Nouveau piratage informatique contre un de mes blogs

Cette fois, il s’agit de Satanistique dont les nombres de vues par article sont tous passés à zéro sitôt après la publication de mon dernier article, dans lequel j’évoquais de précédents piratages de blogs et autres sites par la bande de cybercriminels du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi ayant ainsi fait disparaître des preuves de leurs harcèlements à mon encontre.

En voici une preuve :

 

Nouveau piratage informatique contre un de mes blogs dans AC ! Brest FireShot%2BCapture%2B047%2B-%2BBlogger%25C2%25A0_%2BSatanistique%2B-%2BTous%2Bles%2Barticles%2B-%2Bwww.blogger.com

 



Attentat de Strasbourg : une nouvelle mise en examen

Rappelons que les deux malades mentaux extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi de Puy-l’Evêque et Jean-Marc Donnadieu de Béziers ont chacun revendiqué l’attentat de manière à peine voilée au mois de décembre dernier, le premier sur son blog et le second sur son mur Facebook.

Or, ils ne sont pas inquiétés, ni l’un ni l’autre.

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/attentat-du-marche-de-noel-a-strasbourg-cinq-personnes-arretees_2078011.html

Attentat du marché de Noël à Strasbourg : cinq personnes arrêtées

 

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 14/05/2019 à 12:59 , mis à jour à 13:23

 

Deux policiers de la Brigade de recherche et d'intervention sur le pont de l'Europe, quelques heures après l'attentat du marché de Noël qui a fait quatre morts, à Strasbourg le 12 décembre 2019.

Deux policiers de la Brigade de recherche et d’intervention sur le pont de l’Europe, quelques heures après l’attentat du marché de Noël qui a fait quatre morts, à Strasbourg le 12 décembre 2019.afp.com/Frederick FLORIN

 

Les suspects, âgés de 23 à 46 ans, ont été interpellés dans le cadre de l’enquête sur la fourniture d’armes à Chérif Chekatt, qui a tué cinq personnes en décembre.

 

Cinq personnes ont été arrêtées ce mardi à Strasbourg dans l’enquête sur l’attentat du marché de Noël, qui avait fait cinq morts et onze blessés le 11 décembre, a-t-on appris de source proche du dossier.

Ces arrestations sont intervenues « dans le cadre des vérifications liées aux armes détenues par Chérif Chekatt« , l’auteur de l’attentat abattu par une patrouille de police après deux jours de traque, a-t-on précisé de même source, confirmant une information du Parisien.

Des suspects de 23 à 46 ans

Selon le quotidien, ces cinq personnes, « âgées de 23 à 46 ans », ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur la fourniture à Chérif Chekatt d’armes liées à une autre affaire dans laquelle il était soupçonné de tentative d’homicide. L’un des suspects aurait par ailleurs été « extrait de prison ».

Le matin même de son équipée meurtrière dans le centre historique de la capitale alsacienne, les gendarmes avaient saisi chez lui une grenade défensive, un revolver de calibre .22 Long Rifle chargé, plusieurs munitions de calibre .357, quatre couteaux et une cagoule, ajoute le journal.

Quatre hommes déjà mis en examen

Début février, trois hommes, soupçonnés d’être liés à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s’est servi Chérif Chekatt au cours de son attaque, avaient été mis en examen par un juge d’instruction à Paris pour « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste », ainsi que pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placés en détention provisoire. Le 17 décembre, un autre homme avait également été mis en examen pour les mêmes chefs et écroué.

Chérif Chekatt, délinquant multirécidiviste de 29 ans et fiché S pour radicalisation islamiste, avait prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI), selon une vidéo trouvée par les enquêteurs français sur une clé USB.

 

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/fusillade-a-strasbourg/attentat-de-strasbourg-une-sixieme-personne-soupconnee-d-avoir-joue-un-role-dans-la-fourniture-d-armes-a-ete-interpellee_3444895.html

Attentat de Strasbourg : une sixième personne soupçonnée d’avoir joué un rôle dans la fourniture d’armes a été interpellée

 

Mardi, trois hommes et deux femmes âgées de 23 à 46 ans avaient déjà été arrêtés à Strasbourg et ses environs. Tous sont en garde à vue.

 

La police scientifique dans la rue du Lazaret dans le quartier de Neudorf, où a été abattu Cherif Chekatt par la brigade spécialisée de terrain (BST), à Strasbourg, le 13 décembre 2018.

La police scientifique dans la rue du Lazaret dans le quartier de Neudorf, où a été abattu Cherif Chekatt par la brigade spécialisée de terrain (BST), à Strasbourg, le 13 décembre 2018. (MAXPPP)

 

Une sixième personne a été interpellée, mercredi 15 mai, en Alsace, dans l’enquête sur des armes détenues par l’auteur de l’attentat du marché de Noël de Strasbourg, indique à franceinfo une source judiciaire, confirmant une information des Dernières Nouvelles d’Alsace. Selon cette source, l’interpellation et la garde à vue de cet homme de 32 ans ont été décidées à la demande des juges d’instruction antiterroristes parisiens chargés de l’enquête sur cet attentat.

Mardi, trois hommes et deux femmes, âgés de 23 à 46 ans, « membres de l’entourage d’individus soupçonnés d’avoir joué un rôle dans la fourniture d’arme« , avaient déjà été arrêtés à Strasbourg et ses environs, selon les informations de France 3 Grand Est. Les six gardes à vue se poursuivent mercredi soir, a précisé la source judiciaire à franceinfo. Cet attentat avait fait cinq morts et onze blessés le 11 décembre 2018. Son auteur, Cherif Chekatt, avait été abattu par une patrouille de police après deux jours de traque. Le matin du 11 décembre, les gendarmes avaient saisi à son domicile une grenade défensive, un revolver chargé, des munitions et quatre couteaux.

Début février, trois hommes, soupçonnés d’être liés à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s’est servi Chérif Chekatt au cours de son attaque, avaient été mis en examen par un juge d’instruction à Paris pour « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste », ainsi que pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placés en détention provisoire. Le 17 décembre, dans ce même volet, un ami du tueur avait déjà été mis en examen pour les mêmes chefs et écroué.

 

https://www.dna.fr/actualite/2019/05/16/la-garde-a-vue-d-une-femme-a-ete-levee

Attentat de Strasbourg: une garde à vue levée

 

Photo DNA - Cédric Joubert

Photo DNA – Cédric Joubert

 

16/05/2019 à 18:19

Vu 5619 fois

La garde à vue d’une des cinq personnes qui avaient été interpellées mardi sur commission rogatoire des juges saisis de l’information judiciaire ouverte à la suite de l’attentat du 11 décembre 2018 à Strasbourg, a été levée mercredi dans la soirée, a indiqué une source judiciaire.

Il s’agit d’une des deux femmes interpellées à l’aube à Haguenau par des agents de la Sous-antiterroriste (Sdat). Elle a été remise en liberté sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre elle, ajoute-t-on de même source.

Les quatre autres personnes interpellées le même jour, une femme et trois hommes, sont toujours en garde à vue à l’hôtel de police de Strasbourg. Tout comme un homme de 32 ans, interpellé mercredi.

Ces personnes sont soupçonnées d’avoir joué un rôle dans la fourniture au terroriste Cherif Chekatt des armes et munitions découvertes à son domicile, le matin du 11 décembre 2018 : une grenade défensive, un revolver calibre 22 long rifle chargé, des munitions et quatre couteaux.

Ce matériel avait été saisi ce jour-là au cours de la perquisition de son logement situé dans le quartier du Hohberg, à Strasbourg-Koenigshoffen, par les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg qui enquêtaient sur une tentative d’assassinat à Eckbolsheim.

Le terroriste de 29 ans, qui se savait recherché, était passé à l’acte en plein marché de Noël le soir-même, tuant cinq personnes et en blessant onze autres.

 

https://actu.orange.fr/france/attentat-de-strasbourg-un-femme-liberee-cinq-gardes-a-vue-se-poursuivent-CNT000001fKZ7l.html

Attentat de Strasbourg: un femme libérée, cinq gardes à vue se poursuivent

 

Attentat de Strasbourg: un femme libérée, cinq gardes à vue se poursuivent
Des équipes de police interviennent sur les lieux de l’attentat de Strasbourg, le 13 décembre 2018
©Alain JOCARD, AFP

 

AFP, publié le jeudi 16 mai 2019 à 11h19

 

Une femme, interpellée mardi dans l’enquête sur l’origine des armes retrouvées chez l’auteur de l’attentat jihadiste du marché de Noël de Strasbourg, a été remise en liberté et les cinq autres gardes à vue se poursuivaient jeudi matin, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette femme, arrêtée mardi matin avec quatre autres suspects âgées de 23 à 46 ans à Strasbourg et dans ses environs, a été libérée mercredi soir après deux jours de garde à vue.

Le sixième suspect, un homme de 32 ans qui n’avait pu être interpellé à son domicile mardi, avait été arrêté à son tour mercredi dans la région et placé en garde à vue.

Ce coup de filet a été ordonné sur commission rogatoire des juges d’instruction antiterroristes parisiens chargés de l’enquête sur cet attentat qui avait fait cinq morts et onze blessés le 11 décembre.

Ces arrestations sont intervenues « dans le cadre des vérifications liées aux armes détenues par Chérif Chekatt », l’auteur de l’attentat abattu par une patrouille de police après deux jours de traque, a précisé une source proche du dossier.

Le matin même de son équipée meurtrière dans le centre historique de la capitale alsacienne, les gendarmes avaient en effet saisi chez Chérif Chekatt une grenade défensive, un revolver de calibre 22 Long Rifle chargé, des munitions et quatre couteaux.

Cette perquisition dans une affaire de droit commun aurait pu précipiter son passage à l’acte, selon les enquêteurs.

Chérif Chekatt, délinquant multirécidiviste de 29 ans et fiché S pour radicalisation islamiste, avait prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI), selon une vidéo trouvée par les enquêteurs français sur une clé USB.

Début février, trois hommes, soupçonnés d’être liés à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s’est servi Chérif Chekatt au cours de son attaque, avaient été mis en examen par un juge d’instruction à Paris pour « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste », ainsi que pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placés en détention provisoire.

Le 17 décembre, dans ce même volet, un ami du tueur avait déjà été mis en examen pour les mêmes chefs et écroué.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/attentat-de-strasbourg-mise-en-examen-dans-l-enquete-sur-l-origine-des-armes-20190518

Attentat de Strasbourg : une nouvelle mise en examen

 

  • Par  Le Figaro avec AFP
  • Mis à jour le 18/05/2019 à 10:35
  • Publié le 18/05/2019 à 10:21

Un homme interpellé mardi, dans l’enquête sur l’origine des armes retrouvées chez l’auteur de l’attentat djihadiste du marché de Noël de Strasbourg, a été mis en examen par un juge antiterroriste parisien, indique samedi 18 mai une source judiciaire.

» LIRE AUSSI – Attentat de Strasbourg: une sixième personne en garde à vue

Cet homme de 26 ans a été mis en examen pour «infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroristes criminelle», puis placé en détention provisoire, a précisé cette source. Au total, six personnes, deux femmes et quatre hommes, avaient été interpellées mardi et mercredi lors d’un coup de filet dans cette enquête. Les cinq autres suspects ont depuis été remis en liberté sans faire l’objet de poursuites.

Toutes ces arrestations avaient été ordonnées sur commission rogatoire des juges d’instruction antiterroristes parisiens chargés de l’enquête sur cet attentat qui avait fait cinq morts et onze blessés le 11 décembre. Elles sont intervenues «dans le cadre des vérifications liées aux armes détenues par Chérif Chekatt», l’auteur de l’attentat abattu par une patrouille de police après deux jours de traque, a précisé une source proche du dossier.

» LIRE AUSSI – Attentat de Strasbourg : Cherif Chekatt avait prémédité l’attaque

Début février, trois hommes, soupçonnés d’être liés à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s’est servi Chérif Chekatt au cours de son attaque, avaient été mis en examen par un juge d’instruction à Paris pour « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste », ainsi que pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placés en détention provisoire. Le 17 décembre, dans ce même volet, un ami du tueur avait déjà été mis en examen pour les mêmes chefs et écroué.

Le Figaro avec AFP

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/05/18/attentat-de-strasbourg-un-suspect-mis-en-examen-cinq-autres-remis-en-liberte_5463866_3224.html

Attentat de Strasbourg : un suspect mis en examen, cinq autres remis en liberté

 

L’homme de 26 ans, interpellé mardi, a été placé en détention provisoire. Il est accusé d’être lié à la fourniture des armes saisies chez l’auteur de l’attentat, Cherif Chekatt.

Publié aujourd’hui à 12h06, mis à jour à 12h08

Temps de Lecture 1 min.

 

Un homme âge de 26 ans, interpellé mardi 14 mai, a été mis en examen samedi par un juge antiterroriste parisien dans l’enquête sur l’origine des armes retrouvées chez l’auteur de l’attentat djihadiste du marché de Noël de Strasbourg.

Selon une source judiciaire, le suspect a été placé en détention provisoire. Il devra répondre d’« infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroristes criminelle ».

Lire aussi L’émouvant « au revoir » de Strasbourg aux victimes de l’attentat du marché de Noël

 

Six personnes interpellées dans un coup de filet

Au total, six personnes, deux femmes et quatre hommes, avaient été interpellées mardi et mercredi lors d’un coup de filet dans cette enquête. Les cinq autres suspects ont depuis été remis en liberté sans faire l’objet de poursuites.

Elles sont intervenues « dans le cadre des vérifications liées aux armes détenues par Cherif Chekatt », l’auteur de l’attentat qui avait fait cinq morts et onze blessés le 11 décembre 2018 au marché de Noël de Strasbourg. Il avait été abattu par une patrouille de police après deux jours de traque.

Quatre complices présumés déjà mis en examen

Le matin même de son équipée meurtrière dans le centre historique de la capitale alsacienne, les gendarmes avaient en effet saisi chez Cherif Chekatt une grenade défensive, un revolver de calibre 22 Long Rifle chargé, des munitions et quatre couteaux. Cette perquisition dans une affaire de droit commun aurait pu précipiter son passage à l’acte, d’après les enquêteurs. Cherif Chekatt, délinquant multirécidiviste de 29 ans et fiché S pour radicalisation islamiste, avait prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI), selon une vidéo trouvée par les enquêteurs français sur une clé USB.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Attentat de Strasbourg : Cherif Chekatt, le profil hybride du voyou radicalisé qui hante les services

 

Début février, trois hommes, soupçonnés d’être liés à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s’est servi Cherif Chekatt au cours de son attaque, avaient été mis en examen par un juge d’instruction à Paris pour « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste », ainsi que pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placés en détention provisoire. Le 17 décembre, dans ce même volet, un ami du tueur avait déjà été mis en examen pour les mêmes chefs et écroué.

Lire aussi Attentat de Strasbourg : trois hommes, complices présumés, mis en examen
 
Retrouvez nos contenus sur l’attentat à Strasbourg

 

 



Des messages de Tunisie sur Satanistique le 13 mai 2019

J’en trouve deux, l’un sur un article du 29 décembre dernier, celui-ci :

http://satanistique.blogspot.com/2018/12/terrorisme-attention-jean-marc.html

1 commentaire:

Des messages de Tunisie sur Satanistique le 13 mai 2019 dans AC ! Brest

https://www.medespoir.ch
Liposuccion Tunisie
Abdominoplastie Tunisie

RépondreSupprimer

 

Les blogs de « Loucas », qui me propose donc un séjour touristique « santé » en Tunisie, sont tous consacrés à la chirurgie esthétique :

 

https://www.blogger.com/profile/00397773387318287540

Loucas

Ma photo

Sur Blogger depuis le janvier 2017

Consultations du profil – 56

Mes blogs

Qui suis-je ?

 

 

Et le second message, via requête Google, est celui-là :

 

Zoom sur l’utilisateur

 dans Attentats

Visitor Analysis & System Spec

Renvoi de recherche : https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
Host Name: Navigateur : Chrome 74.0
Adresse IP :  —   OS/Platform: Win7/Desktop
Emplacement : Tunisia Résolution : 1366×768
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : Non applicable FAI : Ati – Agence Tunisienne Internet

Navigation Path

Date Heure Page web
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 May 15:41:34

 

 

Ces deux messages ont été postés durant l’attaque de mon système informatique, que j’avais signalée alors qu’elle était toujours en cours :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/13/nouvelle-attaque-informatique-depuis-midi/

J’en ai ensuite tiré quelques conclusions :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/13/terrorisme-au-burkina-faso-six-chretiens-tues-dans-une-eglise-deux-jours-apres-la-liberation-des-otages/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/13/francais-enleves-au-benin-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete-preliminaire/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/15/burkina-faso-nouvelle-attaque-contre-des-chretiens-le-13-mai-2019/

Je rappelle mes publications du 13 juin 2016 :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/06/13/

Montrant comment les deux malades mentaux Jean-Marc Donnadieu de Béziers et Pascal Edouard Cyprien Luraghi de Puy-l’Evêque agitaient alors la toile à mon sujet, j’avais aussi posté cet article sur un lecteur tunisien de Satanistique qui m’inquiétait :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/06/13/un-lecteur-inquietant/

J’en avais reparlé dans cet article du 17 juin 2013, sa relation avec l’assassin de policiers du 13 juin 2016 m’apparaissant alors évidente :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/06/17/policiers-tues-a-magnanville-un-rapport-avec-nemrod34-de-beziers/

Je rappelle que cette année-là, mes harceleurs avaient aussi « fêté » le 14 juillet à Nice avec un Tunisien.

Par ailleurs, le 13 juin 2016, alors qu’étaient assassinés deux policiers à Magnanville, avait aussi eu lieu une tentative d’attentat à Carcassonne :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/06/29/attentats-que-se-passe-t-il-a-carcassonne/

Observons pour finir, après avoir rappelé mes publications du 29 décembre 2018, que j’ai encore un grand nombre de visites des Pays-Bas pour Satanistique aujourd’hui même :

http://petitcoucou.unblog.fr/2018/12/29/

 

15 mai 2019 11:00 – 16 mai 2019 10:00

 

12PM4PM8PM12AM4AM8AM050100150200250

15 mai 2019 à 11:00:00 19
15 mai 2019 à 12:00:00 28
15 mai 2019 à 13:00:00 38
15 mai 2019 à 14:00:00 27
15 mai 2019 à 15:00:00 11
15 mai 2019 à 16:00:00 26
15 mai 2019 à 17:00:00 31
15 mai 2019 à 18:00:00 46
15 mai 2019 à 19:00:00 61
15 mai 2019 à 20:00:00 207
15 mai 2019 à 21:00:00 53
15 mai 2019 à 22:00:00 26
15 mai 2019 à 23:00:00 32
16 mai 2019 à 00:00:00 40
16 mai 2019 à 01:00:00 52
16 mai 2019 à 02:00:00 25
16 mai 2019 à 03:00:00 20
16 mai 2019 à 04:00:00 29
16 mai 2019 à 05:00:00 17
16 mai 2019 à 06:00:00 39
16 mai 2019 à 07:00:00 218
16 mai 2019 à 08:00:00 95
16 mai 2019 à 09:00:00 17
16 mai 2019 à 10:00:00 9
Pages vues aujourd’hui
469
Pages vues hier
865
Pages vues le mois dernier
11 558
Historique global des pages vues
372 425
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

 

Pages vues par pays

2020318318
Entrée Pages vues

Pays-Bas

318

France

301

États-Unis

126

région indéterminée

86

Russie

70

Royaume-Uni

61

Autriche

40

Allemagne

30

Ukraine

24

Suisse

20

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

809 (69%)

Firefox

252 (21%)

Safari

72 (6%)

Internet Explorer

28 (2%)

Mwendo

2 (<1%)

Thunderbird

2 (<1%)

GSA

1 (<1%)

69,4%Firefox21,6%Safari6,2%InternetExplorer2,4%Chrome69,4%

 

Chrome 809
Firefox 252
Safari 72
Internet Explorer 28
Mwendo 2
Thunderbird 2
GSA 1

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

753 (64%)

Linux

272 (23%)

Macintosh

98 (8%)

Android

22 (1%)

iPhone

11 (<1%)

Unix

6 (<1%)

compatible

2 (<1%)

iPad

2 (<1%)

23,3%64,6%Linux23,3%Macintosh8,4%iPhone0,9%Windows64,6%

Windows 753
Linux 272
Macintosh 98
Android 22
iPhone 11
Unix 6
compatible 2
iPad 2

 

9 mai 2019 11:00 – 16 mai 2019 10:00

 

10 mai12AM11 mai12AM12 mai12AM13 mai12AM14 mai12AM15 mai12AM16 mai12AM050100150200250

9 mai 2019 à 11:00:00 8
9 mai 2019 à 12:00:00 15
9 mai 2019 à 13:00:00 11
9 mai 2019 à 14:00:00 43
9 mai 2019 à 15:00:00 17
9 mai 2019 à 16:00:00 22
9 mai 2019 à 17:00:00 33
9 mai 2019 à 18:00:00 55
9 mai 2019 à 19:00:00 37
9 mai 2019 à 20:00:00 22
9 mai 2019 à 21:00:00 16
9 mai 2019 à 22:00:00 13
9 mai 2019 à 23:00:00 12
10 mai 2019 à 00:00:00 13
10 mai 2019 à 01:00:00 8
10 mai 2019 à 02:00:00 13
10 mai 2019 à 03:00:00 3
10 mai 2019 à 04:00:00 15
10 mai 2019 à 05:00:00 10
10 mai 2019 à 06:00:00 12
10 mai 2019 à 07:00:00 20
10 mai 2019 à 08:00:00 6
10 mai 2019 à 09:00:00 13
10 mai 2019 à 10:00:00 9
10 mai 2019 à 11:00:00 5
10 mai 2019 à 12:00:00 10
10 mai 2019 à 13:00:00 14
10 mai 2019 à 14:00:00 7
10 mai 2019 à 15:00:00 11
10 mai 2019 à 16:00:00 18
10 mai 2019 à 17:00:00 3
10 mai 2019 à 18:00:00 8
10 mai 2019 à 19:00:00 11
10 mai 2019 à 20:00:00 13
10 mai 2019 à 21:00:00 4
10 mai 2019 à 22:00:00 9
10 mai 2019 à 23:00:00 9
11 mai 2019 à 00:00:00 20
11 mai 2019 à 01:00:00 11
11 mai 2019 à 02:00:00 10
11 mai 2019 à 03:00:00 3
11 mai 2019 à 04:00:00 11
11 mai 2019 à 05:00:00 6
11 mai 2019 à 06:00:00 31
11 mai 2019 à 07:00:00 10
11 mai 2019 à 08:00:00 8
11 mai 2019 à 09:00:00 4
11 mai 2019 à 10:00:00 5
11 mai 2019 à 11:00:00 6
11 mai 2019 à 12:00:00 3
11 mai 2019 à 13:00:00 5
11 mai 2019 à 14:00:00 26
11 mai 2019 à 15:00:00 10
11 mai 2019 à 16:00:00 8
11 mai 2019 à 17:00:00 7
11 mai 2019 à 18:00:00 7
11 mai 2019 à 19:00:00 6
11 mai 2019 à 20:00:00 9
11 mai 2019 à 21:00:00 16
11 mai 2019 à 22:00:00 11
11 mai 2019 à 23:00:00 8
12 mai 2019 à 00:00:00 8
12 mai 2019 à 01:00:00 7
12 mai 2019 à 02:00:00 6
12 mai 2019 à 03:00:00 10
12 mai 2019 à 04:00:00 11
12 mai 2019 à 05:00:00 6
12 mai 2019 à 06:00:00 6
12 mai 2019 à 07:00:00 6
12 mai 2019 à 08:00:00 5
12 mai 2019 à 09:00:00 4
12 mai 2019 à 10:00:00 5
12 mai 2019 à 11:00:00 11
12 mai 2019 à 12:00:00 3
12 mai 2019 à 13:00:00 7
12 mai 2019 à 14:00:00 3
12 mai 2019 à 15:00:00 19
12 mai 2019 à 16:00:00 9
12 mai 2019 à 17:00:00 22
12 mai 2019 à 18:00:00 11
12 mai 2019 à 19:00:00 14
12 mai 2019 à 20:00:00 9
12 mai 2019 à 21:00:00 9
12 mai 2019 à 22:00:00 13
12 mai 2019 à 23:00:00 13
13 mai 2019 à 00:00:00 10
13 mai 2019 à 01:00:00 3
13 mai 2019 à 02:00:00 10
13 mai 2019 à 03:00:00 8
13 mai 2019 à 04:00:00 16
13 mai 2019 à 05:00:00 5
13 mai 2019 à 06:00:00 7
13 mai 2019 à 07:00:00 18
13 mai 2019 à 08:00:00 12
13 mai 2019 à 09:00:00 29
13 mai 2019 à 10:00:00 14
13 mai 2019 à 11:00:00 14
13 mai 2019 à 12:00:00 6
13 mai 2019 à 13:00:00 37
13 mai 2019 à 14:00:00 17
13 mai 2019 à 15:00:00 29
13 mai 2019 à 16:00:00 21
13 mai 2019 à 17:00:00 15
13 mai 2019 à 18:00:00 163
13 mai 2019 à 19:00:00 16
13 mai 2019 à 20:00:00 34
13 mai 2019 à 21:00:00 40
13 mai 2019 à 22:00:00 24
13 mai 2019 à 23:00:00 19
14 mai 2019 à 00:00:00 37
14 mai 2019 à 01:00:00 17
14 mai 2019 à 02:00:00 23
14 mai 2019 à 03:00:00 14
14 mai 2019 à 04:00:00 9
14 mai 2019 à 05:00:00 13
14 mai 2019 à 06:00:00 12
14 mai 2019 à 07:00:00 6
14 mai 2019 à 08:00:00 14
14 mai 2019 à 09:00:00 17
14 mai 2019 à 10:00:00 21
14 mai 2019 à 11:00:00 10
14 mai 2019 à 12:00:00 7
14 mai 2019 à 13:00:00 15
14 mai 2019 à 14:00:00 11
14 mai 2019 à 15:00:00 17
14 mai 2019 à 16:00:00 31
14 mai 2019 à 17:00:00 21
14 mai 2019 à 18:00:00 18
14 mai 2019 à 19:00:00 15
14 mai 2019 à 20:00:00 37
14 mai 2019 à 21:00:00 29
14 mai 2019 à 22:00:00 23
14 mai 2019 à 23:00:00 23
15 mai 2019 à 00:00:00 25
15 mai 2019 à 01:00:00 22
15 mai 2019 à 02:00:00 27
15 mai 2019 à 03:00:00 18
15 mai 2019 à 04:00:00 13
15 mai 2019 à 05:00:00 13
15 mai 2019 à 06:00:00 29
15 mai 2019 à 07:00:00 16
15 mai 2019 à 08:00:00 12
15 mai 2019 à 09:00:00 18
15 mai 2019 à 10:00:00 22
15 mai 2019 à 11:00:00 19
15 mai 2019 à 12:00:00 28
15 mai 2019 à 13:00:00 38
15 mai 2019 à 14:00:00 27
15 mai 2019 à 15:00:00 11
15 mai 2019 à 16:00:00 26
15 mai 2019 à 17:00:00 31
15 mai 2019 à 18:00:00 46
15 mai 2019 à 19:00:00 61
15 mai 2019 à 20:00:00 207
15 mai 2019 à 21:00:00 53
15 mai 2019 à 22:00:00 26
15 mai 2019 à 23:00:00 32
16 mai 2019 à 00:00:00 40
16 mai 2019 à 01:00:00 52
16 mai 2019 à 02:00:00 25
16 mai 2019 à 03:00:00 20
16 mai 2019 à 04:00:00 29
16 mai 2019 à 05:00:00 17
16 mai 2019 à 06:00:00 39
16 mai 2019 à 07:00:00 218
16 mai 2019 à 08:00:00 95
16 mai 2019 à 09:00:00 17
16 mai 2019 à 10:00:00 10
Pages vues aujourd’hui
470
Pages vues hier
865
Pages vues le mois dernier
11 559
Historique global des pages vues
372 426
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

 

Pages vues par pays

4848833833
Entrée Pages vues

France

833

États-Unis

472

Pays-Bas

396

région indéterminée

297

Russie

226

Royaume-Uni

182

Allemagne

129

Autriche

120

Ukraine

55

Suisse

48

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

1879 (61%)

Firefox

817 (26%)

Safari

256 (8%)

Internet Explorer

90 (2%)

SamsungBrowser

8 (<1%)

Thunderbird

8 (<1%)

Mwendo

6 (<1%)

#Firefox

2 (<1%)

Focus

1 (<1%)

FxiOS

1 (<1%)

26,6%61,2%Safari8,3%InternetExplorer2,9%Chrome61,2%Firefox26,6%

 

Chrome 1 879
Firefox 817
Safari 256
Internet Explorer 90
SamsungBrowser 8
Thunderbird 8
Mwendo 6
#Firefox 2
Focus 1
FxiOS 1

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

2253 (73%)

Linux

315 (10%)

Macintosh

312 (10%)

Android

76 (2%)

iPhone

58 (1%)

Unix

23 (<1%)

iPad

14 (<1%)

compatible

13 (<1%)

Unknown

6 (<1%)

73,4%Linux10,3%Macintosh10,2%Unix0,7%Windows73,4%

Windows 2 253
Linux 315
Macintosh 312
Android 76
iPhone 58
Unix 23
iPad 14
compatible 13
Unknown 6

 



Quand Cyprien Luraghi statufie Charles Pasqua…

… un autre adepte des tueries de masse…

 

 

Quand Cyprien Luraghi statufie Charles Pasqua... dans AC ! Brest
Agence France-Presse
@afpfr
·

14h

Pitié-Salpêtrière : le scénario d’une « attaque » battu en brèche, Castaner vivement critiqué (link: http://u.afp.com/JftC) u.afp.com/JftC par

et

#AFP

Image
kkhGiZg1_bigger dans Attentats
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

14h

Avant d’indigner avec émotion à la télé, Pasqua faisait ce qui suit : 1) vérifier les infos 2) vérifier qui était au courant dans les média et l’opposition 3) vérifier qui pouvait être ensuite au courant 4) alors seulement communiquer avec indignation #Castaner #Incompétence
wacpeS_-_bigger dans Calomnie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

14h

5) ce gouvernement pue du cul autant que le FN
z6HcG8i3_bigger dans Corruption
Monsieur Tschäggättä
@Mr_Tschaggatta
·

14h

Rendez-nous Pasqua !!!
wacpeS_-_bigger dans Crime
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

14h

Empaillé, il serait tout à fait décoratif.
z6HcG8i3_bigger dans Folie
Monsieur Tschäggättä
@Mr_Tschaggatta
·

14h

Faudra beaucoup de paille.
  • wacpeS_-_bigger dans LCR - NPA
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@Mr_Tschaggatta
@Rigobert_Rhino

et 3 autres

No problem : nous avons des roundballs de paille à gaver, pour lui bourrer la panse.
12:03 AM · 3 mai 2019 · Twitter Web Client

 

 

 

https://www.cicns.net/Temple.htm

Centre d’Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS)

L’Ordre du Temple Solaire

 

Synthèse du CICNS

 

TFI déclarait en 2001 : « Les divers massacres liés à l’Ordre du Temple Solaire, survenant à la même période que divers drames au fort retentissement international également liés à des mouvements sectaires, ont fortement contribué à durcir en France la lutte contre les sectes

On peut constater aujourd’hui comment ces tragédies fortement médiatisées provoquent l’affolement, la précipitation dans les jugements et la haine. Le public est très peu informé sur les zones d’ombre de toutes ces affaires. On ne lui donne à lire et à entendre que ce qui suscite la peur.

Le Temple Solaire, ou OTS, est devenu tristement célèbre avec cinq tueries : Le 30 septembre 1994, 5 membres de l’OTS meurent dans l’incendie d’une maison à Morin Heights, au Québec. Le 5 octobre 1994, 48 corps carbonisés sont retrouvés en Suisse, 23 à Cheiry et 25 aux Granges-sur-Salvan, dont les deux maîtres de l’OTS, Luc Jouret et Joseph Di Mambro. Le 15 décembre 1995, 16 personnes brûlées dans une clairière du Vercors, dont 3 enfants, ainsi que la femme et le fils de Jean Vuarnet. Le 22 mars 1997, 5 adeptes du Temple solaire, dont 3 Français, sont retrouvés carbonisés à Saint-Casimir, au Québec.

Les trois hommes importants de l’OTS

Joseph di Mambro, ancien bijoutier. Avant de fonder l’Ordre du Temple Solaire (OTS) a fait 6 mois de prison pour escroquerie. Par la suite, et toujours avant l’OTS, il fréquente un groupement successeur du S.A.C (service d’action civique, une police parallèle fondée par Charles Pasqua), qui sera mêlé à au moins un des massacres.

Luc Jouret, un ancien maoïste, à qui Di Mambro aurait demandé d’intégrer un Ordre ésotérique l’Ordre Rénové du Temple afin d’en prendre possession à la suite du décès de son grand maître. Ce que fait Luc Jouret. Il rebaptisera cet ordre : Ordre du Temple Solaire.

Michel Tabachnick, musicien, le troisième homme de l’Ordre est à l’origine des thèses ésotériques de l’OTS, lequel reprendra ses écrits « L’archée » (rédigés bien avant son arrivée à l’OTS).

Dans les années 1980, le nombre d’adeptes de l’OTS grandit au Québec. De nombreux cadres d’une des plus importantes entreprises Québecoises, Hydroquébec, intègrent l’Ordre, fascinés par les théories de Luc Jouret sur tous les sujets.

Les massacres

Di Mambro, dans cette période, a un enfant, Emmanuel (une fille, en fait, qui sera présentée comme un garçon) qu’il déclare être le nouveau Christ. D’autres membres ont, un peu plus tard, un garçon, qu’ils appelleront eux aussi Emmanuel. Selon la thèse sectaire, Di Mambro aurait déclaré qu’il s’agissait de l’antéchrist et commandité la tuerie de 1994 au Canada (durant laquelle l’enfant est tué d’un pieu planté dans le cœur), première de la série présentée comme un sacrifice rituel.

Les tueries de Cheiry et de Salvan s’enchainent et la thèse sectaire et celle du suicide collectif sont suivies par la Justice et les médias. Une enquête plus poussée devient impossible puisque le Juge Piller fait brûler toutes les pièces à conviction. Un journaliste, Éric Lemasson, déclare même avoir découvert dans les poubelles des maisons détruites (que la police aurait négligées), des cassettes de conversations hallucinées sur des « transits vers Vénus ou Jupiter » contribuant à cautionner la thèse la plus farfelue.

Un an plus, tard, en 1995, le massacre du Vercors présente cependant des éléments troublants : selon Gilbert Lavoué, expert judiciaire en incendie chargé de l’enquête, les victimes n’ont pas pu brûler dans une sorte de feu de bois rituel, mais plutôt par le biais de lance-flammes au phosphore; les marques de coups violents portés aux victimes indiquent qu’elles n’étaient pas consentantes et, plus surprenant encore, deux des victimes étaient des membres des Renseignements Généraux, dont un certain Lardanchet, envers lequel Luc Jouret avait exprimé des soupçons d’infiltration dans le but de « détruire l’OTS » (un courrier de Jouret a été retrouvé décrivant ses accusations à son encontre). Ces faits soulèvent des questions importantes. Le reportage d’Yves Boisset présente un autre courrier retrouvé de Di Mambro, adressé à « Très cher Charlie », accusant Charles Pasqua, alors Ministre de l’Intérieur, de « vouloir détruire l’OTS en préparant un massacre collectif ».

De sérieux doutes sur la thèse sectaire

Ces zones d’ombre font naître de nouvelles suspicions et la thèse moins facile d’une intervention extérieure commence à prendre forme. L’absence d’empreintes digitales et la disparition de la plupart des clés des véhicules ont fini de convaincre un certain nombre de personnes, et en particulier plusieurs familles des victimes, que des personnes encore en vie ont quitté les lieux après le massacre (et non le suicide) en faisant disparaître toutes les traces, et que quelque chose d’autre, bien moins folklorique que la thèse sectaire, était en jeu.

Mais tout le monde ne souhaite pas que l’explication antisectes soit balayée. Une sœur d’une des victimes, Ute Verona, témoigne de la présence d’un homme, qui se présente à elle comme un policier, à l’appartement de sa sœur, juste avant la découverte des corps. Elle observe à travers le judas de sa porte que l’homme apporte plusieurs sacs poubelles pleins dans l’appartement de sa sœur avant de disparaître. Par la suite, ayant révélé ce qu’elle avait vu, elle subit des menaces de mort au téléphone.

Magouilles dans l’immobilier, blanchiment d’argent

Avec l’assassinat de Yann Piat, femme politique française, en février 1994, la piste de différentes tractations en rapport avec des projets immobiliers sur la côte d’Azur, se mêle à celle de l’OTS. En effet, après les massacres de l’OTS, deux membres du SAC, qui pourraient être les meurtriers de Mme Piat (plutôt que deux petits malfrats désignés responsables et qui se disent innocents), sont retrouvés « suicidés » au gaz d’échappement de leur véhicule dans un garage, avec des capes de l’OTS dans leur voiture et quelques ouvrages de l’Ordre.

Selon Alain Vuarnet, parent de deux des victimes, l’OTS était avant tout «  une lessiveuse pour blanchir de l’argent ». Des sommes de plusieurs millions de francs ont été découvertes sur des comptes en Australie (au total, la somme de 186 millions de dollars a été avancée) au nom de diverses personnes dont Di Mambro et d’autres personnalités, mais niées ensuite par les autorités juste après leur découverte, complétant la longue succession de bévues, de dénis et d’erreurs des enquêtes depuis le début de l’affaire.

Selon Alain Vuarnet, tout a été fait pour orienter l’opinion publique, la Justice et les médias sur la thèse de la secte et du suicide collectif afin que personne ne s’intéresse aux magouilles monstrueuses qui se déroulaient en arrière-plan. Malheureusement, les enquêtes parallèles ont été entravées (selon le reportage d’Yves Boisset, un commandant de police judicaire, Gilbert Houvenaghel a même demandé aux familles ayant porté plainte de retirer leurs plaintes) et la Justice ne s’y est guère intéressée (pour les familles, il s’agit d’une Justice « aveugle, sourde et muette »).

Il suffit d’interroger l’opinion publique aujourd’hui pour réaliser que la thèse sectaire a pris toute la place. Peu de gens ont une idée claire sur ce qui s’est déroulé en 1994 et 1995 et qui, sous couvert de suicides collectifs d’une secte ésotérique, ressemble à une affaire politico-mafieuse dont le paravent antisectes, un an après l’affaire de Waco, était finalement très pratique. Comme il le sera dans d’autres situations par la suite.

Voir le documentaire d’Yves Boisset de 2005 : « Les mystères sanglants de l’OTS »

Lire également : Le procès de l’OTS et une interview de Michel Tabachnik de 2005 : « J’ai été déclaré non coupable en première instance »

Livres :

R. Jaton : En quête de vérité, Ordre du Temple Solaire

Jean Vuarnet : Lettre à ceux qui ont tué ma femme et mon fils

Christian English, Frédéric Thibaud : Affaires non classées, tome 2

Jean-François Mayer : Les mythes du temple solaire

 



Que devient le NPA de Brest ?

Son compte Facebook existe toujours, mais, euh… hum… même Philippe (Felipe) s’en est lassé…

Il a cessé de l’alimenter fin avril 2017 et ne cause plus que sur sa page personnelle pour y dire tout le bien qu’il pense du nouveau gourou de ses anciens camarades de la LCR puis du NPA de Brest.

Voir ici :

https://www.facebook.com/pages/category/Political-Organization/NPA-Brest-172037162851990/

Et là :

https://www.facebook.com/felipe.rogel.7

En effet, les pervers et assassins d’ingénieurs Hubert Casel, Arnaud Hell, « tramontagne@torrentcielle » et autres sont bien tous passés sous la bannière du camarade Mélenchon.

Pour l’élection présidentielle de 2017, ils faisaient déjà fièrement campagne pour lui.

Actuellement, ils sont de nouveau sur le pied de guerre.

A noter : dès le mois d’octobre dernier, ils affirmaient par voie de presse leur volonté d’écarter Thomas Guénolé.

Six mois plus tard, c’est fait !

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/municipales-la-france-insoumise-se-met-en-ordre-de-marche-22-10-2018-12114142.php

Municipales. La France Insoumise se met en ordre de marche

 

Publié le 22 octobre 2018 à 18h57

L’absence prolongée de Pierre-Yves Cadalen n’aide pas à faire incarner le...

L’absence prolongée de Pierre-Yves Cadalen n’aide pas à faire incarner le mouvement, « mais il y a du monde derrière », assurent Arnaud Hell, Christophe Oswald, Pauline Lesquivit et Erwan Seys.

 

Brest est bien un objectif pour la France Insoumise qui présentera une liste aux municipales. Des réunions ont déjà commencé pour l’écriture du programme.

 

« Les militants de Mélenchon ? Ils sont totalement invisibles » ! Cet élu de la majorité brestoise tente de minimiser la menace. Le score (près de 23 %) obtenu par le tribun de la France Insoumise au premier tour de la présidentielle a pourtant marqué les esprits. Une dynamique confirmée un mois plus tard lors des législatives. Non seulement Pierre-Yves Cadalen s’était hissé en finale, mais il avait envoyé la députée sortante Patricia Adam à la retraite.

« Le rôle essentiel de la presse locale »

Quinze mois plus tard, que reste-t-il de cet élan ? Où est passée la force militante ? « Sur notre plateforme d’échanges internes, on a 300 membres. On est sur le terrain, dans les cortèges, les quartiers populaires », assurent Christophe Oswald, Erwan Seys, Pauline Lesquivit et Arnaud Hell.

Ces quatre militants sont en charge des relations avec les médias locaux. Preuve que les Insoumis locaux ne laissent rien au hasard. « On est conscients du rôle essentiel de la presse locale dans la transmission de l’information et l’analyse de certains événements », disent-ils.

Mais alors, que pensent-ils du Jean-Luc Mélenchon qui moque l’accent du sud d’une journaliste, ou qui qualifie des confrères « d’abrutis » et de « menteurs » ? « Sur l’accent, il faut avouer qu’il a dévissé », reconnaît l’un d’eux. Mais sur les perquisitions, l’enquête judiciaire ou les possibles surfacturations de la campagne présidentielle, « il n’y a rien à trouver. C’est un procès politique », tranchent-ils.

Cap sur les Européennes

Les troupes brestoises ont déjà le regard tourné vers les Européennes. Le porte à porte dans les quartiers populaires a commencé, « pour inciter les gens à s’inscrire sur les listes électorales. On insiste sur le fait que l’Europe conditionne nos vies. C’est une élection essentielle pour changer les choses », rappellent ceux qui se définissent comme « pro-européens, mais pour une Europe qui respecte et protège enfin les citoyens ».

Une performance aux Européennes servirait de catalyseur pour les municipales. Pour cette autre échéance, les troupes ont déjà commencé à décliner le programme de l’Avenir en commun sur le plan local. Avec une ligne directrice : « Améliorer la qualité de vie des Brestois. Cela passe par de l’investissement dans les quartiers, les écoles, les services publics, la mobilité ». Et pas question de négocier avec d’autres appareils, même si la porte est ouverte aux individualités qui partagent le socle d’idées de l’Avenir en commun.

Pierre-Yves Cadalen ou un(e) autre

Quant à la tête de liste, elle sera choisie « collectivement », mais sans protocole. À les écouter, Pierre-Yves Cadalen est une possibilité parmi d’autres. Ce dernier, doctorant en sciences politiques, boucle actuellement sa thèse à Paris. Il pourrait donc rentrer à temps. Une chose est sûre : « Il participe à toutes nos réflexions, et sera évidemment partie prenante dans la constitution de la liste ».

À écarter, en revanche, la piste menant au politologue Thomas Guénolé, autre figure nationale de la France Insoumise. S’il donne quelques cours à l’UBO de Brest depuis la rentrée, « il est sur la liste des Européennes. Et qu’il soit élu ou pas, Brest n’est pas un point de chute pour lui ».

 
https://www.lesinrocks.com/2019/04/19/actualite/actualite/accuse-de-harcelement-sexuel-thomas-guenole-reagit

Que devient le NPA de Brest ? dans AC ! Brest gug

Capture d’écran
Actualité

 

Accusé de harcèlement sexuel, Thomas Guénolé réagit

 

19/04/19 10h36
Le politologue faisait l’objet d’une procédure interne à la France insoumise (LFI). Il a annoncé qu’il allait porter plainte contre “des accusations calomnieuses”.

 

Thomas Guénolé a lancé sa riposte. Après avoir publié un communiqué au vitriol, le 18 avril, mettant en cause (entre autres) le manque de démocratie interne de France insoumise (LFI), et alors que le comité électoral du mouvement populiste de gauche a révélé l’existence d’une enquête interne le visant pour des accusations de harcèlement sexuel, il annonce son intention de porter plainte. “Mon avocat va porter plainte contre l’accusatrice pour dénonciation calomnieuse, par ailleurs une plainte est en préparation contre la France insoumise”, a-t-il annoncé jeudi soir à franceinfo.

“Je ne me laisserai pas attaquer”

Comme nous vous le racontions, le Pôle d’écoute et de vigilance contre les violences sexuelles et sexistes de LFI a été saisi le 3 mars. “La personne concernée, qui se dit victime de harcèlement sexuel, a été auditionnée le 14 mars. Nous avons émis des préconisations, qui ont été transférées à la Comission électorale le 15 mars. Celle-ci a contacté Thomas Guénolé pour l’auditionner, mais il a refusé d’être auditionné sans son avocat. Il voulait judiciariser la procédure interne”, explique Manon Coleou, membre du pôle. Selon les informations de Mediapart, c’est une étudiante de Sciences Po qui s’est plainte auprès de la France insoumise, en raison du comportement de Thomas Guénolé lorsqu’il était son professeur. Le Pôle antisexiste de LFI avait requis “l’exclusion de Thomas Guénolé”.

Au micro de franceinfo, Thomas Guénolé dément formellement les accusations qui pèsent sur lui. “Je ne me laisserai pas attaquer sans bouger (…) vous avez, vous-même, rappelé la gravité ahurissante des accusations qui ont été lancées contre moi, qui sont des accusations calomnieuses”, dit-il. “Rendez-vous compte pour moi, pour ma femme, pour mes parents dont je porte le nom, vous annoncez : ‘Thomas Guénolé, accusé de harcèlement sexuel’, il y a des gens qui nous écoutent, il y a des gens qui nous regardent et qui entendent cela. Il y a mon nom et il y a cette horreur”, poursuit-il.

“Le premier qui dit la vérité doit être exécuté”

C’est en raison de cette accusation, et du refus de LFI de lui communiquer des documents expliquant exactement de quoi il était accusé, qu’il a pris les devants en publiant un communiqué hier : “J’ai estimé, que là, je me retrouve en train d’être broyé dans un mécanisme accusatoire stalinien”. Les responsables de LFI se sont dits globalement choqués par cette défense. “Pour faire contre-feux, il utilise la question très sérieuse de la démocratie dans un mouvement qui prône une sixième République. Le faire avec cette virulence à un mois des européennes, pour couvrir ces faits, c’est une méthode délétère”, estime Clémentine Autain, députée LFI. “C’est normal que je sois isolé puisque le premier qui dit la vérité doit être exécuté”, estime pour sa part Thomas Guénolé.



123456...25

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo