Bulletin météo de ce dimanche 19 août 2018

 

 

Temps maussade mais beau retour aux sources tandis que je me découvre toujours plus d’ancêtres musiciens, et certains parmi les plus grands.

Peut-être leur dois-je d’être effectivement d’une famille de musiciens, tous dotés du « don », comme le disaient à mon propos mes professeurs de l’Ecole Nationale de Musique de Brest lorsque je fréquentais cet établissement, du temps de ma jeunesse.

Eh oui, nous avions alors une telle école, qui existait depuis 1926.

Voir ici :

http://www.wiki-brest.net/index.php/Brest_et_la_musique_%C3%A0_travers_les_fonds_des_Archives_municipales_et_communautaires

Vous ai-je déjà conté d’où provient la toute première réputation de mythomanie qui m’ait un jour atteinte ?

Non pas de cette école, bien entendu, mais d’une réponse toute simple faite ailleurs à cette question que j’étais bien loin d’avoir comprise comme susceptible de constituer un piège : « Savez-vous jouer d’un instrument ? »

La commerciale qui à l’époque représentait mon employeur nous avait invités à déjeuner, deux de mes collègues informaticiens et moi, et nous interrogeait sur nos éventuelles capacités à participer à une formation musicale composée d’amateurs tous recrutés parmi les salariés de la société qui nous employait. Il n’en existait pas encore, il s’agissait d’abord de trouver des compétences, ce pour quoi nous étions sondés de manière inquisitrice, la dame nous questionnant l’un après l’autre.

Tout bonnement, et très naïvement, mon tour étant venu, j’avais répondu par l’affirmative et précisé de quel instrument je pouvais jouer.

Or, notre interlocutrice était alors partie d’un grand éclat de rire hystérique nous ayant tous mis mal à l’aise, surtout moi, non seulement parce qu’elle réagissait de la sorte à ma réponse, mais également en raison d’une espèce de solidarité féminine liée à la situation, mes collègues informaticiens étant tous les deux des hommes. J’étais réellement très gênée pour elle qui subitement se découvrait devant nous passablement fêlée. Nous étions assez vite passés à autre chose et j’avais totalement oublié cet épisode lorsque, près de quatre ans plus tard, j’apprendrai d’un autre collègue informaticien que mon employeur de cette époque me faisait passer pour mythomane en raison de la réponse que je lui avais faite ce jour car, « tout le monde sait bien que les Bretons sont des arriérés totalement incultes et incapables de jouer d’un instrument, ils ne connaissent rien à la musique ! »

Cette commerciale si charmante est bien évidemment une très bonne amie et grande complice de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest.

Bientôt la rentrée.

 



Affaire Benalla : durant la pause estivale, la fiction du Télégramme !

 

Feuilleton Télégramme 1

 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte.

La plaisanterie est signée Yann Lorient.

Pourquoi ce choix ? Pour faire diversion ?

C’est du bresto-brestôa !

 

 

Signalons au passage que les cybercriminels qui me harcèlent depuis dix ans ont toujours tendance à prendre leurs rêves pour des réalités, puisque l’un d’eux a posté le commentaire suivant sur Satanistique le 31 juillet dernier :

 

 

Alors comme ça on s'est encore fait interner ? Et on recommence ? sur Après l’affaire Benalla, chasse aux sorcières en vue dans la haute administration
Anonyme
le 31/07/18

 

 

Inutile de le nommer, ça le ferait jouir…

Informons donc cet abruti que je n’avais pas disparu pour tout le monde, et même, que j’ai eu plus d’une fois l’occasion de me promener sous les fenêtres du prochain maire de Brest avec lequel je ne suis pas forcément en mauvais termes.

Il vaut autant qu’il le sache avant de se mettre en tête de l’inonder de courriers aussi délirants que ceux qu’a reçus François Cuillandre à mon sujet.

Qu’il sache aussi que j’ai encore à la Mairie de Brest quelques amies qui me connaissent depuis l’enfance et sont particulièrement bien placées pour y faire savoir que les prétentions de ses complices Luraghi, Brenterch et consorts me concernant sont entièrement fausses.



Je ne suis toujours pas morte !

Ce petit mot pour rassurer mes lecteurs les plus assidus, notamment celui qui tous les jours continue de guetter mes nouvelles publications, en vain depuis près de deux mois : non, je ne suis toujours pas morte, je prends du repos, c’était devenu nécessaire.

A bientôt !

 

Pages vues récemment

Entire Log (4 weeks)
Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
19 Jul 11:03:46 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
Je ne suis toujours pas morte ! dans AC ! Brest pe Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
17 Jul 10:57:54 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Attentats Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
15 Jul 13:01:15 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Calomnie Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
13 Jul 10:17:49 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Corruption Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
13 Jul 10:16:24 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Crime Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
11 Jul 12:35:29 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Folie Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
10 Jul 12:50:12 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans LCR - NPA Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
9 Jul 09:45:59 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Luraghi Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
9 Jul 09:45:46 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans NEMROD34 Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
6 Jul 17:51:21 Google Web Preview
Unknown
1024×1024
pe dans Perversité Lima,
Peru / en-us
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

6 Jul 12:28:21 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Politique Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
6 Jul 12:28:09 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe dans Rue89 Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
5 Jul 19:02:13 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
5 Jul 19:01:43 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
4 Jul 14:51:59 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
pe Lima,
Peru / fr-fr
Ab Facile Sarl (185.56.163.13)  

(Pas de lien référant)
3 Jul 10:51:32 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
3 Jul 05:19:08 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
2 Jul 11:13:40 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
2 Jul 10:59:32 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
29 Jun 05:15:11 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
28 Jun 10:15:01 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
27 Jun 12:10:38 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
25 Jun 05:00:10 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
24 Jun 11:58:33 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
22 Jun 16:32:40 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
21 Jun 09:00:24 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
20 Jun 12:12:25 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
20 Jun 12:12:12 Chrome 67.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Ab Facile Sarl (185.56.161.91)  

(Pas de lien référant)
Page 1 sur 1 (28 lignes)

 



L’attaque du 9 août 2017 contre des militaires à Levallois était bien terroriste

Les enquêteurs viennent de le confirmer.

Evidemment qu’il s’agissait bien d’une attaque terroriste : voir à cet égard les différentes annonces publiques du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi depuis le 26 juin dernier, et particulièrement le jour de l’attaque, 9 août 2017, un rappel de son article intitulé « T’as peur, tu meurs » du 11 septembre 2008, toujours public aujourd’hui, contrairement à un autre billet de blog de la même époque qu’il avait consacré à l’engagement militaire français en Afghanistan, contre lequel il s’insurgeait tout en faisant ouvertement l’apologie des terroristes du 11 septembre 2001.

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/08/23/les-enqueteurs-confirment-le-caractere-terroriste-de-l-attaque-contre-des-militaires-a-levallois_5175658_1653578.html

Les enquêteurs confirment le caractère terroriste de l’attaque contre des militaires à Levallois

 

Une information judiciaire des chefs de tentative d’assassinat en relation avec une entreprise à caractère terroriste a été ouverte. L’enquête a été confiée à un juge d’instruction.

LE MONDE | 23.08.2017 à 16h29 • Mis à jour le 23.08.2017 à 16h55

Deux semaines après qu’un homme a foncé sur des militaires à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, les enquêteurs ont confirmé le caractère terroriste de l’attaque, a annoncé mercredi 23 août le procureur de la République de Paris, François Molins.

 

« Les investigations viennent (…) étayer le caractère prémédité de l’attaque, et le caractère terroriste », a fait savoir M. Molins au cours d’une conférence de presse, citant notamment des recherches effectuées sur Internet liées à la Turquie et à la Syrie. « Un téléphone saisi à son domicile comporte une douzaine d’images reliées à l’[organisation] Etat islamique », a ajouté le procureur de la République de Paris.

L’enquête a également permis de confirmer le caractère intentionnel de l’attaque. En effet, le véhicule qui a servi à blesser les militaires « se trouvait place de Verdun à Levallois le 6 août (…) autour de 9 heures, puis après 15 heures, roulant à faible allure entre les véhicules stationnés de l’opération “Sentinelle”. » Des déplacements que les enquêteurs ont analysés comme « des repérages préalables. »

Lire aussi :   Attaque contre des militaires à Levallois-Perret : comment le suspect a été identifié et arrêté

Six militaires blessés

Une information judiciaire des chefs de tentative d’assassinat en relation avec une entreprise à caractère terroriste a été ouverte. L’enquête a été confiée à un juge d’instruction.

Le mercredi 9 août, Hamou B., un Algérien de 36 ans, fonce au petit matin sur des militaires de l’opération Sentinelle au pied d’un immeuble HLM de Levallois-Perret, faisant six blessés dont trois graves.

Le conducteur était inconnu des services de renseignement et n’avait été signalé qu’à deux reprises pour des faits de droit commun. Blessé de cinq balles alors qu’il tentait d’échapper à une interpellation dans le Pas-de-Calais deux jours après l’attaque, il avait été transféré dans un hôpital parisien.

Entre 2013 et 2014, Hamou B. a participé à une « campagne de propagande » pour un mouvement de l’islam rigoriste, a déclaré François Molins mercredi. Plusieurs recherches effectuées au cours des derniers mois sur Internet témoignent, selon les enquêteurs, « d’une éventuelle velléité de départ pour la Syrie. »

 



Enquête sur un policier et un gendarme ayant protégé leur ami criminel

Je rappelle ici que durant les premières années de ses harcèlements, exactions et menaces en tous genres à mon encontre, le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi se vantait publiquement d’être conseillé pour ces faits par un ami policier en activité, un autre qui était gendarme en retraite, ainsi que, selon ses dires, au moins deux avocats.

Mais sa complice la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest et tous ses collègues assassins d’ingénieurs ont eux-mêmes toujours bénéficié de la complicité des magistrats brestois pour tous leurs crimes et délits.

Toute la question est aujourd’hui de savoir si ces assassins resteront tous à jamais impunis.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/leur-ami-harcelait-son-ex-compagne-un-policier-et-un-gendarme-vises-par-une-enquete-14-08-2017-7191429.php

Leur ami est passé du harcèlement au meurtre : un policier et un gendarme visés par une enquête

 

>Faits divers|Nicolas Jacquard|14 août 2017, 11h02 | MAJ : 14 août 2017, 13h30|4
Enquête sur un policier et un gendarme ayant protégé leur ami criminel dans AC ! Brest 7191429_varlet_1000x625
 Le 14 août 2013, Aurélia Varlet a été tué de deux coups de fusil par son ex-compagnon, Didier Grosjean, qui a ensuite retourné l’arme contre lui.

DR ET PHOTOPQR/ « L’EST RÉPUBLICAIN »/JEAN-PIERRE ZONCA

Nicolas Jacquard

 

Deux enquêtes vont être diligentées par le ministre de l’Intérieur pour éclairer le comportement des deux fonctionnaires. Ils auraient protégé un de leurs amis qui harcelait une ex-compagne et qui allait plus tard assassiner une autre jeune femme.

C’était il y a quatre ans, jour pour jour. Le 14 août 2013, entre 16 heures et 18 heures, Didier Grosjean, 53 ans, assassinait son ex-compagne, Aurélia Varlet, une pétillante jeune femme de 32 ans. Harcelée par le quinquagénaire, Aurélia avait consenti ce jour-là à le rencontrer et fait le déplacement jusqu’à son domicile de La Rivière-Drugeon, non loin de Pontarlier (Doubs). Sur la table du salon, Grosjean avait préalablement disposé des photos de leur couple et étendu l’une des robes d’Aurélia sur le lit conjugal. Dans la foulée, il l’abattait de deux coups de fusil à canon scié, l’un dans le dos alors qu’elle tentait de s’enfuir, le second à bout portant, puis retournait l’arme contre lui.

LIRE AUSSI
Quand la justice présente ses excuses

La chronique d’un drame passionnel ? Plutôt celle d’une mort annoncée, comme vient de le reconnaître le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, dans une lettre adressée à Patrick Varlet, le père de la victime. Déjà, en 2014, Christiane Taubira, alors garde des Sceaux, avait reçu la famille Varlet Place Vendôme pour lui présenter des excuses officielles, ouvrant la voie à une indemnisation.

C’est que la mort d’Aurélia est consécutive à une longue série de dysfonctionnements, voire de compromissions. Elles devraient être mises en lumière par deux enquêtes administratives, confiées respectivement à l’inspection de la gendarmerie nationale pour l’une, et à l’IGPN, côté police, pour l’autre, Gérard Collomb ayant demandé « un examen approprié » du dossier aux directeurs des deux institutions.

A l’époque, le policier Laurent G. était en poste à l’antenne de Pontarlier des renseignements généraux. Il a été condamné en 2015 à un an de prison avec sursis pour corruption dans le cadre d’une autre affaire. Comme Serge V., ancien responsable de la brigade de gendarmerie de Frasne, il est soupçonné d’avoir couvert Didier Grosjean. Car, avant de jeter son dévolu sur Aurélia, ce dernier avait vécu huit ans durant avec Agathe*, une autre jeune femme. Lorsque celle-ci a trouvé la force de le quitter, après avoir vécu l’enfer, son calvaire a empiré. Comme l’avait révélé « l’Est républicain », Didier Grosjean l’a une première fois kidnappée, séquestrée puis libérée. Quelques semaines plus tard, il percutait son véhicule et la jetait dans le fossé.

Une perquisition et une audition jamais réalisées

Quatre plaintes sont alors déposées par Agathe à Pontarlier, toutes classées. « C’est ce policier qui l’a rendu possible, en biaisant l’information fournie au parquet », pointe du doigt Me Randall Schwerdorffer, avocat de la famille Varlet, et désormais d’Agathe, dont le récent témoignage éclaire d’un jour nouveau les relations entre Didier Grosjean et ses protecteurs.

Figure locale, addict au culturisme et ancien employé de la boîte de nuit du secteur, il partageait avec Laurent G. et Serge V. le goût de la chasse ou du ski nautique. En mars 2012, « il m’a dit qu’il me tuerait, que je finirais dans une mare de sang. Il avait un fusil », a révélé Agathe. Trois fusils plus exactement, tous détenus illégalement.

« Si la justice ne fait rien, un drame se produira », prophétise la jeune femme, terrorisée, dans plusieurs courriers adressés aux autorités, restés sans réponse. Le parquet mandate pourtant les gendarmes pour une audition et une perquisition, mais elles ne seront jamais réalisées. Grosjean semble intouchable. Agathe n’a d’autre choix que de s’exiler en Suisse. « S’ils avaient fait leur boulot, Aurélia serait aujourd’hui avec nous », soupire Patrick Varlet.

Le père d’Aurélia entend pointer du doigt ceux qu’il juge en partie responsables de la mort de sa fille. « Pas par vengeance, mais pour obtenir justice, et qu’un tel crime ne se reproduise pas. » « Il y a un lien évident entre l’absence de réaction des forces de l’ordre et le passage à l’acte », appuie Me Schwerdorffer, qui dit avoir reçu de l’Intérieur « l’assurance que le nécessaire serait fait ».

* Le prénom a été changé.

Le Parisien

 



1...102103104105106...243

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo