Encore un mauvais sondage pour Jean-Luc Mélenchon

 


 

 

Ses auteurs signalent deux grosses dégringolades dans les sondages, celles de Wauquiez et Mélenchon, mais le premier n’est plus dans la course, puisqu’il a démissionné, ce qui n’est pas le cas du second.

Au surplus, c’est dans son « coeur de cible » que ce dernier fait son plus mauvais score.

A mon avis, ses nouveaux amis de l’extrême-gauche, ceux qu’il se coltine depuis qu’ils ont dû fermer boutique, au moins à Brest où ce qu’ils m’ont fait au vu et au su de tous à compter de juin 2010 les a conduits à une non existence totale et définitive, vont finir par le dégager manu militari…

Ils font ça aussi bien que la non démocratie partout où ils sévissent.

Réjouissances à l’automne.

Préparez vos gilets…

 

 

https://actu.orange.fr/politique/sondage-la-cote-de-bardella-et-jadot-grimpe-wauquiez-et-melenchon-degringolent-magic-CNT000001gK2oo.html

Sondage : la cote de Bardella et Jadot grimpe, Wauquiez et Mélenchon dégringolent

 

Sondage : la cote de Bardella et Jadot grimpe, Wauquiez et Mélenchon dégringolent
Yannick Jadot, Jordan Bardella, Laurent Wauquiez et Jean-Luc Mélenchon (photomontage)
©JACQUES DEMARTHON / BERTRAND GUAY / JEFF PACHOUD / GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

 

BVA – Orange, publié le mardi 25 juin 2019 à 07h00

 

Un mois après les européennes, Emmanuel Macron et Édouard Philippe voient leur cote de popularité progresser, pour retrouver leur niveau d’avant la crise des gilets jaunes, selon le dernier baromètre BVA pour Orange, RTL et La Tribune, publié mardi 25 juin. 

Plus d’un Français sur trois (35%; +3 points) déclare avoir une bonne opinion d’Emmanuel Macron, contre 65% (-3 points) qui en ont une mauvaise. Un score qui le situe au même niveau qu’en août dernier.

Au total, Emmanuel Macron a regagné 9 points de « bonnes opinions » depuis novembre 2018, quand sa cote de popularité était descendue à 26%, au plus fort de la crise des gilets jaunes. Même mouvement à la hausse pour Édouard Philippe. Après avoir stagné pendant plusieurs vagues à 36%, la cote de popularité du Premier ministre progresse de 4 points : ce sont désormais 40% des Français qui affirment en avoir une bonne opinion, contre 60% (-3) qui en ont une mauvaise. Lui aussi retrouve le niveau qui était le sien avant la crise des gilets jaunes.

Jadot et Bardella boostés par les européennes

Fort de son succès aux européennes, Yannick Jadot voit sa cote d’influence fortement progresser ce mois-ci (24%; +10), ce qui le situe en cinquième position du classement, toujours dominé par une autre figure écologiste, Nicolas Hulot (42%; +1). C’est, de loin, le meilleur score de Yannick Jadot depuis qu’il est testé dans le baromètre.

Jordan Bardella voit quant à lui aussi sa cote d’influence progresser, à un niveau qui reste modeste auprès de l’ensemble des Français (14%; +5), mais qui atteint 42% auprès des sympathisants du Rassemblement national (RN) (+18 points). Il arrive ainsi en troisième position auprès de ce segment de population, derrière Marine Le Pen (86%; -3) et Marion Maréchal (64%, stable).

Les « perdants » des européennes chutent

À l’inverse, Laurent Wauquiez perd 7 points et voit sa cote d’influence s’établir à 11%, son plus bas niveau depuis juin 2017. Suite à sa démission du parti, il n’apparaît plus comme potentiellement porteur d’avenir et voit sa cote d’influence s’effondrer également chez les sympathisants Les Républicains (LR) LR (31%; -25 points). C’est toujours Nicolas Sarkozy qui domine le classement auprès de ces derniers, loin devant les autres (71%).

Même déconvenue pour Jean-Luc Mélenchon, non pas tant auprès de l’ensemble des Français (21%; -1), qu’auprès de son « cœur de cible » (46%; -6 chez les sympathisants de partis situés à la gauche du PS, soit son plus mauvais score depuis deux ans).



Quand le Konducator Jean-Luc Mélenchon se remet en selle…

 

 

 

https://www.nouvelobs.com/politique/20190624.OBS14826/nouveau-coup-dur-pour-melenchon-qui-perd-une-cadre-de-la-france-insoumise.html

Nouveau coup dur pour Mélenchon, qui perd une cadre de La France insoumise

 

Quand le Konducator Jean-Luc Mélenchon se remet en selle... dans AC ! Brest placeholder

Jean-Luc Mélenchon et Manon Le Bretton, sur une photo publiée le 7 mai 2017 sur Facebook.

 

Manon Le Bretton dénonce la « virulence » du leader de LFI dans son discours de clôture de l’assemblée représentative des « insoumis ».

 

Par L’Obs

Publié le 24 juin 2019 à 10h27

L’ancienne candidate aux élections européennes et responsable de l’Ecole de formation insoumise Manon Le Bretton a annoncé quitter La France insoumise ce lundi 24 juin. Elle dénonce la « virulence » de Jean-Luc Mélenchon dans son discours de dimanche contre les détracteurs du fonctionnement interne du mouvement.

Alors que « les demandes insistantes de construire des cadres collectifs autour du tribun de notre mouvement semblaient avoir été entendues », « la conclusion de cette assemblée par Jean-Luc Mélenchon contredit frontalement ce qui pouvait se dessiner », affirme dans un post Facebook Manon Le Bretton (voir ci-dessous).

Manon Le Bretton faisait partie de la quarantaine de cadres et militants qui avaient signé une note interne réclamant une « assemblée constituante » de LFI, dénonçant les trop nombreux manquements, selon eux, à la démocratie.

« Nous voilà sommés d’aller voir ailleurs »

Dimanche, avant le discours de clôture de l’assemblée représentative des « insoumis » par Jean-Luc Mélenchon, elle avait critiqué auprès de l’AFP les « demi-mesures » annoncées pour améliorer le mouvement, tout en se satisfaisant de certaines avancées.

« Après ses attaques ouvertes sur les réseaux sociaux, la virulence avec laquelle celles et ceux qui ont formulé des critiques ont été taxés dans ce discours de nombrilisme […] en a glacé plus d’un », écrit-elle lundi.

« Une force, LFI, est là, qu’aucune autoflagellation de convenance de la gauche officielle mondaine ne viendra abattre », s’est exclamé Jean-Luc Mélenchon dimanche. Ceux qui veulent « les délices des batailles pour les virgules, des couteaux tirés dans les couloirs, se sont trompés d’adresse ».

« Nous voilà sommés d’aller voir ailleurs. Etonnante façon de conclure les travaux d’une assemblée qui planchait en particulier sur la nécessité d’intégrer la contradiction aux processus de décision », estime Manon Le Bretton lundi, qui annonce par conséquent son départ de LFI.

Il vient s’ajouter aux départs de plusieurs cadres critiquant la ligne ou le fonctionnement interne de LFI ces derniers mois, critiques qui se sont intensifiées après la déroute des européennes (6,3 %).

L'Obs

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/clementine-autain-france-insoumise-quatennens-melenchon_fr_5d0f7b62e4b0aa375f4e114a

POLITIQUE

23/06/2019 15:28 CEST

Autain ne comprend pas comment Quatennens est devenu n°2 de LFI

 

Régulièrement critique du fonctionnement de la formation mélenchoniste, qui vit actuellement une « assemblée représentative », la députée est apparue dubitative sur le plateau de BFMTV.

  • Le HuffPost avec AFP
Alors que La France insoumise est en pleine

Capture d’écran BFMTV
Alors que La France insoumise est en pleine « assemblée représentative », la députée de Seine-Saint-Denis a confié ses doutes sur le plateau de BFMTV.

 

POLITIQUE - Clémentine Autain “ne sait pas” comment Adrien Quatennens a été porté samedi 22 juin au rang de coordinateur de LFI. C’est ce qu’a expliqué ce dimanche la députée insoumise dans une nouvelle critique du fonctionnement interne de la formation mélenchoniste.

“Je ne sais pas, je ne peux pas vous répondre pour cette question. Je sais qu’un organigramme a été présenté hier avec des nominations”, a répondu cette figure des Insoumis à une journaliste qui l’interviewait sur BFMTV.

Le député du Nord et proche de Jean-Luc Mélenchon Adrien Quatennens est devenu samedi le nouveau “coordinateur” de La France insoumise, une fonction qui fait de lui le n°2 officieux de LFI derrière Jean-Luc Mélenchon.

“Est-ce qu’on peut, chez LFI, ne pas être d’accord sans être mis au ban?”

En vue de cette nomination, a expliqué à des journalistes le député Eric Coquerel, “l’espace politique où siègent les différentes composantes de LFI s’est réuni à plusieurs reprises, et c’est presque apparu comme une évidence. Il a mené deux fois avec brio des débats de chef de parti à la TV, il est respecté dans le mouvement, sait organiser les choses”.

Pour Clémentine Autain, cette procédure “n’est pas qu’une histoire de transparence”. “La difficulté à laquelle sont confrontés beaucoup de militants de La France insoumise”, a-t-elle affirmé, “c’est de saisir où se décide la ligne stratégique, comment sont prises les décisions, et au fond, est-ce qu’on peut à La France insoumise ne pas être d’accord sans être mis vraiment au ban?”

Clémentine Autain vient de lancer un appel à la construction d’un nouveau “cadre de rassemblement politique et citoyen”. Elle critique également le fonctionnement, selon elle pas suffisamment démocratique de LFI, un reproche partagé par d’autres figures et qui a notamment conduit au départ récent de Charlotte Girard.

À voir également sur le HuffPost:

LIRE AUSSI:

 

https://rmc.bfmtv.com/emission/la-reaction-de-jean-luc-melenchon-sur-les-perquisitions-etait-demesuree-juge-manon-aubry-1718870.html

Crise chez La France Insoumise: « On n’est pas allé assez loin en termes de démocratie interne », juge Manon Aubry

 

24/06/2019 à 17h31
"La réaction de Jean-Luc Mélenchon sur les perquisitions était démesurée", juge Manon Aubry

RMC

 

La députée européenne Manon Aubry de La France insoumise est revenue ce mercredi sur sa découverte de la politique et a jugé que son parti était « allé trop loin à certains égards ».

 

La crise se poursuit au sein de la France Insoumise. Le parti de gauche est secoué par des mouvements en interne, sur fond de défiance après la débâcle lors des élections européennes. Après cette cuisante défaite, certains ont demandé un changement de ligne pour le parti. Une demande que n’accepte visiblement pas le président de LFI, Jean-Luc Mélenchon.

Déjà deux cadres du parti ont annoncé leur départ:

Manon Le Bretton ainsi que Charlotte Girard. Et d’autres n’hésitent pas à dire tout haut leur incompréhension vis-à-vis de certaines décisions. C’est notamment le cas de Clémentine Hautain, qui a avoué « ne pas savoir » comment Adrien Quatennens, récemment devenu numéro 2 du parti, avait été promu coordinateur de LFI.

Un manque de démocratie en interne

Invitée de M comme Maïtena, Manon Aubry, a, elle aussi, avoué que son parti, et Jean-Luc Mélenchon étaient allés « trop loin à certains égards » ces derniers mois.

« Je pense que la réaction sur les perquisitions était démesurée oui. Je vous donne d’autres exemples, je pense qu’on n’est pas allé assez loin en termes de démocratie interne et moi, j’ai poussé pour qu’on aille le plus loin possible », a estimé la nouvelle députée européenne.

Cette dernière, qui avait confié lors de son précédent passage dans l’émission il y a six mois, ne pas vouloir « devenir de ces personnages politique qui s ‘accrochent à leur poste et veulent être de ceux qui sont déconnectés de la vraie vie », a d’ailleurs avoué qu’elle avait hâte de prendre un peu ses distances. « D’être loin de la politique politicienne, c’est clair que ça va me faire du bien », a-t-elle indiqué.

Guillaume Descours

 



@HomereHoupette sur Twitter n’est plus…

Je ne suis pas tous les jours sur Twitter mais vais quand même y surveiller assez régulièrement les cochoncetés du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi depuis qu’il s’y est inscrit le 14 février dernier, comme il le sait et tous ses complices également depuis que j’en ai republié quelques-unes ici même.

Le 22 mai dernier, j’en avais également relevé de son compère « Homere » :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/22/lancien-riverain-de-rue89-homere-toujours-tres-inspire/

Puis je n’y avais plus fait attention. Or, que vois-je aujourd’hui ?

Il s’est inscrit sur Twitter sous un nouveau pseudonyme le 25 mai dernier.

En effet, son antique « HomereHoupette » venait de disparaître, il est désormais suspendu :

https://twitter.com/HomereHoupette/with_replies

Son nouveau compte a été clairement signalé aujourd’hui même par une de ses complices « déconnologues » dans cette série de tweets :

 

les profs d’Histoire , friands de buzz , ne relaient que rarement la vision du Général pour la privatisation des aéroports et autres jeux d’argent.
PRDR8r0F_bigger dans Calomnie
TEAM MACRON
@Team_Macron_
·

18 juin

Pas étonnant quand on sait que le corps enseignant est gangrené par l’officine stalino-trotskiste SNUIPP-FSU.
CRFWX4x5_bigger dans Corruption
ohéheinbon
@oheheinbon
·

10h

Magnifique tweet illustrant à merveille l’étroitesse idéologique des macroneux, leur mépris pour les fonctionnaires, la gauche, la démocratie, et ajouterais-je, les hippies.
 dans Crime
Caporal_Pancho
@Caporal_Pancho
·

5h

Ah Ah ! Tu t’es fait eu

CRFWX4x5_bigger dans Folie
ohéheinbon
@oheheinbon
·

5h

Pas du tout. Tu me prends pour un couillon c’est ça ? Je sais bien que c’est un compte parodique, voyons.
 dans LCR - NPA
Caporal_Pancho
@Caporal_Pancho
·

5h

Je ne me permettrais pas

wacpeS_-_bigger dans Le Post
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

5h

Tout au plus nous pourrions nous permettre de dire qu’il a l’air nouille, c’t'andouille.
CRFWX4x5_bigger dans Luraghi
ohéheinbon
@oheheinbon
·

5h

/>

 dans NEMROD34
Caporal_Pancho
@Caporal_Pancho
·

5h

/>

CRFWX4x5_bigger dans Pédophilie
ohéheinbon
@oheheinbon
·

5h

C’est vil…
 dans Perversité
Caporal_Pancho
@Caporal_Pancho
·

5h

Ah oui mais moi je suis comme ça.
8ZzCZ4FT_bigger dans Politique
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

57m

Homère ne mérite pas ça.
  • wacpeS_-_bigger dans Rue89
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
Si. Largement, même.
3:38 PM · 24 juin 2019 · Twitter Web Client
8ZzCZ4FT_bigger dans Troll
Miss Derkins
@_D_E_F_I
·

47m

Tu dis ça parce qu’il est architecte ?
wacpeS_-_bigger dans Ufoscepticisme
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

47m

Aussi. Mais pas que.

 

 

Voilà donc le nouveau compte sur Twitter de l’ancien riverain de Rue89 et « déconnologue distingué » répondant au pseudonyme de « Homere », celui-là même qui en 2010 se vantait publiquement d’avoir usé de son « bras long » pour obtenir mes bannissements successifs des sites Rue89 et Le Post pour des publications tout à fait licites qui le dérangeaient :

https://twitter.com/oheheinbon

ohéheinbon
@oheheinbon
Dit parfois des gros mots. Déporté de Twitter à maintes reprises. Convaincu que les droiteux sont avant tout des gros radins, les fafs des crétins incurables.
A rejoint Twitter en mai 2019

 

 

Ses deux premiers tweets furent ceux-ci :

CRFWX4x5_bigger
ohéheinbon
@oheheinbon
·

25 mai

Les éructéropes sont des tafioles.
CRFWX4x5_bigger
ohéheinbon
@oheheinbon
·

25 mai

I am back and it is going to feuking chier !!!!

 

 

Apparemment, il aura donc suffi que j’en parle ici même pour qu’aussitôt il disparaisse, comme autrefois certains des comptes de son complice Pascal Edouard Cyprien Luraghi sur le site Rue89.

Il est heureux de constater que contrairement à des sites comme Rue89 et Le Post autrefois ou 20minutes.fr aujourd’hui (un cas particulièrement choquant sur lequel nous ne manquerons pas de nous épancher), Twitter n’est pas géré par des ténors ou des parrains de la pire « Ligue du LOL ».



Jean-Luc Mélenchon : des votes toujours défavorables…

… en dépit de l’intervention massive de ses supporters pour les relever quand les résultats sont trop mauvais (cas du sondage de Valeurs Actuelles il y a quelques jours).

Et l’avenir ne s’annonce pas rose…

 

https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/06/23/est-ce-le-role-de-melenchon-d-aller-rencontrer-les-salaries-de-general-electric-a-belfort

Vous pensez à 64% que rencontrer les salariés de General Electric ne relève pas du rôle de Mélenchon

 

Photo AFP /Sébastien BOZON
Photo AFP /Sébastien BOZON

 

Pensez-vous que le député des Bouches-du-Rhône est dans son rôle en allant rencontrer les salariés de General Electric à Belfort ? C’est la question que nous vous avons posé ce matin. Après 2045 votes, près de 64% des participants pensent que ce n’est pas le rôle de Jean-Luc Mélenchon d’aller à la rencontre des salariés de GE. Vous ne pouvez plus voter, mais tous les commentaires sont à lire ci-dessous.

 

Vous avez déjà voté.

Oui – 43 %

Non – 57 %

Total des votes : 2693

 

https://www.valeursactuelles.com/politique/sondage-jean-luc-melenchon-doit-il-quitter-la-france-insoumise-107949

[Sondage] Jean-Luc Mélenchon doit-il quitter la France insoumise ?

 

Par

/ Mercredi 12 juin 2019 à 15:51 5

Jean-Luc Mélenchon : des votes toujours défavorables... dans AC ! Brest

Jean-Luc Mélenchon, au soir des élections européennes. Le verdict des urnes est très dur pour son parti. Photo © NICOLAS MESSYASZ/SIPA

 

Assommé par son score aux européennes, de plus en plus contesté en interne, le leader de La France insoumise, envisage de prendre du recul.

Rien ne va plus chez La France insoumise. Fort des 19,6 % rassemblés au premier tour de l’élection présidentielle, le parti de Jean-Luc Mélenchon s’imaginait comme l’un des principaux opposants à la politique d’Emmanuel Macron. Le réveil a été brutal : avec 6,31 % des voix aux européennes, la liste LFI emmenée par Manon Aubry a réalisé un score à peine supérieur à celui des socialistes, qui lui permet tout juste d’envoyer des députés au Parlement européen.

« désaccords et alertes » sur la ligne politique

Depuis, rien ne va plus. Les désertions s’enchaînent : après le départ d’Andréa Kotarac, membre de l’équipe de Jean-Luc Mélenchon en 2017, qui avait annoncé pendant la campagne qu’il quittait le navire et appelait à voter Marine Le Pen, après celui de Thomas Guénolé, intellectuel et figure importante du parti, Charlotte Girard, ex-coordinatrice du programme de LFI, a claqué la porte à son tour ce week-end.

 

Dans le même temps, les critiques sont de plus en plus nombreuses en interne. Au lendemain de la défaite, la députée de Seine-Saint-Denis Clémentine Autain estimait que la « ligne politique » insoumise était en cause, tout en pointant le manque de démocratie en interne : « J’ai posé la question du pluralisme et de la démocratie interne il y a plus d’un an. Cela avait été très fraîchement accueilli à l’époque. On nous avait promis des changements à l’été, un meilleur fonctionnement de l’espace politique… Mais rien n’a été fait en ce sens », expliquait-elle dans les colonnes de L’Obs. Depuis, d’autres sont montés au créneau, comme Manon Le Breton, candidate sur la liste européenne, qui a regretté dans un tweet « les désaccords et alertes que j’ai exprimés en interne quant à la ligne adoptée ».

Jusqu’à présent, Jean-Luc Mélenchon a préféré garder le silence. Dans un billet paru sur son blog au lendemain de l’élection, il expliquait vouloir se prononcer sur « une suite pour notre chemin » après le 6 juin. « Et je dirai ce qu’il en sera pour moi », ajoutait-il encore, cryptique. Une semaine après la date fatidique, le silence est toujours de mise. Ce qui ne manque pas d’inquiéter son entourage. « Je ne sais pas ce qu’il va faire. Sa première tentation c’est de prendre du recul, comme il l’a annoncé. Mais jusqu’où ? Je n’en sais rien. Oui, Il pourrait jeter l’éponge », confie ainsi un proche à franceinfo, sous couvert d’anonymat. Pensez-vous que Jean-Luc Mélenchon doive se mettre en retrait de son parti ?

 

Jean-Luc Mélenchon doit-il quitter La France insoumise ?
Non
58%
1548 votes
Votre vote
Oui
42%
1132 votes
Total2679

 

https://www.valeursactuelles.com/politique/en-2022-61-des-electeurs-de-melenchon-pourraient-voter-le-pen-au-second-tour-107643

En 2022, 61% des électeurs de Mélenchon pourraient voter Le Pen au second tour

 

Par

/ Dimanche 2 juin 2019 à 17:17 9

 dans Attentats

Marine Le Pen. Photo © Jacques Witt/SIPA

 

Selon un sondage, une majorité d’entre eux se rabattraient vers Marine Le Pen en cas de duel avec Emmanuel Macron.

Une semaine après les élections européenne, un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio se projette déjà sur la prochaine élection présidentielle, dans trois ans. Selon ces résultats, Emmanuel Macron et Marine Le Pen arriveraient logiquement en tête au premier tour, et les voix de LFI se reporteraient majoritairement vers Marine Le Pen au second tour, lui permettant d’atteindre 43% des suffrages, contre 57% pour l’actuel président.

LREM et le RN en tête du premier tour, LR distancés

Si l’élection présidentielle devait avoir lieu dimanche prochain, Emmanuel Macron récolterait 30% des suffrages au premier tour, contre 28% pour Marine Le Pen. Loin, très loin devant Yannick Jadot, qui émargerait à 12%, Jean-Luc Mélenchon à 9% et Laurent Wauquiez, à seulement 8%. A eux deux, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se partageraient donc 58% des voix, contre 45% en 2017. Dans le détail, le sondage montre que le chef de l’Etat retrouverait les trois quarts de son électorat de 2017, mais aussi 40% des électeurs de François Fillon. Ainsi Emmanuel Macron ferait un bond de six points par rapport à 2017, contre sept points pour Marine Le Pen.

 

Vers un deuxième tour record pour le RN ?

Dans le cas d’un second tour Emmanuel Macron/Marine Le Pen, l’actuel président de la République serait réélu avec 57% des voix, mais il perdrait du terrain par rapport à 2017, où il avait été élu par 66% des voix. Au contraire Marine Le Pen, même battue, obtiendrait un score inédit de 43%, contre 34% en 2017. Ce haut score, la présidente du RN le devrait en partie… à La France insoumise, selon le JDD. En effet, toujours selon le sondage, 61% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon donneraient leur vote à Marine Le Pen en cas de deuxième tour contre Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon retomberait d’ailleurs à son socle minimum lors du premier tour de l’élection présidentielle, avec seulement 9% des suffrages contre 19,58% en 2017, selon les résultats. Il ferait en effet les frais de la défection de ses électeurs, qui seraient 26% à se tourner vers Yannick Jadot.



Mis en examen dans le Morbihan, l’avocat Mathieu Davy se défend

Mardi dernier, je rapportais l’information publiée à compter de la veille le concernant, il était en garde à vue pour blessures involontaires avec délit de fuite dans le Morbihan :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/06/18/un-avocat-de-melenchon-et-lfi-en-garde-a-vue-dans-le-morbihan/

Il a depuis fait connaître sa version des faits au public, dénonce la longueur de sa garde à vue, selon lui injustifiée, et dément par ailleurs être un « chauffard irresponsable multirécidiviste » (voir ci-dessous).

Il accuse le parquet de Lorient d’avoir voulu se payer l’avocat d’un homme politique pour nuire à cet homme politique.

Il convient de noter la présence au Tribunal de Grande Instance de Lorient de la juge ultra corrompue Muriel Corre, ayant exercé à Brest jusqu’en 2017 :

https://jorfsearch.steinertriples.fr/name/Muriel%20Corre

Je rappelle que cette bonne amie de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest n’a pas hésité à me faire passer mensongèrement pour une prostituée, autant auprès de mes avocats afin de les dissuader de me défendre, que dans des décisions de justice toutes plus fantaisistes les unes que les autres et renfermant toujours des montagnes d’inventions calomnieuses à mon encontre, lesquelles ont d’ailleurs été sanctionnées à plusieurs reprises par des annulations ou infirmations prononcées par la Cour d’Appel de Rennes.

J’en avais parlé pour la journée de la femme de l’année dernière, dans cet article :

http://petitcoucou.unblog.fr/2018/03/08/la-juge-brestoise-muriel-corre-soutient-que-les-femmes-ingenieurs-sont-des-prostituees/

Or, depuis 2016, cette magistrate très critiquée à Brest pour nombre de ses décisions aberrantes, toutes frappées du sceau de la corruption, se mêle aussi de l’avancement de ses collègues sur lesquels elle s’assure ainsi une certaine influence :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033203953&categorieLien=id

Question : qui donc aura réellement voulu se payer l’avocat de Jean-Luc Mélenchon, et pourquoi ?

Il est quand même assez extraordinaire que l’on retrouve régulièrement la trace d’amis et complices notoires de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest dans ces affaires où différentes personnalités se plaignent d’être jetées en pâture au public avec des accusations mensongères…

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mis-en-examen-pour-avoir-percute-un-pieton-et-pris-la-fuite-un-avocat-parisien-se-defend-18-06-2019-8096331.php

Mis en examen pour avoir percuté un piéton et pris la fuite, l’avocat de Mélenchon se défend

 

Me Mathieu Davy a été mis en examen pour blessures involontaires avec délit de fuite. Il assure n’avoir pas pu éviter le piéton, « alcoolisé ».

 

 L’accident a eu lieu au centre de Plouhinec dans le Morbihan.

L’accident a eu lieu au centre de Plouhinec dans le Morbihan. 

 

Par C. P.

Le 18 juin 2019 à 22h29, modifié le 19 juin 2019 à 18h40

L’avocat Me Mathieu Davy, soupçonné d’avoir percuté un piéton avec sa voiture à Plouhinec (Morbihan) puis d’avoir pris la fuite, a été mis en examen ce mardi pour blessures involontaires aggravées, a annoncé la procureure de Lorient Laureline Pierrefitte. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Après avoir grièvement blessé le piéton, cet avocat au barreau de Paris, notamment connu pour avoir défendu Jean-Luc Mélenchon, a dans un premier temps poursuivi sa route. Puis il a contacté la gendarmerie en déclarant être l’auteur de l’accident, selon le parquet.

S’il reconnaît avoir fauché le piéton, un homme âgé de 53 ans, Mathieu Davy a tenu, ce mardi soir, à « rétablir la vérité » dans un post Facebook : il n’aurait pas réussi à « éviter » ce « déséquilibré », « alcoolisé », qui se serait jeté « littéralement sur sa voiture ». « Tétanisé », il n’aurait pas pris conscience de la violence de l’impact, et aurait pris la fuite, de crainte que le quinquagénaire, « costaud et violent », ne « vienne [lui] porter des coups ».

« Je sais qu’un homme est entre la vie et la mort et j’en suis tétanisé », ajoute l’avocat, mais « j’ai moi-même dans cette histoire été victime d’une situation exceptionnelle créée par un déséquilibré, qui a mis sa vie, et celle des autres, en danger ».

Dénonçant la prolongation de sa garde à vue, qu’il juge injustifiée, Mathieu Davy estime que le parquet de Lorient « a décidé de se payer l’avocat d’un homme politique, pour nuire à cet homme politique » en le « faisant passer pour un chauffard irresponsable multirécidiviste ».

Mathieu Davy a notamment défendu les intérêts du mouvement de Jean-Luc Mélenchon après les perquisitions menées en octobre au siège de La France Insoumise (LFI). Des perquisitions auxquelles l’ex-candidat à la présidentielle s’était opposé avec virulence.

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/pieton-renverse-plouhinec-l-avocat-mis-en-cause-fustige-le-parquet-de-lorient-6406470

Piéton renversé à Plouhinec. L’avocat mis en cause fustige le parquet de Lorient

 

L’accident s’est produit dans le bourg de Plouhinec, près de la mairie.
L’accident s’est produit dans le bourg de Plouhinec, près de la mairie. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

 

Charles JOSSE. Publié le 19/06/2019 à 18h30

 

L’automobiliste présumé avoir renversé un homme dans le bourg de Plouhinec et ne pas s’être arrêté immédiatement dimanche 16 juin dans la soirée est l’avocat de Jean-Luc Mélenchon. À la sortie de sa garde à vue, il s’est exprimé sur sa page Facebook à l’encontre du parquet de Lorient.

L’avocat mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, à qui il est reproché d’avoir renversé un piéton dans le bourg de Plouhinec, dimanche 16 juin dans la soirée, et de ne pas s’être arrêté immédiatement, est sorti de sa garde à vue prolongée mardi après-midi.

Le soir même, il a livré sa version des faits sur sa page Facebook.

« Se payer l’avocat d’un politique »

Puis, il fustige le parquet de Lorient qui, écrit-il, « a décidé de se payer l’avocat d’un homme politique, pour nuire à cet homme politique, en me faisant passer pour un chauffard irresponsable multirécidiviste, ce que je ne suis pas ».

L’avocat a défendu la France Insoumise, de Jean-Luc Mélenchon, en octobre, après la perquisition au siège du parti dans une affaire d’emplois présumés fictifs.

Mis en examen dans le Morbihan, l'avocat Mathieu Davy se défend dans AC ! Brest

Extraits de la page Facebook de l’avocat mis en cause. | OUEST-FRANCE – CAPTURE D’ECRAN

 

Le parquet de Lorient ne souhaite pas réagir

Interrogée par nos soins, la procureure de la République de Lorient n’a pas souhaité réagir.

La victime transportée à Brest

La victime de l’accident, un homme de 53 ans habitant dans le bourg de Plouhinec, a été gravement blessée. Il avait été transporté en urgence par hélicoptère vers l’hôpital de Brest.

 



1...1011121314...259

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo