Pourquoi mes harceleurs détestent tellement Denis Robert

Ben c’est évident : il leur a cassé la baraque, à ces escrocs !

Quand le cybercriminel et mythomane notoire Pascal Edouard Cyprien Luraghi avait révélé mon identité au public, au mois de juin 2010, personne ne s’était interrogé sur la manière dont il avait pu l’obtenir, alors que jusque-là j’étais toujours restée parfaitement anonyme, aussi bien sur la toile qu’auprès des internautes avec lesquels j’avais eu quelques échanges privés.

Je n’avais même jamais fourni le moindre indice qui permette à quiconque de m’identifier ou d’identifier des tiers qui auraient pu me connaître, par exemple la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, source de toutes les pseudo « informations » me concernant que publie le malade mental Pascal Edouard Cyprien Luraghi à mon sujet à compter du 19 juin 2010.

Autant dans ses écrits publics de cet été 2010 que plus tard dans le cadre de deux des différentes procédures judiciaires qui nous ont opposés, il a raconté qu’il aurait identifié cette femme à partir de certains de mes commentaires publics, mais il a toujours menti à ce sujet. Il d’ailleurs donné au fil du temps plusieurs versions différentes de cette histoire et par ailleurs, dès le fin de l’été 2010, il disait bien dans ses écrits publics avoir en fait toujours eu mon identité depuis le début de ses harcèlements à mon encontre.

La réalité, c’est qu’il m’a toujours piratée depuis l’année 2008 au moins avec sa bande de cybercriminels dits « déconnologues » et la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest qui en fait partie dès l’origine et me faisait elle-même pirater depuis 2005.

C’est ainsi qu’ils ont tous toujours eu mon identité dès mes premiers commentaires anonymes sur le site Rue89, en 2008.

Mais personne ne s’interroge lorsque je suis brutalement « outée » en juin 2010 et mes plaintes à ce sujet comme à propos des campagnes de calomnies publiques assorties de harcèlement moral, de harcèlement sexuel, d’incitation au suicide, de menaces de mort et de menaces de viol dont je suis désormais victime – sans compter que j’ai déjà fait l’objet de plusieurs tentatives d’assassinat par le passé et me retrouve ainsi, à l’évidence, de nouveau exposée à de grands et vrais dangers – ne donneront jamais aucun résultat du fait que les magistrats brestois, ultra CORROMPUS, refusent illégalement d’y donner suite.

En revanche, lorsque six ans plus tard le journaliste Denis Robert révèle au public les identités de plusieurs twittos qu’il qualifie assez curieusement de « corbeaux » alors qu’apparemment ils se comportaient tout simplement en trolls – mais c’est ainsi que les malades mentaux de la bande du cybercriminel et mythomane Pascal Edouard Cyprien Luraghi m’ont eux aussi toujours qualifiée à compter de février 2009 sous le seul prétexte que j’étais anonyme -, c’est le tollé : aucun d’entre eux n’ayant mon profil de « sale pute de femme ingénieur » ayant de plus toujours refusé de se prostituer, leur droit au respect de l’intimité de la vie privée est immédiatement et spontanément reconnu par tous et le journaliste est sommé de s’expliquer sur la manière dont il est parvenu à les identifier, d’autant que l’un d’eux assure avoir été « outé » à tort.

L’ensemble des discussions auxquelles, de mon côté, je n’ai jamais eu le droit, s’enclenchent, dans les médias comme au tribunal.

Dès le 11 juin 2016, Denis Robert voit démonter tous ses arguments contre celui qu’il a désigné à tort et critiquer sa méthode d’identification, absolument pas fiable.

Voir ici :

http://blog.marcelsel.com/2016/06/11/exclusif-alexandre-perrin-nest-pas-skyzelimit/

Or, c’est exactement la même méthode dont le mythomane Pascal Edouard Cyprien Luraghi prétend avoir usé à mon encontre en juin 2010…

Avec le cas Denis Robert, il est établi qu’elle ne peut rien donner tant que l’internaute s’exprimant sous pseudonyme n’a pas lui-même révélé son identité, ce que pour ma part je n’avais jamais fait.

Celui qui prétend le contraire ment, le mythomane Pascal Edouard Cyprien Luraghi et ses complices « déconnologues », notamment la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, ont toujours menti.

Par ailleurs, le cas du trader Ali Bodaghi qui s’exprimait sous pseudonyme mais avait bien lui-même révélé au public son identité et tous les éléments de sa vie privée y agrégés par Denis Robert critiquant son comportement de troll sur Twitter est tout à fait comparable à celui du cyberharceleur NEMROD34 qui passe aussi beaucoup de temps à raconter sa vie sur Internet tout en y donnant sur tous les sites où il s’exprime sous ce pseudonyme sa véritable identité et toutes ses coordonnées, au moins jusqu’en 2010 lorsqu’il se lance dans sa série de procès contre mon hébergeur de blog d’alors, OverBlog, en m’accusant mensongèrement d’avoir révélé au public son identité et des éléments de sa privée.

En attaquant le journaliste pour « atteinte au droit au respect de sa vie privée » dans le cadre d’une procédure contradictoire, le premier a naturellement perdu son procès (voir ci-dessous), tandis que le second n’a pu gagner contre OverBlog qu’en m’écartant de ses procédures afin de s’éviter toute contradiction quant aux faits d’atteinte à l’intimité de la vie privée allégués.

Avec ses révélations outrées et imprudentes concernant ces twittos, Denis Robert a donc bien embouti mes harceleurs dans toutes leurs prétentions et tous leurs arguments de droit à mon encontre.

Ils ne l’en remercient pas.

 

https://www.liberation.fr/checknews/2019/07/09/le-journaliste-denis-robert-s-est-il-trompe-en-revelant-l-identite-d-un-twittos_1738897

Le journaliste Denis Robert s’est-il trompé en révélant l’identité d’un Twittos ?

 

Par Jacques Pezet 9 juillet 2019 à 15:37
Le journaliste Denis Robert, à Paris, le 22 septembre 2009. AFP

En juin 2016, Denis Robert révélait l’identité de plusieurs Twittos «virulents» qui insultaient les opposants à la loi El Khomri. Il avait ensuite reconnu s’être trompé pour l’un d’eux (@SkyZeLimit), mettant en cause – à tort – un jeune analyste financier.

 

Question posée le 09/07/2019

Bonjour,

Nous avons raccourci votre question initiale : «Est-il vrai que le journaliste Denis Robert a doxxé des personnes sur Twitter, révélations ayant conduit à avoir failli faire licencier une personne n’ayant rien à voir avec Twitter ?»

Dans un article consacré à la signification du préfixe «Ze» dans les pseudonymes de certains utilisateurs de Twitter, nous expliquions qu’il s’agissait d’un signe de soutien au compte @Zebodag, dont le journaliste d’investigation Denis Robert avait révélé l’identité et la profession au printemps 2016.

En plein mouvement social contre la loi El Khomri, le journaliste avait agi ainsi contre @Zebodag, mais également contre ceux qu’il surnommait les «Golden Corbeaux de Twitter», soit les comptes @LacruzFX, @jabial et @SkyZeLimit, les décrivant comme des «comptes très virulents [qui] jouent de leur anonymat pour propager des idées nauséabondes en termes d’ultralibéralisme, d’antisyndicalisme, et pour certains [de] racisme et [de] sexisme».

De leur côté, les mis en cause considéraient leurs interventions sur le réseau social comme une forme d’humour provocateur. Interprétant l’acte de Denis Robert comme un «doxxing», c’est-à-dire comme une révélation de l’identité de quelqu’un dans l’intention de lui nuire, plusieurs internautes avaient alors adopté le «Ze» en solidarité à @Zebodag.

Denis Robert avait reconnu «une erreur» en accusant un jeune analyste financier

Ces révélations de Denis Robert avaient conduit @LacruzFX, cadre supérieur chez Danone, à supprimer son compte, et le trader londonien @Zebodag à assumer son vrai nom, Ali Bodaghi. Ce dernier a par la suite perdu son procès contre Denis Robert pour «atteinte au droit au respect de sa vie privée», avant de faire appel, selon le journaliste.

En revanche, un dénommé Alexandre Perrin, un analyste financier suisse de 26 ans, a contesté être @SkyZeLimit. Dans une lettre ouverte parue dans l’Opinion, il racontait vivre «un cauchemar». Recevant de nombreuses insultes en ligne depuis que son nom et son compte LinkedIn avaient été publiés par Denis Robert, il craignait que cette affaire ne lui fasse perdre son emploi. Il avait ensuite démontré qu’il ne pouvait être le «Alex Perrin» mis en cause, n’ayant jamais travaillé pour l’entreprise Murex ni vécu au Japon, comme l’indiquait un compte vers lequel renvoyait Denis Robert.

Si dans un premier temps, Denis Robert n’avait pas cru la version d’Alexandre Perrin, le journaliste avait fini par publier une lettre d’excuse, dans laquelle il reconnaissait «ce qui peut apparaître comme une erreur» de sa part, et de celle de la réalisatrice de documentaires Myriam Tonelotto, avec qui il avait co-enquêté sur l’identité des Twittos masqués. «Nous nous sommes fait avoir», notait le journaliste, pour qui l’erreur était due à un piège du véritable titulaire de @SkyZeLimit et de ses alliés, qui auraient monté un plan pour le mettre sur la voie d’«un profil de jeune homme travaillant dans la finance, nommé Alex ou Alexandre Perrin, étant allé à Singapour». Denis Robert se disait alors «désolé des angoisses et frayeurs occasionnées» par cette affaire, où le nom du jeune homme avait été mêlé.

Jacques Pezet

 

https://www.letemps.ch/opinions/denis-robert-justicier-lynche

Denis Robert, le justicier lynché

 

Sur les réseaux

Parti pour dénoncer des usagers agressifs et anonymes sur Twitter, l’ancien journaliste de «Libération» devient à son tour la cible des «Golden corbeaux» qui attaquent ses méthodes jugées diffamatoires

Pourquoi mes harceleurs détestent tellement Denis Robert dans AC ! Brest
n/a
Publié mercredi 8 juin 2016 à 14:06

 

Il s’imaginait justicier. Ils étaient les méchants sans cœurs, friqués, twittant des posts d’un goût douteux, sous couvert d’anonymat. Le 28 mai dernier, le journaliste Denis Robert les a dénoncés, eux, ces twittos agressifs «qui en veulent tant aux femmes, aux hommes, aux pauvres, aux communistes, aux socialistes, aux socialo communistes, à Gérard Filoche et à Léo Ferré». Dans une virulente tribune sur Facebook, il a révélé au grand jour leur identité, captures d’écran à l’appui. Traders, banquiers, cadres de multinationales: les profils «tous des salauds» collent au scénario.

Mais depuis quelques jours, l’affaire dérape, se renverse sur elle-même avec grand fracas. Le lynchage en règle et l’auto-justice primitive visent désormais l’ancien journaliste de «Libération», accusé d’avoir «outé» un certain Alexandre Perrin, jeune employé, en lieu et place du vil trader officiant sous le pseudonyme @SkyZeLimit. Un dégât collatéral englué dans une affaire qui le dépasse. «Alexandre est analyste, en période d’essai, bosse 15h par jour et sa hantise était de perdre son travail à cause de cette histoire», s’insurge @zebodag alias Ali Bodaghi. «Trader et pilote privé», c’est l’un des rares «démasqués» à tweeter le visage découvert.

Méthodes contestées

«Je n’ai fait que sortir de leur bouillon moisi quelques cadavres pour les exposer en pleine lumière. Où est le mal?», se défend Denis Robert, connu pour ses enquêtes contre la chambre de compensation Clearstream. Noble intention, mauvaise exécution? Poussée à son paroxysme, la recherche de la transparence manque sa cible et aboutit à la délation. Contestées pour leur côté jusqu’au-boutiste, les méthodes musclées du journaliste finissent par se retourner contre lui.

Alexandre Perrin n’a même pas à démontrer qu’il n’est pas SkyZeLimit! Devant le juge c’est à Denis Robert de prouver qu’il l’est.

— Ali Bodaghi alias Ze (@zebodag) 6 juin 2016

Sur Twitter, deux univers hermétiques s’affrontent désormais à l’aveugle. Un clash aux extrêmes, gauche contre droite avec, au centre, la liberté d’expression, le droit de rire de tout. Ou pas. «Exécuter les syndicalistes en les balançant dans la flotte depuis un hélico, c’est illégal?», s’interrogeait fin mai @Jabial, aussitôt rejoint par @lacruzFX, visiblement remonté contre ces «sales fonctionnaires de merde», qui rêve de #tueruncheminot.

Les corbeaux contre-attaquent

Pas de doute, les excès verbaux, sont récurrents du côté des «Golden corbeaux de Twitter», ces anonymes décomplexés qui tapent fort sur leur gauche. Rien que du «second degré» et des «comptes parodiques» arguent les intéressés qui dénoncent une «chasse aux sorcières». Rien de très différent des «unes provocantes de Charlie Hebdo», des «titres grotesques du Gorafi» ou des «sketchs de Bedos». Mais où se situent les limites du politiquement correct quand derrière l’écran, comptes et profils se désactivent d’un clic, articles et tweets disparaissent puis réapparaissent d’une heure à l’autre? Comme si, sur la Toile, les règles du monde réel ne s’appliquaient qu’à moitié. Comme si tout était permis.

Au milieu des détracteurs, des messages de soutien émergent. «Quand Denis Robert démasque des twittos anonymes et haineux, Facebook le censure. Normal, ce sont des banquiers…», s’insurge Jean Quatremer, le correspondant européen de «Libération» qui milite pour la transparence. «Je suis contre l’anonymat sur Twitter. Faut assumer ou fermer sa gueule». «Denis Robert se focalise sur des trolls bruyants mais anecdotiques», répond Guillaume Laurent. «Il donne l’impression d’avoir découvert Twitter lundi dernier», appuie Sébastien Lefebvre.

Sur le site des Inrocks, les internautes s’affrontent encore. Sur le fond et la forme. Pour Philippe Houbé, «Denis Robert s’est (encore) trompé. Trompé dans le choix de la méthode, comme dans celui de ses cibles. Et au lieu de s’excuser et de se faire oublier, ce monsieur persiste dans l’erreur et signe son minable méfait en l’agrémentant de délires de persécution. Pathétique.» En face, Hubert Jaulin soutient la démarche. «Ça doit être ça… C’est vrai qu’il est de bon ton, sous couvert d’anonymat, de vomir sa haine… Vous devez avoir raison M. Houbé, dénoncer les abus est sans doute une «mauvaise méthode. Il aurait dû «s’excuser» d’avoir combattu la banalisation de la bêtise.»

Denis Robert persiste

Devenu le «twittos à abattre», @Denis_Robert_, de retour sous un nouveau compte, ne se laisse pas démonter. «J’ai été menacé de mort, piraté, injurié. Mais plus ils en font des caisses, plus je me sens légitime à poursuivre ce travail.» Il s’en explique dans une interview publiée sur le site des Inrocks.

Dans la frénésie du tourbillon médiatique, le débat sur l’anonymat se trouve relancé. Et les rôles s’inversent. C’est l’histoire d’une polémique embourbée dans ses stéréotypes, d’une caricature absurde où le gentil devient de moins en moins gentil et les méchants toujours aussi insaisissables.

 

https://www.telerama.fr/medias/un-trader-richissime-a-voulu-lattaquer,-denis-robert-gagne-son-proces,n5349889.php

Un trader richissime a voulu l’attaquer, Denis Robert gagne son procès

Denis Robert en 2015.

Le journaliste d’investigation était poursuivi en justice par un trader français installé à Londres. Il l’accusait d’avoir révélé son identité cachée suite à des tweets rageurs sur les opposants à la loi travail.

Il ne se vantera peut-être plus sur Twitter de payer 450 000 euros d’impôts. Ali Bodaghi, un Français londonien, vient d’être débouté de ses demandes par le tribunal d’instance de Paris ce mercredi 15 novembre. Il attaquait en justice le journaliste d’investigation Denis Robert pour atteinte au droit au respect de sa vie privée, et lui demandait 10 000 euros de dommages et intérêts et 8 000 euros de frais de justice.

Le problème ? En 2016, au moment des manifestations contre la loi El Khomri, Denis Robert avait, dans plusieurs posts Facebook, dénoncé la violence des propos de certains utilisateurs anonymes sur Twitter. Il en profitait aussi pour révéler qui étaient ces internautes qui se cachaient derrière des pseudonymes et qui « jouent de leur anonymat pour propager des idées nauséabondes en terme d’ultra-libéralisme, anti-syndicalisme, et pour certains racisme et sexisme », écrivait-il. Car « derrière les masques » se trouvaient… « un trader londonien et un cadre sup de chez Danone ». Du coup, Denis Robert n’avait pas hésité dévoiler le vrai nom du trader en question, Ali Bodaghi, donc, et à donner le montant de ses impôts, le nom de sa société ou à lister quelques-uns de ses biens, notamment un avion.

Ali Bodaghi s’était déjà vanté de sa fortune

Ali Bodaghi considérait que ces posts dépassaient les limites acceptables de la liberté d’expression, le tribunal en a jugé autrement.« La jurisprudence rappelle qu’il n’y a aucune atteinte à la vie privée quand la révélation d’un nom n’est pas adjoint à d’autres éléments privés », explique l’avocate du journaliste, Bénédicte Litzler.

D’autant qu’il apparaît que le compte Twitter d’Ali Bodaghi, dont il changeait régulièrement le pseudonyme, regorgeait déjà d’éléments révélant son identité : des prête-noms plus ou moins transparents, des tweets d’amis qui l’appelaient par son nom, des liens vers d’autres sites (comme son compte LinkedIn), etc. En outre, Ali Bodaghi s’était déjà vanté de sa fortune ou de l’achat d’un avion privé avant que Denis Robert n’en fasse mention dans son post sur Facebook.

« Les preuves étaient connues, complète Me Litzler. Denis Robert s’est contenté de relayer des informations personnelles déjà disponibles dans le cadre d’un journalisme dit d’investigation et non en agrégeant celles-ci via un moteur de recherche. » La bonne nouvelle, c’est que le tribunal a donc considéré que Denis Robert n’a fait que son travail de journaliste. Reste que celui-ci a tout de même été débouté de sa plainte pour procédure abusive et qu’il devra s’acquitter de ses frais de justice. Une somme qui aurait pourtant été une broutille pour Ali Bodaghi…



Denis Robert moqué par Jean-Marc Donnadieu et ses amis

 

 

Ceci est la toute première vidéo mise en ligne par « Mon Propre Journal », le 21 août 2016.

 

Informations associées :

 

RUE 89 MENSONGE DE LA TERRE PLATE

414 vues
•21 août 2016

82Partager

Denis Robert moqué par Jean-Marc Donnadieu et ses amis dans AC ! Brest

Mon Propre Journal

324 abonnés

Rue 89 dans son article mensonger sur la communauté française des platistes a multiplié les déformations et les malhonnêtetés. Quelques preuves pour ceux qui sont prêts à faire leurs propres recherches et oublier la soupe des merdia et autres…

Site: http://www.mespropresrecherches.com/
Facebook : https://www.facebook.com/mespropresrecherches
Notre Chaine et Emission « Mon Propre Journal » : https://www.youtube.com/c/MonPropreJournal
Twitter : https://twitter.com/proprerecherche
Instagram : https://www.instagram.com/mespropresrecherches/
bitchute : https://www.bitchute.com/channel/mespropresrecherche/
Rutube : https://rutube.ru/video/person/2925099/

 

Je suis tombée là-dessus en fouillant un peu dans les comptes parodiques et grossièrement usurpateurs d’identités créés par Jean-Marc Donnadieu et ses amis « ufosceptiques » pour se « moquer » de personnes qu’ils harcèlent sur Internet, tout comme le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi et sa bande de cybercriminels dits « déconnologues », tous des professionnels du cyberharcèlement qui usaient déjà de ces pratiques particulières quand ils ont commencé à m’attaquer sur le site rue89 en 2008.

 

Les premiers sites et la chaîne Youtube, qui aujourd’hui compte 324 abonnés et affiche 30 305 vues, ont donc été créés le 21 août 2016.

Leur gestionnaire a son propre compte, celui-ci :

https://www.facebook.com/luke.rony.33

Le compte Twitter a été ouvert en septembre 2016 et affiche actuellement 234 followers tous aussi tarés les uns que les autres, dont celui-ci, ouvert en mai 2017 et alimenté uniquement du 10 au 24 mai 2017 :

https://twitter.com/2nirobert

Il existe aussi une seconde page Facebook accrochée à la première ainsi qu’au site « Mes Propres Recherches », celle de « De Nirobert », habitant à Landerneau, ouverte le 22 juillet 2017, ici :

https://www.facebook.com/profile.php?id=100020164213749

 

J’ai vaguement jeté un oeil sur le tout et l’ai repris très vite, c’est effarant.

Vu la quantité de débilités, les auteurs y passent nécessairement un temps fou. En pure perte…

En effet, quel intérêt ? Qui peut bien perdre son temps à lire, visionner ou écouter toutes ces débilités ?

J’en retire quand même une information importante : ils n’apprécient pas Denis Robert.

Etonnant.

J’ai le souvenir qu’au début de leurs harcèlements à mon encontre sur le site Rue89, en 2008, les « déconnologues » de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi en étaient au contraire tous dingues.

J’imagine que c’est sa chasse aux trolls de juin 2016 – ressemblant beaucoup à mes recherches d’informations publiques et toutes fournies par lui-même sous son pseudonyme habituel de NEMROD34 ou son identité véritable de Jean-Marc Donnadieu, concernant celui-là, donc – qui aura changé la donne.

 

Pour mémoire :

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1524140-les-golden-corbeaux-de-twitter-sentent-le-rance-et-la-fin-de-regne.html

https://www.telerama.fr/medias/un-trader-richissime-a-voulu-lattaquer,-denis-robert-gagne-son-proces,n5349889.php

 



Mon-Al toujours en vie le 12 janvier 2017 !

Il n’est pas si facile de retrouver sur l’actuel site d’information Rue89 les derniers commentaires de la bande de cybercriminels dits « déconnologues » du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

En effet, il n’est plus possible d’accéder à la liste des commentaires d’un des riverains de ce site, qu’il soit ancien ou actuel, simplement en cliquant sur son identifiant.

Je crois savoir que c’est d’ailleurs en raison de cette modification radicale du système de commentaires de Rue89 courant janvier 2017 que ces spécialistes du harcèlement en ligne avaient alors tous quitté leur terrain de jeu favori depuis 2008 : ne pouvant plus y traquer les autres commentateurs pour les harceler, celui-ci ne présentait plus pour eux le moindre intérêt…

Cela dit, j’ai quand même réussi à y retrouver un commentaire de Mon-Al sur un article de Daniel Schneidermann du 12 janvier 2017, celui-ci :

 

https://www.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20170112.RUE6143/et-trump-vira-cnn-ou-presque.html

 

  • avatar
    mon_al a posté le 16 janvier 2017 à 12h23

    <p>On appelle ça de la télé réalité. Ou pas.. Mais ça en est.. Sauf qu’on ne peut pas marcher dedans, de n’importe quel pied ! </p>

 

 

Elle aura donc pris sa claque comme tous les autres – ou presque – le 5 janvier 2017…

 

Pour mémoire :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/12/24/quest-devenue-monique-aline-klaus-nee-palissot-de-grenoble/

http://petitcoucou.unblog.fr/2020/01/06/deces-de-paul-brenterch-du-npa-de-brest-le-22-decembre-2016/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/12/22/des-amateurs-dimpostures-sur-rue89/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/12/24/le-cybercriminel-pascal-edouard-cyprien-luraghi-meprise-la-republique-francaise-et-toutes-ses-lois/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/12/24/brutal-changement-dhumeur-de-cyprien-luraghi-le-22-decembre-2016/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/12/31/cyprien-luraghi-ne-tient-plus-et-expose-ses-plans/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/12/31/le-deconnologue-hulk-sest-reveille-trop-tard/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/12/31/le-criminel-cyprien-luraghi-a-encore-prevu-plusieurs-assassinats/

http://petitcoucou.unblog.fr/2017/01/02/la-procedure-luraghi-en-quelques-dates/

http://petitcoucou.unblog.fr/2017/01/03/ouh-lalalala-lulu-va-baffer-son-romain/

http://petitcoucou.unblog.fr/2017/01/03/cyprien-luraghi-reitere-ses-menaces-de-commettre-de-nouveaux-crimes/

http://petitcoucou.unblog.fr/ordonnance-du-5-janvier-2017-cyprien-luraghi-a-perdu/

 



Le délinquant et pervers polymorphe Cyprien Luraghi toujours « libre comme l’air »

Il s’en vantait encore sur Twitter il y a tout juste 5 heures (voir ci-dessous).

Toute la question est désormais de savoir jusqu’à quand…

En effet, pour cette semaine qui touche à sa fin, ses potes du Gorafi ne lui promettaient vraiment rien de meilleur qu’aux autres natifs du Verseau dont les noms s’étalent déjà dans la presse à scandale :

http://www.legorafi.fr/2019/11/18/horoscope-du-18-novembre-2019/

Verseau : Un petit chimpanzé appelé « Michel Boujenah » (en hommage à Michel Boujenah) essaiera de vous tendre des pièges mortels toute la semaine.

 

https://twitter.com/CyprienLuraghi/status/1198172457594699777

Voir les nouveaux Tweets

Conversation

Le délinquant et pervers polymorphe Cyprien Luraghi toujours
Ouenja
@Ouenja
·

5h

#Observation: Ils sont en train de changer les interfaces des réseaux sociaux de façon à ce qu’il y ait le moins d’interactions possibles
wacpeS_-_bigger dans Corruption
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
En réponse à

J’aime pas du tout Twitter, de toute façon. Les réseaux sociaux c’est nul à chier comme un bigmac.
10:32 AM · 23 nov. 2019·Twitter Web App
bf6mXv9m_bigger dans Crime
Ouenja
@Ouenja
·

5h

En réponse à

ça se dégrade comme les moteurs de recherche complètement commerciaux
wacpeS_-_bigger dans Folie
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

5h

Je m’en fous complètement. J’ai mon chez moi qui est totalement indépendant et libre comme l’air.
bf6mXv9m_bigger dans Insolent - Insolite
Ouenja
@Ouenja
·

5h

Oui



Quand Cyprien Luraghi pète un câble…

Habituellement, je ne publie pas les « spams » que je reçois de ce malade mental.

Cependant, vu l’ampleur de son pétage de plombs actuel, je le fais.

Sa très gentille moitié Annie Belléculée Luraghi devrait ainsi comprendre qu’il est grand temps pour elle de faire appel au psychiatre, non pas celui de Brest auquel elle a envoyé une lettre recommandée avec accusé de réception parfaitement délirante au mois de février 2015 (voir AR ci-dessous), mais celui qui dans le Lot est habilité à prendre en charge son cher et tendre Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Ce psychiatre étant semble-t-il très bon (voir article ci-dessous), elle devrait vraiment s’en remettre à lui pour calmer son mari.

Car voici ce que j’ai reçu sur Satanistique depuis le 12 octobre dernier, montrant une perte de contrôle totale en date du 29 octobre 2019, suivie depuis le 30 de nouvelles attaques de mon système informatique :

 

Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Le procès de la « démembreuse » de Toulouse se poursuit
le 29/10/19
Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Direct : « A ce moment là, il faut salir, je suis coupable », suivez l’audition de Sophie Masala…
le 29/10/19
Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Comment Cyprien Luraghi éclaire l’assassinat de Maryline Planche
le 29/10/19
Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Procès de la démembreuse de Toulouse : le réquisitoire me convient
le 29/10/19
Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Cyprien Luraghi sur Twitter aujourd’hui
le 29/10/19
Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Au tour d’Isabelle Johanny de se faire de nouveau remarquer…
le 29/10/19
Bonjour, je n’ai jamais cru aux sorts ou à la magie de toute ma vie avant de rencontrer ce grand lanceur de sorts appelé Dr. Amiso, je suis Lucas David. C’était pour moi une grande surprise que je sois guéri du cancer et du virus de l’herpès par un virus puissant. Dr. Amiso, c’était comme un rêve pour moi, j’enseignais qu’ils ne guérissaient pas l’herpès, car pendant environ six ans, j’ai dépensé tant d’argent à l’hôpital, mais il n’ya eu aucune amélioration, et ma famille m’a laissé tout seul. J’étais confus. Dans la vie jusqu’à ce qu’un de mes amis me présente à ce grand homme aux herbes appelé Dr.Amiso, je le contactais si leur aide pouvait être utile et il me promettait de m’aider, il préparait sa phytothérapie pour moi et je suivais ses instructions 7 Certains jours, j’ai été à l’hôpital pour un test, en tant que client, ce qui m’a guéri c’était une plus grande surprise pour moi, j’ai donc décidé de partager ce témoignage classique avec le monde entier. Un très grand merci au Dr. sur Toulouse : la meutrière nourrissait une « obsession haineuse » pour sa victime
le 29/10/19
La maladie du vih au cours des 3 dernières années et des douleurs difficiles à manger et la toux sont des cauchemars, en particulier la première année. À ce stade, le système immunitaire est sévèrement affaibli et le risque de contracter des infections opportunistes est beaucoup plus grand. Cependant, tous les séropositifs ne développeront pas le sida. J’ai commencé à prendre des antirétroviraux pour éviter une mort prématurée, mais je croyais en Dieu qui me guérirait un jour. En tant que brevet pour le VIH, nous vous conseillons de prendre des traitements antirétroviraux pour réduire nos chances de transmission du virus à d’autres personnes, il y a quelques semaines, je suis allé à la recherche sur Internet si je pouvais obtenir des informations sur le traitement du VIH par la phytothérapie. Sur ma recherche, j’ai vu le témoignage d’une personne qui avait été guérie du VIH et qui s’appelait Achima Abelard. et un autre brevet concernant le virus de l’herpès, Tasha Moore, qui a sur Les « cagots » du Sud-Ouest : encore des discriminations liées au quotient intellectuel ?
le 20/10/19
J’ai 15 ans. Je suis née avec le VIH, ma mère est décédée des suites de l’infection par le VIH. Et je regrette pourquoi je n’ai jamais rencontré le Dr Itua. Il aurait pu guérir ma mère pour moi, car en tant que mère célibataire, c’était très difficile pour ma mère. Je suis tombé sur le mot de guérison du Dr Itua. en ligne sur la façon dont il guérit différentes maladies selon les races, telles que le VIH / sida, l’herpès, le Parkison, l’asthme, l’autisme, le malaise, l’épilepsie, le zona, l’herpès labial, l’infertilité, le syndrome de fatigue chronique, la fibromyalgie, le sortilège d’amour, le cancer de la prostate, le cancer de la prostate, le cancer du poumon et le cancer ., psoriasis, Cirrhose du foie, Cataractes, Dégénérescence maculaire, Maladie des noyaux, Mononucléose infectieuse., Maladie cardiovasculaire, Maladie du poumon.Augmentation de la prostate, Ostéoporose.Alzheimer, psoriasis, Trouble bipolaire, Dementia., Tach Disease, Cancer du sein Cancer colo-rectal, Sortilège sur Vol du dossier médical de Schumacher : encore une plainte !
le 19/10/19
Le cancer colorectal, cancer du gros intestin, est le quatrième cancer en importance en Amérique du Nord. De nombreux cas de cancer colorectal sont associés à de faibles niveaux d’activité physique et à une alimentation pauvre en fruits et en légumes. Les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie présentent un risque plus élevé. Je tombe avec cette maladie pendant 5 ans également avec beaucoup de peur, parce que j’attendais la mort tous les jours de ma vie jusqu’à ce que Mon Fils vienne me voir à l’hôpital en m’expliquant qu’il avait trouvé un guérisseur à base de plantes Le Nigeria pour soigner mon cancer colo-rectal, j’ai été tellement choqué par cet idéal que j’étais excité à l’intérieur de moi.Mon fils m’a demandé de nous laisser essayer, parce que nous avons vraiment entendu beaucoup d’escrocs prétendant guérir tous les maladies associées aux plantes médicinales et certaines d’entre elles ne donnent jamais un résultat positif à la fin, mais nous étions très sur Justice, psychiatrie : pourquoi rien ne fonctionne en France
le 19/10/19
Après 5 ans de relation avec mon petit ami, il a soudainement changé et a cessé de me contacter régulièrement. Il proposait des excuses pour ne pas me voir tout le temps. Il a cessé de répondre à mes appels et à mes sms et il a cessé de me voir régulièrement. J’ai ensuite commencé à le rencontrer avec différentes amies de filles, mais à chaque fois, il disait qu’il m’aimait et qu’il avait besoin de temps pour réfléchir à notre relation. Mais après que j’ai contacté (padmanlovespell@yahoo.com), Dr.Padman du temple des sorts jeté un sortilège d’amour et après un jour, mon petit ami a commencé à me contacter régulièrement et nous avons emménagé ensemble au bout de quelques mois et il était plus ouvert à moi. qu’avant et il a commencé à passer plus de temps avec moi que ses amis. Nous nous sommes finalement mariés et nous sommes maintenant mariés avec bonheur depuis 2 ans avec un fils. Depuis que le Dr. Padman de padmanlovespell@yahoo.com m’a aidé, mon partenaire est très stable, fidèle sur Corruption à la maison d’arrêt de Brest : le maton n’est pas « une balance » !
le 12/10/19

 

 

Visites correspondantes :

 

Quand Cyprien Luraghi pète un câble... dans AC ! Brest frParis, Ile-de-france, France, M247 Ltd France Network   194.187.249.57  

(0 returning visits)

Win10, Chrome 77.0, 1600×900
https://www.google.fr/
12 Oct 23:06:42

 

fr dans CalomnieParis, Ile-de-france, France, M247 Ltd Paris Infrastructure   185.189.113.131  

(0 returning visits)

Win10, Chrome 77.0, 1280×720
https://www.bing.com/
19 Oct 17:14:59
https://www.bing.com/
19 Oct 17:21:10

 

ng dans CorruptionLagos, Nigeria, Spectranet   41.217.7.34  

(0 returning visits)

Win10, Chrome 77.0, 1280×720
https://www.bing.com/
19 Oct 17:44:34

 

ca dans CrimeMontréal, Quebec, Canada, Ovh Hosting   54.39.10.220  

(1 returning visit)

Win10, Chrome 77.0, 1280×720
https://www.bing.com/
20 Oct 04:30:55

 

ro dans FolieRomania, Secure Data Systems Srl   37.120.137.99  

(2 returning visits)

Win10, Chrome 77.0, 1280×720
https://www.bing.com/
20 Oct 05:46:36

 

ng dans LCR - NPALagos, Nigeria, Ntel   129.56.50.127  

(0 returning visits)

Win7, Chrome 77.0, 1366×768
https://www.google.com/
29 Oct 12:57:40
29 Oct 13:16:28
29 Oct 13:16:30
29 Oct 13:16:32
29 Oct 13:16:44
29 Oct 13:16:49
29 Oct 13:17:01
29 Oct 13:17:03

 

 

 

 dans Luraghi

 

 

 

https://www.ladepeche.fr/article/2016/08/27/2407183-leyme-dans-le-top-50-des-hopitaux-francais.html

Leyme dans le top 50 des hôpitaux français

 

  • L'hôpital psychiatrique Jean-Pierre-Falret fait partie de l'institut Camille Miret basé dans le nord du Lot, sur la commune de Leyme.

L’hôpital psychiatrique Jean-Pierre-Falret fait partie de l’institut Camille Miret basé dans le nord du Lot, sur la commune de Leyme. Photo DDM, archives M.S.

Publié le 27/08/2016 à 03:48 , mis à jour à 08:43

Santé, Occitanie, Leyme

 

Dans le palmarès 2016 des hôpitaux publié jeudi par l’hebdomadaire Le Point, le centre hospitalier Jean-Pierre Falret, géré par l’institut Camille-Miret de Leyme, se distingue en figurant dans la tête du classement pour la prise en charge de la dépression et de la schizophrénie. Une reconnaissance pour l’établissement lotois.

Le centre hospitalier Jean-Pierre Falret de Leyme est le seul établissement de santé lotois qui figure dans le palmarès 2016 des hôpitaux et cliniques de France publié jeudi par Le Point. Dans le secteur de la psychiatrie, il fait même partie des 50 meilleurs établissements hospitaliers publics de l’hexagone en se hissant à la 33e place du classement pour la prise en charge des troubles dépressifs et à la 38e place pour le traitement de la schizophrénie. Une performance qui salue un «véritable travail d’équipe», se félicite Jean Ouitis, le directeur général de l’institut Camille-Miret de Leyme. «Ce résultat montre que les efforts payent. On continue notre mission de service public et on a la preuve que, pour le département du Lot, on apporte les réponses nécessaires dans la prise en charge de pathologies comme la dépression et la schizophrénie. C’est aussi un remerciement pour l’engagement de toutes les équipes d’encadrement et de soignants».

Environ 700 employés œuvrent dans tout le territoire au sein de l’hôpital Jean-Pierre Falret, engagé dans une démarche de qualité. L’établissement travaille sur l’accessibilité du patient avec un CMP (centre médico-psychologique) adulte et enfant implanté dans chaque bassin de santé du Lot, la psychiatrie de liaison mise en place avec les urgences et les unités MCO (médecine-chirurgie-obstétrique), la création d’unité d’hospitalisation au plus près des besoins, une unité sur le nord du département et une autre sur le sud. L’établissement a développé des conventions avec les autres acteurs du sanitaire, du médico-social et du social.

Des techniques innovantes sont de plus utilisées comme par exemple la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la prévention de la rechute dépressive ou encore la mise en place du dispositif Profamille, pour le soutien des proches de patients souffrants de schizophrénie. Deux unités départementales dédiées à la réhabilitation psychosociale du patient schizophrène (thérapie cognitivo-comportementale, éducation à la santé, atelier du médicament…) ont par ailleurs été créées dans le Lot.


Changement de directeur le 5 septembre

L’institut Camille-Miret basé à Leyme emploie plus de 1 100 personnes dans tout le département (dont 700 personnes pour le centre hospitalier psychiatrique Jean-Pierre Falret). Le directeur général de l’établissement, Jean Ouitis s’apprête à passer la main de l’institution qui représente l’un des plus importants employeurs du Lot. Après trois mois de tuilage avec son successeur, le départ à la retraite de Jean Ouitis est prévu le lundi 5 septembre. Jean-Luc Lebeuf prendra alors les commandes du seul établissement lotois spécialisé dans la santé mentale.

 



123456...68

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo