Harcèlement sexuel : un fonds pour aider les victimes à se défendre

Bonne idée, très bonne idée !

Mais alors, limiter les bénéficiaires d’une aide aux seules victimes « dont les emplois mal payés ne leur permettent pas de se défendre, travailleurs de l’agriculture, domestiques, concierges, ouvrières et serveuses », c’est une très grosse erreur, car le harcèlement sexuel voire les agressions sexuelles subies dans l’environnement professionnel ou de la part de messieurs qui n’hésitent pas à attaquer leurs proies dans leur travail s’associe alors à du harcèlement moral et se conclut par la perte de l’emploi et des revenus.

Comment fait-on alors pour se défendre ?

Il faut aussi savoir que les misogynes ne manquent pas dans la magistrature.

Or, ceux-là font tout ce qu’ils peuvent pour décourager les victimes de se défendre, voire prennent plaisir à participer eux-mêmes aux harcèlements dont elles sont déjà victimes, comme cela se voit régulièrement dans le Finistère.

Ils vont alors par divers moyens tous contestables manoeuvrer pour obtenir que la victime, déjà sans ressources, croule sous les dettes jusqu’à plier et accepter de « coucher » ou de se prostituer.

Ainsi : montant de la consignation de la partie civile exorbitant, puis amende civile de montant tout aussi exorbitant au motif que sa plainte serait abusive, et ce sans aucune enquête préalable, exigences excentriques exprimées auprès de l’avocat de la victime, afin que celle-ci se trouve dans l’obligation de payer des honoraires ahurissants pour des travaux parfaitement inutiles, ou bien encore, lorsque le harceleur s’amuse à porter plainte contre sa victime pour des faits imaginaires (cas de mes harceleurs), poursuites et condamnations très lourdes pour la victime, avec de nouveau des frais d’avocat non négligeables.

Les harceleurs peuvent aussi demander aux services fiscaux des redressements arbitraires pour leurs victimes, ce qui est un moyen fréquemment utilisé par les proxénètes pour obliger des femmes à se prostituer, et toujours plus quand ce sont celles qu’ils prostituent déjà.

Ce ne sont pas les bons salaires des intellectuelles qui leur permettent de mieux se défendre que les autres contre toutes ces attaques, surtout quand en conséquence des harcèlements subis elles n’en ont plus depuis longtemps, mais leurs ressources psychiques, qui bien évidemment ne peuvent suffir.

P.S. : J’oubliais l’aide juridictionnelle… Certains s’imaginent qu’elle permet aux plus modestes d’accéder à la justice, l’Etat prenant alors en charge leurs frais d’avocat, mais c’est totalement faux, car son octroi est soumis à une double condition, de ressources et de pertinence, ce second critère étant laissé à la seule et très libre appréciation du Procureur de la République. Autrement dit, si celui-ci est mal luné à l’égard des victimes, et c’est quand même très souvent le cas lorsqu’il s’agit de femmes, de harcèlement ou d’affaires de moeurs, alors l’aide juridictionnelle ne leur est pas accordée – elles n’ont qu’à se prostituer… ou se suicider…

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/harcelement-sexuel-un-fonds-pourrait-etre-cree-pour-defendre-les-victimes_1980563.html

Harcèlement sexuel: un fonds pourrait être créé pour défendre les victimes

 

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 30/01/2018 à 12:14 , mis à jour à 13:39

L'actrice Julie Gayet, à Deauville le 2 septembre 2016.
L’actrice Julie Gayet, à Deauville le 2 septembre 2016.afp.com/CHARLY TRIBALLEAU

 

Plusieurs réalisatrices étudient la possibilité de lancer un fonds pour aider les victimes de harcèlement sexuel à se défendre juridiquement, selon Julie Gayet.

 

Un « Time’s up » à la française. Voici l’idée sur laquelle sont en train de plancher plusieurs réalisatrices, selon l’actrice et compagne de François Hollande, Julie Gayet. Selon l’actrice, des professionnelles du cinéma envisagent de lancer une collecte de fonds pour aider juridiquement les victimes de harcèlement sexuel à se défendre devant les tribunaux.

De la même façon que cela s’est fait de l’autre côté de l’Atlantique, où des centaines d’acteurs et réalisateurs se sont engagés pour « Time’s up », ce fonds offrirait la possibilité aux victimes « dans toutes les couches sociales » de prendre un avocat, a-t-elle expliqué sur le plateau de CNews. « Toutes les femmes ont été confrontées à des harceleurs, ça nous est toutes arrivé », estime la compagne de l’ancien président.

« Je ne sais pas s’il faut citer des noms »

Faut-il dénoncer nommément les « Weinstein français »? « Je ne sais pas s’il faut citer des noms, en réalité il faut dire qu’il y a des attitudes et des comportements qu’il faut changer », a-t-elle répondu.

Plus de 300 actrices ou femmes scénaristes, metteuses en scène et autres personnalités du cinéma américain ont lancé le 1er janvier Time’s Up, un fonds destiné à permettre de lutter concrètement contre le harcèlement sexuel au travail, aussi bien à Hollywood que dans d’autres métiers moins glamour.

L’initiative, née après l’affaire Weinstein, a déjà reçu le soutien de nombreuses vedettes et récolté des millions de dollars. Le projet vise principalement ceux dont les emplois mal payés ne leur permettent pas de se défendre, travailleurs de l’agriculture, domestiques, concierges, ouvrières et serveuses.

 



Pédophilie : 26 agents de l’Education nationale vont être révoqués

Voilà enfin une bonne nouvelle.

On se demande juste pourquoi des contrôles du casier judiciaire a posteriori ont pu s’avérer utiles.

Décider de mesures de prévention ou de vérification similaires dans la magistrature ne serait pas non plus superfétatoire.

 

http://www.leparisien.fr/societe/l-education-nationale-suspend-26-personnes-apres-le-controle-des-casiers-judiciaires-19-01-2018-7509981.php

L’Education nationale suspend 26 personnes après le contrôle des casiers judiciaires

 

>Société|Le Parisien| 19 janvier 2018, 9h59 |0
Pédophilie : 26 agents de l'Education nationale vont être révoqués dans AC ! Brest 7509981_42835c2a-fcf5-11e7-ac7f-d653c3b350e1-1_1000x625
Depuis la loi dite de Villefontaine, les procureurs de la République ont l’obligation d’informer l’administration des condamnations des personnes exerçant une activité en contact avec des mineurs. LP/J.B.

 

La vérification des casiers judiciaires d’un million de personnes travaillant dans l’Éducation nationale avait été décidée après l’affaire de Villefontaine.

 

Vingt-six personnes travaillant dans l’Éducation nationale ont été suspendues après vérification des casiers judiciaires d’un million d’agents (enseignants, personnels administratifs, employés de cantine…), selon BFMTV et France Info. Ce contrôle avait été déclenché en 2016 sur décision de la ministre de l’époque Najat Vallaud-Belkacem après l’affaire de Villefontaine.

Le directeur de l’école maternelle de cette banlieue de Lyon (Rhône-Alpes) avait été condamné en 2008 pour recel d’images pornographiques, mais il avait continué d’exercer – après un long congé maladie -, l’Education nationale n’ayant pas été informée des faits. En mars 2015, il est mis en examen pour des viols sur ses très jeunes élèves. Radié quelques jours après sa mise en examen, il s’est suicidé en détention en avril 2016.

Les 26 personnes suspendues ont dans leur casier des condamnations pour atteinte sexuelle sur mineur, violence sur mineur ou détention d’images pédopornographiques hors du cadre scolaire. Une procédure de révocation va être lancée.

30 radiations en 2016

Depuis deux ans, la loi dite de Villefontaine oblige le procureur de la République à informer l’administration des condamnations et de certaines mesures de contrôle judiciaire prononcées à l’encontre des personnes exerçant une activité en contact avec des mineurs, notamment pour des infractions sexuelles.

Le ministère de l’Éducation nationale a procédé en 2016 à 30 radiations liées à des cas de pédophilie ou pédopornographie, après 27 cas en 2015.

 



Gilbert Rozon, fondateur de « Juste pour rire », accusé d’agressions sexuelles

C’est l’occasion de rappeler que pour un certain nombre de magistrats français, les viols ne sont que des « plaisanteries », une qualification des faits qui leur permet de classer les plaintes sans suite ou de refuser d’informer au motif qu’aucune infraction pénale n’a été commise, puisque tout le monde s’est bien marré à l’exception de la seule plaignante qui devrait se faire soigner en psychiatrie pour une absence totale du sens de l’humour.

De tels magistrats sont bien évidemment CORROMPUS, comme vient de me le suggérer un de mes lecteurs, et devraient être exclus de toute fonction publique, a fortiori de la magistrature où il est évident qu’ils n’ont rien à faire, ou du moins, rien de bon.

Du CORROMPU, les lettres nous amènent tout naturellement au PORC ROUM, comme Nicolae Ceaușescu, ancien secrétaire général du Parti communiste roumain et président de la République socialiste de Roumanie, un dictateur de triste mémoire qui se faisait appeler le « Conducător » et s’honorait d’être le « génie des Carpates » ou le « Danube de la pensée ».

Ces titres, notamment celui de « Konducator », sont relevés depuis quelques années par un cybercriminel et pervers notoire qui se dit « écrivain », « en ligne et à l’oeil depuis 2001″ à défaut de tout autre éditeur que lui-même, se présente donc tout seul comme « génie littéraire » et publiait sur son blog le 11 février 2011 à propos de ses victimes, sous le titre « Pour de rire » associé à l’image d’un cadavre ensanglanté, celui d’un homme aux yeux bandés et au corps transpercé par un pieu enfoncé dans le coeur :

 

« Là, après leur avoir rendu la pareille en affichant leurs noms sur l’internet, elles peuvent enfin se rendre compte et goûter à leur tour à ce qu’elles nous ont infligé : nous savons où elles vivent, ce qu’elles font dans la vie et leurs masques de carnaval sont définitivement tombés. Plus jamais elles ne pourront continuer à se comporter de la manière inique comme elles l’ont fait.

Pour l’heure, je n’ai fourni que leurs deux noms, mais rien ne m’empêchera de nommer leurs rares alliés si l’envie m’en prenait : eux aussi ont été tracés et nous pouvons dire qui ils sont, où ils vivent et comment ils vivent. Et c’est édifiant : ils sont tout ce qu’ils nous reprochent. Des cas sociaux d’abord, et des ratés absolus. Des vies de merde.

Alors que pour nous autres tous autant qu’on est Ici, c’est pas pour dire, mais ça gaze et ça gazouille dans nos casas ;-)  »

 

Ces menaces étaient très vite suivies de plusieurs assassinats, « pour de rire », n’est-ce pas, c’est-à-dire que les crimes en question n’ont pas tous été retenus comme tels par les autorités judiciaires ou qu’ils ont été traités de telle manière qu’à ce jour ils restent non résolus… comme tous les autres crimes « de Pourrrie », celle qui veut « juste pourrire » ou « e-pourrir »…

Et Hell me pourrit bien la vie depuis 1994…

 

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/la-france-a-un-incroyable-talent-gilbert-rozon-accuse-d-agression-sexuelle_5c2ee774-b494-11e7-8aca-c6cafecb3960/

La France a un incroyable talent : Gilbert Rozon accusé d’agression sexuelle

 

Par  Emilie Geffray Mis à jour le 19/10/2017 à 11:32 Publié le 19/10/2017 à 09:09

 

TÉLÉVISION – Le juré de La France a un incroyable talent sur M6 fait l’objet d’une enquête du service de police de la ville de Montréal (SPVM) à la suite d’une plainte d’agression sexuelle déposée mercredi après-midi. Les faits seraient survenus à Paris en 1994.

Alors que les dénonciations d’agressions ou de harcèlement sexuels n’en finissent plus de tomber à la suite du scandale lié à Harvey Weinstein, l’humoriste québécois Guillaume Wagner a publiquement accusé Gilbert Rozon d’être un «agresseur» suite à des allégations de femmes qui auraient été victimes du fondateur du festival Juste pour rire. «J’ai entendu des histoires. Et puis d’autres. Et des récentes. Ça commence à sortir. Ça va continuer à sortir», a-t-il déclaré précisant qu’il a beaucoup travaillé pour Gilbert Rozon.

En effet, invitées par le service de police de la ville de Montréal (SPVM) à signaler un quelconque événement lié au juré de La France a un incroyable talent, plusieurs femmes se seraient réunies mardi pour dénoncer des gestes déplacés.

Parmi elle, une ancienne stagiaire de Juste pour rire a raconté à TVA Nouvelles avoir rencontré Gilbert Rozon en 2010 au moment de son embauche. Elle n’avait pas de lien direct avec lui dans le cadre de son travail. Elle aurait été victime de deux incidents. La première fois, il lui aurait claqué une main aux fesses dans une zone VIP d’un bar pour la féliciter. Elle avait 20 ans à ce moment-là. Lors de second incident, il l’aurait regardé de haut en bas et lui aurait dit: «T’as des beaux seins dans cette robe-là». À l’époque, elle n’avait pas porté plainte.

Dans des entrevues accordées au quotidien Le Devoir , neuf autres femmes ont affimé avoir été agressées sexuellement ou avoir été victimes de harcèlement. Ainsi l’animatrice de Pénélope McQuade, les comédiennes Salomé Corbo et Sophie Moreau, la réalisatrice Lyne Charlebois, la recherchiste Anne-Marie Charrette, l’entrepreneuse Geneviève Allard, l’employée de Vélopousse-Maisonneuve Marlène Bolduc et deux autres femmes qui ont souhaité gardé l’anonymat, ont évoqué des actes qui se seraient produits sur une période de trois décennies.

Mercredi soir, Gilbert Rozon, visé par une enquête du service de police de la ville de Montréal, a annoncé qu’il démissionnait de ses fonctions de président du groupe Juste pour rire, de commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal et de vice-président de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain. «Ébranlé par les allégations me concernant, je souhaite consacrer tout mon temps à faire le point. Je me retire par respect pour les employés et les familles qui travaillent pour ces organisations ainsi que tous nos partenaires. Je ne veux surtout par leur porter ombrage. À toutes celles et ceux que j’ai pu offenser au cours de ma vie, j’en suis sincèrement désolé», a-t-il écrit sur dans un message posté sur Facebook.

Peu de temps après, le maire de Montréal, Denis Coderre, a tenu à réagir. «Face à des accusations comme celles qui sont avancées, c’était la bonne chose à faire. Laissons maintenant le processus suivre son cours», a-t-il déclaré.

Ces démissions surviennent alors que onze personnes ont raconté à La Presse avoir subi des inconduites, ou en avoir été témoins, de la part du producteur et animateur Éric Salvail, la plupart du temps. Les faits reprochés se seraient déroulés entre 2000 et 2015 dans un cadre professionnel. À la suite de ces allégations, ses émissions de télévision et de radio (En mode Salvail sur V télé, Éric et les fantastiques sur Rouge Montréal et Les échangistes produite par Éric Salvail sur Radio-Canada) ont été supprimées, tandis que plusieurs entreprises ont annoncé qu’elles suspendaient leur partenariat avec lui.

Reste désormais à savoir si M6 va maintenir la diffusion de La France a un incroyable talent. En effet, la chaîne doit lancer jeudi 26 octobre à 21 heures la saison 12 de son concours présenté par David Ginola et porté par Hélène Ségara, Kamel Ouali, Éric Antoine et Gilbert Rozon.

 



Du courage et de la lâcheté

Le Larousse en ligne indique :

 

courage

nom masculin

(de cœur)

  • Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles : Avoir du courage.
  • Ardeur mise à entreprendre une tâche : Travailler avec courage.
  • Force, énergie et envie de faire une action quelconque : Ne pas avoir le courage de se lever.

lâcheté

nom féminin

  • Manque de courage, d’énergie morale, de fermeté : Se taire par lâcheté devant une injustice.
  • Manque de courage devant le danger : Fuir par lâcheté devant l’ennemi.
  • Disposition d’esprit qui pousse à nuire à quelqu’un qui ne peut se défendre ; action indigne : C’est une lâcheté que de trahir un ami.

 

Rien ne vous choque, là ?

Remettons les choses en ordre :

 

courage

nom féminin

(de cœur)

  • Fermeté, force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers, les circonstances difficiles : Avoir du courage.
  • Ardeur mise à entreprendre une tâche : Travailler avec courage.
  • Force, énergie et envie de faire une action quelconque : Ne pas avoir le courage de se lever.

lâcheté

nom masculin

  • Manque de courage, d’énergie morale, de fermeté : Se taire par lâcheté devant une injustice.
  • Manque de courage devant le danger : Fuir par lâcheté devant l’ennemi.
  • Disposition d’esprit qui pousse à nuire à quelqu’un qui ne peut se défendre ; action indigne : C’est une lâcheté que de trahir un ami.

 

N’est-ce pas bien mieux comme ça ?

 



Affaire Harvey Weinstein : tout Hollywood savait…

 

 

Observez le comportement de ces messieurs…

Tous les mêmes…

 

 https://www.franceinter.fr/monde/l-affaire-weinstein-dechire-hollywood

Les stars d’Hollywood se déchirent sur l’affaire Weinstein

 

Publié le mercredi 11 octobre 2017 à 18h14

par Valérie Cantié@valeriecantie

Le comportement d’Harvey Weinstein n’était un secret pour personne dans le milieu du cinéma depuis 30 ans. Aujourd’hui, Hollywood se déchire et tout le monde accuse tout le monde.

Asia Argento, Judith Godrèche, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow parmi les victimes présumées d'Harvey Weinstein
Asia Argento, Judith Godrèche, Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow parmi les victimes présumées d’Harvey Weinstein © AFP / AFP

 

L’auteur de l’enquête du New Yorker n’est autre que Ronan Farrow, l’un des fils de Mia Farrow et Woody Allen. Il témoigne de la difficulté d’obtenir des témoignages de ces actrices, souvent célèbres :

Une énorme machine a été mise en place pour faire taire ces femmes : des accords financiers, une équipe de relations publiques destinée à discréditer les actrices qui ont parlé… Toutes les femmes qui ont parlé ont été très courageuses car elles avaient très très peur de parler.

« Il est temps que ça sorte. J’avais entendu des rumeurs pendant des années mais c’est horrible. Au revoir harceleur ! »

« On m’a prévenue dès le début. Ces histoires étaient partout. Le nier c’est permettre que ça recommence. »

Ben Affleck cible de nombreuses attaques

Mardi, l’acteur Ben Affleck a publié un communiqué sur Twitter. Il se dit attristé et semble découvrir les allégations des victimes :

Ce communiqué en a fait réagir plus d’un, à commencer par l’une des victimes présumées, l’actrice Rose Mac Gowan qui affirme que Ben Affleck savait, elle lui en aurait elle même parlé :

« Ben Affleck, va te faire foutre »

Selon Rose McGowan, elle a informé Ben Affleck le lendemain de son agression par Weinstein. Et il lui aurait répondu : « MERDE! JE LUI AI DIT D’ARRÊTER DE FAIRE ÇA »

► ÉCOUTER | La réaction du producteur français Dominique Besnehard (joint par Eva Bettan)

J’en ai entendu parler sous le manteau, les gens n’osaient pas trop le dire. Le coté « je vous invite dans ma chambre ». Mais jamais une actrice n’est rentrée dans les détails.

De nombreux acteurs ont réagi de manière outrée en mettant en avant tout leur dégoût en lisant les témoignages de victimes présumées. Mais on peut noter que tous ont réagi après dimanche. Comme s’ils avaient attendu qu’Harvey Weinstein soit démis de ses fonctions au sein de son entreprise The Weinstein Company avant de prendre position…

Matt Damon et Russell Crowe mis en cause

Une ancienne journaliste du New York Times accuse les acteurs Matt Damon et Russell Crowe d’avoir exercé des pressions sur la direction de son journal en 2004, pour que son enquête sur les agressions sexuelles commises par Weinstein ne soit pas publiée. Matt Damon a accordé une interview au site d’information Deadline.com où il nie avoir tenté d’intervenir pour défendre le système Weinstein .

Un procureur accusé d’avoir étouffé une plainte

Le procureur de New York Cyrus Vance Jr aurait pu poursuivre Harvey Weinstein en 2015 à la suite d’une plainte d’une victime qui avait enregistré sa rencontre avec Harwey Weinstein. Cyrus Vance Jr est le procureur qui a instruit l’affaire DSK à New York.

Dans un enregistrement réalisé à la demande de la police en 2015 à la suite d’une plainte, Weinstein reconnait lui -même être habitué à toucher des femmes. Cet enregistrement a été publié pour la première fois dans l’enquête du New Yorker . Il a été réalisé par le mannequin Ambra Battilana Gutierrez.

ÉCOUTER |L’enregistrement de Harvey Weinstein à son insu lors de sa rencontre avec un mannequin en 2015

Le bureau du procureur a publié mardi un communiqué expliquant qu’il avait manqué de preuves pour poursuivre Weinstein à ce moment-là et que l’enregistrement avait été fait sans que le bureau du procureur ne soit informé et sans que le procureur ne puisse conseiller sur les questions qu’il aurait fallu poser.

 



12345...18

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo