Qui sont les antifascistes ?

 

Gangs Story – Portrait de Julien Terzics – Portrait de Julien Terzics

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Antifa,_chasseurs_de_skins

Antifa, chasseurs de skins

Antifa chasseurs de skins

Données clés
Réalisation Marc-Aurèle Vecchione
Pays d’origine Drapeau de la France France
Sortie 2008

Qui sont les antifascistes ? dans Crime 15px-Information_icon.svg Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Antifa chasseurs de skins est un film documentaire français de Marc-Aurèle Vecchione sorti le 12 juillet 2008.

Synopsis

À Paris au début des années 1980, le mouvement skinhead venu d’Angleterre arrive en France.

Ce sont principalement les skinheads nationalistes qui vont défrayer la chronique pour la décennie à venir, à coup de provocations et de crimes racistes.

De nouvelles bandes se réclamant elles aussi du mouvement skinhead : les Red Warriors, les Ruddy Fox ou encore les Ducky Boys vont alors s’engager dans une confrontation directe et auront pour principale motivation de lutter contre les skinheads nationalistes et leurs actes racistes, en recourant entre autres moyens à la violence1,2.

On les surnommera les « chasseurs de skins »3.

Fiche technique

  • Titre : Antifa chasseurs de skins
  • Réalisation : Marc-Aurèle Vecchione
  • Production : Résistance films
  • Pays d’origine : Drapeau de la France France
  • Langue : français
  • Genre : Documentaire

Réactions

En 2009, Serge Ayoub a réalisé avec la collaboration d’autres anciens skinheads d’extrême droite, puis diffusé sur les sites d’hébergement de vidéos, un film en réponse intitulé Sur les pavés4.

Bibliographie

  • Jacques Leclercq, Droites conservatrices, nationales et ultras : dictionnaire, 2005-2010, L’Harmattan, 2010, page 139.
  • Jacques Leclercq, De la droite décomplexée à la droite subversive : dictionnaire 2010-2012, L’Harmattan, 2012, lire en ligne.

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Samuel Laurent, « Les agressions entre “skins” et “antifa”, résurgence des années 1980 » [archive], Le Monde.fr, 6 juin 2013.
  2. Ludovic Pauchant, « Clément, frappé à mort : derrière la tragédie, deux extrêmes qui se haïssent » [archive], France bleu, 6 juin 2013.
  3. Frédéric Frangeul, « Les “antifa”, ces chasseurs de skinheads » [archive], Europe 1, 7 juin 2013.
  4. Emmanuel Lemieux, Génération tonton, Don Quichotte,‎ 2011, 476 p. (ISBN 9782359490084), p. 403.

 

http://spiritoftens.canalblog.com/archives/2013/01/18/26184377.html

18 janvier 2013

ANTIFA  » CHASSEURS DE SKINS  » : LA CRITIQUE …

ANTIFAS II

La vérité n’est pas toujours là où on l’attend.

 Récemment, un documentaire français, Antifa, Chasseurs de Skins se proposait de raconter la traque des skinheads nazis durant les années 80, à Paris essentiellement, par des bandes d’adolescents antifascistes. Pourquoi pas ? Le pitch, très Villeneuve, avait de quoi exciter l’intérêt d’une génération n’ayant pas connu ces années. Ce documentaire, après visionnage, n’en est finalement pas un. Succession d’entretiens et d’images d’archives, pauvrement filmé et sans la moindre intention de réalisation, il se propose  non pas de relater simplement les faits mais de glorifier l’action de quelques individus, sans malheureusement jamais donner la parole au camp d’en face (lâcheté préméditée ou manque total de  professionnalisme, le mystère reste entier…). On cite les « nazis », on les aperçoit au détour d’un vieux reportage télé mais jamais on ne les entend aujourd’hui. Comment alors prendre au sérieux toute cette histoire ? Nous sommes en pleine propagande, plus de 20 ans après les faits. Passons. Pendant un peu plus d’une heure, on écoute donc des vétérans d’une petite guéguerre oubliée se vanter de leurs actions héroïques. Ici, un certain Kim rappe ses souvenirs de bastons sanguinaires, desservi par un flow tout de même catastrophique, là, un  autre assure que lui et ses potes ont nettoyé les rues de la racaille extrémiste, évoque des descentes à la kalashnikov (on n’est plus à Paname mais à Beyrouth !), sans jamais vraiment  rentrer dans les détails. En guise de conclusion, la voix off assène un énième slogan débilitant. En gros, le fascisme, c’est mal et ne passera plus jamais par chez nous. Merci. Bref, une   rédaction adolescente sur des adolescents qui ont refusé de grandir. Un film bâclé et inutile, quand même vendu en Fnac pour la modique somme de 19 euro. On est habitué. Rien de grave.

    Là où tout ça devient véritablement pathétique, c’est que l’ennemi brun a répliqué sans attendre en mettant gratuitement en ligne sa réponse. Pareil : une heure et quelques où des  anciens donnent leur version de la chose. Les skinheads soi-disant pourchassés témoignent, font le boulot qu’a refusé d’assumer le réalisateur. Là où les Antifas s’agitaient,les yeux brûlants, les skinheads, eux, se contentent de raconter calmement, sans mythomanie. Juste avec de la dérision et de la précision. Que cela agace les bien pensants et les Jean Moulin   perpétuels n’est pas le problème. Quand les Antifas gonflent le torse et bandent tous leurs muscles, les skinheads, eux, préfèrent relativiser la violence d’une époque enterrée et évoquer  certaines de leurs erreurs de parcours. Surtout, ils démontent une par une les vantardises adverses et on rit, haut et fort, on rit à intervalle régulier, sans même rougir. Pire, on a tendance à  les croire. Peut-être parce qu’ils sont passés, depuis longtemps, à autre chose, en tout cas à une autre forme de lutte, plus politique, moins urbaine, alors que les Antifas, eux, ne parlent qu’au  passé, toujours, comme si leur présent n’était que vide et désillusion. Ils réclament des médailles, pauvres petits soldats instrumentalisés par un montage à la truelle. Et puis, quand  Serge Ayoub dit « Batskin » , leader nationaliste hautement médiatisé depuis 20 ans, rappelle, certes avec malice, que certains Antifas aimaient  bien, à l’époque, tendre le bras bien haut, on s’interroge. Pourquoi le documentaire Antifa, Chasseurs de Skins a dissimulé de telles informations ? Pourquoi a-t-il préféré, à une  réalité indiscutable et vérifiable en deux coups de fil, un manichéisme malsain ? Pour mieux se rassurer d’être du bon côté probablement. Quitte à réinventer l’histoire, à la travestir. La  médiocrité sera toujours l’ennemie du sens.

Jérôme Reijasse ( LE  QUOTIDIEN GRI GRI INTERNATIONAL )

 

M .à .J :

Que ce soit les JNR, les Skins du FIAP, La bande du magasin « Chelsea » ou les Commando Pirate du PSG, je n’ai jamais vu personne courir devant les Red Warriors ni les Ducky Boys puisque la méthode de ces crapules était simple; Aucun affrontement en groupe mais des ratonnades sur des mecs et des filles au hasard, à 10 contre 1, dans les concerts punks, à la sortie de la « Loco » ou cachés à quelques rues du London Styl’. Par contre nous, on les a toujours vu courir devant nous, et notamment Terzics protégé par les flics lors d’une de leurs descentes foireuses à l’Elysée Montmartre. Pas grave, on l’a humilié quelques mois plus tard dans un bar du Panthéon devant toute la raya Punk/Oi de l’époque. Il faut dire qu’ils étaient une dizaine et nous 6 ou 7. Trop nombreux pour qu’ils aient le courage de venir. Leur Vidéo « historique » est juste un gag. Les Red warriors étaient et seront à jamais des guignols. D’ailleurs, il parait qu’ils coupaient l’oreille des skins qu’ils agressaient. Cherchez un seul skin avec l’oreille coupée. De purs mythos qui ont fait bander des esprits faibles comme Clément Méric, et il en a payé le prix fort.

leonardmichalon 13 juin 2013 à 17 h 17 min

http://www.fdesouche.com/381254-antifas-chasseurs-de-skins-julien-terzic-expose-leurs-collusions-avec-julien-dray-harlem-desir-sos-racisme-le-parti-socialiste

Posté par MAD DOG à 14:25 – Commentaires [4] – Permalien [#]

 

Deux articles très documentés également à lire :

http://spiritoftens.canalblog.com/archives/2013/01/04/26068191.html

http://spiritoftens.canalblog.com/archives/2013/01/15/26157607.html

 

http://www.liberation.fr/politiques/2013/06/06/les-antifascistes-des-survivants-des-annees-90_909009

Les antifascistes, des survivants des années 90

 

Tiphaine LE LIBOUX 6 juin 2013 à 23:48
 

Le mouvement séduit encore dans les lycées et les facs.

 

Clément Méric était membre du mouvement Action antifasciste Paris-Banlieue qui fonde son action sur un principe : ne pas laisser la rue à l’extrême droite. Ce qui se traduit régulièrement par des bastons éclairs en marge de rassemblements d’extrême droite. «Cette partie des antifas aime se battre, ils se cognent environ une fois par mois», confie Thomas (1), 22 ans, membre des Skins Sharp, l’une des multiples mouvances des redskins (des skinheads de gauche). Selon Thomas, «avec une petite centaine de membres à tout casser, Action antifasciste Paris-Banlieue est le groupe qui compte le plus de militants à Paris, avec beaucoup d’anciens de la tribune Auteuil du Parc des princes».

Ce faible nombre d’activistes reflète l’état des forces antifascistes en France. Pour Gilles Vergnon, prof d’histoire contemporaine à l’IEP de Lyon et auteur de l’Antifascisme en France, «le mouvement antifasciste n’est plus du tout organisé au niveau national comme c’était le cas dans les années 90».

A l’époque, trois grands pôles structurent la mouvance : le Manifeste contre le FN (initié par le PS Jean-Christophe Cambadélis), un ensemble de groupes libertaires et anarchistes issus de la scène radicale – parmi lesquels on trouve le Scalp, les Red Warriors, les chasseurs de Skins ou les Bérus – et un troisième mouvement, dominé par Ras l’front. «Ras l’Front était organisé à l’échelle nationale et entretenait des liens avec les syndicats ou des associations comme Droit au logement», explique Gilles Vergnon. Mais après la scission de Bruno Mégret avec le FN, en 1998, le manifeste contre le FN est dissous et, au cours des années 2000, c’est le réseau Ras l’front qui se délite. Aujourd’hui, seule une petite dizaine de comités Ras l’front restent actifs. «Comme le GUD, Ras l’front est devenu une marque, que des militants réactivent dans certaines villes comme Rouen ou Grenoble.» Vergnon estime aujourd’hui à 5 000 ou 6 000 le nombre de militants antifascistes, essentiellement des lycéens ou des étudiants.

«Alors que le FN a été dédiabolisé et que la droite se droitise», pas facile d’entretenir la mobilisation, souligne André Dréchot, spécialiste des extrêmes droites à la Ligue des droits de l’homme. Et si des collectifs de vigilance ont récemment vu le jour à Lyon et à Toulouse, André Déchot regrette que «le mouvement reste trop à la marge de ce qu’il faudrait faire pour lutter contre le fascisme».

(1) Le prénom a été modifié

Tiphaine LE LIBOUX
 
 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Action_antifasciste_Paris-Banlieue
 

Action antifasciste Paris-Banlieue

 

Action antifasciste Paris-Banlieue

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association de fait
But Organisation antifasciste qui se fixe comme objectifs de combattre toutes idées ou personnes assimilées à « l’extrême droite ».
Zone d’influence ParisDrapeau de la France France
Fondation
Fondation 2008
Identité
Structure Collectif autonome indépendant de toute autre organisation se réclamant de l’Action Antifasciste.
Méthode Action directe de terrain et militantisme de fond (édition et diffusion de tracts, rencontres, débats, et confrontations avec des skinheads ).
Site web Page officielle

modifier Consultez la documentation du modèle

Action antifasciste Paris-Banlieue est un groupe autonome de la mouvance antifasciste française des années 2010 pouvant être comparé aux Skinheads , médiatisé en juin 2013 par l’affaire Clément Méric1.

Il agit en coordination étroite avec le Collectif antifasciste Paris Banlieue (Capab)2.

Origines et idéologie

Créée en 2008, Action antifasciste Paris-Banlieue serait le groupe qui compterait le plus de militants antifa à Paris, avec beaucoup d’anciens de la tribune Auteuil du Parc des princes3,4.

L’Action antifasciste Paris banlieue, avec une trentaine de membres, plutôt jeunes, qui se définissent comme des « antifas radicaux », s’organise en structure horizontale et par un système de parrainage2. Sur son site internet, le groupe pose les bases de son fonctionnement : des groupes « autonomes », cooptés de l’intérieur, cherchant à lutter contre la « culture fasciste »5.

Action antifasciste Paris-Banlieue se manifeste notamment par l’action directe dans des affrontements de rue6 et refuse d’être « récupéré par la sphère politique »7.

Selon le Réseau d’étude, de formation et de lutte contre l’extrême-droite et la xénophobie (REFLEXes) interviewé par le politologue Nicolas Lebourg, « c’est un groupe avec une existence et une activité militante bien réelle, avec pas loin de 60-80 militants/sympathisants. Ils proviennent de différents milieux dont le milieu antifa radical libertaire, les stades, mais aussi du rap. »8

Selon Action antifasciste Paris-Banlieue, « La lutte antifasciste ne repose pas sur les violences de rue [...] Le but de l’antifascisme n’est pas de se battre avec l’extrême droite. Ça, c’est leur vision à eux. Une vision basée sur le conflit en désignant des ennemis, à savoir l’étranger, l’homosexuel ou l’antifasciste [...] Mais, à partir du moment où vous combattez des gens qui se nourrissent de la violence, que voulez-vous qu’il se passe ? Oui, la violence existe. »9

Selon le politologue Philippe Lamy, il s’agit d’ « un antifascisme radical, pour qui la lutte anticapitaliste contre l’État libéral et l’extrême droite est prioritaire [...] Le groupe [...] est assez sectaire, autonome, on y entre uniquement par cooptation. Pas plus de cent, ils sont les seuls à mener une action concrète et violente contre les groupuscules d’extrême droite. »10

Affaire Clément Méric

Article détaillé : Affaire Clément Méric.

Le 6 juin 2013, Clément Méric, un militant de l’Action antifasciste Paris-Banlieue11,12 meurt à la suite à une altercation survenue la veille avec un groupe de skinheads d’extrême droite , rattaché aux JNR .

Cette mort a déclenché un fort émoi sur la scène politique française13.

Après l’affaire Clément Méric, des dizaines de nouvelles personnes ont approché les antifas, surtout l’Action antifasciste Paris Banlieue qui a longuement réfléchi à la possibilité d’accueillir de nouveaux membres. Ces demandes ont été renvoyées vers le Collectif antifasciste Paris Banlieue (Capab), plus ouvert vers l’extérieur2

Le 7 juin 2014, l’Action antifasciste Paris-Banlieue est en tête de la manifestation parisienne en mémoire de Clément Méric14,15.

Vidéographie

Références

  1. Action antifasciste Paris-Banlieue dans Le Monde [archive], Le Figaro [archive], Libération [archive].
  2. a, b et c Willy Le Devin, Quentin Girard, Skins et antifas : l’après-Méric fait bouger les lignes [archive], Libération, 13 septembre 2013.
  3. Tiphaine Le Liboux, Les antifascistes, des survivants des années 90 [archive], Libération, 6 juin 2013.
  4. Matthieu Goar, La galaxie des nouveaux antifascistes [archive], 20 Minutes, 11 juin 2013.
  5. Samuel Laurent, « Les agressions entre “skins” et “antifa”, résurgence des années 1980 » [archive], Le Monde.fr, 6 juin 2013.
  6. Ludovic Pauchant, « Clément, frappé à mort : derrière la tragédie, deux extrêmes qui se haïssent » [archive], France bleu, 6 juin 2013.
  7. Catherine Corollier, « L’antifascisme ne prend pas parti » [archive], Libération, 25 juin 2013.
  8. Nicolas Lebourg, « Rencontre avec “REFLEXes” : qu’est ce que l’antifascisme ? » [archive], Fragments sur les temps présents, 15 juin 2013.
  9. Frédéric Frangeul, « Les “antifa”, ces chasseurs de skinheads » [archive], Europe 1, 7 juin 2013.
  10. Marie Lemonnier, Maël Thierry, Clément Méric : « On n’oubliera pas » [archive], Le Nouvel Observateur, 19 juillet 2013.
  11. Marie Piquemal, « Mort de Clément Méric: « Tout ce qui est dit, c’est de la calomnie » » [archive], Libération, 25 juin 2013.
  12. Nicolas Theodet, À Saint-Lazare, un rassemblement silencieux en hommage à Clément Méric [archive], Le Figaro, 6 juin 2013.
  13. Hélène Bekmezian, AFP, « Mort de Clément Méric : droite et gauche s’accusent de récupération » [archive], Le Monde, 7 juin 2013.
  14. BFMTV, 7 juin 2014, voir en ligne [archive].
  15. Tonino Serafini (avec AFP), La gauche dans la rue en mémoire de Clément Méric, Libération, 8 juin 2014, texte intégral [archive].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

 
 
Même en cherchant bien, je n’ai pas réussi à trouver la date exacte de création de ce collectif.

Par exemple, intervient-elle avant ou après la sortie du film ?

Les deux semblent de toute façon liées.

Notons que le camp adverse n’a pas tardé à répliquer aux toutes dernières révélations concernant l’affaire Méric :
 
 
 
http://fr.novopress.info/172453/sms-prouve-clement-meric-faisait-chouf/

 

Le SMS qui prouve que Clément Méric faisait le chouf

 

19/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
 
« Ils descendent ». Ce SMS envoyé par Clément Méric quelques minutes avant sa mort et révélé maladroitement au Parisien par les parents de la victime pourrait bien peser dans la balance lors du futur procès à venir. Décryptage.

Dans son édition du 18 juillet, un article du Parisien rédigé par la journaliste Elisabeth Fleury révèle le contenu des derniers SMS envoyés et reçus par Clément Méric l’après-midi de sa mort. L’objet de l’article : montrer que le jeune « antifa » était bien plus préoccupé par une soirée d’anniversaire que par les skinheads. Dans la liste des textos, on constate en effet que l’essentiel des messages figurant sur le portable de la victime portent sur l’anniversaire à venir dans la soirée du 5 juin 2013. Mais au milieu de ces messages anodins, un SMS envoyé par la future victime attire l’attention : « Ils descendent ».

L’article nous apprend que ce SMS, envoyé à 18H27, était destiné à l’un des antifas attendant dehors devant l’église de la rue Caumartin pour se battre avec Esteban Morillo et les personnes qui l’accompagnaient. Le Parisien nous apprend ensuite que, quelques minutes après ce SMS, « le jeune étudiant, qui a fait un tour à la vente de vêtements et a croisé les skins dans la cour, vient de rejoindre ses amis devant l’église ». Une poignée de minutes encore après, la bagarre commençait, avec l’issue fatale que l’on connaît.

Au regard de ces éléments, il apparaît donc que Clément Méric était à l’intérieur de l’immeuble pour informer les antifas restés dehors de la position d’Esteban Morillo et de ses amis via SMS. En langage de la rue, Clément Méric était ce qu’on appelle un « chouf » : une personne discrète chargée d’observer en amont tout en restant en liaison téléphonique avec son groupe. Une pratique largement utilisée par les guetteurs de cités pour avertir les dealers de l’arrivée de la police, mais qui est aussi employée par les « antifas » lorsqu’il s’agit d’agresser en surnombre des militants patriotes.

De nombreux observateurs se sont étonnés du physique chétif de Clément Méric. Le gabarit de la victime ne colle effectivement pas avec celui d’un adepte du combat de rue. En revanche, il correspond parfaitement au physique d’une personne chargée de faire le guet sans attirer l’attention, à l’image des adolescents utilisés dans les cités pour surveiller l’arrivée des forces de l’ordre. Des arguments dont ne devrait pas se priver la défense devant les juges…

Crédit dessin Une : Eloi (c).

Publié le 19 juillet 2014 - Modifié le 19 juillet 2014

 
 
Il faut encore relever ceci, enregistré le 1er juillet de cette année, et mis en ligne dès le lendemain, 2 juillet 2014 :
 
 

Antifa : mise au point par ERTV
 



Les anarchistes parisiens embarrassés par un prédateur sexuel

http://plus.wikimonde.com/wiki/Michel_Gaucher

Michel Gaucher

 

Michel Gaucher (dit « Paco ») (né en 1951) est un militant anarcho-autonome connu pour son engagement dans le mouvement des sans-papiers et dans la lutte des sans-abris du canal Saint-Martin[1].

Il a étudié en sociologie et en philosophie. Sa thèse sur L’Intuition astrologique dans l’imaginaire a été réalisée sous la direction de Gilbert Durand et soutenue en 1984 à l’Université Grenoble II. Il est aussi auteur du recueil de poèmes : Le soleil de l’expérience publié sous le nom de Michael Gaucher en 1976 aux éditions de l’Athanor.

Les peintures de Michel Gaucher ont été l’objet d’une exposition organisée à Stuttgart en 2005.

Michel Gaucher a été condamné en 2000 pour agression sexuelle [2]. Il a par la suite été incarcéré durant deux mois en détention préventive en mai-juin 2007. Emprisonné à Fresnes, il a été mis en examen pour « complicité de tentative de dégradation par incendie » pour avoir hébergé un ouvrier accusé d’avoir tenté d’incendier dans la nuit du 10 au 11 mai 2007 un véhicule garé devant le restaurant Le Fouquet’s (sur l’avenue des Champs-Élysées) où Nicolas Sarkozy avait fêté quelques jours plus tôt sa victoire à l’élection présidentielle[3]. Michel Gaucher a reçu à cette occasion le soutien d’un certain nombre de syndicalistes ayant demandé sa remise en liberté « au nom du respect de la présomption d’innocence ».

Michel Gaucher a été exclu le 15 mars 2013 d’un concert de soutien à un local autonome de la banlieue parisienne. Les raisons de cette exclusion ont été expliquées quelques jours plus tard par le site Queer Punx Belgium [4], qui a à cette occasion accusé Michel Gaucher de viol [5]. Cette accusation de viol repose sur des témoignages de victimes d’attouchements sexuels [6]. Le groupe Non-Fides demande l’exclusion de Michel Gaucher et appelle les victimes à ne pas porter plainte, au nom du respect des principes anarchistes[7].

Notes et références

  1. Libération du 22 juin 2007.
  2. Collectif Anarcho-Autonome Anti-Totalitaire, « A propos des accusations contre Paco », 23 mars 2013.
  3. Liberté pour Paco et Damien: PETITION POUR LA LIBERATION DE MICHEL GAUCHER ET DAMIEN SIGNORET
  4. Queer Punx Belgium, « Un violeur se plaint de son exclusion d’un lieu à Paris », 19 mars 2013.
  5. Collectif Anarcho-Autonome Anti-Totalitaire, « A propos des accusations contre Paco », 23 mars 2013.
  6. Création d’un groupe d’autosoutien de survivantEs à Paco, 29 mars 2013.
  7. Non-Fides, « Paris : pour l’exclusion de Paco », 27 mars 2013

Liens internes

Liens externes



Affaire Méric : les parents se manifestent

Alors que mon spammeur d’habitude était en crise dans ma corbeille de blog, les parents de Clément Méric ont décidé de sortir de leur silence, ou se sont laissé convaincre de fournir à la presse les derniers SMS que leur fils a échangés avec ses amis, de 17h39 à 18h35 le 5 juin 2013.

Le journal ayant obtenu cette exclusivité, Le Parisien, a également publié d’autres éléments ressortant de l’information judiciaire.

Pour autant, nous n’apprenons rien de nouveau sur les causes de la mort du jeune homme décédé le 6 juin 2013, que les légistes n’ont su déterminer avec précision et certitude.

 

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/clement-meric-les-derniers-sms-du-militant-7773285068

Clément Méric : les derniers SMS du militant

Les parents de Clément Méric ont accepté de dévoiler les derniers SMS envoyés et reçus par leur fils avant sa mort.

 

Un poster de Clément Méric, le 6 juin 2013
Crédit : AFP PHOTO/PASCAL PAVANI

Un poster de Clément Méric, le 6 juin 2013

par La rédaction numérique de RTL publié le 18/07/2014 à 12:22

 

« Ils descendent ». C’est le seul SMS envoyé par Clément Méric en lien avec la bagarre qui lui a coûté la vie, le 5 juin 2013, à Paris. Les parents du jeune militant d’extrême-gauche ont accepté de rendre publics les derniers textos envoyés et reçus par leur fils, avant la bagarre avec un groupe de skinheads, rapporte le quotidien Le Parisien.

Clément Méric, 19 ans, était étudiant à Sciences Po et membre de l’Action antifasciste Paris-Banlieue. En fin d’après-midi, le groupe composé de militants antifascistes rencontre des militants d’un groupuscule d’extrême droite, en sortant d’une vente Fred Perry, rue de Caumartin, dans le 9ème arrondissement de Paris.

Les circonstances exactes du drame sont floues

Les circonstances exactes du drame ne sont pas totalement claires. Les amis de Clément Méric ont expliqué avoir eu un échange de « mots » avec les skinheads, mais qu’ils n’en étaient pas venus aux mains. De l’autre côté, les sympathisants d’extrême droite affirment qu’ils étaient en position de légitime défense.

Le vigile du magasin affirme, sur le procès-verbal de l’enquête, que « Clément Méric voulait vraiment en découdre »Une vidéo de surveillance de la RATP montre que le groupe d’extrême gauche a attendu longtemps les skinheads à côté de la station de métro.

Il se préparait à partir pour une fête d’anniversaire

C’est peut-être pour démentir cette version que les parents de Clément Méric ont décidé de révéler les SMS envoyés par leur fils peu de temps avant la rixe mortelle. En effet, ces messages ne laissent pas soupçonner un état d’esprit belliqueux chez le jeune homme, qui se préparait à se rendre à une soirée d’anniversaire.

Pendant les deux heures qui précèdent sa mort, Clément Méric reçoit sept textos et en envoie six. La plupart d’entre eux portent sur la fête prévue le soir même. « T’as une place en voiture du coup ou pas? » écrit-il par exemple, ou encore « bon anniv ». « Tu pars quand chez Samy ? » lui demande un de ses amis, avant que Clément ne réponde : « Je sais pas encore l’heure, vers 19h si pas de place en voiture ».

À 18h27, seize minutes avant qu’il ne tombe au sol après avoir été frappé au visage par le skinhead Esteban Morillo, il envoie un lapidaire  »Ils descendent », à un autre de ses amis. Il s’agit de son dernier SMS. Quelques minutes plus tard, sa petite amie lui envoie un cœur stylisé.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-derniers-sms-de-clement-meric-18-07-2014-4010007.php

Exclusif.

Les derniers SMS de Clément Méric

Juste avant d’être frappé, le jeune militant a envoyé des textos qui le montrent plus préoccupé par une fête que par la guerre avec les skinheads.

 

Élisabeth Fleury | Publié le 18.07.2014, 06h58

Affaire Méric : les parents se manifestent dans Crime 4010007_meric_640x280

Le 5 juin 2013 en fin d’après-midi, une violente rixe oppose un groupe de skinheads d’extrême droite à des militants antifascistes. Elle se déroule en plein Paris, devant l’église Caumartin (IX e), à deux pas d’un immeuble où se déroule une vente de vêtements Fred Perry, très prisés par les uns et les autres.

Victime d’au moins deux coups de poing assénés par Esteban Morillo, un skinhead appelé en renfort par ses amis, Clément Méric tombe. Il est 18 h 43 et 31 secondes, comme l’attestentles — mauvaises — images vidéo prises par une caméra de surveillance de la station de métro Caumartin-Saint-Lazare. En état de mort cérébrale, il décède le lendemain. Arrivé de Brest un an plus tôt pour y suivre des cours à Sciences-po, en passe de surmonter une leucémie contractée l’année de ses 16 ans, ce militant de 19 ans est, depuis, devenu l’icône des mouvements antifascistes. Quel a été son rôle exact dans l’affrontement ?

Confuse, brève et violente, la bagarre a duré sept secondes. Mais les deux groupes, eux, se sont croisés une quarantaine de minutes plus tôt, dans l’appartement loué pour la vente de vêtements. A cet instant, Clément Méric n’est pas encore arrivé. Il rejoint ses amis quelques instants plus tard, alors qu’ils attendent devant l’église Caumartin.

Les skinheads, confortés par le témoignage d’un vigile, affirment que le jeune homme est venu les narguer alors qu’ils attendaient, dans la cour, que le groupe des « antifas » s’éloigne. Les amis de Clément, eux, insistent sur la fragilité physique de leur ami, affirment qu’il était venu les rejoindre dans le seul but de faire du shopping et réfutent toute idée de provocation. Esteban Morillo, auteur des coups mortels, qualifie Clément de « gamin » et son propre coup de poing de « réflexe ». « Je me suis senti menacé », dit-il.

Un seul texto est en rapport avec les faits

Qui croire ? Les parents de Clément Méric, tous deux profs de droit à la retraite, ont épluché le contenu du téléphone portable de leur fils cet après-midi-là et l’ont confronté aux images de la vidéosurveillance. Ce travail, qu’ils ont accepté de nous communiquer, ne permet pas de préciser le rôle des différents protagonistes de la bagarre. Mais il éclaire l’état d’esprit dans lequel Clément Méric se trouvait, quelques minutes avant sa mort. On est loin de l’état d’esprit belliqueux décrit par les skinheads.

4010007_ok-derniers-sms-clement-ok-new dans Folie

Entre 17 h 21 et 19 h 35, Clément Méric passe et reçoit une quinzaine de coups de fil. Il envoie six textos et en reçoit sept. S’il est impossible de connaître la teneur des appels téléphoniques, le contenu des SMS est clair : Clément tente de trouver un véhicule pour se rendre à une soirée d’anniversaire organisée, le soir même, pour son amie Céline*. « T’as une place en voiture du coup ou pas ? » demande-t-il à Delphine à 17 h 41. Dans la foulée, il souhaite à Céline un « bon anniv ! » qui l’en remercie, une demi-heure plus tard.

Alors qu’il vient de rejoindre ses potes à Caumartin, Clément Méric reçoit un texto de son ami Stef* : « Tu part quand chez Samy* ? » Réponse de Clément, trois minutes plus tard : « Je sais pas encore l’heure, vers 19 si pas de place en voiture ». Entre-temps, sa petite amie lui fait savoir, par SMS, qu’elle est occupée ce soir-là. « Busy ». Stef insiste : « Quel voiture ? ». Réponse immédiate de Clément : « Delphine* si y a de la place qui se libère ». Un seul texto est en rapport avec les faits. Adressé à l’un des membres du groupe antifa posté devant l’église Caumartin, il est envoyé à 18 h 27 : « ils descendent ». C’est le dernier SMS de Clément Méric. A 18 h 31, sa petite amie lui envoie un coeur stylisé. A 18 h 35, l’un de ses meilleurs amis, Lucas*, écrit « Excuse rappel ». A ce moment-là, le jeune étudiant, qui a fait un tour à la vente de vêtements et a croisé les skins dans la cour, vient de rejoindre ses amis devant l’église. A 18 h 43, mortellement touché par un coup de poing, Clément Méric s’effondre.

A 20 h 13 puis à 20 h 38, le skinhead Samuel Dufour envoie 2 SMS à l’un de ses contacts : « Salut, j’ai frappé avec ton poing américain », indique-t-il dans le premier, avant de préciser dans le deuxième  : « Ba il est parti à l’hôpital… MDR. »

* Les prénoms ont été changés.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-de-clement-meric-des-agresseurs-faussement-naifs-devant-le-juge-18-07-2014-4009995.php

Mort de Clément Méric : des agresseurs faussement naïfs devant le juge

 

E.F. | Publié le 18.07.2014, 06h57

Esteban Morillo est actuellement incarcéré à la prison de la Santé à 

Esteban Morillo est actuellement incarcéré à la prison de la Santé à  | Paris (XIVe). (Prod.)

 

Les skinheads Esteban Morillo et Samuel Dufour sont les deux principaux protagonistes de la rixe qui a causé la mort de Clément Méric. Tous deux sont mis en examen pour « violences volontaires en réunion et avec armes ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Au bout d’un an de détention, Samuel Dufour a été libéré sous contrôle judiciaire.

Esteban Morillo, lui, demeure en prison. Devant la justice, ils s’emploient à minimiser la portée de leurs choix idéologiques.

Esteban Morillo. Né à Cadix en Espagne, cet agent de sécurité de 22 ans a grandi « dans une famille aimante et structurante », selon l’expertise psychologique. S’il n’a pas dépassé le stade des études secondaires, il dispose de « capacités intellectuelles de niveau supérieur » et est notamment attiré par les échecs. Parmi ses nombreux tatouages figure une banderole pétainiste « travail, famille, patrie » qu’il s’est « offerte » pour ses 17 ans. « Je ne savais pas ce que cela voulait dire, expliquera-t-il au juge. Je trouvais que la devise était belle. » Pour ses 18 ans, il se fait tatouer un trident, logo du mouvement Troisième Voie dont il a été membre. Avant d’être incarcéré, il vivait en couple avec Katia Veloso, 32 ans, agent de crématorium à Nanterre (Hauts-de-Seine). Cette dernière, décrite comme souffrant d’un « vide affectif structurel » par l’expertise psychologique, est sympathisante de Troisième Voie et membre de Section Défense animale, un groupe qui prétend défendre la cause animale tout en propageant les idées nationalistes. Au domicile qu’ils partagent à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), deux poings américains ont été trouvés par les enquêteurs.

Soupçonné d’avoir porté deux coups de poing, dont un mortel, à Clément Méric, Esteban Morillo a été mis en examen et est actuellement incarcéré à la prison de la Santé à Paris (XIV e).

Samuel Dufour. Troisième d’une fratrie de 5 enfants, cet apprenti boulanger de 21 ans « n’aurait jamais reçu d’influences particulières sur le plan politique ou idéologique », relève l’expertise psychologique. Son père, agent de mairie, et sa mère, coiffeuse, forment un couple uni. Pourtant, l’expertise relève « une tendance à développer des sentiments de persécution » ainsi qu’un « comportement défensif », de l’impulsivité et de l’anxiété. Sympathisant de Troisième Voie, Samuel Dufour porte des tatouages explicites sur son bras gauche : le slogan nazi « sang et honneur » ainsi que la croix celtique. Sur une clé USB saisie chez lui, les enquêteurs ont trouvé des photos de Hitler (dont l’une est légendée « nous voulons un Hitler français »), des images de croix gammée, d’aigles nazis ainsi qu’une carte de France recouverte du logo du Front national. Face au juge, il élude. Pourquoi a-t-il sélectionné les images d’Hitler ? « Car c’est un personnage politique et qu’il a fait partie de l’histoire. » Les photos mentionnant « skinhead » ? « Je ne savais pas ce que ça voulait dire. » La croix celtique ? « Un symbole européen. » Les manifestations de Troisième Voie ? « C’était surtout sur la mondialisation. »

S’il a bien participé à la rixe mortelle, sans doute à l’aide d’un coup-de-poing américain, il n’est pas certain qu’il ait porté des coups à Clément Méric. C’est pour cette raison que ses avocats, M es Antoine Vey et Julien Fresnault, ont obtenu sa libération.



Opération vide corbeille pour ce 20 juillet 2014

Je le faisais de temps en temps sur mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog.

Le temps me semble venu de le faire aussi sur celui-ci.

Voilà donc la série complète des admirables « commentaires » que j’ai reçus sur ce blog depuis sa création, le 19 mars 2014.

D’abord, ceux que j’ai bien voulu « approuver » :

 

Opération vide corbeille pour ce 20 juillet 2014 dans Folie Johnc987
johnc499@gmail.com
83.212.123.19

I’m pleased that I seen this website, precisely the proper information that I was trying to find! ekkdaekfadae

 dans Perversité Faith
qrpunwpas@live.com
190.205.251.78

You can definitely see your enthusiasm within the work you write. The arena hopes for more passionate writers such as you who aren’t afraid to say how they believe. Always follow your heart.
Faith http://blogs.rediff.com/h82bsmall

 dans Politique Eva
qrpunwpas@live.com
186.89.80.102

Enjoyed every bit of your blog.Really looking forward to read more. Will read on…
Eva http://www.kiwibox.com/amputeee83641/blog

 dans Troll Melanie
andakrgzcom@yahoo.com
111.243.239.71

I would like to thnkx for the efforts you have put in writing this blog. I’m hoping the same high-grade web site post from you in the upcoming as well. Actually your creative writing skills has encouraged me to get my own website now. Really the blogging is spreading its wings fast. Your write up is a great example of it.
Melanie http://anntaller.snappages.com/blog/2014/01/28/guidelines-for-using-heel-lifts-correctly

Grace
mwnxqnp@yahoo.com
111.243.231.154

Just added this website to our favorites. I enjoy reading the blogs along with hope you keep them returning!
Grace http://loft1976.wordpress.com/2014/01

Anna
mwnxqnp@yahoo.com
111.243.231.154

What youre stating is fully true. I understand that everyone ought to say the identical factor, but I just believe that you set it inside a way that everyone can understand. I also really like the photographs you place in right here. They fit so effectively with what youre attempting to say. Im confident youll attain a great number of folks with what youve received to say.
Anna https://pumpbuddy.us/amputeee96/note/ktCsSmJ5T2elSvLuhHvdfA

Pharme774
johne418@gmail.com
148.251.92.48

Excellent post. I was checking continuously this blog and I’m impressed! Extremely useful information specially the last part gbefgfdggccb

Pharmd336
johnd418@gmail.com
23.92.215.6

Im not that much of a online reader to be honest but your blogs really nice, keep it up! I’ll go ahead and bookmark your site to come back later. All the best ekeekddgcbkd

 

Et maintenant tous les autres, indésirables :

 

technology
Hrcka359161@mail.com
184.95.52.218

I can easily see you took the time and energy to write quality content. It’s very informative.

http://comptechengines.com/

http://comptechengines.com
Sonnek307245@mail.com
184.95.52.218

I just like the looks with this website. Can you work with a WordPress theme?

http://comptechengines.com/

very helpful
Dieterich123624@hotmail.com
184.95.52.218

Thanks for which makes it easy enough so even I will understand it.

http://comptechengines.com/

Click Here
Schillings411826@hotmail.com
184.95.52.218

I do want to keep coming back so I really hope you update frequently.

http://CompTechEngines.com

http://comptechengines.com
Snellings62721@outlook.com
184.95.52.218

Hi, I am very thinking about your website. I think it seems great and has very interesting content.

http://CompTechEngines.com

very helpful
Kofoed406287@mail.com
184.95.52.218

Hi, I am very thinking about your website. I think it looks great and has very interesting content.

http://comptechengines.com/

computers website
Lutkins33759@mail.com
184.95.52.218

Hi, I’d like to understand the method that you created this type of great design! I enjoy the way in which it looks. Also found the content to be very interesting as well.

http://CompTechEngines.com

Click Here
Tharaldson343629@mail.com
184.95.52.218

Wow, you are directly on target with this. I will relate solely to most, if not totally all, of the content. Great site!

http://comptechengines.com/

rdfajvewrrjk
ovemmy16@hotmail.com
192.151.156.42

However in my eyes look, but memory is wet, as if to be in yesterday! [url=http://www.giocon.com/js/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] [url=http://tosea.net/news/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] The biggest find came at the Port of Felixstowe where more than 7,000 fake Olympic gym bags have been seized by Border Force. [url=http://gvsr.com/secure/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] [url=http://hobbsrx.com/css/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] If you were the one that broke up with him and he wants you back, he must be seeking to fix whatever wrong with the past relationship. [url=http://softglows.com/file/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] [url=http://www.previewconsultants.com/js/Louis-Vuitton-Ascot-Damier-Ebene-Canvas-N41273.html]Louis Vuitton Ascot Damier Ebene Canvas N41273[/url] Despu del accidente, Qi descendi r al socav y se manch la cara de carb pretendiendo pasar por uno de los mineros que escaparon del subterr dijo el diario. [url=http://www.s1006644.experthost.com/js/Louis-Vuitton-Ascot-Damier-Ebene-Canvas-N41273.html]Louis Vuitton Ascot Damier Ebene Canvas N41273[/url] Fat boss completely to fool plough ignore, out of sight out of mind, see it in disgust, seemed to see a farming but this affectation, yu geng had never so let people feel disgusted, yu geng should be regarded as less people will feel hate, ignorance makes people cultivated most taboo feeling of disgust, at least a plow which are much more sensitive than the average person, is really bitchy. [url=http://triples.rep4.com/js/Louis-Vuitton-Ascot-Damier-Ebene-Canvas-N41273.html]Louis Vuitton Ascot Damier Ebene Canvas N41273[/url] [url=http://www.s1011314.cp.webhostmanage.com/js/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] I seem to be increasingly identified, i don’t need a man naturally or half unconsciously living in my own world. [url=http://admin.drapertractor.com/Scripts/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] Louis Vuitton Ascot Damier Ebene Canvas N41273 I knelt down and say to it, tomorrow, i must bring you to eat. [url=http://heartsofharvest.org/thumbnails/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html]Louis Vuitton W PM M94337[/url] Louis Vuitton W PM M94337 Happiness starts to slowly flowing in the heart, for you i will be full of smile, repay you on my side to play cute pig, when i hold your hand, happiness is in my hand, and eternity in the twinkling of an eye collection. [url=http://www.ernestlothar.org/js/Louis-Vuitton-Ascot-Damier-Ebene-Canvas-N41273.html]Louis Vuitton Ascot Damier Ebene Canvas N41273[/url]
enzmdubd http://marco-paulo.com/Sounds/Louis-Vuitton-W-PM-M94337.html grsbgjis

visit the technology
Ponds317439@mail.com
184.95.52.218

Just heard about this website. Where maybe you have been all my life?! I can’t get enough and will likely sign in repeatedly a day.

http://comptechengines.com/

computers
Delosrios271690@hotmail.com
184.95.52.218

Where do you get your information from because you probably possess some interesting stuff here.

http://CompTechEngines.com

Click Here
Lempke129776@yahoo.com
184.95.52.218

I wish I knew about this page sooner. It might have saved me lots of time and grief. There is a chock filled with information here. Thanks.

http://comptechengines.com/

Smithb392
smithb40@gmail.com
134.100.57.33

with people like one to grant visibly all of that numerous populaces would am inflicted with sold for electronic ebook to create selected jumps in favor of their unique terminate, mainly right away cgecgfecdfkggdee

Johng457
johng136@gmail.com
134.100.57.33

I am so grateful for your blog article.Really thank you! Fantastic. bdadedgdffda

gwurdm
idynql@ngxxdb.com
66.240.167.8

jqAOjG mjqdglzbhjxb, [url=http://lrjknxpkvtlr.com/]lrjknxpkvtlr[/url], [link=http://epgbjiwyzkuj.com/]epgbjiwyzkuj[/link], http://duebzbhiqrte.com/

burberry outlet
jbidyihbcu@gmail.com
162.220.13.163

services according to your requirements. Looking for a durable Stretcher bars, inkjet canvas as well as canvas stretching. Picture Master is espicialised in all
burberry outlet http://www.ladybags2014.com

xhzytbomaft
zapzbq@bttfcn.com

xBv8ro yjnaprfisqvt, [url=http://ohiivsikaacc.com/]ohiivsikaacc[/url], [link=http://gextpklrjgha.com/]gextpklrjgha[/link], http://qryvotkpetfr.com/

souuivaeytq
kyjbet@ribemn.com
213.238.175.71

wG6nO6 viekndewvzmd, [url=http://evpomtyhgwxk.com/]evpomtyhgwxk[/url], [link=http://cfhmvdletgvw.com/]cfhmvdletgvw[/link], http://hbawkbuxbcwl.com/

Replica Prada Handbags UK
vmhnxmi@gmail.com
192.95.17.192

Ray Ban is likely the preferred and also largest promoting companies on this planet. Apart from it is creator eye put on, Ray Ban has in addition brought out super star sunglasses focusing on a top
Replica Prada Handbags UK http://www.www.docklandspilates.co.uk

cheap oakley sunglasses
pvwyecem@gmail.com
192.95.17.192

If you are not a big enthusiast of the contemporary styles of curves and designer repetition, then one of your best resources to take advantage of, when considering Oakley prescription glasses, can be
cheap oakley sunglasses http://www.sportsturfeducation.org/

rose
roselapache@yahoo.fr
41.85.162.245

Témoignage suite à un prêt d’argent acquis en 48 Heures
je suis MR DEBORA de nationalité suisse , étant à la recherche de prêt d’argent entre particulier depuis plus de 5 mois, j’ai été beaucoup de fois dupée sur des site de prêt entre particulier en voulant fait un prêt entre particulier chez plusieurs personnes . Mais chaque fois je me suis faire avoir par des faux prêteurs et au finish je ne reçois rien sur mon compte. Mais heureusement je suis tombé sur Madame ROSE LAPACHE vraiment c’est une femme simple et aimable qui m’a aider a trouver mon prêt de 70.000€ que j’ai reçu sur mon compte 48 heures après sans trop de protocoles. Donc vous qui êtes dans le besoin comme moi vous pouvez lui écrire et lui expliquer votre situation il pourrait vous aider, je vous laisse son mail : roselapache@yahoo.fr

 

Faisons le bilan.

A ce jour, j’ai donc reçu 29 « commentaires » de mon spammeur d’habitude :

 

- 2 le 26 avril 2014,

- 2 le 13 mai 2014,

- 1 le 16 mai 2014,

- 2 le 19 mai 2014,

- 1 le 22 juin 2014,

- 1 le 23 juin 2014,

- 1 le 25 juin 2014,

- 1 le 3 juillet 2014,

- 1 le 4 juillet 2014,

- 1 le 8 juillet 2014,

- 1 le 11 juillet 2014,

- 3 le 16 juillet 2014,

- 5 le 17 juillet 2014,

- 6 le 18 juillet 2014,

- 1 le 19 juillet 2014.

 

Le malade m’a clairement fait une crise durant trois jours, les 16, 17 et 18 juillet 2014.



Crime organisé : pas plus de deux juges d’instruction pour le grand Ouest

C’est une information que Le Télégramme a publiée le 11 juillet dans l’article rapporté ci-dessous , consacré à l’enquête menée par des gendarmes bretons sur des vols de moteurs de bateaux.

C’est dramatique.

Que font donc tous les autres juges d’instruction de la région ?

Que sont-ils au juste ? Quelle est leur utilité ?

Ont-ils pour vocation de faire taire, condamner ou interner en hôpital psychiatrique toutes les victimes qui osent se plaindre ?

De mon expérience personnelle à Brest, c’est en effet ce que je pourrais conclure.

 

http://www.letelegramme.fr/france/mafias-un-nouveau-reseau-decapite-11-07-2014-10253343.php

Bretagne. Une mafia de l’Est décapitée

11 juillet 2014 à 09h24 / Hervé Chambonnière @hchambo / 7

 

Crime organisé : pas plus de deux juges d'instruction pour le grand Ouest dans Crime photo-jean-le-borgne_1975247
Photo Jean Le Borgne (archives)

Les moteurs de bateaux volés en Bretagne finissaient… sur la mer Noire. Derrière les centaines de vols et les raids lancés sur toute la façade Atlantique oeuvrait la mafia moldave. Les gendarmes bretons ont fait tomber le réseau français : son chef, ses deux lieutenants. Et ses gros bras, les « sportsmen ».
> Gang des Géorgiens, la folle enquête des gendarmes

Port de Saint-Jacut-de-la-Mer (22), 29 juillet 2012. Il est 2 h 45. Les suspects se sont envolés à pied, dès que la patrouille de gendarmerie a pointé le bout de son capot. Les militaires ont-ils surpris l’une des insaisissables équipes de voleurs de moteurs de bateaux qui écument les ports bretons depuis le début de l’année 2012 ? En six mois, des centaines de moteurs se sont envolées pour un préjudice qui dépasse le million d’euros. Les gendarmes sont sur les dents. Mais cette nuit-là, la chance leur sourit enfin. Au pied des deux voitures et du monospace abandonnés à la hâte, gisent huit moteurs de hors-bord tout juste démontés. Les véhicules vont livrer de précieux renseignements. Ils conduisent les enquêteurs en région parisienne, au coeur de la communauté moldave.

bretagne-une-mafia-de-l-est-decapitee_1975246_660x451p dans Folie

Pris dans les filets de la mafia moldave

Les surveillances permettent rapidement d’établir qu’un réseau très organisé est à l’oeuvre et qu’il mène des raids sur toute la façade Atlantique. En avril et juin 2013, premier coup de filet : 13 individus sont interpellés. Mais les limiers bretons et leurs collègues de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) veulent remonter la filière. La juridiction interrégionale spécialisée de Rennes (JIRS), qui pilote l’enquête, donne son feu vert. Cap sur la Moldavie. Dans ce petit pays de 3,5 millions d’habitants, le plus pauvre d’Europe, coincé entre l’Ukraine et la Roumanie, où le salaire mensuel moyen oscille entre 150 et 200 euros, la promesse de toucher 60 à 80 euros par jour sur des chantiers français attire de nombreux candidats. La mafia moldave avance les frais de visa (1.000 € environ) et assure le transport par la route. En France, la plupart des expatriés sont hébergés dans des caravanes sous-louées à des gens du voyage, dans le Val-de-Marne (94). Tous ou presque sont endettés, à la merci du réseau.

Athlètes de haut niveau

L’organisation est celle, très hiérarchisée, des vory-v-zakone (« les voleurs dans la loi »), la mafia des pays de l’ex-URSS. En France, les parrains moldaves ont placé un discret superviseur : Vlad (*), un homme âgé de 53 ans qui a la double nationalité – moldave et roumaine, la seconde permettant un accès sans formalités aux pays de l’Union européenne – et dont le casier judiciaire n’affiche que de petites affaires de vols en Italie et en Autriche. Deux lieutenants le secondent. Pour les indispensables gros bras, l’organisation a pris l’habitude de recruter d’anciens athlètes moldaves de haut niveau (lutte, sports de combat). Leur surnom : « les sportsmen ». Une dizaine, affichant la même double nationalité, est envoyée en France. Leur programme : protection, racket, règlement des litiges et recouvrement des dettes. La mécanique, elle, est parfaitement huilée. Le jeudi soir, plusieurs dizaines de « microbus » pouvant transporter six à neuf passagers (100 euros par trajet et par personne) arrivent sur Paris. Pendant plusieurs jours, en plein coeur de la capitale (Nation, Vincennes…), ces fourgonnettes récupèrent les colis, payés au poids, que les expatriés veulent expédier au pays : nourriture, argent, vêtements, etc.

2.600 km en deux jours

Les microbus servent bien évidemment aussi à transporter les butins de l’organisation. Les moteurs de bateaux, eux, ont généralement été volés le mercredi ou le jeudi. Ils ont aussitôt été acheminés vers les camps de gens du voyage du Val-de-Marne et d’autres locations, où ils ont été démontés. Le dimanche, en fin d’après-midi, les microbus les récupèrent (deux à trois par véhicule) et entament un périple de 2.600 km vers l’est. Deux jours plus tard, en Moldavie, les moteurs sont remontés, revendus entre 18 et 22 euros par cheval (environ 1.000 euros pour un moteur de 50 CV), et finissent sur les lacs et rivières des pays voisins, et sur la mer Noire toute proche. C’est précisément un dimanche, le 22 juin, qu’une trentaine d’enquêteurs assistés de plus de 70 hommes d’intervention (dont le GIGN) sont passés à l’action. Vlad, ses deux lieutenants, le chef des sportsmen et d’autres responsables du réseau sont tombés. Cinq mafieux et deux receleurs présumés ont été écroués, et trois autres mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils ont été mis en examen pour recel de vols en bande organisée, extorsion de fonds (pour certains) et association de malfaiteurs. Ils encourent jusqu’à quinze ans de réclusion criminelle.
* Prénom modifié.

En complément


1...246247248249250...258

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo