Au moins 21 morts dans un attentat en Afghanistan vendredi 30 avril 2021

Ah voilà… J’étais bien certaine que nous aurions un nouvel attentat ce vendredi 30 avril 2021. Pas le 1er mai ni un autre jour mais bien ce 30 avril 2021.

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/30/afghanistan-au-moins-14-morts-dans-un-attentat-au-lendemain-du-debut-du-retrait-des-soldats-de-l-otan_6078719_3210.html

 

Afghanistan : au moins 21 morts dans un attentat, au lendemain du début du retrait des soldats de l’OTAN

 

L’explosion d’une voiture piégée a visé une maison d’hôtes de Pul-i-Alam, la capitale de la province de Logar, dans l’Est, au moment de la rupture quotidienne du jeûne du ramadan.

Le Monde avec AFP

Publié hier à 21h17, mis à jour hier à 21h27

 

Au moins vingt et une personnes ont été tuées et 91 blessées, vendredi 30 avril, dans l’explosion d’une voiture piégée dans l’est de l’Afghanistan, selon des sources officielles, au lendemain du début du retrait des soldats de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). L’attentat a visé une maison d’hôtes de Pul-i-Alam, la capitale de la province de Logar, où vivaient des dizaines de personnes, dont de nombreux étudiants, au moment de la rupture quotidienne du jeûne du ramadan.

« Vingt et une personnes ont été tuées et 91 blessées », a déclaré à la presse le porte-parole du ministère de l’intérieur, Tariq Arian. Un premier bilan faisait état de cinq morts et 60 blessés.

Après vingt ans de présence en Afghanistan, un pays toujours en proie aux violences, l’OTAN a commencé jeudi le retrait des contingents de sa mission sur place. Les alliés avaient décidé à la mi-avril de commencer le retrait de leurs contingents d’ici au 1er mai.

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, a argué que l’objectif de la mission avait été « rempli » et a prévu la fin du retrait des troupes américaines pour le 11 septembre, une date symbolique – les Américains et l’OTAN sont intervenus contre Al-Qaida en Afghanistan après les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Les pays encore les plus engagés en Afghanistan sont les Etats-Unis (2 500 militaires), l’Allemagne (1 300), l’Italie (895), le Royaume-Uni (750) et la Turquie (600). Ces cinq pays ont déployé 6 000 des 9 592 militaires engagés par 36 Etats membres de l’OTAN.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Afghanistan : avec l’annonce du retrait de l’armée américaine, Joe Biden veut conclure la « guerre sans fin »

 

Les talibans multiplient les attaques meurtrières contre des policiers et des militaires afghans depuis l’annonce de la fin de la mission de l’OTAN. De nombreux analystes considèrent que le départ des forces de l’Alliance atlantique pourrait plonger l’Afghanistan dans une nouvelle guerre civile ou permettre le retour au pouvoir des talibans, qui en avaient été chassés à la fin de 2001.

Le Monde avec AFP

 



Attentat de Rambouillet : encore un lien avec un réseau pédophile ?

Ce n’est pas la première fois que des images pédopornographiques sont retrouvées chez des terroristes islamistes.

Pour mémoire :

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/01/19/les-freres-kouachi-frequentent-tres-tot-des-pedophiles/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/01/27/attentats-de-janvier-2015-a-paris-elements-de-preuves-pour-confondre-le-terroriste-pascal-edouard-cyprien-luraghi/

 

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/rambouillet-des-images-pedopornographiques-dans-le-telephone-de-l-auteur-de-l-attaque-7900024961

Rambouillet : des images pédopornographiques dans le téléphone de l’auteur de l’attaque

 

INFO RTL – Des images à caractère pornographique et pédopornographique ont été retrouvées dans l’un des téléphones de Jamel G, qui a assassiné vendredi la fonctionnaire du commissariat de Rambouillet Stéphanie Monfermé.

 

Ce vendredi 23 avril, Jamel Gorchene, un Tunisien de 36 ans, a abattu une policière non-armée à Rambouillet, près de Paris.

Ce vendredi 23 avril, Jamel Gorchene, un Tunisien de 36 ans, a abattu une policière non-armée à Rambouillet, près de Paris. Crédit : Samuel Boivin / NurPhoto / NurPhoto via AFP

 

Attentat de Rambouillet : encore un lien avec un réseau pédophile ? dans Attentats avatar

Thomas Prouteau édité par Cassandre Jeannin
 
publié le 27/04/2021 à 16:36 mis à jour le 27/04/2021 à 18:13

 

Les enquêteurs ont retrouvé des images pornographiques et pédopornographiques dans l’un des téléphones de Jamel G., le Tunisien radicalisé qui a assassiné vendredi 23 avril la fonctionnaire du commissariat de Rambouillet Stéphanie Monfermé, selon des informations de RTL confirmées de source judiciaire. Ces images pornographiques mettent en scène des « personnes transsexuelles » et des « enfants mineurs » selon la même source judiciaire, qui n’est pas en mesure de préciser leur nombre.

Jamel G., 36 ans, a été décrit dimanche 25 avril par le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, comme un individu à la fois radicalisé et en proie à des troubles de la personnalité. Ces nouveaux éléments viennent « conforter le profil d’un individu perturbé qui prend la voie le terrorisme pour résoudre ses tourments personnels », selon une source proche de l’enquête.

À ce stade aucun élément préparatoire de son passage à l’acte n’a pu être retrouvé, selon la même source. Ce mardi 26 avril au soir, la garde à vue du père de l’assaillant a été levée, sans aucune charge. Deux personnes sont toujours interrogées par les policiers anti-terroristes.

Emmanuel Macron a annoncé qu’il se rendrait aux obsèques privées de Stéphanie Monfermé, la mère de famille de deux enfants poignardée à mort. Un hommage national présidé par le Premier ministre Jean Castex se tiendra vendredi 30 avril à Rambouillet.

La rédaction vous recommande

 



2 avril 2021 : une curiosité dans mes statistiques de blog…

Pour la journée du vendredi 2 avril 2021, soit le jour de diffusion du reportage de M6 sur l’organisation de dîners clandestins dans la capitale, notamment au Palais Vivienne de Pierre-Jean Chalençon, j’aurais reçu tout à coup un grand nombre de visites sur mon blog Petitcoucou :

 

graph_month 63

 

Ce pic de visites indiqué dans les statistiques basiques du blog n’est pas confirmé par l’état de ses statistiques avancées :

 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
11/04/2021 4 4 3
10/04/2021 10 10 9
09/04/2021 13 13 7
08/04/2021 14 12 12
07/04/2021 14 12 9
06/04/2021 14 12 10
05/04/2021 11 11 10
04/04/2021 10 10 8
03/04/2021 13 12 11
02/04/2021 12 11 8
01/04/2021 12 12 10
31/03/2021 11 11 9
30/03/2021 18 18 17
29/03/2021 10 10 8
28/03/2021 8 8 8
27/03/2021 17 17 15
26/03/2021 14 14 12
25/03/2021 7 6 6
24/03/2021 16 16 14
23/03/2021 18 14 18
22/03/2021 14 13 13
21/03/2021 14 13 11
20/03/2021 18 16 13
19/03/2021 16 13 11
18/03/2021 13 12 8
17/03/2021 15 14 14
16/03/2021 25 24 22
15/03/2021 39 36 29
14/03/2021 34 32 32
13/03/2021 19 17 15
Unique TOTAL Somme: 423 Moyenne: 14

 

 

Conclusion : il s’agit encore d’un délire du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, dont le meilleur ami Alain Pougetoux, ancien conservateur du château de Rueil-Malmaison, est aussi un très bon ami de Pierre-Jean Chalençon.

Rappelons donc que ce conservateur du patrimoine en retraite depuis le 5 février 2018, dont l’excellent ami Cyprien Luraghi évoque publiquement l’homosexualité assumée sans aucune gêne, se serait entiché de ce trafiquant de drogue et pédophile notoire au point de lui avoir acheté en 2003 une maison à Puy-l’Evêque, celle dont il est ainsi devenu propriétaire cette année-là et qu’il occupe toujours aujourd’hui avec son épouse Annie Luraghi née Belléculée.

Voir ici :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/04/03/cyprien-luraghi-a-de-fideles-amis-tres-riches-et-tres-genereux/

 



Garde à vue de Jean-Christophe Lagarde : épilogue

Jean-Christophe Lagarde est rentré chez lui, il se repose, tout le monde va bien, il ne reste plus aux services de police qu’à effectuer quelques vérifications…

On a quand même appris que l’intéressé détient ou détenait plusieurs armes à feu à son domicile, pas toutes avec autorisation, qu’il pratique le tir sportif, tout comme l’un de mes harceleurs de 1993 et 1994, lequel m’avait d’ailleurs plusieurs fois menacée de son arme qu’il avait toujours sur lui, et aussi qu’il traverse une période difficile, non seulement dans sa vie d’homme politique mais également comme père de famille.

Suite au prochain épisode.

 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/le-depute-jean-christophe-lagarde-s-exprime-apres-sa-garde-a-vue-1615754238

Le député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde s’exprime après sa garde à vue

 

Dimanche 14 mars 2021 à 21:55 -

Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le député de Seine-Saint-Denis et patron de l’UDI Jean-Christophe Lagarde s’est exprimé ce dimanche dans Le Parisien. Il veut « rassurer » quand à son état de santé après sa garde à vue.

Jean-Christophe Lagarde en septembre 2020 lors de l'université d'été de l'UDI.

Jean-Christophe Lagarde en septembre 2020 lors de l’université d’été de l’UDI. © Maxppp – jdutac

 

Aux côtés de sa femme Aude Lagarde, le député de Seine-Saint-Denis et patron de l’UDI Jean-Christophe Lagarde s’est exprimé dans le journal Le Parisien après sa garde à vue pour détention d’armes sans autorisation. C’était jeudi 11 mars.

Le couple veut « rassurer les gens qui s’inquiètent honnêtement » pour lui. Dans cet entretien accordé au quotidien, Jean-Chrisophe Lagarde est revenu sur la soirée qui a conduit à son placement en garde à vue pour détention d’armes non déclarées.

C’était une soirée compliquée après une très longue journée »

Selon lui, « les auditions ont permis d’établir dans quelles conditions je détiens ces armes et il ne reste qu’une vérification à faire aux policiers ». Si il confirme la présence d’armes à son domicile, il ne donne pas de détails et ajoute qu’il pratique le tir sportif dans un club.

L’élu confirme aussi que le soir du 10 mars, un de ses proches a appelé les secours parce qu’il craignait pour la sécurité de l’élu. Il précise, « c‘était une soirée compliquée après une très longue journée ». Quand à la détonation qui aurait été entendue sur place par les secours à leur arrivée (sans que rien ne puisse le confirmer), le couple explique que c’est un bruit créé par « une bâche des voisins ».

Dans cette interview, le couple précise également qu’il travserse une « épreuve » liée à la santé d’un de ses enfants. Si le patron de l’UDI se dit épuisé, il ne compte pas se mettre en retrait de la vie politique

 

https://www.ladepeche.fr/2021/03/11/le-president-de-ludi-jean-christophe-lagarde-nest-plus-en-garde-a-vue-pour-detention-darmes-9421819.php

Garde à vue du président de l’UDI : Jean-Christophe Lagarde dans un état « de grande fatigue et de stress »

  • Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde.
    Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde. Photo AFP
Publié le 11/03/2021 à 20:21 , mis à jour le 12/03/2021 à 14:21

l’essentiel

Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI, n’est plus en garde à vue depuis ce jeudi soir. Il avait été arrêté pour « détention d’armes » la nuit précédente. La police poursuit son enquête.

La garde à vue du président de l’UDI et député de la Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde, interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi pour « détention d’armes », a été levée, a indiqué ce jeudi soir le parquet de Bobigny, qui a précisé que l’enquête se poursuivait. Jean-Christophe Lagarde était entendu depuis jeudi 5 heures par les enquêteurs de la police judiciaire du département pour s’expliquer sur la présence de plusieurs armes à son domicile à Drancy.

« A l’appel d’un membre de sa famille inquiet de son état de grande fatigue et de stress, la police était intervenue dans la soirée du 10 mars. Au terme d’une journée éprouvante, Jean-Christophe Lagarde est rentré hier soir à son domicile de Drancy où il a passé une soirée auprès des siens », peut-on lire dans un communiqué de presse de l’UDI daté du 12 mars.

« Un différend familial sans gravité »

Selon les premiers éléments, les policiers sont intervenus à son domicile dans la nuit. « Ce qui se dessine c’est un différend familial sans gravité », a déclaré Me Yvon Goutal, l’avocat de Jean-Christophe Lagarde. Une source proche du député a précisé à que sa famille avait prévenu la police pour le protéger de lui-même, sans autre détail. De son côté, l’UDI assure « qu’aucune détonation, menace, intention ou acte de violence n’a été commis à l’encontre d’un tiers, ni même de sa propre personne ».

Il n’y a eu « absolument aucune violence d’aucune sorte, simplement les services de police ont peut-être pris peur en trouvant au domicile des armes qui sont régulièrement détenues dans le cadre de la pratique du tir sportif », a ajouté Me Goutal, indiquant n’avoir eu connaissance « d’aucune rumeur de violence, ni d’armes illicites ».  »C’est une affaire d’ordre totalement privé », a de son côté insisté Pascal Brindeau, député UDI et porte-parole du parti.

A lire aussi : Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, en garde à vue

Des armes déclarées

« Les armes sont déclarées, ce sont des carabines de catégorie B car Jean-Christophe Lagarde est membre d’un club sportif. Il n’y a pas eu d’acte de violence ni contre lui-même, ni contre d’autres », a assuré Pascal Brindeau.

« Quant à la détention d’armes de tir sportif, et non pas d’armes de guerre, il a été clairement établi qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une activité sportive, pratiquée de longue date, en toute légalité, régulièrement déclarée et connue de tous », peut-on lire sur le communiqué de l’UDI.

Devant son domicile, une maison pavillonnaire grise dans un quartier tranquille du centre de Drancy, une voisine a témoigné sous couvert d’anonymat : « Mon mari travaille tôt et quand il est sorti vers 5h00, il a vu tout le pataquès avec les policiers et tout ». Une autre voisine, Céleste, a expliqué avoir vu des policiers à proximité du domicile des Lagarde vers 1h00 du matin, puis à nouveau vers 5h00.

Président de l’UDI depuis 2014

Député de la Seine-Saint-Denis dans la circonscription incluant notamment les villes de Drancy et Bobigny, ancien maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, 53 ans, a pris la tête de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) en 2014 en succédant à Jean-Louis Borloo. Après avoir collé des affiches pour la campagne de Raymond Barre en 1988 et présidé les jeunes UDF (1996-2001), il s’est emparé de la ville de Drancy en 2001, faisant basculer au centre-droit cet historique bastion communiste.

Sur le plan judiciaire, le chef de parti centriste est visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF). Une plainte, notamment pour détournement de fonds publics, avait été déposée en octobre 2017 par un conseiller municipal d’opposition, Hacène Chibane, à Drancy qui s’interrogeait sur l’activité d’assistante parlementaire de l’épouse de Jean-Christophe Lagarde, Aude Lavail-Lagarde, entre 2002 et 2014.

Le domicile du couple et la mairie avaient été perquisitionnés en février 2019 dans le cadre de cette enquête. Lui-même attaqué en justice par Jean-Christophe Lagarde, Hacène Chibane dénonçait en février l’ »acharnement judiciaire » de l’ancien maire, qui vise à « étrangler ses adversaires qu’ils soient des opposants politiques, des journalistes ou même de simples citoyens ».

Aude Lagarde est aujourd’hui maire de Drancy après avoir succédé à son époux lorsqu’il a été réélu aux législatives de juin 2017.

Le PNF enquête aussi pour des soupçons d’emplois fictifs sur la ville voisine de Bobigny, dirigée jusqu’aux dernières élections par l’UDI.

La rédaction

 



Jean-Christophe Lagarde en garde à vue

N’aurait-il pas, lui aussi, fréquenté la loge Athanor de Puteaux ?

Hâte de savoir qui sont exactement mes lecteurs de Drancy en relation avec mes harceleurs…

 

https://www.europe1.fr/politique/information-europe-1-le-president-de-ludi-jean-christophe-lagarde-en-garde-a-vue-4030648

INFORMATION EUROPE 1 – Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde en garde à vue

 

07h49, le 11 mars 2021 , modifié à 12h23, le 11 mars 2021
Jean-Christophe Lagarde a été interpellé en possession d'armes (photo d'illustration). 1:00
Jean-Christophe Lagarde a été interpellé en possession d’armes (photo d’illustration).

 

Selon les informations d’Europe 1, le député de Seine-Saint-Denis et président de l’UDI a passé la nuit en garde à vue à Bobigny après avoir été interpellé à son domicile en possession d’armes non déclarées.  

Le président de l’UDI et député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde a été interpellé chez lui dans la nuit de mercredi à jeudi et placé en garde à vue, selon les informations recueillies par Europe 1. Ce sont ses proches qui ont appelé la police vers 1 heure du matin, en expliquant qu’il aurait fait une tentative de suicide et qu’il était armé. Les policiers se sont rendus sur place. Ils auraient entendu une détonation près de son pavillon de Drancy.

L’élu dément avoir fait une tentative de suicide

L’élu était sain et sauf, il a démenti avoir fait une tentative de suicide mais les policiers l’ont trouvé en possession de nombreuses armes longues et de poing, tandis que ses proches racontaient son état dépressif. Dans une situation relativement confuse, l’élu a été placé en garde à vue. Il est entendu dans les locaux de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, pour « détention d’armes », celles-ci n’étant manifestement pas déclarées – des vérifications approfondies doivent être menées.

Europe 1
Par Guillaume Biet

 

 

https://www.leparisien.fr/faits-divers/christophe-lagarde-en-garde-a-vue-pour-detention-darmes-11-03-2021-ASJFYMUHRNDOZOXKPCAINULCKU.php

Jean-Christophe Lagarde, le patron de l’UDI, en garde à vue pour détention d’armes

 

Le député a été interpellé en possession de plusieurs armes dans la nuit de mercredi à jeudi à son domicile de Drancy (Seine-Saint-Denis).

 

Le député (UDI) Jean-Christophe Lagarde, ici en janvier lors d'une séance de l'Assemblée nationale.

Le député (UDI) Jean-Christophe Lagarde, ici en janvier lors d’une séance de l’Assemblée nationale. 
 

Par Jean-Michel Decugis, Alexandre Arlot et Gaëtane Bossaert
Le 11 mars 2021 à 08h30, modifié le 11 mars 2021 à 12h31

Jean-Christophe Lagarde a été interpellé chez lui dans la nuit de mercredi à jeudi et placé en garde à vue pour détention d’armes. Le président de l’UDI est entendu depuis 5 heures du matin par les enquêteurs de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis pour s’expliquer sur la présence de plusieurs armes à son domicile, comme nous l’ont confirmé plusieurs sources. Le député de Seine-Saint-Denis a été interpellé à Drancy après que ses proches ont appelé la police vers 1 heure du matin, indiquant qu’il était armé et craignant pour sa santé.

Selon son entourage, qui évoque un incident d’ordre privé, Jean-Christophe Lagarde serait détenteur de deux armes de catégorie B, pour le tir sportif qu’il pratique depuis quatre ans. Si l’élu est en effet autorisé à posséder ces deux armes de poing, dont un Glock, les policiers ont aussi mis la main sur une arme de guerre et deux armes longues, découvertes dans un coffre, et dont la détention serait illégale, selon nos informations.

Tensions intra-familiales

A l’origine, les pompiers ont été appelés à Drancy pour des tensions intra-familiales. Les policiers sont arrivés en renfort après qu’un coup de feu a retenti. Personne n’a été blessé. De source policière, Jean-Christophe Lagarde avait un faible taux d’alcool dans le sang.

«Vers 1 heure du matin, j’ai entendu du bruit dehors, raconte cette riveraine de la rue Mailly. Par la fenêtre de la cuisine, j’ai vu trois ou quatre policiers en uniforme, dehors, qui se dirigeaient vers le pavillon de monsieur le maire (NDLR : Jean-Christophe Lagarde n’est plus maire de Drancy depuis 2017). J’ai d’abord pensé que quelqu’un voulait le cambrioler ou qu’il lui était arrivé quelque chose. J’ai vu la lumière de son pavillon allumée, puis j’ai discerné un homme ouvrir le portail pour parler avec les policiers. Mais je ne sais pas si c’était lui. Plus tard dans la nuit, vers 5 heures du matin, d’autres policiers sont arrivés sur place, mais ils étaient habillés en civil», rapporte cette habitante, qui n’a entendu aucun coup de feu.

Jean-Christophe Lagarde est parti de l’Assemblée nationale peu après 23 heures mercredi soir, alors qu’il travaillait au groupe UDI avec d’autres élus sur les élections régionales, et sur d’autres textes liés à l’actualité parlementaire. Ces derniers temps, son moral n’était « pas au beau fixe » se contente de commenter un de ses collègues, qui évoque des soucis d’ordre privé. Dans l’entourage proche du député et de la mairesse, on évoque une affaire « totalement rocambolesque », qui ne correspond pas du tout au profil que l’on connaît de l’élu.

Député de la Seine-Saint-Denis et ex-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, 53 ans, a pris la tête de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) en 2014, succédant à Jean-Louis Borloo. Après avoir collé des affiches pour la campagne de Raymond Barre en 1988, et présidé les jeunes UDF (1996-2001), Jean-Christophe Lagarde s’est emparé de la ville de Drancy en 2001, faisant basculer cet historique bastion communiste.

Sur le plan judiciaire, le chef de parti centriste est toujours visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF). Une plainte, notamment pour détournement de fonds publics, avait été déposée en octobre 2017 par un conseiller municipal d’opposition à Drancy, Hacène Chibane, qui s’interrogeait sur l’activité d’assistante parlementaire de l’épouse de M. Lagarde, Aude Lavail-Lagarde, entre 2002 et 2014. Cette dernière est aujourd’hui maire de Drancy, ayant succédé à son époux lorsqu’il a été réélu aux législatives de juin 2017.
 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Christophe_Lagarde

Liens externes

:

 



12345...263

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo