Cyprien Luraghi n’aime pas plus les magistrats que les policiers

Et pourtant, il a bien des complices dans la magistrature, tout comme dans la police et la gendarmerie…

Mais pas assez à son goût, ils ne sont pas tous à ses pieds… et de plus tendent à se raréfier, autant pour cause de décès prématurés et que de départs à la retraite…

 

 

Cyprien Luraghi n'aime pas plus les magistrats que les policiers dans AC ! Brest mB_m1AqZ_bigger
Spleenlancien
@Spleenlancien2
·

26 avr.

La prison c’est pour les métèques, les basanés, les pas-de-souche, c’est pas pour les chantres de la suprématie blanche. #AjusticeVronsaise
Citer le Tweet
DJKTuZno_normal dans Attentats

Mathieu Molard

@MatMolard

· 26 avr.

#InfoStreetPress Le Procureur de la république tente d’éviter la prison à Alain Soral : il fait appel du mandat d’arrêt et refuse de l’exécuter alors que cet appel n’est pas suspensif. (link: https://www.streetpress.com/sujet/1556273422-parquet-paris-oppose-incarceration-alain-soral) streetpress.com/sujet/15562734…
Afficher cette discussion
En réponse à

@Spleenlancien2
Rappelle-moi combien de juges avaient refusé de prêter serment à Pétain ?
wacpeS_-_bigger dans Corruption
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

26 avr.

En réponse à

@ZombieLamo

et

@Spleenlancien2
1
En réponse à

@CyprienLuraghi

et

@Spleenlancien2
C’est bien ce qu’il me semblait.
wacpeS_-_bigger dans Folie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

26 avr.

En réponse à

@ZombieLamo

et

@Spleenlancien2
« ainsi prenant exemple sur les hauts fonctionnaires de l’État français, un seul magistrat avait refusé tout net de prêter un infâme serment en 1941 et quelques années plus tard ses collègues continuaient à juger le populo comme si de rien n’était » Icy : (link: https://icyp.fr/2018/12/11/stop-down-nation/) icyp.fr/2018/12/11/sto…
mB_m1AqZ_bigger dans LCR - NPA
Spleenlancien
@Spleenlancien2
·

26 avr.

80 parlementaires à refuser les pleins pouvoir à Pétain. 5 ou 6 préfets ou dir cab de préfet résistants 1 magistrat Paul Didier
  • wacpeS_-_bigger dans Le Post
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Spleenlancien2

et

@ZombieLamo
Rien n’a changé : les magistrats sont toujours les collabos les plus acharnés des pires régimes, représentés par la bourgeoisie − dont ils sont les plus parfaits représentants − et les ennemis jurés du populo. Suffit de lire les chroniques judiciaires pour s’en rendre compte.
1:59 PM · 26 avr. 2019 · Twitter Web Client

 



Quand Cyprien Luraghi statufie Charles Pasqua…

… un autre adepte des tueries de masse…

 

 

Quand Cyprien Luraghi statufie Charles Pasqua... dans AC ! Brest
Agence France-Presse
@afpfr
·

14h

Pitié-Salpêtrière : le scénario d’une « attaque » battu en brèche, Castaner vivement critiqué (link: http://u.afp.com/JftC) u.afp.com/JftC par

et

#AFP

Image
kkhGiZg1_bigger dans Attentats
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

14h

Avant d’indigner avec émotion à la télé, Pasqua faisait ce qui suit : 1) vérifier les infos 2) vérifier qui était au courant dans les média et l’opposition 3) vérifier qui pouvait être ensuite au courant 4) alors seulement communiquer avec indignation #Castaner #Incompétence
wacpeS_-_bigger dans Calomnie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

14h

5) ce gouvernement pue du cul autant que le FN
z6HcG8i3_bigger dans Corruption
Monsieur Tschäggättä
@Mr_Tschaggatta
·

14h

Rendez-nous Pasqua !!!
wacpeS_-_bigger dans Crime
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

14h

Empaillé, il serait tout à fait décoratif.
z6HcG8i3_bigger dans Folie
Monsieur Tschäggättä
@Mr_Tschaggatta
·

14h

Faudra beaucoup de paille.
  • wacpeS_-_bigger dans LCR - NPA
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Mr_Tschaggatta
@Rigobert_Rhino

et 3 autres

No problem : nous avons des roundballs de paille à gaver, pour lui bourrer la panse.
12:03 AM · 3 mai 2019 · Twitter Web Client

 

 

 

https://www.cicns.net/Temple.htm

Centre d’Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

L’Ordre du Temple Solaire

 

Synthèse du CICNS

 

TFI déclarait en 2001 : « Les divers massacres liés à l’Ordre du Temple Solaire, survenant à la même période que divers drames au fort retentissement international également liés à des mouvements sectaires, ont fortement contribué à durcir en France la lutte contre les sectes

On peut constater aujourd’hui comment ces tragédies fortement médiatisées provoquent l’affolement, la précipitation dans les jugements et la haine. Le public est très peu informé sur les zones d’ombre de toutes ces affaires. On ne lui donne à lire et à entendre que ce qui suscite la peur.

Le Temple Solaire, ou OTS, est devenu tristement célèbre avec cinq tueries : Le 30 septembre 1994, 5 membres de l’OTS meurent dans l’incendie d’une maison à Morin Heights, au Québec. Le 5 octobre 1994, 48 corps carbonisés sont retrouvés en Suisse, 23 à Cheiry et 25 aux Granges-sur-Salvan, dont les deux maîtres de l’OTS, Luc Jouret et Joseph Di Mambro. Le 15 décembre 1995, 16 personnes brûlées dans une clairière du Vercors, dont 3 enfants, ainsi que la femme et le fils de Jean Vuarnet. Le 22 mars 1997, 5 adeptes du Temple solaire, dont 3 Français, sont retrouvés carbonisés à Saint-Casimir, au Québec.

Les trois hommes importants de l’OTS

Joseph di Mambro, ancien bijoutier. Avant de fonder l’Ordre du Temple Solaire (OTS) a fait 6 mois de prison pour escroquerie. Par la suite, et toujours avant l’OTS, il fréquente un groupement successeur du S.A.C (service d’action civique, une police parallèle fondée par Charles Pasqua), qui sera mêlé à au moins un des massacres.

Luc Jouret, un ancien maoïste, à qui Di Mambro aurait demandé d’intégrer un Ordre ésotérique l’Ordre Rénové du Temple afin d’en prendre possession à la suite du décès de son grand maître. Ce que fait Luc Jouret. Il rebaptisera cet ordre : Ordre du Temple Solaire.

Michel Tabachnick, musicien, le troisième homme de l’Ordre est à l’origine des thèses ésotériques de l’OTS, lequel reprendra ses écrits « L’archée » (rédigés bien avant son arrivée à l’OTS).

Dans les années 1980, le nombre d’adeptes de l’OTS grandit au Québec. De nombreux cadres d’une des plus importantes entreprises Québecoises, Hydroquébec, intègrent l’Ordre, fascinés par les théories de Luc Jouret sur tous les sujets.

Les massacres

Di Mambro, dans cette période, a un enfant, Emmanuel (une fille, en fait, qui sera présentée comme un garçon) qu’il déclare être le nouveau Christ. D’autres membres ont, un peu plus tard, un garçon, qu’ils appelleront eux aussi Emmanuel. Selon la thèse sectaire, Di Mambro aurait déclaré qu’il s’agissait de l’antéchrist et commandité la tuerie de 1994 au Canada (durant laquelle l’enfant est tué d’un pieu planté dans le cœur), première de la série présentée comme un sacrifice rituel.

Les tueries de Cheiry et de Salvan s’enchainent et la thèse sectaire et celle du suicide collectif sont suivies par la Justice et les médias. Une enquête plus poussée devient impossible puisque le Juge Piller fait brûler toutes les pièces à conviction. Un journaliste, Éric Lemasson, déclare même avoir découvert dans les poubelles des maisons détruites (que la police aurait négligées), des cassettes de conversations hallucinées sur des « transits vers Vénus ou Jupiter » contribuant à cautionner la thèse la plus farfelue.

Un an plus, tard, en 1995, le massacre du Vercors présente cependant des éléments troublants : selon Gilbert Lavoué, expert judiciaire en incendie chargé de l’enquête, les victimes n’ont pas pu brûler dans une sorte de feu de bois rituel, mais plutôt par le biais de lance-flammes au phosphore; les marques de coups violents portés aux victimes indiquent qu’elles n’étaient pas consentantes et, plus surprenant encore, deux des victimes étaient des membres des Renseignements Généraux, dont un certain Lardanchet, envers lequel Luc Jouret avait exprimé des soupçons d’infiltration dans le but de « détruire l’OTS » (un courrier de Jouret a été retrouvé décrivant ses accusations à son encontre). Ces faits soulèvent des questions importantes. Le reportage d’Yves Boisset présente un autre courrier retrouvé de Di Mambro, adressé à « Très cher Charlie », accusant Charles Pasqua, alors Ministre de l’Intérieur, de « vouloir détruire l’OTS en préparant un massacre collectif ».

De sérieux doutes sur la thèse sectaire

Ces zones d’ombre font naître de nouvelles suspicions et la thèse moins facile d’une intervention extérieure commence à prendre forme. L’absence d’empreintes digitales et la disparition de la plupart des clés des véhicules ont fini de convaincre un certain nombre de personnes, et en particulier plusieurs familles des victimes, que des personnes encore en vie ont quitté les lieux après le massacre (et non le suicide) en faisant disparaître toutes les traces, et que quelque chose d’autre, bien moins folklorique que la thèse sectaire, était en jeu.

Mais tout le monde ne souhaite pas que l’explication antisectes soit balayée. Une sœur d’une des victimes, Ute Verona, témoigne de la présence d’un homme, qui se présente à elle comme un policier, à l’appartement de sa sœur, juste avant la découverte des corps. Elle observe à travers le judas de sa porte que l’homme apporte plusieurs sacs poubelles pleins dans l’appartement de sa sœur avant de disparaître. Par la suite, ayant révélé ce qu’elle avait vu, elle subit des menaces de mort au téléphone.

Magouilles dans l’immobilier, blanchiment d’argent

Avec l’assassinat de Yann Piat, femme politique française, en février 1994, la piste de différentes tractations en rapport avec des projets immobiliers sur la côte d’Azur, se mêle à celle de l’OTS. En effet, après les massacres de l’OTS, deux membres du SAC, qui pourraient être les meurtriers de Mme Piat (plutôt que deux petits malfrats désignés responsables et qui se disent innocents), sont retrouvés « suicidés » au gaz d’échappement de leur véhicule dans un garage, avec des capes de l’OTS dans leur voiture et quelques ouvrages de l’Ordre.

Selon Alain Vuarnet, parent de deux des victimes, l’OTS était avant tout «  une lessiveuse pour blanchir de l’argent ». Des sommes de plusieurs millions de francs ont été découvertes sur des comptes en Australie (au total, la somme de 186 millions de dollars a été avancée) au nom de diverses personnes dont Di Mambro et d’autres personnalités, mais niées ensuite par les autorités juste après leur découverte, complétant la longue succession de bévues, de dénis et d’erreurs des enquêtes depuis le début de l’affaire.

Selon Alain Vuarnet, tout a été fait pour orienter l’opinion publique, la Justice et les médias sur la thèse de la secte et du suicide collectif afin que personne ne s’intéresse aux magouilles monstrueuses qui se déroulaient en arrière-plan. Malheureusement, les enquêtes parallèles ont été entravées (selon le reportage d’Yves Boisset, un commandant de police judicaire, Gilbert Houvenaghel a même demandé aux familles ayant porté plainte de retirer leurs plaintes) et la Justice ne s’y est guère intéressée (pour les familles, il s’agit d’une Justice « aveugle, sourde et muette »).

Il suffit d’interroger l’opinion publique aujourd’hui pour réaliser que la thèse sectaire a pris toute la place. Peu de gens ont une idée claire sur ce qui s’est déroulé en 1994 et 1995 et qui, sous couvert de suicides collectifs d’une secte ésotérique, ressemble à une affaire politico-mafieuse dont le paravent antisectes, un an après l’affaire de Waco, était finalement très pratique. Comme il le sera dans d’autres situations par la suite.

Voir le documentaire d’Yves Boisset de 2005 : « Les mystères sanglants de l’OTS »

Lire également : Le procès de l’OTS et une interview de Michel Tabachnik de 2005 : « J’ai été déclaré non coupable en première instance »

Livres :

R. Jaton : En quête de vérité, Ordre du Temple Solaire

Jean Vuarnet : Lettre à ceux qui ont tué ma femme et mon fils

Christian English, Frédéric Thibaud : Affaires non classées, tome 2

Jean-François Mayer : Les mythes du temple solaire

 



Réseaux sociaux : Facebook supprime des contenus haineux

Twitter devrait suivre et supprimer les comptes des « déconnologues » les plus actifs, notamment celui du cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi qui appelle à brûler des édifices religieux et dont l’idéologie personnelle est en fait une reprise de tous les thèmes du nazisme, aussi contradictoires ou incohérents fussent-ils, de l’adoration de Mère Nature à la chasse de présumés « malades mentaux » de tout espace public.

 

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/05/02/etats-unis-facebook-supprime-7-comptes-dont-celui-d-alex-jones_5457557_4408996.html

Contenus haineux : Facebook supprime sept comptes aux Etats-Unis, dont celui d’Alex Jones

 

Très critiqué depuis l’attaque terroriste de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, filmée en direct sur le réseau social, ce dernier durcit le ton vis-à-vis des pages complotistes.

Le Monde avec AFP Publié hier à 22h48, mis à jour à 06h20

Temps de Lecture 2 min.

 

Alex Jones entendu sur Capitol Hill à Washington, en décembre 2018.

Alex Jones entendu sur Capitol Hill à Washington, en décembre 2018. SAUL LOEB / AFP

 

Facebook poursuit sa politique de suppression des contenus haineux. L’entreprise de Mark Zuckerberg a annoncé, jeudi 2 mai, qu’elle allait supprimer définitivement de sa plate-forme et de sa filiale Instagram les comptes de sept personnalités controversées, dont celui du complotiste Alex Jones.

« Nous avons toujours interdit les individus ou organisations qui promeuvent ou se livrent à la violence et à la haine, quelle que soit l’idéologie », a expliqué le réseau social, qui a supprimé les comptes de sept personnes et organisations entrant dans sa catégorie « individus et organismes dangereux ».

« Le processus d’évaluation de possibles infractions [aux règles d’utilisation] est très poussé et c’est ce qui nous a conduits à décider de supprimer ces comptes aujourd’hui » jeudi, a poursuivi une porte-parole de Facebook dans un courriel à l’Agence France-presse (AFP).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Meurtres, pornographie, racisme… Dans la peau d’un modérateur de Facebook

 

Sept personnalités concernées

Est concerné, notamment, Louis Farrakhan – leader de l’organisation Nation of Islam, fondée en 1930 –, connu pour ses prises de position violentes, souvent antisémites ou homophobes.

Alex Jones, pour sa part, est un complotiste américain d’extrême droite, fondateur du site Infowars (dont la page sera aussi supprimée). Il est notamment connu pour avoir prétendu que la fusillade survenue le 14 décembre 2012 dans l’école primaire Sandy Hook (Connecticut) – vingt-sept personnes étaient mortes dont vingt enfants – était une mise en scène, destinée à pousser les Américains à restreindre leur droit à posséder une arme à feu.

Retrouvez notre portrait : Alex Jones, figure de proue du conspirationnisme américain

 

Outre Louis Farrakhan, Alex Jones et la page Infowars, Facebook a suspendu les comptes d’autres personnalités complotistes d’extrême droite : ceux de Paul Nehlen, Milo Yiannopoulos, Paul Joseph Watson et Laura Loomer.

Chasse au racisme, à l’antisémitisme et au complotisme

La suppression de ces comptes intevient une quinzaine de jours après celle de celui Boris Le Lay, figure de la fachosphère française, condamné une dizaine de fois par la justice entre 2011 et février 2019, notamment pour incitation à la haine raciale, mais aussi après la suspension par le réseau social d’une dizaine de comptes et de pages issus de l’extrême droite britannique (parmi lesquels ceux du British National Party, de l’English Defence League et de Britain First).

Elle se produit, aussi, après l’attaque terroriste menée à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, où un sympathisant de l’extrême droite a tué cinquante personnes dans deux mosquées, le 15 mars. Il avait retransmis le massacre en direct sur son profil Facebook. Critiqué pour son manque de modération et son inaction vis-à-vis des mouvements suprémacistes, le réseau social avait annoncé, le 27 mars, qu’il allait bannir de sa plate-forme les discours nationalistes et suprémacistes blancs.

 



Le con, la brute et le truand…

« Le plus rigolo − et sordide − dans cette histoire de gniasses, c’est qu’elles s’entre-manipulent toutes les trois en se mentant mutuellement. »

D’où ces tripotages publics appuyés quand elles sont toutes démasquées…

 

Le con, la brute et le truand... dans AC ! Brest wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

1h

Le papa d’un copain – Népal 1983 © cyp
Image
G1dxdLXJ_bigger dans Attentats
tramontagne
@torrentcielle
·

1h

Il a l’ai de filer des jours heureux.
wacpeS_-_bigger dans Calomnie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

1h

Il était peinard dans son patelin paumé, oui…
G1dxdLXJ_bigger dans Corruption
tramontagne
@torrentcielle
·

1h

Tant mieux. ça repose de voir c’t'homme-là.
wacpeS_-_bigger dans Crime
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

59m

Son fiston et moi on avait guidé un paquet de treks. Hélas le fiston a fini par mal virer : l’enfer du jeu. Casino à la con, tout ça tout ça…
G1dxdLXJ_bigger dans Folie
tramontagne
@torrentcielle
·

56m

Dommage…. Il a l’air franchement cool le papa, en tout cas.
wacpeS_-_bigger dans LCR - NPA
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

53m

Ah bah c’est la vie. Le monde moderne, la grande ville, etcétéra. Ça te dézingue un art de vivre antique en quelques années seulement. Je sais pas ce qu’il est devenu. Sa femme, une amie européenne, avait beaucoup souffert à cause de tout ça.
G1dxdLXJ_bigger dans Le Post
tramontagne
@torrentcielle
·

35m

Dans les années 70, des tas de vieux aussi avaient l’air cool. Je pense vraiment qu’on est plus heureux près de la terre, la nature, la simplicité….. Bonsoir et bizzz
kkhGiZg1_bigger dans Luraghi
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

31m

Ah non. Moi j’habite en étage élevé, loin de la terre. C’est mieux pour la vue.
  • G1dxdLXJ_bigger dans Perversité
    tramontagne
    @torrentcielle
En réponse à

@Rigobert_Rhino

et

@CyprienLuraghi
Tu n’auras pas les pieds dans l’ eau quand les pôles fondront, c’est bien, aussi. Moi, je regarde par terre pour éviter de tomber. Bonsoir !
11:14 PM · 2 mai 2019 · Twitter Web Client
kkhGiZg1_bigger dans Politique
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

26m

En réponse à

@torrentcielle

et

@CyprienLuraghi
Le CHEMOUTTEUSSZE :-)
wacpeS_-_bigger dans Rue89
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

22m

Moque-toi. C’est juste parce que tu as honte de posséder toi aussi un cœur de midinette comme nous autres.
Image
kkhGiZg1_bigger
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

21m

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

19m

kkhGiZg1_bigger
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

17m

wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

15m

kkhGiZg1_bigger
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

14m

 



Que devient le NPA de Brest ?

Son compte Facebook existe toujours, mais, euh… hum… même Philippe (Felipe) s’en est lassé…

Il a cessé de l’alimenter fin avril 2017 et ne cause plus que sur sa page personnelle pour y dire tout le bien qu’il pense du nouveau gourou de ses anciens camarades de la LCR puis du NPA de Brest.

Voir ici :

https://www.facebook.com/pages/category/Political-Organization/NPA-Brest-172037162851990/

Et là :

https://www.facebook.com/felipe.rogel.7

En effet, les pervers et assassins d’ingénieurs Hubert Casel, Arnaud Hell, « tramontagne@torrentcielle » et autres sont bien tous passés sous la bannière du camarade Mélenchon.

Pour l’élection présidentielle de 2017, ils faisaient déjà fièrement campagne pour lui.

Actuellement, ils sont de nouveau sur le pied de guerre.

A noter : dès le mois d’octobre dernier, ils affirmaient par voie de presse leur volonté d’écarter Thomas Guénolé.

Six mois plus tard, c’est fait !

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/municipales-la-france-insoumise-se-met-en-ordre-de-marche-22-10-2018-12114142.php

Municipales. La France Insoumise se met en ordre de marche

 

Publié le 22 octobre 2018 à 18h57

L’absence prolongée de Pierre-Yves Cadalen n’aide pas à faire incarner le...

L’absence prolongée de Pierre-Yves Cadalen n’aide pas à faire incarner le mouvement, « mais il y a du monde derrière », assurent Arnaud Hell, Christophe Oswald, Pauline Lesquivit et Erwan Seys.

 

Brest est bien un objectif pour la France Insoumise qui présentera une liste aux municipales. Des réunions ont déjà commencé pour l’écriture du programme.

 

« Les militants de Mélenchon ? Ils sont totalement invisibles » ! Cet élu de la majorité brestoise tente de minimiser la menace. Le score (près de 23 %) obtenu par le tribun de la France Insoumise au premier tour de la présidentielle a pourtant marqué les esprits. Une dynamique confirmée un mois plus tard lors des législatives. Non seulement Pierre-Yves Cadalen s’était hissé en finale, mais il avait envoyé la députée sortante Patricia Adam à la retraite.

« Le rôle essentiel de la presse locale »

Quinze mois plus tard, que reste-t-il de cet élan ? Où est passée la force militante ? « Sur notre plateforme d’échanges internes, on a 300 membres. On est sur le terrain, dans les cortèges, les quartiers populaires », assurent Christophe Oswald, Erwan Seys, Pauline Lesquivit et Arnaud Hell.

Ces quatre militants sont en charge des relations avec les médias locaux. Preuve que les Insoumis locaux ne laissent rien au hasard. « On est conscients du rôle essentiel de la presse locale dans la transmission de l’information et l’analyse de certains événements », disent-ils.

Mais alors, que pensent-ils du Jean-Luc Mélenchon qui moque l’accent du sud d’une journaliste, ou qui qualifie des confrères « d’abrutis » et de « menteurs » ? « Sur l’accent, il faut avouer qu’il a dévissé », reconnaît l’un d’eux. Mais sur les perquisitions, l’enquête judiciaire ou les possibles surfacturations de la campagne présidentielle, « il n’y a rien à trouver. C’est un procès politique », tranchent-ils.

Cap sur les Européennes

Les troupes brestoises ont déjà le regard tourné vers les Européennes. Le porte à porte dans les quartiers populaires a commencé, « pour inciter les gens à s’inscrire sur les listes électorales. On insiste sur le fait que l’Europe conditionne nos vies. C’est une élection essentielle pour changer les choses », rappellent ceux qui se définissent comme « pro-européens, mais pour une Europe qui respecte et protège enfin les citoyens ».

Une performance aux Européennes servirait de catalyseur pour les municipales. Pour cette autre échéance, les troupes ont déjà commencé à décliner le programme de l’Avenir en commun sur le plan local. Avec une ligne directrice : « Améliorer la qualité de vie des Brestois. Cela passe par de l’investissement dans les quartiers, les écoles, les services publics, la mobilité ». Et pas question de négocier avec d’autres appareils, même si la porte est ouverte aux individualités qui partagent le socle d’idées de l’Avenir en commun.

Pierre-Yves Cadalen ou un(e) autre

Quant à la tête de liste, elle sera choisie « collectivement », mais sans protocole. À les écouter, Pierre-Yves Cadalen est une possibilité parmi d’autres. Ce dernier, doctorant en sciences politiques, boucle actuellement sa thèse à Paris. Il pourrait donc rentrer à temps. Une chose est sûre : « Il participe à toutes nos réflexions, et sera évidemment partie prenante dans la constitution de la liste ».

À écarter, en revanche, la piste menant au politologue Thomas Guénolé, autre figure nationale de la France Insoumise. S’il donne quelques cours à l’UBO de Brest depuis la rentrée, « il est sur la liste des Européennes. Et qu’il soit élu ou pas, Brest n’est pas un point de chute pour lui ».

 
https://www.lesinrocks.com/2019/04/19/actualite/actualite/accuse-de-harcelement-sexuel-thomas-guenole-reagit

Que devient le NPA de Brest ? dans AC ! Brest gug

Capture d’écran
Actualité

 

Accusé de harcèlement sexuel, Thomas Guénolé réagit

 

19/04/19 10h36
Le politologue faisait l’objet d’une procédure interne à la France insoumise (LFI). Il a annoncé qu’il allait porter plainte contre “des accusations calomnieuses”.

 

Thomas Guénolé a lancé sa riposte. Après avoir publié un communiqué au vitriol, le 18 avril, mettant en cause (entre autres) le manque de démocratie interne de France insoumise (LFI), et alors que le comité électoral du mouvement populiste de gauche a révélé l’existence d’une enquête interne le visant pour des accusations de harcèlement sexuel, il annonce son intention de porter plainte. “Mon avocat va porter plainte contre l’accusatrice pour dénonciation calomnieuse, par ailleurs une plainte est en préparation contre la France insoumise”, a-t-il annoncé jeudi soir à franceinfo.

“Je ne me laisserai pas attaquer”

Comme nous vous le racontions, le Pôle d’écoute et de vigilance contre les violences sexuelles et sexistes de LFI a été saisi le 3 mars. “La personne concernée, qui se dit victime de harcèlement sexuel, a été auditionnée le 14 mars. Nous avons émis des préconisations, qui ont été transférées à la Comission électorale le 15 mars. Celle-ci a contacté Thomas Guénolé pour l’auditionner, mais il a refusé d’être auditionné sans son avocat. Il voulait judiciariser la procédure interne”, explique Manon Coleou, membre du pôle. Selon les informations de Mediapart, c’est une étudiante de Sciences Po qui s’est plainte auprès de la France insoumise, en raison du comportement de Thomas Guénolé lorsqu’il était son professeur. Le Pôle antisexiste de LFI avait requis “l’exclusion de Thomas Guénolé”.

Au micro de franceinfo, Thomas Guénolé dément formellement les accusations qui pèsent sur lui. “Je ne me laisserai pas attaquer sans bouger (…) vous avez, vous-même, rappelé la gravité ahurissante des accusations qui ont été lancées contre moi, qui sont des accusations calomnieuses”, dit-il. “Rendez-vous compte pour moi, pour ma femme, pour mes parents dont je porte le nom, vous annoncez : ‘Thomas Guénolé, accusé de harcèlement sexuel’, il y a des gens qui nous écoutent, il y a des gens qui nous regardent et qui entendent cela. Il y a mon nom et il y a cette horreur”, poursuit-il.

“Le premier qui dit la vérité doit être exécuté”

C’est en raison de cette accusation, et du refus de LFI de lui communiquer des documents expliquant exactement de quoi il était accusé, qu’il a pris les devants en publiant un communiqué hier : “J’ai estimé, que là, je me retrouve en train d’être broyé dans un mécanisme accusatoire stalinien”. Les responsables de LFI se sont dits globalement choqués par cette défense. “Pour faire contre-feux, il utilise la question très sérieuse de la démocratie dans un mouvement qui prône une sixième République. Le faire avec cette virulence à un mois des européennes, pour couvrir ces faits, c’est une méthode délétère”, estime Clémentine Autain, députée LFI. “C’est normal que je sois isolé puisque le premier qui dit la vérité doit être exécuté”, estime pour sa part Thomas Guénolé.



123456...107

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo