Affaire de l’attentat de Karachi : rien de neuf depuis le 13 novembre 2015

Tout juste la presse a-t-elle révélé le 16 décembre 2016 que le parquet de Paris refusait l’ouverture d’une nouvelle enquête qui était demandée pour violation du secret défense par l’un des blessés de l’attentat.

De mon côté, je « viole » le secret défense sur quelques faits intéressants sans aucun problème depuis des années (les autorités concernées sont au courant et me laissent faire), mais pas devant la bande de débiles mentaux du psychopathe et mythomane Pascal Edouard Cyprien Luraghi, cela va de soi : là, je m’arc-boute tout de suite, c’est non.

Par ailleurs, chacun peut apprécier très facilement comment la sécurité du témoin privilégié que je suis pour certains faits est assurée depuis 2008, année où l’enquête sur l’attentat de Karachi du 8 mai 2002 a commencé à se diriger vers les négociations du contrat Agosta en 1994 : les magistrats brestois ont décidé de laisser le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi s’en charger à sa manière, c’est-à-dire en multipliant les appels publics au viol et au meurtre à mon encontre.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/16/97001-20161216FILWWW00287-attentat-de-karachi-le-parquet-de-paris-refuse-l-ouverture-d-une-nouvelle-enquete.php

Attentat de Karachi: le parquet de Paris refuse l’ouverture d’une nouvelle enquête

 

  • Mis à jour le 16/12/2016 à 19:04
  • Publié le 16/12/2016 à 18:48

Selon des informations de France Info, le parquet de Paris a refusé aux victimes de l’attentat de Karachi, au Pakistan, l’ouverture d’une enquête pour violation du secret défense. Cette attaque avait coûté la vie à 14 personnes, dont 11 employés français de la DCN en 2002.

Dans le détail, un des blessés de l’attentat, Gilles Sanson, demandait en effet la déclassification d’un audit de sécurité réalisé sur le site de Karachi par le GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) cinq mois après l’attaque. Ce document n’a jamais été déclassifié. Pourtant, l’armée pakistanaise, soupçonnée d’être impliquée dans l’attentat, y aurait eu accès, selon l’enquête. Des responsables de la DCN auraient ainsi envoyé des extraits de ce rapport à l’armée et au ministère de la Défense pakistanais.

Le procureur adjoint, Véronique Degermann, a expliqué dans un courrier, toujours selon France Info, qu’elle « n’envisage pas d’ouvrir une enquête préliminaire du chef de compromission, en l’absence de dénonciation de l’autorité qui aurait procédé à la classification de l’audit de sécurité visé [le ministère de la Défense]« . Le parquet de Paris précise que les faits  »supposés établis, apparaissent en toute hypothèse, prescrits ».

En 2008, des perquisitions menées au siège de la DCNS, dans le cadre d’une enquête sur des faits présumés de corruption, relancent l’affaire. Les enquêteurs mettent en effet la main sur des documents faisant état de commissions versées en marge de contrats de ventes d’armes. En l’espèce la vente, en 1994 au Pakistan, de sous-marins français Agosta pour un montant de 850 millions d’euros. Pour faciliter la transaction, le versement de commissions à des intermédiaires pakistanais aurait donc été prévu, comme il est alors d’usage et comme la loi ne l’interdit pas encore. Mais à son arrivée à l’Élysée en 1995, Jacques Chirac ordonne l’arrêt du versement de ces commissions.

Or l’une des notes versées au dossier de l’instruction indique que «l’attentat de Karachi a été réalisé grâce à des complicités au sein de l’armée (pakistanaise) et au sein des bureaux de soutien aux guérillas islamistes» des services secrets pakistanais. Selon le document, «les personnalités ayant instrumentalisé le groupe islamiste qui a mené à bien l’action poursuivaient un but financier : obtenir le versement de commissions non honorées». En clair, l’attentat aurait été commandité, en manière de représailles, par de hauts responsables pakistanais mécontents de ne pas recevoir l’argent promis.

À partir du moment où les enquêteurs envisagent l’existence d’un réseau de corruption autour du contrat Agosta, ils tentent d’en identifier les bénéficiaires. En France, les regards se tournent vers Édouard Balladur. Comme premier ministre, c’est lui qui a autorisé la vente des sous-marins. Comme candidat à la présidentielle de 1995, il aurait pu bénéficier de l’argent des rétrocommisisons pour financer une partie de sa campagne. C’est en tout cas la thèse d’Olivier Morice, avocat de plusieurs familles des victimes de l’attentat de Karachi. Cela expliquerait selon lui pourquoi Jacques Chirac a ordonné en 1995 l’arrêt du versement des commissions, ne voulant pas que celles-ci financent la campagne de son ex-rival.

LIRE AUSSI :
» De l’attentat de Karachi au «Karachigate»
» Dossier spécial : Karachi, de l’attentat à l’affaire

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/11/13/attentat-de-karachi-le-temoignage-qui-revele-les-dissimulations-de-la-dst_4808707_1653578.html

Attentat de Karachi : le témoignage qui révèle les mensonges de la DST

 

« Le Monde » révèle le témoignage d’un ancien agent qui confirme l’existence d’une enquête sur un personnage clé de l’affaire, dont les services ne retrouvent aucune trace.

Le Monde.fr | 13.11.2015 à 06h52 • Mis à jour le 13.11.2015 à 13h10 | Par Soren Seelow

Sur les lieux de l'attentat de Karachi, le 8 mai 2002.

Personne ne connaît son nom. Dans le dossier d’instruction de l’attentat de Karachi, qui a fait quinze morts dont onze employés français de la Direction des constructions navales (DCN) le 8 mai 2002 au Pakistan, il apparaît sous son seul alias : « Verger ». Verger est un ancien agent de la Direction de surveillance du territoire (DST), l’ancêtre de la DGSI. Il n’avait encore jamais été entendu par la justice. C’est désormais chose faite. A la faveur d’un tour de passe-passe inédit, les magistrats instructeurs sont parvenus à contourner le secret-défense qui leur est opposé depuis le début de cette enquête.

 

DEPUIS 2009, LE JUGE MARC TRÉVIDIC CHERCHE À SAVOIR SI LE MOBILE POLITICO-FINANCIER A ÉTÉ VOLONTAIREMENT ÉTOUFFÉ AU PROFIT DE LA PISTE ISLAMISTE

 

Le témoignage de Verger, que Le Monde a pu consulter, a été déclassifié par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, le 23 octobre. Il vient confirmer des informations longtemps tues par les responsables des services de renseignement : la DST, chargée en 2002 de l’enquête sur l’attentat, avait bel et bien travaillé dès les années 1990 sur un certain Ali Ben Moussalem, aujourd’hui considéré comme un personnage clé de l’affaire.

Depuis 2009, le juge Marc Trévidic – chargé de l’enquête jusqu’à son départ du pôle antiterroriste en août 2015 – cherche à savoir si la DST a enquêté sur cet homme et le lui a caché. En d’autres termes si le mobile politico-financier a été volontairement étouffé au profit de la piste islamiste. Les anciens responsables des services qu’il a auditionnés sur ce sujet se sont systématiquement retranchés derrière le secret-défense. Et ses innombrables requêtes en déclassification concernant Ali Ben Moussalem se sont jusqu’ici heurtées à la même réponse : la DGSI, qui a succédé à la DST, ne retrouve aucune trace de ce travail dans ses armoires.

Ce cheikh saoudien était à la tête d’un réseau d’intermédiaires – dont faisait partie Ziad Takieddine – imposé par le gouvernement Balladur dans plusieurs marchés d’armement en 1994 : la vente des sous-marins français Agosta au Pakistan et des frégates Sawari II à l’Arabie saoudite. Il est le pivot de la thèse selon laquelle l’attentat serait une mesure de rétorsion après l’interruption des commissions prévues par ces contrats. Quelques mois après son accession à la présidence de la République en 1995, Jacques Chirac avait décidé de mettre fin aux versements, qu’il soupçonnait d’avoir financé la campagne de l’ancien premier ministre devenu son rival dans la course à l’Elysée.

Ali Ben Moussalem – qui est mort en 2004 – est considéré comme la principale victime de cette décision, avec un préjudice estimé à 120 millions d’euros. Ses connexions avec les services secrets pakistanais et la mouvance terroriste en font, pour les tenants de la thèse politico-financière, un suspect potentiel.

Lire aussi   Attentat de Karachi : comment Bernard Cazeneuve a permis de contourner le secret-défense

« Merci pour la France, elle vous le rendra »

Le témoignage de Verger ne suffit pas à étayer le mobile financier de l’attentat. Il confirme en revanche que le renseignement intérieur a bien observé des transactions entre Ben Moussalem et des membres du gouvernement Balladur dans les années 90. La scène qu’il relate a été immortalisée par des « sous-marins » de la DST, des véhicules placés devant la boutique Arije – qui occupait le rez-de-chaussée de la permanence de campagne de Balladur à Paris – en face de l’hôtel Prince de Galles, propriété de Ben Moussalem :

« En 1994-1995, je me suis intéressé aux activités de cheikh Ali Ben Moussalem et de son bras droit, Ziad Takieddine. Gérard Willing [le correspondant de la DST dont Verger était l’officier traitant] m’avait indiqué que la boutique Arije était une plaque tournante de trafics en tout genre et d’armes en particulier. La DST a placé cette boutique sous surveillance. A notre grande surprise, la campagne électorale étant lancée, nous avons observé que des membres du parti républicain de François Léotard [ministre de la défense du gouvernement Balladur] se rendaient dans l’immeuble abritant Arije. (…) Donnedieu de Vabres [chargé de mission auprès de François Léotard] aurait rencontré Ben Moussalem à l’hôtel Prince de Galles. Ce dernier lui aurait remis deux valises, pleines, selon Gérard Willing, d’argent. Donnedieu de Vabres aurait alors remercié Ben Moussalem en lui disant : Merci pour la France, elle vous le rendra. »

Aucune trace de cette surveillance n’a été retrouvée dans les archives de la DGSI. Ce témoignage tend ainsi à confirmer les soupçons des parties civiles, convaincues depuis des années que l’appareil d’Etat leur cache la vérité. « Soit la DGSI ment à la justice et à son ministre de tutelle, soit les souvenirs de cet épisode peu reluisant de la rivalité entre Chirac et Balladur ont été détruits », explique Me Marie Dosé, avocate de plusieurs parties civiles.

Durant les sept premières années de l’instruction, une seule piste a été creusée par la DST : celle d’un attentat perpétré par la nébuleuse Al-Qaida. Il faudra attendre 2008 – et la divulgation par la presse d’un rapport confidentiel commandé par la DCN dès septembre 2002, le rapport « Nautilus » – pour que la piste d’une vengeance liée à l’arrêt des commissions s’impose comme une alternative.

Lire aussi : Affaire de Karachi : si vous avez raté un épisode

Pendant six ans, le juge Marc Trévidic se heurtera au secret-défense opposé par les témoins qu’il auditionne. Faisant suite à de multiples demandes d’actes déposées par Me Dosé, il requiert en 2012, 2013 et 2014 la déclassification des notes de la DST sur Ben Moussalem. Il n’obtiendra qu’un seul document : l’analyse d’un article du quotidien suisse Le Temps, copieusement caviardée et ne présentant aucun intérêt pour l’enquête.

Les déclarations de Verger confirment – pour partie – celles du seul acteur de ce dossier à s’être montré prolixe sur le travail réalisé par la DST durant cette période : Gérard Willing. Cet « honorable correspondant » de la DST a affirmé dans le bureau du juge, le 28 janvier 2013, avoir enquêté sur Ben Moussalem dès 1994 et en avoir rendu compte à Verger, son officier traitant. Il précisait encore avoir transmis une note étayant la piste politico-financière cinq jours après l’attentat.

« Non – Non plus – Non plus – Non »

Son témoignage a depuis été régulièrement contesté – voire discrédité – par plusieurs anciens responsables de la DST. Aucune trace de son travail n’a jamais été retrouvée. Afin de vérifier ses assertions, le juge Trévidic a envoyé le 6 mai des questionnaires à remettre à cinq témoins qu’il n’avait pu entendre ou qui s’étaient retranchés derrière le secret-défense. Les réponses à ces formulaires ont été envoyées directement au ministre de l’intérieur – sans passer par le cabinet du juge – afin que le secret-défense ne puisse lui être opposé. A charge ensuite pour le ministre de les classifier, pour les déclassifier dans la foulée, ce qui est chose faite depuis le 23 octobre.

Les destinataires de ces questionnaires étaient : Jean-Louis Gergorin (ancien directeur de la stratégie du groupe Matra), Raymond Nart (ancien directeur adjoint de la DST), Eric Bellemin-Comte (ancien chef du service de la DST chargé des contacts avec Gérard Willing), Jean-Jacques Pascal (ancien directeur de la DST) et le fameux Verger. Le seul à avoir fait état dans ses réponses d’un travail sur Ben Moussalem est celui dont l’identité demeure à ce jour un mystère. Interrogé sur l’existence de cet agent, l’ancien directeur adjoint de la DST, Raymond Nart, affirme pourtant que l’alias « Verger » ne lui évoque « aucun souvenir ».

Eric Bellemin-Comte – aujourd’hui conseiller auprès du coordinateur national du renseignement à l’Elysée – continue lui aussi d’assurer que, « de mémoire », aucun travail n’a été effectué sur Ben Moussalem par son service. Quant à Jean-Jacques Pascal, ses réponses sont une succession de variations lapidaires sur le thème de la négation :

« J’ignore tout de Monsieur Gérard Willing – Non – Non plus – Non plus – Non – J’en ignore tout – Je ne connais pas le Cheikh Ali Ben Moussalem – Rien – Non. »

Treize ans après les faits, cet ancien patron de la DST continue de se dire convaincu, « à tort ou à raison », que l’attentat est le fait de « la mouvance taliban ».

 



Des menaces et incitations au viol de Cyprien Luraghi sur son blog public

Comme je le rappelais dans mon précédent article, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi m’a maintes fois menacée de mort ou de viol dans ses écrits publics me concernant, depuis 2009.

Il a aussi maintes fois appelé ses lecteurs à me tuer ou me violer.

En voici quelques exemples concernant le viol avec les extraits suivants de son blog ICI-BLOG (actuellement ICYP) datant de décembre 2010, où chacun pourra constater qu’aucun de ses complices n’y trouvait rien à redire, et sutout pas l’imposteur lamorille / Laurent Morillon / Akira Kurosawa, hormis l’hypocrite Chepita / Josette Brenterch, qui à plusieurs reprises leur avait bien fait quelques remarques sur ces menaces de viols récurrentes à mon encontre à compter de sa toute première apparition parmi eux le 30 juin 2010, alors que c’est bien elle qui la première avait apporté ce thème dans leurs discussions publiques me concernant en dictant à son complice le pervers et mythomane Cyprien Luraghi toutes les soi-disant « informations » inédites qu’il publiait quotidiennement à mon sujet sur ses deux blogs Tique Toc et ICI-BLOG depuis le 19 juin 2010, de prétendues « révélations » me concernant où j’étais notamment présentée de manière mensongère et délirante comme une prostituée qui aurait séduit des tas d’hommes très intelligents pour les utiliser comme des « flingues » (sic) contre cette pauvre Josette Brenterch qui par ailleurs venait encore sur mon propre blog me reprocher d’avoir toujours dédaigné les clients prostitueurs moins intelligents ou franchement débiles qu’elle avait pu m’envoyer en leur assurant que j’étais bien une prostituée débile mentale et de surcroît reconnue malade mentale, si bien qu’ils pouvaient me faire subir tout ce qu’ils voulaient sans craindre les foudres de la justice.

Je rappelle avoir toujours exercé comme ingénieur d’études en informatiques jusqu’à ce que les opérations de harcèlement moral dont j’étais victime de la part de cette criminelle et de ses complices aient enfin produit l’un des effets escomptés depuis le début, qui était mon éviction totale et définitive du monde du travail, l’objectif étant de me priver de ressources financières afin de pouvoir plus facilement me contraindre à la prostitution, une activité à laquelle je ne me suis encore jamais adonnée.

Dans les extraits qui suivent, mon nom est remplacé par [ Petitcoucou ].

 

Sur le billet « Foireuses fulgurances (par m’dame kk) » du 10 décembre 2010 :

 
http://sd-16847.dedibox.fr/sites/blogacyp/wordpress/index.php/2010/12/10/foireuses-fulgurances-par-mdame-kk

 

  • 102074

    cyp répond à 102072

    Le 11 décembre 2010 à 15:39 | Permalien

    Et celui-ci, hein ? un authentique poteau sibérien :

    x60_039

    Des menaces et incitations au viol de Cyprien Luraghi sur son blog public dans AC ! Brest

    • 102081

      Banana répond à 102074

      Le 11 décembre 2010 à 16:12 | Permalien

      hé bé, j’en frissonne d’efffffffroi !

      • 102085

        cyp répond à 102081

        Le 11 décembre 2010 à 16:19 | Permalien

        C’est une commande spéciale pour surenculer [ Petitcoucou ] (de Brest).

        • 102087

          Banana répond à 102085

          Le 11 décembre 2010 à 16:22 | Permalien

          Il n’est ni rond ni carré ni pointu
          il est ovale
          le trou d’balle du gros cul à [ Petitcoucou ]
          coucou de brest ?

          edit: elle va pas faire de copié-collé si y a son nom dans les coms… ou alors elle les bidouille ?

          • 102091

            cyp répond à 102087

            Le 11 décembre 2010 à 16:28 | Permalien

            Il est ovale et tout contracté, c’est pour ça qu’il faut le lui distendre et l’assouplir au Poteau Russkof 62, son trouloulou.

            Et je me fais plus chier : j’affiche son nom véritable − [ Petitcoucou ] − parce que ça fait plus d’un an qu’elle affiche plusieurs des nôtres en les associant à ses fantasmes ultra-violents, nonmais© !

            • 102097

              Banana répond à 102091

              Le 11 décembre 2010 à 16:41 | Permalien

              Putain, Cyp, tes deux premières lignes m’ont fait hurler de rire, du coup, y en a une qui travaille plus, à l’aut’ bout de la grande table!

              [ j'ai gagné ;-) ) ]

              • 102102

                cyp répond à 102097

                Le 11 décembre 2010 à 16:51 | Permalien

                Héhéhé ;-)

                Sans déconner : [ Petitcoucou ] a la rondelle tellement crispée que ça fait pitié.

                • 102107

                  Banana répond à 102102

                  Le 11 décembre 2010 à 16:55 | Permalien

                  Il y a des anesthésiants à disposition ou non?

                  • 102112

                    cyp répond à 102107

                    Le 11 décembre 2010 à 17:02 | Permalien

                    Oui :

                    x60_041

                     dans Calomnie

                    • 102127

                      Banana répond à 102112

                      Le 11 décembre 2010 à 17:14 | Permalien

                      Cinq, ça me paraît raisonnable ;-) )

                  • 102113

                    Mon-Al répond à 102107

                    Le 11 décembre 2010 à 17:03 | Permalien

                    Me demande si à force de rester assise dessus, elle en a encore un de trou ? Et avec la merde qui lui sort par la bouche (enfin, par le clavier) plus besoin de rondelle au cul !

                    • 102122

                      cyp répond à 102113

                      Le 11 décembre 2010 à 17:11 | Permalien

                      J’irai faire un tour sur son blog de Gestapo un peu plus tard…

                      • 102126

                        Banana répond à 102122

                        Le 11 décembre 2010 à 17:14 | Permalien

                        Ah ben si Manue me tanne pas trop pour travailler, j’irais aussi, tiens, non mais© !

                    • 102131

                      Chepita répond à 102113

                      Le 11 décembre 2010 à 17:21 | Permalien

                      Bonjour tout le monde,
                      La séquence des billets précédents, c’est le « morceau » que ne n’aime pas, mais alors pas du tout, dans votre blog.
                      Vraiment, ça, j’ai du mal à lire !

                      Et je ne suis pas idiote, enfin pas totalement je crois, je sais donc comment il faudrait que je lise ça… ben j’en suis incapable. Faut que je me soigne ? Honnêtement, je n’en ai pas très envie, de me soigner de ça.

                      Je suis néanmoins ravie d’avoir participé indirectement, avec d’autres, à faire tomber miss France de sa chaise dans l’émission de Ruquier. C’est que ça en dit long sur notre pouvoir… Faut dire que je suis tellement jalouse de ne pas être la brestoise qui est devenue miss France, je me venge.

                      Bon ouikenne… sans poteau, merci bien… Je préfère regarder les grues bleues du port de Brest… ou le phare du Créach à Ouessant quand j’en ai l’occasion.

                      • 102134

                        cyp répond à 102131

                        Le 11 décembre 2010 à 17:29 | Permalien

                        Tu parles du fameux Poteau 62 ?

                        Hé bien c’est notre emblème et notre lance de tournoi. Mais il n’a jamais fait grand mal à personne, à vrai dire ;-)

                        • 102135

                          Chepita répond à 102134

                          Le 11 décembre 2010 à 17:36 | Permalien

                          ça, je m’en doute bien, qu’il n’a jamais fait de mal à personne…c’est bien pour ça (entre autres) que je continue à faire régulièrement des petites visites sur ce blog… et avec plaisir.

                          Je vous laisse votre poteau et je garde mes grues et mon phare, comme ça, tout le monde est content.

                          Re-bon ouikenne

                          • 102137

                            cyp répond à 102135

                            Le 11 décembre 2010 à 17:40 | Permalien

                            Aïe aïe aïe : je suis en train de lire le dernier billet de [ Petitcoucou ] : c’est stupéfiant. Dans son dernier com elle croît qu’un de ses lecteurs, c’est moi. Elle est con (mais on le savait déjà) : le lecteur en question tourne sous Windows alors que je ne jure que par Linux :-) )))

                            Bonne fin d’aprème à toi et aux tiens !

                            • 102141

                              Mon-Al répond à 102137

                              Le 11 décembre 2010 à 18:04 | Permalien

                              Je viens de faire un tour dans la nef des folles ! Mondieumondieumondieu !!!

  • 102226

    Banana répond à 102221

    Le 11 décembre 2010 à 23:39 | Permalien

    Va voir sur tique (toque) toc ;-) )

    • 102239

      Mon-Al répond à 102226

      Le 11 décembre 2010 à 23:59 | Permalien

      Oui, j’en viens !! Eh bien ça ne s’arrange pas !! Et si elle soigne sa dinguerie avec du Primpéran ou du Motilium, elle n’est pas prête de repasser du bon côté du miroir !! C’est la camisole et c’est bientôt !

      • 102242

        cyp répond à 102239

        Le 12 décembre 2010 à 0:05 | Permalien

        M’est avis qu’il faut vraiment en vouloir pour s’envoyer en l’air avec des molécules :-) )))

        • 102243

          Mon-Al répond à 102242

          Le 12 décembre 2010 à 0:07 | Permalien

          Peut-être (sûrement) qu’il ne lui reste plus que ça :-) ))))

          • 102244

            Banana répond à 102243

            Le 12 décembre 2010 à 0:10 | Permalien

            Quoi ? elle est enceinte ? elle a des nausées ?

            • 102246

              Mon-Al répond à 102244

              Le 12 décembre 2010 à 0:17 | Permalien

              Des hoquets du cerveau !

 

=======================

 

Sur le billet « Sujet cochon » du 13 décembre 2010 :

 
http://sd-16847.dedibox.fr/sites/blogacyp/wordpress/index.php/2010/12/13/sujet-cochon#comment-102859

 

  • 102506

    cyp répond à 102504

    Le 13 décembre 2010 à 16:55 | Permalien

    Y avait déjà Tetsuo, l’homme-perceuse. Joli couple en vue.

    x60_055

     dans Corruption            102507

    • lamorille répond à 102506

      Le 13 décembre 2010 à 16:58 | Permalien

      :) ) ça rendrait la pipe problématique

      • 102508

        cyp répond à 102507

        Le 13 décembre 2010 à 17:04 | Permalien

        Je la réserve pour [ Petitcoucou ], la pipe d’acier !

        • 102511

          lamorille répond à 102508

          Le 13 décembre 2010 à 17:31 | Permalien

          elle a déjà les entrailles suffisamment déchirée, tu vas l’achever.

           

          • 102513

            cyp répond à 102511

            Le 13 décembre 2010 à 17:45 | Permalien

            Son boyau culier est totalement obturé… c’est ses boyaux de la tête qui sont déchirosses.

  • 102523

    lamorille répond à 102522

    Le 13 décembre 2010 à 18:16 | Permalien

    perso, je prends celui de tetsuo.

    • 102524

      cyp répond à 102523

      Le 13 décembre 2010 à 18:17 | Permalien

      Accordé.

      Mais dans ce cas, faut que tu prennes [ Petitcoucou ] avec.

      • 102526

        lamorille répond à 102524

        Le 13 décembre 2010 à 18:19 | Permalien

        ah non ! pas de poupée gonflante !

        • 102528

          cyp répond à 102526

          Le 13 décembre 2010 à 18:29 | Permalien

          M’enfin : elle est super sympa, c’ te gniasse de merde doté d’un CUI de 250… tu aurais tort de pas la prendre.

          • 102529

            Mon-Al répond à 102528

            Le 13 décembre 2010 à 18:30 | Permalien

            Ça dépend pour quoi en faire !

            • 102530

              cyp répond à 102529

              Le 13 décembre 2010 à 18:33 | Permalien

              Ah ben alors là, lamorille se démerde avec. Ça me regarde pas, ce qu’il en fera.

              • 102531

                lamorille répond à 102530

                Le 13 décembre 2010 à 18:39 | Permalien

                merci du cadeau père fouettard.

                • 102532

                  cyp répond à 102531

                  Le 13 décembre 2010 à 18:42 | Permalien

                  Y a pas marqué « Noël » sur mon front.

                  T’as qu’à pratiquer le viol thérapeutique : elle ne rêve que de ça, et de se faire sauter par des infirmiers psy. Elle sera enfin heureuse.

                  Tu me remercieras, plus tard.

                  • 102533

                    lamorille répond à 102532

                    Le 13 décembre 2010 à 18:46 | Permalien

                    mais…mais…je n’ai jamais violé personne ! [c'est pas avec elle que je vais entamé une carrière de violeur, non mais !©]

                    je suis en train d’écouter l’émission de colin sur inter : l’église catho et la pédophilie…édifiant !

                    • 102535

                      cyp répond à 102533

                      Le 13 décembre 2010 à 18:48 | Permalien

                      Y a un début à tout : ta vocation de violeur thérapeutique gît en ton tréfonds… il te suffit de secouer la pulpe du fond pour qu’elle remonte à la surface et s’épanouisse.

                      [faut bien que quelqu'un se dévoue, non ?]

                      • 102613

                        Homere répond à 102535

                        Le 14 décembre 2010 à 2:15 | Permalien

                        le viol therapeutique, c’est le nec + ultra de la baise… avec les produits anesthesiant moderne, et euphorisant, c’est un plaisir reciproque…

                        • 102615

                          cyp répond à 102613

                          Le 14 décembre 2010 à 2:23 | Permalien

                          Je comprends que ce soit devenu son fantasme obsessionnel : [ Petitcoucou ] a bon goût et aime les sensations fortes.

                          Avec son petit coucou de blog, elle lance des SOS depuis sa piaule à Brest…

                          Elle finira par se le trouver, son psy violeur de rêves…

                    • 102536

                      Mon-Al répond à 102533

                      Le 13 décembre 2010 à 18:48 | Permalien

                      J’ai lu sur le journal TV qu’il y avait justement un docu sur Canal ce soir … mais comme je n’ai pas Canal, hein …

                      • 102537

                        lamorille répond à 102536

                        Le 13 décembre 2010 à 18:51 | Permalien

                        excellente contre pétrie juste entendue : il court il court le furet.

                  • 102534

                    Mon-Al répond à 102532

                    Le 13 décembre 2010 à 18:47 | Permalien

                    Oui quand il sera ligoté dans sa camisole, tu m’étonnes qu’il te remerciera !

                    • 102538

                      lamorille répond à 102534

                      Le 13 décembre 2010 à 18:53 | Permalien

                      harceleurs ! assassins !

                      237174volaudessusdunniddecoucou19752519235256521

                      • 102540

                        Mon-Al répond à 102538

                        Le 13 décembre 2010 à 19:02 | Permalien

                        Gaffe au poteau …

                        • 102546

                          alain pacifique répond à 102540

                          Le 13 décembre 2010 à 19:20 | Permalien

                          faut qu’il se calme l’ami lamo, tout doux.

                          tumblr_lc3839SXu71qe0eclo1_r2_500

                          • 102557

                            lamorille répond à 102546

                            Le 13 décembre 2010 à 19:43 | Permalien

                            gnnnnnnnnnnniiiéééééééé….j’y arrive pas.

                            • 102561

                              Mon-Al répond à 102557

                              Le 13 décembre 2010 à 20:02 | Permalien

                              c’est pasque ça manque de lubrifiant …

 

 



Rue89 : les « déconnologues » dans leur numéro habituel d’imposteurs à propos de viol…

Une honte, un scandale, toujours le même truc absolument révoltant pour les victimes de cette bande de harceleurs du net qui s’acharne tout particulièrement sur des femmes en multipliant à leur encontre toutes les saloperies sexistes possibles et même pas imaginables.

Je rappelle que depuis l’année 2008, avec de régulières augmentations dans le déchaînement de toutes leurs violences à mon encontre, ces cybercriminels d’une perversité extrême m’ont maintes fois menacée de mort ou de viol tout comme ils ont aussi maintes fois lancé des appels publics au viol ou au meurtre à mon encontre, toujours en publiant mon identité et toutes mes coordonnées, qu’ils n’ont jamais obtenues qu’à l’aide de piratages informatiques – entre autres infractions pénales…

Au passage, oui, c’est vrai, on aimerait bien savoir quel est ce journaliste prétendument « honnête » qui éventuellement serait prêt à expliquer au public que dans mon cas, toutes ces violences sont bien normales, puisque je suis une « sale pute de femme ingénieur », et qu’en conséquence, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi a donc parfaitement le droit de me vendre publiquement comme prostituée en incitant à la commission de divers crimes et délits à mon encontre.

Et tant qu’à faire, on rappelle aussi que les internautes anonymes que cette bande de pervers appelle des « corbeaux du net » ne sont en réalité que des victimes de crimes ou délits divers et variés que ces malfaisants travaillent à museler complètement, peu importe qu’elles se mettent ou non à dénoncer publiquement ces infractions pénales dont elles sont ou ont été victimes.

Ainsi le « déconnologue » Laurent Morillon dit lamorille, Akira Kurosawa, Astro Zombie et quantité d’autres pseudonymes fut-il en 2008 et 2009 le premier d’entre eux à me traiter de « corbeau » et de « délatrice » sur le site Rue89 à propos de mes commentaires sur le harcèlement moral en entreprise, dans lesquels, en réalité, je ne dénonçais absolument personne.

Si je m’étais bien présentée comme étant moi-même une victime de harcèlement moral en entreprise connaissant donc très bien le sujet, en revanche, je n’avais donné aucune indication qui aurait permis d’identifier des personnes ou des affaires précises.

Malheureusement, les « déconnologues » savaient déjà qui j’étais et de quelles affaires il s’agissait, car mes harceleurs depuis plusieurs décennies continuaient à me surveiller en usant de divers moyens illégaux comme des écoutes téléphoniques illégales et des piratages informatiques et les avaient déjà « renseignés » à mon sujet : il s’agissait de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest et de ses complices de SUD-PTT exerçant pour certains comme techniciens chez France Télécom et pour d’autres comme postiers, à l’instar de leur juriste depuis devenu avocat, le politicien Roger Potin qui se fait depuis longtemps remarquer dans la région brestoise pour ses mensonges et son absence totale de scrupules, comme d’ailleurs tous les autres complices de l’affabulatrice et calomniatrice Josette Brenterch, principal auteur de tous les romans qu’écrit ou publie sur mon compte son complice le mythomane Cyprien Luraghi, tout aussi calomniateur.

 

http://rue89.nouvelobs.com/2017/01/05/non-lieu-apres-menaces-viol-facebook-twitter-serieux-266025

Non-lieu après des menaces de viol sur Facebook et Twitter. Sérieux ?

 

La militante féministe Caroline De Haas a porté plainte après avoir été menacée de viol et de mort sur Facebook et Twitter. Elle n’a récolté qu’un non-lieu. Explications.

Par Renée Greusard Journaliste. Publié le 05/01/2017 à 14h52
16 691 visites 84 réactions   0

 

Commentaires postés

 

Publié le 05/01/2017 à 16h29
Rue89 : les

Akira Kurosawa

sexy sushi

De Haas est un peu énervante, en tout cas elle a tendance à m’exaspérer. Mais des millions de fois moins que ces abrutis qui appellent au viol lâchement, ainsi que ceux qui relativisent en disant que « va te faire violer », ce n’est pas « je vais te violer »

1 réponse
Publié le 05/01/2017 à 17h01
default_avatar_0 dans Attentats

Rue_1984

« Socialisme ou barbarie »
répond à Akira Kurosawa

C’est clair.

Ces connards m’obligent à soutenir et compatir pour Caroline de Haas, et ça, c’est clairement insupportable !

Publié le 05/01/2017 à 16h43
picture-64790 dans Calomnie

campusliber

dilettante

Il faut dire quand même que rien, dans les messages cités, ne constitue une menace. Des souhaits, sans doute, des conseils, mais pas des menaces !
Que ce soit malvenu, grossier, certes. Mais enfin, pas de quoi entamer des poursuites pénales… Elle aurait dû prendre un meilleur avocat, ça lui aurait évité bien des soucis !

1 réponse
Publié le 05/01/2017 à 17h18
bobcatyawn dans Corruption

We want… a shrubbery

Fonctionnaire à chat. http://www.psplusjamais.fr/
répond à campusliber

Les injures publiques à caractère raciste et sexiste constituent un délit aggravé, passible d’une amende de 25 000 euros et d’un emprisonnement de 6 mois, et elles caractérisent assez clairement les posts dont Caroline de Haas fait état. Il y a donc bien « de quoi entamer des poursuites pénales ».

D’autres, ailleurs, on jugé un peu comme vous qu’il n’y avait pas de quoi gâcher la précieuse carrière sportive d’un jeune Américain bien sous touts rapports pour un petit viol de rien du tout sur une simple bonne femme qui n’était même pas une déesse du stade, et bourrée en plus : Lien

Publié le 05/01/2017 à 16h44

C’est proprement scandaleux et ça devient carrément un problème de socitété : puisque ces plateformes sont infoutues de modérer les tombereaux de merde qu’elles déversent quotidiennement et de collaborer à l’identification et la condamnation de leurs auteurs, il faut impérativement qu’elles en soient tenues responsables.
Ce déchainement massif et généralisé de violence et de connerie sans borne n’a pas d’équivalent dans l’histoire.

2 réponses
Publié le 05/01/2017 à 16h58
default_avatar_0 dans Folie

Rue_1984

« Socialisme ou barbarie »
répond à Soul-Comandante Pancho

Oui, c’est beaucoup trop facile pour ces soit-disant défenseurs de la liberté d’expression.

Soit ils doivent lever l’anonymat des criminels qui pullulent sur leurs réseaux sociaux, soit ils doivent en assumer l’intégralité de leurs propos et être condamné pour ça.

Publié le 05/01/2017 à 19h28
hilsenrath1 dans LCR - NPA

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Soul-Comandante Pancho

À quand un article dézinguant à boulets rouges les pratiques dégueulasses de ces plateformes, sur Rue89 ?

Sans doute jamais…

2 réponses
Publié le 05/01/2017 à 19h52
anastase_calvin dans Luraghi

Evelyne

Dame tartine
répond à Itzig Finkelstein

À ma connaissance il ne reste plus qu’un journaliste honnête sur ce site, malheureusement il n’a pas forcément la même liberté de paroles que les corbeaux du net…

2 réponses
Publié le 05/01/2017 à 19h58
hilsenrath1 dans NEMROD34

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Evelyne

Il n’a sans doute pas la liberté qu’il faudrait pour parler de tout ça…

1 réponse
Publié le 05/01/2017 à 20h02
anastase_calvin dans Perversité

Evelyne

Dame tartine
répond à Itzig Finkelstein

Non, pourtant il s’agit bien de numérique, mais pas assez révolutionnaire sans doute.

1 réponse
Publié le 05/01/2017 à 20h12
hilsenrath1 dans Politique

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Evelyne

Pas assez tape-à-l’œil aussi. Ni assez sexy…

Publié le 06/01/2017 à 10h31
default_avatar_0 dans Rue89

nabilla26

répond à Evelyne

pourquoi ne pas le citer ?

Publié le 05/01/2017 à 19h56
viva_zapata3_1 dans Troll

Soul-Comandante Pancho

Hecho a mano
répond à Itzig Finkelstein

Attendons de voir.

1 réponse
Publié le 06/01/2017 à 11h54
hilsenrath1 dans Vol

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Soul-Comandante Pancho
37497

.

 



Agression d’un jeune handicapé mental diffusée sur Facebook

Voilà encore une illustration de ce que je disais dans mon précédent article. Allez voir la vidéo sur le site 20minutes.fr. Les images sont floutées, mais le son explose dans les oreilles.

Je rappelle au passage que pour encourager et justifier toutes ses saloperies à mon encontre, la criminelle notoire Josette Brenterch du NPA de Brest m’a toujours fait passer pour une malade mentale qui selon ses dires serait même reconnue handicapée pour ce motif.

Et les magistrats brestois la suivent à 1000% alors que théoriquement les handicapés font partie des personnes les mieux protégées contre toutes les infractions pénales qu’avec ses complices les pervers de la bande du cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi elle commet à mon encontre de manière quotidienne depuis plus de huit ans…

 

 

http://www.20minutes.fr/monde/1989919-20170105-video-etats-unis-agression-jeune-handicape-mental-diffusee-direct-facebook

VIDEO. Etats-Unis: L’agression d’un jeune handicapé mental diffusée en direct sur Facebook

 

FAITS DIVERS Le jeune homme a été séquestré pendant 24 à 48 heures, ont fait savoir les autorités…

Illustration de la police de Chicago
Illustration de la police de Chicago – SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

20 Minutes avec AFP

    • Publié le 05.01.2017 à 07:46
    • Mis à jour le 05.01.2017 à 11:48

Traumatisée, la victime peine communiquer. Quatre personnes ont été appréhendées et placées en garde à vue après la diffusion d’une vidéo où on les voit maltraiter un jeune homme en criant des insultes racistes, a annoncé ce jeudi la police de Chicago, dans le nord-est des Etats-Unis.

Les suspects, qui sont noirs, et la victime, qui est blanche, sont tous de jeunes adultes.

La victime souffrirait d’un handicap mental

La vidéo, diffusée sur Facebook Live, a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. Elle montre les quatre suspects en train de maltraiter le jeune homme apparemment attaché.

La victime, qui souffrirait d’un handicap mental, a été enlevée par les suspects dans une banlieue de Chicago et conduite dans un quartier du sud-ouest de la ville où elle a été séquestrée entre 24 et 48 heures, a déclaré la police, selon laquelle l’un des suspects avait connu la victime à l’école.

>> A lire aussi : Une vidéo montre l’agression de trois policiers par des vendeurs à la sauvette

Sur la vidéo, diffusée initialement par l’un des auteurs présumés des sévices, on voit les suspects rire pendant les sévices et crier de manière répétée : « Fuck Donald Trump ! Fuck white people ! » (Va te faire voir Donald Trump ! Allez vous faire voir, les gens blancs !).

« Répugnant »

La vidéo montre le jeune homme accroupi dans un coin, bâillonné avec du ruban adhésif et qui semble avoir les mains et les pieds attachés. Ses vêtements sont en partie découpés, et une partie de ses cheveux sont coupés jusqu’au cuir chevelu, lequel présente une blessure qui saigne.

>> A lire aussi : Avec l’agression sexuelle en réalité virtuelle, «une nouvelle ligne a été franchie»

« C’est répugnant », a déclaré au cours d’une conférence de presse le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson. Il a annoncé que les quatre suspects étaient en garde à vue en attendant une inculpation.

Le jeune homme, traumatisé a quitté l’hôpital où il avait été admis à la suite des faits.

 



Cyprien Luraghi réitère ses menaces de commettre de nouveaux crimes

C’est bien encore Lulu qui se gourationnait gravement sur le jour de son verdict, il l’a dit après avoir lu mon précédent article.

Plus nul que lui en dates, cela n’existe pas, précise-t-il.

Ce n’est pas son seul domaine de nullité absolue, mais passons.

S’il a un tel problème avec les dates, c’est tout simplement, comme je l’ai déjà dit, parce qu’il ne vit pas sur la même planète que nous ou dans le monde réel ordinaire des gens normaux. Il ne vit que pour et par la jouissance que lui procurent toutes ses saloperies et n’en retient donc que les dates, tout le reste n’ayant pour lui strictement aucune existence.

Je l’avais déjà remarqué en 2009.

Entre autres choses, il restait buté sur la date du 22 mars 2009 comme marquant le début de la révolte d’un certain nombre de riverains du site Rue89 contre sa bande de « déconnologues » qui le polluait quotidiennement avec des quantités considérables de commentaires injurieux et diffamatoires à l’égard d’autres riverains, notamment ceux qu’ils venaient tous les jours y harceler tous en meute, comme moi, ces posts tous hors sujet et particulièrement orduriers nécessitant plusieurs fois par jour l’intervention des modérateurs.

Le riverain répondant au pseudonyme de « Quinine » avait donné le top départ de cette révolte avec une « lettre ouverte » qu’il avait postée à leur attention dans les commentaires sur un article du site… en réalité une bonne semaine plus tard.

En fait, la date du 22 mars 2009 correspondait à celle où Cyprien Luraghi s’était inscrit sur le site Le Post pour aller y calomnier ses cibles habituelles sur le site Rue89, dont moi, et demander aux modérateurs et journalistes du Post comme à ceux de Rue89 leur bannissement et la suppression de leurs comptes, entraînant sur Le Post la suppression de tous les commentaires et textes afférents, au motif que nous n’aurions été que des folles. Or, en ce qui me concerne, je n’y serai jamais inscrite que six mois plus tard…

Cette initiative de Cyprien Luraghi avait choqué et lui sera reprochée par Quinine quelques jours plus tard, dans le flot de tous les griefs qu’il avait à lui adresser.

D’où, probablement, la confusion de dates dans l’esprit du coupable.

Et le 7 janvier, qu’est-ce donc ?

Eh bien, c’est très simple, il y a deux ans, Cyprien Luraghi attendait avec impatience ce jour de l’année, il l’attendait depuis tellement longtemps que ce jour reste gravé dans son esprit comme celui d’une très grosse victoire, celle censée emporter la confirmation de condamnation qu’il attendait de la Cour d’Appel de Rennes à la suite de l’audience alors fixée au 4 février 2015, mais de report inattendu en report non prévu, ce fut un flop que même le remake à grande échelle du 13 novembre 2015 à quelques jours seulement du verdict tant attendu ne put rattraper, si bien qu’il s’est ensuite lancé dans une nouvelle procédure abusive sur laquelle il a reporté tous ses espoirs d’il y a deux ans.

D’où, à nouveau, une remarquable confusion de dates dans son esprit.

Cela dit, il a bien réitéré ce jour sa menace de publication d’une nouvelle montagne d’incroyables saloperies dès qu’il aura obtenu la décision qu’aujourd’hui il attend, si seulement il l’obtient.

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/2017/01/03/nest-travail-journalistique-est-pourri-266011

« Ce n’est pas “le travail journalistique” qui est pourri »

 

Oui, c’est une guerre, la guerre de l’infaux. Une guerre mondiale. Et comme dans toute guerre, il faut être d’un côté ou de l’autre. Pas d’entre deux. Pas de no man’s land. Pas de distance critique. Avec nous ou contre nous….

 

Par Daniel Schneidermann. Publié le 03/01/2017 à 10h20
5 535 visites 90 réactions   12

 

Commentaires postés

 

Publié le 03/01/2017 à 14h54
Cyprien Luraghi réitère ses menaces de commettre de nouveaux crimes dans AC ! Brest

Misprint

Être de raison
répond à Itzig Finkelstein

Avec la voix chaude et joyeuse de Mr Marielle bien sûr : -)
Belle et bonne année Max, que Janvier qui s’annonce enfin, comble vos espérances illusoires sur notre juste justice, injuste à tout et à chacun.

1 réponse
Publié le 03/01/2017 à 14h57
hilsenrath1 dans Action Directe

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Misprint

S’il n’y a pas de retard supplémentaire, je devrais être fixé samedi, jour du verdict pour l’affaire que vous savez.

1 réponse
Publié le 03/01/2017 à 15h27
 dans Attentats

Misprint

Être de raison
répond à Itzig Finkelstein

C’est bien ce qui me semblait…vous devriez faire breveter « retard supplementaire ».
Pas pour le même litige, un ami attend depuis deux ans, de report en retard que le jugement soit rendu sur son affaire, comme il s’agit uniquement d’argent ( licenciement économique) on en blague depuis qu’il a retrouvé du boulot, ce devait être en Décembre maintenant en Mars, il attaque la troisième année, vaillamment….

2 réponses
Publié le 03/01/2017 à 15h36
hilsenrath1 dans Calomnie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Misprint

Comme c’est le début de l’année, je serais généreux en offrant gracieusement ce « retard supplémentaire » à la Communauté. Foin du copyright pour une fois.

Sinon faut pas être pressé, c’est clair.

Publié le 03/01/2017 à 18h04
hilsenrath1 dans Corruption

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Misprint

Oups, je me suis planté (plus nul en dates que moi, ça n’existe pas) : c’est après-demain que le verdict sera prononcé, et non pas samedi ; -)

1 réponse
Publié le 03/01/2017 à 18h12
 dans Crime

Misprint

Être de raison
répond à Itzig Finkelstein

Comme ça, si y’a report vous aurez de l’avance sur le retard en le prévoyant en amont : -)
On ne sait jamais, la justice sera peut être à l’heure…il serait plus que temps.

1 réponse
Publié le 03/01/2017 à 18h15
hilsenrath1 dans Folie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Misprint

Il s’agit donc d’un retard supplémentaire écourté pour cause de nullitude en dates du justiciable. Une grande première qu’il convient d’arroser d’un bon café ; -)

 



1...979899100101...125

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo