Pascal Edouard Cyprien Luraghi et la pédophilie

Contrairement à ce qu’il prétend, je n’ai jamais accusé de pédophilie ce monsieur dont je ne connais de la vie privée que ce qu’il en publie lui-même. Or, à ma connaissance, il ne s’est jamais présenté comme pédophile que dans des commentaires de son blog du printemps 2010 dont le ton n’était pas sérieux. Dans ces conditions, je ne peux dire s’il est pédophile ou non, car je n’en sais rien. Néanmoins, comme bien d’autres internautes, depuis qu’il a commencé à me harceler sur le site Rue89 en 2008, j’ai remarqué ses très nombreux propos publics choquants sur la pédophilie ou sur un certain nombre d’affaires de pédophilie. Il m’a aussi harcelée avec ses amis « déconnologues » précisément pour avoir évoqué à plusieurs reprises l’affaire de l’ancien psychiatre brestois Serge Rodallec, condamné plusieurs fois à compter de 2007 pour des faits de viols ou d’agressions sexuelles commis sur plusieurs de ses jeunes patients handicapés.

Notamment, fin février 2010, Pascal Edouard Cyprien Luraghi et ses amis cyberharceleurs dits « déconnologues » (une Ligue du LOL primitive et extrêmement violente) avaient obtenu la suppression de mon compte sur le site Le Post en m’accusant mensongèrement de « diffamer » cet ancien psychiatre brestois dans mes publications récentes le concernant, consécutives à sa réapparition subite sous un faux nom en Thaïlande alors qu’il avait fui la justice française à l’automne 2005 et restait depuis introuvable.

Il apparaîtra plus tard, lors de ses nouveaux procès sur le territoire français, qui se sont tous conclus par sa condamnation, en première instance comme en appel, que c’est le pédophile lui-même qui se plaignait de « diffamation » à chaque nouvelle publication concernant les accusations dont il faisait l’objet et ses premières condamnations de 2007.

Or, il comptait quelques amis parmi mes harceleurs de la bande de « déconnologues » de Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Lorsqu’ils m’attaquaient pour mes commentaires ou mes articles le concernant, ceux-ci intervenaient donc à son instigation, de manière infondée, extrêmement violente et sournoise, délictueuse.

Concernant leur chef, tout ce que j’ai pu écrire de ses rapports à la pédophilie se trouve dans les trois articles suivants dont les deux premiers sont en fait le même, publié sur deux blogs différents le 12 janvier 2015 :

http://satanistique.blogspot.com/2015/01/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la.html

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/01/12/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la-sanction-est-tombee/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/01/27/attentats-de-janvier-2015-a-paris-elements-de-preuves-pour-confondre-le-terroriste-pascal-edouard-cyprien-luraghi/

Voilà, c’est tout, il n’y a rien d’autre.

On est bien loin des centaines d’articles alléguées par le mythomane !

Dans le premier, j’explique comment un blog nommé « Puy-l’Evêque » qui n’a été actif que durant deux mois et demi, de mi-mai à fin juillet 2013, et qui supportait notamment de ses commentaires publics choquants relatifs à la pédophilie ou à différentes affaires de pédophilie, a été supprimé par son hébergeur Blogspot (Google) le 8 janvier 2015 pour apologie de la pédophilie précisément à raison de ces écrits, lesquels, pour autant que je me souvienne, provenaient de son blog et du site Rue89 où il provoquait l’émoi des autres commentateurs à chacune de ses interventions.

Les autres articles de ce blog n’étaient en effet que des copies d’articles de presse, de Wikipédia et de mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog, ces dernier tous relatifs à l’affaire de l’ancien psychiatre brestois Serge Rodallec.

Et dans le second, du 27 janvier 2019, j’ai publié avec de nouvelles explications assez longues ses échanges avec Google à propos de ce blog « Puy-l’Evêque » en 2013 et 2014, des courriers électroniques dont il avait fourni des copies au soutien de ses demandes à mon encontre devant le juge des référés du Tribunal de Grande Instance de Paris, en 2016.

En 2013, il demandait la suppression du blog ou de ses contenus. Et en 2014, il avait demandé la suppression de ses articles des résultats de recherches dans Google.

J’ajoute aujourd’hui à mes précédentes observations concernant ces requêtes de Pascal Edouard Cyprien Luraghi qu’il n’a jamais demandé la suppression des articles de ce blog « Puy-l’Evêque » dont les contenus auront finalement emporté la décision de son hébergeur Blogspot de supprimer la totalité du blog pour apologie de la pédophilie.

Au lieu de cela, mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog venant d’être suspendu le 11 juin 2013 au soir, il exigeait encore la suppression de tous les articles de ce blog relatifs à l’affaire de l’ancien psychiatre brestois pédophile Serge Rodallec qui s’y trouvaient aussi rapportés en arguant qu’ils auraient été « manifestement illicites » !!!

***

Article complémentaire du 10 mai 2019, troisième de cette série, Pascal Edouard Cyprien Luraghi ayant recommencé à s’exprimer publiquement sur le thème de la pédophilie, cette fois sur Twitter :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/10/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie/



Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo