle judiciaire. Il a réussi malgré tout à se soustraire à cette surveillance, et à quitter le pays. Si son parcours n’est pas encore connu avec certitude, il était locataire –sous un faux nom– chez un autre Anglais sur la commune de Catus… Ce dernier jure qu’il « ne connaissait rien de son passé », et était visiblement « complètement atterré » d’apprendre qu’il logeait un prédateur d’enfants selon les éléments donnés par la police.

L’homme ayant confirmé son identité sur son lit d’hôpital, il a été transféré au commissariat de Cahors, puis à la PJ d’Agen à sa sortie, 48 heures plus tard. Il a été placé en détention provisoire et devrait sans doute être remis aux autorités britanniques.

 

http://www.sudouest.fr/2017/01/18/agen-la-justice-valide-l-extradition-du-pedophile-anglais-presume-3116071-3603.php

Agen : le pédophile anglais présumé sera extradé

 

Publié le 18/01/2017 à 11h16. Mis à jour à 17h17 par Sudouest.fr Lot-et-Garonne.
Agen : le pédophile anglais présumé sera extradé

Stephen Carruthers a été conduit à la maison d’arrêt d’Agen à l’issue de sa comparution mercredi matin.

Ma.C.

Stephen Carruthers, 43 ans, a accepté sa remise aux autorités anglaises, ce mercredi matin devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Agen

 

Selon la justice britannique, Stephen Carruthers faisait partie des dix personnes les plus recherchées dans son pays. Arrêté dimanche après un accident de voiture survenu la veille dans le Lot, cet homme de 43 ans, soupçonné d’avoir détenu 5 332 images pédopornographiques, a comparu ce mercredi matin devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Agen.

 » Au regard de la conformité du mandat d’arrêt européen, je requiers qu’il soit remis aux autorités judiciaires anglaises », a exposé  l’avocat général chargé des mandats d’arrêt européens, Antoine Leroy.

Stephen Carruthers ayant accepté le principe de l’extradition, la cour d’appel a ordonné sa mise à exécution.

À l’issue de l’audience, le ressortissant britannique a été incarcéré à la maison d’arrêt d’Agen, en attendant sa remise aux autorités de son pays, « qui devrait certainement intervenir d’ici dix à quinze jours », a précisé son avocate, Me Laurence De Behr.

 

Sur le même sujet

Arrêté dans le Lot, un Britannique soupçonné de pédophilie comparaîtra mercredi à Agen 9

Arrêté dans le Lot, un Britannique soupçonné de pédophilie comparaîtra mercredi à Agen

L’homme fait partie des personnes les plus recherchées dans son pays. Il comparaîtra mercredi devant la cour d’appel d’Agen en vue de son extradition

 

http://www.sudouest.fr/2017/04/02/lot-et-garonne-accuse-d-avoir-ecrase-sa-femme-un-anglais-mis-en-examen-3330477-3603.php

Lot-et-Garonne : accusé d’avoir écrasé sa femme, un Anglais mis en examen

 

Publié le 02/04/2017 à 8h28 par SudOuest.fr avec AFP.
Lot-et-Garonne : accusé d’avoir écrasé sa femme, un Anglais mis en examen

Prayssac se trouve dans le Lot, département voisin du Lot-et-Garonne.

Google Street View

Un sexagénaire a été mis en examen pour homicide volontaire aggravé, accusé d’avoir écrasé son épouse en voiture, dans le département voisin du Lot

 

David Turtle, Britannique de 62 ans, a été mis en examen à la suite de l’ouverture d’une information judiciaire par le pôle de l’instruction d’Agen. Il est accusé d’avoir écrasé son épouse en voiture, à Prayssac, dans le département voisin du Lot. Le juge des libertés l’a placé sous contrôle judiciaire et remis en liberté, selon des sources proches de l’enquête.

Le drame s’est noué dans la nuit de jeudi à vendredi. Comme le rapporte La Dépêche, David Turtle est accusé d’avoir roulé sur son épouse, Stephanie, 50 ans, à la suite d’une dispute conjugale qui aurait dégénéré au point de tourner au drame vers 2h30 du matin.

Cage thoracique écrasée

Difficile pour l’heure de savoir dans quelles circonstances exactes le mari en est arrivé à rouler sur le corps de son épouse, mais l’autopsie pratiquée le 31 mars à Toulouse a bien confirmé que celle-ci avait succombé à une mort par asphyxie.  »Un décès provoqué par l’écrasement de la cage thoracique« , confirme dans La Dépêche le procureur de la République Nicolas Septe.

Les pompiers, appelés sur les lieux, n’ont pu que constater le décès de Stephanie Turtle.

Les Turtle avaient racheté une propriété de Prayssac il y a 8 mois à des compatriotes afin d’y développer une activité de maison d’hôte.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/30/2547029-drame-conjugal-prayssac-meurt-sous-roues-voiture-mari.html

Publié le 30/03/2017 à 19:40, Mis à jour le 31/03/2017 à 09:18

Drame conjugal : elle meurt écrasée sous les roues de la voiture de son mari

 

Faits divers

La propriété où s’est déroulé le drame. Le couple  y résidait depuis environ six mois./Photo DDM

La propriété où s’est déroulé le drame. Le couple y résidait depuis environ six mois./Photo DDM

image-zoom dans Attentats

Que s’est-il passé jeudi vers 1 h 30 du matin au Théron, sur la commune de Prayssac ? Une dispute conjugale qui tourne au drame, un huis clos terrible, fait de violences et une victime qui meurt sous les roues d’une voiture conduite par son conjoint sans que l’on sache s’il s’agit d’un accident ou d’un homicide involontaire.

Un ressortissant anglais d’une soixantaine d’années, est en tous cas en garde à la gendarmerie de Puy L’Évêque depuis hier. David Turtle est soupçonné d’avoir commis des violences qui auraient entraîné la mort de son épouse. Une garde à vue qui pourrait être prolongée aujourd’hui.

Peu d’éléments ont filtré sur cette affaire tragique dont le point de départ semble être une dispute conjugale qui aurait éclaté dans la soirée. Les échanges entre le mari et son épouse auraient dégénéré jusqu’à l’épilogue mortel qui serait survenu entre 1 h 30 et 2 heures du matin. Dans des circonstances encore ignorées, l’épouse elle aussi âgée d’une soixantaine d’années, aurait succombé sous les roues du véhicule conduit par son mari. Les enquêteurs de la gendarmerie cherchent à connaître comment l’accident ou l’homicide s’est produit en interrogeant le suspect.

L’autopsie de la victime doit avoir lieu demain matin à l’Institut médico-légal de Toulouse. L’examen du légiste éclairera sur les causes du décès. Il n’est pas sûr qu’il perce le cœur du drame, le moment où toute une vie à deux, bascule dans la tragédie.

JEAN-MICHEL FABRE

 

http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/31/2547798-drame-prayssac-lot-epouse-est-morte-cage-thoracique-ecrasee.html

Publié le 31/03/2017 à 17:56, Mis à jour le 01/04/2017 à 07:44

Drame de Prayssac (Lot) : l’épouse est morte la cage thoracique écrasée

 

Faits divers

La maison d'hôte des Turtle devait ouvrir pour la saison estivale. / DDM

La maison d’hôte des Turtle devait ouvrir pour la saison estivale. / DDM

image-zoom dans Calomnie

L’autopsie de Stéphanie Turtle,  qui a péri sous les roues de la voiture de son mari, jeudi vers 2 heures du matin à Prayssac, dans le Lot, a été pratiquée ce matin à l’Institut Médico-légal de Toulouse. L’Anglaise de 50 ans est décédée par asphyxie, la cage thoracique écrasée par le poids du véhicule. Le mari, David Turtle, 62 ans est toujours en garde à vue, il doit être présenté dans la soirée au pôle de l’instruction à Agen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Pour le parquet de Cahors, les circonstances du décés de la victime  restent suspectes malgré les explications du mari. Le couple  s’était installé à prayssac il y a  huit mois à peine avec l’intention de  transformer  leur belle propriété en maison d’hôte. Ils venaient de déposer un permis à la mairie de Prayssac pour faire construire une piscine.

JEAN-MICHEL FABRE

 

http://www.ladepeche.fr/article/2017/04/01/2548034-la-nuit-ou-le-bonheur-est-devenu-tragedie.html

Publié le 01/04/2017 à 03:49, Mis à jour le 01/04/2017 à 08:51

Drame de Prayssac : la nuit où le bonheur est devenu tragédie

 

Faits divers

La photo du couple prise sur leur terrasse à Prayssac et qui figure sur leur compte Twitter.

La photo du couple prise sur leur terrasse à Prayssac et qui figure sur leur compte Twitter.

image-zoom dans Corruption

Hier soir, David Turtle au terme de sa garde à vue à Puy L’Évêque devait être présenté au juge d’instruction d’Agen. Cet Anglais de 62 ans doit répondre de violences volontaires ayant entraîné le décès de son épouse, Stéphanie, 50 ans. L’autopsie a confirmé que la victime est morte écrasée par la voiture du mari.

La photo qui s’affiche encore sur le compte twitter des Turtle paraît aujourd’hui tellement en décalage avec la réalité dramatique de ces derniers jours. C’est l’été, le couple de nationalité anglaise, pose tout sourire sur la terrasse de leur belle maison aux volets bleus, un verre de vin à la main. Cette image d’un instant de bonheur durant les vacances dernières, télescope la brutalité du fait divers qui a éclaté jeudi devant le pavillon du Théron à Prayssac et qui a conduit à la mort de Stéphanie Turtle. Le huis clos conjugal violent se serait déroulé entre 1 h 30 et 2 heures du matin pour se terminer par une scène terrible lorsque la voiture de David Turtle roule sur le corps de son épouse. Les sapeurs-pompiers appelés sur les lieux vers 2 h 30, ne pourront que constater le décès de la victime tout juste âgée de 50 ans. L’autopsie pratiquée hier à l’Institut médico-légal de Toulouse a conclu à une mort par asphyxie «Un décès provoqué par l’écrasement de la cage thoracique» nous confirmait Nicolas Septe, procureur de la République.

Le mari, David Turtle, 62 ans, se trouvait encore hier après-midi en garde à vue à la gendarmerie de Puy L’Évêque. Il devait être présenté, dans la soirée au pôle d’instruction d’Agen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Malgré les quelques explications données par le sexagénaire aux gendarmes chargés de l’enquête sur la mort brutale de son épouse, les circonstances qui ont vu Stéphanie Turtle périr sous les roues de la voiture continuent de paraître suspectes pour le Parquet de Cahors. C’est désormais au juge d’instruction d‘Agen qu’il revient de décider la suite judiciaire de cette affaire.

La bâtisse aux volets bleus du Théron qui il y a quatre jours voyait les artisans se succéder pour réaliser les derniers travaux, semble si vide aujourd’hui. La maison d’hôte est morte avant d’avoir connu son premier été.


Ils étaient arrivés il y a huit mois

Les Turtle avaient racheté cette propriété il y a 8 mois à des Anglais qui en avaient déjà fait une maison d’hôte. Les nouveaux acquéreurs souhaitaient développer cette activité d’hébergement touristique en lui donnant plus d’ampleur à travers une société dirigée par Stéphanie Turtle. D’où les travaux en cours à l’intérieur de la bâtisse fraîchement repeinte. Une demande de permis de construire d’une piscine venait d’être déposée en mairie. Le couple était si discret que les plus proches voisins précisent ne les avoir jamais croisés depuis leur installation.

Jean-Michel Fabre



Horoscope du 22 mars 2017 : que de dissonances !

Très mauvaise journée pour tout le monde, les manipulateurs qui paieront cher leurs saloperies du jour, les abusés qui se fourvoient, comme les victimes des uns et des autres.

 

http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/l-horoscope-du-jour-du-22-mars-2017-7787768410

L’horoscope du 22 mars 2017

 

Écoutez ou réécoutez L’horoscope du jour de Christine Haas du 22 mars 2017.

 

Christine Haas L’horoscope du jour Christine Haas

La page de l’émission

publié le 22/03/2017 à 06:44

 

Bélier

Mercure et Pluton sont fâchées jusqu’à dimanche, fin du 2e décan prévoyez une difficulté à communiquer avec un proche ou un collègue. Vous serez face à un mur, à quelqu’un qui ne veut pas vous écouter ou qui retourne votre discours contre vous. A moins que vous ne soyez obligé à garder un secret, que vous ne pouviez pas révéler certaines choses, ce qui vous contrariera. En tout cas, ne poussez pas l’autre dans ses retranchements et si c’est vous qui êtes  » poussé « , prenez le large.

Taureau

Il faudra faire avec un dysfonctionnement. Il peut autant s’agir d’un objet qui soudain marche mal, que d’une relation où les échanges sont pénibles et contradictoires. La dissonance en cause, celle de Mercure et Pluton durera jusqu’à dimanche mais il est possible que vous n’y soyez pas très sensible ; ou alors cela concernera quelqu’un de votre entourage qui vous prendra à témoin de ses problèmes relationnels et que vous chercherez, souvent en vain, à aider.

Gémeaux

Vous avez probablement un projet, natif de mai, personnel ou professionnel, que vous ne pourrez concrétiser qu’au mois de mai quand Vénus ne sera plus rétrograde. En effet, la planète a avancé en Bélier, puis elle recule à présent et ira jusqu’à retourner en Poissons tout le mois d’avril. Elle y sera en dissonance avec Saturne, ce qui n’est pas de très bon augure pour ceux qui sont nés après le 15 juin. Vous vous sentirez attristé, ou bloqué dans votre volonté d’avancer, de bouger.

Cancer

Vous serez sensible à la mésentente Mercure/Pluton, fin du 2e décan et début du 3e. Vous constaterez qu’on ne vous laisse pas vous exprimer : vous êtes bâillonné ! Le mot est peut-être un peu fort, mais il est vrai que si vous êtes né autour des 11 et 12 juillet, vous êtes actuellement dans une relation où l’autre a pris le pouvoir et en abuse, que ce soit au boulot ou à la maison. Et vos paroles sont raillées ou retournées contre vous. Mais vous avez commencé à en prendre conscience…

Lion

Vous sentez que vous devez faire la démonstration de votre volonté et de votre détermination, natif de fin juillet, début août. Mais est-ce vraiment nécessaire ? En tout cas, prenez des gants avec votre hiérarchie ou avec un parent. A priori, vous devriez obtenir que vous désirez mais votre manière d’agir risque de se retourner contre vous. La conjoncture peut aussi s’appliquer à votre vie sentimentale (mêmes natifs) et révéler qu’il y a un obstacle à une relation naissante.

Vierge

Aujourd’hui encore, la conjoncture semble servir vos intérêts, et surtout en matière de finances. Mais vous aurez affaire à un interlocuteur qui sera des plus coriaces. Cette personne cherchera à vous coincer, à trouver la faille, le mensonge, alors que vous n’avez rien fait ou dit de répréhensible. Né autour du 12 septembre, si vous devez vous justifier faites-le par les faits, uniquement par des faits concrets. Des papiers, des justificatifs qui seront les meilleures preuves de votre bonne foi.

Balance

Ce n’est pas le moment d’entamer une discussion ou une négociation, vos interlocuteurs seront insensibles à vos paroles. Attendez la semaine prochaine, la dissonance Mercure/Pluton sera terminée et vous pourrez enfin faire entendre votre voix. Cela concerne surtout ceux qui sont nés autour des 12 et 13 octobre, qui reçoivent actuellement la pénible dissonance de Pluton. Elle crée des situations de crise, qui sont révélateurs de vos craintes, de vos angoisses ou blocages.

Scorpion

Un partenaire affectif ou professionnel vous cherche des poux, vous vous demandez s’il ne s’agit pas d’une volonté de se venger, mais vous ne savez pas de quoi. Ce sont ceux qui sont nés début novembre qui sont les plus concernés par cette conjoncture qui mobilise leurs forces intellectuelles et qui donc les font réfléchir en boucle. Vous vous posez des questions sur l’autre, sur ses comportements, ses buts, mais il faut aussi vous en poser sur vous et sur vos comportements à vous !

Sagittaire

Ça sent bon pour les natifs du 1er décan, qui bénéficient de la rencontre Soleil/Vénus qui va avoir lieu dans un des secteurs les plus valorisants de leur zodiaque. Vous y serez peut-être plus sensible jeudi que les autres jours, mais elle sera active jusqu’au début de la semaine prochaine. Certes, l’aspect n’est pas très fort, certains se sentiront simplement plus confortables matériellement, mais une histoire de coeur débutante peut aussi être au programme.

Capricorne

La Lune est chez vous et ne forme pas de bons aspects. Ne vous étonnez pas si vous vous sentez balloté par la vie, natif du 3e décan. Vous avez une décision à prendre, et vous suivez les injonctions d’Uranus, c’est-à-dire qu’un jour vous avancez et le lendemain vous reculez. Vous êtes polarisé sur le problème, qui vous demande de passer un cap ou de tourner une page, mais il y a des choses à laisser derrière vous et c’est probablement ce qui vous empêche d’aller de l’avant.

Verseau

Soyez attentif aujourd’hui, surveillez une tendance à la distraction, dont vous savez qu’elle peut vous mener loin dans les lapsus et autres erreurs de lecture ou d’écriture. A priori, cela s’adresse surtout aux natifs du 3e décan, qui sont par ailleurs plutôt bien traités par les astres. C’est juste la Lune de ce mercredi qui ne vous sera pas très favorable dans la mesure où vous aurez la tête trop encombrée de pensées et que vous risquez de rater la marche.

Poissons

L’actuelle dissonance de Saturne peut autant gêner ceux du 3e décan, qu’accentuer de beaucoup leur ambition. Certains pourraient s’être fixés un important objectif. Cela ne va pas sans difficultés, bien sûr, avec Saturne ce n’est pas le règne de la facilité et le temps compte énormément : il faut être patient. Et ce mois d’avril qui arrive vous verra justement affronter des obstacles ou être obligé de reculer momentanément. Mais vous repartirez de plus belle après avril.



1...109110111112113...144

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo