Bilan des localisations de mon pirate en Italie et en Allemagne

En ajoutant aux localisations fournies par les adresses IP que j’ai conservées celles auxquelles renvoient les adresses de messageries et autres références contenues dans les messages électroniques par lesquels mon pirate m’a envoyé divers troyens au cours de l’année 2015, j’obtiens :

- en Italie : Schio et Padoue en Vénétie, et Turin dans le Piémont, trois villes de l’Italie du Nord se situant approximativement à hauteur de Grenoble, ou de Lyon pour la première, à proximité de l’Autriche et de la Slovénie pour les deux premières, de la Suisse et de la France pour la troisième;

- en Allemagne : Hürth et Bad Honnef dans le district de Cologne, à proximité de la Belgique et à hauteur de Liège, Bruxelles ou Lille, et Triberg et Bodnegg dans le Bade-Wurtemberg, dont la capitale est Stuttgart, à proximité de l’Autriche, de la Suisse et de la France, particulièrement Zurich, Mulhouse, Colmar et Strasbourg, ainsi que du Liechtenstein.

Sauf celles du district de Cologne, proches de la Belgique et des Pays-Bas, toutes ces villes entourent la Suisse et le Liechstenstein.

On remarquera par ailleurs que l’entreprise postale UPS, citée dans le message du 12 novembre 2008, a son principal site de transit européen à Cologne, ce qui rattache bien cette attaque de 2008 à celles de 2015.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cologne

Cologne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cologne (homonymie).
Bilan des localisations de mon pirate en Italie et en Allemagne dans Action Directe 45px-Question_book-4.svg
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2011).Si vous disposez d’ouvrages ou d’articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l’article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l’article, comment ajouter mes sources ?).

Cologne
Köln
La cathédrale de Cologne et le pont Hohenzollern.
La cathédrale de Cologne et le pont Hohenzollern.
Blason de Cologne
Héraldique
Drapeau de Cologne
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Cologne (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
86
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Henriette Reker
Partis au pouvoir SPD et CDU (Pas de majorité)
Code postal de 50441 à 51149
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 15 000
Indicatif téléphonique +49-221
Immatriculation K
Démographie
Population 1 057 327 hab.1 (31 déc. 2013)
Densité 2 610 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans Corruption50° 56′ 33″ Nord 6° 57′ 32″ Est
Altitude Min. 37,5 m – Max. 118,04 m
Superficie 40 515 ha = 405,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne

City locator 14.svg
Cologne
Liens
Site web www.stadt-koeln.de
modifier Consultez la documentation du modèle

Cologne (Köln en allemand, Kölle en kölsch) est une ville de l’ouest de l’Allemagne, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Avec environ un million d’habitants début 2014, Cologne est la plus grande ville du Land, devant Düsseldorf et Dortmund, et la quatrième ville d’Allemagne par sa population, derrière Berlin, Hambourg et Munich. Traversée par le Rhin, son agglomération de plus de deux millions d’habitants constitue le sud de l’aire métropolitaine Rhin-Ruhr, au cœur de la mégalopole européenne. La ville est notamment célèbre pour sa cathédrale, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ainsi que pour l’eau de Cologne.

Fondée par les Romains, qui en firent la capitale de la province de Germanie inférieure, Cologne est la plus ancienne des grandes villes allemandes, ce dont témoigne un important patrimoine antique. Sa situation géographique favorable dans la vallée du Rhin en fait depuis le Moyen Âge un carrefour important en Europe. De tradition catholique, Cologne devient dès le XIVe siècle un important centre culturel grâce à son université – aujourd’hui parmi les plus anciennes au monde. Archevêché, membre de la Ligue hanséatique, elle acquiert le statut de Ville libre d’Empire en 1475. Annexée par la France de 1801 à 1815, puis sous domination prussienne, Cologne est occupée après la Première Guerre mondiale et est victime de 262 bombardements alliés entre 1940 et 1945. Après avoir perdu 95% de sa population, la ville est reconstruite et de nombreux bâtiments sont restaurés à l’identique.

À l’image de l’Allemagne de l’Ouest, la ville connaît un « miracle économique » (Wirtschaftswunder) et voit sa population s’accroître. Cologne accueille aujourd’hui de nombreux sièges sociaux d’entreprises, ainsi que des évènements d’ampleur internationale dans la Koelnmesse, comme les salons Gamescom et Photokina. Ville touristique, elle dispose d’un important patrimoine religieux (l’église Saint-Martin, les douze basiliques romanes) et de musées (le musée Ludwig, le Musée romain-germanique). Le pont Hohenzollern est en outre le pont ferroviaire le plus fréquenté d’Allemagne. Enfin, l’urbanisme de Cologne est en pleine mutation et comporte deux nouveaux quartiers issus d’une opération de rénovation urbaine et destinés à accueillir des entreprises dans les nouvelles technologies : MediaPark et Rheinauhafen – ce dernier étant en cours d’aménagement.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire de Cologne.

Fondation et période antique

 dans Crime

Vestiges antiques, près de la cathédrale : portique latéral d’une porte romaine de la ville.

La ville doit son nom de Cologne à l’impératrice romaine Agrippine, épouse de l’empereur Claude, qui éleva son lieu de naissance au rang de colonie en l’an 50, sous le nom de Colonia Claudia Ara Agrippinensium. Les Romains y tenaient une garnison et des axes routiers (dont voies romaines) convergeaient vers un pont de bateaux sur lequel transitait un important commerce avec toutes les régions de la Germanie.

En raison de son importance stratégique sur le limes du Rhin et de la présence de l’armée — grande consommatrice de produits et de techniques — et de la clientèle germanique, l’endroit attira de nombreux marchands et devint un foyer d’artisanat et de commerce.

Centre militaire, la ville fut la résidence de l’empereur gaulois Postume de 260 à 268, et le lieu de l’usurpation éphémère de Silvanus en 355.

Les Romains introduisirent le christianisme à Cologne, qui devint siège épiscopal à partir du IVe siècle.

La ville garde quelques vestiges de son passé romain :

Article détaillé : Chaussée romaine de Bavay à Cologne.

Moyen Âge et période moderne

220px-Koeln_1499 dans Folie

Cologne en 1499

Devenue siège épiscopal après sa conquête par les Francs, la ville reçoit les reliques des trois rois mages en 1164. Pour les accueillir, est fabriquée une châsse dorée et est construite la cathédrale qui couronne actuellement la ville ; elle fut commencée en 1248 et consacrée en septembre 1322. La dernière pierre est apportée à la tour sud, en présence de l’empereur Guillaume Ier, le 15 octobre 1880.

L’université de Cologne fut fondée en 1388 par la ville de Cologne et fut supprimée sous l’occupation française en 1798. Une nouvelle université de Cologne fut fondée en 1919 également par la ville de Cologne et est aujourd’hui une des plus importantes d’Allemagne.

L’archevêché de Cologne fut un des sept princes-électeurs de l’Empereur du Saint-Empire romain germanique depuis la Bulle d’or promulguée en 1356 par Charles IV. Membre de la ligue de la Hanse, elle acquit en 1475 le statut de Ville libre d’Empire.

Au XVIe siècle, le siège de l’archevêché fut disputé entre les partis catholiques et protestants donnant lieu à une guerre de 1583 à 1588, dénommée guerre de Cologne.

En 1794, les armées révolutionnaires françaises entrent dans la ville, qui devient trois ans plus tard chef-lieu de district du département Roer lors de la création de celui-ci au sein de la République cisrhénane. Cette dernière est annexée en 1801 à la république française et le restera jusqu’à la chute du Premier Empire en 1814. Durant ces vingt années, Cologne reçoit donc l’influence réformatrice française.

En 1815, le congrès de Vienne place la ville sous domination prussienne qui devient le chef-lieu de la province de Juliers-Clèves-Berg, avant de devenir en 1822, chef-lieu de district de la province rhénane.

Sous le Reich allemand, les forts « von Biehler » sont érigés en grand nombre en 1873 par Hans Alexis von Biehler, ainsi que la forteresse de ceinture de Cologne.

XXe siècle

220px-Koeln_1945 dans LCR - NPA

Cologne après les bombardements

Après la Première Guerre mondiale, la ville, comme toute le Rhénanie, est occupée par les forces Alliés durant les années 1920, notamment le British Army of the Rhine (« Armée britannique du Rhin »).

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 30 mai 1942, les Alliés effectuent leur premier 1 000 Bombers’ Raid sur la ville.

C’est le début d’une offensive de trois ans sur les grandes villes allemandes. Selon le général Arthur Harris, il fallait briser le moral et le potentiel industriel de l’ennemi par des bombardements stratégiques massifs.

Les séries de raids destructeurs sur Cologne laisseront en 1945 la ville dans un état de grande ruine. La cathédrale reste debout, mais sa voute est détruite. Elle sera restaurée en 1950.

Chronologie historique

Cologne est la plus ancienne des grandes villes allemandes.

 dans Luraghi

Le transept de la cathédrale de Cologne, vue nord depuis la gare.
220px-Warning_sign_in_cologne dans NEMROD34

Cologne en avril 1945

Subdivision

220px-Cologne_panorama dans Perversité

Panorama de Cologne

Cologne est subdivisée en 9 arrondissements municipaux (Stadtbezirke) et 86 quartiers (Stadtteile) :

  1. Innenstadt : Altstadt-Nord, Altstadt-Süd, Neustadt-Nord, Neustadt-Süd, Deutz
  2. Rodenkirchen : Bayenthal, Godorf, Hahnwald, Immendorf, Marienburg, Meschenich, Raderberg, Raderthal, Rodenkirchen, Rondorf, Sürth, Weiß, Zollstock
  3. Lindenthal : Braunsfeld, Junkersdorf, Klettenberg, Lindenthal, Lövenich, Müngersdorf, Sülz, Weiden, Widdersdorf
  4. Ehrenfeld : Bickendorf, Bocklemünd/Mengenich, Ehrenfeld, Neuehrenfeld, Ossendorf, Vogelsang
  5. Nippes : Bilderstöckchen, Longerich, Mauenheim, Niehl, Nippes, Riehl, Weidenpesch
  6. Chorweiler : Blumenberg, Chorweiler, Esch/Auweiler, Fühlingen, Heimersdorf, Lindweiler, Merkenich, Pesch, Roggendorf/Thenhoven, Seeberg, Volkhoven/Weiler, Worringen
  7. Porz : Eil, Elsdorf, Ensen, Finkenberg, Gremberghoven, Grengel, Langel, Libur, Lind, Poll, Porz, Urbach, Wahn, Wahnheide, Westhoven, Zündorf
  8. Kalk : Brück, Höhenberg, Humboldt/Gremberg, Kalk, Merheim, Neubrück, Ostheim, Rath/Heumar, Vingst
  9. Mülheim (anciennement Mülheim-am-Rhein) : Buchforst, Buchheim, Dellbrück, Dünnwald, Flittard, Höhenhaus, Holweide, Mülheim, Stammheim

Monuments et musées

220px-Fischmarkt dans Politique

Église Grand St-Martin
220px-Farinahaus dans Rue89

Maison Farina, Musée du Parfum
550px-Panorama_cologne_20050114

Panorama urbain de Cologne

Les douze grandes basiliques romanes de Cologne

Article détaillé : Douze basiliques romanes de Cologne.

Cologne possède une remarquable série de douze grandes basiliques romanes de style rhénan, situées pour la plupart à l’extérieur de l’enceinte romaine (construite au Ier siècle ap. J.-C.), mais à l’intérieur de la plus grande enceinte médiévale (le Ring):

Dans le vocabulaire architectural, le terme basilique désigne une église sans transept. La basilique est la forme primitive et fondamentale du temple chrétien. À la différence de la basilique civile romaine, on y pénètre par le pignon (le petit côté).

Le carnaval de Cologne

Article détaillé : Carnaval de Cologne.

Le carnaval de Cologne est presque aussi ancien que la ville. On le qualifie de 8e merveille du monde ou la 5e saison, tant il est extraordinaire. Dans l’Antiquité, les Grecs et les Romains célébraient en l’honneur de Dionysos et Saturne de joyeuses fêtes de printemps, où abondaient le vin, les femmes et les chants. Les Germains, quant à eux, fêtaient le solstice d’hiver. Plus tard, les Chrétiens reprirent ces coutumes païennes. Le début du carême précédant Pâques était célébré par le carnaval – carne vale signifiant « au revoir à la viande ! ».

Au Moyen Âge, les réjouissances carnavalesques, toujours accompagnées de déguisements insolites, revêtaient souvent des formes exacerbées, au grand dam du Conseil et de l’Église de la ville. Interdictions et arrêtés étaient d’un piètre secours ; la fête se déroulait dans un tumulte et une ivresse sans bornes. Outre le carnaval traditionnel qu’organise le Comité des fêtes depuis 1823, il en existe un autre qui s’est développé dans les années 1980 et qui, entre-temps, est devenu traditionnel.

220px-CologneSkylineAtNight

Cologne la nuit

Généralités

L’université de Cologne, fondée au XIVe siècle, reste une des plus importantes d’Allemagne avec environ 48 000 étudiants. La cathédrale de Cologne appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La ville est assez cosmopolite : 17,4 % de sa population n’est pas de nationalité allemande. Environ 120 000 musulmans vivent à Cologne2. En 2007, la construction d’une mosquée de 2000 places dans le quartier d’Ehrenfeld suscite de nombreuses polémiques. Il y a aussi une importante minorité kurde.

Une des spécialités de Cologne est la « Kölsch », une sorte de bière blonde assez légère servie dans des verres étroits de 20 cl, parfois 30 cl. Le mot Kölsch désigne aussi le dialecte de la ville.

Une autre spécialité est l’eau de Cologne (Kölnisch Wasser).

Le 3 mars 2009, le bâtiment des archives municipales (construit en 1971) s’est effondré, entraînant la mort de deux personnes et la disparition de documents, comme des manuscrits du Xe siècle, des exemplaires originaux de partitions de Jacques Offenbach et Richard Wagner, ainsi que des originaux de l’écrivain Heinrich Böll.

Économie

De nombreuses entreprises siègent à Cologne, notamment dans :

  • L’aéronautique, avec l’Agence européenne de la sécurité aérienne
  • l’automobile avec la division européenne du constructeur automobile américain Ford, la division sportive Toyota team Europe, chargée de la mise au point des véhicules de compétition (rallye, Formule 1), le fabricant allemand de moteurs et de machines Deutz AG, et l’équipementier japonais Yazaki, qui y possède son siège européen
  • l’audiovisuel avec les chaînes de télévision RTL Television, WDR, VOX, Super RTL, N-tv et des éditions de musique (p.ex. EMI Group)
  • l’informatique, avec Microsoft ; Electronic Arts, siège allemand
  • le transport, avec la compagnie aérienne Lufthansa, ainsi que l’entreprise postale UPS y a son principal site de transit européen.
  • l’agroalimentaire, avec Intersnack.
  • Édition de livres d’art : TASCHEN
  • Studio Action Concept pour la série Alerte Cobra (Alarm für Cobra 11)

Transports

220px-Dom_und_Hauptbahnhof_%28Flight_over_Cologne%29

La gare centrale vue du ciel

Cologne est très bien desservie par les transports publics avec un réseau dense de métro léger.

Cologne possède plusieurs gares:

Cologne a également un service de train Thalys pour se connecter à des villes dans différents pays tels que Bruxelles et Paris.

Pour le transport aérien, Cologne possède un aéroport : l’Aéroport Konrad Adenauer. Le transport, avec la compagnie aérienne Lufthansa, ainsi que l’entreprise postale UPS y a son principal site de transit européen.

La ville de Cologne possède un boulevard périphérique. Celui-ci a été posé au cours de la fin du XIXe siècle et au début du XXe il est aujourd’hui encore complété et élargi. Son développement est issu des travaux d’architectes et de designers urbains tels que Karl Henrici, Josef Stübben et Fritz Schumacher.

Culture

Musique classique

Cologne possède plusieurs orchestres de renom :

Théâtre

Sport

300px-Lanxess-Arena%2C_K%C3%B6ln-7892

La Lanxess Arena, l’antre du Kölner Haie
Club Sport Fondé en Ligue Stade Entraîneur
1. FC Cologne Football 1948 1. Bundesliga RheinEnergieStadion Peter Stöger
SC Fortuna Cologne Football 1948 Verbandsliga Mittelrhein Südstadion Matthias Mink
SC Brück Viktoria Cologne Football 1994 Oberliga Nordrhein Flughafenstadion Höhenberg Thomas Klimmeck
Kölner Haie Hockey sur glace 1972 DEL Lanxess Arena Bill Stewart
Falcons de Cologne Football Américain 1995 GFL
Crocodiles de Cologne Football Américain 1980

Personnalités de Cologne

Jumelages

Cologne est jumelée avec :

Notes et références

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !
  1. http://www.stadt-koeln.de/mediaasset/content/satzungen/buergerbegehren-oeffentliche-bekanntmachung-der-zahl-der-kommunalwahlberechtigten_2014_12_31.pdf [archive]
  2. Les constructions de mosquées cristallisent les peurs en Allemagne [archive] dans Le Monde du 7 août 2007

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bade-Wurtemberg

Bade-Wurtemberg

 

État du Bade-Wurtemberg
Bundesland Baden-Württemberg
Armoiries
Armoiries
Drapeau
Drapeau
Localisation du Bade-Wurtemberg (en vert foncé) à l'intérieur de l'Allemagne
Localisation du Bade-Wurtemberg (en vert foncé) à l’intérieur de l’Allemagne
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Capitale Stuttgart
Ministre-président Winfried Kretschmann (Grüne)
ISO 3166-2 DE-BW
Démographie
Population 10 673 000 hab. (30/06/14)
Densité 299 hab./km2
Rang 3e
PIB (2010)

PIB/hab.

361,700 Md € (3e)

33 900 € (5e)

Géographie
Superficie 3 575 146 ha = 35 751,46 km2
Rang 3e
Politique
Parti(s) au pouvoir Verts-SPD
Landtag
CDU
Grünen
SPD
FDP/DVP
Total
60
36
35
7
138
Nombre de voix
au Bundesrat
6
Liens
Site web baden-wuerttemberg.de
modifier Consultez la documentation du modèle
250px-Schwarzwald_1

La Forêt Noire

Le Bade-Wurtemberg (en allemand Baden-Württemberg (ˈbaːdən ˈvʏʁtəmˌbɛʁk)) est l’un des länder (États) composant l’Allemagne. Il est parfois aussi appelé Pays de Bade en français (uniquement dans sa partie occidentale, correspondant à l’ancien Grand-duché de Bade).

Le Bade-Wurtemberg est par son importance démographique et économique le troisième land d’Allemagne.

Sa capitale est Stuttgart, ville la plus peuplée et économiquement la plus importante.

Les lieux touristiques les plus connus sont la Forêt-Noire (Schwarzwald), le lac de Constance (Bodensee), le Jura souabe (Schwäbische Alb), le cloître de Maulbronn et les villes de Heidelberg, Stuttgart, Karlsruhe, Fribourg-en-Brisgau, Baden-Baden, Tübingen, Ulm et Constance.

Le Bade-Wurtemberg est limitrophe de la France et de la Suisse. En Allemagne même, il est limitrophe des länder de Rhénanie-Palatinat, de Hesse et de Bavière.

Outre la métropole que constitue Stuttgart, les régions d’« Ulm/Neu-Ulm (Bavière) », de « Mannheim/Heidelberg/Ludwigshafen (Rhénanie-Palatinat) » et la région transfrontalière de Bâle ont également une influence économique considérable.

Sommaire

Histoire

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Le land de Bade-Wurtemberg a été créé en 1952, succédant aux anciens länder d’après-guerre de Bade, de Wurtemberg-Bade, et de Wurtemberg-Hohenzollern eux-mêmes successeurs du :

Principales villes

Liste des villes du Bade-Wurtemberg, avec la population de 2013 pour les 11 premières et de 2008 pour les suivantes :

  1. Stuttgart (604 297)
  2. Karlsruhe (299 103)
  3. Mannheim (296 690)
  4. Fribourg-en-Brisgau (en allemand : Freiburg im Breisgau; 220 286)
  5. Heidelberg (152 113)
  6. Ulm (119 218)
  7. Heilbronn (118 122)
  8. Pforzheim (117 754)
  9. Reutlingen (111 357)
  10. Ludwigsbourg (en allemand : Ludwigsburg ; 89 639)
  11. Esslingen (89 242)
  12. Tübingen (83 310)
  13. Villingen-Schwenningen (81 921)
  14. Constance (en allemand : Konstanz ; 80 980)
  15. Aalen (67 125)
  16. Schwäbisch Gmünd (61 391)
  17. Sindelfingen (61 241)
  18. Offenbourg (en allemand : Offenburg ; 58 769)
  19. Friedrichshafen (58 058)
  20. Göppingen (57 836)
  21. Baden-Baden (54 454)
  22. Waiblingen (52 926)
  23. Heidenheim an der Brenz (49 784)
  24. Ravensburg (49 073)
  25. Rastatt (47 710)
  26. Lörrach (46 860)
  27. Albstadt (46 677)
  28. Böblingen (46 322)
  29. Leonberg (45 535)
  30. Singen (45 420)
  31. Fellbach (44 010)
  32. Filderstadt (43 731)
  33. Lahr/Schwarzwald (43 683)
  34. Weinheim (43 272)
  35. Bruchsal (42 911)
  36. Rottenburg am Neckar (42 899)
  37. Scheer (42 832)
  38. Bietigheim-Bissingen (42 022)
  39. Nürtingen (40 552)
  40. Kirchheim unter Teck (39 923)
  41. Schorndorf (39 323)
  42. Ettlingen (38 987)
  43. Leinfelden-Echterdingen (37 055)
  44. Schwäbisch Hall (36 660)
  45. Backnang (35 666)
  46. Sinsheim (35 366)
  47. Tuttlingen (34 960)
  48. Balingen (34 338)
  49. Kehl (34 330)
  50. Ostfildern (33 714)
  51. Crailsheim (32 439)
  52. Biberach an der Riß (32 270)
  53. Rheinfelden (32 191)
  54. Herrenberg (31 235)
  55. Kornwestheim (30 689)
  56. Radolfzell am Bodensee (30 187)
  57. Gaggenau (29 769)
  58. Weil-am-Rhein (29 461)
  59. Bühl (29 387)
  60. Vaihingen an der Enz (28 898)
  61. Bretten (27 997)
  62. Winnenden (27 877)
  63. Geislingen an der Steige (27 763)
  64. Neckarsulm (27 378)
  65. Wangen im Allgäu (27 075)
  66. Leimen (27 031)
  67. Weinstadt (26 253)
  68. Mühlacker (26 236)
  69. Wiesloch (26 122)
  70. Horb am Neckar (26 116)
  71. Emmendingen (26 110)
  72. Ehingen (25 931)
  73. Rottweil (25 701)
  74. Ellwangen (25 250)
  75. Mosbach (25 197)
  76. Wertheim (24 553)
  77. Achern (24 527)
  78. Ditzingen (24 215)
  79. Freudenstadt (23 888)
  80. Calw (23 837)
  81. Weingarten (23 607)
  82. Öhringen (23 014)
  83. Stutensee (22 938)
  84. Nagold (22 910)
  85. Waldshut-Tiengen (22 619)
  86. Bad Mergentheim (22 446)
  87. Remseck am Neckar (22 437)
  88. Schwetzingen (22 403)
  89. Leutkirch im Allgäu (22 401)
  90. Schramberg (22 093)
  91. Metzingen (21 889)
  92. Donaueschingen (21 434)
  93. Überlingen (21 397)
  94. Eppingen (21 127)
  95. Hockenheim (20 758)
  96. Bad Rappenau (20 715)
  97. Eislingen/Fils (20 509)
  98. Rheinstetten (20 427)
  99. Oberkirch (20 334)
  100. Waldkirch (20 275)
  101. Giengen an der Brenz (20 260)
  102. Waghäusel (20 000)
  103. Baiersbronn (16 223)
  104. Trossingen (15 072)
  105. Gernsbach (14 637)
  106. Münsingen (14 500)
  107. Durmersheim (12 049)
  108. Mengen (10 175)

Économie

260px-Bodensee_Weinbau_Birnau

Le lac de Constance

Le Bade-Wurtemberg compte parmi les régions économiquement les plus compétitives en Europe. C’est un centre d’industrie automobile (Daimler, Porsche, Robert Bosch GmbH, Audi, Mercedes-Benz) avec des sites à Stuttgart, Sindelfingen, Neckarsulm, Mannheim, Rastatt, Gaggenau et Ulm. De nombreuses entreprises de l’industrie de constructions mécaniques y sont implantées (Festo, Voith, Liebherr, Trumpf, Heidelberger Druckmaschinen). La mécanique de précision, en particulier l’horlogerie, y existe de longue date (Junghans) ; plus récemment, des entreprises de production d’électronique grand public se sont implantées (SABA, Dual). Le Bade-Wurtemberg a longtemps été un haut lieu de l’industrie textile, qui y conserve aujourd’hui encore une certaine importance (Hugo Boss, Trigema, Steiff). À Karlsruhe se trouve la plus importante raffinerie d’Allemagne. Le siège social de l’entreprise SAP AG, premier fournisseur européen de logiciels est situé à Walldorf.

Le taux de chômage de 4,2 % (avril 2011) est l’un des plus faibles d’Allemagne. Seule la Bavière a un chômage plus bas avec 3,9 %1. Les exportations du land représentent environ 10 000 € par habitant. Dans l’UE, le Bade-Wurtemberg fait partie des régions les plus riches : en 2010 le PIB de Bade-Wurtemberg est de 361,8 Mio € (14,5% du PIB allemand), soit environ 33 651 € par habitant2 (Allemagne : 27 300 € ; UE : 2 360 €)3.

Le Bade-Wurtemberg compte deux centrales nucléaires en activité, la centrale nucléaire de Philippsburg et la centrale nucléaire de Neckarwestheim. La centrale nucléaire de Obrigheim a été mise hors-service en 2005.

La Forêt Noire et la région du lac de Constance sont des destinations touristiques importantes.

L’Europa Park, situé à Rust dans le Bade-Wurtemberg est également très prisé des touristes venant de toute l’Europe, le parc d’attractions est le 2e en Europe en termes de fréquentation, c’est le plus grand du continent de par sa superficie.

Patrimoine naturel et architectural

Subdivisions

300px-BW-Landkreise

Carte des 35 arrondissements et 9 villes-arrondissements du Bade-Wurtemberg

Le Bade-Wurtemberg est divisé en 4 districts (Regierungsbezirke) appelés également circonscriptions ou régions administratives, eux-mêmes subdivisés en 12 régions (Regionen), qui regroupent 35 arrondissements (Landkreise) et 9 municipalités non intégrées à un arrondissement, constituant donc un arrondissement à elles-seules, appelées villes-arrondissements (kreisfreie Städte).

Districts (Regierungsbezirke)

Les 4 districts du Bade-Wurtemberg :

Arrondissements (Landkreise) et Ville-arrondissements (kreisfreie Städte)

Les 9 villes-arrondissements (kreisfreie Städte) du Bade-Wurtemberg :

Les 35 arrondissements (Landkreise) du Bade-Wurtemberg :

Confessions

  • Chrétienne : 71,6 % (7,6 millions, dont 4 millions de catholiques et 3,6 millions de protestants)
  • Musulmane : 5,6 % (600 000)
  • Bouddhiste : 0,23 % (25 000)
  • Hindouiste : 0,14 % (15 000)
  • Juive : 0,08 % (9 000)
  • Sans ou autres : 22,3 % (2,4 millions)

Blasonnement

En raison de sa création récente, le land de Bade-Wurtemberg ne dispose pas d’armes « historiques », contrairement à sa voisine la Bavière.

  • Armes du grand-duché de Bade : D’or à la bande de gueules.
  • Armes du royaume de Wurtemberg : D’or à trois demi-ramures de cerf posées en fasce, l’une sur l’autre.

Notes et références

  1. Arbeitslosenquote im April 2011 [archive] (site de l’Agence allemande pour l’emploi, consulté le 10 mai 2011).
  2. Bruttoinlandsprodukt je Einwohner » [archive] (site du Statistisches Landesamt Baden-Württemberg, consulté le 10 mai 2011).
  3. Das Bruttoinlandsprodukt pro Kopf (in Euro) [archive] (site du Centrum für Europäische Politik, consulté le 10 mai 2011).

Liens externes

 

Sur les autres projets Wikimedia :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Stuttgart

Stuttgart

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la ville allemande. Pour les autres villes portant ce nom, voir Stuttgart (homonymie).
Stuttgart
Stutgard
Image illustrative de l'article Stuttgart
Blason de Stuttgart
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Stuttgart
Arrondissement
(Landkreis)
Stuttgart (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
23 arrondissements municipaux dont 152 quartiers
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Fritz Kuhn
Partis au pouvoir Alliance 90 / Les Verts
Code postal de 70173 à 70619
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 1 11 000
Indicatif téléphonique +49-711
Immatriculation S
Démographie
Population 604 297 hab. (31 décembre 20131)
Densité 2 914 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg48° 46′ 36″ Nord 9° 10′ 40″ Est
Altitude 260 m
Superficie 20 736 ha = 207,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne

City locator 14.svg
Stuttgart
Liens
Site web stuttgart.de
modifier Consultez la documentation du modèle

Stuttgart (prononcé en allemand : [ˈʃtʊtɡaʁt] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter, anciennement Stutgard en français2) est la capitale du Land de Bade-Wurtemberg, au sud de l’Allemagne. Sixième plus grande ville d’Allemagne, Stuttgart a une population de 613 392 habitants (recensement de décembre 20111) tandis que l’aire urbaine autour de la ville en compte 5,3 millions (2008)3.

La ville se trouve au centre d’une région très peuplée et est entourée d’une couronne de petites villes. Cette zone urbaine intérieure appelée « région de Stuttgart » a une population de 2,7 millions d’habitants4, faisant du « Grand Stuttgart » la quatrième plus grande ville-région en Allemagne après la Ruhr, Francfort-sur-le-Main et Berlin.

Stuttgart se trouve sur une série de collines, de vallées et de parcs — fait inhabituel pour les villes allemandes5 et souvent cause de surprise pour les visiteurs qui associent principalement la ville avec sa réputation industrielle de « berceau de l’automobile ».

Stuttgart a le statut de Stadtkreis, ce qui fait d’elle une aire urbaine auto-administrée. La ville est également le siège du parlement régional et du conseil local.

La devise de la ville est « Stuttgart est plus » – pour les touristes et les affaires, Stuttgart se décrit elle-même comme « Standort Zukunft », traduit par la mairie en « Lorsque les affaires rencontrent le futur ». En 2007, le bourgmestre a présenté Stuttgart aux investisseurs étrangers comme « la puissance créatrice de l’Allemagne ». Avec les plans actuels visant à améliorer les liaisons de transport aux infrastructures internationales (dans le cadre du projet Stuttgart 21), la ville a dévoilé un nouveau logo et un slogan en mars 2008, se décrivant comme Das neue Herz Europas (« Le nouveau cœur de l’Europe »)6.

Stuttgart est parfois surnommée la Schwabenmetropole7 (métropole souabe8), une référence au dialecte souabe parlé par les autochtones.

Sommaire

Nom et armoiries

170px-Coat_of_arms_of_Stuttgart.svg

Le blason de Stuttgart.

Le blason de Stuttgart montre une jument noire qui se tient sur ses pattes arrière sur un fond jaune. Il a été utilisé pour la première fois dans sa forme actuelle en 1938. Avant cette date, différents modèles et couleurs ont été utilisés, souvent avec deux chevaux. Les armes parlantes du blason reflètent l’origine du nom « Stuttgart ». Le nom dans le vieux haut-allemand était « stuotgarten », avec « stuot » qui signifie la jument. Le terme du vieux haut-allemand « garten » fait quant à lui référence à l’importante étendue de la zone où a eu lieu le peuplement initial9. Le centre du logo de la société automobile Porsche présente une version modifiée des armoiries de Stuttgart10.

Géographie

Généralités

Stuttgart est traversée par la rivière Neckar, dans une région caractérisée par de nombreuses collines.

La ville couvre une superficie de 207 km2. L’altitude varie de 207 m au-dessus du niveau de la mer sur la rivière Neckar à 549 m sur la colline de Bernhartshöhe. En conséquence, il y a plus de 400 escaliers autour de la ville (appelés Stäffele en dialecte local), soit l’équivalent d’environ 20 kilomètres. Beaucoup proviennent de l’époque où des vignes étaient alignées sur toute la vallée. Même aujourd’hui, il y a des vignes à moins de 500 mètres de la gare.

700px-Stuttgart_Panorama_2007

Panorama de Stuttgart depuis le Sud-Est.

Divisions administratives

La ville est divisée en 23 quartiers (Stadtbezirke) ayant chacun un code postal différent mais considérés comme faisant administrativement partie de la ville de Stuttgart. La plupart des quartiers ont cependant, en tant qu’anciennes communes indépendantes, une identité et une histoire bien à eux.

  • 5 au centre-ville (Innere Stadtbezirke):
    • Stuttgart-Mitte
    • Stuttgart-Nord
    • Stuttgart-Ost
    • Stuttgart-Süd
    • Stuttgart-West
  • 18 en périphérie (Äußere Stadtbezirke):
    • Stuttgart-Bad Cannstatt
    • Stuttgart-Birkach
    • Stuttgart-Botnang
    • Stuttgart-Degerloch
    • Stuttgart-Feuerbach
    • Stuttgart-Hedelfingen
    • Stuttgart-Möhringen
    • Stuttgart-Mühlhausen
    • Stuttgart-Münster
    • Stuttgart-Obertürkheim
    • Stuttgart-Plieningen
    • Stuttgart-Rotenberg
    • Stuttgart-Sillenbuch
    • Stuttgart-Stammheim
    • Stuttgart-Untertürkheim
    • Stuttgart-Vaihingen
    • Stuttgart-Wangen
    • Stuttgart-Weilimdorf
    • Stuttgart-Zuffenhausen.

Chaque quartier peut-être divisé en un ou plusieurs sous-quartiers.

Climat

220px-German_Climate_Stuttgart

Graphique climatique de Stuttgart

Le climat de Stuttgart de type continental. Durant les mois d’été, la position de la ville à proximité des collines du Jura souabe et de la Forêt-Noire apparaît comme un bouclier contre les phénomènes météorologiques violents. Cependant, la ville peut également subir des orages pendant l’été et des périodes de plusieurs jours de neige en hiver. Le centre de la ville, appelé par les habitants locaux le « Kessel » (la cuvette), connaît plus de chaleur en été et moins de neige en hiver que les banlieues. Située au centre du continent européen, Stuttgart peut connaître de très grandes différences de températures entre le jour et la nuit et entre l’été et l’hiver. En moyenne, Stuttgart bénéficie de 1693 heures d’ensoleillement par an, de 665 mm de précipitations annuelles et d’une température sur l’année de 9,4 ℃1.

Les hivers durent du mois de décembre à mars. Le mois le plus froid est janvier, avec une température moyenne de 0 ℃. La couverture de neige a tendance à ne pas durer plus de quelques jours, même si elle a duré une paire de semaines en 2004. Les étés sont chauds avec une température moyenne de 20 ℃ durant les plus chauds mois de juillet et d’août. Les étés durent de mai à septembre.

Le climat de Stuttgart est de type continental, cela se traduit donc par des hivers pouvant être rudes et le thermomètre tourne autour de 0 ℃. Les étés sont relativement chauds avec une température légèrement inférieure à 20 ℃.

Mois J F M A M J J A S O N D Année
Températures moyennes maximales (℃) 3 4 9 12 17 20,5 23 23 19 14 8 4 13
Températures moyennes minimales (℃) -3 -3 0,5 3 7 10,5 13 12 8 5 0,5 -2 4
Températures moyennes (℃) 0 1 5 8 13 15,5 18 18 14,5 9,5 4 1,5 9
Précipitations (hauteur moyenne en mm) 48 46 43 61 86 86 74 86 58 46 46 51 734
Climat de Stuttgart – Source : Weatherbase11

Histoire

Avant le XIXe siècle

Le Altes Schloss (Vieux Château) datant de 950

Le premier habitat connu de Stuttgart date de la fin du Ier siècle avec l’établissement d’un fort romain dans le quartier moderne de Cannstatt, sur les rives de la Neckar. Au début du IIIe siècle, les Romains ont été repoussés par les Alamans derrière le Rhin et le Danube. Même si on ne sait rien à propos de Cannstatt au cours de la période des grandes invasions, on estime que la région est resté habitée comme cela est mentionné dans les archives de l’abbaye de Saint-Gall remontant à 700 ap. J.-C.12

Stuttgart en elle-même fut probablement fondée vers 950 ap. J.-C., peu avant la bataille du Lechfeld par le duc Ludolphe de Souabe, l’un des fils de l’empereur Otton Ier du Saint-Empire. La ville était utilisée pour l’élevage de chevaux de cavalerie dans les prairies fertiles au centre de la ville d’aujourd’hui, bien que de récentes fouilles archéologiques indiquent que cette zone était déjà la terre des agriculteurs mérovingiens13.

Un don au registre de l’abbaye de Hirsau en date d’environ 1160 fait état d’un « Hugo de Stuokarten », confirmant l’existence de la ville de Stuttgart.

220px-Neues_Schloss_Stuttgart

Le Neue Schloss (Nouveau Château) fut construit entre 1746 et 1807.

Entre cette époque et le XIVe siècle, Stuttgart était la propriété de la margrave de Bade et les villes de Backnang et Besigheim.

Autour de 1300, Stuttgart est devenue la résidence des comtes de Wurtemberg, qui en ont fait la capitale de leur territoire (Territorialstaat). Stuttgart a été élevée au rang de ville en 1321 quand elle est devenue la résidence royale officielle. Le territoire autour de Stuttgart fut appelé comté de Wurtemberg, avant que les comtes soient élevés au rang de ducs en 1495, par l’empereur. Stuttgart est alors devenue la capitale du duché et la résidence ducale.

Le nom Wurtemberg provient d’une colline escarpée à Stuttgart, anciennement connue sous le nom de Wirtemberg.

Au XVIIIe siècle, Stuttgart céda temporairement son statut de résidence après que Eberhard-Louis eut fondé Ludwigsbourg, au nord de la Stuttgart. En 1775, Charles II demande à ce que la résidence retourne à Stuttgart, en ordonnant la construction du Nouveau Château.

XIXe et XXe siècles

En 1803, Stuttgart a été proclamée capitale de l’électorat de Wurtemberg (jugé par un prince-électeur) jusqu’à l’éclatement par Napoléon Bonaparte du Saint-Empire romain germanique en 1805, date à laquelle Stuttgart est alors devenue capitale du royaume de Wurtemberg. La résidence royale a été étendue sous Frédéric Ier, bien que beaucoup des bâtiments les plus importants de Stuttgart – y compris la Staatsgalerie, la Villa Berg et le Königsbau – ont été construits sous le règne du roi Guillaume Ier14.

220px-Stuttgart_alte_staatsgalerie

Alte Staatsgallerie, construite sous Guillaume Ier

Le développement de la ville de Stuttgart a été entravé durant le XIXe siècle de par son emplacement. Ce n’est qu’avec l’ouverture de la gare en 1846 que la ville a connu une renaissance économique. La population de l’époque était d’environ 50 000 habitants15.

Au cours de la révolution de Mars, un parlement pangermanique national démocratique (Parlement de Francfort) a été créé à Francfort, afin de surmonter la division de l’Allemagne. Après de longues discussions, le Parlement a décidé d’offrir le titre d’empereur allemand au roi Frédéric-Guillaume IV de Prusse. Comme le mouvement démocratique est devenu plus faible, les princes allemands ont regagné le contrôle de leurs états indépendants. Finalement, le roi de Prusse a refusé les demandes des révolutionnaires. Les membres du Parlement ont été chassés de Francfort et les membres les plus radicaux (qui voulaient établir une république) ont fui vers Stuttgart. Un peu plus tard, ce parlement fut dissous par les militaires de Wurtemberg16.

En 1871, Stuttgart comptait 91 000 habitants. En ce temps, Gottlieb Daimler inventa l’automobile dans un petit atelier de Cannstatt et la population a alors augmenté rapidement à 176 000 habitants17. Cette même année, Wurtemberg rejoint, en tant que royaume autonome, l’Empire allemand créé par Otto von Bismarck, au cours de l’unification de l’Allemagne.

À la fin de la Première Guerre mondiale, la monarchie de Wurtemberg s’est effondrée : Guillaume II a refusé la couronne – mais a également refusé d’abdiquer – sous la pression des révolutionnaires qui ont envahi le palais Wilhelm18. L’État libre de Wurtemberg a été créé en tant que partie de la République de Weimar. Stuttgart a alors été proclamée capitale de l’État libre.

En 1920, Stuttgart est devenue le siège du gouvernement national allemand (après la fuite de l’administration de Berlin, voir Putsch de Kapp).

Sous le régime nazi, Stuttgart a commencé l’expulsion de ses habitants juifs en 1939. Près de 60 % de la population juive allemande avait fui au moment des restrictions sur leur liberté de mouvement qui leur ont été imposées le 1er octobre 1941, date à laquelle les juifs vivant dans le Wurtemberg ont été contraints de vivre dans des « appartements juifs ». Le 1er décembre 1941, la première expulsion en train a été organisé vers Riga. Seulement 180 juifs du Wurtemberg retenus dans les camps de concentration ont survécu12.

220px-Stuttgart_Rathaus_Marktplatz_1907

La mairie de Stuttgart en 1907. Tout, sauf l’arrière du bâtiment, a été détruit par les bombardements alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, les troupes blindées françaises commandées par De Lattre de Tassigny ont enfoncé les panzers allemands et sont arrivées sous les murs de Stuttgart. La signature de l’Armistice en 1940 ont livré ces troupes françaises, pourtant victorieuses, aux Allemands mais De Lattre a pu s’enfuir à vélo pour rallier la France.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le centre de Stuttgart a été presque entièrement détruit par les raids aériens alliés. La plupart des bombardements les plus graves ont eu lieu en 1944, aux commandes des bombardiers anglo-américains. Le plus lourd a eu lieu le 12 septembre 1944, quand la Royal Air Force a bombardé la vieille ville de Stuttgart, avec plus de 184 000 bombes et 75 blockbusters. Plus de 1 000 personnes ont péri dans les incendies. Au total, Stuttgart a été soumis à 53 raids de bombardements, entraînant la destruction de 68 % de tous les bâtiments et la mort de 4 477 personnes.

En 1945, les forces alliées ont occupé l’Allemagne, l’armée française ayant occupé la ville de Stuttgart jusqu’à ce qu’elle tombe dans la zone d’occupation militaire américaine. L’un des premiers concepts du plan Marshall était destiné à soutenir la reconstruction économique et politique de l’Europe et a été présenté lors d’un discours prononcé par le secrétaire d’État américain James F. Byrnes, à l’Opéra de Stuttgart. Son discours a conduit directement à l’unification des zones d’occupation américaine et britannique, donnant naissance à la « Bizone » (plus tard, la « Trizone », avec la zone française). Quand la République fédérale d’Allemagne a été fondée le 23 mai 1949, Stuttgart, à l’instar de Francfort, a été un sérieux concurrent pour devenir la capitale fédérale, mais elle a finalement échoué face à Bonn.

Les ex-États allemands de Bade et Wurtemberg ont fusionné en 1952, conduisant à la création du nouveau Land de Bade-Wurtemberg, maintenant troisième plus grand Land d’Allemagne.

Époque récente

Pendant la Guerre froide, Stuttgart est devenu le siège du centre commun de commandement de toutes les forces militaires américaines en Europe, en Afrique et de l’Atlantique (US European Command, EUCOM). EUCOM est toujours basé à Stuttgart aujourd’hui. Les bases de l’armée américaine sont très nombreuses dans et autour de Stuttgart19.

À la fin des années 1970, le district de Stammheim a été la scène de l’une des périodes les plus controversées de l’histoire allemande d’après-guerre, avec le procès des membres de la Fraction armée rouge à la cour de haute sûreté de Stammheim. Après le procès, Ulrike Meinhof, Andreas Baader, Gudrun Ensslin et Jan-Carl Raspé se sont suicidés à Stammheim. Plusieurs tentatives ont été faites pour libérer les terroristes par la force ou le chantage au cours de l’« automne allemand » de 1977, qui a abouti à l’enlèvement et au meurtre de l’industriel allemand Hanns Martin Schleyer, ainsi qu’au détournement du vol Lufthansa 181.

En 1978, le réseau ferroviaire de la banlieue de Stuttgart est entré en fonctionnement.

La ville a organisé l’exposition horticole internationale en 1993.

Culture et principaux sites

Le centre-ville

220px-Stuttgart_Schillerplatz

Alte Kanzlei

Au centre de Stuttgart, on trouve sa place principale, la Schlossplatz. La Königstraße, la plus importante rue commerçante de Stuttgart qui longe le nord-ouest de la Schlossplatz, prétend être la plus longue rue piétonne d’Allemagne20.

Bien que le centre-ville ait été fortement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale20, de nombreux bâtiments historiques ont été reconstruits20 et la ville offre de beaux témoins de l’architecture moderne. On peut citer comme édifices et places du centre-ville :

  • La Stiftskirche (l’Église collégiale), qui date du XIIe siècle et qui est une église protestante depuis 153420. (Extérieur : Roman/Gothique ; Intérieur : Roman/Gothique/Moderne ; Reconstruite après la Seconde Guerre mondiale)
  • Le Alte Schloss, datant en grande partie de la fin du XVe siècle, certaines parties remontant à 1320. (Style : Renaissance ; reconstruit)
  • Alte Kanzlei, sur la Schillerplatz
  • Neues Schloss, terminé en 180720, d’architecture baroque/classique, reconstruit avec un intérieur moderne. Les sous-sols, qui abritent une collection de fragments de pierre de l’époque romaine, sont ouverts aux visiteurs21.
  • Wilhelmpalais, 1840
  • Königsbau, 1850, style classique, reconstruit
  • Markthalle, 1910, Art nouveau
  • La gare, Stuttgart Hauptbahnhof, conçue en 1920, dont les lignes fonctionnelles sont caractéristiques de la Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit).
  • La bibliothèque, Württembergische Landesbibliothek, reconstruite en 1970.
  • Friedrichsbau Varieté, reconstruit en 1994
  • Le Millennium Hôtel & Resort22

Architecture des autres quartiers

170px-Fernsehturm_Stuttgart_%28Deutschland%29-TV_tower_Stuttgart_%28germany%29

Un certain nombre de châteaux se tiennent dans la banlieue de Stuttgart et rappellent le passé royal de la ville. On peut citer :

Il y a également d’autres sites connus autour de Stuttgart :

Musées

220px-Stuttgart-fruchtkasten

La plus ancienne maison de Stuttgart : le Fruchtkasten

Le plus célèbre musée de Stuttgart est la Staatsgalerie (Galerie d’État), qui présente une des plus importantes collections de peinture d’Allemagne du XVe siècle au XXe siècle après Berlin, Munich et Dresde. La pièce la plus importante du musée est le retable de Herrenberg (v. 1520) de Jörg Ratgeb, l’une des œuvres les plus importantes de la peinture allemande de la Renaissance. La collection est également célèbre pour son fonds particulièrement représentatif d’œuvres de Max Beckmann et Oskar Schlemmer, ainsi que pour le plus grand ensemble de toiles de Pablo Picasso d’Allemagne.

Le Linden-Museum, musée d’ethnographie, est également célèbre pour l’importance tant quantitative que qualitative, de sa collection. Les collections sont réparties en cinq grandes sections régionales : l’Amérique (tribus indiennes d’Amérique du Nord, cultures du vieux Pérou), le Pacifique Sud (Mélanésie, culture du Sepik, Australie), l’Afrique (palais royal et masques), l’Orient (culture et histoire islamiques) et l’Asie de l’Est et du Sud (Japon, Chine, Inde, Népal et Tibet).

Stuttgart possède en tout une dizaine de musées. Citons également le Kunstmuseum (consacré à l’art moderne et contemporain et riche du plus grand fonds mondial d’œuvres d’Otto Dix), le Musée Porsche, le Musée Mercedes-Benz et le Musée d’Histoire naturelle, le musée consacré au philosophe Hegel, aménagé dans sa maison natale.

Musique classique

Stuttgart possède un orchestre symphonique actuellement dirigé par Roger Norrington. On peut également citer l’Orchestre de chambre des jeunes (Junges Kammerorchester Stuttgart).

Démographie

220px-Stuttgart_Bevoelkerungsentwicklung_01_KMJ

Évolution de la population de Stuttgart

La population de Stuttgart n’a pas cessé de diminuer entre 1960 (637 539 habitants) et 2000 (586 978). Ensuite, le faible niveau de chômage et l’attractivité des écoles secondaires a conduit à une reprise de la croissance démographique, alimentée notamment par les jeunes adultes de l’ex-Allemagne de l’Est23. Pour la première fois depuis des décennies, en 2006, il y a eu plus de naissances dans la ville que de décès. En avril 2008, il y avait 590 720 habitants dans la ville24.

En 2000, 22,8 % de la population n’a pas la nationalité allemande, en 2006, ce nombre a chuté à 21,7 %. Les principaux groupes de ressortissants étrangers sont les Turcs (22,025 %), les Grecs (14,341 %), les Italiens (13,978 %), les Croates (12,985 %), les Serbes (11,547 %) suivis par les immigrants de la Bosnie-Herzégovine, du Portugal, de la Pologne, de l’Autriche et de la France. 39 % des étrangers proviennent de l’Union européenne.

Religion

La religion protestante luthérienne a été introduite en 1534 à Stuttgart par le duc Ulrich de Württemberg25. Depuis cette époque, le Bade-Wurtemberg a été à prédominance protestante. Toutefois, depuis 1975, le nombre de protestants à Stuttgart a chuté de près de 300 000 à 200 000. En 2000, 33,7 % des habitants étaient protestants et 27,4 % étaient catholiques. La Passion de Bad Cannstatt est une procession suivie par des milliers de fidèles chaque Vendredi saint. 39 % de la population sont dans les autres catégories : musulmans, juifs et ceux qui ne suivent aucune religion ou qui suivent une religion non prise en compte dans les statistiques officielles.

Édifices religieux

Chômage

Le chômage dans la région de Stuttgart est faible par rapport à d’autres régions métropolitaines en Allemagne. En novembre 2008, avant la hausse du chômage annuelle en hiver, le taux de chômage dans la région de Stuttgart se situait à 3,8 %, soit 0,1 % de moins que le taux de Bade-Wurtemberg, qui était de 4,7 % en février 2009. Le chômage dans la ville de Stuttgart au cours de la même période s’élevait à 5,2 % et 6,0 % (novembre 2008 et février 2009 respectivement). Par comparaison, le taux de chômage pour l’ensemble de l’Allemagne s’élevait à 7,1 % (novembre 2008) et à 8,5 % (février 2009)26,27.

Criminalité

Stuttgart est l’une des villes les plus sûres en Allemagne. En 2003, 8 535 infractions ont été relevées à Stuttgart pour 100 000 habitants (la moyenne de toutes les villes allemandes étant de 12 751)28. Les chiffres pour 2006 indiquent que Stuttgart s’est classée au deuxième rang derrière Munich en termes de sûreté29. 60 % des crimes de Stuttgart ont été résolus en 2003, se classant deuxième derrière Nuremberg.

Politique

Le maire actuel de Stuttgart est Fritz Kuhn, du parti Grünen/Büdnis 90 (parti des Verts allemands).

Gouvernement de la ville passé et présent

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Résultats des élections récentes (1999-2014)

Parti PE 1999 Landtag 2001 Bundestag 2002 Landtag 2004 PE 2004 Conseil de ville
2004 (sièges)
Bundestag 2005 PE 2009 Conseil de ville
2009 (sièges)
Bundestag 2009 Landtag 2011 Bundestag 2013 PE 2014 Conseil de ville
2014 (sièges)
CDU 42,9 % 37,1 % 35,1 % 37,4 % 32,9 % (21) 32,7 % 29,1 % 24,2 % (15) 28,5 % 31,5 % 42,8% 30,9% 28,3% (17)
SPD 27,6 % 36,3 % 35,7 % 21,2 % 22,8 % (14) 32,0 % 18,0 % 17,0 % (10) 19,8 % 20,4 % 21,0% 23;3% 14,3% (9)
FDP 6,2 % 9,2 % 8,5 % 7,7 % 6,5 % (4) 12,8 % 14,5 % 10,9 % (7) 18,4 % 6,1 % 2,6% 5,4% 5,9 % (4)
Verts 14,3 % 11,5 % 16,2 % 22,1 % 18,7 % (11) 15,0 % 25,0 % 25,3 % (16) 20,1 % 34,5 % 21,1% 19,6% 24,0% (14)
Républicains 3,6 % 4,7 % 1,0 % 3,3 % 3,9 % (2) 0,8 % 2,0 % 2,5 % (1) 0,8 % 0,9 % 0,7% (0)
Linke 1,4 % 1,9 % 1,8 % (1) 4,4 % 4,5 % 4,5 % (2) 7,8 % 3,4 % 4,4% 5,8% 4,5% (3)
SÖS - - - - 4,6 % (3) 4,6 % (3) 5,4% (3)
FW 9,7 % (6) (1,2 %) 10,3 % (6) 0,7% 1,6% 7,1% (4)
Pirates 2,2% 1,8% 2,0% (1)
AfD 3,0% 7,5% 4,7% (3)
Taux de participation 46,6 % 65,5 % 81,0 % 54,0 % 48,7 % 79,1 % 52,3 % 48,7 % 74,3% 73,1% 76,7% 53,1% 46,6%

Source : Résultats de l’élection à Stuttgart30,31,32

Économie

Les sièges des constructeurs automobiles Daimler (incluant Mercedes-Benz) et Porsche se situent à Stuttgart. On y trouve également le groupe Bosch. La ville est un important centre d’activités industrielles. Les activités de hautes technologies sont aussi représentées. En effet, les sièges européens de Hewlett-Packard et IBM s’y trouvent.

Le berceau de l’automobile

La moto et l’automobile à quatre roues ont été inventés à Stuttgart (par Gottlieb Daimler et Karl Benz ; industrialisé en 1887 par Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach en tant que Daimler-Motoren-Gesellschaft). Stuttgart est donc considérée par beaucoup comme le point de départ de l’industrie automobile dans le monde entier et elle est parfois appelée « le berceau de l’automobile ». Mercedes-Benz, Maybach, Robert Bosch GmbH, Mahle GmbH et Porsche sont toutes des entreprises basées à Stuttgart ou dans des villes à proximité10. Le tout premier prototype de la Volkswagen Coccinelle a été fabriqué à Stuttgart, conçu par Ferdinand Porsche. De nombreux magazines amateurs sur l’automobile sont publiés à Stuttgart10.

Science, recherche et développement

La région a actuellement la plus forte densité de scientifiques, d’universitaires et d’organismes de recherche en Allemagne. Aucune autre région en Allemagne n’a enregistré autant de brevets et de modèles que Stuttgart33. Près de 45 % des scientifiques du Bade-Wurtemberg impliqués dans la recherche et le développement travaillent à Stuttgart. Plus de 11 % de l’ensemble du budget allemand pour la recherche et le développement est investi dans la région de Stuttgart (environ 4,3 milliards d’euros par an). Stuttgart est une ville universitaire, elle abrite plusieurs universités et collèges, comme l’Université de Stuttgart, l’Université de Hohenheim, la TU Stuttgart34 et plusieurs universités de sciences appliquées. De plus, la région est le siège de six instituts Fraunhofer, quatre instituts de recherche industrielle en collaboration avec les universités locales, deux instituts Max-Planck et des instituts du Centre aérospatial allemand (DLR).

Services financiers

La bourse de Stuttgart est la deuxième plus importante en Allemagne (après celle de Francfort). Plusieurs grandes entreprises du secteur des services financiers ont leur siège social à Stuttgart, avec près de 100 instituts de crédit au total (par exemple, Landesbank Baden-Württemberg, Wüstenrot & Württembergische).

Le vin et la bière

170px-Stuttgart_04

Vignes à Stuttgart.

Selon les archives de l’État, la culture de la vigne dans la région remonte à 1108. Au XVIIe siècle, la ville était la troisième plus grande communauté viticole allemande communauté du Saint-Empire romain germanique. Le vin de Stuttgart est resté la source principale de revenus au cours du XIXe siècle.

Stuttgart est toujours l’une des plus importantes villes viticoles de l’Allemagne, principalement grâce à sa situation géographique au centre de la quatrième plus grande région viticole d’Allemagne, la région viticole de Wurtemberg couvrant 11 522 hectares. L’importance du vin sur l’économie locale est marquée chaque année par le festival annuel du vin (Weindorf).

Stuttgart a également plusieurs brasseries célèbres comme Stuttgarter Hofbräu, Dinkelacker ou Schwaben Bräu.

Chaque année une fête du vin se déroule à la fin de l’été dans le centre ville (le village du vin : Stuttgarter Weindorf) et la fête de la bière de Stuttgart (Cannstatter Volksfest) est la plus importante après celle de Munich (Oktoberfest) et attire chaque année plusieurs millions de visiteurs35.

Transport

Aéroport

180px-EDDS_-_001

Aéroport

Situé à Leinfelden-Echterdingen à 15 km au sud de la ville, l’aéroport de Stuttgart (STR) est devenu l’un des plus importants d’Allemagne : il a accueilli 7,6 millions de passagers en 2003, 8,8 en 2004 et 9,6 en 2005. Depuis l’ouverture du troisième terminal en 2004, la capacité de l’aéroport atteint les 12 millions de passagers.

Réseau ferroviaire

150px-Stuttgart_hbf1

Gare centrale

Du point de vue ferroviaire, Stuttgart est un nœud à la croisée des liaisons vers KarlsruheStrasbourgParis, MannheimFrancfortCologne, MannheimSarrebruck, UlmAugsbourgMunich, ZurichMilan, AnsbachNuremberg et HeilbronnWurtzbourg. La gare centrale (Hauptbahnhof) actuelle, édifiée en 1922, est de type cul-de-sac (les trains doivent faire demi-tour). Pour diminuer les temps d’arrêt et améliorer les connexions avec les autres villes, un projet controversé, Stuttgart 21 a été mis sur pied : il s’agirait d’une part d’enterrer la gare avec les quais et de creuser un tunnel direct jusqu’à l’aéroport ce qui permettrait de réduire notablement les temps de trajet en direction de Ulm et Munich. Les travaux devaient commencer en 2005, mais les controverses autour de ce projet ont provoqué son report sine die.

Transports urbains

180px-S-Bahn_in_Stuttgart

RER (S-Bahn)
180px-Stadtbahn_Stuttgart_-_Hst_Rathaus

Métro léger

Au niveau des transports en commun, Stuttgart dispose de 6 lignes de S-Bahn (équivalent du RER parisien), exploitées par une filiale de la Deutsche Bahn. Il y a de plus un grand réseau de métro léger (16 lignes) et de bus (55 lignes). Il y a enfin une ligne de tramway à crémaillère et un funiculaire (inauguré en 1929). L’ensemble des transport est supervisé par la Verkehrs- und Tarifverbund Stuttgart (VVS, Fédération des Transports et Tarifs de Stuttgart) à laquelle sont liés toutes les compagnies opérant sur l’agglomération, permettant une unité tarifaire et une certaine cohérence au niveau de l’offre.

Le projet Stuttgart 21

Article détaillé : Stuttgart 21.

Le projet Stuttgart 21 est un projet ferroviaire et urbain visant à complètement réagencer et moderniser le nœud ferroviaire de la ville. Après des années de débats et de controverses politiques, le plan a été approuvé en octobre 2007. Le projet Stuttgart 21 comprend la reconstruction des lignes de transport de surface et des lignes de métro reliant la gare de Stuttgart du centre-ville avec les chemins de fer et les lignes souterraines. Les travaux de construction devraient débuter en 2010 et être achevés en 2020.

550px-Carte_de_Stuttgart_21_en_fran%C3%A7ais.svg

Carte des sept parties du projet Stuttgart 21. En noir les lignes existantes, en couleur les nouveaux tronçons.

Festival International du Film d’Animation

  • Festival International du Film d’Animation de Stuttgart (Internationales Trickfilm Festival Stuttgart (ITFS))36, fondé en 1982. Le 21e Festival a eu lieu du 22 au 27 avril 2014.

Sport

Football

Le VfB Stuttgart est le principal club de football de la ville et vainqueur du titre du Championnat d’Allemagne de football en 2007. Le club évolue à la Mercedes-Benz-Arena.

L’autre club de la ville, le Stuttgarter Kickers, évolue en troisième division au Gazi-Stadion à Stuttgart-Degerloch.

Autres sports

La ville accueille aussi un tournoi de tennis féminin, de catégorie Premier avec une dotation de 721 000 $. Le principal sponsor de ce tournoi est la marque automobile Porsche d’où son nom : Porsche Tennis Grand Prix.

La ville accueille également un tournoi de tennis masculin, chaque année au mois de juillet, le tournoi de Stuttgart (aussi connu sous le nom de Mercedes Cup). Ce tournoi se déroule sur terre battue.

En handball, Stuttgard est le lieu s’accueille du club du TV Bittenfeld mais aussi du HBW Balingen-Weilstetten, lors des matchs importants.

Enfin, les Scorpions de Stuttgart (GFL) est un club allemand de football américain basé à Stuttgart.

En plus, Stuttgart possède comme seulement cinq autres villes allemandes un club de football australien, qui s’appelle les Emus de Stuttgart. Ils jouent dans la Australian Football League Germany et en 2011 ils pouvaient remporter le match pour la troisième place.

Évènements sportifs

Stuttgart a une réputation de metteur en scène de grands événements, comme les championnats du monde d’athlétisme 1993 ou le tournoi de Stuttgart. Stuttgart a été l’une des douze villes hôtes de la Coupe du monde de football de 2006. Six matchs, dont trois du deuxième tour y compris le match pour la troisième place, ont été joués au Gottlieb-Daimler-Stadion (aujourd’hui, Mercedes-Benz Arena). Stuttgart a également été désignée « Capitale Européenne du Sport » 200737, hébergeant des évènements tels que les Championnats du monde de cyclisme sur route et la Finale mondiale de l’athlétisme cette année-là.

Il y a d’autres célèbres sites sportifs, comme la Porsche-Arena (tennis, basket-ball et handball) et le Hanns-Martin-Schleyer-Halle (boxe, équitation/saut d’obstacles, gymnastique, cyclisme sur piste, etc.).

Jumelages

La ville de Stuttgart est jumelée avec38 :

Personnalités liées à la ville

De nombreuses personnalités nées ou ayant vécu à Stuttgart ont influencé l’histoire de la ville :

Galerie

  • 90px-Coll%C3%A9giale_de_Stuttgart
    Collégiale de Stuttgart
  • Karte_s_innen
    Carte de Stuttgart
  • 120px-Stuttgart_SchlossSolitude
    Le château Solitude (Schloss Solitude)
  • Logo de Robert Bosch GmbH à Stuttgart
  • 120px-Schlo%C3%9F-Rosenstein
    Le château Rosenstein (Schloss Rosenstein)
  • 120px-Stuttgart_Schlossplatz_Nacht_new
    Neues Schloss de nuit
  • 120px-Stuttgart1999
    Vue de Stuttgart en 1999 vers le centre ville
  • 120px-Stuttgart-Hegel-Birthplace-2006-04-09a
    Lieu de naissance de Hegel
  • 90px-Riesenrad-cannstatt-2004
    Grande Roue de Stuttgart

Notes et références

  1. a, b et c « Bevölkerungsentwicklung » [archive], statistik.baden-wuerttemberg.de,‎ décembre 2011 (consulté le 5 mai 2013)
  2. Denis Diderot, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, Sociétés Typographiques,‎ 1781 (lire en ligne [archive])
  3. « (de) Stuttgart » [archive], Initiativkreis Europäische Metropolregionen (consulté le 23 mars 2009)
  4. « (de) Basisinformationen zur Region Stuttgart » [archive], Wirtschaftsförderung Region Stuttgart GmbH (consulté le 28 mars 2009)
  5. « Introduction to Stuttgart » [archive], The New York Times (consulté le 25 mars 2009)
  6. Statistisches Landesamt Baden-Württemberg [archive]
  7. (de) Stuttgart – die Schwabenmetropole [archive]
  8. Carte d’identité de Stuttgart [archive]
  9. « (de) Die Geschichte von Stuttgart » [archive], The history of Stuttgart,‎ 2008 (consulté le 2 mars 2009)
  10. a, b et c Aric Chen, « Stuttgart, Germany; Motor Stadt (Psst! This Isn’t Michigan) » [archive], The New York Times,‎ 7 janvier 2007 (consulté le 18 mars 2009)
  11. « Weatherbase: Historical Weather for Stuttgart, Germany » [archive], Weatherbase,‎ 2009 (consulté le 12 mars 2009)
  12. a et b Cet article contient des informations tirées de Hauptseite (de).
  13. (de) Daniel Kirn, Stuttgart — Eine kleine Stadtgeschichte, Erfurt, Sutton,‎ 2007 (ISBN 978-3-86680-137-0, OCLC 184692565)
  14. The life and works of Christian Friedrich von Leins, catalogued in the German National Library. [archive]
  15. Population archives of Baden-Württemberg, German PDF [archive]
  16. German publication by Michael Kienzle and Dirk Mende: « Wollt Ihr den alten Uhland niederreiten? ». Wie die 48er Revolution in Stuttgart ausging. (« The downfall of the 48 Revolution ») German ‘Schillergesellschaft’, Marbach am Neckar 1998 (vol. 44), Modèle:ISBN/3929146835
  17. Stuttgart – Where Business Meets the Future. CD issued by Stuttgart Town Hall, Department for Economic Development, 2005.
  18. Paul Sauer: « Württembergs letzter König. Das Leben Wilhelms II. », German. Stuttgart 1994.
  19. « U.S. Army Installations in Stuttgart » [archive], US Army in Germany
  20. a, b, c, d et e Henk Bekker, Adventure Guide Germany, Hunter Publishing, Inc,‎ 2005 (ISBN 978-1-58843-503-3, lire en ligne [archive]), p. 445
  21. McLachlan, p. 245
  22. Horloge astronomique du Millennium Hôtel & Resort [archive]
  23. Statistiches Amt, Stuttgart, July 2007. PDF source: http://www.stuttgart.de [archive]
  24. « (de) Stuttgart in Zahlen » [archive], Official website of Stuttgart,‎ 30 avril 2008 (consulté le 1er mars 2009)
  25. Klaus Schlaich, Martin Heckel, Werner Heun, (de) Gesammelte Aufsätze: Kirche und Staat von der Reformation bis zum Grundgesetz, Mohr Siebeck,‎ 1997 (ISBN 978-3-16-146727-1), p. 28
  26. Stuttgart Journal [archive], German article accessed 28-11-08.
  27. Stuttgart Zeitung 27 Feb 2008, regional unemployment figures
  28. Stuttgart official statistics [archive]
  29. City of Hamburg website [archive]
  30. Wahlergebnisse in Stuttgart – Wikipedia
  31. http://www.stuttgarter-zeitung.de/inhalt.ergebnisse-bundestagswahl-so-hat-stuttgart-gewaehlt.e27d810b-b19e-42e0-b663-8eac9f1985c9.html [archive]
  32. http://www.stuttgarter-nachrichten.de/ergebnisse_europawahl [archive]
  33. Stuttgart – Where Business Meets the Future. CD issued by Stuttgart Town Hall, Department for Economic Development, 2005
  34. « Stuttgart » [archive], sur Encyclopædia Britannica,‎ 2009
  35. La Cannstatter Volksfest de Stuttgart, l’autre grande Fête de la Bière [archive]
  36. Site de l’ITFS [archive] (en)
  37. (en) « European Capitals of Sport List » [archive], sur European Capitals of Sport Association (consulté le 1er juillet 2009)
  38. Jumelages [archive]

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Des références de mon pirate informatique

Depuis quelques jours, je reviens sur des troyens que mon antivirus a détectés dans mon système au cours de l’année 2015, sept jamais repérés plus tôt au mois de novembre, dont un s’y trouvait depuis le 12 novembre 2008 et les autres depuis les mois de janvier à octobre 2015, et un huitième éradiqué dès son arrivée dans ma boîte de messagerie le 27 avril 2015, comme je l’avais indiqué dans une publication y consacrée le 30 avril 2015.

J’ai publié les codes sources des trois premiers de ces trojans et le type de chacun d’entre eux, soit :

- le 12 novembre 2008 : Trojan.Win32.Pakes.ugj

- le 19 janvier 2015 : Trojan-Downloader.Win32.Cabby.cciq

- le 4 février 2015 : Trojan-Downloader.Win32.Cabby.ceky

- le 15 avril 2015 : Trojan.Win32.Agent.ieyf

- le 21 avril 2015 : Trojan-Downloader.Win32.Cabby.cfeu

- le 27 avril 2015 : Trojan.Win32.Crypt.dhs

- le 29 avril 2015 : Trojan-Downloader.Win32.Cabby.cgnu

- le 22 octobre 2015 : Trojan-Downloader.MSWord.Agent.ty et Trojan-Downloader.MSWord.Agent.ua

 

J’avais conservé avant de les supprimer les adresses IP d’expédition de quatre des « spams » par lesquels mon pirate avait introduit tous ces troyens dans mon système, indiquant les provenances suivantes, en Russie, en Italie du Nord et en Allemagne, près de Cologne :

 

- le 12 novembre 2008 :

IP-Adresse: 83.174.252.45
Provider: OJSC Bashinformsvyaz
Region: Ufa (RU)

 

 

 

- le 19 janvier 2015 :

IP-Adresse: 95.226.164.41
Provider: Telecom Italia
Region: Schio (IT)

 

 

 

- le 4 février 2015 :

IP-Adresse: 92.204.27.245
Provider: QSC AG
Region: Hürth (DE)

 

 

 

- le 27 avril 2015 :

IP-Adresse: 151.32.86.159
Provider: WIND Telecomunicazioni S.p.A
Region: Torino (IT)

 

 

 

Je m’intéresse aujourd’hui aux adresses de messagerie qu’il a utilisées et autres références contenues dans ses messages et constituant autant de fines allusions, soit :

- le 12 novembre 2008 : un message d’UPS (United Postal Service) concernant le suivi d’une lettre qui émanait d’une adresse @BlowerEngineering.com, site d’une entreprise américaine spécialisée dans le transport pneumatique, les souffleries et soufflantes, ou littéralement l’ingénierie du souffleur ou du dénonciateur…

- le 19 janvier 2015 : un message d’un insolent domicilié dans une autre entreprise américaine spécialisée dans la collecte de données et le téléphone (AppMonsta), à propos d’un fax concernant un pervers narcissique (PN) faisant des vocalises…

- le 4 février 2015 : un message d’une Janett « iliaque » domiciliée dans une société d’ingénierie iranienne spécialisée dans la vente de produits Apple, à propos de l’industrie horlogère de Triberg en Allemagne, du « coucou » que je suis et de ma convocation de ce jour à 14h00 devant la Cour d’Appel de Rennes, ma croix…

- le 15 avril 2015 : un message d’un vivarium localisé dans une organisation américaine spécialisée dans le traitement de l’obésité, à propos du quartier de Rhöndorf dans la ville de Bad Honnef, en Allemagne, où a été inventé l’onguent de Penaten, une crème pour l’érythème fessier des bébés… et comportant l’adresse d’une maison de retraite, repos ou soins infirmiers…

- le 21 avril 2015 : un message d’une « thermo » Aline domiciliée chez un dépanneur informatique américain, à propos d’un spécialiste en vérandas et autres extensions en verre de la rue de l’érable à Bodnegg, en Allemagne, et répondant au nom de Krauss…

- le 27 avril 2015 : un message d’un « conquistador » domicilié dans un laboratoire pharmaceutique de New Dehli (HiGlance) m’annonçant que mon compte a été banni…

- le 29 avril 2015 : un message d’un « porte-manteau » domicilié dans une entreprise spécialisée dans divers appareils de climatisation pour climats froids, 4clima, à Padoue, dans l’Italie du Nord, à propos d’un rapport de transmission de MMS…

- le 22 octobre 2015 : la « facture » déjà mentionnée dans mon précédent article…

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Triberg_im_Schwarzwald

Triberg im Schwarzwald

Des références de mon pirate informatique dans Corruption 45px-Flag_of_Germany.svg
Cet article est une ébauche concernant une ville d’Allemagne.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Triberg im Schwarzwald
Blason de Triberg im Schwarzwald
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Schwarzwald-Baar-Kreis
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Strobel Gallus
Partis au pouvoir CDU
Code postal 78098
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 26 060
Indicatif téléphonique 07722
Immatriculation VS
Démographie
Population 4 783 hab. (31 décembre 2011)
Densité 144 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans Crime48° 07′ 51″ Nord 8° 13′ 54″ Est
Altitude 864 m
Superficie 3 332 ha = 33,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne

City locator 14.svg
Triberg im Schwarzwald
Liens
Site web www.triberg.de/
modifier Consultez la documentation du modèle

Triberg im Schwarzwald est une ville allemande située dans le Bade-Wurtemberg. Sa population était de 4 783 habitants au 31 décembre 2011.
Centre d’industrie horlogère, la ville est une station climatique réputée. Outre les fabriques de coucous, la ville est également connue pour sa cascade, la plus hautes d’Allemagne1.

Triberg est desservie par la Schwarzwaldbahn, une ligne ferroviaire de montagne, ainsi que par de nombreuses lignes régulières d’autocar.

Sommaire

Chute d’eau

Une des attractions touristiques de la ville est sa cascade de 163 mètres de hauteur. L’eau, issue du fleuve Gutach, alimente une petite centrale hydro-électrique.

220px-Reuse-koekoekklok_naby_Triberg dans Folie

Un haut lieu de la fabrication du coucou en Forêt-Noire

Jumelages

Drapeau de la France Fréjus (France)

Références

  1. http://triberg.de/index.php?id=201 [archive]

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bad_Honnef

Bad Honnef

45px-Flag_of_Germany.svg dans Insolent - Insolite
Cet article est une ébauche concernant une ville d’Allemagne.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Bad Honnef
Vue aérienne
Vue aérienne
Blason de Bad Honnef
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
District de Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Rhin-Sieg
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
4
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Otto Neuhoff
Code postal 53604
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 82 008
Indicatif téléphonique 02224
Immatriculation SU
Démographie
Population 25 085 hab. (31 décembre 2009)
Densité 519 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans LCR - NPA50° 38′ 42″ Nord 7° 13′ 37″ Est
Altitude 75 m
Superficie 4 830 ha = 48,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne

City locator 14.svg
Bad Honnef
Liens
Site web www.bad-honnef.de
modifier Consultez la documentation du modèle

Bad Honnef est une ville allemande située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’arrondissement de Rhin-Sieg.

Sommaire

Quartiers

Centre ville

Rhöndorf

Rhöndorf est un quartier de Bad Honnef avant tout connu comme étant le domicile de Konrad Adenauer, le premier chancelier fédéral de la République fédérale d’Allemagne ainsi que comme l’un des endroits viticoles de tradition situé le plus au nord.

La première mention documentaire de Rhöndorf remonte à l’année 970. Le droguiste Max Riese (mort en 1943) inventait ici, en 1904, l’onguent de Penaten. À partir de septembre 1949, la fraction de RFA du conseil parlementaire était installée dans la localité pour plusieurs mois. La dénommée « conférence de Rhöndorf » du 21 août 1949, à laquelle Konrad Adenauer avait invité pour discuter la formation du gouvernement après les premières élections au Bundestag, est entrée dans l’histoire allemande.

Au nord de Rhöndorf, des vignes sont plantées sur les pentes du Drachenfels. À proximité de la ville se trouve également le mont Himmerich, ancienne carrière de latite.

Rhöndorf est, en raison de la proximité à la ville fédérale de Bonn, le siège du mouvement de jeunesse catholique d’Allemagne. C’était également le siège allemand de l’Office franco-allemand de la jeunesse jusqu’à ce qu’il soit déplacé, à la fin de l’an 2000, à Paris et Berlin. En outre, Rhöndorf était le siège du service de voyages et d’échange international jusqu’à ce qu’il soit dissous en juin 2008.

Selhof

Aegidienberg

Jumelages

La ville de Bad Honnef est jumelée avec1 :

Lien externe

Notes et références

  1. Partnerstädte [archive]

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bodnegg

Bodnegg

45px-Flag_of_Germany.svg dans Luraghi
Cet article est une ébauche concernant une ville d’Allemagne.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Bodnegg
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
District de Tübingen
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Ravensbourg
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans NEMROD3447° 42′ 36″ Nord 9° 41′ 22″ Est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne

City locator 14.svg
Bodnegg
modifier Consultez la documentation du modèle

Bodnegg est une commune de Bade-Wurtemberg (Allemagne), située dans l’arrondissement de Ravensbourg, dans la région Bodensee-Oberschwaben, dans le district de Tübingen.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Padoue

Padoue

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Padoue (homonymie).
Padoue
Blason de Padoue
Héraldique
Vue sur le canal du Prato della Valle
Vue sur le canal du Prato della Valle
Noms
Nom italien Padova
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Veneto.svg Vénétie
Province Padoue
Maire Massimo Bitonci
2014-
Code postal 35100
Code ISTAT 028060
Code cadastral G224
Préfixe tel. 049
Démographie
Gentilé Padouan
Population 210 593 hab. (30-11-20141)
Densité 2 289 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans Perversité45° 25′ 00″ Nord 11° 52′ 00″ Est
Altitude Min. 12 m – Max. 12 m
Superficie 9 200 ha = 92 km2
Divers
Saint patron Saint Antoine de Padoue
Fête patronale 13 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie

City locator 14.svg
Padoue
Liens
Site web http://www.comune.padova.it
modifier Consultez la documentation du modèle

Padoue (Patavium en latin, Padova en italien, Padoa en vénitien) est une ville italienne de la région de la Vénétie, située au nord de la péninsule dans la plaine du Pô, à 40 kilomètres de Venise, sur la rivière Bacchiglione.

Saint Antoine de Padoue (1195-1231), originaire de Lisbonne, doit son nom à cette ville.

Sommaire

Blason et étendard

La commune de Padoue a son propre blason et étendard, reconnu par décret daté du 22 août 19412.

Héraldique

Le 22 août 1941, Padoue se dote d’un blason décrit ainsi « una croce rossa su campo d’argento a forma di scudo, sormontato da corona », soit une croix rouge sur un champ d’argent. L’écu est défini ovale, mis dans un cartouche avec des grappes, et surmonté d’une couronne. Il est dit toutefois que les représentations modernes utilisent un écu classique, surmontée d’une couronne « de haut rang ». Son blasonnement plus orthodoxe serait : d’argent à la croix de gueules; l’écu timbré d’une couronne ducale.

Géographie

Padoue est la capitale de la province du même nom, à une altitude de 12 mètres. Les grandes villes les plus proches sont : Venise 40 km, Vicence 29 km, Vérone 80 km, Ferrare 70 km et Bologne 100 km.

La ville est pittoresque, avec un réseau dense de rues à arcades s’ouvrant sur de grandes places et de nombreux ponts traversant les diverses branches du Bacchiglione qui entoure les anciens murs comme un fossé.

Histoire

Antiquité

À l’époque d’Auguste, Padoue devint partie de la 10e région romaine d’Italie (Regio decima Venetia et Histria). Padoue prétend être la plus ancienne cité italienne, les habitants affirmant descendre du Troyen Anténor3.

Les Padouans défendirent la République romaine à la bataille de Cannes et la ville devint l’allié fidèle de Rome4. Padoue devint si importante qu’on prétendait qu’elle pouvait lever deux cent mille hommes. En 89 av. J.-C., Gnaeus Pompeius Strabo octroya à la communauté de Patavium, le droit d’élire ses propres magistrats, d’intégrer les légions romaines, d’occuper des fonctions donnant des droits et plus tard d’obtenir de plein droit la citoyenneté romaine4. En 49 av. J.-C., Jules César donna à Padoue la pleine citoyenneté romaine octroyant à ses habitants les mêmes droits qu’aux habitants de Rome4. Padoue est la ville natale de Tite-Live5, Valerius Flaccus, Asconius Pedianus et Thrasea Paetus.

Padoue, comme le reste de l’Italie, eut à souffrir des Huns qui attaquèrent la ville en 452. La ville passa ensuite au pouvoir des rois goths Odoacre et Théodoric le Grand, avant de se soumettre à l’Empire byzantin en 540. La ville fut conquise par les Goths sous Totila mais reprise par les troupes byzantines de Narsès en 568 [réf. nécessaire].

Moyen Âge

Padoue fut ensuite soumise aux Lombards. Cette période est marquée par une révolte de la ville contre le roi Agilulf en 601 qui fut sévèrement réprimée dans le sang. La cité ne s’était pas encore remise lorsque Charlemagne devint roi des Lombards.

Pendant la domination franque la ville releva du duché ou marquisat de Frioul, jusqu’en 828. Cette année-là à la diète d’Aix-la-Chapelle le marquisat fut scindé en quatre comtés dont l’un prit le nom de la ville.

La ville ne tarda pas à tomber sous le seul contrôle de ses évêques-comtes de Pietro Ier en 897 à Sinibaldo (1106-1124). Pendant la Querelle des Investitures sa politique pencha pour l’Empire, ses évêques étant pour la plupart d’origine germanique.

Cependant d’autres mouvements encore imperceptibles commencèrent à se faire sentir. Au début du XIe siècle les citoyens établirent une constitution, composée d’un conseil général — assemblée législative — et d’une credenza — assemblée exécutive. Et pendant le siècle suivant la ville fut en conflit avec Venise et Vicence pour des droits d’eaux sur le Bacchiglione et la rivière Brenta.

Mais alors que la ville croissait en puissance et en indépendance, de grandes familles, les Camposampiero, D’Este et Da Romano, commencèrent à émerger et à se partager les quartiers de la ville. Afin de protéger leurs libertés, les citoyens élurent un podestà. Leur premier choix se porta sur un membre de la maison d’Este (vers 1175).

Les premiers succès de la Ligue lombarde semblèrent renforcer la ville mais des rivalités internes l’affaiblirent et en 1236 Frédéric II de Hohenstauffen n’eut aucun mal à établir Ezzelino III da Romano comme son vicaire à Padoue. À sa mort en 1259 la ville connut une courte période de prospérité, l’université s’accrut, la construction de la basilique commença et la ville contrôlait celle de Vicenza.

Le 29 septembre 1222 l’université fut fondée à la suite d’un mouvement de masse d’étudiants et professeurs en provenance de l’université de Bologne. Jusqu’en 1399 les disciplines qui y étaient enseignées étaient droit civil, droit canonique et théologie (Universitas Iuristarum), à partir de cette date va naître l’Université des artistes (Universitas Artistarum). Les nouvelles disciplines comprennent astronomie, dialectique, philosophie, grammaire, médecine et rhétorique. André Vésale, Albertino Mussato, Le Tasse, Pic de la Mirandole, Nicolas Copernic et Galilée fréquentèrent cet établissement. Galilée y enseigna de 1592 à 1610.

La ville ne tarda cependant pas à tomber sous la domination de Cangrande della Scala, seigneur de Vérone en 1311.

Pour avoir libéré la ville des Della Scala, Jacopo de Carrara fut élu seigneur de Padoue en 1318. De cette date à 1408, à part les deux années (1388-1390) lorsque Giangaleazzo Visconti dirigea la ville, neuf membres de la famille de Carrara se succédèrent comme seigneurs de Padoue. Mais ces seigneurs étaient continuellement en guerre et disparurent devant les puissances montantes qu’étaient Venise et les Visconti

Renaissance

À partir de 1405 la ville fut sous la domination vénitienne. Durant une brève période, pendant la guerre de la Ligue de Cambrai en 1509, la ville changea de mains. Le 10 décembre 1508, les représentants de la papauté, de la France, du Saint-Empire romain germanique et de Ferdinand II d’Aragon conclurent une alliance (la Ligue de Cambrai) contre la République. L’accord prévoyait le démembrement complet du territoire de Venise en Italie et son partage entre les signataires : l’empereur Maximilien Ier de Habsbourg devait recevoir Padoue, en plus de Vérone et d’autres territoires. En 1509, Padoue passa pendant quelques semaines sous le contrôle des partisans de l’Empire. Les troupes vénitiennes récupérèrent rapidement la ville qui fut défendue avec succès durant le siège de Padoue par les troupes impériales (1509).

Venise y avait deux représentants, l’un civil (le podestat), l’autre militaire (le capitaine), chacun élu pour seize mois. La ville conservait néanmoins ses lois datant de 1276 et 1362. Elle avait deux chambellans responsables du trésor et déléguait tous les cinq ans un représentant noble à Venise pour y représenter ses intérêts.

Entre 1507 et 1544, Venise construisit à Padoue de nouveaux murs, agrémentés d’une série de portes monumentales.

Époque contemporaine

En 1797, la République de Venise est rayée de la carte par le traité de Campo-Formio, Padoue est cédée à l’Empire autrichien. Bonaparte conclut la paix avec l’Autriche qui donnait la Belgique et les Iles Ioniennes à la France et assurait sa mainmise sur l’Italie et sur la rive gauche du Rhin. Après la chute de Napoléon, suite aux décisions du Congrès de Vienne en 1815, la ville fait partie du Royaume lombardo-vénitien, gouvernement de Vénitie, chef-lieu de la province de même nom.

150px-1864_LV_3soldi_Padova_Mi20 dans Politique

Timbre du Royaume lombardo-vénitien de 1864, 3 soldi oblitéré à PADOVA

Sous la domination autrichienne, Padoue commence son développement industriel; l’une des premières lignes ferroviaires italiennes, Padoue-Venise, est construite en 1845.

Mais les Autrichiens sont impopulaires auprès des milieux progressistes dans le nord de l’Italie. À Padoue, l’année des révolutions voit une révolte étudiante qui se déroule le 8 février 1848 au cours de laquelle les étudiants et les Padouans ordinaires combattent côte à côte.

En 1866, la bataille de Sadowa donne à l’Italie la possibilité de repousser les Autrichiens de l’ancienne république de Venise, le reste de la Vénétie est annexé au récent Royaume unifié de l’Italie.

Padoue se trouve alors au centre de la région la plus pauvre du Nord de l’Italie, Malgré cela, la ville prospère au cours des décennies suivantes à la fois économiquement et socialement, en développant son industrie, un important marché agricole et en ayant le très important centre culturel et technologique de l’Université. La ville a accueilli également un grand commandement militaire et de nombreux régiments.

Le XXe siècle

Lorsque l’Italie entra dans la Grande Guerre, le 24 mai 1915, Padoue est choisie comme centre de commandement principal de l’armée italienne. Le roi Victor-Emmanuel III, et le commandant en chef Cadorna vivent à Padoue pour la période de guerre. Après la défaite de l’Italie à la bataille de Caporetto, à l’automne 1917, la ligne de front est située sur la rivière Piave, juste à 50–60 km de Padoue; la ville est désormais à portée de l’artillerie autrichienne. Toutefois, le commandement militaire italien ne se retire pas. La ville est bombardée à plusieurs reprises (environ 100 morts parmi les civils).

Un an plus tard, le danger sur Padoue est écarté. À la fin octobre 1918, l’armée italienne remporte la bataille décisive de Vittorio Veneto (exactement un an après Caporetto), et les forces autrichiennes sont effondrées. L’armistice est signé à Padoue, à la Villa Giusti, le 3 novembre 1918, avec l’Autriche-Hongrie.

Pendant la guerre, l’industrie progresse fortement, ce qui a donné une base pour le développement de l’après-guerre. Dans les années qui suivirent la Grande Guerre, Padoue se développe en dehors de la ville historique, avec l’agrandissement et la croissance de la population, même si le travail et les conflits sociaux sévissent à l’époque.

Comme dans beaucoup d’autres domaines en Italie et à l’étranger, Padoue connaît de grands bouleversements sociaux dans les années immédiatement après la Grande Guerre. La ville est marquée par des grèves et des affrontements, des usines sont soumises à l’occupation, et les anciens combattants ont du mal à réintégrer la vie civile. De nombreuses délégations appuient une nouvelle politique : le fascisme. Comme dans d’autres parties de l’Italie, le parti fasciste à Padoue en vient bientôt à être considéré comme le défenseur de la propriété et l’ordre contre la révolution.

La ville est également le lieu d’un des plus grands rassemblements de masse fasciste, avec quelque 300 000 personnes qui assistent à un discours de Mussolini.

De nouveaux bâtiments, à l’architecture fasciste typique, se construisent dans la ville. Des exemples peuvent en être trouvés aujourd’hui dans les bâtiments environnants Piazza Spalato (aujourd’hui Place Insurrezione), de la gare, la nouvelle partie de l’hôtel de ville, et une partie du Palais Bo, siège de l’Université.

Après la défaite de l’Italie dans la Seconde Guerre mondiale le 8 septembre 1943, Padoue devient une partie de la République sociale italienne, à savoir l’État fantoche de l’occupant nazi. La ville a accueilli le ministère de l’Instruction publique du nouvel État, ainsi que les commandes militaires et des milices et un aéroport militaire. La Résistance, les partisans italiens, sont très actif à la fois contre le fascisme et les nazis. L’un des principaux dirigeants a été le vice-chancelier de l’Université Concetto Marchesi.

Padoue est bombardée à plusieurs reprises par les avions alliés. Les zones les plus touchées sont la gare et le quartier nord d’Arcella. Lors d’un de ces raids, la très belle église Eremitani, avec des fresques d’Andrea Mantegna, est détruite (considérée par certains historiens de l’art comme la plus grande perte culturelle).

La ville est finalement libérée par les partisans et les troupes néo-zélandaises, le 28 avril 1945. Un petit cimetière militaire du Commonwealth se trouve dans la partie ouest de la ville, pour rappeler le sacrifice de ces soldats.

Après la guerre, la ville s’est développée rapidement, ce qui reflète le passage de la Vénétie du statut de région la plus pauvre dans le nord de l’Italie à l’une des régions les plus riches et les plus actives de l’Italie moderne.

Économie

La zone industrielle de Padoue est créée en 1946 dans l’aire orientale de la ville, et depuis est continuellement en expansion. Il s’agit d’une des plus grandes zones industrielles d’Europe, avec une superficie de 10 500 000 m2. Il s’y trouve plus de 1 300 entreprises, avec une considérable diversification productive et industrielle, plus de 50 000 personnes provenant de toute la Vénétie y travaillent. On y trouve le plus grand Interporto multimodale d’Italie et l’un des plus importants d’Europe. Presque toutes les marchandises provenant d’Europe ou à envoyer à des destinataires européens transitent, en effet, par Padoue. L’interoporto de Padoue dispose, au-delà de ses infrastructures, d’une ligne ferroviaire dédiée (Padoue Interporto – Padoue).

Culture

Références culturelles

Padoue est le lieu où se déroule la majeure partie de l’action de La Mégère apprivoisée de Shakespeare.

Académie des Ricovrati

Article détaillé : Académie des Ricovrati.

L’Académie des Ricovrati (en italien Accademia dei Ricovrati) fut fondée à Padoue en 1599 à l’initiative d’un noble vénitien, l’abbé Federico Cornaro, en présence de vingt-cinq autres personnes distinguées, parmi lesquelles Galilée. Elle fut la première à admettre des femmes en son sein dont, en 1679, la première femme en Europe à obtenir un diplôme universitaire, Elena Cornaro Piscopia.

Monuments et patrimoine

  • Le Palazzo della Ragione (Palais de la Raison) commencé en 1172 et achevé en 1219. Il fut remanié à la suite d’un incendie en 1420.
  • Le Palazzo Bo, siège historique de l’Université de Padoue.
  • Sur la Piazza dei Signori la très belle loggia nommée la Gran Guardia commencée en 1493 et achevée en 1526, et à côté du Palazzo del Capitani, résidence des gouverneurs vénitiens, avec son portail œuvre de Falconetto di Verona, 1532.
  • Sur la place devant la basilique Saint-Antoine une statue équestre dédiée au Gattamelata, condottiere des armées vénitiennes de 1437 à 1439 Erasmo da Narni, général vénitien (1438-1441), réalisée par Donatello.
  • Prato della Valle (Pré de la Vallée), la plus grande place padouane et une des plus grandes d’Europe (XVIIIe siècle).
  • Mur de Via Anelli
  • Le centre-ville est entouré par les murs de la ville longs de 11 km, construits au début du XVIe siècle, par des architectes dont Michele Sanmicheli. Il n’existe que quelques ruines, avec deux portes, de la plus petite et les murs intérieurs du XIIIe siècle.
  • Le Castello. Sa tour principale a été transformée entre 1767 et 1777 en observatoire astronomique connu sous le nom Specola. Toutefois, les autres bâtiments ont été utilisés comme prison au cours des XIXe et XXe siècles. Ils sont maintenant en cours de restauration.
  • Les ponts romains : le Ponte San Lorenzo, ainsi que l’ancien Ponte Molino, Ponte Altinate, Ponte Corbo et Ponte S. Matteo

Lieux de culte

16px-Information_icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

L’université

320px-Carte_foyers_renaissance_italie

Les foyers de la Renaissance artistique en Italie :
Nord : Venise, Padoue, Ferrare, Mantoue, Milan, Parme.
Centre : Florence, Urbino, Pérouse
Sud : Rome.

Padoue a longtemps été célèbre pour son université, fondée en 1222. En vertu de la loi de Venise, l’université a été dirigée par un conseil de trois patriciens, appelé le Riformatori dello Studio di Padova. La liste des professeurs et des anciens élèves est longue; elle contient, entre autres, les noms de Pietro Bembo, Sperone Speroni, l’anatomiste André Vésale, Nicolas Copernic, Gabriel Fallope, Fabrizio d’Acquapendente, Galileo Galilei (Galilée), Pietro Pomponazzi, Reginald Pole, Joseph Juste Scaliger, Le Tasse et Sobieski. L’université accueille le plus ancien théâtre anatomique (construit en 1594).

L’université abrite également le plus ancien jardin botanique (1545) dans le monde, l’Orto Botanico di Padova. Il a été fondé comme un jardin d’herbes curatives au profit du corps professoral de l’Université de la médecine. Il contient encore une importante collection de plantes rares.

La place de Padoue dans l’histoire de l’art est presque aussi important que sa place dans l’histoire intellectuelle. La présence de l’université a attiré de nombreux artistes de renom, tels que Giotto, Fra Filippo Lippi et Donatello. Il existait également l’école de Francesco Squarcione, d’où sortaient le grand Andrea Mantegna.

Padoue est aussi le lieu de naissance du célèbre architecte Andrea Palladio, dont les villas (maisons de campagne) du XVIe siècle, dans la région de Padoue, Venise, Vicence et Trévise sont parmi les plus belles de l’Italie. Elles ont souvent été copiées au cours des XVIIIe et XIXe siècles.

Elle est également la ville natale de Giovanni Battista Belzoni, aventurier, ingénieur et égyptologue.

Le sculpteur Antonio Canova a produit sa première œuvre à Padoue, dont l’une est parmi les statues du Prato della Valle (actuellement une copie est exposée en plein air, tandis que l’original est dans le Museo Civico).

Jardin botanique

Article détaillé : Jardin botanique de Padoue.

Le jardin botanique est le plus ancien d’Europe (1545). Il héberge plus de 6 000 espèces de plantes rares ou menacées, médicinales ou tropicales. Parmi les perles de ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, on trouve aussi des arbres vénérables : un platane oriental du XVIIe siècle, un ginkgo et un magnolia du XVIIIe siècle, un cèdre de l’Himalaya importé au début du XIXe siècle et surtout un palmier planté en 1585, dit « palmier de Goethe ». Il ne faut pas manquer la serre aux orchidées et celle consacrée aux plantes carnivores.

Évêché

Transports

Routier

Il existe 3 autoroutes (Autostrade en italien) qui desservent Padoue : L’A4 qui va de Turin à Trieste. L’A13 de Bologne-Padoue. Une autoroute périphérique de plus de 20 sorties entoure la ville, reliant les districts et les petites villes de la région environnante.

Ferroviaire

Padoue a deux gares ouvertes au service des passagers. « Padova Centrale » est l’une des plus grandes gares en Italie. La station est utilisée par plus de 20 millions de passagers par an. Les autres gares sont Padova Ponte di Brenta (qui sera bientôt fermée), Padova San Lazzaro (prévu), Padova Campo Marte, utilisée comme une station de fret, qui deviendra bientôt l’une des stations du « Servizio Ferroviario Metropolitano Regionale ».

De Padoue, les trains à grande vitesse relient Milan, Rome, Bologne, Florence et Venise; on peut rejoindre Milan en 1h et 51 min, à Rome en 3 heures et 20 min et Venise en 20 min.

Aérien

Padoue est relativement proche des aéroports de Venise, Vérone, Trévise et Bologne. L’aéroport de Padoue, le « Gino Allegri » ou Aeroporto civile di Padova « Gino Allegri », ou Aeroporto di Padova, n’est plus desservi par des vols réguliers. Padoue est, cependant, le siège d’un des quatre centres de contrôle régional italien.

Venise, à environ 50 km, est le port le plus proche.

En commun

Les transports publics urbains comprennent les autobus publics avec un tramway Translohr (reliant Albignasego, dans le sud de Padoue, avec la Fornace, dans le nord de la ville, grâce à la nouvelle ligne construite en 2009) et les taxis privés.

Le centre-ville est partiellement fermé à la circulation, sauf pour les résidents et les véhicules autorisés. Il existe des parkings qui entourent le quartier.

Padoue possède environ 40 lignes de bus, qui sont desservies par des autobus neufs, (achetés en 2004 et 2010), avec une télévision qui affiche la ligne de l’itinéraire, l’arrêt suivant, les monuments les plus importants et la ligne de connexion et le délai d’attente prévus pour chaque en ligne. Chaque tram / bus est équipé de caméras de sécurité et contrôlé par GPS.

Administration

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1947 Giuseppe Costa Parti communiste
1947 1970 Cesare Crescente Démocratie chrétienne
1970 1975 Ettore Bentsik Démocratie chrétienne
1975 1977 Ettore Bentsik Démocratie chrétienne
1977 1980 Luigi Merlin Démocratie chrétienne
1980 1981 Ettore Bentsik Démocratie chrétienne
1982 1987 Settimo Gottardo Démocratie chrétienne
1987 1993 Paolo Giaretta Démocratie chrétienne
1993 1999 Flavio Zanonato L’Olivier
1999 2004 Giustina Destro Maison des libertés
2004 2009 Flavio Zanonato L’Olivier
2009 2013 Flavio Zanonato Parti démocrate
2013 2014 Ivo Rossi Parti démocrate
2014 Massimo Bitonci Ligue du Nord
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux

Altichiero, Arcella, Bassanello, Brusegana, Chiesanuova, Forcellini, Guizza, Mandria, Montà, Mortise, Paltana, Ponte di Brenta, Ponterotto, Pontevigodarzere, Sacra Famiglia, Salboro, Stanga, Terranegra, Volta Brusegana.

Communes limitrophes

Abano Terme, Albignasego, Cadoneghe, Legnaro, Limena, Noventa Padovana, Ponte San Nicolò, Rubano, Saonara, Selvazzano Dentro, Vigodarzere, Vigonovo (Venise), Vigonza, Villafranca Padovana.

Personnalités

Voir la catégorie : Personnalité liée à Padoue.

Personnalités nées à Padoue

Antiquité

  • Tite-Live (-59,17), historien, auteur de L’Histoire romaine (Ab Urbe condita).

Moyen Âge

Renaissance – XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

Personnalités mortes à Padoue

Voir la catégorie Nuvola apps kpager.svg  Décès à Padoue

Sports

Jumelages

La ville de Padoue est jumelée avec : Le città gemelle di Padova

Galerie de photos

  • Vue sur le canal du Prato della Valle

  • 247px-Padova-Basilika_der_hl._Justina

    Basilique Sainte-Justine de Padoue

  • 240px-14PadovaCapitanio

    Palazzo del Capitanio6

16px-Information_icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Notes et références

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico [archive] sur le site de l’ISTAT.
  2. blason et étendard de Padoue [archive]
  3. Guido Beltrame, Padova Cristiana, Edizioni Messaggero, Padova, 1997, p. 12-15 ; Lorenzo Braccesi, La leggenda di Antenore. Da Troia a Padova, Padoue, Signum, 1984, 163 p., 10 pl. Tite-Live, natif de Patavium, n’indique pas explicitement que la ville fut fondée par Anténor.
  4. a, b et c Guido Beltrame, Padova Cristiana Edizioni Messaggero Padova, 1997, p. 17
  5. Guido Beltrame, Padova Cristiana Edizioni Messaggero Padova, 1997, p. 14
  6. L’horloge astronomique [archive]

 



Des troyens vicieux utilisés par mon pirate

Comme rappelé dans mes précédents articles, au mois de novembre dernier, après avoir installé la version 2016 de mon antivirus, j’ai eu l’énorme surprise de découvrir que je traînais dans mes archives un troyen jamais détecté plus tôt depuis le 12 novembre 2008, et six autres l’ayant rejoint tout aussi discrètement au cours de l’année 2015, très précisément les 19 janvier, 4 février, 15 avril, 21 avril, 29 avril, et 22 octobre 2015.

Voici leurs types :

 

Trojan 2008-11-12

 

Trojan 2015-01-19

 

Trojan 2015-02-04 bis

 

Trojan 2015-04-15

 

Trojan 2015-04-21

 

Trojan 2015-04-29

 

Trojan 2015-10-22 1

 

Trojan 2015-10-22 2

 

Trojan 2015-10-22 3

 

Trojan 2015-10-22 4

 

Pour ce qui est des allusions que contiennent systématiquement ces « spams » personnalisés, on appréciera tout particulièrement la « facture » que j’ai reçue le 22 octobre 2015, alors que l’audience devant la Cour d’Appel de Rennes qui fut plusieurs fois reportée à compter du 19 septembre 2013 avait enfin eu lieu le 30 septembre 2015, comme prévu depuis le 7 juillet 2015.

« Blue Ark Design » est en effet une société irlandaise spécialisée dans les faire-part de mariage.



Mon pirate : des adresses en Allemagne et en Italie

Le 12 novembre dernier, j’avais eu la surprise de découvrir que mes archives contenaient plusieurs messages électroniques infestés de troyens en pièces jointes. Le plus ancien datait du 12 novembre 2008 et n’avait jamais été décelé plus tôt par mon antivirus. Les autres étaient tous de 2015 et n’avaient pas plus été repérés lors de leur réception. Mon antivirus m’avait toutefois alertée à plusieurs reprises au cours de cette année, j’ai bien été bombardée de virus tout au long de l’année 2015, particulièrement au cours du mois d’avril, les 15, 21, 27 et 29 avril.

Comme je l’indiquais le 12 novembre dernier, le tout premier des troyens alors découverts m’avait été envoyé le 12 novembre 2008 par un pirate utilisant une adresse localisée à Oufa, en Russie.

Le 5 février 2015, j’avais déjà publié le corps d’un des messages de l’année dernière, reçu la veille, 4 février 2015, à 15h01, en évoquant sa pièce jointe horodatée du 4 février 2015 à 14h00, un virus que je croyais avoir été immédiatement anéanti par mon antivirus qui me l’avait bien signalé.

Il convient de noter à propos de ce « spam » personnalisé que l’audience devant la cour d’appel de Rennes que Cyprien Luraghi attendait avec impatience depuis le 12 juin 2013 afin de voir confirmer ma condamnation du 11 juin 2013 et alourdir les peines prononcées à mon encontre en première instance à Brest, était alors fixée au 4 février 2015 à 14h00 depuis le précédent report, du 5 novembre 2014, et que nous avions été prévenus quelques jours plus tôt qu’elle donnerait lieu à un nouveau report, cette fois inattendu.

Comme je l’avais déjà indiqué l’année dernière, la « plaisanterie » du 4 février 2015 semblait venir d’Allemagne, plus précisément de cette adresse à Hürth, à 9 km de Cologne :

 

IP-Adresse: 92.204.27.245
Provider: QSC AG
Region: Hürth (DE)

 

 

 

Le premier des troyens de l’année dernière, du 19 janvier 2015, provenait pour sa part de cette adresse, à Schio, en Vénétie, dans le nord de l’Italie :

 

IP-Adresse: 95.226.164.41
Provider: Telecom Italia
Region: Schio (IT)

 

 

 

Et le 30 avril 2015, j’avais publié un nouveau message infesté que j’avais reçu trois jours plus tôt et qui provenait de cette adresse à Turin, dans le Piémont, toujours dans l’Italie du Nord :

 

IP-Adresse: 151.32.86.159
Provider: WIND Telecomunicazioni S.p.A
Region: Torino (IT)

 

 

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%BCrth

Hürth

Hürth
Image illustrative de l'article Hürth
Blason de Hürth
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Rhin-Erft
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Walther Boecker (SPD)
Code postal de 50354
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 62 028
Indicatif téléphonique +02-233
Immatriculation BM
Démographie
Population 57 418 hab. (31 décembre 2005)
Densité 1 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées Mon pirate : des adresses en Allemagne et en Italie dans Crime 18px-Geographylogo.svg50° 52′ Nord 6° 52′ Est
Altitude Min. 54 m – Max. 154,8 m
Superficie 5 117,3 ha = 51,173 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne

City locator 14.svg
Hürth
Liens
Site web www.huerth.de
modifier Consultez la documentation du modèle

Hürth est une ville allemande d’environ 57 000 habitants, située près du Rhin dans le sud du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’arrondissement de Rhin-Erft et le district de Cologne, à 9 km au sud-ouest de la ville de Cologne.

Sommaire

Géographie

Hürth est située au sud-ouest de Cologne, dans le nord-est du massif de Ville et fait partie du Parc naturel de Rhénanie.

Histoire

Les premières traces de peuplement sur le site de Hürth sont antérieures à l’époque romaine. La ville a conservé un précieux patrimoine des époques romaine et franque. Parmi cet héritage, la curiosité archéologique la plus surprenante est peut-être les restes de l’aqueduc de l’Eifel, un des plus longs aqueducs de l’Empire romain, approvisionnant Cologne en eau.

Vers la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance, le secteur a été partagé entre Cologne et le duché de Juliers. La zone de Hürth a ensuite fait partie du duché de Brabant, sous l’autorité des Valkenburg et appartint donc à l’Espagne, puis plus tard aux Pays-Bas autrichiens.

Lors de l’occupation de la Rhénanie par les troupes françaises, en 1797, deux municipalités furent créées sur le secteur de la ville actuelle de Hürth : Hürth et Efferen.

Politique

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Économie

220px-Nobstudios dans Folie

Un studio à Hürth

Hürth était autrefois un centre important de l’industrie minière avec l’extraction de lignite. Elle a dû faire face, après 1988 à la fin de cette exploitation et à la nécessité d’une reconversion industrielle qu’elle semble avoir réussie. Dans des zones industrielles nouvelles, s’est constitué un tissu de petites et moyennes entreprises performantes. Des sociétés innovantes se sont installées dans le parc chimique et dans la technopole de Knapsack. La ville est aussi, avec ses trente studios de télévision, un important centre de la production audiovisuelle allemande.

Administration

Quartiers

Hürth est divisée en douze quartiers :

  • Alstädten-Burbach
  • Alt-Hürth
  • Berrenrath
  • Efferen
  • Fischenich
  • Gleuel
  • Hermülheim
  • Kalscheuren
  • Kendenich
  • Knapsack
  • Sielsdorf
  • Stotzheim

Enseignement

 dans LCR - NPA

Le lycée Ernst Mach dans le quartier d’Hermulheim
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Monuments

Culture

220px-Der_Schrei_Hubert_Bruhs dans Luraghi

« Der Schrei », œuvre d’Hubert Bruhs

Hürth possède une œuvre du sculpteur allemand Hubert Bruhs (1922-2005), « Der Schrei », réalisée pour rendre hommage aux victimes du nazisme. Elle est exposée dans un parc.

Musées

Personnalités nées à Hürth

Jumelages3

Notes et références

  1. Willi Hoffsümmer, Wir freuen uns auf die Predigt — Beispiele für Kinder-, Jugend- und Familiengottesdienste, 119 pp., M. Grünewald, Mainz (1984) (ISBN 3-7867-0574-7)
  2. Ulf Heppekausen, Die Kölner Statuten von 1437, 331 pp., Böhlau (1999) (ISBN 3-4121-3098-2)
  3. (de) Site sur les villes jumelées avec Hürth [archive]

Lien externe

Hürth sur Commons

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Schio

Schio

Schio
Le centre culturel
Le centre culturel
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Veneto.svg Vénétie
Province Vicence
Code postal 36015
Code ISTAT 024100
Code cadastral I531
Préfixe tel. 0445
Démographie
Gentilé scledensi
Population 39 566 hab. (31-12-20101)
Densité 591 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans NEMROD3445° 43′ 00″ Nord 11° 22′ 00″ Est
Altitude Min. 200 m – Max. 200 m
Superficie 6 700 ha = 67 km2
Divers
Saint patron San Pietro, Santa Felicissima
Fête patronale 29 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie

City locator 14.svg
Schio
Liens
Site web http://www.comune.schio.vi.it
modifier Consultez la documentation du modèle

Schio est une ville italienne de la province de Vicence en Vénétie.

Sommaire

Personnalités

Personnalités nées à Schio

  • Renato Baron (1932-2004), ancien conseiller municipal, qui aurait bénéficié à partir de 1985 de nombreuses apparitions de la Vierge Marie et de Jésus, à San Martino de Schio, où s’est développé un important sanctuaire : Regina dell’Amore.
  • Pierre Tresso (1893-1943), homme politique, militant communiste, trotskiste

Autres

Administration

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 juin 2004 en cours Luigi Dalla Via Centro-Sinistra
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux

Aste, Cabrelle, Giavenale, Monte Magrè, Piane, Poleo, Santa Caterina, Santa Maria, San Rocco, Sant’Ulderico, Magrè, Liviera, Cà Trenta, Ss. Trinità, Santa Croce

Communes limitrophes

Marano Vicentino, Monte di Malo, Posina, San Vito di Leguzzano, Santorso, Torrebelvicino, Valdagno, Valli del Pasubio, Velo d’Astico, Zanè

220px-Novegno%2C_passo_di_Campedello_e_Priafor%C3%A0 dans Perversité

Le Mont Novegno au nord de Schio

Évolution démographique

Habitants recensés

e40416dd35e6c5fd3b3928fcef8dd8f1 dans Politique

 

Jumelages

Notes et références

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico [archive] sur le site de l’ISTAT.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Schio, sur Wikimedia Commons

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Turin

Turin

45px-Question_book-4.svg dans Rue89
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2014).Si vous disposez d’ouvrages ou d’articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l’article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l’article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turin (homonymie).
Turin
Blason de Turin
Héraldique
Drapeau de Turin
Drapeau
Image illustrative de l'article Turin
Noms
Nom italien Torino
Nom piémontais Türìn
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont
Ville métropolitaine Provincia di Torino-Stemma.svg Turin
Maire Piero Fassino
2011-2016
Code postal 10100
Code ISTAT 001272
Code cadastral L219
Préfixe tel. 011
Démographie
Gentilé torinesi, en italien
turinois, en français
Population 897 265 hab. (30-11-20141)
Densité 6 902 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg dans Troll45° 04′ 00″ Nord 7° 42′ 00″ Est
Altitude Min. 240 m – Max. 715 m
Superficie 13 000 ha = 130 km2
Divers
Saint patron Jean le Baptiste
Fête patronale 24 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie

City locator 14.svg
Turin
Liens
Site web http://www.comune.torino.it/fr/
modifier Consultez la documentation du modèle

Turin (Torino en italienTürìn en piémontais) est une ville italienne, chef-lieu de la ville métropolitaine de Turin et de la région du Piémont. Turin fut la capitale des États de Savoie de 1563 à 1713, du royaume de Sicile de 1713 à 1720, du royaume de Sardaigne de 1720 à 1861 et du royaume d’Italie de 1861 à 1865.

Sommaire

Géographie

Situation

Turin est traversée selon un axe nord-sud par le fleuve , et selon un axe est-ouest par le 45e parallèle. La ville est bordée à l’est par la colline turinoise qui surplombe la ville, et à l’ouest par les Alpes avec le val de Suse.

L’agglomération de Turin compte près de 1 700 000 habitants, tandis que son aire urbaine compte 2 200 000 habitants, ce qui en fait la quatrième plus grande ville d’Italie.

Les activités économiques sont très nombreuses : automobiles et sous-traitance (Fiat), micro-informatique (Olivetti), construction ferroviaire, assurances (Toro, Reale Mutua), banques (San Paolo, CRT), transports routiers, mode et textile (Borbonese, Carlo Pignatelli, Kristina Ti, Fisico, Brooksfield, Jaggy, Kappa, Superga) industrie agroalimentaire et dérivées (Lavazza, Martini) ; ce qui en fait un des poumons économiques de l’Italie. Turin a longtemps constitué avec Milan et Gênes le triangle industriel du pays, maintenant beaucoup plus diffus. Le boom économique (« il miracolo ») des années de l’après-guerre y a été particulièrement puissant (migration intérieure des gens du Sud et de la Vénétie vers le Nord-Ouest).

Climat

Le climat de Turin est de type subtropical humide (Cfa selon la classification de Köppen), avec comme particularité de forts écarts de température entre l’hiver et l’été qui lui donnent une tendance continentale. La pluviométrie est abondante et atteint un maximum au printemps (et un maximum secondaire au mois d’octobre). En outre, la ville est soumise à la proximité climatique des Alpes et à des vents de foehn.

Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) −3 −1 2 6 10 14 16 16 13 7 2 −2
Température maximale moyenne (°C) 6 8 13 17 21 25 28 27 23 17 11 7
Ensoleillement (h) 4 4 5 6 6 7 8 7 6 5 4 4
Précipitations (mm) 41 53 77 104 120 98 67 80 70 89 76 42
Humidité relative (%) 75 75 67 72 75 74 72 73 75 79 80 80
Source : http://www.ilmeteo.it/portale/medie-climatiche/Torino

 

Histoire

Origines

L’histoire de Turin débute au IIIe siècle av. J.-C. quand, le long de la rive du Pô, s’installent les premières tribus celtiques à la recherche des plaines cultivables. Elles sont appelées taurines, d’où le nom de leur première implantation : Taurasia. En 218 av. J.-C., le petit village, allié de Rome, est assiégé et pris par l’armée carthaginoise d’Hannibal avec ses fameux éléphants.
À l’époque de Jules César, on fait construire la Porta Palatina présente aujourd’hui à côté de la place de la république.

Toute la Gaule cisalpine, dont la cité des Turins, est soumise peu à peu par Rome au cours des IIIe et IIe siècle av. J.-C.

Piazza San Carlo.

Turin a été fondée à l’époque romaine par Auguste, sous le nom d’Augusta Taurinorum. Le blason municipal illustre cette origine avec son taureau doré. En 312 la ville est prise par Constantin Ier. Après la chute de l’Empire romain, la ville fut conquise par les Lombards, puis par les Francs de Charlemagne (773). Elle est ensuite contrôlée par la dynastie d’Arduin d’Ivrée du milieu du Xe siècle jusqu’à 1050. Après le mariage d’Adélaïde de Suse avec le fils d’Humbert Ier de Savoie, la famille des comtes de Savoie en a pris le contrôle. En 1419, la Savoie annexe l’ensemble du Piémont.

Développement

La ville prend son essor en 1563, lorsqu’elle devient la capitale de la Savoie à la place de Chambéry. En 1706, pendant la bataille de Turin, les Français assiègent la ville pendant 117 jours sans la conquérir. Elle devient la capitale du royaume de Sicile quand cette île est attribuée au duc de Savoie par le traité d’Utrecht en 1713, puis de celui de Sardaigne en 1720 après échange des îles et des titres royaux. Devenue la capitale d’un royaume européen, Turin compte environ 90 000 habitants à l’époque.

En 1798, Turin est prise par les Français, lors de la constitution de la République piémontaise. Le 13 mai 1799, la ville est occupée pendant deux semaines par les troupes austro-russes du général russe Alexandre Souvorov . Celui-ci proclame la restitution du Piémont au roi Charles-Emmanuel III de Sardaigne . Mais la ville est reprise par les Français, en 1800, après la bataille de Marengo.

De 1802 à 1814, Turin devient le chef-lieu du département du Pô. Au XIXe siècle, après l’occupation française sous la Révolution et le Premier Empire, elle devient en peu de temps une imposante capitale.

Turin va lancer le processus d’unification de l’Italie, grâce à Victor-Emmanuel et Camillo Cavour, personnalité politique qui donne le nom de Risorgimento à ce processus d’unification. Avec la participation active de Giuseppe Garibaldi, et l’appui militaire du Second Empire français, ces trois hommes vont réussir à unifier l’Italie.

Ainsi, en 1861, Turin est la première capitale du royaume d’Italie, avant de perdre ce rôle en 1865 au profit de Florence, puis de Rome en 1870. En 1871, le tunnel du Fréjus est ouvert, ce qui transforme Turin en un nœud de communication important entre l’Italie et la France. La ville compte alors 250 000 habitants. Quelques-uns des monuments les plus emblématiques de la ville, comme le musée égyptien ou le Mole Antonelliana, sont construits durant cette période.

La ville industrielle

Depuis 1899, Turin est le siège historique du constructeur automobile Fiat. Une exposition internationale des arts décoratifs modernes se tient à Turin en 1902, à l’apogée de l’Art nouveau, et la ville accueille l’Exposition universelle en 1911. À l’époque, Turin passe à 430 000 habitants.

Après la Première Guerre mondiale, les conflits entre les travailleurs et les industriels s’aggravent. Les premières grèves ont lieu ; en 1920, l’usine du Lingotto est occupée. Turin devient un centre industriel important au cours de la première partie du XXe siècle, grâce principalement à l’industrie automobile, de sorte que la ville gagne le surnom de la capitale de l’automobile.

Turin est la cible de bombardements stratégiques des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale et est lourdement endommagé par les raids aériens. La ville est une cible en raison de sa production industrielle, dont Fiat, qui produit des avions, des chars et des automobiles pour l’effort de guerre de l’Axe. Turin n’est conquise par les Alliés qu’au cours de l’offensive du printemps de 1945, et, après une insurrection générale, elle est libérée par les partisans italiens le 25 avril 1945.

Turin moderne

220px-Torino_panorama_Superga

Turin vue de Superga.

Après la Seconde Guerre mondiale, Turin est rapidement reconstruite et sa base industrielle connaît un développement considérable durant les années 1950 et 1960, ce qui attire des centaines de milliers de migrants venus des régions du sud de l’Italie. En 1957, la ville partage avec Bordeaux le Prix de l’Europe2. La population atteint 1 million d’habitants en 1960 et culmine à près de 1,2 million en 1971. Dans les années 1970 et 1980, la crise de l’industrie automobile frappe durement la ville, et sa population commence à décroître fortement, perdant plus d’un quart de son total en 30 ans.

En 2006, Turin accueille les XXe Jeux olympiques d’hiver. Les investissements effectués à cette occasion dans la ville et les infrastructures – tel que le métro – contribuent à la modernisation de Turin.

En 2012, Turin accueille la dix-huitième édition du festival international de chant choral, Europa Cantat.

Administration

Article détaillé : Liste des maires de Turin.

Le maire de Turin est directement élu tous les cinq ans. Piero Fassino, le maire actuel, appartient à la coalition centre-gauche. Turin est divisée en 10 arrondissements qui ne correspondent pas nécessairement aux quartiers historiques de la ville.

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1946 Giovanni Roveda PCI
1946 1948 Celeste Negarville PCI
1948 1951 Domenico Coggiola PCI
1951 1962 Amedeo Peyron DC
1962 1964 Giovanni Carlo Anselmetti DC
1964 1965 Luciano Jona PLI
1965 1968 Giuseppe Grosso DC
1968 1970 Andrea Guglielminetti DC
1970 1973 Giovanni Porcellana DC
1973 1973 Guido Secreto PSI
1973 1975 Giovanni Picco DC
1975 1985 Diego Novelli PCI
1985 1987 Giorgio Cardetti PSI
1987 1990 Maria Magnani Noya PSI
1990 1992 Valerio Zanone PLI
1992 1993 Giovanna Cattaneo Incisa PRI
1993 2001 Valentino Castellani DS
2001 2011 Sergio Chiamparino PD
2011 2016 Piero Fassino PD
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux

Article détaillé : Hameau italien.
  • Villaretto ;
  • Reaglie ;
  • Cavoretto.

Communes limitrophes

Venaria Reale, Settimo Torinese, Borgaro Torinese, San Mauro Torinese, Collegno, Rivoli, Baldissero Torinese, Grugliasco, Pino Torinese, Orbassano, Pecetto Torinese, Beinasco, Moncalieri, Nichelino, None, Volvera, Piscina, Pinerolo, San Secondo di Pinerolo

Démographie

Tableau des résidents étrangers à Turin en 20083
Pays de naissance Population
Drapeau de la Roumanie Roumanie 47 675
Drapeau du Maroc Maroc 17 532
Drapeau du Pérou Pérou 7 041
Drapeau de l'Albanie Albanie 5 371
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 4 441
Drapeau de l'Égypte Égypte 3 291
Drapeau de la Moldavie Moldavie 2 951
Drapeau des Philippines Philippines 2 713
Drapeau du Nigeria Nigeria 2 645
Drapeau du Brésil Brésil 1 804
Drapeau de la Tunisie Tunisie 1 604
Drapeau de l'Équateur Équateur 1 345
Sénégal Sénégal 1 312
Drapeau de la France France 1 171
Drapeau de l'Espagne Espagne 656
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 637
Drapeau du Bangladesh Bangladesh 592

Habitants recensés (en milliers)

41243cf1bc0efbcd209266d3cfe79002

 

Économie

180px-1966_Fiat_Nuova_500F_and_2008_Fiat_500

Fiat 500,(1957)-(2007).

Turin est un centre industriel important où se trouve l’ancien siège de l’entreprise automobile FIAT, maintenant situé aux Pays-Bas depuis le rachat de Chrysler par le groupe Fiat (FIAT-Chrysler). La ville a un PIB de 58 milliards de dollars et est 78e ville la plus riche en pouvoir d’achat.

Turin est le foyer du complexe industriel du Lingotto, qui fut à une époque la plus grande usine automobile du monde, et abrite aujourd’hui un centre des congrès, une salle de concert, un multiplexe, une galerie d’art, un centre commercial et un hôtel. Les autres grandes entreprises fondées à Turin sont Lancia, Pininfarina, Bertone, Sparco, Italdesign, Ghia, Fioravanti, Stola, Intesa Sanpaolo le grand groupe bancaire, Borbonese et Mialuis dans le cuir, Kristina Ti et Fisico dans le prêt-à-porter, Carlo Pignatelli dans le vêtements de mariage, Kappa dans le sport, Superga, Invicta (1821), Laura Tonatto, Nicolao 1804 et Xerjoff dans le monde de parfums haut de gamme, Lavazza et Vergnano dans le café, Martini & Rossi et les fabriques de chocolat Caffarel, Streglio, Guido Gobino, Domori.

La ville est également connue pour son industrie de l’aéronautique (Alenia). La station spatiale internationale modules Harmony, Columbus, tranquillité, ainsi que la coupole et tous les MPLM ont été produites à Turin. Les projets des futurs lanceurs européens au-delà d’Ariane 5 seront aussi gérés depuis Turin, par la nouvelle société NGL, une filiale d’EADS (70 %) et Finmeccanica (30 %).

Turin est aussi le berceau de quelques-unes des principales entreprises du pays, telles Telecom Italia, la RAI, et le cinéma. La plupart de ces industries ont déménagé depuis leur siège dans d’autres parties de l’Italie, Turin conserve encore le musée national du Cinéma (dans le bâtiment du môle d’Antonelli).

Turin s’est aussi imposée comme une destination touristique de plus en plus populaire, soit la 203e dans le monde en 2008, avec environ 240 000 arrivées internationales chaque année. Elle est la 10e destination de l’Italie après Rome, Milan, Venise, Florence, Naples, Palerme, Rimini, Vérone et Gênes.

Transports

220px-Torino_PortaSusa_galleria

La station de train Porta Susa.

Sur le plan ferroviaire, la ville de Turin est desservie par trois gares principales : Porta Susa, Torino Lingotto et Porta Nuova qui est la gare principale disposée en terminus. Elle se trouve au débouché de la ligne du Mont-Cenis, qui par le tunnel ferroviaire du Fréjus, relie les réseaux ferroviaires français et italiens Trenitalia, la ville est ensuite reliée au reste du pays par le réseau InterCity (horaire cadencé) et les ETR 500 (trains à grande vitesse).

Turin dispose d’un réseau de tramways. Une ligne de chemin de fer à crémaillère relie le quartier de Sassi à la basilique de Superga. Une ligne de métro automatique de type véhicule automatique léger (VAL) a été inaugurée à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver : elle a d’abord relié la place XVIII Dicembre, près de la gare de Porta Susa, à la périphérie ouest de la ville, avant d’être prolongée jusqu’à la gare de Porta Nuova en 2007 et à la zone du Lingotto en 2011.

Une ligne de train à grande vitesse (TGV) reliant Lyon à Turin via Chambéry, comprenant plusieurs tunnels sous les Alpes, et couplée à une ligne nouvelle de transports de marchandises, est en projet. Elle pourrait être mise en service vers 2025. Par ailleurs, la ligne à grande vitesse Turin-Milan a été mise en service le 13 décembre 2009. Le tronçon entre Turin et Novare a déjà été mis en service en 2005. Cette ligne permet de raccorder Turin au réseau à grande vitesse Milan-Rome. Une ligne est en construction entre Milan et Trieste, à l’est. Pour plus de détails, consultez Treno ad Alta Velocità.

L’aéroport Sandro-Pertini de Turin Caselle, est situé à 16 km au nord du centre ville. Il est relié à la ville par une autoroute (Raccordo Autostradale Torino-Caselle) et par un train.

Éducation

220px-Loggiato

Turin abrite l’une des plus anciennes universités d’Italie, l’université de Turin, qui se classe toujours parmi les meilleures universités d’Italie. Une autre université établie dans la ville est l’École polytechnique de Turin, qui se classe parmi les 50 premières universités dans le monde et numéro 1 en Italie4. L’école de commerce ESCP Europe, classée parmi les 10 meilleures écoles de commerce en Europe, a également un campus à Turin. Ces dernières années, deux petits établissements de langue anglaise de l’enseignement supérieur ont été ouverts (St. John International University, International University College de Turin).

Culture

Littérature

Depuis de nombreux siècles, Turin a commencé à attirer les écrivains notamment après la création de la cour du duché de Savoie.

L’un des écrivains les plus célèbres du XVIIe siècle est Giambattista Marino, qui, en 1608, s’installe à la cour de Charles-Emmanuel Ier de Savoie, il y a pourtant subi une tentative d’assassinat par un rival, Gaspar Murtola, et a ensuite été emprisonné pendant un an pour ce qu’il avait dit et écrit contre le duc, et peut-être pour cela, en 1615, il quitta Turin et s’installa en France.

170px-Cuore_-_front_matter

Les principales figures littéraires au cours de l’époque baroque à Turin ont été Emanuele Tesauro et Alessandro Tassoni, puis le poète Vittorio Alfieri qui y a séjourné pendant quelque temps. La situation était très différente dans le XIXe siècle, surtout après que la ville est devenue un point de référence pour l’unification italienne et, ultérieurement, la capitale du Royaume d’Italie. En effet, dans ces années de nombreux écrivains résidaient dans la ville : Tommaseo, Settembrini et John Meadows ou encore Olimpia Savio, une femme majeure de la littérature et de la culture de cette époque

À la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle, Turin accueillait des écrivains comme Guido Gozzano, Edmondo De Amicis et Emilio Salgari et Dino Segre, connu sous le pseudonyme de Pitigrilli.

Turin a un rôle très important dans la littérature italienne après la Seconde Guerre mondiale: il agit comme un catalyseur avec la maison d’édition fondée en 1933 par Giulio Einaudi auprès de laquelle ont travaillé des intellectuels renommés dont Felice Balbo, Norberto Bobbio, Italo Calvino, Cesare Cases, Gianfranco Contini, Oreste del Buono, Carlo Dionisotti, Franco Fortini, Carlo Fruttero, Leone Ginzburg, Natalia Ginzburg, Antonio Giolitti, Franco Lucentini, Massimo Mila, Carlo Muscetta, Cesare Pavese, Giaime Pintor, Vittorio Strada, Franco Venturi, Elio Vittorini5.

Cinéma

Turin est la ville italienne où le cinéma a été introduit en Italie, en raison de la proximité historique, géographique et culturelle avec le cinéma français et les frères Lumière de Lyon. C’est à Turin, en mars 1896, que les inventeurs ont effectué le repérage du premier tournage d’un film jamais produit en Italie et, en novembre, dans la Via Po, la première représentation devant un public payant.

Certains des premiers films italiens ont d’abord été diffusés à Turin à partir de 1907. Ce fut le cas du film de Giovanni Pastrone, Cabiria, en 1914, l’un des premiers films à succès de l’histoire.

En 1956, le musée national du Cinéma a ouvert, d’abord hébergé dans le Palazzo Chiablese, puis, à partir de 2000, dans le bâtiment de la Mole Antonelliana. Dans les années 1980 un groupe d’universitaires et de critiques de Turin a donné naissance, avec le soutien des autorités locales, au festival du film, qui depuis 1997 a été rebaptisé le « Festival du film de Turin » pour obtenir un point de référence au niveau international, en particulier pour le cinéma expérimental et de la jeunesse, en second lieu après le Festival du film de Venise en Italie.

Se tiennent également dans la ville, le Festival du film gay et lesbien de Turin, le Festival international du cinéma féminin, le Festival du film Sottodiciotto lié aux thèmes de l’adolescence, CinemAmbiente et VIEW Conference, un événement consacré à la réalité virtuelle.

Aujourd’hui, Turin est une des centres principaux du cinéma et de la télévision en Italie.

Arts

Le duc Emmanuel-Philibert de Savoie a permis à Turin de devenir un important tribunal et les ducs avaient l’ambition de transformer la ville en une grande capitale artistique et culturelle. C’est pourquoi un grand nombre d’artistes de grande réputation, en particulier les architectes et les planificateurs, comme Carlo di Castellamonte et son fils Amedeo, Guarino Guarini et, au XVIIIe siècle, Filippo Juvarra et Vittorio Alfieri ont fait construire de beaux bâtiments.

Quant à la peinture et les arts visuels, Turin devient un point de référence, en particulier au XXe siècle. Dans les années 1920 grâce au peintre Felice Casorati, qui a inspiré un certain nombre d’étudiants, appelé le groupe des six de Turin, dont Carlo Levi, Henry Paolucci, Gigi Chessa, Francis Menzio, Nicola Galante et Jessie Boswell. Dans ce courant également, deux artistes importants: le sculpteur Umberto Mastroianni et de l’architecte Carlo Mollino.

Entre les années 1960 et 1970, Turin est devenue le centre international de l’Arte Povera, avec la présence dans la ville d’artistes tels que Alighiero Boetti, Mario Merz, Giuseppe Penone, Piero Gilardi et Michelangelo Pistoletto.

Ces années sont marquées par l’influence artistique forte d’un designer, Armando Testa, le fondateur de l’agence de publicité. Opèrent actuellement dans la ville des artistes établis, comme Ugo Nespolo et Carol Rama.

Un foyer d’idées politiques

150px-Gramsci

Portrait d’Antonio Gramsci.

Lors du Risorgimento, la ville de Turin devient le foyer de la lutte pour l’unification italienne. Au début, ce plan a été poursuivi, par un groupe de modérés du Piémont catholique et fidèle à la monarchie: parmi eux se trouvaient Vincenzo Gioberti, Cesare Balbo et Massimo d’Azeglio, convaincus que l’unification de l’Italie serait une fédération dirigée par le pape et par l’armée de Charles-Albert de Sardaigne. Tel était le plan du néo-guelfisme, une pensée politique basée sur l’unification derrière le pape.

Camillo Cavour a repris certaines de leurs idées, mais dans un sens plus libéral et progressiste. Il rejetait l’insurrection et la vision démocratique de Giuseppe Mazzini, il était un partisan d’un programme de réformes économiques et sociales qui devait conduire d’abord le Piémont et puis l’Italie, grâce à l’alliance des élites de la péninsule, au niveau des nations avancées. Devenu Premier ministre, Cavour s’oriente vers un système d’alliances avec Napoléon III et l’Angleterre qui conduisent des gouvernements libéraux. Cavour a encouragé la liberté d’association, les sociétés d’aide mutuelle et l’éducation populaire.

Un renouvellement de la pensée libérale est venu avec le nouveau siècle, en raison de la participation massive et accrue à la vie politique et la croissance du mouvement ouvrier, incarnées par Piero Gobetti.

Gobetti condamnait la classe dirigeante libérale qui a conduit au fascisme, tout en se considérant comme l’héritier de la pensée de Cavour. Toutefois, Gobetti incluait le prolétariat et la bourgeoisie dans le moteur du renouveau moral et politique de la nation.

Dans la même ville, immédiatement après la Première Guerre mondiale, Antonio Gramsci, Palmiro Togliatti, Angelo Tasca et Umberto Terracini avaient donné naissance au magazine « Le nouvel ordre », qui constituait le noyau du Parti communiste italien en 1921. Ce magazine condamnait les socialistes réformistes, en prenant exemple sur les conseils d’usine soviétique et l’expérience de la ligne de la lutte politique.

Turin a été au centre de la culture politique italienne grâce à l’apport de nombreux intellectuels après la Seconde Guerre mondiale, entre autres, le groupe d’étudiants et de professeurs qui ont servi dans les rangs de la Justice et la Liberté et Parti de l’action, les héritiers de la pensée Gobetti (entre autres, Cesare Pavese, Massimo Mila, Natalia Ginzburg, Alessandro Galante Garrone, Vittorio Foa et Norberto Bobbio).

Sports

Turin a accueilli les Jeux olympiques d’hiver du 10 au 26 février 2006.

La ville est également renommée pour ses équipes de football, la Juventus et le Torino FC. La Juventus est le club la plus titré d’Italie et aussi le plus soutenu au niveau national. Les tifosi du « Toro », de leur côté, affirment que dans la ville c’est leur équipe qui totalise le plus grand nombre de supporters.

Le Stadio delle Alpi a été l’un des stades d’accueil pour la Coupe du monde de football de 1990 et il a été démoli en 2006 pour faire place au nouveau stade de la Juventus, le Juventus Stadium.

La FISA (Fédération internationale d’aviron) a été fondée à Turin en 1892.

En 1949, dans la catastrophe aérienne de Superga, un avion transportant près de l’ensemble du FC Torino équipe (à cette époque, l’équipe la plus importante en Italie et connue comme la Grande Torino) s’est écrasé dans la basilique de Superga dans les collines de Turin. 31 personnes périrent dans le crash.

Gastronomie

200px-Bicerin

Les entreprises de production de chocolat à Turin produisent un chocolat typique, appelée Gianduiotto, du nom de Gianduja, un masque de la Commedia dell’arte locales, ainsi que de nombreux autres types de chocolat. Chaque année, la ville organise CioccolaTò, un festival de deux semaines consacré au chocolat avec les principaux producteurs de chocolat piémontais, comme Caffarel, Streglio, Venchi et autres, ainsi que certaines grandes sociétés internationales, telles Lindt & Sprüngli.

Monuments et curiosités

120px-Flag_of_UNESCO.svg

Le complexe des Résidences de la Maison royale de Savoie à Turin et dans les villes voisines de Rivoli, Moncalieri, Venaria Reale, Agliè, Racconigi, Stupinigi, Pollenzo et Govone a été déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO en 1997.

Les palais

Les rues

  • Le corso Francia, l’avenue la plus longue de Turin,
  • Les rues avec arcades qui totalisent 24 kilomètres de promenades abritées et en font une caractéristique de cette ville au climat alpin,

Les places

  • La place Vittorio Veneto, l’une des plus grandes d’Europe (31 000 m2), qui débouche sur l’église de la Gran Madre di Dio,
  • La piazza San Carlo avec la statue équestre d’Emmanuel Philibert, duc de Savoie, sculptée par Carlo Marochetti.
  • Porta Palazzo (la porte palatine). De jour, cette gigantesque place, parmi les plus grandes d’Europe, se transforme pour devenir le plus grand marché à ciel ouvert d’Europe. Porta Palazzo est l’âme ethnique de la ville, où se mélangent aux produits piémontais des senteurs et des goûts venus de toute l’Afrique et de l’Asie,

Architecture civile

  • La Mole Antonelliana, haute de 167 mètres, domine la ville de sa silhouette caractéristique. Construite à l’origine pour servir de synagogue, c’est aujourd’hui un musée du cinéma,
  • Turin est une des villes italiennes des cafés historiques : cafés prestigieux, centenaires, bicentenaires, ceux-ci sont un foyer culturel et culinaire, tels que le Mulassano, qui en 1925 fit importer le tramezzino de l’Amérique en Italie, où ce petit sandwich de mie de pain est devenu extrêmement apprécié par les Italiens. Des cafés tels que le Fiorio, ont été fréquentés par d’importantes personnalités culturelles et politiques telles que Friedrich Nietzsche, Mark Twain et Cavour,
  • Le baroque piémontais, c’est-à-dire l’unique exemple (à part l’église Saint-Bruno-les-Chartreux, à Lyon) de baroque au monde où les constructions ne sont pas peintes[style à revoir] : on peut donc voir les briques des constructions, donnant un aspect original aux constructions,
  • Le bourg médiéval dans le parc du . Une reconstitution de village médiéval avec la vision du romantisme du XIXe siècle,
  • Le théâtre Regio, une des plus prestigieuses scènes d’opéra d’Italie,
  • Le Lingotto est une ancienne usine Fiat, transformée en centre commercial et centre de congrès par Renzo Piano. Le Lingotto est célèbre pour sa piste d’essai automobile sur son toit.
16px-Information_icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Édifices religieux

16px-Information_icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Musées

180px-Museo_Egizio_di_Torino-631_o

Parcs et jardins

180px-Fontana_luminosa

La fontaine lumineuse du parc du Valentino, en 1961.

Le parc le plus populaire de la ville est le parc du Valentino. En 1961 pour les célébrations d’Italia 61 (cent ans de l’unité italienne), une exposition internationale bien renommée Flor 61 (Fleurs du monde entier à Turin) se tient dans le parc: 800 exposants de 19 nations participent à cette exposition. Pour l’occasion le projet d’éclairage du parc, de ses fontaines et de ses chemins, est accompli par Guido Chiarelli, ingénieur en chef à la Mairie.

Les autres parcs importants sont : le Parco della Pellerina, le Parco del Colletto et le parc Rignon récent Colonnetti. Autour de la ville, il existe plusieurs autres parcs, comme le parc de la Mandria et le Parco della Palazzina di Caccia di Stupinigi, et ceux situés sur les collines de Turin.

De nombreux parcs sont plus petits, ils se trouvent dans les différents quartiers: il y a aussi 240 terrains de jeux installés dans ces parcs. Le maire Amedeo Peyron a réalisé dans le début des années 1960 le premier jardin en Italie avec des jeux pour les enfants.

Les jardins de Turin comprennent l’Orto Botanico dell’Università di Torino, un jardin botanique historique.

Personnalités liées à la ville

XVIe et XVIIe siècles

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

Citoyens d’honneur

Résidents notables

160px-Alessandro_Del_Piero

160px-Rita_Levi_Montalcini

Jumelages et accords de collaboration

La ville de Turin est jumelée avec7 :

La ville entretient des accords de collaboration avec8 :

Galerie de photos

  • 120px-Gran_madre_torino

    Gran Madre.

  • 120px-Torino_2006_Piazza_Solferino_su_Via_Cernaia

    La Place Solferino.

  • 90px-Torino11

    Via Roma.

  • 120px-Piazza_San_Carlo

    Place Saint Charles.

  • Via po.

  • 120px-Emanuele_filiberto_duca_d%60aosta_baroni_morbiducci

    Emanuele filiberto Duca d`Aosta.

  • Le à Turin.

Notes et références

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico [archive] sur le site de l’ISTAT.
  2. Source [archive]
  3. Statistiche demographique fiche ISTAT [archive]
  4. Classement académique des universités mondiales », publié par l’Institute of Higher Education de Shanghai Jiao Tong University, dans l’ingénierie, la technologie et des sciences informatiques
  5. Severino Cesari, Colloquio con Giulio Einaudi, Torino 2007.
  6. ou bien 1765.
  7. Gemellaggi e Accordi [archive]
  8. http://www.comune.torino.it/relint/gemellaggieaccordi/index.shtml [archive] Gemellaggi e Accordi]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Turin, sur Wikimedia Commons
  • Turin, sur le Wiktionnaire
  • Turin, sur Wikivoyage

Articles connexes

Liens externes



Troyen du 4 février 2015 : code source complet

Pour les amateurs…

 

From - Wed Feb 04 15:02:40 2015
X-Account-Key: account2
X-UIDL: 1119012404-48609
X-Mozilla-Status: 0001
X-Mozilla-Status2: 00000000
X-Mozilla-Keys:                                                                                 
Return-Path: <ileac@pishronet.com>
X-Original-To:
Delivered-To:
X-Greylist: delayed 901 seconds by postgrey-1.31 at bender; Wed, 04 Feb 2015 15:01:19 CET
Received: from ent-etrs.net (port-92-204-27-245.dynamic.qsc.de [92.204.27.245])
	by no-log.org (Postfix) with SMTP id CE1F51674C5
	for <               >; Wed,  4 Feb 2015 15:01:19 +0100 (CET)
Message-ID: <cxmog3c88i0t16@visionshop.com>
Date: Wed, 04 Feb 2015 15:01:18 +0100
From: "Janett Mulvey" <ileac@pishronet.com>
X-Mailer: Nanchang v2.43
MIME-Version: 1.0
To: 
Subject: kreuzstr. 5-9 78098 triberg
Content-Type: multipart/mixed;
 boundary="--------------------7d84b44c02da52b23727719d394f03b264bcc840"

----------------------7d84b44c02da52b23727719d394f03b264bcc840
Content-Type: text/plain; charset=iso-8859-1
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Hi,

=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=
=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=3D=
=3D=3D=3D=3D
Kreuzstr. 5-9 78098 Triberg
GERMANY
 +49 7722 95 20
Triberg
+49 7776 59 41
----------------------7d84b44c02da52b23727719d394f03b264bcc840
Content-Type: application/zip;
 name="[mon adresse de messagerie].zip"
Content-transfer-encoding: base64
Content-Disposition: attachment;
 filename="[mon adresse de messagerie].zip"

UEsDBBQAAAAIAAlwREbAndcCL5QAADKUAAAeAAAAa3JldXpzdHJfNS05Xzc4MDk4X3RyaWJlcmcu
emlwAFOArH9QSwMEFAAAAAgACXBERgbx2MCUkwAAANwAAB4AAABrcmV1enN0cl81LTlfNzgwOThf
dHJpYmVyZy5zY3Ls/QdUU00XKAwnSlRUVFRUVFTsqCgtihR77703VFQULAj2SmwQe68Idpr0XtI7
SUgCCSGVJKQQSOi9/GdOfHx93nLv/de99//Wt/43y33mzJw5U/bs2XUOrt31GNETgUBYQdDdjUBk
ISy/BYj/+e8WBAPG5gxApFmzHbOQa9iOW44FnB13OvjU0WC/oHGH/E6ePBUy7qD/uODQk+MCTo5b
sn7zuKBTh/1n2tj0nfhHOxuWIhBrkCjEHcGsNX+VKRE9kf2QfREIHyjz1lLGAYMaBF74NUJw3wOB
QCGQ8PO/UgRIrSx3PRALbsIVQd3f6e8E/pVA/V8AN6cRiNBj/2aiSuhff8T/8m8JNKaTvzrB/w/q
zQzxvxACpWyvXwPyQfwe91+/cQjEgZnBh/1C/BAIv56/5m71rwsEZRfMtFRDpIGxHgCLAwbzL/Xw
M4PPBh9C/JorNGfEcQg2/Zv2gv0DT0EVlaMtOECMgSDvX+otWizZ7eUC3d8V7/byhVI5lF/5K78N
Sicydnsd/OOd7Vs2L9yw0t1t5uHAQMQh/+CQQ4EB8P3qpZvWLV3z68HJw4f9/U5bHhwKOn3wxK/y
//7+T/5wyxGIrxA4r0AgbKD0FAQ6CIZAeQyUciFYCsFiKL8XSqdA0L3c8m4oVLYVgkMrLHkClG6G
Ft5hFQJxG7r3h+4TodQWSt9BIIDur4N7KBVAqSMEmRDooHwzlM6CYDEEPaH3nSFQQ/fIlZa2t0L5
hass9+eh9Oive1sFsswaHe23AEFFzTuwADHI2qECyjiirh8ARcehq8iehKl7idF+whAeYagCrM02
qALW9zZcgQbdPz7WcHABQo8YjEBg7V5CxRi6S/RpUMnmC3RFEqxRiVBptDUoQs+FrhgTDmvTD7qx
RZ0H11IM9wfW1wVUwkL5MN8+UIPIgWHv7BCIx48fR3vAfaVCj8TW6GzQjJ0jVOREo6LioJzQiUpF
JUAFTzGEZ5jyh7bdGEmyxxoq6ghUhoyeDFWJHgJdjlsfE0ANHyOC4SZBzJGKmgYVj41qhOrZo+9D
V4RvHNzXbqhcSkUlQ5laDH42RtILQ3S3R/WG8mGEWirqGfQ8BNM0Gyl0otmWRaBBT041VFQhlL63
Zf2eweRe8Az+9rPMBENF0cHAMKShVNRU6G4QFTUWensTFZUH5ZhhxjyszXXozhUNMOXoOxq8JBpi
jeYBpKInQXWxDihQaPZEtmLq6cf0YHJSMLlhMyDya0GEPrc0loC1A10iy2xRlukNg3JXqKj+UNIb
adcOLz9YK9k4u4twZjl0HeJo1ww68T0Jd4UAV5tW+LoRbqUKquTk6GsHZWzRY8ADtA90PT7gmAcY
yWQwkoKZ8EgG3u7V3d1t6wBox9X3BViX9j4O7+CJIcDQ2qioHKi0gYoaBGX7YqgYZLe9HQoeDJj/
TaxdP4BjEbIWaVMAFYQ7DP6TVCRT/xnRVJQjVKGYimqH3rOB5gclq5EKDKG3K3oN9OTzdbhxsJJ7
kN1UVG/oJpeK+gRVY2GIDo4oDKAKO/DclWTtcBNKj3WAKa2G5AeGEEJF2UAV6qmoCOjJtnGTZDDF
f4XKXG3ywZTasTZuACl2OEBYzj3ApBmuvmo/QGwAzREOB2A8VkLXFKzNJThTAF0bIyaZDvwxuZUj
/pWKutGnBy1AkKIzoYYQ5VSUJ/TC9KlVYZJv9g6pAFNiV4YtHkMdbG8DFtPJIQm6ukwqBvuzyCbC
9zk83HuAfrQdFuzY/m2DPOoN9vNqUIHAcUWdhEd3F8pORTIxtFSMaZgrj4pyh4pbMfzP4TYv4JoE
KgrspjIqygCo2NWm5M+J1A+GJ0JF5UOlK+3RJBg/42FczIIpKw1mLlLoau3LAmMV9Letx+AvYuGF
QMCLjiEILUTR5cTF1NzAiIlYu1ZADLKPVNRM6EZ7bAfU3/F+x9aC2Sz+66J/7AxxVvzA21cgWqSi
qFDNXq60qZqISUNAT0Q2FeUH3eRQUVbQo5XRJHjKYuiqtYf2dhB08xNpB1bLFY0HxOEL1hlD98GY
aRhTj9+z1DtZlstWQkWdheodxvpaOOxJ6NoQ7nsbJl8pvKuOgZ6pZ5BirE0e3ORguNMigFZ7PBUF
6GCvLfoo9MqIiv8wrewZYFqhjzF0hms7RjIWYiQAi65d4ejVMLPUg05MjHD0YkAYpVj0XkCRk5pg
7PNBFYcbgBeN/nNHHZ/xm+gwRD8qSgA9XGvfhLUDLNe+DlN2CkEJayrE2gHSiW6Bh42Grn3sIW5M
g24OUlGANQx3snECksVZAjpHOYCldfCA8fEaKnl1D60HW+vfT00+3bJil6AVw6KFcCc7oOtNKioA
estMRZ0CfN/JIQCmi1JHXzCQCN8fcE0D2KDh6CowfRLEAsqgGynGHB29FuxPiARMUOrgxMDoaVg0
GJiTDff3Nj+MAAICYGonFg2QhCFmu9jlgjftsGDKC6BLuN0M8ERwDkPyjrBLPPAXR4GYqxeU+Yxs
paKASFuIRQf+idyW1u7u3xt5C9jIrqgV8Fo5gI0ILzsVdQcq6enksAd0ofDHmJupKEA14bYwWWHo
U6ioXtDNG1d0KFhQUrQ1lDg6hIP6Sn8nfITDPLBWLRiS/R/CoXWSBac8FNjgjYCyINyCRYjwBRwZ
o79ojRKBxZJEw7uXW46sn4raCy/ZQOj60BE9HJCLO0z9d7E24+ANjAFZWmoY9fuxSYehzkYfhkXu
ICjRX4P6RKLwsIwAyMPgtREOx8ELTbbRS2BxQEXZQ+kWZE1UHtwcE0ZBJHSVI32Xwpl46HoGi46B
ZwlENNLhIPxgCXRPx5DW/8Zv4gSYeDGkRqzdApg0XtpDguMreKcrzLALa4eBt18k/HoYVPwa2WTv
ALQe21IqaiSUmpxq/ybJGqZYZGqckwJCA6AyDMsXQ+yHRZ8D1ADoIIwwwbIHslyFGMM8rK8X6Fp3
NHo/SIXVGJr59wj9kZbthbUBQgBDiLUoYBeoKMCMLlNRKCi5Yk8Y51sBj7EvYBqQmgNacoUYwzLQ
jb3NEHhVGKAKss0efQhexUP/LIU9p1iW/D6k9EQ4zIbfuQRdZ9ujOqC61uiJUKYPSgVzoC2Alsoc
ffUwJb6DGfIIeOWugC2Cfg7QbxcMN/INuhfaOohhZA6DB7oBetCCJCBhVQPJ+1daCIbWxr6FijKC
lyImrYabXgbzomq4hW7oOtnJYRisiG6A+wGbKQFDGI2EeIsYKhE4wdvFnoah+iOJVJQLoMffuJ2E
+kNeUlE+QPcLd4gFy5QH0zXWDkwY4gVcSO/YCRUtoKIAb7wY1QqPAHCTkcg2LPoRwAhEED+hdLsT
6ifgDv8yoejxEGXQFkFcG3qsxBBWjpgUBjdzGAwR6/vIwoRhGtBj7dbD3Bji0vuhm3MYYk8sGlA8
EnUB6MJlv2fRZ9w/S/1u9HvAKiAhB72Jw3CPYJr6Q6IP0KLDPdCq+b6rgzcsUQoxTelUFFCcgyNg
LREJDwPSVqAiH6zdCXhZ98PDfAjdxyHbbH2d4YFS/P6JetomWij/LoZzx9XhCdzMFaCsRQfB7wNd
3BuD12BtDsJrCbg+stYJDaSoLRVDSHRFA9wjyzA1SVQUIJ+Gv7X/dqKFOidCTD7cAehJ4Q5LYJXc
C9ajXNEKQKS+oHVkU4TvZUCYvoC1YeQTsQ7nLHocVPgd61AEk2gpXJQOFZVilFsQVAxrErL9H8xh
zB+IdeqiouRg47l2h3HLXGuQpZbtZGtLw9rNAv3XRjif8ftLnOzFogHd2tskQVer9L9pTHu7uruR
VNdujPpQdACMmVXQFVKutNDr1ZaZ70MSbG2Gw6pOP3gagBu6QkLqDejKxh9MEd7kWBvSb2k31R5d
Do9ABF2n/J6HzuHfGRfARrlljxKAlsSY0rlUFFC3BRjjHltfIPGd2jHynlEjgQY8DW4U7Kf1CGnE
pGyAed8FsC6EOvYJCOT+x16C6d3566JfC69V6GuMnAMRAfRms7XDY5htWHAErMfvVJjTF0f4usL0
QIGfALZyM+oxTJ3CMMKRCIcaWGC0YUTL/4bGYZ3d3Z+Xw1oJYAG2aCcYEYB3O1j7ngDzqnF1mA5b
PhEWHaNwKiy5sDZWcFfACrsfVQW/Nhu6QlsTaL/RVJibDfuFwOBef6FsLVTnmVMXhuCE9E0EFe8A
pJc6+Y4ATF0aEQ2rUTYf4AaBKIrH+gJ2gWkeahH3OzCmuIhJMBe0S4brwsocajPgF/8ekVYTYESG
YR08YZ69GaaJ8fAOJMICPJGKwllGPRR6xkcqkHVU1AOgT9qiMfBQNkKPrYCKkQtlPW1pI5wB5bo6
yKCrixqLJv+pcmSP+nfU8gEYskhfoN9EA9vFvjsCNu37+ALbJRqo264O8XBvQNQMwhj1Fvx6YdHf
YL1K7drtRPtDvXjr8MviOwkJG2sHN7CE3VEGWDzaYx2awQaFraypzsthUnscxjEimy22hTXSd9tv
+56KegVd91NRQGGGVhrs+68WZ8MzSHoCPROoRh+Rrcg6V19bMHWxrY0MHvIE+H2wflexvgVwBvgf
ZmLRFwEB1dvClgQW5iJ/0YMVQEm4A2CK1g6AxYYprmF9gWqFUbvbKuxRW2GRg5RYxDAea7cVtNVs
i+4L6ogSMQoF1qEN3tBYh6Gw7Hf5D4otyvEXlr6MhW64jVSUBqrPd2rB1EBDBS4LSEI2QE1FIpuR
bVMnAdkaMWkOEIkO92GFZr1rqaNdJEzvwIqDlJIUP2AQWlTrUuBKwKL7gMGgPgEyzAZ9J4DBIPRX
e/zqfTLUuzXaFdZASBjuV0QlRliLwb+xpTqigfMHY5gdDQbmRML6OsJ8zw+g1wZWoPlU1HZgp/yF
vz6QgHoOBBRG6IEkYCTn7elU1EpAi1QUUBfeYgRlFv2A4+QAOARGvwopp6KcoJLECAc6PPCD0PW8
a1fUWdBDczSgBlsHIKL/ILE5o34NP7W2uxsjX4Ik2ssxhExbAha9HRaGr8GqUudgat5QUSrofnm4
gwGmgU1AxcT6Ar9OGMveYgMeDCMup6IA+/If1PQ3TnS/BWqeuhjioADvGNZA1ybIiIDuV1BRo6Em
HKgowMOCsDZTAO3CSjMVNQA0DogEyPMdVBSwRZqidWAlYIH7e0e+Qv19R2Ka9jn6AsF6z3c5bMV4
wgryaiQsScMdgMPCFsLXU+CcwbAgJkiHNxDJopa/pqKAup6DwT/AqBeD1QHUsdLC+x5YLOMbf5tf
fDM0v6I0C4OZ6eiwDNb+vSyqmTMWdhlQUWQos8IV7Q3zcrhHAmRnZ0I346gooKUPsLVZDM/8ARAq
mKZwey4W/Ql+9xrQJX5POK32L6unG30BEArWbgQ80cNw24B+rT5TUf6wp6Yu3K4DZqJAebb3vQH3
ADZGvZOIigI+q0JXUoRdT9jFiOFNjHC4BHNee4Ar32Pgpda/Ef09SL0AakxEH1QwzGyrYa31AOwd
+QYoRu2FdXCF2Y9lY2NtmHCuCB5eH1gknYU33+LoSpCSJji1RuNgW6wQIabCyvT539N9avV7fbE2
wLx0RFfCswCutMURDs6gE6ITbNbYSzCEflQUcCi0A4uBClcEXtRVVNRVKPMFUnLBKlmkLt2itk6i
or5DOcMfe2PUCFiuPLSlYtGTYHZBhmkTCFEkxJ6WwdaXwfJ+bypKAj19Y++79bfb7yam2dka9khC
GhTAIhXVH6rK/T2tELtf08IQt7gKwh2ewcjcB78ANsdzpC/Q3iBWxjJjmvHILidIbqmhklDbFntf
IMYRtf+qRO8ZjgCyAFNDxlAfOgmoqGKo4ixbu0K/vxzRK5wgjnseXrNRsMvRYhSSoApGKgos4zDI
RISS8dZ2Uph7YJRnkNCqxECZJRE2wFw9du4g3GUQwNdhgK/Qv3jJTIg8RsC0h4XdJtboHLh9IKo8
kWUjdC4ttg7u8GiAt1dHRQVBGTsMfqUtyeIlGoTRiTGcdb8RtXzoL0RZvLBjMaxzEZPOW3gElP+J
IWzFUF8ibIwWW6S+DGsHMI0pn4KhywDv/A7lBlJRwONdj0Q7wENTwxQJVOG/EXdch4W4nyMhuZEC
Pe3C6M1YO6AYIAlYuwD4XeCjxegSgAUBjIas6I0wUabDTlkTzDlDgKh1BlwtzGA/CFbgbB1sgetQ
+YdbO2jIn5yLigKbZryrA2BMQEkBe2OEE8xFHH2zYS/BW4jxA7mKIbwKkzk7+TZYWAt0bcJQb1JR
nQdg7yvDD/bVAsHnTIW3qRuC9a+Lhrf/tWg+OkhXBKIkGtbHCAkYmjXGcAVrY9GXB8HOXS7WIQUW
xjR79EvYD27tC/xu9vywJoi6JwPb7vfUAmsAj3IiAbUKSLx8J/QLuC3A8M1Ym1OgAUaEM1CSwgzl
YYzPWAd7WJWQw85yAeyyL4BfAc7MrDBeLSTTLT6lQSZolZo5FuM+AUOMxdoBr9hUX+BPcPLtA7Pz
PhDbhG5ioOHDBgMk2YG4vWXrIIAdH0C1tIUdUVQ4fFKMIT1DUCzOLL2FhQz4PR289rej6fdqATN/
ePRhWE8Bcgo4SPpPndQKtwg20CFIIkDJWYtAefWL20KjBoktaqcfzK+o5RY6rsaiB8FECXSuv8mX
NRC//1QPm35YB2BLuQptUYfhDXATmGsYaqpTERWONV3EVN61OBgg3QW6vqCiAAu/iPUdBzPcT+Ho
XQA7dTm/p4Y0/PPUMKb51qjdcIymHUPLxcJKBhJ2u0bAYStb1BbQWvM+rG8VzEgA93PtcqrH0I6G
EXn2doWw+x6ONHBchRZdcwokJV18z8N+yx+w1r8Ya6OElwpSISxWM0YVgSC42syFLQCL6AOGR5g1
ehPQrMeBJSv6g0uHDraYvKvgqMhj2MFna1n3DVTURFDd3hcWLIRxWPQSmMPehPcwEBoY4UNHX8BI
XKmDnIm/XZ18TPNbWy6G9A2Jx/BG/cbTyNq/4Qm4UICzgIEhKJEkrAMJlpqg5whne3jkILoD4aYc
lrvALsXgXzj6noGZRxvWbig8GtheRT38u2IWaQsLn/dOsLIIAmLA8a2OToTXRG9RNPpaO7TDki8C
/RHuzwQLdZiJYB0SLQEmsFjtTjW26Fg4VgYxNTYw6pwc3sCvACKf8q9CZLgt8G9Fw9QIHMGOlv1e
59RNRSXDPh2FJVKCA2Y+2NfmcIdWmNmnwNO7inWwSF6g9B7C1Lhgbf7mtw0Z8Bfjc5Wsvqme4w/N
kr8pJ8jtwJWblc7QdVOW86IDV5zB7YasaM+/bnFw4L7bLgrSenZBC39rOtTQA08nvPODfQ7zm0u3
32wL6YVADLy1HASXTBepKGDO5LmiKcAmR9+CrWYyEi0E02lybbJtckLDugkaKAVIGEtOTU5NWHQL
jJ/1QNY5oS02OTAqScgmJ8bKCf0w8gKLXoBEv4Q9f0NgpwoVBeKyNfZN1uhSCz35gcinieOItoiO
CXAHjugvMPnddYLeyLJo9kA0n8eiL0BJC0bSQUUBYn+DkS/DCC9hOAPt0cPgcVp0ScC17JBN9nAE
whU9C+4cQ71HRQG3zy0seha83OeaedZoLfzGNmBhhKPBqmCaeBgtBouWwiPkgeFTUUD/o2JMkdbo
aHigbvBbgAvrLXOxSHNM0ykMQQeGDWamw6JL4MjXcIww0xLFDsSi98G4BooahhOJMW21bwpHTwf9
cji2EGbBSCwoxcg/2zZh5CRXgi3UIDD4XiKhCkh4XEB1NDiiLW7NoX5/RclfWKORgKibbNEgzAtG
4u8H22iwwwANfP2uTZgmqn2Txawdv9AWfRx+HQRIfRzRMfA0fmKoGmjQSJgpUFEZIKSEoX7EotNg
nWgDXAqQEASGxIBn2RvZtHGHxX1utoRDrNHb4abnA7UM01SFkb/BotHwGlujxbDXZQ6cw1C3hKO9
f1EXD4+Rb0E2IeEmsPAU7dEWtyIIni+wR1sCw0DZmwi6fwQP+Q5Ee1CzevglOJiMroceEPC9MdSd
GGqFZfJY9GP4URTcxHTYi95kD6FLApMEZLlHwGSLhmuFw3R4GRhkwJt2DIsG8YnwgVg07O6nvsII
8x3RcKAZ/RA+crA1HD0Y3j1ImCKd0DZ+fzmbC8GWwmiPgH0AHFiDXWHD2YLTB9etqKj3wLDCohvh
sQFFbDkS2gwT4ObtYNKchdGWh/9CxiQ47AUt5shw2DVgoZGeWPQ4uFUOsO4xZR2O6KvwQ4DHORbO
buFON+3R1+FFmgrPOASmS+A2hkZpgvbKItA+Fp1p8f1D1x+ArJzgV1aBnb9yJrTjw3VYu8cQv9lk
becDM1XAFFzlGPl7J7s9sKACCporAWuTBQsapJPdCJgFR8APWfA7J2CtMApgsDL7WJszxAspuUg4
MkVFAW3YD9IhSqMS/P4KZENKQx3gHYOYGOVN+3poA0O5vZimoRi6KswYa+0AohwY3hxIvkM3p7qn
/EMyuTqEw66XC7DEj7O3WQe7f+277blh4nuuNpYzKSB2L7BlYGoC7W2AfWTPjXAGakoUClZdQQzT
lfUfnG6PBsLy6SVEgPCUXV1J0R9g7DLhriwCHsnC+n6E3bFo2MnIsbjJLmPROpieCRjSY6wd0DM+
W+xeoJelR0x6BmPP7+8iEdv3l6o6BoQwHV7DesNwexQRHkA01iEBbgJY1z5IYQSs5VNRgBV5I5kW
U/FCuB1wayC7qCgQ2fGFDx8A1/sTrMORP6VTrvlPSW8LHz+gooBHcxiSYPGgrsKQnoc7AMdvhN1A
WGFN+O20mIFhBLi2YH2BeMDUv7C2WwKvKrBCHmGEvZwgVRF4JDYeR1JRQP8ZaWFNREsA7Y6Fba1x
chgJtwjUIgPWNxzuRAm3BEIgTk4MF99FYJG67eudHIBkc611qsU0X8LazYRR1xOBON79wHcHRLrd
w7G+QBt0bXN0APwegbICXK4+2gC3B8yU1SN8I+HZbIRjBK/hHdYA0xHwVUQD8Y3kuaKBT7W7/8TQ
j1g7cC7Eyc6ie4B1j8Q61IDVkJxEdgGcAxlUjmzFiAOwDsA/4VRv0a8Uri2YypWYGm9bkbUN7H8m
Q6wBvKrHwkwG0tygK81iD6VhlLYWu9Dd4gOqx9oAD2Y0EF8Y/kJLlDEBiwZTirCbAlYYjltjzJBO
DAJIByEiAz5XGyFsHYBwxgP0oIOgHxBKWGkJi0GGKFCpN9nDh2ssllQwFfUWyoRi7WAPcils82vC
RDn2Cic7iyQGVsR2rK8lBAD2915HXy5YuF5HsXZHYYV0bYQDAT4oILYYQEDXj4BPeFnbwBqtzUqY
4vf7/WWHL8L6Ap7gWubqAKwhJ/iED1KBtAFBhW0YltrJF7yCZCL5YYYvWDh4jkXDqKxrxlDvWtuV
+f0V+F6FhcOKEc7A+HBSYBgTbLkWhtbN37ATQyMjYTsTU5Ye1dfvL9/e92hAULbdE4dEZ8E0YIDJ
7xVcAdjZvq5w/BLrsBwm0qPQdQ9GmGNZua0WbnUaUhawdkAPCLcBOyvCFwiJMH4ERpWEqd/ghAZB
JqBAAsW1wtquF/y0A0OttxypWgWc9S6wMu9a6vrL8wi0E09MczPW9w3MXjXw/vex7EqaLaTggp3i
PQ59GJaqID6DFADvepcj6incAvAx7sMwt9o6PLfYfsBIDLcrgclpnm0LpBX6wtqzNbLe2rccPk0H
Lig4JgCWGBxIAUx0pK0I68uDjdaR8H7ZAPvMYBdRjcWJMz/K4oEHanFVz19o2AFHfu/CJtQ4JzTQ
sG0FSJha7NEwbbfBLwEzYoajHXw6xkzHlK6PsJsGP8gCanv0XTBiZR6m8sZNwhcEOIRg0VqAC+e+
q8MiuH0mYpILvFAWUTPD4hgAaFn8CWx1JzuwbzDaGIwqAINPsUdd/B3Kz8PaTYQzQMsQuqIsUhbI
s+wjNzsRXQPDEnogEDfnIuwgjfuue0N3dxhhnuU4nh2yLgI+d4S1uwf3CyT+PoxykD16LXwcDAQy
nWzwYMYsa1813DJQysmWE4hGR4tXr8iW+gBdHO43zOK9GW3LhFETMQmwieie8C4fDZt8IPq/Oxw+
B4T1DYI5kyXeBRTyTfYKS8hnFtYGOMJumgLXOg7D1N+6hwa8z77N8jQbazf5N5ExIEMcHjrQVLEW
t4QTC2vzAS4EuPiM4ZOxDrD9yHBqxdqAwyRIB8Bnt2F4rzGCdRj5thEVThBJAmViuSsayJERdh/g
zT4R3rLgsBymaJW1L3CsONVEg7ytneWc5lLo3ouKAmdRGkl/GOeEkRFwcJGKAj4U8TgHEJePmASO
x2BqC7CwMI9w6IZ51UuMsjx6JHzo5qBF6t21hk/o3UOrLGEC4Jhwqv+bu0Gm7O6OHg8vXhmspadA
2iSsS4wL47rYMrCwO8uVa/ELZUCLC7z/rrAvDMPpsri9IZMCqLv3/1P8s7fFcAfeQmQZhrAJ6wC7
kX0nw+wGOGqigZMfU4nB2lgOWhyDTammmxj8B0huAkRh+Atsmch2W9ixGuEM1tuWMQhPRYFNu/i3
OJ/Q57eXLbxqL2Sqd8DYA3Q6zh4mHIxyMYYgspwSm2Cxeq5GOAMVtr8aU3rZ3sEPHgHQQRutbYAz
Poz2KnoVfOzyPcyIsWhgAkytwMLRhb+h86ECnJIDhvCQCNhtbN+NtQOWRfQ8mEVdgVnHUjjY7wrv
eaxDGRwsWzYCtoKcWJaYXau9L1BVka2/Z+bc/c+uG+BNvmWJLLKRAqzdWdj1XwN3AftsCDSLnor9
NSdgDHhbPE+D6LZoEABBCkE0CRh2cxC+IGTiSnOS2/L/1U1QAx/tAjQisSjczlQU2NjutrBd0QcO
vFiw+j56FnxsDXgf7B1s4GlgiM8GdYSjc+BIGCCwcDtwjug/RPpGoSwUc1oC0GkLn5CTOMH6Atbh
FtwRCO7JLHGdeEzRMSrKDE4uIOsjJtXBCme4xSzZHvUcXrkrMBkAH04rsi0cPqJpOYxqcPS1/lMf
bGv8B5q70a9BxKUbfQ8OvFgO8tpdgt8FDkGCEywCsQ4ZB/5SMAZhlJusYQMpWv7bgKCigLcKj6zF
2vyEjxhEOAOu7srBEIRIm9sWSQxdd4b7rv27JnzzV/wFgyROlWK4HIzINowTiJF7OqLrgASluTuV
Yn2BtukqckSPAo1KkBIXqcXIHYisQ9Is7C7J4pd7pAYIBXE1NtYBSOvPgPVGg2NH1qgf8Fx2wswK
bMNw2AEBxzKn+gI906WDigK+1yaMud5yfigVQ9zkCkfCMfWTMITXWAdghIYVLviNz3Md/0K2WDug
Qbo2W/tGwxQCR5NQBNhqug5TziMYS9YoDcxl31q8CxanzEMM75f7tRBDPfof6EfSw2KzUFEgVs23
VVgO7ERj4aO1WDSwAOy7InyHw5bFBFfBL9YOyYZQ6FGJRS0/gKEmWcPnWSze9ZCISRv/jEX+gKjz
8da7FeFVD/zjLa6xfVibNbCOcB3edjtguzrbCT0Wtp4BTw4jd1JR76AbSKu5CfPtgVEPYHcibIXB
hych2xkc6A4jUy0i7JcEnt7e3Y0gRK+FawAUHY0+BcebZ2GIhkF1GNJqjPGKox1Qp5AsDE1kCR9o
7ZuxDqAnRxugGyIFFrd6thCYViB0gSBiaBoEHNWnooAH4ymm7CREJCCy6NpuUVKFQHUDOLiIpAGb
Chxoiv7jeJCz7m+r3I3eA8e0dTEWRlqKYR3C2ol+hzcnYkxjbFFN8GG1E3Ap0GdPWMyIQfaQ1j/I
769zI+kYggzrADypETaP/f6ykqDhAMysCGOgbR0W/XNkh6fq7gb84zKwH20sZ6sQ6ghfM+zv+QFv
YxActW93giOEsCy2WGpSjHmsPTxoDD7ZHrIAQZCOhrW7CoRQ7d96OfGrFzuwSalRFkXBw2K+YfS9
kbCJgBF+jgaHL6OBgjHCcli05lFY8RoqHBM4h6AOarK1Gwv3b7Ycz/0MVT9tOab65DeG1XwIw93o
YxaGBJ9jxzr4wjMb5OAPExAYNNIGmDy2eGQZ1rc/fCoMDmeVulI/R8ESCJ4uOPI4SIW1sbgLgbGw
3RE2T7G+XYBGNSH/QZSH/eJHt5BNkCTHhyL5GGK95YTtdIz2GgLeWX3s0mBCd0Oi4fCyHRimvTwC
NuSdHHr95wM+EyzND7ztCG5E45G1tu1YNBv+2AFrByKYU23AGrpwINUeSodGA5cckoQpt8HCHjeL
TxSLdegN+yIm/cnZfdr+QaNRY2EaABY8xrgWIznnhAbUGEYKCUfPhfcXUFcPWwVGTLK4p4DkoGB9
78HHVuF36XA14Kw0YrRnsHBIwxYlgznKo/8wv8Vdv+YHTtNjCL0t9uwjy5F3MbIbo56KrLNHg+No
GOY0R5ubcKwxAVbyAKN2ImLU56PdfwuMY0i5vd0m2NFd/YfUWN1qIcxhQOGC9UdbBRbmQbaor/Cw
gSE/ElM6CSNMR9Zh7Q7DnN//9ydDnzGsixHwqUKsHXzE2gYwiql2RX/ic4/yjz2/dhn4mNPyAx9o
gY8Lw/8oewaV+UBlb/4o270KgVgDlTX+UfYIKvsBlSGX/6OMAJWlDfo//zEZ5teHZGd+fUwmgdKg
lQjEHKi/j78+HGNA6XQoTYegGrp/A+6htBpKvSHg/fpgzBZ6ZyWU7v31MdpyCDqh+1G/Pia7CuUD
fn1AFgel737de4FPE7cFBIeE+gUuPuZ38qR/4MZQ/+CLCMRY8AS+3+x/9mzAqZMrTx45FRzkFwLd
LoTQCz1dejI0yD/YL8T/V42z2xGTQflm/5OH10JFfkf9FyJGgJI1p46eOnLkVzUEYiIo2+R/NOBs
iH/wr9J1p0ICjgQcgttHIND/Oq7FgafO+kOYBU+WBfv7r/UPOgUN1Ptfa27y9zuMsPmnEQaf8w8+
uxBaKcsIQ7ae9Q9efOrkkYCj2xE+/9rG9uCAEKg3X/Bku19AyOaL0FiDlp7zPxmCQIwEpetP+5+0
NLv9nz7whBSfxQuX+Af6h/gvhnqsRixeCA9+sX9wyJaLp/0R9tBzMLR1/hdCQI0/vwitQ4Lulp0K
3hxw8mig//qDx/0PhSCeIZf7h0DDPXsq0H9hYIAfhGrEWVC2KOCkX/BF0CpUcqwHVLI5JBh6E5RA
LUcjFgf7Q/Nf5xfkf3hDAFy2zQqa/tKT5wKCT50MguazzS84wO9gINQAG/ELCQsD4c9g03sCVP7V
LQLRBXpc7n8KkMJCxEPLmIJOh0KrCDqAagzvseaU3+E1AQeDoVFB+f3IZTDR/CYHhBy89W96X4hY
Bka/ITjgHDTeDcGnjgQE+kNzCT0UAs1s/r95BuEFpsX/0XtrkMsCTh7e5H/2VGjwIaiPQzCGjp0K
DtngF3IMDHo7YhEq8GxI8KGg0wELEZfh5/BabwmAZnR2GdQauEN8BU+2QTQE9bn0wkJEAsgvCw0M
/EdDf/+aF9GMXLfksP/mY37B/lBVC86a/lEGCADCx58f/Q5BbDh26qT/olOnTgA0Inr9Iw8oHhoL
hOn/fhr8v/db8b/x7khI9NittnyInnHXChGJt0J0QbCUYIV4DwGKaIXwgwAHwQiSFeI8BCIIHMhW
iBAIsiGwpVghjkGQAIEV1QqxB4IsCKxpVoh8CB7RrRB6CNYwrBDfIUAwrRC7IciEYBDLCnECAjoE
ToVWiBsQqCHwYVsh3kDQCMEejhUiDYIRXCvERwhaINhQZIVIh8CeZ4U4DQEFgtF8aEwQlEGwTmCF
OFpsheBC4F5ihcBC0E9ohTgMAQ0CBxFUFwIeBFNLrRDPIDBDsF1shWBC4FJmhXgFQX8JNCYISiCw
l1oh9kJAhGCszApxCwIpBB5yK8RrCKoh2KGwQpAhcFRaIfwhiIEAUQ6VQ5AEgZMKag8CCgSj1VaI
CxAUQzBDY4V4DEE1BBsqrBAvIDBAsFZrhUiGwF5nhbgIgRiCuXorRDgEFRAsMEBrAMHoSqhdCDQQ
rDBaIeIhGFQFzRGCbAjGVUNjhKC/CSqDQAqBq9kKcRsCMQTONVaI+xDUQHCq1gqxqw5ay3orxCcI
jjVAc4JgfSO0DhCMboLGDUE+BEOboXsIGBCMb7FCXIFADMHVViuEDII1bVaIaAhaIDjQDtEFBPYd
0JpBQIdgdidEZxC0QODbZYW4CQEFgtHdVojrEJRAMAOBQtyEwASBHxKFoECwugcKYlgoxLCeKMRV
CCog2GGFQmRD4IpCIe5BoITAsxcK8QiCf/45QmCzDoJ5CMSmzUs2I/paIUZd64nYHYdE3LJCwn+F
IjTY7+zM04cP/pfD/Pf3/6bf4cMB/0aYXly18fzO4yEnNxxatfEC4sKWU37nLvqdWLPy6MLtxyGp
vHjTqV0XTiz/841tp3cu9z8ZemHd+gDErh1+G4+fW3L0H0+Djh89f+T4inOHtwdfCNq0EBF4fsfS
Y6fOHj517MLak0f9/9b3wvMng8+tWnTq7BLEytWH1p/beijg4LH1iNBzOwOPbDodgPBfufH4iaCL
O85uO+S3K/DQ5n+8uf5S8K5dGwN3hJxb9rf7//7+8+/CibXrD54+uG7V1rX/g1obth9aOWWjx+bV
W+xHr+mJ7tPLPnDeiD4hR4cfmOXW84zn6IsePienH+3Xe8CFk7s3TfTxGX5g6s59F/Za+Z5b67lj
6dJd/YctnR/Uc9Cps8HXp572HTl56aCA8dsG97H3Xn5p3Vz0/MGnlzot3hp0Ysih/mf7DrC7tP7i
6Z0TjjmMmXlh1P5rA/qsW2tjPaDHmsCll5dDz4eG9vC1Xznm0NVDy1bvmTth/fze9rarpzmgPFcu
c0F5T551fNKuSwMPHTh+eZrTxfUnTq3yuLQyYPCpq5t7rrWb29sPjbwYNH3Awl4rFq7xPjl/7vkT
oVudULtWOW4LGeK7e4z7suV9ptg5XLe/dPXUtn3zJveYPG9Xv93nTu5WlFDJL99PLNNvWYDwdAq5
3n+x3fuU1jxSRMzAZb6fQvp69erbaYj/uMbJoW/n8Fkf3Dy4/DxiA7ZLt6Jj7qgf9RjvNsfYg0Gd
juWYoM4jlVZO0ddNP+YGdTmO7IPPxGXrXujMWEN1dydWH2Mecxw13axrTq9PaEZtqKjH9KzuSpt1
Y/hj6yrias4AlqQBfYcr0Zl9u6q6F6wY+yhkdyNVffflp4MBpl3R70fgg9sr3Ap6xSWMufO8Ywv+
Xge1x9OozjHRE7bvenkSu/Fez2mckTnvWmvVvs8jwzegn0v7LHf+1Ha0Y0DBlXhE29gEb2z+norT
WWHvX58zTLCbEoa4V7XmeX9s9cyiCw+3NXQpLnVTrra2bvJubn63qxPRvy5734Wzk6KvnrqSLHpp
5eiJ9cIE9Vo68/lgocP67tNd3br5E7u/d38/tpsbExKKvL7QBxEyELOYwx1+uPvDUFx9iNuFO3Gv
WM1rg22unD4iGb4w5EJscZ5HZ9P50AvHgwbNedN5+2rK+X20CN2h4u/nz929UvPm4KlpPWKN2OYQ
7CPcqhkPJOr1AzDvuiuu3TWdONcusWrY0K6jWk3aJWlPzJDovTXUDaPX7Cw5KS2NwdG6uqM2v+yq
Ky2QNGmqCiQ5tVXZid3tj6L0Jk6spJaera5T7j4VevJuSP+O05+7cxzCSSEHw7H3Q8PDGs9crEcw
am5u98W33IwP/RnvezwirhwrNRfv6j7//GIhcvvFB2lRu27vUO/+2q3Ygm9+MKHXrHjp+eARs3rT
k0yLmuPvpbY/xoe8q2sLzo26J39Q0TMswjNkIrREmNNflY0xsrWra7Q1O7vuNU2n2o6Y6rAY+/Hz
A877Hm/276bPtpU4Cy851+zR7O7WRbRX53d3hxyMqbmsumRdo3mwKeR4d3OP/qT4rdqJG+MwCbgX
OvyV3u0/iRcw7eD+mhHXnXVNNzFW3RDTv0aTcNN7nfNbVILzB/ck4cjcMf7zYz4/OYtojGiWFDc7
2LocyZuLax5n9GRRE0QILt62d3ui55rr7eB+oFHSLbrWPtFbjYi9VxO7Q3QuUFBLyd6256K7nP6m
cOOk8LcLgm4fHq6ri7biIRA/54M/MQZBxcLvvU1d26JjoPszrVgPLntyiG5CtGsCAvH+NJapf9KF
Zdrf3EBQsrricF6tXrjz5+a5TetXE5DMEpxelKx7RH/iPjuEJeneD7U1Qtb/wb7o2qkx0T+7z0D5
dU+v+3fvjKyaMNpvcdnIfnW3Hs7TjUbGYZd1ZupmIcOfLVNk6qYg4y4va8/UjUU+wizDZeqGI1kn
QH4g8tFZkO+NZO0OnWda/bF5cZaP8WTt526s7v2DzwMQiFteTzuxutjzhFWI2E8uy7EKfPfBGdz2
0Tm6z4nkubGZ34qwm1a8XL6mt+7zhnWjJQqf47NFB6f2Dq7H7NJ1QzT7CvvzVYhO9BPUDT6QNSnn
9YV77cf38LaMH9t/l477XfDWZ9C8KwXzPurOtncbur84L+9+Qa7BqcdEbGkd7T1knP56Bt3jxIZD
Pt99sO3x2K5sXmBI3K2ZgaFbn98+/uXdsYkE3bWUqlJ15GLjhgxyflDFSWKvO2P9XS8e55pDzl7H
VOYhsl+27UMkrvTpKW4/k03SRffr1nWv7d/W3vthm3v4Ub4Xrbso/NHr18LXvd9ERc22co/5Pmt8
o10Vceru/Enzlic4lLxXrK/z0ZnLdQ/edStp31tIPuIH9vGhnxJ9jkcEx4foXmzcoZIy3nTXCNuN
JNb5stt7TvR3DJtx6s0T/x+d8yrfRHG3tL251Lo43Kb3tg+zJdc8B5Ek165Wfuv/kn/2wCUh9cFj
n1JxQ9eW7qfIxYf7k789XTyRPOFgcSlCt2W1jcPdKwcnuJN25H47l6sbuBehe9UNjX/Lm6fWb+7U
vDjlMeZmaPXZEeOdxc3X2hQHo5EB1b03nLDxquo9sXDF1N2M4WNaXKt8dn0Ybdw7PNDVjSnsOkVf
PVFY6bJofsaB4kLP0etvvGh//MKM8M4a0zueebdjjc/Hzk1DYnFU0mMvGpWEy8tF+XXNmTWogh04
RxguF679ed/qcEJs/PhPm1fVJCkaLy8f0f1u05nojmpP0eSg+CtZXq+JNNvjjT92jTiY3oyc+5zw
/BZPOLkNV3596M660U88vQee1nWDOfwrvFkFpTGrunWd6m7W6q9Z/38vdPtsOrPp8PxjZ/+rpf3f
+vWE/xbkVATiRl8ovQel4E8I/oDSv9frC9u4eKi8B5SWQil4rwZKwZ8m7INE3ABW8zgo7QWlnlDa
G2iNUNoHSo9BqTWU3kBa+nmN/Of2e8D/kkA5lNL/5TkSfq78N+XW0ABakP88L0t5nx7/vnzEfyif
+h/KPf9D+Yr/UL7jP5Qf+w/lF/5D+b3/UP76P5T/+A/lWVD5OWgX/Rj9jydjHkP5P/7GJfU9NJ/e
/8gP+AKNt+c/8ue+IxAef+RjY6F1+qO/YEiaH/4jL0z8O/7lyfD6/f4VpCIQj//Ir0uHLn+Mbx2k
QUz5YzxFwQjEt39Lw0iIOl1cQDoCniFodNy4X/n+MOEgRoyw5MEMwSQGDbLkwQwBBQ8caMmDGQJK
HjDAkgczBBRtY2PJgxmCQfXvb8mDGQIK79fPkgczBJTet68lD2bY17LDEC6//kgnKAe/G6P/y3/+
v/3R3h+Pv7Ql4cKevIhNSXc3J1zehr+wA3dtX+q1nd/PLc87sefrlU0/gvd+DtjwM2R31rVl0Zf3
pl5a8+XYjrjDGxNPLIk6szvh3OoPV/Z+PrM35sSOTxeXJ5xd8+Hg+q+HFv84uCY1dMfHvRtiA7em
XNyQcnxj9MXlkQd2fD67NSl05dfDKyIDVnw5si9t/843+5d/Dd5vGQ8Xu4n56bSA9xVPyKLjcgoJ
MTxeJpWSgGNHswnxzMJv2dwULv4LmZZPI31nMrPJKYmk1CQqPoNHzuQSfpAJsUWEnAL6DwYripgX
y2Imc7PSyElJZHI8kZnCZGVSkpLohNh8aloO6VM+PiclJ4qDT0rLzshOjk7J+FKYFZ+akMB4eybK
b5tlPMw7WwvinzXrtfWGuubGprYqjaGpoq29xdhRY6w1alTlmspyVYWhuaVSqVOZK01mvbzdXKsz
KyrF7AqmVMYUlQrxVYYKeUOdscXc0NTWVqnSdihM7S2Gdp22qa3arNUqq2qbK+q0ak29ttmgrG+v
Vxsa61RaQylHTvrOZ+aQ4pO+nv8VYOW+PI6jfahTKmuMxorGukqTvqlFp2+sMVU0dRvUmu5Wk7qt
scnc3KbWmtRGeX2VSlsl4ilYeWVZicK8MgOOLCyVVeh1bfVVZk2XqrGhrsJobq/v1lXparW1Kr25
vKHRXK3WqGW5KQI8R6LlVhqaG9tMVU2N/EJO2qvLbBaOEJ/6cd9f+Ak7QaE8VpYXK82K+i51m76j
q7uqs0Ot765orTLWdEB40zdWNOjrKiur6gxKSTWXI5DxjCXcUoaksYrbWiVtazEaunQdDZqGbnNd
dVNlk7FB39Jc2dqoNBt1Omk5Q55WiOcRSFnRuZkpimJZq66zXa2FMC9jiZgfb1Jw31lJqbGBv+iH
9DiATPmkryCYypi1VW3tba0t5srmBpWhQmeo1hpMbQ2Veo202iBRlkq1iqoSc0WJqbK6w1RRXlfT
UNXY2Nlt1Hd21tTUqzprza1V9e0mVUt1s6GWLyoRsOXUYgY1nctK4aWJNERihVjbXqXpruyC6KJG
XWfW1xFpsTkFr/FpUbH+v9ar4NUJFu2JRsAsIRWoZeq2hkZjTWNLQ127qVKnbjJrqk2yhgZtg7JO
0qrS1RtrO3RmVVVtXVtDWzOEy1ZTfWtjo9lUpWqp0Ldqag0yk0JbZmTi1LxERTpVymGqiopVPH6t
UtGsbjRWVNeZavV16uYmc0dNY0N7rZhHy0h8W/LyetqlX4F75o0zLNxbKYNpYhTqy9maSmVLjb6q
tlVl0lS1tzdWV5jqNJ3qBpO6oUGtN3Y2V5u0DR3GpgZ9taa+td1kaNG0dtbUVjQY1CZdqVxbyK/k
Msvk5Go9u7a0Qm1UG6v0jR3tZq2+U9eh0zV2NulaK1vrm1sbzXVNVRV1ZUwyPYEdfuVH4HbLePgv
dtDw743lQi2pVCWg6ZtMNc2N3e0mjamjsa2zvau91dzR0aJr76zWGBqazY3V5ga9sbFG39XeWVFX
X9vS3tFepVQa1LVVpfVilUSqbNaUttQ1t1XWGdvUxoqutiZDlxraHEaVps5gKFbkkJVUTmVLU4W+
rbKyu8lcz46l0x8Ff9jxazy5j7ZnZ0dXF9O0+YRKltRULuwymM3t0DDq6tuau7sMLbXammZNm1Zn
0pir240VnY11pprO6paW2ipVZ0udtqNap9eV17bUKps6Kis6NV11NbUms67ZpK9oMhi1qo5WVVWd
rkorhH4/S/CF6bK4fKOqvq6uQtNYAe0+MZ9NeHIz5q/DFayPgayUFwomS1bElRCYWl6ZyVitMzY0
t5la69U6laGqvrOzvbmmSqMyNhsNjc1t1a26Bp2pU92mrW5uraurqutqa29qqappqe3qbjV0qyvM
NbXt7S3t2pruWnNzZZ20QmZQlShkVLyBwzOKqc11VRXtbRpdW1e9qVpX0aCszo17mXpo8a+/IH4n
gMZ8opAUqbKKygjZInyeUW82tuog/mBsqKpVVlaV4iVssTqXDnGbkmxZOSmtubyssV7f0tna1KBp
0ho6OsrL9apKWrqQLOXmFEoz8bxUmbZYq2nXmuqbVMpqpd5cKZHUqLWtFbXqprYKY3tFY323vsFU
12huqG6VNxTwCcln/X7h58kOOiFazmEX5TFlNLKIjpdV8CsqTB2V5tp6Q7m8ipT+inh+C95/Pe0i
Ou/Ucsq5PSICU6/V1TR31TTWmVu7quq1BjaBHbIu79iKwt2r0wPRuGMLiotiKlUlVZWNjTWGukqj
ztRap1brIXxV67qruxu6KrQtdd2GzjpDdUVlezEnl3jnlx7NfLOfS/tay+XIcoSK3GwJi1ohL2ho
UDXWarTNjSYhUXb3QPK+memHx+bvHJ2zfyL5mAMr/0OjWF5hNre0Velrq9sNVey8XOoBT9z6YdTN
wxP2DCHttE98eq9RwO0ydeoaDPUtGlNdU4uxztBdr6tV63SqNo3JDEmexsbGlqb6DlWDRpaY+doy
nvx3J/i5UY1sgZgr4eTx+Cl4ES1LXSNTqYx6lakkW8E7vzb30DjSmqGEI8MyDw1jHB7F+B6sr5DU
1yjVdboWUxe0dkWfH+Vumxi3ZyR181TyznGkpWMo9w6XiHLKVQ3Vxs7q6rZuo6GqralCB/GozjpV
raFOba7VdlQ1VVU2dDYZWhXVlBSJZTzEj3szmU+lhTxjfqGGzhEwqHw6pVkmrKyCRmTmcOPzDrvn
bZiID5iM3zEj49CY9APDy85v1RLwnY1tBogaO021XB790cHM7Q65K+xy9k6I224Xt8KhKGglT0lS
1rXUdLfUVbaqzB1Gc6ta3dJY1aA1aNsadSp9XXNDS7e+rqLBVF7XUSkutYyH8XRnRk6cUSbR4gky
AkFCpSpyMmU8VkddfUulgZ77Ku/wKM6R0Vl+DnmbB2VtmEw9NIl9xUNMIVdUV1d16usrVCX8jLw7
qzOXT4vfPSRm8Wjiugk5W6emb/DI+fmjVlNTb2qqr+lqbtIZzE06Xae5s6pLVaXr7m6tqTLVt+hb
tO115g61UVtXWy7nAEvwkR8r8325WlpSwNBQCtk5fBWdpmfn1JsMOoOm8F0IYcdkyokxjNNTC7ZN
ZG4eWrh3ctERT0bu61qJtK6xularVEjyaYHzCeun5G4bnLh+eO42+8xNkzNWDMuOvKDRl2qaW/RV
NVUQC+vobNbVmKshRaNC22rsbKrv7Ghta+yuUnW0tGlbKrTVFXLwl/0jDpJoH2pKZUamSFjA1ycy
y9K5vHx2FY8hk+DIb/wpoZOEu4bQggYz/YYTT03BH3KkBU4jRF+oUglU7Zpao1bw8z1l2xzS6inE
9dMSto+nLp5AWTUta5Nd8Z09amG2SamtqoNEaLe5sluv0pkaDTVADpvrq1rbOlu1elOj1tTUrm42
6msVOmg8gq8nqdQEg5wpZWbq89nc3CxOCkFCZ2mYbG0ujXbLVXhsRIHf5AI/W84+W+KZKazjo4oD
puc8CDQWs1X68nqRiv7ydN5mZ4bfCPzqkUmbHAsWT87dOom6cHxa4CIxC99eWwnxP31FY4fZUKGp
7Kg2qbvb27Tqzs7q1saaJqNZbdYKBRxBccovfePN4ezsmIoKuYLCMhWIpCyBiJqjSaCJUwlK7if2
7Rm8gCGsQ6MKz9uKzowuDZ5AuDCJdXKiOHy5gitubDBUCIpUz9ZlHxiX6z8ycfP01C1OCSunx28d
G79pSIr/hLzU5xpllbaqvtpUpanVag2algZTo7qjoqWpRaXW4rkCKZ6c+pUbeyvu3I5f/DlqP4Xw
vKpUpOSTtJQcGUVRlM8tTSUrlFmkyMPU4/bscxNExxzJ1x2SHrkJDo0rO+uIPzKoKMCnjJLRrKqU
MkuJt+ZkrZ3K3Dg0ZZ994eG5lN1o/LpJOYsmU3ZMiX15US6ld1V0NLS2asrVNbUt9SqBuUhYUZjD
/hGb+OxmwsMTpJ+Rme9efA/cZxmP+MMeUs5zfXWxtJhcL0qvkWaaKDQBhV5BTi2KWBFzfbwqwJF2
bkD+0+X5sccTbo/DXx4u3j+IGTpFkHlHLpWV5qZSj8/BHxuSsn5aUaBH3rODpAs+9L1jk3eOSdg6
jnNmF5+dV9naoi2vMbLpbHYhA/+T8PMC7dtF0rtj+W9O5sVfZNALU6nfv1zd84s/f9hNy3um16tr
CknqIkZtMbNUWmhmpDNKY7k3vKlnBhbcm5RxcyLp7So+4xsDs6A4cKLgooP4yKi8D/5iAZOWeYsc
MiN98wzcrqHcM1NJmY8Yr0Pyd09O2TY+cdkMylYfcT7VLCMJ+XmE+NukF7co0dcob27SI69lJ5wt
eHOeFf2iPKGQg3v39eqBv/BzPjv3R6OAX0pn1YgzZcLMMjzHyPhZyHiaeccr49H0jHtj6ecc6Gm7
xMSCnLenkm47FgWNlYUOoTxYIeOQ8p8dEQbYs/0m4PY68q+tlhYX8mI/E3Y40bdPTtk7PX+Xc/aP
x3ySgJt+MzfhYsrH67iv1/Jjb+dEPmdHPS16f5UQf6c4sTjrZ3r+4Z2W8RT+OJ+X/7pZXqwS5+pZ
ghohUyvPMBKThIR7hU8dCs4NSQ0ZSrvoUJR6pbKIRqffSA+ZKLk6kH12dMbVudS4ezF3ltCOj6Ts
mM47PC7t6TYhNaek6Dv+4CLqBtuE3fY5m0YVvrhcwuAUJ30iJd3LjHxMeX2V++0pLeUuPvIRKf1p
ZvwDEY6dmZiReeKXPs+JPkbO/qgukUh4BJWIKOHlqalZ1QWksi+Hs14PI1+2Twubwr7uIZbEqtWi
Il5W3mWvn+dG06+PEFydkfliuzhkJvf4eHLQSNq+IUVPQ8U0Mi32Ie/c7MQ1I3Ab7UnbZuYcX8xK
5fFpSYSEZ5yM58VJmKL314hfb+MjHxb8eFQQ+0TDEjIzP0efWWoZj+hhCI33TaVWNAlK5FxeQ1GB
AdIns9LFrxewMIPxTybm3XJkvVusZRZ06mtMfB7n03zq7dFxIQOKzw8XXh/GvTS9KNipMGR66Xm3
gsS3Orqcn/GAfGEFec3otB22edtG526Zw8d/ZRUQeXHRBR8jBSmR5I9PyN8iSQnvaJ9eEDMieJmF
Gcz46MBf9Cx9cYia/lmhLlRq8Ao5pbqEWiPN4ydmiV95Z9+dRHo+WXDLgfR5kRaPb6lu0xez6e93
Zt+dnnF7GOeYLSV4aNH5IfyggZQzQ2jnpotxH+UkfhHhATVsZ+GhKbjl45LXTMvY4EbIuFGWSWDk
RxXHPmf8COd/uk1ND6d8fsBNup1HeCzNL85M/vHj8l/768UVHClGquA0ldLNxdBgsszCLAP1HvfD
eMJTW+aTaeTXUyg/9mnKBIbKSkUFiZd/ouDcsJ+hYxMvjivFOJIDB1MDbUvPj40NXaRPzeQk5tMT
X2S9PpR1aHT2Bnvczkn5y0exX4eUcemsou/CmC/srA+sLw9IPx9wYiKEGRH5+OdqCoORFZN8bf0v
+f75BDnjjUZaUsGjVfGKm9jUstIccdop/GdH4dNhxEdOtGd2quyLFcUiOZ9oYItEhJvsK6NSL9hT
rtgJTk0vPTKV6jeAHziYFr6jiksqKs+RU2MYP7EF2xcw9wyjrx2ZvX1m7omtSjxeJMwiEKKLk1+R
8O+ZsZ/YmV/42Q/5Wa+FJEE64fP34F2W8VDib/LTv5SWCRSVLEkJpVGSr+USZVmniNGjie8dyfcG
Up5PUXBu15TkSRlpkjyGhPQk784UQvgkwp0BhadGFAaOKr0ymnNiRNaH6+ISOo/MUZSk47Ojiy4v
Ttg9MfvAZOL6ESnHZuMIX/XJLAIhipT/qTD+HS8nVlTwUprwWkBL1GaXp7E/ZN/4tb/S0o/mZf9Q
iTgaCUXB4ZZz8cVFWYK8rbLIAcUvpwje2pZ9n1FB/WwqEpXxf5aRCgTk75zXKxkPhtNPjc88M6js
4hCh/1Re8CRq3is5i1ZMZgvzo9jJD0iHfBibHBI2j07e60jZ5pz2+nkV7qdKmlrE/05jfpfT4kuy
4hmCOC7lW3lRIjfta8GVX/4E3KcwHPO+mcdo1jDlupJmIUVHSS2NcaK/n0x+NIL33Knk22JJAadC
JNIwkyv4qRICofDLDtK1IQk37PODHChH7GX+04pDnRWCnFouv5CeQbm3hH1oOnnLRMbBofFr7DLW
OMZutKPdCZDnJapSaSUZeBErQyIlSSg4BS1Zm8iQyugMdnbi7Q2W8aT/xLJjX5YKOCqdqIrDNnJ5
gsK37HeTpW8n8T7ZFD0cJC6YX61QlZcQZEJ2KTlNy6KyMk+khHngbw3NuzlMdmxg2dkRafeXqPhi
DYVNZiYUnF2ZvNuWtnII9cDwgh0Tf26alLbePu/MxrIUCg+XUUHI1CWR1AUCbi5OlZ1bQhNqecVU
elTszV/n4NJzHuZ9CisViWvK2SYlHqIfXspFwsvBnEh7cdR4/o9J5XkHTAJOXVmJWIgzMdhKeio9
Ozrvtg/l5LS8Cw6Sa9MYV4bSn++TS/EGJpFC/1R8YhXxqDNt37iUg7Y5yybG7xxLXjaEvMeTmvtT
V0Th5lK5OQQxk6NJ5hrSuIY8Zj27LDP3R+qdLb9diLwXZyREJqRCN3FkDRR6UUYA7vMM+vNpwrfT
yS+cFJTzSkOxRCys4OfUCzlqShYnJ5EbvjTn4uyfl1zyro8tvTyZ8+WclMwrF+FEhZnU0750/8mM
jaNTt07D+zlSt87J3YimrZ+Oe3/DwMrj0qRaCr+UyTAUErUEijiHr2ZxC3Pj867s/cd/RvU8uKAg
w6BV18v4Gj5eR44TF0aKGM/kxEccfIQ5O6OeTdfSs3TFjBpBWhUdV0KQlhW+L065XZb3jEW4JSW/
F/BoMlp6CYegpOEK8x4U/QznJl1hpV4s/HQv7d0lWjQ2/eM1bkaWIpumJpTxsvAGdokyV6JkSAxZ
ZWoJo4DzMSf0H/jJ/nY7NTFITmM26hUyFUPDplYUUo0lFKUUX8ljNxbRzBVFlQJaDYNTKuSoBOxy
Ot1YjDeWpSk5+SZCgUaQoxXllVGzpeyfMlFsdSbHSGHLWdLyjCIdTs7LJxURKMWpDFE+tzyzWJlb
YqQQeQUlyixaaR5bymQaFITMoljCrTV/9/qepOOfV/M1jZXFGj1FIiLJuKJ6Pb+8tEihoJrkpOYy
YiW/pFSAk5Zlieg5ah69nJ0ppBdKyzjV4rxyXoqOS6kWMtUsiowRr6HkCqkEGTlHziEJ6IwqHN2Q
RxGSlTICz8Cm8XOZSjK9hC7VcXgycmJFMYdA+JJ4Yeuf4+GxX9Fi/HlyXE0ZU1vO1clpciFRKYWU
RpGJwzTxmGZhkYmdWytgmthZNSpCXSFVxyPIBfi6kuxaRkE5t1DOIwjJuUpOYhUjTUlI0FAohryf
Jfw8vihDwcXrOPhSAcGEJ5YxEzQFJBH1p5icUJxL1ublK8qYOfQkEsbvnxzjeaS3lNjTzJKfJl1p
XblUWsqoLSdIKynlENJLyxol1MoivJ4vqiov1EpzakRUo5IjkglM4iIdM11YihPJ80wyfDUrTckq
MHJwZnaaCY+rpROEVKaUm6nMx5dwyJVFyeZCenV+oo6QLChIEjGSKlkMeZmUTInKC9v0r776tNi7
hfEHWdyYIn5eY0mhTKZpLlY2abgaWZmmiN8gpTRrChvkZSo5XSZnN/GL9WqyjsXR8EllgmKRkqCl
FqqYpDo6XcjKKC8lVJJzVawcuTzFKMgvFVHEDJYCn6IgFqp4jFJORkUxVUgkVLIzNCJRATcv5cyG
fxs+IGXHFD7bV/D9IqRBKQt+qjVkmYjboBUpSuUSXomuqEKs08pE8rpqZo2CWVlVqK6U1qqZahGr
UiGQy/jmaqFGWy4tY6pKIAWG0cgTmWVCqY7aKBOXG0qNRcWQ4VmtKKoqK1WKKHIRQy2mV0rKCjJi
iNgD/4OgBj73leztEdmrU/iEC8yU65S8u/m5TwhZHyiMJAH3a0n2J2b2BxIjMTfnKynjWw4tns56
UVL4mcKM5Od9oXG+FeU/y818Rs75xqB+Sc/7kkd+SmS9oZPfpOa8IVNfp8bHpFK/MPO+5cS9YCQ/
y4iP4UYdj72w/n8l2sIkvkrJvUD9fI6WfCvnfSj38yFazAXmu0P0z6dZrwPkj49xfxwueetPenpJ
9vSQ8EkQ4f4B0fsgyodjlG8HSK/OEiP34h7uLcYeJ7/cz448RnuxP+fRvuyHpyjh5/OfnCbd2ZsV
cYR0ew/12jH6q2BLj5ZPzv6R/gpS/z+bIv9D2vP/+fTGf0jx/5Qqf6U1v9KWX2nXr7Qbb0lBnHKc
5X/5+0ecsv//7+N8pLhnhY+PUjHn8p6fzwq/lPj+RvKNUErEtdw3Z3PuHky7FZRz5XLCs6uJdw+m
YE6n3z6f+/JK6kP/9OsHcc/PEG+cJt08n3U7MPPqmbibIelhZ2KvHI1/eizl0fkf145SngJXY86H
g8U5yTRqjiSex83LFycLxakMKp5Qkk+RFhSWZrEYP3FCRl4+h8Yi53AomYVCLp2TI1DklpUVifh4
aim7iMwRM3I4JTickiOhUQrycxl5kBX9MO7yFRCtfhuoF+TXtpm7G5sqDY21ao1Kq2+vbO1oaavX
GpuqamqUWq2cpaFmaFn0Gp5erdOrDY3NtVpdd4NOp+1o7qxWl5bwBRVyfEN5m6FOJxLyCz8/pZAT
ch6D/0Gy+NstIzlTL1PWtrVWdRs6u2s1Xc2dlXWNilaNVGZWMwzlxWI2r1mv17TIK6sq2robG9qr
K1QNte01ZkGFCC8o5gtK8+I53IJyramuvUliUPG+fMoivUu4dRH2e54oY2YYxJL6Zl1zk66xtUtV
36rQKhvUsppaYZO+ydwINaoy6Bor1a213UadvqWy3qQt0+m4DAktv5CYoxeTm0p1Rn2l3tDd2mKq
VTfTWVlZaXd/Yq8Du/TjaWkOWcGkG80V2pbW9vZWfUujVt+o76g1q5pUzfV6VX2jvspkbG+q6qxt
qJDVGsWGQqWKLa/WGqpMZrPc0N3QZTSpKo1mfWlLR0tLV4uAS6a9Oxf/IABoDF/P6ljJokxheYVE
3VVpbqswdWlV9VpoxAZdVX1ndXtra3tFjapKo+7Q1TXU1TbVt5m0BpPO1N2tqazUVFfVN2oq+EWF
KXQqVVJdXmtobZLp9FnRtwlXgSlCi8OUkyELRKRQFJS36I2VrW2tFY1aU2tDiUkhVyuqGwxSlcFQ
26w2azqM0NTqTJVmcX1ppUKv1ZlNpgpztUyv05YKueyGMpWxGVrFWlO1Pp+bQgsH+BcmnOfyMvSZ
eA2OrJDUqvRGbZWuRJRfcPt8wZtj+S/OysjpSpO8sdJY39ZSq2Rn3cdS7p9UvLgkzkloNDVUKdvb
qtoNFTUdWgOIcdY2abUqdZNZiyOWPQsHcYjX53TFBVXkQgmeK5XITA0ara4y/3tY0uoZaYdGUjdM
So44rTeoGhqbTGYdm8HO2OaWuHEiYedo6YVAk5ihrapvbjC2GGrrK3Wahrb61kp1g75d11UuLS5i
xIHxv7yoKiyoZOMNJL4Sn9jZpGwSyZLub8jd6Mg6MoW9dlLJra0KOq4S2g+1am7Cs5+rHAt2jsIt
sssLnq/gJurNzS0GU1eNtqWioaqzuUZboWuqbzVrG9qatIUkqH1FQpiAX6DAEVQpXAOnTFlrrpAy
Kddmc/yHZ2+cUBg0qui4D7+gtKHWYNDIcp6doK6dTFg2Gb99BOWIOyc9uqpDU9HQ0mVQdTc3GHSV
6vrK7uZmnV5n0lTXKcrB+OMxWi6thC+VpFJLcRQZT6LNohafdeaenkw/PSxvzxTOXmd2VmRDm1on
pRDu7s3bPzVv07CMJdPzNozP/oCVG8pqG9rrGlStNe2tqm61qaqlo6tZ02JWNUvrTFD7Cd9vaXgE
WQlejivkp+WU5AvpiQ8oZyfiAqaKD9uzDg8n7xqOi7mq0ZbwSPSsMzPztk/GbRgZv3s0cYdj6bWj
ZmVZZYOpWmdStbTou5ohStOVy5UlYgmBjE/Lh9qPib2tpxdK2MwSZnEZjitPyuF+8xcGTuaEOvHP
OkvODScHTKREBqgMJYWcNOJWZ8JRW/JGj8xDrsmbZ9DOemvIzDqDqrq8RllZoeJINGw6nxbPiL6T
nIRNfgQ+68BFXZaVFlXw8+sENLVAXCRJwmM9KVeGUG6MLni+E39/Oj9geu5dXz2LTnt3hhcwOnPb
RN7tXYWXFpGWT8MdnC7B/ZRUlqjpSVzGN3bGI9qnG/jIu4JPWAYhK+k9OO6XG3dDzMEZWSUVZFIN
JYdbnE7FOOMjnDKfzGQTnuZFbBXdGMU/7lpC/56DPcL3s8vdPiE/G0t/e46+bCZ9/UTaxzB2YQYr
BlsQGUZKuJ4e8zQ9Lrw4/bGATUjGnoLaT/x2rpSfW87kG8V4EzephH2XhnFl3hle8GWliCkpTj1H
vjK0KHgo+ct24a15xH0jCEcnKjg44o9r2avcspcMY4dvLCHlElMeZf7AsuIiePFPCZ8f83Oi8gnp
5HeAv6V/Pltdml8j55opVA2VRcs4wsSO4NwfT485pBUTSxhvk8+7pp0eW3J9uvjkSNq+aaR73kwW
ueDDLar/rPhdTqztSwX8H5zkeH5mOCXmMSn2JSXqHp72gcTMyg8D/4kv+fM9KaVAXUpTsgXVeJks
ZRfx9RDWoyHlqUFN2soSDp56xznp2mBe4JCiM+PZRwfnPt3LSqIRv4VzTixI2D4yY91sUsJ3JiUh
/0s0A/ex6CuWmPuaQP9YmJ+VGQ7ap326aCSSGlk8Pa+oKotemupTcsep4NXQEtZttZGr46fkRPnk
3R7EvunED3TghU7lpAQXE3CMrNekGwtoO53yNjqTPwaWy/Px+bHM5C/47ChO0jNu4Tc+NZF0Owxo
lgVXqpn5SiGpQcoqy/ou/+JUFDGW9W6Snh6nU+LL03MKPh7OuDCacn5Eyc0RJTc8pIUvKwtKCzN/
Sh7vxx8YStszkRWyil+A4+R8omW+pSb+4OFjeHkxxfmZWbfA/8Sc9v2SpCy5HNLOZUI95THrlT37
kxP/rbuWRCmhZMvzufKvF8mXHNIxA1iBg5VXZulE+cVsNv7xLtJpdObuiQnrh+IOOEvpBWpmnlLG
ZHESObQMBY4u5pCpt8B/nkzMvVBeUCYVc8oFbDHJn//NqeTpZFHaugp6vpZDkzEyuYzXWZc90q9M
Kzk9PRm72sijaRhEQshi+sph6Wsm0XcPSt3lzs/7wWPjtGm53Dw+O4kszGCUkeish4A+KVlPJDSy
zKiooRD4udtkkQ78Z2M5hLMqZlG9gltTQtblxlGf+SYHO0suT06PDNDicdKiAmbQItzeOcQdswp3
eCRvdv359bSERy/Lp4tzcrl4npxKLSGlZz++9OvAX/azCraiUpVnxGdrKbHGxAwThVjJZYjZeJWU
oinJlZb8KCt8Jcn8ouWlmhkMGZPBYSYUkz4X5L8uyYskpb4tzoiT4zkVBTwtnlmRyRHgqMVldPzH
C5b2UzMeFqUyqxTq+rISnUrSoBJJWWQVm2iQ5ImVmVplPsQ45QKiUIgr5acZhSlyWqpYlKCjEVV4
kZzJ1ZClxYWUYlZRMZ6pyGRXkbkqEoVPI9If/+MIKCM7RMovr6uQNKpI5RxChbpMLeHquNyGkpJ6
WoGWmVnP5FeJGHXyjFpRlrw4v4qYAhnhVcTMKlqyQEDXlWQqoImXpGqYpDJWjlTIxJewWQ8u/KmI
pqZjOBS63sCAhLpcTzUV0Q1KtowlKZeLawup8vLcmpJcEQ8vk3J1lLzaYlwZm17GYAiLMmtleCmZ
LSJnlpQxq5j4qkJybRlJqiQQI+78k66bH3OLm/qWWJJVnktXEUi6MoaMWlBZmC/hk4w0kqE410zB
y+gURRldxKCqhPRqel6ZKEskSa3kU/WkdK04rUKcUUUgCgQUBjWa/OHEv9Wo8xivCJ9vZKZdzko8
x8i+RU++XxB7Gxd5Iyc7jJpxPenTA1z8xdy3lzmfTnMSLpDfYBlvL5K/35G/v057Fsr4cZb0IkL4
+gLl/jFJ4tVfdtovS+j/Ktz4BZB5goRsGCRkvyA7IAB2yohfZyr/slPG9f6/+L9mv79SmnydFn+/
MO0t60ME+ccbXupbfMxtRtzN4s9Xie8f4V88Y326Q3x1N//NVUrCLUrkLcL314QXN+kvw/M+PuS/
upp9DeilWakP9AqxoVLe3GrUVpRVGZT1So1eqavUySVcpo7Kqq2gtZUba6B9Kak0aKRms7hYIFMr
FPWSKmMJS8zKz34A6D859l19CbOhvlLbbjIYzJU6g7leLy8pLS2Sq/jyJl1pW4fRVAmpt5VynUol
VejwqfJkfiWdW9+mlQpVHFJ6/vNzgAl8xRaLMxqNlU1qdXunpqmxrbqqtblVX2/oUFc1NKu6Dcq2
tuZGtVZQKS/WlRGVAk2z2Vyh0jeojDXlOqWCWHD9MtQOPT66mpPWKBB2dtQ36Wv0emO7qbGlQl1p
qKyuNzQYTE112iaVrLyu0djRZmwzQeq2VifTCnLqFMUNTWalkkS6BEKw2SkftMx0EYOpryhvrjLL
NKKS0nx1ab65qLyqvlLfYdA2ViulRJOUqdWwO9tURmO5UiUzqIuqq+s1HZUamUH+9j7YUz8eCvg5
GjKjUVvdqm+g8RNxp+fhDy5M+RHeqK2saekUEdmsE8uz97vHvT1vKOPpqurMxpqO5pr2Ok2lvqqr
tUbAIkPtpORGGAXpopQ8jYpgMJQXfbyQ5+/EOjIaf2oRJHmbu9rZeamEdaPTlg5iBCwskQuaGzs6
mrpaK6r0bVqTqrupQ6UtAvokKfNpuYDOTyfJqKyWalHBo2MFu8axT4wUBszU4lUqbR0r+Unajumx
uwcRD43liFKNNRWd9TqTTlNf1dhQqdE2tTdqQTu0lFd6TqEal2ugCfWcUm74XNyu0Zz942m7ZrKK
Phul6uLrflkbRpM2OaZtmlz0/WarsrmqvdXUruvo0DWazZUV5fpCAdBPKK+rSrgCkkhFh3hgDO+a
K/umM+fqKPIhW1bORQGZxb66BH9wKG2bM2HtEELIXnN5SXddXVVzdRWvTMLHk5lvWB8fQe2w0+6V
CYtUzMzyHC4j9WLarRG5r5zw77fzr08piPDjsX4KQidk7JtRGLE/dY1dzjGX0nRJaQ5fRPiU8e5K
/oeIorif3Chg76RlYisKCSIOQ1HKosUcZT90ZH/fX8p+l3vOnf7EhxpzFL/DQRjkQyTGcI45pmyZ
zUz9wP90i/HySmZcRM6XS+KkVNE7oFcQ6a90kFFJJdVkFzDiF6c9nVySeVGZLy68O7c8ZBjn1Fjy
8TEU7O4yfEJO6NTUHZNJr0+XZL7OiX6J/3AdF/1AxPtBTgD0TMh8XsUl6RnU8iQK+4MX6cE4Nvmh
vrSY9mN1/I0hlNBJ4uCR5Le3JIxPRddWMg4MYt45JGR/yY99UFDwVvDtEVmQSfn+BHiK85/WlIsU
fI6hNJr5xKXk5ThpaopKkF30cRP59GjWuSnCo66k3HcaQjzx9UnKjpncIG8GPoWZ8K4wKYqR90NC
yWF8BfIin/S6lI83lRI1BWHyr9O4Pz1MJEpVIYGbdpMUPFEYNkQaOllDJTDSokrOry7YMpp6aCqD
8pyvIBczs4uLcosyiNTkm2C98j6bIZnCzSnC7ec+HazIWW1i5UloaXzWG8qjKfTrA1NvLJBzKYyn
mMJ1zoT1I+ibxma9u8LllBgy8LLMPEVxTNm722A8tNdCmrBcSC3NjpATTkrJN6rYgnp2bllODifz
Cv3pHvK3B9rCeMLPZ2U3j0mfbKReOZDx6ZKOR9Hk0nU5JXxqQtG7t79cPZyESiWnTopTiGkGYYFS
XCjnU7VFtFIGqYabp+P9VIjTTQRqFZFUQSdzmCWyjEIpv7AcR+YLGFpiOjnxgaUdNjFGxIvRKwvN
Somaj9MUsnRsYq0EV8ojKMjUWhqlrChdxk014vOKSxKLGdmQPi/jJurIWWXMFJ2cXBQX/pvbE3O/
kYnvVII8YzG3TsxoUNHq1TRjOaeez1CVcEVsRh2PUMdmqJmZYkFuDSuzjMeQCZlCHlFWxqZmPPon
2VHAfkmjPyMzo5iU1wLSd3bWe3byR2rS+4zU6Pz4Z7mZ79mEe3k5X3Lw0QVfnyWmhJPjIuJj7pA+
3bTI2f+jIvXGL8BDUAPBVMvfCoN9fn/J0QU9//flZUbGR0jP44vJxdwsOY7LKs4sSSUUk8kaKl1A
KuAUZ5dkynmsREYaMyce4IvB/96sUFY1aprrqmvVZqVCXiku16ua9a1VSk2VroiuK8gzlRia1dKC
mJ/AZZ6XYVaKdeXt5kZth65a12asamlvrVOqIe6tNDTKDDWyBiVHboLWrQD8TyalxQXigvxOdb25
Qkol5SuSaQZlq8ZglhJInDxus0El1+vqJdX11Ro5tQjo3/xEMYOkEIhp7JiMA1NEmLVSNaeYTU/f
Mp52dqlaxW+vb6nQGar0aqkenPMi4GN0JI5Sgiv5+rBw5zBO8LTqPCKZEJm6ckL6likSPFtT0Was
qDW2V1U3yMurKkul2TX4WHZ+GueNn8TfpeQ4ZNam0Z5eTN85MWGFIyv1WZ1JU6MylRTm4xjgs9kS
YbxJkVOCpxGfz6K9WBoXPofw6lzZnY2cm4t4+7ylVw5q5BTe97f42GsF6eAPVBfTUsoKqRxaEumN
EyP9CevtQfK5GYyLzinxh6hY/7ygRdyU5+QMLCPxOo8KvqqhqijQphJwrvHDnXXsL2LimZwbdmWB
o8uIkYlvDhUcduF/fUbI/ECJf1BCjwJf88ihPcDl43eI308UUNgcfjTpykTJrSnFOT9yH4ckrBqV
9fqKvDSHzY+j0+JhfKYblKnK/JWcrDWldB6Hlpd1bwnt3UoOmVh8Fp13YnLRg4MVjILKfLakFPh3
KCl5KlKeJJ9qpOWXanKqpTRtNr4in2mkyKVl2fSin8LiBCmdW8akMPHZv4KE9FwdkynVEvU6dpU6
38jmK5lF1dRclRhfKUiWSdKFuJQaej7jJ/03lbLz0qXc70RphqiMLC/H0Uozi2RpFGIyn5HLY+VS
2Zmk0hQ87Ru8D+VEBPLfAOI/lP+CGxDgIQD7bCD46uqPfdb//8A+4xTlyGkFJildyxZzmdRCHENF
k6iLyBIhW8igirN/FjOSJaJUYmzULyRJk1R16q6GGrVKYzDozAa5WttSq9fUlCk0DIqWW2DQ8pWt
+jx65q8/ysdOUmulLdqO+o5WY4Opuaa8vbNVVS/Tq8wtLXK5VGuQc+ubyoqTSn599cVMVFNwlVpl
SVleJjaQQyHq6htL+OTEjzcE4ox6haG62dxa21Gjklnql0nwCp5QLualvQ4iH5ye/uVapcgowhzA
7ZlCSnynbWyo7VSbKisqjQ0iDYhhUCTEYhxJnE/NuTM/99jA2OtbZAUEwZFVuJVj5A/PN1Zra1v1
zcpWkaRMXQrWmZ3OLGbTRPSU7IdOmU/cBRfcmOnJecfR2afm54duNpDztIRUbnI0N/mrZTz0dKZM
TBMy3jGvzRYkn6Ve9c59s7HoxvS8p9cYu+cSM1/SI5+TP13Iz/xhqV+eWygpxZcX3KW+cTLzMunY
eaxrowgP5uTnPeZsnpX86gwkkfExUYX4X+cv+Vl59UqKMuuIOG2ekI5nRq0XBE9if9+HS3jN3Dut
9FEgmxzHwL+m5/zCf5miQFqaJfy2mpV0opz8kxFzJj/UlZ56k/D9bO66ScRLXhwerTiHTKMUWOqX
UuNVpHQ1JdmclwYZiVpGdmlmbDkxk8OPIXx9RUh8XZLE0GaRuek5v0lIUPzToMzTCoskWqJKQa0t
ZNbKCsrKCuS0NAMDZ8IXlJZBko7wt/h3cjybn1FKZsrJVEE8nl1QwGcQebRkAonCEqTJigrw+F/4
6e5SUBA9/gkQv6DHv4cbEOAhAHtmwK+PAv/aM1E9/u02oOSkZZbEpuXFFpLjUnAZWTlxpPxkMjPj
J/snNSM5kZWfkxhrcXoQkiQ8dkmhWiYq1yvxbEF6BY1eLC2qLqWoyWwGK7dCSc3DfbEghkk1a1UN
1W2NarOxRdPepjeaNS0mfVV5WV0JWVIh1xtqmZJ0yzk7Wky9ANfcVC9XybRVRS2Vde3ljeqiMm2J
TKGUVRtYcoWkkiewaBfc/LLivOqKYtrL63zsTr0sRyVn8C5tYnx4qK5raIeMk0azUaGyYFr2s6yo
wMjG8yNWMA/bi8QpCmJm6r7h2Ze3yovFrc2mLrWxs722UmECq5IkJ7NYtE/KUEdyyHR6yi1G/PXs
NY7EndM5RUyTWVbB4CtziEJyIYT93IIaRg6P/oRw15sSvS7v4xr8g11F5zelBc7HfXvGoERz3lxn
JryyfLnJyNTRCKXfg8u+ruZkRRNvjKUc8ch4fZ5zyld2bWcx8W3B95ukHy8t9EejVcpyWBlbi0i7
xcyMnHuzaJcmC3EvaLfX4054sOlpxZlfaGlxlr2ThlMWUMWpcwzMcDmrGH9vTSrGSUiMywldmbTR
m1H4kcstKBYm/wrc5yoYfEP+WxGZXipm0nAvyeSHHDwt8wcm611IMSFbQS3RpBP/ogcJLlPOoVYr
y+RMfnk5RSojl9OTy4k0DcQrmZklXLwkV/AH+ZTE46k5eCEeV5zNZVCyKYk0Rj6TImbIqGSaNAVX
mmaJg1qpmIh/BsQv+DfPQH08BICObcBfz/uDjn3+PR3j82kZxAxySW46NSM7j0zJ+8mhJBfgsvCM
7AJmAY0OfwDLk5NKxRWqYmm1iqPnlWhJTLGaZ9AXaopIxThKuYZML0jLSsYh+MTCqnJJW11tbZ3J
UNUKcey2OlW1WFau1leJ2CaNiUFOZ5JSEAIaoUZaVFWnKcpKEwuyuxoqSkVCCY0lr6vSqdVGfWVZ
ubiQyUCU0LJURamqEjw+0D3ljl+jRkB9f48RMotPzm6pbmwzqqsMNWoOHVGShasm0uj0DMZFd/IJ
53KeQnx9fdrSKYyMTx2dpsaORkNtmVrAQ2hyc8wEan7OtfyISeTzU5lp4YWB0ykHp5OjLiuL81ls
EiPnA5mahyin0bXFqbhIP3riTg52e+5tH8K9JQUPg+iXVzNj3+NSsczkx/RsPELEJGiZysLnS3iU
l8yc8/RzdlkR6wt/YCj7nCjJz9iJEfSfL3H0HASbTTbz8pk/ZlTm/OBwHiQHTaT+vJnz8krGugn8
uJdMXiqFFYOnkhFKKqs8myBNPiTl8yUF2blxQWWCFEr0TcXdLcz4CDWByUsu5OFAtAWhzREo1cUK
blEjPUskyRPjCUp6hpgi49GF1bSCQpqQzM/6tcTlZI4ETy3JxhencjT5eFFiPpWRLc3OJRcU0Bkw
l73RR8NBIP7X4AYEeKg+oLH+v3xif9GYEvlvaYxFwBfi0piUBEpuAoGXjM+iZDLiswuzmPnpOalA
TDHIpBaDTqJQNyqEBmVpKZ8rNygqdGIhg2ZSSBml9Lz8b7K8jNYaSaWqo7PVbKwwGeuMKpmkRlhe
Xiuuqyot43HoyTEkNrmOSyoX0Smp96tK2eUKYUnCG3VxdrnGpFCXS1VKUYKAkpeiyouVFcWzt48p
zL8rzMsjbZmW8fV2pd6gVjd3VbaWl/DUyfQSJrEk5gIvYGjWu3301If01c4F99bXKzgykUDET5Kk
0Ysg05NfVvhwPiF6V+7NxbiI5WX3d+EOrCrNSKb/eMxLes7MTKrgUIxZrNIPC3j0+/i3LiWnJmR/
vC0IXZwa+4z05UEx5TONGsfPIEk4XyQfvaTZMSWP1pAivKXER8WBs8ufnmAJcgSElCIBTUAnCtI/
CdL3mgRFLNLNrMdBwvS3nOD5pLv7S9LpxbnckkICLFdL9XxunZRSV0bS8xPledmVhWJ5Jk7Nokrw
QgLrl0bAIjJZOIa+sKiIBpm2RHEuhfszQ5SaTS6hAVoYpIXMkf853IAAD9UFdNAPgmF/0EHWv6cD
eU4ynZvNTf8pSyZx0wTKnHw5JU5JYBalFP4aWWaJTqc0GRXq6nKjRqkWlqjkRQpigZYhkjKSigVc
8H1vUkmtWdtkUGpk8tqaGpm82mwqaimXmITK2oriknKgywszi6qKBQpSWuaLEzWMkuLEj8xvN5vr
VJ16c52xSqZgAQ6cwZbyS4nPg7kn3FlSlhyzhxbqrpeS2irbTJXN8vJKQM/ZRA2NRXwwP+7MksLk
u9SgBcxQDxo5pTidVkiPVmTwoDoqDsuQQyXErWemhGXc9GHfmc84tz7nnj8/+i0+/xkzA9gKAh63
rDhekrBYRHiV9GA84c3mlLenuNf3cfJfleG+iQh5YDwFUnHZEyHtjD6TzH68WRB7PvvGPsbZDRQB
np2NF5HA52FFnJ+8Ak4dLadCSlOwBcXZfE0GlVdIlhZIizhUVgrrl0pMSJBlccS54iIyX8xiszML
VZnFUnIhJxNnqXBjnKEYgfifA6g3FWH5ewJD/1jfY/9mfcnkPD49i8fOFvBTaIzUPCm5iMxiUmhc
nkWxBAfnpGVyfW2TrrRRrarQGuqVbCOXq2MXZGdD4o7PLG4sVzcKJBKD0KSSicT8xlppvVJRLTOV
lEKUC1lKGlZhyusg/PfLPAap+NgWWa6orqVRpW1SKSDFW5CbI6Gzf2Lnp97ZRiO+yTs0Mu/zR0Nj
nbS8jFsIta8QUGSludSIzem3N5PvrGLf3FX45Dgr83XO1xc4DqSLl1AE6tLHjJ97+Z8ChRcm4r4H
C4+vJ2d/LiV9peUkIhD6HB6fdEecc7+c8TL76prs6PvUoDms9NdqPkkggsYn5LJLC7hqRrEcp+Ql
JmkomcKMz6rE3OIseTHBovtKyIIiNovHZknIpWI2XZhNFeUzGPkClgw4ABZUChGI/zHcgMBBgHIb
lFv8MDAi/9bBs+dR6hmhz4Onz9zqrpnxJUxV8fWgPPHHHX9lccrLoy1Ch9cTe6wbu2JyyfqQTSjR
63MPevuM1HCv9p9Hf/Fl6Zjv/IEBA736Vc9bfWD6BesJSzQvsnu8+hRWMXz8jk/9fadMO99jQu/z
Pe5e/lJS9y3+0+UPrfce77YxDnraVrpi8F5v+spVU7sZCdjryHcXM290SmY3vLsYP9faO3IbKbp/
VAJ224AhNcTtstyhlKDVl/s49ysIyX83DX9197kFXzFNR9lxDvRGwbyxDu3Fs5ZOqBAFrX6ge33u
w6P8d0s/VpC2LrcxdgxDDyns3uudzrktx2TGhe+9vWGm9/p2sZ1v1LX6Xqud8hpqOLEFceEh8QvG
HDzXLp5xzXOYx8ztaA3q3pFczavQt/mlGWff6yibQqf2mr5ljl1f5wvb1P3u+hM09G9vSaL0i+9H
NG28PAXluvnYMmv381sNfbNe4itpX6OIfbTnPw1v3H5xx+xZO48uHbjwx53mQdgAakuL8Cddkn0t
acXkIzemW88+9vrcGM/L5YMDmT/GD+1dwXAXphnKtqMfd062Sn3+/faq9HNbTqxpLukRRLWaYHW0
fsbm95esZ/ZQqgdKcyjFm1wiuDP63o76dGPb3Su7fHfUFQ2YX3i8cWAPJblJmhNP3eRy5eeMvoev
fbrhceTKrtGz64qqHApjBdWLxn3mrJl2q6DoZ8iHYQ2bgj7dmLCe+QM1L/Zew6iyLF5VYeynImLU
HRwnPvTH0Lq9210G2FxfNA49Kz6iYpgwrZC6YeYV06JxX/bRvw29M7LFe/anG1U+x1fUsb+EYRpy
XsfebuBHxu/1fh41qeftl4SPr+9WkCLfHlv2MWpsJyY6+vrS24NMH5c/DBwT3Sg4N+7Sjubz9s1Z
LTrKwhwr1arFE5DS1R1lMpkiP0YxBRUS523vfc5AI/rUcOpIc4cHNLgMeHxCS8Y9UeSHEoY3Hjw/
34F5aM20DJap8HBW2tM7R7a64+8GLI8k8hIDoyTZ904uGIMLt9bNIwjTti1oKpZt9xxWK3fud7Y+
9p5vqDSnbp598/iGM+sDJ07tRQh6cqqAqCw4jA/d/OXIYsf8r2/OL8RRPl9eHHag9YpdvWs7P2mF
e8/yfqvWTq/o38CfqSv6ed1lUk+7m/MdDg9XFkw9IskudFo6oYu9fNI+BPNHxX76txqt26AFdT4j
ny6q5YqfKQvOSmbZbA9d7TR95/W6itXZGbIHdUWLFVOXL7TqpclelP1Kl+Nue90wscfHmxi/t9El
qdfe39j37obnsNkfVPgoT3Fmj08Te9y1mjt8RHhpxquRKvyUN+tmvHEa09H9lvrlJ7JTMj7JZ+SR
iWunDz6mLCgawkuczvcZedbZd5RVqJHBQVWQxhYNqd3pOKln567mkoauCtK6pkk9L20YUlt7uZpF
qGvg+5Cc++2d5zpwyH5JdsNQWe70pgVj5jjPd+gxt4LU3VOFH4E8tHDMyKm9xo2LvNJzvCC5Lyri
2Nj+K6egHR+f7JxNjLLtxgbMH7Ji8pSFF7appmY8R2len/PsfWqts9fDQMSs95e6kCGbpiLuHJ4w
LfFBj0nBG5p7bnIZ3vri7Fp7VszM9eFHRbPWO3eV3vUPRTw5Nen8XX/q5Es7umm3D+1AJmBH7npw
omqU33xe9cWGLV+r/K6ca8nuP+r8Vl7AgPm8L2EHdglw1K1DvwYM6d0qQvp9/GFc2vSBFXfc6sOT
ST2Xfzw34rEtkSn+Qv0S+Qox+ZHY32m+TENcHqq4IrZq/Fr9JDLpWVynxO/FeJf3tmNWoJvTniac
i/qZS96OPFC8bkbEXHFEz9raYO81gbrq3cGtpgfDxiY+sNYtSn4iiZgx2bEvz2na7ptpT+fsNb+t
WOK+iPT6wLx1lLTIwLmKe+ieQaoZO3asHLOkW9Y2tvbVlBcd2Hdbt/aVdZ82LyjA333hOW7aoKa9
3vGDCUfdaPLjQStuM9UDbxKH3Js55oP/BOSoNkXoqhD6xZz5Z7sHCR8ydh7qXzli1oxFzcGzdmXd
+pFxk5Ocv73SY3DUzllLq5mZwtPvPnPjho/YPUI6uu3JybdJGa1jveaTZ7se2Ez7aj2MfHzmwcPW
9N2PTxp/Gm+euxUnirU6ihzGntjj4GF+EvvQm/NUTu+KKDor5tqnPto7N7qks+/tmD3P03+xaf6P
O71qbuxb3+fkmpEbv4R5jP54VY+e2otlwH1YwI66tm3R4UXi7Tf2NZT9uBPY9PM+5uRWd/GtMR1h
En5S8q3p1gdSW0XzDsaFG+cHLO9dvcnF0/rFWRev7FfT3Cif6dPRQ3IZvSte5L84e/bVdvS90G+3
pkcIXEZ/Wuy4b9e6ZsKAZ6L+1QOnjgz0eXlvyUlCG6P1zPgFM1deX1bu/8ap92qMfF8rR1p+PSzp
nWPc8lpufl4/2eC2S++StszvP37Xhsy6CQUevuMOLxJ6TbAla7wdllBJ0feXDa1LkQ0Z8yzt4FPk
C+2zC72P5+26dCLYZfRQR87uYc9sv2mI720v7nZdk/i5ac+1ebHb7aL3xddcSN7ju2LnrTI25bFT
7zsi751XRpTjvw9jvf8Y4/YGfbDXx4HcdXl7ffYMrhsztlNQF9Tvw8zR0zTyB7v7eSyf3tzJT0pz
TH++dt/4zQXrejWQ4sfgUiiTl2DzRk87ejBjyrihyyuynb54DfbYPrNZeHYjdlwW9cdBUvJQXFzZ
x2GHLn2RUg6FFZRvXni9xAvdEzemF6v20ROXq8KzdKS0+pF08Avt1F7vX3YoFCM7ld2OT5MaA5dP
Wrlh/GvTqlct3Yntqn5LzSbmzkcJnWeDpgfdGNuZ3svEHJ95quLEqoHOiKDt9+/eHXzxwaUKjvf1
c1saZxy44t9743CSbSNka5862fA4nib40nOL7e2YWd9qRurf7ja+s5Ue37Gql/DM4jURO3CXu+vo
GZFbA5mHLhmf52ioR9/FrPPGXNWknHY69k3x4uDYA/NKDhrrNolWfiopu76v4viby4sGDklesKRa
Xr56dj5Svf4hH8FKPJW3+kv0Gb8r88Y+O/zydKNAG+41IGUq/Vv53lKrLX1H1NglBM3us8S+OXv4
IPWHmsE1/rer3zU7mkuff5o3+vWdAR37H23FH/ObOXf4cTfU6kVJD7P2nN+0aNqOQ0kd5IvMZFHg
0cJK6aO3P+vX8+aNvruvetGBjt7jpkQ+SWFdWBVERGe93TxjVv7erf3FE3tta100f2zH+PizTxQT
Tq5BNm1TxPWcN6hwa7uq78PgamK3fe18OnZa5aGDC0aMKw9+MTLlFuUEguF4t5f0Qnzl6745PP9j
nAcnbr7pbggtkyEk2OYtDptoX/v2nra79+7haMTXr2Hb8d8RPXc2GHYjTuxJt3Ed2DNhW8OZbHHv
us4jA7IGnEzjrSh62fV0dNvdWr2Z09Pwqp972KWF48qu+i2OH9/UX00gNo/PveSRF8THxaZ0VU41
ys8dJs5Q7snfN915h+MnHf4aOvLKwNd996fZmmoj69d6cw7eWFYjJ0U/r3sYM8Nx7pfnYlb0KsdT
QyXkuROKyhnTxmVtvdepiPryICJ0aAT245WNrdbzVm673Nf2S+mAFDQ/yZga+fWI89pIyYyoum13
hzI88E7H9zz7UbIseveo9Hs7yu+kWgW9X/7WTOXU77nx88matGvYmGHnWNHZ80Z5X+h6vwIXd2n7
2Nn3nNLtb+3jrh3ZXF9U5MfwmP1uhGDP5V5j9vb+Or+xI+11qJGp2fwmIHKr+5YTXZvmokRluV6M
zDQvrJMoKIVmCJfYZeWf63loWx/7xZuoQ9l3dty9aJMzuQvv9d3bq0vv0d2hO9UwIfVoHKLky2eP
2PeHv/uIdrt/Lx48O85maNie3uwN2HmkLfd82roUIR2vg7evd33NDT43Lp2xPurqwhedRxYdcVuw
7cze59b+Fxa8Xr5pw5wyf+LQsWOvpUiaXKak2N7Mt6s/c/fU0h+P/S+On+VV2ilvOfkc5zMy9JV0
m+f9PIdFl3LuUTevNjQN33R/xdXdhjnZGm6HZ6NgpsmmiTpruvWk0mP288/NUaacKHhf/nnVbFes
L2Oau/6OiDuEyd7bQt///eES1YG20gK0c5ix2zcqmudp/YylNzU+z5UJJmJmb2ecSNq+P93bbqdz
0p6q/NfrU7/fPtl8EJd/p7lkzTt0YMzawaKeceKIvve+R1Qe6u41r6qD+dSmmzDqeceDVXuXrDJ+
0LzYnMAKCGj9EVnxSpL9oGW0snHWviN3mge7vC28EXby6Ke3N7l98rRhayqX5S3LKxm252bhy6EV
qd8Y7wamD79dOMI1nvPApuPbjyrn9B8z+0cm7P96eZX/IITv1GVi3qTp+VOyXjok2dQ64d1JjdMm
LDS7ObxbnpM67bR1M/HuyJNxPcMb+NfH1rbPiPv4ze/krpZJivOdBZLjKzYmnl3t0PBkEmHM1VF4
Jg459s2DDev9nsQ22ra8pHhdRthH9SGWr0U/bU7IfbO/tWajOahfC6d72sKfeZDOOAMvL5ad3fhs
ZQyimErimylm2auOj0vRbwYuXbkq9Qli0btFwUuNJxDts1JPb9vkcrF9eXf23XlRV8xaokuzp09B
UdKM5R1O/WYV5QVV8AKYA26PLXBpmBcVm/nV88N23qnuadd3KxeVp5xVseN2nHqd4boILQ8OmNpL
EaQvxhae8DHc76W52dprTfQKcWZBhjC6u3Kz6wE19uXNbxN3vFfSv3070HNodN3RpccIg5N+pCz4
bD9pp4PymHRfrWzQ2bUt77cS3Ydkcm5SJ7hnx9+55LFu1Yu8KRnmvUbZnUavLncVYkZaXt+BaS0K
TzzDTYHBH1rarX2ScIpwtXjVz2PjWwpjRWFtr++sENVX3u9rZY69Y2u+nMH7vIXqGrR821b3/isk
XRuxLvOeJZ1dXXDXfeJM/NXr7V8iv9v2asAlLj60MDvl4vI1D32EpLUX15t8j50M9Bqf+cW49d6Z
vTlMvyVFvSbNHbAkcQQxakC+6Yz5nudX56FjO5OPF1uPS10gP1jwcP/M3RtmDvJZW9x3RVS/rn7L
X8ZPbKlw6pZcfKU+uFqSYGQcmrRwrKS/9+pBMtvPvT4+yhvWzjz2NWuZa2dTWVZgRfemkONLFO+d
Rpe3sGO8j5ydOnRv6Ow30n3UCLLzOsPHF1NQq19h174mn19OfTjx7jP6xdq1Fz26vUeParWd8qFZ
VuMx+JtC+Xx+XcaU3Sc8Nk3v/BJen0j+5H/x+j6Nx1A3pWP+91dHv4RRKBvpl2lWqvdXvWw8Cycg
F02LO3ffuk2J7NlePR0xIefnAWGIxw3HzMsEbW7ixfhQZJlqbdLFSZvle4PXb/+wymGEddtQvn53
XuTzK3vXVpkuYj8/vTu8q37by0PG5Kj3t9cM08XPXOFaGDtwZeGF7kHvF3663/pqUxL1/ORD1j8O
XH/XsqL61NroZXeYtBack/saX3QAZ1m41Otrr8uTVO0PnjRGTlSc27LV58qha/zVyacxA5bMdRtc
o/PJqJLbDz7F/Xj44sFah/bJ/aNujJ4apJafX6mbodwawYyVIpPm6G7LntxRD9vRHKKqfPTDIfMN
s2sdNb62h2cv9sDAEZSH9y5PGYtSD537FRN+rrN3oHvj/ScnL/CWn9bfGbZ1293cDS03l4aRvkce
Por/yDp4ufLotznagg+52248f7JsgbM4dEXP0uA66vAdj95kbh0W8q6rn9Pn2QnMy8lHD6+iez9Y
X53h/jJ9sin3/b3sbafd+MNO4tZNxGUPWNbndNq7bJ71se8PT6W7T70heM9livKTYvdebjh3Ozt2
dI7j1Rtj41eO3n3C2AfNnrVo//vXstx1kbzELRuc+/Xa5tjdr8/V3QX9z6wn4thxoWTCx0vnHdpn
XLE1u84MWq1x85uvr8h/964y+VHUBxvjpk9IxfYte7377tw4a+Dw6OvsQdHXqZxa7i392umRLxeO
XYNJfzZ33ZNTVt4odc0kx+6ycqfer6Rn1j99c3H7+ueEj6s2Mr73XmNrRo5cOaVobM/y4qJRrbfZ
tVzMe9rXTZEG2pb1onTU2rv+PUdzE/gOKDW/3rH7R8OhhbER650X3NdRFh2UZI843LPc3mu9c41X
P4OZN7zxDq+We/fe0aXzYszs/QsyE3L3e0+hFM2ecOJHzpstQcRb2fM2ju4pX9Hv7FlJpndoXgZz
a5BSkrTNNjyud3kyFlOSWOa0NrBocM3xfsnRg0+b77KOeo3I+nGgMqkgLvyWCLnMK2zU7s9+Pz/S
aZc7dubt8e7edRKpeWc68CVMeTxac77Fq/bm/u+nBu5W/Xha8vR2UurHTpQCEb2tBzZ00gaeWYk/
LiCG7LVtvTvcDZMyyH/HnLmDJy4bvU91W3n6DaPkWcDKAJH3yp0Dbnyc4JnwDbEyaHV3yPL+pR1P
OPN/1ly6cGNoHdrhLrX33NC2af72K3N29tUP6PwUd3Sgn2rwAK/Jrtd7lntsy0yizQ5nDbw/e89H
fxevzLrEBz9aeDfPxF5ofzZ4m+1o/dRekfslL/gfM2VJnwPlV5Qz+4uvOk+m5eckJ38hf4oRrlfM
Ne1e/ux8/3m8FklWBj8penvJ0Z5H3NwGOY2THx91JTO5z3RWTLn/eudR6lGtrx0+XhW8ObFyfYmZ
jd2Y+6b3g/kOi637GQqWPApqw+2eG9qhyE85HxfunDbL5visdnHFiet7HXWrnT5M4CaII99d3CIZ
2/l4m5HR/+mptSsGeNuTV+I+dFOwAZeRg0wZVyTZblkH5p30mG5deSrp4aSqyzs/TUHIpZ9ZMTvl
G2Y+3z2qddDLqGtrBp9YSV9bw+nJzH1zA7VgTO7NfobZ+Y9PnvXcPdcUoiyYVhMX/m2GywDV93bx
Xs2NfW/3r3aye1/0c9PwdxfZm8d19eEaGbf7nl6Hv+Nt70PER16Yhw1ouDjINLNJkh3vcmCeNmG6
9SF90sNI/8s7R0Uh5FsdWDGCbRtm9i8Z1RoxIOoaGXti5UJqDefK4tw3rVcXjHFv72dIQkN2XvLu
uUerlQWfA+LCx351GbDbsV0s2nNj32DxaqdHQ4t+Mh+/bVlaeIwatnyTSyfGc9jc7k830r3vHanJ
qCsKbETujzu5yWViAi/x0ORPN6SHHbtHyuuKno87tkz4oq9+lf7Hnch1BppVVItwW6+5w1u2Lxmf
3Ur/lphbknomeUTTkbOTejodO9a//DI+0lV9bc+buWc3mt9y4jfUmtnfN43p6PNjwZh9fU+txe/N
fDGEeOPsebteGuaVucPdCreZfD3CjzIDSu91XVZ7NBMO2FaSFAkhYSv9IikqPyQ2SaiEopJ7Jddc
smGMTaVIQiXmPpGUMmUyNnMJIWzuc9nFfZvL1sw2zOX7fed8f33vc87zvs85z3nOef57kcQB/EJL
pwIh99e5jCAAOgKWUpcXXTPHjnB+xFNlynCzHIMOqXDdazdjVysSKgcad0H6fDQfyCO6jDbOlOsL
9mtfQC7ovRS8bEDyr3wMunV37aBj0l6V4xND72Tq3I01T8hw8KipwEaf3qtElEuzntVaESUFc7ra
dAgff74r9tBU7AkgEdoyeJ+cZW4ehz5ds66At4hvTisaklTpgQXUoRivs+EIdYXjPGhzCFMWsHI+
epudtXOFv4fNnq5AZ0lxgy8Azkb19VMNv5bdJusCNXzvQu7FhEyVZR7b7XdYqTJMNt/w334TEjL6
/E3Ej6TW+aGQ+df+ro9ACUu8FMPw5Edp1x2diUG5UypmNJFAOqTnzQEmTLQzqgu8YHQT4bKuWms8
JdUZqIp9oJV03dUNtzkuimghT0KNNYEVVw9Nj24/NBQ2CXE5Pv5/qi7JeKTdW3u4Ncb9iHJmgnLi
gxaWYvL4TqCK1NgU7fZYUf33adkdgmGA69mAzqybA3u+eD6CoM04tYpRfER3+4Qy1KCdlF1oXkjH
fzL/OMrUvTTa++7bhVtbSIbk0ux8l9XOkWVbph/CO2Ztoy98Z1VLAQaTBatyEReHijw1G84KhstO
LsjLP0cZOw2tBXLFK8mvC0wylJ2IxaGtujs5v/ZvZXw8l+fJ9xJqimcQmbi/pD6/RH2DkRib3iST
YBxQv7jmk6/3gU5/g/wGs5Z2X0dX+qQlMKYjTyT8Pf7a9jS9pPwVXNs+EPjOV6xGCOPNdAgQ6x8Z
9b9PZ78qeIZADX50M9PEfaXsnC4TE9kZ3IO23ylUQizLGSr+RhG5xcFCxjcw9xN6Iw1/zdLfFK53
Wd1tjxVurxwHJUU3qRtatwcehvl89U43qUaJmJifC/A4vPRP8kvH26BunJa/m23NGeH9b/KtyWSk
WVykPaSkgLptW14R2o1DkZMKnTBIiIL6lbHl7rFHs72XNuYXvIGIzz/BX0ex7SKr2N7CjsLNcObf
tsp65W5bl3wXYoB90y0ifGAEW+1u0gILS3cx3KsTeerCmZKIN1PTAzusiNk50+I2Rze2rbklaEs2
HbzaZrbPMALxrSqI8eRbyKzksm+LUyz0YJ9l6dwPH5XNWtoCABFcxu7Pm+OW/iRXLpktB6EdZ/AK
63Rb2CHtyvDjUMng9tgV3SrEXC6yPihygyOU8hVRH9JilUxF9SpnhCXvJaPwk06NQ/VQFuusYEaQ
CY9kv5CzyNPm5nu3E47vHd+mV2SeyYVU3HV7v8q6uKJwLa7xIyfH/v6nfkfFaebcUyah3XEFD38Q
YqRt0RoetWwkLT+TqSuvCEj6hr/9g/OyZJX2ZOIsqqR44dW0pHCpO8Th5cj6KVCVQZmPcKLP7o5r
xddBe45ax11g7sBWpJGMwG/TcJmE2oQS9E97mrXhl+nIX/vQ6jqgYP8jdJL7sqmb1trJ5HpQpQjX
O/qUylYNL1buGhyrgN1pyJ7duP87Pde2DW3CqL/1q+l2+nlix7xDEw+bJP2xs/Ea9wWWzQBOc3HB
TjMqpxDQS5tRPms18FBPe34MvcJnH8Wu29uVFFA2m5N5VPqv/2zKfk/PhvP3ZotICeMmg+ARSMNP
9NVbcdVHGRxhsl5z6g/NUK44ydt9gpjZbyFcf+88QMqwlqTIHe4sBYetiNcCNj4dLhQYI6JuDU5Z
O4Y6mZymxeCZRU+e7S3LVk/FDEjpMCHhOMf8bbXACDnC5V97HhW/DRkgZ41OBBhcgkQqldUMewOC
jW5kQ8KiFqYzsfvKGnJnt803h/c1ziYbWNVHKxeOomvk5MFWgRvIhtCu66NaU2NnAxaP0jfZuc3q
4MuwFJs70QscBnHam4Cesxu7Y7q0M3yD2ZrjMu/gOa/wZXJdVut5MMEs6NeYJ0Eqz8ECABAsL9A7
Uiqm/dCVbkoiZORSfz+At8O75VsZjJYL1875WfkNVdHyykjwiO9iFNK+VgHvNRsW0zC+USb9r2y3
Hrtm3TOM21q9OrpjCLifXN3lJJtTt0Sw8N0R0g8hWBrujhIEMSLux11UMx2cvWMXo6j96bgOxOrz
9MTxmyk9UYoYxvQiBbSsZA5QiRaFXVPLno+Mh6+5vbOTj6m63+V0O5p9yILxUblfOPT0q+7yM9To
+RbK9JUaR2r6WJ23yupr12OXH950Ht6VayCb6nnP7u6Iror9OzoWc87nm8uyQKiuec4LDTQOfMPY
k3Sa7FcfHlWiojYvb3pAs21aNY683tqhaYbzJi3s6ffipojE86peDk14ffrs6Pywbh+ujW5X7mEG
OllasTJSJo+CaXgbRVIxQcNFvDCD92PracXJeuz0Q/IOHvFTRg/W7F05+ZkK7XhQgTjnwLtFWf4Q
zRv7yR29QUobj11fJnWKNceSHHzbOpae3cEeLHFDY/mM+16Fd+vmalL7Hnly1PXQRHrkZ2Ri/vqu
4Ot0Tl1zk7ymoip4qXeMLTQcayt/C9RX/eJiRpx0wXKIsbBwn+fcz1J5qbIL1vIO1SuCmnbcH4hS
8siTfZ2kzTSvdw8JuzxooOEQ/E+khplDQG093+eLlTgh4E630NbyK4qjMXThXsxW/LaWOD5+e3NT
JGIw/u/YfsY4skurUmenZaRuhELtS8+D+nL6Ifp7KF6YGowQ4+NZVkt6HAkVRHmy8L8jSxaiKMcw
TzH+ngZ4ekTq49SIzanD07kzuZxXsFK8Cn7Z085TGeNHUaGAQxOoizQ/whr+NMydWTMU0pjXOC6D
O4CzCzWhAmpBkeIZlemsxSz2nQmbcJ86Hu0a7WCocqgNzg3nh3Mw0RM1cBKoSYT0KFg4eglMRiSL
D4t6OGLaJk2SRq7zDpeHbk9stYFIoAEQuYBFgjAJdrTbnEyOn8gBppeOBNQAWkC/4deXszmTnLMU
n4Z2p3QjQJ55FHxRVDulMKcwyeuf/mqbb1tlmyZNT5hs5h+Av4+9BR+MPtK32WvVV9I73efcV8ha
Y5WyhliprCUWkaXEMmTZsR6vOK88WrFdUY2QvSBvb6X6wTpAzS0Vc4lS4t5HY+3Aavo7FoCgxvAa
0eILLKWb/m9se3DjaLsfOhcRKpwdNfFrzNU0Eo8vto7mYPn+GX6GflA/VbIxKTQ7xKgdTmoyPTb3
usAwhvTaNBRqzuzOw0aQyk3VmcF52FhSp+lRqD5ZJk8JzGTnU6BazLgCPtRhToOqMaxB15jMXzZd
N/0JzWVGdLMnTZugn5knyMmFAyBPEAqO4VFn6lqg6LJGphp5X6EJiBsDXo6bVJtVW8hhXV15CFeJ
eQXKLLQhu5FVyA5kL6iYrAmGrVBloP4kQfaCGYxN/QnFkWggShjnR50OM5FENBfNUQlQdPfmOZPw
UJLHhse8B8ejj7pcN1Z3GnrTC0FMjE4V5E7Ncn62PqqgqFTSvJKIabEFPPxM5MAChuJTifIC1oNj
SmNn4QpElpdG5QODL6g/dlzf5aC/QfxL0SJhDQ8wBRqLfSa6xXWlg+kpRBd4pYg+T2wXF4nOcg9w
u+iiemBMvCBN5CAkCbVjsfUxdK2wUhx9fJE2QZtP/as2YfjL/zX5HzQbDAA3gLsQw+vBAtMlKJ2Z
5ficbIhOBzPiphBOcVWIx+CDwDTHH+mttmxn7sD8wFLCsibrEXNhwmyIQqOMw55y/RgFDWJE+vru
tcR1LyFxVn1S3CrK5Eoz0A23vD9U/nJhui+NT4zPjUO90DFC/m9Snjk5hr4YA+ar9LgbhbXUh/CF
3WbnDe7Rv8Qw50B5oig6JSaZX8VU7j5G9iErdWd0O/cM9HzNpRjJGzUy4sbXjs2lF1gEbq2sYfgI
ZmVuI3KLtCZmiskWZy2it0rXstcU+EByvOn25oYj32dOp4ec71hARhvkVmZX5nmDGpHI8bi/Odoj
BJBnsEdi7QjhdWQO6xytrU1qqarVN7NrNypEX+yZVpsfXjcB6ZnFdPmgUPpv9b099uhHqNbYJae0
WrOLI79AAiHsiB9RmhMX6EMyY+xCDL+ooGE0smwBGVApbRm7mag3LMhZUKekYxge057OnlBPGcy/
lAeUcy4/v8qMLdAwRFpibSokb8K4JyQrL2k8CLcUKqbupDrUvbhE2NxfzUDXEcNTIOI5FWbWjE1k
Bj6QWk6dp7pRD3CItBBaO8GsjkCIrTN4EbWmLfLkIDm2HxDI35vJYj0RmfODc7UX3E4wpKXQ2jgX
RHCRMeyjLTB9B8AKpGGuDb/Of8zLllviaALE5mnwXTHP4R6iWiav45ji2DQPEAgYBfwrn5bUYcX5
wDsDH4RXWxLq5eES8H/gGvC9Y/uIB4gaRBWiMlEecQihgTiMUNBMRD5BJiIT0i7FW/sX8/v++Vey
xxZVvG2xRN12d5nVbA+3+9IaNnOwp/+/x6f/k6iOK6YyGquN/jGxhxgVv8vRnt1V9tyv2NjS8MXt
a3IfdfFXo662lq4dV8grFlpDSfUvD+Xkoj53Xus81VNtorOVgvCirKkCmGvgxnyf+4ZXwuQMkgru
ymd1JJ5rPYQ9lVNaFSG0zeqsctU/T/YnYxurbgefdicbVy192/8R+DB18cQjv23JBZ75U9Ek7BlU
zTT+ueOM47LaRiA4XfVvaZzaicqJsL9yGyENkq9N/h7b2GXRbrAMjPZ/e+LdLpWdcWU2NdjL+1mF
OsttjCbhwpT9D/sNu0VlcdvRPomGvDbT8JJFfSXf+O8I1Pv+rpvnbn/qlM3RxfqmefyD+qNc5dGg
b9IRAkmnGlhk6My6jp406FK/5TLkLLgtOXjj+GDlEHEenPnp3KBSUO4fKVr8Tevyu5nWVaJy+SHb
8puazmVNApOl8li2+0XBGfvqwc6lTzrsUyBn1QXIAU+Z4kcrDpvAzR/g8sZe5kWozkDLijEu96nf
S7XQl2qBv3MtsnnaAw9zNDL893YrYvuDjQg90nNFX0zQueQeV2izh7FmcH4qDjditngg5RSOrj3e
F5WP6HCodg5JKwhhju88sPkKMYT5kRmVQbsvGkEIv4dU6yyqxfZoib7HdoMmPxHq9BkgbhbByWX/
K1ytmwtT+HTSBvarIJxJU6b0tYu9kN+B829R9IQJ8WYJshg95b9ujuambEC857sQL+K7KE/oklvf
LTjucV/Dtm9f1YnWImz2LrFUWagjFJuogYuch+9fLPfuvPUy64Ni9eHbH+w/714Kxo2/bpDCaSaQ
LC+92VPQoFeVp/g6eREM6ERo3z00elr+5DOThNOWITekU0Of26ATr8UrechdsCxT4l3M3wWxWgw/
B0htn1wRepF/8R/v0H/mhXrCiKzd2yjXhlQFtgpqZYDtZX9dilZPNiRH6BA7j9wI7ri7fKTzyOiM
7vIp1+uvOiBVz75pK09Eq4/ag48kXeTdhBx22wSxL4YV0VjkAO83GjesuR9KtDrT+3TYEReS9ItS
mnlubta4fs0Ik2o8GBKX5lWs+UvdMpwrdJOXN73SYBD3T/7Bn/Co8xYeB1USu369e+y7mv4YUWtK
BXD2MuQXWqYn1c5Q37Zhdw3rnBTusWnmhY2EHetUughR6bqPHcUumr7x6P4zcpgl1L7TEvVDVDQm
t3jobuh9b6zd4uGUac9oR3o6g5TRVC3dJ+L/W9gMlB7gr0Hr9+A3T3q3UHj/FaX8LYgDfg59BkHv
HHCJya91pe4eApz8fGMKwBJyrfEdu0axrR43j3gp+hZ7fHsRGnZwvE2fV3j+yLx1xnl9hxSDNqkA
WP6ilpLWJOyPwrn3ur0c6Zlo06sObwdmT5m6qFyqs5s96XpUbzapysvYso78h7/sHiM3T1Oep3nL
ObXcKjp0Alj6u1y6JNFRanotKBmusHcLJnC8/cX4cr/oa0m568/PdwQFeAfGR0IC392o/7p7gCgA
5JBOybngblGK7pPq5czib1X2DcG/Im25Q9vDAvzVeIwjW+U7IEzxoljCcGTX77yZjvV/M/aRVPNU
u/X8jKoJf4KNx5vFSP7bQIkl/+4YaJ/HWUqC8HlHrGK0Y+of0KgDti4qzfMeauSBu5/eIpzQPDxG
m9h4E/LdVovtPaonhJ+INqHsOwluknKoI9CumPwurZO52eiPN8f1no7s8kiObSHOBlEdRKG3eDUm
TYGiUsIE8kmazuplBkN+xSruFZAJFOYgE+MPrxjwDFYfNGote8ts0qcYPK5Vs0UCcnvFbsjCkzLM
0Wf5DUoLbBOKaDucJuJl4RKlJbLvU/0+xHyWoEuEzGIuDgUYlltHspRq+x2LsX2l9LMv5eG7EQk7
mifuRT+GnVGcBx3NPjyzGzphY7D32rPM5gu1fTip2GeSzVcfx8u8oqmJmoi8kFVm9KFayqrLqtdj
dCKwzfAxwOuJ6rQqr6tWtrJtKHof/enC3/hmseqNpRpxvSHbev2t2RVFNctTHszGhAVzTQ5fd4b8
0DjHce+Vo4OE99+0Kt+erFJYR2RrHNW5si/wBRxWFF6tR2Ul32tYuuD4wacY7vjJmS2Lf6nSr4jP
bbD5yvZzs4NZNspfbEzvzaiWWke8jUpQR9w7f0pWi697P2j1gAdr4Bh/XwkE1YLwoumDhU9V3YN/
tKn8Pxrf5iN33bDbsVNC4qCEhMQeCZnHl21280aa3mf8J6kSEgCJ/z+PIL6RcGgExNvotKm3yfkz
pue9IyCBD3wh/vpQH8gNO6nd/+va8R+u/7d7/zdH4n8AUEsBAgAAFAAAAAgACXBERsCd1wIvlAAA
MpQAAB4AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGtyZXV6c3RyXzUtOV83ODA5OF90cmliZXJnLnppcFBLBQYA
AAAAAQABAEwAAABrlAAAAAA=
----------------------7d84b44c02da52b23727719d394f03b264bcc840--


1...267268269270271...326

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo