Qui me pirate ?

Le 12 novembre dernier, j’indiquais que mon antivirus venait tout juste de détecter dans mes archives plusieurs courriers électroniques contenant des troyens jusque-là passés inaperçus.

Il s’agit de « spams » personnalisés que j’avais reçus de mon spammeur d’habitude le 12 novembre 2008 pour le plus ancien, et à compter du 19 janvier 2015 pour les suivants.

Celui du 19 janvier 2015 contenait comme une allusion au PN qui me harcèle.

En voici le code source, pièce jointe comprise :

 

From - Mon Jan 19 13:50:48 2015
X-Account-Key: account2
X-UIDL: 1119012404-48582
X-Mozilla-Status: 0001
X-Mozilla-Status2: 00000000
X-Mozilla-Keys:                                                                                 
X-Kaspersky: Checking 
Return-Path: <pertness@appmonsta.com>
X-Original-To: 
Delivered-To: 
X-Greylist: delayed 906 seconds by postgrey-1.31 at bender; Mon, 19 Jan 2015 11:44:52 CET
Received: from host41-164-static.226-95-b.business.telecomitalia.it (host41-164-static.226-95-b.business.telecomitalia.it [95.226.164.41])
	by no-log.org (Postfix) with SMTP id 2084F1674C3
	for <            >; Mon, 19 Jan 2015 11:44:50 +0100 (CET)
Message-ID: <ecjv8rvobkj7c7f@gangeskar.com>
Date: Mon, 19 Jan 2015 11:44:56 +0100
From: "Weldon Sala" <pertness@appmonsta.com>
X-Mailer: Disputant v9.73
MIME-Version: 1.0
To: 
Subject: Fax:PN-44E5678CC-8258
Content-Type: multipart/mixed;
 boundary="---------------=_NextPart_452_0644_5961856D.68273255"

-----------------=_NextPart_452_0644_5961856D.68273255
Content-Type: text/plain; charset=utf-8
Content-Transfer-Encoding: base64

RnJvbTogKzA3NzcxNDU4NDI4DQpEYXRlOiAyMDE1LzAxLzE4IDEwOjQ0OjQ2IENTVA0KUGFn
ZXM6IDQNClJlZmVyZW5jZSBudW1iZXI6IFBOLTQ0RTU2NzhDQy04MjU4DQpGaWxlbmFtZTog
dm93ZWxpc2luZy56aXANCg0KLS0NClplcnVzdCBVSw0KV2VsZG9uIFNhbGE=

-----------------=_NextPart_452_0644_5961856D.68273255
Content-Type: application/zip;
 name="vowelising.zip"
Content-transfer-encoding: base64
Content-Disposition: attachment;
 filename="vowelising.zip"

UEsDBBQAAAAIAJdVM0a7mFm3lEUAAJpFAAAOAAAAdm93ZWxpc2luZy56aXB1fENwLgzTbHJi27Zt
68S2bT6xbdu2bdu2cWLbvu+3/Be3e9E1XTXbqelNK0iDgKICAQFBAqWpsojV6ced4Ir+NzoDAcH/
J64AN1MbSydLO3N6J2PHax8IjSXp+ltQ5EzC/EIVsJFANigoPtQSDQVLdEHFzHAVkf7QSDFEyHIN
IdGR0HwNIWAcNkKNeiJRsJLXeR6PT/n6XNfb112fvZ7bnJS91I3/YWdjB3RW084NFBQYKK7/+E/x
HwHMQYEwz+AG5cUx4cYzmBSV7HcYtKyZG9/JXmcCjs6itMamorY2BJGNCdWMm9uaq5sam+5FrY2p
sRGX3uDg9IvyaMhrmpl3a5g836CTF3X5vMcHMHlAAetC9ZEluVTKDHMueqFzhsPNkny348nSEu9P
dNmcAvX5XWCaVgcPYPToq7YqBMqfKxbI82AK3adINRDIDlYO1oCYev3eknxJgTREELflTyoGECFQ
rPovXciWd1GMZoTISuinezTm7euT1yAMtyfQhIYZiSDDs3y0B3B/OhCi7B+FL5ystHjfLJxic9ab
uvdTFp02FgVqIpbK+eGFiR8qSpKakyVdXKxYIFHmIuOxtyO/Y5Fv7NnTJmBdIJaLctoDgjfmk6Xv
s1lGbjVWs3nB/K8I3s6qMgQjVvTjLaB55/5UgTu6YL8hP0kDlFIt7EBZHfDIlUYOHg2sQfSImVTK
DZsXuoPJcES4gA2In7qN4HP0UMYk06JIczNdQ5SXgsRhMzr8JCIj6Nk7eSMUsfh6EZtBQqm/D5CV
5eyaG4gazVnhWbLtQeMitFpk1IzSzO3MGnxTOmhx1uYosSQHkmY9OjrUk/Wk3YiX8osJ0IkDPsJA
iz60WrBqbSHqbfArIfJu/yT1Y8dNv+RWxnACm5F3kElO89txL0MyPNL2yCJKLQdu0zM0sejvVw8w
HKykUNyvtZA86KUtB+pyEjw3QDX/evbfngUkEo0ju95jd4ve65olLckfTpqgoBMzWfXFDvdRe3+4
DE+3mRLEzkdAF0qlF9Jm8ka+N5agKUwJbUCzCyFPMBqhOCskDngvTd0SbiujIbA1zpV4lCoXqRpH
/nzTSoEDxGIJcV1gTGk3gavVsQxRWXCsfdtagI2SpwwUIeJt0LTA2Y1HYmmtukc4rl+mjI1z/ScJ
Mo5f3Yuu06Zw8bpk8kYQYEwKu7mb7F/qokp0PprGn1TX400be2Fc0oMnl38AMZ+SJbQlwLtHlURy
tr3OuIbcc7tIlL2xl0MLwr45xOi20FZ/NqiX0cqJcaE28zxyZMuFQlz6ZP8yx55EVeQ3Y7fE3xj2
Xr8ZerIXQKvK9iui0NaT8yaRaN6FKM0qEedXKpQsLkgOm9oOzAjDFCGlCDRCrcc2GqIYKfKopy6S
yXR5Oi/a7YstDiuObUvaBIIRk7NIm3YcVP7oayKna762vRySPtVX0Bqc/NsIJhomDkjqmMbxJaJe
b4TSV0Tu6WvgSwRKj0l2zddQMaJg56mLptNAHtXQHAXPWgwcsKcegLaWFh65kIAyrba2jJLY7NF+
iPzcrK1lUNYYoq01UaxR6BFNDwYjL9HxpzGOxUw5NS0qrF5kyi05VNBxkERq+pZW3NRT0cJJnSGv
R4SRvGFjCRo6kZWEWpNHEM83EImnEmNqwCkr5+bgcOY2M/ZiN0Qv5KroIUVrgvpYF3wx1RfzlZAb
hGf5wSHn4fHeRZZ55o3w6fSXu7alUbE4ZarhxPu83FwmtTPKpWZJrF9xow8iSwqzsl9eC2cHHFaa
CZxAwKQuEk9TN5umruP3xT6g2wTSU6ePuRQJu354UldS7q2hCrbqz2v/JAd8Rah2Et2kqx0p/vM8
0SwJZJ2EMPSIYg1lnAwz9JhyntbXKnFSrDdSZOKxj7oOZCFF4BU5dS0OJ4uaHEg+H1CUL9pttV+T
QzFQZGIoER7Jhnks4asI2+AcJg8m0krTkgcgRXETaPOoyNTxm0UkO8dpIURxoxvfdEhTGyo6qGl0
iZTr8nFEawVvJEfScbfgswuhsCSG8NWGaX7xsmjHyyoIrXDLuEJEVQ5k1bmtm5iYoWgsd5SLxU46
uS2L7UpxBx94TKcxGXLi1qGc5/Kbncdjt4BcdrVm/GU7YoMaOcA3w8kVVRXdYLQil39AQV1rLGdQ
RJ5OgUX/iw71OVhoZG3d0jwthh8HHflqd5NuAInBq6AmJ4Y70o5cK7VNngtuM31bbzJcPzMhiBP5
3XXLFW4HapW34CmEC1bYTWVGJfv+LCi4irDr/6aBnOUhrKr4jF24iJWsU/5xsyN/1/YoREXa8Yoi
fdB93FYzTf6XpHbLJhBZCvILDmvqdZXCzwn59qD2ofMt0sizPXHfDdAihB0jaInAHnsu3dBBdOTt
hubYs4hGW1KB7neblEBAa7ZA/jhsTEN2G/apWOB7RJeDUSRXR6EDxQIaoTBJQiOtXPZrh/TbaL+p
vdt9L596qdS8fjsJPxnLvbLmDYHjlsWh2abgaqJyPGcVbGZj2aP1m8ShWmB7zIQ/ws7aFN7ch2ur
Py17jd1SQ90K10XXi9eS9TaYjrVDurl5G5st2w8b/AuhjXpnTqeaXGn7HhcaFeM0gh46TL8rpnRM
ZY84cvvueSwrUpU6+nFSAKGhUpZHvod0LHCvQvP9fvQvR4OTrOlWbSnps7VwJfxR7pvUgHzSz2wi
WcObZ1SAhaY749ns1zluUhXHcCL7hEp6jLfaubUxcZxBnL9S8Nh2Oi3P8CmSNG0GR3ijLmkHiODd
BP12cBDD3rCRSAKJc70cJEHNY2kjeG7d1YRqw0dd768lwgVXNvocSx4Vgx9Y1mvnSN9W4fcB7M9w
oTuan0jrb+WIrtmIuWJJIsCM3hglWMGXKssgPNGwV+nlsJ7sYb8LoEZzQINcGtzhhZYrbSSZPaTy
xqioInmz9omZpRBlNXu3hvRouySw6/A0XxSuiRTSTQlga2mysPZQ31ZEmTIihlAk2GznZQ+IZHYT
W7HUE/DnKv6+4vtKzZiuLPTTCK5bD4YmLdBmB1kb68OsfT8mLxx51E13kST7+oEpM/g2FsfXFZUM
brs+Sp71fsUpVLFhi+f/Fekj+7KWpYxCH8wivFrMrhQeat0H7F6WZiPDN9ncXxJIy8S6UTdCmQzf
zNDKEz9L0Vj66BPsS8V2V+Q/1hi8TekYJLGk9Mn7XlLmyf4zehDDIKurgeubSyqXR2YLdDM1fDQR
UPAaLax557eqQhuFifkhgFpkhdlNpixyR0gw+5lbc/w99Z4zHXwlPfV9AbtZV5wt7PDNwxs/0ZfZ
eke/MUOxUVh6FOgLS67u25POwGPJABy9/2GZdxihPWTs00s8rPHr7eaU3b0UAs9KTYT7fYM9ihpZ
iDX+4nN6xaiFLKP6eqTCGEqsP9YE63qjUykwvfeOG3LrO/Z3JWPxK6lOHHUbedvNEB3pDoI2BF8F
spXD7cQwyDW5B1TdskmfIALq+N583wAkBWNjONJXgr+W0lLx7jYd61SZHJ47efzHWRgIqfj7HOgE
fKPcc/c06b/O0Y81s+QGbnbU+jbYD17Tg8BmrfRN6uGiO5OXb9fyYZCuLufDijO+Xv6FWKPwbKKK
1CfSGVigZltCvcO+uw4qMW9gGlLWvdJKh1IrE8/fS9spUkuuD60GsJEpUOB92dyONql/8W/vGA7z
0oqSBEe8h8Gqdd+eulL3ZKS/RigMCMC8DRo5voMibhqg0lfc7tL+SP/pgku0APTmtVhVpjNeVVSU
CCcd1KBfaaoRrU14qzJXxgYLuPZhCflCegV/eaL6jKQ87g53NIEvaGOtKPvWzBkpUjzOEr68khkN
FM6euDSDNfi9G8bYZ1LdskRe82o7f30VqhOl32tdidOp+PV16FkfOw6l1BPtT26AXu1mjZAbAPbx
/AA4EwaA5URRn8GurX16wzWFE3P9XmEQpfUWhvi2znp5aKWNYE+VX6VMtbkiw7n6xyIOMHa/FjkK
JOg+hMWjtrC2TCVUK/Fs/mmcMDJ9Sc0rImbPmbd3oM9J40F6x1KbQeZdceJuHyrq+/PP4WOZEffR
AkdZTrr3MfATyaQkzVhKpRQByZSijUK5ko5pXjekzSd9DD9OunVkLzsDX0G6uNsL/oeuBMV+9H5E
gDRmNPcQ7hER0inVOewP2u4HhaLSxmIzy9dcjgLtaN7k3vYoiplouDO7nCX93ISNGPLBFZ1vT4xh
qDNs2XXrW6vXcbnq3lg7dXVoRlLkKjOAPJWYu/PCiMNZPzURqu4WFVV/sxkAKUYqIvdaKFnacu+e
RuhJMoUpqwCum3zKprH82ucbT8TMB9vlfHrXQlRBmOoSTuC1pqn9c0EuNLF68LomGMNqy98a26h+
J2BkeGL5PRk/REtc9fyNab3ttVtGSGuF3erPgjoW/ZLv/P6J9pnnPa1NzpOqyYmQRic+UiqS2f9m
N9MitV7fhORSRmk7grCnSi/eZXVv2/J1eDzbDtLDafnqTpBi6KpW5R/nENJXS6QUGrnIXR3LUWMT
KHDAP60eyI9k7Z79Gm+miOGTN/aLMMTl468A4l9l8bRCmRfCiHMMoYDtf+ZK+YtcwqGYEb7YBBmH
OIyEjARf8IEGCVD4Rk8mnhImK4QoZIURQjrGIOEkCibE9/l7KehRoGjtpMC9AmmAOyiejMF4sBSl
qBWVH4AYWY++TywMLswcyDQoByofzB9cVHTdjQFMKxqvH+4sagkpDDSp/5czmBE4xUmBOpDR/w5p
AGoA05C/MovvQ1aEefKVcJm4e2gz2tfaxDj6yh8xHDHyX5Q9dgGCIckgJ6hqcAhkBOQM5DnkOyQZ
pLtxL64oiglI0sIthwI3wacvtGHOhPyepmjYpveU8V4aWRIiKlB1dUzNHNi/AQUhSIscoMdamPve
lIe7p/tHF+eM28sD0KhfjtVhnWa05IkvqE4/RIRT5jvGQIPEiLAmyGBaXk5iXtH4mdEh9mAESCku
dwPCYiKJ0wNDFmHkP7kxYS6QFZCFHu7u0facBAjPkCdzd4hxQGDu9eLu/oSq4RAIwd6gLafukMLl
wvNeAWGYwXbBLgz38dGEn9AIp0gfiLSRd/GBhK/YCL2QHZCRgHg5SFNImt2DgWs8fD2i8r4xEBhD
GSZ8HcQHxGR+Qr3gNcgmqTt72AI4Q1kqfGjEcFN3zhBCvVhnYfc4wlckhEukRsRS78Eh4OA4yOQ5
93AxCyEN7YAwXNAUKd52YlLCfoy/4u0x+S9oEyLjogrVg0OuwW6QTlX39qAFYAOF4AgUiNiIqWsH
+/CBOnj4roTJxBZrh0SwBeAD9cAzwIFGJIlRCjH17VAIHIjFmQuYSIuIydrxsZAHNeGhd0gBy6Fh
BsFKwR64vH8J7RG9N+8N1gJOGlEQMJDY3QqYiKqvxB7989eDnsTcoxkLMI6RcolkrodECIWpBm98
eb2FGQn6RXCFCQZHhZrpEY9C57OJjkgsYItcQufDBHEGhviDdUBF6fFfiLvF02FA18PmI/+FkwjS
DzID/yElkkEl7bcLxg5ucf9TTBQPCQopWv53Hpm43xA0pL8CRn1OXYvDujHnhVNT8X1mF1zJvWwk
sLP0g6c4+8rETBb3sH5s3GRBS1z0M6eruG1y4QQ72kmr1WnHylZS1yPAIxNfOHCKgkH/pFFJT0PB
PCG9oCvALh/V7sCRelce8FXNVDy7nO92OleZ2rKFGZiAbVw3TZzRhPBJYEogHc/K1jOOqE1Kyr7t
cNjNpSlpo+EhRJvxcjFTNEi/Cml+H9960SJXeu8vVRi2Vi9FsmS9XoZUl9re9rwpXIeUYkmMhfCw
dCFnv6kBx7dtqOYlvGUiMJjNLgeQOv3WCxS1plCuNyf1EFovJinc0ZzSk6OmvV1E8FCdtSyKcXaC
w5jjnq4nMFTH4/VbmOhZo7+plgL3qU/5+kvJZekocRUvK7aMqP1vOmR/ImJpdT3n1UxTDGrWl4vu
W+ZXEO3a3TsdjO2lKDxjdASYI/AoqR8VM91RP+15vWWUI8WFnTvfOHNaBj2YvY6bfvYiQ7/5e/mi
NuEjZ3s7/seX5nB3l2V2iJA//aSez95z++Y6wI0/e6zKAm/N0FMyc1qgVqG6WcnkEjLNOH+yZyZm
7+qBOqABom1tHBQzESlKr1fJdX+Umu/a5MwOocO3oN7tnT5CUD/vQVKsq42id6oE9hX0HbCHTFiC
RYLa+GkXL6LHOfau663QP9D/g0lB4BIwXHrYA6v2tFTiJJ+qXpM9zDtku+NUn4LEqEG/YMo0bnhY
xpOGsOuppVe3NdiqoGP6udtVSrpvuQD5OtiZRIKnn5v82swqQDVnB5CTPobHlysH+HjUdfMJVFUW
LY6M7X1CinhbjJHZfUTX24SKY9IYya//3OTwcO/Dme9hL0X3+lD9cADS7aD6dsc/1l8mYrvoXMec
tkfxEiagXAess67r7C9tmT3l5VC04h8ccHRNA+x9tS4Hd5PnvYKYsKJZgkCewqAK8ki0wV7DcJhU
4lDUmHwAaq4Uy/T6o5aH67F/n6cNp6ZmlZjNc/qcH441A6Jwrh7hiqdOVa+yxxxqWk8dByG013Xo
h0gCmqosyyjLyBYj98eu0eInehsqZVcePP8uLqFkRwsaftVUXyMFafjKK/NzuCCIszVYcQplLyU2
y7vNdC8Ffz4arSxFHhPMOrNJtCMdQ5Ds9xzneaYUt3DwLc7eqtoxU5tQqA5WwXrsD2iLnXhBNHTb
KHO1Oc7lVzqgkYo5IK+pgbv34o3Lal93inw/Xqafpj4OyeGAg3bJHDgP70/N84HwtP+dt1y1QmXY
5mnkvqGnvr0yV5TSmzawLx1JuCly8oGoyv95gqwyuOCPmg4dTLh85/7mft/68+RiHrc/f4vau9Nw
J6fr7JvcCVxUr2NCkkj2KflVLKLDQ0V0UwqJl6KOu3M508K3xie7sNAt4zv9L0DkA1d0+/mwdAiB
E8be0FyWBt/e7KCWgBHPuz8jkAfX8OMJ2By5Nj4ghcwhDKShkbF2fkS/b+XE+7ZQpof8NkBaB/3U
5qhEEggCHQ/PzAG5zVRL5EDUlkVthKV2aTtRaMR5tkSbCwaFQIfOVJOO/79kMd1h0mDk6RGSmzcK
QZHI2MMyWBsbtXpVccghz8RJYGfU7fy6fH7usCUC8b3a05rBIrod+0j9c03GR/X9j+LjlMs3aBv+
5tgDfRuF61u+ipyg6VydFb9Oh8BTIG+w3n61q2YMW8YwpjjFg7lWfPb1yY0Tv5vsfNpsJbCTz61L
unI2g0Nz2+9+vcpMO1VhnFZ9Eb5P3Ta6v2d6VEeCh6od2E7zHCr14NxyI7udSQferaP9X/wdkZBU
unaHHH4b65W9s45D890IDAYr6TLKQUup65Sz+UyjufwaR1fd04/N9yQ8n9xWWmeSeXuK6L3PBnlJ
giPVDwYgwwaqrIzxQm695vvjXhY2TZlpPfnbTluzviqsHdq6Vn7acs16yCyGCUPKBtwo/TtqkBy6
LpaNcq+ILE23l6L4vvLtncMXJ2PkahyzJ3FxHwnnBmubGCMju0p8RtWp1KObBjh2hjkCCwIk56TS
vG6mA/sunqQDn7OsXcIvK52lkInom8KbkuX1vQ10Ui7ntcVtTrBHGTd2l9hmIH7eMlXJpzfd5Ndm
cZpfqSlCt9po7UMyl/so0Mhw78v0MRInYgr2BvD1pCPtYDsfMZCOYmuQza3JWfLv3zx1z+PQyyFK
Xu8kf6Hy8Kxv5mf8P8rqFsHK55AyM9H104MVDpI7PckIjhOdZr1Nv67CT/8M2tfGlVVO4arVMDA9
jj8sLoVNkcVtznsNSS6ei1FLsTO8vvnV7qOCP2k9KNncqEXRzmQ+XDo2sH7BGphSZIPt2fvctWfT
lda/x2GZCbmruBMuAclqPQQcYlcnsd/o8RzXEHBdBRBEWuPyzRVnrngxFvK+hSkFWS5IhVDnv/mW
BdqNtJ3Xcj8RZpF2o3//bj2h2FIU2oqzfsg34/7lEfy4fd/EEqJC2hDFKkD6PG5cUIeBkE6wpRXT
53IOFv/vFWFAwkWMJQk2YCAbdjNu3nEw4dEHFfk7JXwOF9xEmRcXH50fNBmzPgUuhHUMhiis6AsT
CDepHd3retGQhtDYwRsI+ZKJ5XONS+Czz4vtM7AtRikyL8ze669EA4oR/A0ZA+mE5AOUFKCkCXq4
sDZrltyG7bPxt4gVdJ9Z+IEyhtzgZLI+vwuCk1mH7ow/a5tPN82dJZpQdH5yZcE0Ia4tL66MBvsR
TdCb5qsnW+e8lN+ZQXwUGwhsELuTZ+iZJ4mF9uH+waW4S4vl7GbXrlwVwi6miAeErV7MVH4tRU5b
JwdLIUD/+DLwo8nx+fG+jKcolYKJzmY7hw+94DE7wAwnbDKd0S+UxiekCKNUCDzuRL6sy5Mleudc
Ih7BB6KwblS7i1mmG2T7nH9Xr9yuhWRnZ2FiyQXO5Hv5T8zMxsocgty914Pjcdyflj2QqLNaiaw8
081+4qdCJ92rs+uDc2hnmVlhN4D4B3wWXm86vZ1GXum4Gjr/za6EqD80oyucvZur7kHQ9ED+p3sg
115jtx1GF/fHH9zDuEgAnbybuIDJEJqAA50DcDjOCjhOc1QIT10bhEBLk4P53UmRClBSx+bCEl4T
aT9zYBlB0M1V19AWJDlU+idnZ3oXzwKeR5EHcJEPZkf7PBOJID/5Aibbl10I2Xq4bxv94txT3CXI
TG0fC/tvVz33JZ4vrDrDdKGYb7poPS4tS4OWoVGtXO7twXnEKqtdSENU1bOZjWk7c6o74IEpMJeA
FQXgx1AstIYAvbgE2emXHKPLF5P/Kr5xlYUKwMAwAXPT4zAMrDrLTW+MdWbNZwSGER81aw7u9u6m
O6vN2m7DAb7EmVlbyAgwVawb0KBBETAXzy15NSxZELUBTdCwjCAoJPhaXZzYwTnk4dxM64hrIhna
gdjIDlFE5/kwZM7gpeq2ZC35dI95cQ5msC2pO1Tzkxk19PUImTNyE+htiDNMVt2t3Wtu0LPpHR03
ggI4sxjExLS0VLVNObIGxNqVe/KKMZV0ddK7PQvPCEHQ1LmWsXzh8WHYuj69uD43P7mJojGCVe0f
1ygaF9Ob8drsemTKf+p1Tc6l2B0e7l/AYfsltyxiLJzetxgYZFsI2Tm6aYNUYs5MrsDFDKbwbw5A
E4R+krv12tbr+4rirtN2LSZIimnOH6x9GDOg/zhzHPnP90L0CKw+bMP5nzE8iHHE0bDLO4k9fx5y
rvlzq7VNfgLYUt5klT39afCSpIfO0mkO61yTgNSnpc9/FEWmLY1UWG331PoIMb086e9dzduLZjqX
0OwR/VlZXQt47LaOzs9C9RbYncUBAjYTHizonsz1+ldsRTyd7UXEmwq56wxCOB4fdq46ZxGlBP1T
cztTtirt3YgXGDMbUuo2EJpQ9xg72G4AjDxbcouROtSTW299mxJjD9+UmEtXm7nbLyGm1/13a7AF
W9/ecTcWdqyAwPCQqqqx12Nwj0Hprytv73ht4bKceCYlvwgWsyYS4VELE347GJ/WoprTcNR7lP1P
ZAGCzhCEB/YkUYXBN6IKWchHc4tu2OoP7sSomMFt8ywaPI+ULgn8RvAhj8c4dKzwsDpK7g2mmj71
96KUt5nFg/phHqCaPUUEm/1wclBtum6RkN6hyT2vkjYWLYF1wKDX+2OPGAwt88H7h2itM/jJTsE7
zwikiUNUdP2xwYXcq3F+47aFBxgzIXUgi9XR1UTaUx4cfq1zMcHizvr2195e6M8vb7QnEom8PIF5
0rVfuZ6i9dtd7Lbybo5dRlVH0XGmbK+r9XUqwyvwKRsMRgbDjpXJuzWMelwKey56bWrUeeyv1quf
IOLRN9087ZP90A+sMZPUmFGbW/LPJEX/Zy8wUlC9AEjET5Ln1Sm7mLjlD8GFQ/fHpEBB1MGC7DWC
5/05cbtA2dQPmM+q/nwLIh8Q3bi1sd+yjBjHoXcBwfEmEOrEjwo/KCHd15IbS/l3tEAL0cur4F/i
1Mg7z/7k+JTjtAZ80Df0k++FabF/Sw39LO/y4IODBrIC3VIVoYVH3O6IymBrgZyIB6t/fDtbDLgb
CJZDaAS1n+jjyXkDqJhPDZF3EUojeQKhhUDII2EGJHAgdlFVB7KerNrdOlAa/3AX9Nfi4dNfBD9W
xiASvUK9RB73q23g1hP4gaROhPmn9oMroCtDgEGBYeJi+qcm81v49gdkSoMo9PUBV9p0Fij2QVGn
eP1bakd/o/xGxT98JFQ6wr6K34WaCqbzp25BRDW9n39sgdPS8wtI4LnNvzWhd74e9y94xpoHqP0Z
eswTeVzPiid3BWUGJf7X7Qz0hoJrkFQMnx45A46rB64lvlmwLwn2xD8ekmn9mn/S74L5wAv7fcSI
mdsJbFWyNvh4b02UZAB8OjYTxkhGt84oBu9MMQ0MJgpWfnvlv39FazHtA8lXJicytCB45mQfZEgj
YpFdC27LDFSHekSoroVETxM1ZIfmsE5LAw4DimYYnQj75OpUUHqA1cwrHTLbFjFvf4v4NLYhaN2N
tdygsh8FAbzYM1xg8O4e3pgJBLGS0q8pAo4+iwQRAHUwv74MubIyV1D6gs/qww2f/UVoQfcYnJst
Ov+shcWPOiUyact7pJsW6j7KGe6c5g/nCi24iAtibIKW75KPIvVJIGQpC57sqhskn434tn32J06b
jagLgHzkNzIwpK6E6ONHi8tFA2rnzEurTwFi5WksJKyHuBnqte+zQ9K+lwQM2JQXMjSm1LlyChhq
iSJq94R2784B6o0rMeDSxlQTkwfKzIOU2QoPolLxSGd1xbW/5MkvZwfbXeYP6BqStG8mB9rOtO1v
tUKidDrxV3l0VzCVBwqx8YjnDoPYIJTsB6AGQEUlGxRug2Ken4c8tcrHaz6D2kUfDfZWOt/Z8SN0
skEItbrwyVjowbydXgr9dKCNZxcC1y8LeqIhkT6ZB2Sj4m9yi/+z1AY7gk8dON+EhTwwG/yINZkH
uEOhcGUIvsVDtgfSECrYI0JK0jPSD6KR5sgI2uyzIqKnhQ2kuo5XXgRn93pKVOMFjKPTuye7BZ50
uSpUWoMUJLoRjvlCGbnh97+dcSJu9YCY2KwFlGNhFY+QA5V1wOGztgrpKYKQ8uIF/nOLiX+ph0xU
biJ8fecZ93tBdFTYenrCHXf3BsHfGw8IQ7gVWVzhsf9c1uTExQdDEkcYuj/kGfB7JbrbJIDszf35
17YE1Y3rFoQyhKLDDtqP7uWlYduERrumFfSNLa/Rs4GcfIQW8LnHvOz2BPclcmb3ObDL9EAAFeSy
twHBBBX0u2yQPqc39r4q7/S7x3F24rBCyFrof+z10ztQvq3nWwFhGubRURAQUKB/mPcO0RsXPnV9
ZJqZYNc3KnDv5Ps0tt/6oFSsfVh3L//lI/D2KVb1o/bTj/ADbLckcPkL43cosHX66//1W/3jZ533
C/Lwe3m19CawzR/zq74657ea+0v18zIqAHXtN7P3Zo5ffx8m8K7rN7x3V8Vg8+8RwelX6adu8u4Y
YdnhV+on72Jp8Fv63a9SHuW17vg3g3/vrcv3zu07h19WICuSAPsnug+MRzrUt7DNzxhw+lOLMLn6
c/HtwedsWHQxaOXX5DcUd4Pz80T6WcTv/bMvYP4r/dNnMPam/RPct88gr7Yb+sEF+4PHk/ZpLq43
tJezg9eXt8znsv17A/zv1RnSC1cWy4eqUB3LnLXm8pDPqMCFWeAa5aQMV0gnnFaKxqGv7OtDoPR3
5auvLFGHngENQsiQFg9mcLDIeUKx84hS98G8k7RNCRlnT0MH3AzB0KFfSWVihhFT9jW2VOfHbx9k
TDpIMD7NzP8ub/1Vm9v6CUnm6zzHU+hf3O1y6j64+0szlNRS576ZDF02bHWQ7m6PAUAPxJrCxX+2
GCGfIQtcK+nBcHeYk1B2E7pyEJ6Q35IqPN8NAON56uszD0zw4En4aEKHKg47WOWC226rANJm5iyc
bUEDGuMFVLs48Y/5B5s2dQ8M3DEroLAdFvXvUX5TBUhm40UBWROwVdJHwWgftBYHu+DSAZKFsnWQ
9wh3eXY6SBzqw364Dav7RKPBY7FqPoX5H3cH0TO8m4DWbQTG+AfcTYYe/wR/Vsx6D9igUIZ8J194
70GKwaGIhTujbeD26jOon0V6gxILqA/iSUYhPcjOBZ79yyAli9lusGd1lvyff2SY9hEh5DFBdy6R
NN54h7BgizSE4rHg5qOzYbbMpOukteCsYKaIwuxX5ThAcmrszX2zgQVHfzGhCkSeR2fmm0dBsTGi
w+pQRoV33Q3diYkgHRKh/9FQgdMTuxNKTQRgepY1w7kJ287AWMyM+3cWRs0nd6FZGXOI6GbzLxNk
gZFBoBKNaf9xZIcSnjYiWzdnDn2VW8ligIE2Hh1A9MRYae0OTnhALa/kB3nOcxNWHuW28DCC9Tl/
LOiNB7qCFR2PQ/fX+G1AbEZCuJQtMYxIwJWQQ/bPHNVihZhQWPpC7mWlEJKMI0jm0BR6UYcuXpHz
fzDCPTKRFFRpZbSJSvyTVgNa34YctnFiREjJjx5ayaXAlP2HikT+n8gYW/tKF4ZSL7fwUT/yujYf
ViubRNAvCFf9DEqwahpZfzgRVKY10IllLFggoefpc4yg55Bxu/43UG3brr9xzGd/myUf7Ql9qKaL
k1CNJiSpI3DpCZW/zpVGejMKAnLtoVBEKATVIGn5RXXomst7/MY76EEVNGE3F3yr/ZChoizltPit
SsnHM2GiGVwwhSehaxC08XcEYYsVNCK6dEBhIGhzC5ygpxsXL2AiDCabFxJrHPx0H1ZjWw/8cOFT
s/wIPZpBAui9LABIUdvQ5kgM89IEdLFTYhfT4ezIWdjOGK5+63NfRYQP1BsvcCUnR5DmOvA9Zsj/
8w1/1NsXNDACIeEngvDsFELJjp2wxBToz+FRfkEb0qK1F+G1JjsqeqrQy6FMMK37+xuUCa8HrGXH
RLzjJ/y2TCeMW+2w0OA5DqIbGfZsTg8401jRv7MMY0QcZOiCgQL7jydDznprAlDxKxD0IYjWm+ew
HmcE+51zOJwz2LsHcYDqlqxByyiczTSdR+wrQD8KjnK5yK8I6bfb8uzmGqc/V7mbAo1hae77RdD6
UB32kcaDoW41YCAA/QkVx8oa5+g7n0bk9yzKprzWx6S+szPvlWW8iONOi91BLBTiw0NAQx/T5wjH
R0XukvEl9kPol4VriJcLZOh7fW5c/gGHa+/Z8lv2x41LpO856ujOzzdBgPeND/aXtq+qsjMUo7Kq
k5HHO2loX42Nnb3AT1Vn1uB5ztmOjyE/zBTihftkAtB/pt+gEGIH1A3hxMFsx+GWHFur2vMtMvP1
6gySSRgdyy3KwsS8/byk82DyQHCu27dtBf75Zlh/2bYB+Bfm12uSz6KDyTxvuB4EnyITDBuc/wuZ
XEIUXj4rQh4BpVoc1M/GCavjLNQPLyTTGvyUSpr68MZ3mVsBm+o7n3xuQ4+1hLhx0Xn2YBjie1hF
5YzWUNaApVzVJMVMpv1nkvIw1mZPMMvvyX/J6KBmfJPs0pl8FIaWs+J+1/Tk+yPdfV/b9Hq09bni
9mMQPS+nlXhS2XpiE0P8ABYkg0N3whrHjGGDti2S39xl6cXLsi4DOJCnqyZ8DeS7ZkISIyjb7U07
SecJg6DztmvwUcKzucJt9N0yCufRqwxKNW35cjy3SkeWy4PI+/ECRJTDBT2tJJaSMk5iAHfhk3MP
DUHJdcOzmI//8FA1ndG2SuUy+hz62zSJ/aKP8lnD8W3l+n5AMW7OAh/WtbRCkrXloq9vbUS3LmuR
RfduNGhdV4/ju0bXWwu67FaLP4x1aedqqX1d972kNTMMRgs6qBAZPvO6jMqC7vy3fyX2ySKopOnG
iZ+vO9PTs+u1xcMY1xvn0dxm21bAITX26lSSobavHHLP+yBl8V+AsmnFlEh36nlNNp1w+u+bTIuC
5kURdkTpkrxZFONs7VoL9HqHa60ssrSN7wCSznyxXeU/K6nMm7Dkl+EqCHa1GdLh9qfuJIEm25SS
wooLnCrewPEu/7rLP8ZuCXjc+vLzevxlMZ0SJRVMrmshA8batzo2VDpeddRLO7FmDMcL71qm21GX
78oYFcm8ytjbyq42lwmEdabY4lXMGNZ8/Eudf3Uzt8gXnLHc+s8HUp47Xyxvbz7SRd9hl3gizVay
93zEqi5lrSWS4/TGgmPdVwxOG588Wxm2ZkjnX40/YNNqaI5dtPKcII2xF7dmb7odU87bbxRd0HeK
zzfyX7nxVrQ4kpqaPV1PAygJcuxqItbMG7cFdiB3nLuN2noOJf0uSU+3wu7aCkFcYd5r01vSjn+U
rtdXE9QT8C8DDFWvEY8U1J0s9RWG0EpnfTlQzPnWRA91D4OcyHGfc8bVsJ3TTLmV+KZLqyzEPKNz
Ur0sBRMNVZnbTUolNZFpFqJ9Oo46i4CbbNq3yTh/L55ls6IJdudzi5857W4Vc15foWOvdf1+Oiou
ftrVJa3hs02yG8ikVXP5rlyurT9ptA7ot4bAH0eILrTG2YBnpzIiqpZfKzWRIAL1djnZUI+NkY07
/iVq5u8c0TAArlT4u1AwLFiPI4A+H6JhZ6eem0In+Xmm+91UZMDKah9YM6WXmiA+wKWuliN0vR4X
sq+0+cdG5AryDj8OPOW63Ivgu16/0Xv2HS3l60yVx+IAZeXkDaBswZUhUJfOveHOveSqPe29Cj7C
YekOt15o97HEIZZJnR2Rjj1N9sHUHRs7AApKSBVq+Sf2PJaWR5fV7XTbQK6kzjmU1prC0f2+2tXp
LuJWtTvpIUw+DyVl8YQIz08apCauwjzRGsnKFLqQD5ZY9zim7HlFOvyGECWaheKKBsBQPrr3CfwO
v0mgMna2IXtvj3Op+2ES873YHmzFqrRzw8dYGoT0de5mxrkXT7qEBNtRwxi/OwXa6veqQXbFBWnR
TKlpoyYGuV/0znFdt4upvuAw+kLAN87QGCgXpfibNkO2J8sfc+9ERVoDkVxl5PN93ls91DWyxSC4
WbEVDyF4+pbTP2l2nWia7bTrHRcdcFyd5NMzd86u2WODgl38c/eutxqKBHPP2fxoTLzaR3pFlZuR
V2UNPLR6Nn4i7KwUeO34rea3chEMnieq1Bj6XHquLApKnR+ubtOZ0afQHPTXPJY89keix0aHsuas
5H9nS9Tlyj361iwYfmhE/VW5nXLqTb+lSoS8zYQ7w5q+PjCWnljJ7EZ1d251vdohH5kA9lPdH/h7
a+l4yuwDwzYf+bAcOlSV/C/zantoLHEScvKtBiXo5mbiXWWYZ7Yo2kIKSDZO2c31vDXy7IIONw0x
Skyupoo7QS44HLgtKR3i0K61nwoH105HF1tJUkhx6LDTmcaNDhmbf58DYw5fHV5GusK6P9/snodr
EEYdeL+F53rQEoumZTXWcNuvfnJqG4JKuD4pXdXtAiYj2jDo3+HMs7sopPSqnhTXJicOdf6JJBye
R94aJV21YvrOrC4l4OWtfrNLnKgVH/zMlF5STDn3uoQj1Hq2uYu5y95+siB12WCMZsr2meEeKKXc
fazWZuZYB7niyKHv/L4vbDJhvMi0olTa5Q46FzdDq15a4jqnLN7S+FLKtmG+ujdZHoD6XY5e/qx2
zoxMJDS/viYjwKjmZVvxazN2FlHG3lFDuU1MKGjPG0umyPF9arosNS2FaKHEzA2aSy8dFcmq6U1l
Zq0Ew2kJFGNitdTRaXA6RUw9YK0GZt0sNKnZWuNIcno5bB4mgikKcz9S2Ly10wUi3WKr0KIgJqz8
Ky9u8ir8vGkeC1t+pkxgqDUzQyXowHJfYCB/aXgY3xkyTx1/0tf3tJY1vIi6/qT/6NskdtRh1oRQ
u9bR5pw1TQq+vy7355YKmXQdYKAz0Z4RlR0qcCBn2gpl0DO86dhRcCdtePYQvFnvCEvua9+743kt
dS8/GEy1He39yFVD2XIhId2cE7Ph2sz0ER1Tcc9uT5lCOn3GOZGsjdnWplF1CMTTv3f30bPeCtiY
YCmV1kMgVSOQ62TiGuaK4DuO2Kh59f0BLQneYrHmrIuJ3VL1vsKL/VBKt7/461nsuLqaomWiey7/
rmj9mv1alUp0QpbCwbUdFaXbr9cmdKk21XnOMdoiazeuO+yRoVadTzGEdMm9U43kd394Uetv5n0P
np2lJaQDuL4Iv5yrXu2YbRu5nIRLT94mQM1U0HXzRr9U/R7uxljm+QyahVElEOhTHB2vfAqQcN2a
sKW3GtTc6mbRbnRrb97ckYecikc0s2XI5v0VTZcdmonJArGOreFrOkWxsNtsa3zab7qHMBPVhTp3
TsfxOuh4in3MA5FlBWGfo7ba0bvK8ZHjKPqwCslNnoytCHk4IUky7yyuzuidBlSMhb9DdDTekFjX
+kXX0+qqMt7Ouz+WR3WNsk5vraKepVjUMdGqCNhneF0vfbsAo4BHmYHH9GE1irXfXxwnB+CZtnmd
lm9PRa03ftYuaAbw7Ahpt3W7JXE1moybyD7m9oZJ7Wov7QG64zG8GJaZApgrBMW+wzeZAgK/aDhe
ec018MwmP6375OTWprsw/2ZZitBvqafyWri9G7DBqQvVucA+ZVturHZ3eYe6hBetBKqOnYeExslF
ZZ6Rt9ygcOjFOzrer0whqMjRQea5FIwa/WxYHg0ZOmKUkxHF6ZuZ70Qt5rh5FIDI3kWttwbHPQ7v
jfZ48jyRsVpl6v3cRIDE6Z8nt3nfa7kqCVktnJ+NTYvaPdLTIEESeMqBRcquGXmtqSGk5uIuYVA9
eG4sWE0dmEC0RdqXxCjn1ZLDN/L7ubq7H7HvLFhIN6UXbwx8bN+v6kPoQaswb4GcX/JrIJFcI8jw
myBNzO+hPZXb3MKqlXRfT+PUlqQYh1q/trhledf6Kbvk5xPS01SV5z5/rZdkM8VtxSWO6k5CuVHv
Won3PZhMXQw0lWZYmsYBUq4yHS80Gu3lf883jxEEsDNQu5KM5Ydt2b7zQ9Y4L6Uxdg43OJco2usN
r2UxHFrms1MdaqaicOwYpPU62OwnwMV6rbZx1x6thFNpRZs2VrdyiJGZESI/42ztspGvvmprKJLw
vn52a+WNYdMzMBComoehZFSYo2Psnp47503rf54EjU9rYtX1FtxW2bM1dBP8aN162+3uyKugszC+
cfpw29MVyDVSuW2Fn0M4vDATMSj0IKkJWiMnlWSj3BE3gzG+D1LF+jBZaTaIkds6aR2tJZ6j4N8L
Rqt0wZGJCKaKCjtfa/t8X6oXqkqazsjmamc3tFef3qTi3J6fO6mGLvHBYWV7CnkdM7v92hpvkt9y
lAE95abYMVRy7JxtZNzOYfz836N4Q5dQTPcgqpeT5tF9/6UO1R+9mxJQxePRiE89uyWdSyJuC2Pq
WrLmKVeLm29GijHCyJio2mvemLSFqT8wYwlknk3o1Ut3U6SuPRn3XKUzRYdfK9aP3SPWp7Y4vTX1
5jlPKW0cGhNdQ/YJ8CKrbdWiTZC7/AgZRL7Xtyc2izfdg855Dtc7gdOra75h4EEaP4EMiTTKo7q4
MnwZjhuvLd7lErd4EcPTsOwOV5wsImEbKIG40IsrgfQ5NJM5yQdNu9h+QTLaLpzqZvst8fxkIdXp
Syn0U+TbSgRFBxb1x4K7eotUVt7BW6Uha8ErK4BNZEC3TSZdbeffupHDJOXa9COP7yqf5bespbKy
2Qb69WiO/VQEflovJsZmb/iegtfha3Eq+G+XQbZLKyyz0CliOVvNdmPZC9fMzgd+5RXb5WeWwPkd
/ZcvEoa6uVdoW0rlUGl5ptJurkJe5K9OIU5PkZyCBpnVH+KdgX8TNb63V6jZHLoZHd8Saj4VagNF
QzdbehavaWX8aTe4dRQmSz8lyRITTp/ZcpXy3Bh85Q/s5Kzb9w+5TjXnmnYpGCF8tbEDQo8fJ5wB
tj+TPk63287U78TOsiR6Nj4bL/gEK43x1jHmuA8uxy+1PGy39hiXhierI38eQi+DPK+KuDXqNwRM
P4G35lbGbnelfAfnswuwvxy87vk3x3si8pogHETYcca4kXnPVypm38fMt7Nw1p9IWVjXTYrOxwvR
JjjkIo7LTJZtqNZtCVD5am1Xf45FFHm83NRNquxb9KBfNRnyCejrM+i4uxuNf7MSdOlv2W+6VDnU
C1WbaaoO+jGPE2j+wJjejHyGqmCvr31UNXfMprMlMWYg5z3sW+9enWG+16zqnqzGuv1Ru32A0drc
vqRwp2cdpKAZ5GGhpqA3rNCWX76YIG4BrPkpdAL6XDcjaNgRanM8Cbq8Cqak+jwymZe8LcvKAfRX
UCuwnSS/5929C8xZsUxJRj4kce20rHhNlltvkhMAZva+rUMDM94WMZvPlOjNqU+QJnJVV8SZ0rly
vU7yBRdHufvqe4bROaQPRDOH35x/mFLE/NvLu+q05OWqf8e/nWSkXvAPJPuMep6K8QpYWmpEmlSf
TeU++PRbOw1Lf1xTutSmtXC31iMJqR7vexaYrznoPB860eRh5OaH9dV9IuZiblcZrbkL3s22ddW+
31i+CdQmwNr3oaQvoP9WAXY4ras8nnJtEYXsalemC15s3XaU5eU6tv51/1SpyTyhyk2ljatLbuw7
jcifyGm2OB2FiDsa5HaHfmwadAyy7YjDgrKD0nREyEHhykfof3wli/fFLg8mIfdoySvnfd4259R4
0Vwvp3iQ7TuBUMxld7l/wZyU1ImPXne4ii3JeC0eckmbme3YzG1ZIS4tiOo5etdpiGy4LJaFsRAg
UM3stnSOfil5WhUeVPuApahjAh66jcGMMLodJhThfdpDm1blvwdqXNm3tWrGDVFnLe4aAR1lHOQL
++sRvFJ2B6EOG6H6oWorpcxts+ooLpwYBGodU2QPcl5nxazZs9x4sf24C8svOPv35102Piihk+zz
MChmXJlzuazaBX3CL1ezaSn40nLobBjBfwWiNZEqKeoATKUBBpgNJeLjep+Kt2NPxdL8U7aAGTSn
Fj9sGry3G3pNhUYyl9yH8bVmONY8qz20snOnv+aiwXZanF5ptseFiZ/f6ztG9qnzOZghP2husUs7
1RbQxF304AkmBKPdpJvx1vpb1gS445xun9N/oKa2eNbsGnH36JuXQmWS5Tk1mg3YSk5WtngGhj4i
X2dnkVo6sQwOGx/W1QZvGlVcRrQTACcb8VW7jgIhMdsCudNaVE7/Avoj12NXdaf22/UfI3NEbkUO
6vT6qnivDTomnirn3cJmCagFPAEWIWeVNtq2n2xdpFJwnIpGcZFBwq/vWqLBbu3b1TCY1k+Z5+2m
YpezGb3wfGDsZ3a4DLZ5GknezhuXWwjNtKopXbiwJ+p4NbuIfleihUaDlzljrrbxs+c8b9NXgjWf
GUxJYcx6V5Y6ySvX1xWR2pzEztz2KMGp07nNv7t/prD+YA2f00DU8o/HhHNlIQowNnw+s4FdLHxW
gm9VrYtjRArwPbog5W4jdxYeDwZ0UXGsB5UE6Deju18fgZ9M9m1ycJj8ivFNxdABYEExqkpibbi6
f65m70UH3tUON9lfzyjpKLIjnuqdO+0rtpUcJdcqyNDuywB6EvSksTtrVVy2ME1rHJLEz/uBjdoJ
4t4VmXCKoS1Q5jDw296rv0SHqc/BePfBJWXkfR0z19Fyeo/jUWaFR9vMxlr1ysvVcEaLfA4Z0q1+
nutiaq3pryaH6igpr6/806FzaGRLYAg+Del+F+F9LZbTIXw0GKd62A3/ulEDI3SpBkOTCPb2TK7e
n8Lb+l6/Dyu3qPOms4hUdPnzOFs/Dq0mFzYJw5rG6vA1PGvPSmM85ngCViZJjO9KK88Pemka8XNN
bGYmONuW6tjF6RQqU1jFjQcxHsS+P+qI6Bdi2hB0OXWzbRyQ2gxrUoZIkLqalZWMHkdYikUv1zO8
VsGOtqxuNthZ3PXmY9mwYTz31iz4owAVbFn4W+RrXu/THYJTVaQTLr5eqxUb4hAScx4eh1Ptnq3u
Kd55p+s/CFx6Tn/LGtKmYbN7p1q93aYPa+sRMYJywZA5nnJHXUmvdW+32eDSzj6oJfkjDI+rOT3O
Wsw/qyoAZcsQVdhy9FH8x30HhwlHU+guHSz8+vy3NsSdT5fDcCinY6S7vR1PQ/u18ko5h4B/yHiO
lubgIWYYAgSwMR2Pi07nPUHGvdlSfNJuzxEyZHMIkfoOCgnXPYtEHU5UkDuyOBxLhTo0ksU/pjHP
tXck0ijK8PqMdd6Np2R2JuLg9+HTtaZu5l2kk1NtOqka7Lvdlh4ju//YjlWkMyjyVr1508udYpzZ
hdtm7MQcbQYbR8ThKuHUykszTGsYb2Xk+c63vo/KLfIkfv68gpzeYItlxdINzx1ERj9KIbd5OMnO
CG3hE+CpGznxugjbzi+TkOhNjU3gc7Zen5UwKBgsczJs2Tocl2zEOjzi2baIXNqx1f5QUuQpS3Ev
nL+L2YnMlCWQyQ2oY72K3qZQM3sOd01X8+JK2UeDfHTNvCpgF5nxx3e+ryzf9ygJKDP7Wov+aG2p
480Jv/Tq9wGOH8OSdPmc0RGXTcgEshmbuhxb2Z5DQgYc34gr1yXSDq2sLraiG+hSpYpDbbHUaP1+
9ErGz6iHIl6mrW8c5G6OYWRhcnMu7BtKk4Yw2C+4cFchFSY0KxvubU9O19pc9d3XVudl2J/wZuvS
80s9OOfaWWs6eCITusdqOIaMfGZ3/VeAC3g6+3o3eUdWtdZ0HC9Og7s0aYMsGLwhHc7RPDUUIp1t
xwbnjsuQuQXwIr4fyFosV7aHqWhWcAUmp4ueYbl2upuoEvTW9dcdCD03tw8t3ehNLXK2NE4Lth83
zU7Cl0LhC587DBLusQ//pZcfR8hvqB9W35tT6RfflDB811cBd1bAgN05fX+qnGotJq4q5TC0u1jf
WOl3ftqW4HQ9rGtaN2q0aw0tUKptn1bwiepzoGmXwaOTclMg7N7ref4sbGkWxJrTPN6TbWO0lji0
eYLPyJreVlTjcJc6dwsc/UWj0jl9LhkfLZlgEBHI8xvKNibgi1FhJrpLiY5zcmG+H855JJbTfynT
mchrmyccspKzKYOend41gQohlIvVM9z+l9RF+SNzu6wNGAF9zr2Z9aZKFbNX1pkvPr3rJ3L+jJ1Q
JjltACfZlVJFmuKVgYhSGs7488FHLK5LT1C+TuW5y+nwuWR0y7JzS8orjM2R2ytcneCx9ahgAV+w
srzlmh0zBXUQUCYtAJmX6c7TyPQi1jyG8ojZk2K46PsBJebzmQOiJ4CYvuMz9HYP9vG1JspBe41h
o6P+VMtOq7EjZ0kIMDQXDbJJ2BifYpKt+ewipxtVR/VRpLqNwo9UJQj3VWtV3xfGOOysqb9wXHWe
NfDJ5Bc/3aiq7mLmEKYQJ+XVh7v9K/a3Oo3M48ZN8bRxbpfHJJ/S/mHxTSdIaIrpgwOdC1ezIu+5
fVD68uz9aAhgggrgEW3BrhPos9v7LAkM/byuHVcwh4/Ik0L2fkm9se34lZlZNf1jZ9echcDbafNa
7VzWNvOKtsPF4621aF27TPPJkMLVhjHjuVHY4Zjp97pUo8y6fXuYJt29y8bf21pjkBj81/cgq6dj
hwf/uq8vsan0yjBrMaG3Z0z2Gt7vW2tZHheflXBbN39pep7QJMpHipjn2mRWk7/1DYbf6jgBpw2j
HbeKZboph8gWXcVEzc1vqka1IOYHZ5QBXrIJmTo/r4QUViJvsfkMC6emwFaDl533onnoaz91Q+kn
9lGnS1r4S2QnlV5KvuR6hqHHaYV/2rcz82D8ausqNvv1lCW0o4Jod0vH5lqlEVmDY/ZczyVOQrfV
62SLcyacg0IeUq1Wm6Dl46yS45NjdWY1paq6TDv7c9IxrjfexfD5/IE1quWQE1nN6a8oaQ6sk6jb
Br/pHh9yumZ6vW2cYMkHfMjPuwqN0dKfODK2GYwg+lW+6IiebUUTN1+ZoJnOkMlDtS3rKHnOC21C
Bz7arjvr0d7tgUVdmcbklxvT3x+z3779vTvAG8cXzg9cHyiV/1wg0J+/SIWkDsSKAeUy2UKkSHDh
5MOmw6rDLn/NC3EWos7EtyVNkBFQiiJOw9PCoYadD5SN6Bvi3zI1hL8kvqSqKV4Qw8ILixuKoUg9
EpktyS3pI2QWibASZCSmJFJJvRJxJqKOxDdFjBIKJcokGoo5F10WdRdJlIArwp9ynxKeQlSkrcj3
xwdNJBthPcA96DOkVslw4mXHrccvJ25MuD143oG4sr2DvbO9M71jvJOyhX0lZkkx4vUT9pKmJlRN
4DvCeP+iq6UppKmqq+RV1pb2CuaU9krsaO3I7Sj6NHX2fdg9Qz6jXGAsH64kLSet5JWflmOU9ykz
KNcpARROy1+ropSKKR2TqZLPk7lQkUWzGuMbAxtTDwTv8+epuqj2k1GSq5K7kp2lwENkPcSpilSU
LijpkuUi2V24XNBcSFxQUoR2pOFK8Ytyi3bzd0tKlWEqbiuOl7GtUFpyNqXRluOX41fSqwtKGwSD
KgvKDGsNawyrGoSGRI2jQvNG4WMI4VLFkkdFY0BjtLEnsM+x37EZ2Hatky2XLVktnS1hLfxL6080
ZLFkwWTRZrgySWXpZH1mQjKj2NQtNi02LTstOq0/rD6sb5ZhF2HXeAs9pB6jzbLNCk90Z1RmZGRb
T5xmjGawZ8hn2GeEZOeRFxPnExeUFjNLS0pbBKXlrRNSM1Yd6azpeOjM6Qjo/GoEa3y0iLSQtBq0
MFqQm+2sdpakliYXJ9c8K57lqnSqhKvEqnSr1K01pFW0lbSFtEW9Ol9wbRtbU1t7WyNesG0hbM2v
ZzZ3N7uaXy3DrAkW+Gt9tD4rX/iuWa+Fr9c2b1umWi5btpq7WiBaHLgHuZG5mbmhuVmcTy7KLy0u
Mc/SL6tXNvKbJM2jYuvk/Gfxc0C497nFnY2cZ891ViWXJZcm5idWqOapFi0Xz5fPV7BWkRZT5nMq
ePTVddWl1fXdGmpbamtuwHXVdRF0BXZsO7tcEM7EzvBXYlb56rxUXztvbHc+Oz06GZz3zlMv1M7Y
L1wvXi7gL6EvJC8mzqjOZlZJLizP6Ja1q81rTktPC9pUAVm7vj0KfDybYpk4M0kn4ltyW7LGi/AL
s4v087WLiRavFgiWcxZ1FreWx83oWjy26eTlDIUCan6FvYk/Kt8ZH49Pz89pF3XL+jWAuj5Fv6Te
Ol//HzufUt903+Ifye+mj7UnwEXZpflZ07P+pd983Qpg9Xb+dolgAYMd0zjfSJB1nnWehZGZkaWe
VcP4n8E/k/oVg6wBO5BSofYBwyAU8AbwNDg7HFKcYhwT7COsbiZKtjcbBdN5g3lTRgP/77oedsO+
IklU4kikMSTVcJYIpwiTQv6F9PZkC9lmEjvCTsQ2RKxh3WGf4aBhCSPUe9TN/bSItojXCPlwruE/
B+ZGbA0J66K4hNBJpPM3qWSy5DMklkmw7jxbsUd/HSne4/9IdEkIFSMuOixqLqIp/TlHpwK7vrZZ
ZGnuopGQLXZdJAQA4simklI8urRzbCTYyRjItKNvAPqOQFzx3vG4QvxSseR5JPpkFAm38QTxLOPv
R2tHCEfyR9iOKB1pvDKpCgRxrm8mzUPmBXhyqmuqHEr6/J1TO8tu5beqcSoCpfg1vnLfjR9wz1sX
cStNK/r3Lx4tnlGebR/5nZimtKa8oobOedYKFhZlWYqpyuxK7Iq8VL3JQM1bGajox6RkqY4JyPKS
hbyFJorQVKLJRpPmUmwlCYty56WwSqAVhct+cfF+Q/+7kwIsXwwK0sB/gID+/00q/xf/t1dFQRoM
/H8u8H/k/U8l/rcH9P8AUEsBAgAAFAAAAAgAl1UzRruYWbeURQAAmkUAAA4AAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAHZvd2VsaXNpbmcuemlwUEsFBgAAAAABAAEAPAAAAMBFAAAAAA==
-----------------=_NextPart_452_0644_5961856D.68273255--


Toujours vivante !

Non, non, je ne suis pas morte. Pas encore.

Je fais un break, c’est tout.

C’est parfois nécessaire.

Je supporte très mal crimes et décès, surtout lorsqu’ils concernent directement mes proches ou mes témoins contre la CRIMINELLE Josette Brenterch.

Voilà. Je tenais à rassurer mes fans du blog d’en face, je ne les oublie pas.



Agressions de la Saint-Sylvestre en Allemagne : des suspects identifiés

Les informations parviennent au public dans le même désordre que celui constaté lors des agressions.

L’Allemagne n’est pas le seul pays concerné.

En Finlande, la police dit avoir reçu des informations selon lesquelles des agressions contre des femmes auraient été planifiées au Nouvel An.

Si les Français autorisés à s’exprimer dans la sphère publique ou à commenter les articles de sites d’information comme Rue89 ne sont pas plus « coincés » que certains migrants, en revanche les Allemands le sont et le manifestent.

Leur chancelière Angela Merkel aussi, qui s’est prononcée ce samedi 9 janvier 2016 en faveur d’un très net durcissement des règles d’expulsion de demandeurs d’asile condamnés par la justice, l’autorisant même pour ceux condamnés à une peine avec sursis.

 

http://www.elwatan.com/international/neuf-algeriens-parmi-les-suspects-09-01-2016-311654_112.php

Agressions sexuelles à Cologne (Allemagne)

Neuf Algériens parmi les suspects

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

 

le 09.01.16 | 10h00

Les 9 Algériens figurant parmi les suspects identifiés à ce jour après les violences commises le soir du Nouvel An à Cologne sont en majorité des réfugiés, a affirmé hier le gouvernement allemand, qui réfléchit à un durcissement du régime des expulsions.

Selon un porte-parole du ministère de l’Intérieur, la police fédérale effectue des vérifications sur 31 suspects, dont 18 demandeurs d’asile, pour des violences et vols survenus le soir de la Saint-Sylvestre dans la ville rhénane (ouest). Ce groupe de personnes comprend, en plus des 9 Algériens, 8 Marocains, 4 Syriens, 5 Iraniens, un Irakien et un Serbe, a-t-il détaillé.

Mais une certaine confusion règne sur l’état d’avancement de l’enquête : du côté fédéral, le ministère ne fait pas état de suspect concernant les agressions sexuelles proprement dites ni ne mentionne d’interpellation ; de son côté, la police de Cologne a fait état de plus de 120 plaintes, dont les trois quarts pour des faits de violences sexuelles, et évoque 16 suspects. Mais faute de communication coordonnée à Cologne et en raison d’une communication très restrictive et de ce fait controversée des forces de l’ordre, impossible de savoir si ces chiffres se recoupent ou s’ajoutent. La police locale a indiqué pour sa part, hier, que deux voleurs à la tire de 16 et 23 ans, originaires de Tunisie et du Maroc, présents le soir des incidents, ont été interpellés en possession de téléphones portables contenant des vidéos d’agressions sexuelles.

 

http://www.dhnet.be/actu/monde/violences-a-cologne-le-chef-de-la-police-de-la-ville-mis-a-la-retraite-568fdc013570ed3894fdbfb5

Violences à Cologne: le chef de la police de la ville mis à la retraite

 

belga Publié le vendredi 08 janvier 2016 à 16h55 – Mis à jour le vendredi 08 janvier 2016 à 17h32

Agressions de la Saint-Sylvestre en Allemagne : des suspects identifiés dans Crime 568fdc7e3570b38a5808d91e

Monde

Le chef de la police de Cologne (ouest), Wolfgang Albers, sous le feu des critiques depuis les agressions du Nouvel An, a été suspendu de ses fonctions, ont annoncé vendredi les autorités régionales dans un communiqué.

M. Albers a été mis « en congé provisoire » à la suite des vols et violences sexuelles commis le soir de la Saint-Sylvestre en plein centre de Cologne, a précisé le ministre de l’Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie, Ralf Jäger.

Cette décision vise à « regagner la confiance du public et la capacité d’action de la police de Cologne », notamment « dans l’optique des grands événements à venir », a poursuivi M. Jäger, allusion au carnaval de Cologne début février.

Le « congé provisoire » est une sanction administrative en Allemagne qui dans les faits équivaut à une mise à l’écart le plus souvent définitive.

Les critiques n’ont cessé de pleuvoir contre le responsable policier de 60 ans, auquel on reproche à la fois l’inaction de ses services le soir des faits et le manque d’informations livrées ensuite sur l’ampleur des violences et le profil des suspects.

La situation restait confuse vendredi, le gouvernement faisant part de 31 suspects dont 18 demandeurs d’asile pour des « vols et violences », sans mentionner les agressions sexuelles, pendant que la police locale évoquait 16 suspects, sans plus de précisions.

« Les gens veulent savoir ce qu’il s’est passé », soulignait Rainer Wendt, chef du syndicat de policiers DPolG, déplorant auprès de l’agence allemande DPA la communication désastreuse de Wolfgang Albers.

La maire de Cologne, Henriette Reker, a regretté d’avoir été si peu tenue au courant par la police de la ville, s’interrogeant sur les motifs « politiques ou tactiques » de cette rétention d’informations, selon son porte-parole.

Qualifié de « risque pour la sécurité » par le patron du parti libéral FDP Christian Lindner, qui avait réclamé sa tête, M. Alberts avait jugé vendredi « complètement absurdes » qu’on l’accuse de « dissimulation ».

Il a assuré à la presse avoir « de nombreuses fois » indiqué que parmi les personnes contrôlées par la police sur les lieux des faits se trouvaient beaucoup de demandeurs d’asile, sans qu’on puisse pour autant leur attribuer les violences commises.

L’affaire a provoqué de vives réactions en Allemagne à mesure que s’accumulaient les plaintes de victimes – environ 200, selon le dernier décompte du Spiegel non confirmé par la police.

Avant même que l’origine des quelques suspects identifiés ne soit connue, le débat s’est focalisé sur l’intégration des migrants dans la société allemande, qui a accueilli en 2015 le nombre record de 1,1 million de demandeurs d’asile.

 

http://www.lesoir.be/1087862/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2016-01-07/agressions-sexuelles-31-decembre-4-syriens-soupconnes-viols-en-alle

Agressions sexuelles le 31 décembre: 4 Syriens soupçonnés de viols en Allemagne

 

Rédaction en ligne
Mis en ligne jeudi 7 janvier 2016, 18h42

Quatre jeunes Syriens de 14 à 21 ans sont soupçonnés d’avoir violé deux adolescentes de 14 et 15 ans durant le réveillon de Nouvel An dans un appartement de l’un des suspects à Weil am Rhein (Allemagne), en région bâloise. L’un des suspects est un requérant d’asile de 14 ans séjournant en Suisse.

Les deux victimes, qui habitent elles aussi à Weil am Rhein, connaissaient l’un des agresseurs, indique jeudi la police allemande. Les six jeunes gens ont d’abord échangé des caresses consenties dans l’appartement du suspect de 21 ans. Ces échanges ont ensuite viré au viol des deux jeunes filles à plusieurs reprises. Les deux victimes ont alerté la police après avoir quitté l’appartement. Les suspects ont été arrêtés. L’un d’entre eux, âgé de 15 ans, a toutefois réussi à s’enfuir. Toujours recherché, il s’agit du frère du locataire de 21 ans. Agés de 14 ans, les deux adolescents arrêtés viennent des Pays-Bas et de la région zurichoise.

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/01/08/viols-a-cologne-18-refugies-sur-les-31-suspects_1425253

Viols à Cologne : 18 réfugiés sur les 31 suspects

 

— 8 janvier 2016 à 19:51
  • Viols à Cologne : 18 réfugiés sur les 31 suspects

Le scandale des harcèlements de la Saint-Sylvestre ne cesse de prendre de l’ampleur. Pas moins de 200 plaintes, dont 170 pour la seule ville de Cologne, ont été déposées pour vol, agression sexuelle ou viol, perpétrés dans la nuit du 31 décembre par des groupes d’hommes ivres, «d’apparence arabe ou maghrébine», selon les témoins. Des faits similaires ont été observés à Hambourg, Stuttgart et Francfort, mais aussi à Zurich (Suisse), à Salzbourg (Autriche), ainsi qu’en Finlande.

Liste d’insultes. A Cologne, 31 suspects ont été identifiés par les enquêteurs, «18 d’entre eux ont le statut de demandeur d’asile» , a révélé vendredi un porte-parole du ministère fédéral de l’Intérieur. Ce groupe comprend neuf Algériens, huit Marocains, quatre Syriens, cinq Iraniens, un Irakien, un Serbe, un Américain et deux Allemands. Par ailleurs, deux hommes – un Marocain et un Tunisien – ont été arrêtés à Cologne. Ils avaient en leur possession des téléphones portables contenant des vidéos des agressions sexuelles de Cologne, ainsi qu’une liste d’insultes à caractère sexuel traduites de l’arabe en allemand. La police a également localisé plusieurs des téléphones portables volés à des jeunes femmes lors de la Saint-Sylvestre dans des foyers de demandeurs d’asile ou à proximité.

La commission «nouvel an», chargée de l’enquête, qui a vu ses effectifs passer de 80 à 100 hommes, doit visionner 350 heures de matériel vidéo. Ces renforts sont à la hauteur de l’émoi provoqué par cette affaire dans le pays, alors que les reproches aux autorités policières régionales s’intensifient. Vendredi, Wolfgang Albers, 60 ans, le chef de la police de Cologne a été limogé.

Extrême droite. Le scandale fait aussi monter la pression sur Angela Merkel, dont la politique de «portes ouvertes» aux réfugiés syriens est de plus en plus contestée. Jeudi soir, la chancelière a promis une réponse ferme contre les auteurs de ces «actes criminels répugnants» et un renforcement de la politique de reconduite à la frontière pour les étrangers auteurs de délits. «Le sentiment – de femmes dans ce cas – d’être totalement livré à soi-même et sans défense est pour moi insupportable», a-t-elle dit. Selon un sondage de la chaîne ARD, 57% des Allemands souhaitent le rétablissement des contrôles d’identité aux frontières, et 37% des femmes ont l’intention de se tenir à distance de gros mouvements de foule. Le petit parti d’extrême droite AfD ne cesse de progresser dans les sondages (9%), alors que trois régions sont appelées à renouveler leur parlement régional le 13 mars.

Nathalie Versieux (à Berlin)

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/01/08/a-cologne-les-refugies-craignent-de-trinquer-pour-les-agressions_1425077

A Cologne, les réfugiés craignent de trinquer pour les agressions

 
Par AFP — 8 janvier 2016 à 12:15 (mis à jour à 12:19)<

La police arrête un homme parmi ceux rassemblés devant la gare centrale de Cologne, la nuit de la Saint Sylvestre Photo Markus Boehm. AFP

  • A Cologne, les réfugiés craignent de trinquer pour les agressions

«Notre première réaction a été: maintenant, les Allemands vont nous détester», confie Asim Vllaznim, lorsqu’il évoque le moment où lui et sa famille ont découvert l’ampleur des agressions du Nouvel An à Cologne, devant leur vieille télévision cathodique.

«C’est une honte ce qu’ils ont fait à la gare centrale», s’indigne ce Kosovar de 32 ans, dans la chambre d’un foyer de demandeurs d’asile de la métropole rhénane (ouest), où il reçoit en proposant le thé.

La nuit de la Saint-Sylvestre s’est transformée en cauchemar à Cologne, lorsque des groupes d’hommes en bande et décrits comme «arabes» ou «nord-africains» s’en sont pris aux femmes aux abords de la cathédrale et de la gare.

La police a reçu plus de 120 plaintes pour agressions sexuelles ou des vols, parfois les deux à la fois. Au-delà des attouchements, deux femmes auraient été victimes de viols caractérisés. A moins grande échelle, des faits similaires ont eu lieu à Hambourg (nord) et Stuttgart (sud). Les autorités locales n’ont aucune preuve à ce stade de l’implication de réfugiés, et nombre de responsables appellent à éviter les amalgames. Mais certains en Allemagne font le lien alors que le pays accueilli 1,1 million de demandeurs d’asile en 2015.

- Pression -

«Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour Merkel», soupire M. Vllaznim, pendant que ses deux plus petits sautent insouciamment sur leur lit.

Ce père de cinq enfants a foi en la chancelière et son «wir schaffen das» («nous réussirons») qu’elle a martelé aux Allemands, lorsque l’afflux de réfugiés a commencé à inquiéter. Mais il sait que «Mama Merkel» est sous pression.

«Je remercie les Allemands de nous avoir accueillis. (…) Je voudrais leur dire de ne pas avoir peur», reprend le Kosovar, à Cologne depuis un an et demi.

Fatigué des discriminations dont sont victimes les Ashkalis, la minorité ethnique à laquelle sa famille appartient, il a quitté les Balkans avec l’espoir que ses enfants grandiront ici.

«Nous ne sommes pas de mauvais individus, nous cherchons juste une vie meilleure», plaide-t-il, en espérant que l’alcool n’a pas fait déraper certains jeunes réfugiés. «Ce serait terrible», songe-t-il, en réclamant «la prison» pour tous les agresseurs.

«Dans toutes les cultures, il y a des gens qui se comportent mal», soupire une Bosniaque de 36 ans, qui souhaite garder l’anonymat.

«Il ne faut pas mettre tous les réfugiés dans le même sac», lance-t-elle dans un couloir du vaste bâtiment en briques, qui héberge 623 demandeurs d’asiles au lieu des 550 autorisés. Cologne en héberge actuellement 10.150 dans ce genre de centres d’urgence, au milieu de son million d’habitants.

- Méfiance -

La méfiance menace des deux côtés, constate cette mère de deux filles. Musulmane, elle ne porte plus son foulard depuis quelques mois et ne quitte plus le centre passé 16H00. La faute aux incendies volontaires d’hébergements de réfugiés et aux agressions qui émaillent régulièrement l’actualité allemande.

Après le drame de Cologne, «nous comprenons que certains Allemands aient peur», poursuit-elle. Mais les coupables «sont peut-être d’autres que des réfugiés», espère-t-elle.

Entretemps, fausses informations et rumeurs prolifèrent sur Internet. La police a identifié 16 suspects, mais n’a dévoilé aucune information à leur sujet. A la gare de Cologne, le flou alimente la colère chez les habitants.

«Ce serait vraiment super si on savait de qui il s’agit, pour qu’on arrête les coupables et qu’on les renvoie chez eux, peu importe de quel pays ils viennent», lâche Rute Graca, 42 ans, sur le chemin du travail.

«Les gens sont plus méfiants que le mois dernier», croit remarquer Abdul Baldeh en attendant son train. A 28 ans, il vient de fuir la Guinée.

«On n’est pas venu pour créer des problèmes. Ce que je veux, c’est apprendre l’Allemand, avoir un travail et être libre», raconte-t-il.

AFP

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2016/01/07/004-cologne-agressions-enquete-interne-police.shtml

Débat enflammé sur l’immigration en Allemagne à la suite des agressions de femmes au Nouvel An

 

Mise à jour le jeudi 7 janvier 2016 à 17 h 02 HNE
Reuters

 

La cathédrale de Cologne La cathédrale de Cologne  Photo :  Wolfgang Rattay / Reuters

 

Angela Merkel a réclamé jeudi que les services allemands fassent toute la lumière sur les agressions dont ont été victimes une centaine de femmes le soir du Nouvel An à Cologne, en plein débat sur la crise migratoire en Allemagne.

D’après la police allemande, qui évoque une « nouvelle dimension dans la criminalité », quelque 90 femmes ont porté plainte pour menaces, agression sexuelle ou vol à l’arraché par de jeunes hommes, pour la plupart ivres, dans le quartier de la cathédrale. Environ 120 femmes seraient au total concernées.

La police dit avoir identifié 16 suspects. Le chef de la police de Cologne a ajouté que les auteurs de ces agressions semblaient être d’origine « arabe ou nord-africaine ».

Les journaux Focus et Die Welt ont déclaré que la police avait trouvé des papiers d’identité sur certains suspects montrant qu’ils ne sont que récemment arrivés dans le pays. Les autorités n’ont pas confirmé l’information.

Lors d’une conférence de presse jeudi à Berlin, Angela Merkel, dont la cote de popularité a diminué l’an dernier lorsqu’elle s’est opposée au plafonnement du nombre de réfugiés en Allemagne, a déclaré que « ce qui s’est passé au Nouvel An est absolument inacceptable ».

« Le sentiment qu’ont éprouvé ces femmes d’être absolument sans défense et à la merci m’est personnellement intolérable. Il est par conséquent important que tout ce qui s’est passé (cette nuit-là) apparaisse au grand jour. » — Angela Merkel, chancelière allemande

 

« Nous devons aussi continuer de parler des bases de notre coexistence culturelle en Allemagne et ce que les gens attendent à raison, c’est que les actes suivent les discours », a dit la chancelière.

 

À Cologne, la communauté turque, établie dans cette ville depuis des décennies, condamne vivement les attaques perpétrées contre des femmes durant la soirée du Nouvel An. À Cologne, la communauté turque, établie dans cette ville depuis des décennies, condamne vivement les attaques perpétrées contre des femmes durant la soirée du Nouvel An.  Photo :  AP/Frank Jordans

 

Des agressions signalées dans d’autres villes

L’opinion allemande a été choquée par ces agressions, qui se seraient également produites à une échelle plus réduite dans d’autres villes allemandes comme Hambourg.

Des événements similaires pourraient également s’être produits dans d’autres pays. Une demi-douzaine de femmes ont porté plainte pour des vols et des agressions sexuelles subies lors des célébrations de la Saint-Sylvestre, à Zurich, rapporte la police suisse dans un communiqué publié jeudi.

En Finlande, la police dit avoir reçu des informations selon lesquelles des agressions contre des femmes auraient été planifiées au Nouvel An.

En Allemagne, des partis d’extrême droite dont l’AfD (Alternative pour l’Allemagne) ont réclamé une limitation du nombre de réfugiés accueillis par l’Allemagne.

Il faut défendre l’état de droit, selon Bild

Le quotidien à grand tirage Bild a publié les extraits du rapport d’un policier en fonction le soir du Nouvel An à Cologne, dont la police a par la suite confirmé l’authenticité.

Un homme aurait ainsi déclaré à l’agent: « Je suis syrien. Il faut être gentil avec moi. C’est Frau Merkel qui m’a invité ici. »

Le Bild estime que même s’il n’est pas prouvé que les agressions de Cologne sont le fait de migrants fraîchement arrivés en Allemagne, elles confortent les craintes d’une partie de la population. « Cologne est un tournant. La politique envers les réfugiés ne doit pas être réinventée en raison de ces agressions mais elle ne pourra être résolue avec succès que si l’état de droit est défendu avec détermination », écrit-il.

À lire aussi

 

http://www.atlantico.fr/pepites/vague-agressions-sexuelles-cologne-trentaine-suspects-identifies-dont-18-refugies-2530201.html

Vague d’agressions sexuelles à Cologne : une trentaine de suspects identifiés, dont 18 réfugiés

 

Ce vendredi, le chef de la police de Cologne, très critiqué, a été suspendu à la suite de ces violences.

Enquête

Publié le 8 Janvier 2016

L’enquête sur les violences commises lors de réveillon de la Saint-Sylvestre à Cologne avance pas à pas. Le porte-parole du ministère de l’intérieur fédéral a annoncé, ce vendredi 8 janvier, que « 31 suspects, dont les noms sont désormais identifiés », étaient soupçonnés de violences physiques et de vols. Parmi eux, on compterait 18 personnes possédant le statut de demandeur d’asile.

 

En revanche, aucune information n’a été donné concernant des suspects pour les agressions sexuelles proprement dites, ni mentionné d’interpellations à ce stade.

En tout, sur les 31 personnes identifiées, neuf sont de nationalité algérienne, huit de nationalité marocaine ; cinq de nationalité iranienne ; et quatre sont Syriens.

Deux Allemands, un Irakien, un Serbe et un Américain sont également soupçonnés d’avoir participé à ces violences.

Par ailleurs, selon des informations du DailyMail, des réfugiés auraient moqué ouvertement la police allemande, qui tentaient de stopper le chaos. « Je suis Syrien, je dois être reçu chaleureusement; madame Merkel m’a invité » aurait notamment lancé l’un d’eux.

Angela Merkel, mise sous pression depuis la médiatisation de ces événements, a promis une réponse ferme contre les auteurs de ces  »actes criminels répugnants » et un renforcement de la politique de reconduite à la frontière pour les étrangers auteurs de délits.

Dans l’après-midi, il a été révélé que Wolfgang Alberts, le chef de la police de Cologne, a été mis  »en congé provisoire » à la suite de ces violences.

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/09/agressions-a-cologne-angela-merkel-se-prononce-pour-l-expulsion-des-refugies-condamnes_4844482_3214.html

Agressions à Cologne : Angela Merkel pour l’expulsion des réfugiés condamnés, même avec sursis

 
Le Monde.fr avec AFP | 09.01.2016 à 13h37 • Mis à jour le 09.01.2016 à 14h58

Alors que le scandale de multiples agressions de femmes lors du Nouvel An à Cologne secoue l’Allemagne, la chancelière Angela Merkel s’est prononcée samedi 9 janvier en faveur d’un très net durcissement des règles d’expulsion de demandeurs d’asile condamnés par la justice, l’autorisant même pour ceux condamnés à une peine avec sursis.

 
« Si des réfugiés ont commis un délit », cela doit « avoir des conséquences, (…) cela veut dire que le droit [de séjour] doit s’arrêter s’il y a une peine de réclusion ou même avec sursis », a déclaré Mme Merkel, faisant référence aux agressions sexuelles survenues le soir de la Saint-Sylvestre à Cologne (Ouest), qui impliqueraient des demandeurs d’asile.

Lors d’une réunion à Mayence (Sud-Ouest), la direction du parti conservateur de la chancelière CDU s’est accordée pour demander que la perte du droit d’asile en Allemagne soit plus systématique en cas de délit. Cette position doit désormais être discutée avec l’autre grand parti présent dans la coalition gouvernementale à Berlin, les sociaux-démocrates du SPD.

Lire aussi : 5 questions sur les agressions massives de femmes lors du Nouvel An à Cologne

Modification de la loi

« Il est important que là où la loi n’est pas suffisante, elle soit modifiée », a déclaré Mme Merkel lors d’une conférence de presse, y voyant là aussi « l’intérêt de la grande majorité des réfugiés ».

A ce jour, selon la loi allemande, l’expulsion d’un demandeur d’asile n’a lieu qu’après une condamnation à au moins trois ans de prison, mais à la condition que sa vie ou sa santé ne soient pas menacées dans son pays d’origine.

Lire aussi : Après Cologne, Merkel durcit le ton sur les réfugiés

L’Allemagne a vu affluer en 2015 1,1 million de demandeurs d’asile, et les violences du Nouvel An à Cologne ont créé un choc dans le pays, faisant croître les critiques à l’égard de la politique d’ouverture aux demandeurs d’asile suivie depuis septembre par la chancelière.

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne-des-heurts-ont-eclate-a-cologne-entre-des-manifestants-d-extreme-droite-hostiles-aux-migrants-et-la-police-suivez-notre-direct_1260689.html

DIRECT. Allemagne : heurts à Cologne entre des manifestants d’extrême droite hostiles aux migrants et la police

 

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans la ville, à l’appel du mouvement islamophobe Pegida. Celui-ci tente de récupérer l’émotion suscitée par les dizaines d’agressions sexuelles commises à Cologne le soir de la Saint-Sylvestre.

 

Plusieurs centaines de manifestants ont défilé contre les migrants à Cologne (Allemagne), samedi 9 janvier 2016, à l'appel du mouvement islamophobe Pegida.&nbsp;
Plusieurs centaines de manifestants ont défilé contre les migrants à Cologne (Allemagne), samedi 9 janvier 2016, à l’appel du mouvement islamophobe Pegida.  (ROBERTO PFEIL / AFP)
francetv.info dans Luraghi
Par Francetv infoMis à jour le 09/01/2016 | 17:43 , publié le 09/01/2016 | 16:58

 

Des heurts ont éclaté à Cologne (Allemagne), samedi 9 janvier, entre des manifestants d’extrême droite hostiles aux immigrants et les forces de l’ordre. Après avoir reçu des bouteilles et des tirs de feux d’artifice d’un groupe de manifestants, les policiers ont utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau, pour tenter de disperser les militants.

• La manifestation s’est déroulée à l’appel lancé par le mouvement islamophobe Pegida, qui tente de récupérer l’émotion suscitée en Allemagne par les agressions sexuelles, les vols et les viols commis à Cologne le soir de la Saint-Sylvestre. La police fédérale a identifié 32 suspects, dont 22 demandeurs d’asile.

• Au total, plusieurs centaines de partisans de l’extrême droite se sont rassemblés aux abords de la cathédrale, certains avec des pancartes « Rapefugees not welcome » (« Les Réfugiés violeurs ne sont pas les bienvenus ») et des drapeaux allemands.

• A quelques encablures et par-delà d’importants barrages de police, un millier de contre-manifestants se sont regroupés au cri de « Nazis dehors ! » et avec des pancartes clamant que « le fascisme n’est pas une opinion, c’est un crime ».

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COLOGNE

17h34 : Le nombre de plaintes concernant les incidents du Nouvel An grimpe à 379. On en était resté à 200 pour agression sexuelle, près de la gare de Cologne, lors de la nuit de la Saint-Sylvestre.

17h31 : Bilan des heurts qui ont suivi une manifestation de Pegida à Cologne : deux personnes ont été blessées lors des échauffourées et la police a procédé à plusieurs interpellations.

17h01 : Quelques chiffres : d’après Der Spiegel, les manifestants de Pegida étaient environ 500, encadrés par 1 700 policiers, qui ont aussi sur les bras 1 300 contre-manifestants d’extrême gauche.

16h58 : La police a utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser les manifestants, qui leur avaient jeté des bouteilles et des pétards. Les forces de l’ordre demandent la dispersion de la manifestation.

16h50 : ESKALATION – PEGIDA KÖLN: weitere Böllerwürfe und Wurfgeschosse gg. Polizei u Presse. Demozug gestoppt CYSVWsyWEAAZWuC dans NEMROD34

16h50 : Hat sicher nur so ein unangenehmes Jucken im Arm. (Bild: Reuters)

#nopegidanrw CYSZfX7WsAAxG8O dans Perversité

16h50 : A Cologne, la manifestation du mouvement xénophobe Pegida dégénère.Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Le slogan des manifestants, souvent coiffés d’un bonnet avec des lunettes de soleil : « les hooligans contre les salafistes ».

 

http://www.sudinfo.be/1461559/article/2016-01-09/allemagne-heurts-entre-manifestants-d-extreme-droite-et-policiers-a-cologne-phot

Allemagne: heurts entre manifestants d’extrême droite et policiers à Cologne (Photos)

 

Belga

Des heurts ont éclaté samedi après-midi à Cologne entre des manifestants d’extrême droite hostiles aux immigrants et la police qui a utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau, a constaté un journaliste de l’AFP.

667858866_B977530716Z.1_20160109165449_000_GFF5UOCOD.5-0 dans Politique

Après avoir reçu des bouteilles et des tirs de feux d’artifice d’un groupe de manifestants, les forces de l’ordre ont mis fin au rassemblement, demandant aux gens présents de se disperser.

538949506_B977530716Z.1_20160109165449_000_GFF5UODPB.2-0 dans Rue89

725640960_B977530716Z.1_20160109165449_000_GFF5UOBAO.2-0 dans Troll

2135273522_B977530716Z.1_20160109165449_000_GFF5UO9EI.2-0

792670158_B977530716Z.1_20160109165449_000_GFF5UO96N.2-0

 



L’Allemagne a bien eu ses attentats de la Saint-Sylvestre

Rien de bien méchant, cette fois : il n’y a pas mort d’homme, les victimes ne sont que des femmes.

Elles n’avaient qu’à se couvrir davantage et se tenir à distance des inconnus de la longueur d’un bras…

Les violeurs n’ont pas le bras long, non, non, non…

A ce propos, un nouveau « déconnologue » de la bande du cyberdélinquant Cyprien Luraghi se targuant tout comme « Homere », le bras armé du NPA en Thaïlande, d’avoir un nom et des relations, je leur rappelle à tous, d’une part, que je ne pouvais décemment pas voir confirmer ma condamnation du 11 juin 2013 dans l’enceinte du Parlement de Bretagne, et d’autre part, que le conseiller de François Hollande Bernard Poignant ne les aime pas et Mohammed VI encore moins, puisqu’il les soupçonne de vouloir lui trancher la tête.

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/01/05/allemagne-vague-d-agressions-sexuelles-a-cologne-un-millier-de-personnes-impliquees_1424431

Allemagne : vague d’agressions sexuelles à Cologne, «un millier de personnes» impliquées

 

Par LIBERATION, avec AFP — 5 janvier 2016 à 14:57
Devant la gare de Cologne, le 5 janvier 2015. Photo Oliver Berg. AFP

Berlin a condamné une centaine d’agressions sexuelles commises à Cologne la nuit de la Saint-Sylvestre et attribuées par la police à des hommes d’origine nord-africaine, mais s’est refusé à toute «instrumentalisation» visant les réfugiés.

  • Allemagne : vague d’agressions sexuelles à Cologne, «un millier de personnes» impliquées

Le gouvernement allemand a condamné mardi une centaine d’agressions sexuelles commises à Cologne la nuit de la Saint-Sylvestre et attribuées par la police à des hommes d’origine nord-africaine, mais s’est refusé à toute «instrumentalisation» visant les réfugiés.

L’affaire, qui a pris de l’ampleur à mesure que se multipliaient les plaintes de victimes, suscite désormais une forte émotion en Allemagne en raison de la «dimension nouvelle» de ces actes impliquant «plus d’un millier de personnes» ayant agressé ou protégé les agresseurs, selon le ministre de la Justice Heiko Maas.

«Il s’agit d’une nouvelle forme de criminalité organisée» et «il va falloir qu’on réfléchisse, qu’on pense aux moyens à mettre en oeuvre pour y faire face», a estimé M. Maas mardi devant la presse. Alors que les témoins ont décrit des suspects «d’apparence arabe ou nord-africaine», selon la police, le ministre de la Justice a mis en garde contre toute «instrumentalisation» de cette affaire dans le débat sur l’afflux de migrants en Allemagne. L’apparence des agresseurs «ne doit pas conduire à faire peser une suspicion générale sur les réfugiés qui, indépendamment de leur origine, viennent chercher une protection chez nous», a renchéri le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière.

Parmi les réactions pour le moins surprenantes (ou idiotes, c’est selon) dénichées sur Twitter, on citera celle d’un journaliste autrichien pour le quotidien Der Standard. Basé à Bruxelles d’où il couvre l’actualité européenne, Thomas Mayer s’est risqué à un pseudo-éclairage à la pertinence très relative, écrivant qu’«en France, le phénomène des abus sexuels commis par des bandes de jeunes hommes («les tournantes») est connu depuis longtemps», tout en partageant un article de Libé paru en 2012 sur une sordide histoire de viol collectif en Val-de-Marne en aucune manière comparable aux débordements de la Saint-Sylvestre outre-Rhin.

La police avait déjà enregistré 90 plaintes mardi matin, allant du harcèlement à au moins un viol en passant par des dizaines d’agressions sexuelles et des vols, et s’attendait à en recevoir de nouvelles, a indiqué un porte-parole à l’agence allemande DPA.

Ces agressions, attribuées à des groupes de 20 à 30 jeunes hommes ivres encerclant les victimes, se sont concentrées autour de la cathédrale et de la gare centrale de Cologne, mais la police a aussi signalé une dizaine de plaintes à Hambourg. La mairie de Cologne, qui accueillera du 4 au 10 février des centaines de milliers de fêtards pour le carnaval, tenait mardi une réunion de crise à ce sujet.

LIBERATION avec AFP

 

http://www.lefigaro.fr/international/2016/01/05/01003-20160105ARTFIG00262-des-agressions-sexuelles-de-masse-choquent-l-allemagne.php

Des agressions sexuelles «de masse» choquent l’Allemagne

    • Par Nicolas Barotte
    • Mis à jour le 06/01/2016 à 10:34
    • Publié le 05/01/2016 à 18:26
L'Allemagne a bien eu ses attentats de la Saint-Sylvestre dans Attentats XVMe373da1e-b3c9-11e5-80b2-dce2d53edb49

VIDÉO – Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, des bandes de jeunes se sont livrées à des violences sur des femmes au cœur de Cologne.

 La gare centrale de Cologne se trouve à quelques centaines de mètres de la cathédrale, au cœur de la ville. C’est là, durant la nuit de la Saint-Sylvestre, qu’un millier d’individus se sont rassemblés. Par groupe de vingt à quarante, des hommes souvent alcoolisés de moins de 30 ans et «d’origines arabes ou nord-africaines», selon les témoins, ont cerné et agressé des femmes mêlant vol à la tire et attouchements. Au moins un viol a été signalé.

Mardi, le nombre de plaintes déposées s’accumulait au fur et à mesure que l’affaire prenait de l’ampleur: 60 en début de journée, 90 à midi. Ces «agressions sexuelles de masse», selon les termes employés par la police de Cologne, ont suscité l’indignation dans toute l’Allemagne. La chancelière Angela Merkel a notamment exprimé sa «révolte» face à ces «agressions scandaleuses» et réclamé une «réponse forte». «Il s’agit d’une nouvelle forme de criminalité organisée», a commenté à Berlin le ministre de la Justice allemand, Heiko Maas. «Il va falloir qu’on réfléchisse, qu’on pense aux moyens à mettre en œuvre pour y faire face», a-t-il ajouté, alors que d’autres faits similaires mais sans avoir la même ampleur ont été signalés à Hambourg et Stuttgart.

Un contexte de tension

Mardi, cinq jours après les faits, aucun suspect n’avait encore été arrêté. Le nombre d’individus recherchés, parmi le millier de personnes présentes, n’était pas non plus précisé. Mais les autorités promettaient une grande fermeté. «Les auteurs, quelle que soit leur origine ou leur religion, doivent être rapidement entendus et devront rendre des comptes. Avec toutes les conséquences», a insisté la ministre de la Famille, Manuela Schwesig.

Dans un contexte de tension, lié au défi de l’intégration d’un flux sans précédent de réfugiés dans le pays, le profil décrit des agresseurs provoque le malaise. Heiko Maas a mis en garde contre «toute généralisation». L’apparence des agresseurs «ne doit pas conduire à faire peser une suspicion générale sur les réfugiés qui, indépendamment de leur origine, viennent chercher une protection chez nous», a renchéri le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière.

Cologne compte environ 10.000 réfugiés. Jusqu’à présent, l’arrivée massive de demandeurs d’asile n’a pas provoqué de hausse de l’insécurité en l’Allemagne. Si les centres pour réfugiés ont été la cible d’agressions et si des violences y ont été commises entre demandeurs d’asile, le taux de criminalité des réfugiés n’est pas plus élevé que pour le reste de la population, a conclu un rapport des services de renseignements en novembre dernier. À Cologne, l’hypothèse de bandes organisées n’était pas exclue. «Rien ne permet de penser pour l’instant que des demandeurs d’asile seraient impliqués», a affirmé la maire de Cologne, Henriette Reker. Quoi qu’il en soit les habitants de Cologne s’inquiétaient mardi pour leur sécurité. Certains appelaient à une manifestation contre les violences faites aux femmes. Mardi, la maire Henriette Reker a convoqué une réunion d’urgence de tous ses services. «Nous ne pouvons pas tolérer de zone de non-droit dans la ville», a-t-elle insisté. Quant à la police, elle est sommée par les autorités d’accélérer son enquête. Le 1er janvier, faute de plaintes, elle avait conclu à «une nuit calme».

 

http://www.lepoint.fr/monde/la-maire-de-cologne-moquee-pour-ses-conseils-aux-femmes-apres-une-vague-d-agressions-06-01-2016-2007517_24.php

La maire de Cologne moquée pour ses conseils aux femmes après une vague d’agressions

 

Publié le 06/01/2016 à 15:20 | AFP
La maire, sans étiquettes, de Cologne, Henriette Reker, le 5 janvier 2016
La maire, sans étiquettes, de Cologne, Henriette Reker, le 5 janvier 2016 © dpa/AFP – Oliver Berg

 

La maire de la ville allemande de Cologne, théâtre à la Saint-Sylvestre d’une vague d’agressions sexuelles, faisait mercredi l’objet de critiques et quolibets, particulièrement sur Twitter, pour son conseil donné aux femmes de se tenir à bonne distance des inconnus.

Henriette Reker, maire sans étiquette de la métropole rhénane, a recommandé mardi aux femmes de respecter « une certaine distance, plus longue que le bras » avec les inconnus pour se protéger d’éventuels assauts. Elle s’exprimait lors d’une conférence de presse suite aux agressions sexuelles qui ont choqué toute l’Allemagne, et en réponse à une question sur le meilleur moyen de se protéger.

Son conseil a déclenché une vague de commentaires sarcastiques sur Twitter, le hashtag « ArmlaengeAbstand », mot allemand pour « distance de plus d’un bras », s’imposant rapidement mercredi dans les cinq plus partagés en Allemagne.

L’Inspecteur Gadget avec un bras téléscopique, ou les déesses hindoues aux bras multiples faisaient partie des références utilisées, et les commentaires allaient bon train. « Les effets pernicieux d’une distance de plus d’un bras… Je ne peux plus payer à la caisse », se moquait une utilisatrice, « je ne me suis plus sentie autant en sécurité que depuis que je me promène les bras écartés », ironisait une autre, tandis qu’un commentateur faisait valoir que « si les gens dans les régions en guerre savaient ça, il n’y aurait plus aucun problème! ».

« Shame on you » (« honte à vous »), s’indignait une utilisatrice, outrée qu’on suggère « aux femmes de changer de comportement et pas aux agresseurs ».

Un point de vue également exprimé par la ministre de la Famille, des Femmes et de la Jeunesse, Manuela Schwesing, qui sur Twitter, a affirmé: « nous n’avons pas besoin de règles de comportement pour les femmes, ce sont les auteurs des faits qui doivent rendre des comptes ».

Le ministre de la Justice Heiko Maas y est lui aussi allé de son commentaire sur le réseau social: « Ce ne sont pas les femmes qui portent la responsabilité » de ces agressions, a-t-il jugé.

Mme Reker s’est défendue mercredi, déplorant selon des propos rapportés par l’agence DPA que « les compte-rendus raccourcis dans la presse (de ses propos) aient pu donner l’impression que (ses) mesures de prévention se limitent à des recommandations aux femmes et aux jeunes filles quant à leur comportement ».

Maire de Cologne depuis octobre 2015, Mme Recker avait été poignardée la veille de son élection par un homme revendiquant des motivations racistes, mais avait maintenu sa candidature.

La nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, au moins une centaine de femmes ont été victimes sur une grande place de Cologne d’attouchements et de vols, commis par plusieurs dizaines de jeunes hommes d’origine apparemment immigrée.

06/01/2016 15:19:18 – Berlin (AFP) – © 2016 AFP

 

http://www.france24.com/fr/20160106-allemagne-centaine-agressions-sexuelles-viol-cologne-refugies-nouvel-an

L’Allemagne sous le choc après une centaine d’agressions sexuelles

 

© AFP | Une participante à la manifestation qui s’est tenue mardi soir devant la cathédrale de Cologne « pour plus de respect envers les femmes ».

 

Vidéo par Pauline GODART

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/01/2016

L’Allemagne est sous le choc après les agressions sexuelles du Nouvel An à Cologne, commises par des « jeunes apparemment d’origine arabe ». Les opposants à la chancelière Merkel tentent de faire le lien avec sa politique en faveur des réfugiés.

 

Une centaine d’agressions sexuelles commises contre des femmes durant la nuit du Nouvel An à Cologne, en Allemagne, a provoqué un vif émoi, mardi 5 janvier, dans le pays.

Ces agressions sont attribuées à des groupes de 20 à 30 jeunes hommes ivres qui ont encerclé leurs victimes au milieu de plusieurs centaines de personnes qui s’étaient rassemblées autour de la cathédrale et de la gare centrale de Cologne. La police a également signalé une dizaine de plaintes à Hambourg, dans le nord du pays.

Au total, 90 plaintes ont été déposées et selon le chef de la police de Cologne, Wolfgang Albers, « d’autres devraient suivre ». Les plaintes visent des faits allant du harcèlement à au moins un viol en passant par des dizaines d’autres agressions sexuelles et des vols.

« Un groupe d’une dizaine, vingtaine, trentaine de jeunes hommes étrangers s’en est pris à nous », a raconté une victime sur le plateau de la chaîne d’information en continu N-TV. « Ils se sont mis à nous agresser, nous prenant l’entre-jambe, touchant nos décolletés, sous les manteaux », a-t-elle expliqué, ajoutant que « seules les femmes » étaient visées.

Mardi en début de soirée, entre 2 et 300 personnes (selon la police) se sont symboliquement rassemblées devant la cathédrale de Cologne pour appeler à plus de respect envers les femmes.

« Madame Merkel, que faites-vous ? Ça fait peur », s’interrogeait sur une pancarte une des manifestantes.

Les explications de notre correspondant en Allemagne

Des « jeunes apparemment d’origine arabe »

Selon le chef de la police Wolfgang Albers, les policiers intervenus ce soir-là font état « dans leur très large majorité de jeunes hommes, âgés de 18 à 35 ans, apparemment d’origine arabe ou nord-africaine », un constat corroboré par les descriptions des victimes.

Sans attendre, plusieurs personnalités politiques ont commencé à utiliser l’événement. Après ces incidents, « Est-ce que l’Allemagne est suffisamment ouverte sur le monde et multicolore pour vous, Madame Merkel ? » a lancé, provocatrice, Frauke Petry, la patronne du parti populiste Alternative für Deutschland (AfD) qui progresse dans les sondages.

>> À voir sur France 24 : Réfugiés : l’éducation des enfants, un défi pour l’Allemagne

Au sein même de la coalition gouvernementale, les conservateurs bavarois de la CSU, qui tempêtent depuis des mois contre la politique favorable aux réfugiés de la chancelière, ont trouvé aussi matière à alimenter leurs griefs.

« Si des demandeurs d’asile ou des réfugiés se livrent à de telles agressions [...] cela doit conduire à la fin immédiate de leur séjour en Allemagne », a lancé Andreas Scheuer, secrétaire général du parti, qui recevra mercredi Mme Merkel en Bavière lors d’une réunion prévue de longue date.

Pour l’heure, la police n’a fait état d’aucune arrestation spécifiquement liée aux incidents.

« Aucun indice montrant qu’il puisse s’agir de réfugiés »

La maire de Cologne Henriette Reker a à son tour réagi, jugeant ce rapprochement entre réfugiés et agresseurs « inadmissible ». « Nous n’avons aucun indice montrant qu’il puisse s’agir de réfugiés séjournant à Cologne » ou dans les environs, a-t-elle déclaré.

Le ministre de la Justice Heiko Maas a lui aussi mis en garde contre toute « instrumentalisation » de ces agressions dans un pays où l’afflux de réfugiés a parfois suscité de vives tensions ces derniers mois.

>> À lire sur France 24 : La situation des migrants suscite de vifs débats en Allemagne

Son homologue de l’Intérieur a abondé contre « la suspicion généralisée » à l’égard des immigrés mais demandé aussi qu’il n’y ait « pas de tabou » s’il devait se confirmer que les auteurs sont d’origine étrangère.

Un renforcement des effectifs des forces de l’ordre ainsi que de la vidéo-surveillance a été annoncé par le président de la police de Cologne qui se prépare à accueillir du 4 au 10 février des centaines de milliers de fêtards pour le carnaval, l’événement emblématique de cette ville.

Avec AFP

Première publication : 06/01/2016

 

http://www.franceinter.fr/depeche-allemagne-agressions-sexuelles-et-recuperation-politique

Dépêches > monde du mercredi 06 Janvier à 14H50

 

Allemagne : agressions sexuelles et récupération politique

 

sipa-ap21667221-000001 dans Corruption

La chancellière Merkel © Michael Sohn/AP/SIPA – 2015

La chancelière allemande Angela Merkel fait face à de vives critiques sur sa politique d’immigration à la suite d’une série de viols et agressions sexuelles à Cologne la nuit du 1er de l’An. L’extrême-droite a saisi l’occasion pour accuser des migrants, alors que l’enquête ne fait que commencer. 

 

Les détracteurs de la chancelière cherchent désormais à lier l’agression d’une centaine de femmes à sa politique d’ouverture envers les réfugiés.

 

Une centaine de femmes agressées sexuellement

 

Plus d’une centaine de femmes ont déposé plainte pour agressions sexuelles et deux ont déposé plainte pour viol. Tous ces actes auraient été commis à Cologne la même nuit, lors d’un rassemblement de plusieurs milliers de personnes autour de la gare. Les détracteurs de la politique d’immigration de Merkel affirment que des victimes parlent d’agresseurs étrangers, venant d’Afrique du Nord. A ce stade, les autorités affirment ne disposer d’aucune information à ce sujet. Les enquêtes sont en cours.

 

La chancelière face à sa propre famille politique

 

Angela Merkel va affronter la branche locale de sa famille politique, la CSU, ce marecredi après-midi en bavière. Elle était justement invitée de longue date à la réunion de rentrée de la CSU. Ses pairs comptaient lui redire à quel point elle juge le cap du gouvernement sur le dossier des réfugiés, dangereux pour le pays.

Si des demandeurs d’asile ou des réfugiés se livrent à de telles agressions » comme à Cologne, « cela doit conduire à la fin immédiate de leur séjour en Allemagne, a lancé le secrétaire général de la CSU, Andreas Scheuer

L’Allemagne a accueilli un million cent mille demandeurs d’asile en 2015 (en majorité de Syrie, Afghanistan, Irak, Albanie et Kosovo), soit environ cinq fois plus qu’en 2014.

 

Le mea culpa de la télévision publique

 

Les thèses complotistes fleurissent sur internet et dans les mouvements populistes, accusant les grands médias d’avoir à dessein passé sous silence les événements de Cologne pour ne pas alimenter le discours anti-migrants. Elles sont en partie alimentées par la chaîne publique ZDF, qui a fait son mea culpa pour ne pas avoir mentionné les événements de Cologne avant mardi, parlant d’une « négligence ».



Quand le déconnologue « Tilou », « chat de garde », renaît en « Lapin_à_Gilles »

Comme nous venons de le voir on ne peut plus clairement, les comportements du psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi sur le site Rue89 ont toujours été ceux d’un authentique fasciste.

Ceux de ses amis « déconnologues » aussi.

Leur bande ou « meute » de harceleurs du net n’est ni plus ni moins qu’une milice de type fasciste dans ses comportements publics.

Ce qu’ils font hors champ public est évidemment bien pire et relève d’activités criminelles comme celles des nazis et de leurs collaborateurs les plus zélés. Ainsi, par exemple, ai-je encore découvert très récemment de leurs dénonciations calomnieuses remontant aux années 2010 et 2011, alors que j’avais commencé à me défendre contre leurs exactions publiques à mon encontre, et à m’en plaindre. Ils m’ont réellement dénoncée un peu partout pour des tas de faits imaginaires, ce qui a eu pour effet de rendre totalement inefficientes mes propres dénonciations à leur encontre pour les faits bien réels que tout le monde connaît.

J’y reviendrai plus tard.

L’ancien riverain « tilou », ou « chat de garde », déconnologue de son état depuis le printemps 2009, avait alors fait son apparition sur Rue89 dans le sillage des riveraines « Banana », « Mon-Al » et « kk ».

La première, résidant comme lui à Strasbourg d’où est originaire le faux écrivain et authentique cyberdélinquant Pascal Edouard Cyprien Luraghi, avait rejoint la bande un peu plus tôt, début mars 2009, comme le pseudonymé « Hulk », « Gros con de droite ». Le « Konducator » venait tout juste de réintégrer sa fine équipe de « déconnologues » sur le site Rue89 après avoir boudé ce dernier durant près de trois mois du fait qu’il n’avait pu lui imposer ses points de vue en matière de modération, à savoir la charte des commentaires qu’il a toujours appliquée sur ses différents blogs : liberté totale pour lui-même et ses amis, censure et bannissement pour toutes les cibles de leurs harcèlements internétiques.

Les deux autres, les alors inséparables « Mon-Al » et « kk », étaient déjà de la bande en 2008.

A peine arrivé, « tilou » m’avait mise dans ses voisins pour pouvoir me suivre plus facilement et m’agresser à chacune de mes interventions sur le site, comme le faisaient déjà « Cyp » et « kk ».

Le harcèlement des cibles de ses amis a toujours été son unique activité de riverain de Rue89, lui valant régulièrement la suppression de son compte.

Il revient toujours avec un nouvel avatar de chat, sauf le 22 décembre dernier où exceptionnellement il a opté pour le lapin, une mesure de prudence tout à fait superfétatoire, vu que le site Rue89 nous fait actuellement sa supernova avant de disparaître à tout jamais, ce qui nous rassure au moins sur un point : ses journalistes n’iront jamais jusqu’à faire moquer par des gamins de maternelle des « complotistes » comme les victimes du terrorisme d’extrême-gauche.

L’ancien ascensoriste de Strasbourg Jean-Marie Idoux (identité trouvée sur Blogacyp au cours de l’été 2009) était ces derniers temps le chat ou lion « Herbert.Gédéon.Glutzenbaum » :

 

http://api.riverains.rue89.nouvelobs.com/demenage-le-17-12-2015-155144

A déménagé le : 17-12-2015 à 15:51:44

A déménagé le : 17-12-2015 à 15:51:44

10
selectionnés
4 121
publiés
0
en moyenne

219635

A déménagé le : 17-12-2015 à 15:51:44 ne souhaite pas rendre public son fil d’activité

 

 

Le voilà donc dans son tout nouveau bleu de chauffe, la peau d’un lapin blanc :

 

http://api.riverains.rue89.nouvelobs.com/lapinagilles/commentaires

Lapin_à_Gilles

Lapin_à_Gilles

0
selectionnés
90
publiés
0
en moyenne

« Affamé »

Internaute 225229

Hier, 41 évènements

31/12/2015, 7 évènements

30/12/2015, 9 évènements

29/12/2015, 9 évènements

28/12/2015, 34 évènements

27/12/2015, 5 évènements

26/12/2015, 9 évènements

25/12/2015, 7 évènements

24/12/2015, 4 évènements

23/12/2015, 44 évènements

22/12/2015, 1 évènement



1...248249250251252...306

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo