Nicolas Hulot et PPDA, ou les Bretons de chez TF1…

Lillois, Rémois d’origine, ils viennent tous se réfugier en Bretagne au fur et à mesure que s’allongent leurs fiches Wikipédia… ou au contraire qu’elles s’amenuisent comme peau de chagrin…

 

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Hulot-et-PPDA-une-amitie-particuliere-1773752

Hulot et PPDA, une amitié particulière…

 

Paris Match | Publié le 02/12/2021 à 16h57

Nicolas Hulot et Patrick Poivre d'Arvor au Fort National de Saint-Malo.
Nicolas Hulot et Patrick Poivre d’Arvor au Fort National de Saint-Malo. THIERRY ORBAN/Sygma via Getty Images

 

Nicolas Hulot et Patrick Poivre d’Arvor ciblaient dans le public des femmes à conquérir et les notaient, révèle Paris Match dans son enquête consacré à l’ancien ministre.

Lorsque vingt-trois femmes ont témoigné contre les agissements du grand ami de Nicolas Hulot, Patrick Poivre d’Arvor, certaines l’accusant de viol, plusieurs personnes se sont souvenues du jeu que le journaliste star du 20 heures avait instauré avec un «ex-présentateur vedette de TF1, lui-même très insistant avec les femmes», révèle Paris Match dans son enquête consacré à l’ancien ministre.

Lire aussi : Accusé de viols et agressions sexuelles, Nicolas Hulot s’est réfugié à Saint-Lunaire

Un «système de points» pour chaque femme conquise dans le public, tant pour une serveuse, tant pour une hôtesse de l’air… avait même été instauré entre les deux hommes. «L’ami de PPDA dont il est question, c’est Hulot », ont confirmé plusieurs sources à Mariana Grépinet et Anne Jouan, co-autrice de l’enquête.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Hulot

  1. « Ecologie : quel bilan pour Nicolas Hulot ? », leparisien.fr,‎ 2018-05-16cest16:33:44+02:00 (lire en ligne [archive], consulté le 14 juillet 2018).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Poivre_d%27Arvor

  1. « capatationopera-un amour en guerre » [archive], sur chapeau rouge studio (consulté le 11 avril 2020)

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

Liens externes

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Zabel

    1. Roger Zabel

      Page d’aide sur l’homonymie

      Pour les articles homonymes, voir Zabel.

      Roger Zabel
      une illustration sous licence libre serait bienvenue
      Biographie
      Naissance

      (69 ans)
      Épernay

      Nationalité
      Formation
      Activité
      Autres informations
      A travaillé pour
      Distinction

      Roger Zabel est un journaliste français né le 22 décembre 1951 à Épernay (Marne).

      Parcours

      Après une année d’études à l’École supérieure de journalisme de Paris, il passe huit années au service des sports de RTL, dirigé par Guy Kédia, au cours desquelles il couvre, entre autres, huit Tours de France cycliste de 1975 à 1981, des Jeux olympiques d’été (1976 et 1980) et d’hiver (1976 et 1980).

      Journaliste télé

      Robert Chapatte l’engage sur Antenne 2 en 1981. Il reste pendant trois ans à Stade 2 et présente le journal de 23 heures durant l’été 1983. En 1984, il rejoint Pierre Lescure sur Canal+ où il crée le service des sports avec Charles Biétry et anime le jeu Maxi-Tête, le temps d’une saison (Sophie Favier animera ensuite l’émission). En 1986, il rejoint La Cinq où il couvre de grands évènements sportifs (Flushing Meadow, 24 heures du Mans…) et anime un autre jeu Pentathlon. En mars 1987, il retourne sur Antenne 2 pour présenter la matinale Télématin jusqu’en 1989.

      Journaliste sportif sur TF1

      Date à laquelle, il devient directeur adjoint du service des sports de TF1, aux côtés de Jean-Claude Dassier. Il couvre pendant plus de dix ans les coupes du monde de football 1990, 1994 et 1998 ainsi que les coupes du monde de rugby 1991, 1995 et 1999. Il présente également les émissions : Téléfoot, Automoto, Formule Sport, Formule Foot et Va y avoir du sport avec Dominique Grimault et Jérôme Bureau, et présente aussi les soirées de Ligue des champions et les Grands Prix de Formule 1.

      En 1989, il obtient le 7 d’Or du meilleur journaliste sportif.

      L’après TF1

      Il devient directeur de la rédaction de 2001 à 2003 puis directeur général adjoint d’Eurosport France de 2003 à 2007. Il anime aussi Auto Critiques de 2003 à 2007. Parallèlement, il participe aux émissions de Laurent Ruquier : On va s’gêner sur Europe 1 et On a tout essayé sur France 2.

      À partir de la saison 2008, Roger Zabel, directeur général adjoint, n’anime plus le magazine Auto Critiques, après avoir été débarqué par sa direction. La chaine sportive de TF1 justifie sa décision par la volonté de rajeunir la présentation de ses émissions1,2,3.

      Créateur d’une formation de journalisme de sports en 2009 à l’École supérieure de journalisme de Paris, puis directeur pédagogique de cette même école. Il quitte l’ESJ et prend la direction de l’école de journalisme de l’Institut international de la communication de Paris dont il sera le responsable pédagogique jusqu’en 2013.

      Le 5 novembre 2014, il fait son retour à RTL en devenant sociétaire des Grosses Têtes. Il reste titulaire sur TF1.

      Décorations

      Notes et références

    2. Roger Zabel viré d’Eurosport [archive], TV mag, 13-03-2008.
    3. Le blogtv.news cite un entretien paru dans La lettre de l’audiovisuel [archive].
    4. Interview de Roger Zabel [archive], Télé 2 semaines, 12-03-2008.

Décret du 24 juin 1993 portant promotion et nomination [archive]

      .

 

Nicolas Hulot, ex-star de TF1, a déjà eu son affaire publique de viol…

Il était aussi question d’une affaire de harcèlement…

Curieusement, la plainte déposée contre lui par Pascale Miterrand remonte à l’année 2008, au mois de juillet, le 16.

PPDA  a présenté son dernier JT de 20 heures sur TF1 le 10 juillet 2008, son éviction de la chaîne avait été annoncée le 8 juin et confirmée dès le lendemain.

Combien de points pour la petite-fille d’un ancien président de la République ?

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/que-sait-on-des-accusations-qui-ont-plonge-nicolas-hulot-dans-la-tourmente_1983375.html

« Rumeurs » de harcèlement, plainte pour viol classée: Hulot dans la tourmente

 

Avant la parution de « rumeurs » le concernant, à paraître vendredi dans Ebdo, le ministre de la Transition écologique a formulé des démentis. L’Express fait le point.

 

"Ça fait mal, quand c'est injuste, quand c'est infondé, car moi, hier, on a fait pleurer mes enfants", s'est défendu, ému, Nicolas Hulot.

« Ça fait mal, quand c’est injuste, quand c’est infondé, car moi, hier, on a fait pleurer mes enfants », s’est défendu, ému, Nicolas Hulot.

REUTERS/Stephane Mahe

Par LEXPRESS.fr
publié le 08/02/2018 à 20:48 , mis à jour à 21:30 

 

L’enquête du magazine Ebdo visant Nicolas Hulot, n’est pas encore publiée, mais elle pousse le ministre de la Transition écologique a s’expliquer, dès ce jeudi, pour limiter les potentiels dégâts qu’elle pourrait lui causer.

LIRE AUSSI >> Devancer pour mieux contrer… La stratégie de Hulot face aux accusations

Dans leur article, nos confrères évoquent des hypothèses de harcèlement sexuel et des accusations de viol à l’encontre du ministre, qui s’est rendu sur le plateau de BFMTV ce jeudi pour démentir les faits qui lui sont imputés. L’Express fait le point sur cette affaire.

Une ancienne collaboratrice harcelée?

Dans son article intitulé « Nicolas Hulot, La parole d’une famille, la conscience d’un homme », Ebdo évoque d’abord des faits supposés de harcèlement sexuel. Cette première affaire concerne une jeune femme de 31 ans, ancienne collaboratrice de Nicolas Hulot, ayant travaillé pour sa fondation. Selon Ebdo, « plusieurs sources » affirment qu’elle aurait été harcelée par son ancien dirigeant. Le magazine évoque également un « accord » en échange du silence. Sauf que, en poste à l’Assemblée nationale en tant que chargée de mission, la jeune femme a démenti de tels faits auprès de LCI et du Point. Par ailleurs, aucune plainte n’a été déposée.

Ce jeudi, dans un communiqué, la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) créée par Nicolas Hulot affirme qu’elle n’a eu connaissance « d’aucun agissement répréhensible ou conduite inappropriée » de la part de son ancien président, et ce, en 25 ans de collaboration. Mais c’est une autre affaire, pour des faits présumés de viol, qui a précipité l’intervention de Nicolas Hulot sur BFMTV.

Une plainte pour « viol » en 2008, classée sans suite

La deuxième affaire évoquée par Ebdo revient sur l’histoire d’une jeune femme issue d’une « famille au nom prestigieux », qui « aurait été abusée » par le ministre. Les faits remonteraient à l’été 1997, et se seraient déroulés en l’absence de témoins. A l’époque, elle avait 20 ans, lui 42.

Auprès du magazine, cette femme, très laconique sur le sujet, assure avoir été conviée par l’actuel ministre dans sa maison, alors qu’il était présentateur de l’émission Ushuaïa, pour des raisons professionnelles. Si elle n’entre pas dans les détails, son père, également contacté par Ebdo, les résume: « Ma fille n’a jamais utilisé le mot « viol » devant moi. Elle a toujours préféré parler d’acte sous contrainte ».

Elle portera plainte 11 ans plus tard, alors que les faits supposés de viol sont prescrits par la loi au bout de 10 ans. Si Ebdo ne révèle pas les motifs de cette procédure, le parquet de Saint-Malo a confirmé, en fin de journée, une plainte pour « viol » en 2008, classée sans suite. La procureure évoque des faits qui se sont déroulés « entre le 9 et le 11 juin 1997″.

Nicolas Hulot avait été interrogé par les gendarmes bretons en août 2008, puis le parquet de Saint-Malo avait classé la plainte trois mois plus tard, en raison de la prescription des faits. Ce n’est pas la première fois que l’histoire est évoquée. Dans sa biographie autorisée du ministre, Saint Nicolas, la journaliste d’Europe 1 Bérengère Bonte relate le cas « d’une fille de ministre courtisée à la limite du harcèlement », sans plus de détails.

« Ça fait mal »: Hulot, ému, se défend

« Ça fait mal, quand c’est injuste, quand c’est infondé, car moi, hier, on a fait pleurer mes enfants ». Nicolas Hulot était ému, ce jeudi sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, et a tenu à apporter des précisions bien avant que le magazine ne soit publié.

Concernant les rumeurs de harcèlement à l’encontre de la salariée de sa fondation, Nicolas Hulot dément et évoque « une affaire qui n’a pas de fondement ». « La personne en question dira la même chose », assure-t-il. Il nie par ailleurs avoir acheté le silence de cette femme et regrette des « rumeurs ignominieuses ».

Le ministre a aussi nié les accusations de viol qui lui sont imputées, même s’il reconnaît le dépôt d’une plainte le visant, en 2008. « Ces propos sont mensongers et gravement diffamatoires », a-t-il argué, dans les pages de Ebdo, ajoutant que « l’enquête avait permis de constater, après les auditions de la plaignante et de moi-même, l’absence de tout agissement répréhensible ». Il ajoute, concernant le classement de l’affaire judiciaire que « non seulement parce qu’il y avait prescription, mais aussi parce que l’enquête avait permis de constater l’absence de tout agissement répréhensible ».

Une version nuancée par la procureure de Saint-Malo, dans son communiqué: « il est apparu que les deux protagonistes avaient une version contradictoire quant au consentement de la relation sexuelle », écrit la magistrate.

Jeudi matin, Nicolas Hulot a assuré qu’il n’avait pas songé à démissionner. Une hypothèse qu’il n’a toutefois pas écartée au regard de sa famille, qu’il dit durement touchée, et qui guidera à l’avenir ses choix.

Le soutien de Matignon et de l’Élysée

L’Elysée et Matignon font bloc derrière Nicolas Hulot. L’Elysée a annoncé ce jeudi midi qu’il écartait toute démission de son ministre en l’absence d’une mise en examen.

LIRE AUSSI >> Sans mise en examen de Nicolas Hulot, l’Elysée écarte toute démission

« Confiance dans sa sincérité » a de son côté tweeté le secrétaire d’État de Nicolas Hulot, Sébastien Lecornu. Son homologue auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a, lui, commenté la situation sur LCP: « Il faut savoir garder son calme, regarder les faits avec objectivité. Il ne faut pas que la rumeur remplace la vérité ». Les autres membres du gouvernements ont, quant à eux, préféré la discrétion.

 

 

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/nicolas-hulot-accuse-de-viol-pourquoi-il-a-retire-sa-plainte-pour-diffamation_454652

Nicolas Hulot accusé de viol : pourquoi il a retiré sa plainte pour diffamation

 

Mathieu Lecerf | sam. 12 septembre 2020 à 00h13 – Mis à jour le sam. 12 septembre 2020 à 12h13

 

Il y a quelques années, Nicolas Hulot avait été accusé de viol par la petite-fille de François Mitterrand. Après avoir porté plainte pour diffamation, l’ancien ministre de l’Ecologie l’avait retirée. Dans les pages de Paris Match, il explique aujourd’hui pourquoi.

 

Après avoir été nommé ministre de l’Ecologie d’Emmanuel Macron, Nicolas Hulot a vécu une période difficile : une affaire datant de 2008 a refait surface et ne l’a pas épargné. Accusé de viol par Pascale Mitterrand (la petite-fille de François Mitterrand, pour une agression qui se serait produite vingt ans plus tôt) en 2008, l’ancien animateur d’Ushuaïa avait vu le journal L’Ebdo ressortir l’affaire, ce qui l’avait poussé à porter plainte pour diffamation, avant de la retirer. Dans les pages de Paris Match, actuellement en kiosque, il explique aujourd’hui pourquoi il ne l’a pas maintenue.

Quand l’hebdomadaire l’interroge sur le sujet, Nicolas Hulot lâche d’abord avec sincérité : « C’est un moment trop douloureux pour ma famille et moi. Je ne veux plus en parler. » Et c’est justement pour ne pas à avoir affronter plus de douleur, que l’ancien ministre de l’Ecologie confie ensuite : « J’ai retiré ma plainte pour éviter une procédure longue et vite tourner la page. »

« Je ne crains plus rien »

Puis, il dresse un bilan de cette période noire, car s’il a toujours démenti coûte que coûte ces accusations, elles ont laissé des traces à Nicolas Hulot et ses proches : « Après ce que j’ai traversé, je ne crains plus rien », lâche l’ancien animateur. « Ce n’est pas qu’on a fouillé dans ma vie, c’est qu’on a creusé jusqu’à traverser l’hémisphère. Voilà au moins une libération : s’il y avait eu des choses à trouver, on les aurait trouvées. »

 

 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/09/2739344-est-pascale-mitterrand-auteure-plainte-contre-nicolas-hulot.html

Qui est Pascale Mitterrand, l’auteure de la plainte contre Nicolas Hulot ?

 

  • Pascale Mitterrand

    Pascale Mitterrand Photo archives MaxPPP
Publié le 09/02/2018 à 20:10 , mis à jour le 10/02/2018 à 09:22

 

On ne la connaissait pas, ou peu, et pour cause. Pascale Mitterrand, l’auteure de la plainte pour viol déposée contre Nicolas Hulot en juillet 2008, n’a jamais recherché la lumière ou la célébrité qu’aurait pu lui procurer son nom. Agée de 40 ans aujourd’hui, Pascale Mitterrand est la fille aînée de Gilbert Mitterrand, le plus jeune fils de l’ex-président de la République. Elle est la sœur de Justine et Guillaume Mitterrand, qui sont à peu près aussi discrets qu’elle. Pascale Mitterrand vit aujourd’hui à l’étranger avec sa famille et ses enfants.

Photographe professionnelle

Elle s’est intéressée très jeune à la photographie dont elle a fait son métier, et obtenu son Bac professionnel de photographie au lycée d’Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Jeune diplômée, elle commencera sa carrière à l’agence Sipa à Paris où, du fait de son nom et du milieu dont elle est issue, elle est affectée au secteur politique et faits divers. C’est à cette époque à la fin des années « 90 », qu’elle aurait fait la rencontre de Nicolas Hulot.

En 2000, elle quittera l’agence pour réaliser un reportage photographique au long cours en Inde sur les Intouchables pour la fondation France Libertés créée par sa grand-mère, Danielle Mitterrand.

Aujourd’hui, elle partage sa vie professionnelle entre reportages, portraits et expositions, seules occasions de voir Pascale Mitterrand en public.

LIONEL LAPARADE

 

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Hulot

  1. « Ecologie : quel bilan pour Nicolas Hulot ? », leparisien.fr,‎ 2018-05-16cest16:33:44+02:00 (lire en ligne [archive], consulté le 14 juillet 2018).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

:

Encyclopædia Universalis [archive]

       •

Munzinger Archiv [archive]

 

Retour sur l’année 2020 de Pierre-Jean Chalençon

Après une fin d’année 2019 assez perturbante qui pour finir l’aura vu surprendre tout le monde avec un n-ième coming out, cette fois aux côtés de son ami Florian Philippot, l’amoureux fou de Napoléon aura vécu une année 2020 totalement échevelée, à l’image de son personnage.

Le 16 août dernier, après avoir rompu avec son compagnon de 20 ans, perdu son père et plusieurs de ses amis, beaucoup d’argent en raison du confinement, beaucoup de crédit aussi en raison de gros mensonges, puis avoir dû quitter l’émission Affaire Conclue en raison d’une succession de prises de positions publiques incompatibles avec le service public, avoir à nouveau perdu de ses amis, mais être de nouveau très amoureux et entouré de vrais amis, il annonçait pour la fin de l’année un one man show « sanglant », « tranchant ».

Enfin, au cours de l’automne, il s’est révélé polygame, un peu comme ces Français qui se convertissent à l’Islam uniquement pour être en droit de se constituer des harems d’épouses parfois très jeunes (il faut bien dire que de ce point de vue, les lois de la République française sont encore très en retard sur la charia), et plus que jamais enlisé dans les difficultés financières.

Du coup, ce monsieur me fait très peur, je me demande si certaines décapitations ne l’auraient pas un peu trop impressionné.

 

https://www.bfmtv.com/people/pierre-jean-chalencon-aux-cotes-de-florian-philippot-pour-souhaiter-un-joyeux-noel-a-tous-leurs-amis_AN-201912230066.html

Pierre-Jean Chalençon aux côtés de Florian Philippot pour souhaiter un « joyeux Noël à tous (leurs) amis »

 

Benjamin Pierret
Le 23/12/2019 à 19:38

 

Pierre-Jean Chalençon et Florian Philippot

Pierre-Jean Chalençon et Florian Philippot – Capture d’écran Twitter – @f_philippot

 

Le collectionneur, star de l’émission Affaire conclue, a rencontré l’ancien vice-président du Rassemblement national (auparavant Front national). Promenades et voeux de bonnes fêtes étaient au menu.

Le duo que personne n’avait vu venir. Ce lundi, Florian Philippot a publié une vidéo sur son comtpe Twitter dans laquelle il souhaite un joyeux Noël à ses abonnés en compagnie de Pierre-Jean Chalençon, collectionneur de l’émission Affaire conclue sur France 2.

« Je souhaite un très bon et un très joyeux Noël à tous nos amis », déclare ce dernier dans la vidéo, avant que l’ancien vice-président du Rassemblement national (alors appelé Front national) ne prenne la parole: « Moi aussi, et d’abord aux Forbachoises et aux Forbachois et à tous les Français un très, très, très, joyeux Noël. »

Ce duo était réuni à Forbach à l’occasion d’un déplacement de Pierre-Jean Chalençon pour une dédicace de son livre, Napoléon, la collection. Le président du mouvement Les Patriotes l’a rencontré en sa qualité de Conseiller régional Grand Est.

Comme le montrent des photos publiées sur Twitter par Florian Philippot, les deux hommes ont partagé une balade dans les rues de Forbach et se sont attablés dans un restaurant. Pierre-Jean Chalençon s’est même abandonné à quelques pas de danse tandis que les notes de Jingle Bells résonnaient sur un piano.

Benjamin Pierret

 

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/pierre-jean-chalencon-et-florian-philippot-moques-apres-une-video-improbable_440348

Pierre-Jean Chalençon et Florian Philippot, moqués après une vidéo improbable

 

Des critiques virulentes

Lea Ouzan Lea Ouzan | lundi 23 décembre 2019 à 22h26 – Mis à jour le lundi 23 décembre 2019 à 23h45

Pour adresser ses voeux à ses compatriotes, Florian Philippot a eu une idée étonnante. Il a posté une vidéo avec Pierre-Jean Chalençon, l’acheteur de l’émission Affaire conclue. La séquence n’a pas vraiment conquis les internautes.

 

C’est une vidéo surprenante que Florian Philippot a partagé sur son compte Twitter ce lundi 23 décembre. Alors que Noël approche, l’ancien vice-Président du Front National s’est affiché en compagnie de Pierre-Jean Chalençon, la star d’Affaire conclue, le programme phare de France 2. Ensemble, ils ont adressé leurs meilleurs voeux aux Français à Forbach, la commune pour laquelle Florian Philippot se porte candidat aux élections municipales de 2020. « Je souhaite un très bon et un très joyeux Noël à tous nos amis », a débuté Pierre-Jean Chalençon. « Eh bien moi aussi, d’abord aux Forbachoises et aux Forbachois, et à tous les Français : un très, très, très joyeux Noël », a poursuivi Florian Philippot, le sourire aux lèvres.

Pierre-Jean Chalençon a ensuite fait sa publicité en invitant ses abonnés à se procurer son ouvrage. « Achetez le livre Napoléon [son dernier livre publié aux éditions EPA, ndlr.]« . De son côté, Florian Philippot a également eu une pensée pour les personnes qui sont seules pendant les fêtes : « Et puis on pense à tous ceux qui sont seuls à cette période de fête… », a-t-il déclaré avant d’être interrompu par le collectionneur, expert de Napoélon. « Oui, il faut penser à toutes les personnes âgées qui sont seules etc. On aimerait aller les voir tous parce que ce sont des gens magnifiques qui ont fait de notre pays ce qu’il est aujourd’hui. » « Voilà, gros bisous à tout le monde, très joyeux Noël et joyeuses fêtes », a conclu l’homme politique.

Sur Twitter, les internautes se sont moqués de la vidéo. Et ils n’ont pas été tendres avec Florian Philippot et Pierre-Jean Chalençon : « Il a changé Michel Polnaereff », « Il va se faire virer de la télé ! », « Ohlala, je sens que ça va critiquer », « sa carrière à la télévision va prendre un coup », peut-on lire dans les commentaires.

Crédits photos : Bestimage

 

https://www.programme-television.org/news-tv/Pierre-Jean-Chalencon-prepare-un-one-man-show-ca-va-etre-sanglant-4662096

Pierre-Jean Chalençon prépare un one man show : « ça va être sanglant ! »

 

18/08/2020 – 09h42

Via les réseaux sociaux, Pierre-Jean Chalençon a annoncé qu’il préparait un one man show pour la fin de l’année.

 

Retour sur l'année 2020 de Pierre-Jean Chalençon dans Attentats Pierre-Jean-Chalencon-prepare-un-one-man-show-ca-va-etre-sanglant © Baratoux Loic/ABACA

 

Ce dimanche 16 août, Pierre-Jean Chalençon a fait une grande annonce via les réseaux sociaux. « Les amis, si Napoléon le veut, et que ce putain de covid s’arrête : mon one man show pour la fin de l’année ! » lance le collectionneur. « Ça va être sanglant et je ne vais pas parler que de Napoléon… » souligne ce dernier. Serait-il déterminé à régler ses comptes en public ? Réponse d’ici quelques mois…

Pierre-Jean Chalençon est connu des téléspectateurs pour sa participation à Affaire Conclue (France 2). Cependant, d’un commun accord avec la chaîne, il a pris la décision de quitter le célèbre programme suite à plusieurs polémiques. En effet, l’acheteur avait publié un tweet où il demandait à Line Renaud quand cette dernière allait « rejoindre » Johnny Hallyday. Par la suite, l’ancien de France 2 avait surpris les internautes en prenant la pose aux côtés de Dieudonné, à l’anniversaire Jean-Marie Le Pen.

« Je ne partage absolument rien avec Dieudonné (…) Je suis allé à un anniversaire où il y avait plein de gens, il m’a dit : ‘je t’adore, je te regarde à la télévision, est-ce qu’on peut prendre une photo ? (…) Honnêtement, je n’ai pas réfléchi. J’ai fait une connerie, je l’assume. » avait-il expliqué sur CNews.

V-K. N.

 

https://www.lavoixdunord.fr/852819/article/2020-08-17/pierre-jean-chalencon-prepare-un-one-man-show-pour-la-fin-de-l-annee

Pierre-Jean Chalençon prépare un one man show «pour la fin de l’année»

 

L’ex-chroniqueur de l’émission « Affaire conclue », Pierre-Jean Chalençon, a annoncé qu’il préparait un spectacle pour la fin de l’année.

F.P. | Publié le 17/08/2020

L’ex-chroniqueur de l’émission « Affaire conclue », Pierre-Jean Chalençon, a annoncé qu’il préparait un spectacle pour la fin de l’année. – Gilles Gustine

Pierre-Jean Chalençon l’a annoncé sur son compte Twitter : « Les amis, si Napoléon le veut, et si ce putain de Covid s’arrête, mon one man show pour la fin de l’année ! Ça va être sanglant… Je vais pas parler que de Napoléon », écrit l’ancien chroniqueur de l’émission « Affaire conclue », par ailleurs passionné par l’Empereur.

En commentaire, il indique : « Je vais être tranchant, et drôle, ironique, et décapant ! Moi en sorte ! » Aucune information sur les dates, ni même sur le contenu de ce spectacle, n’a encore été communiquée.

Privé d’émission depuis une photo

Pierre-Jean Chalençon a quitté l’émission emblématique de France 2, présentée par Sophie Davant, début juillet suite à la diffusion d’une photo où le chroniqueur a été photographié en compagnie du polémiste Dieudonné.

« Je fais des photos tous les jours avec des fans et des personnalités. (…) Je reconnais que c’était une faute mais tous ceux qui me connaissent savent que je ne peux pas être soupçonné de partager les idées de Dieudonné. Devant l’ampleur prise par cette polémique, j’ai décidé en accord avec la production de me retirer des enregistrements dès aujourd’hui. J’aime trop cette émission et ceux qui la font pour prendre le risque de les voir toucher par cette polémique », avait-il précisé au site de Jean-Marc Morandini.

 

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/je-deteste-2020-pierre-jean-chalencon-pleure-la-mort-dhermine-de-clermont-tonnerre_451122

“Je déteste 2020” : Pierre-Jean Chalençon pleure la mort d’Hermine de Clermont-Tonnerre

 

Coup dur

Agence 6 Media | samedi 4 juillet 2020 à 11h10 – Mis à jour le samedi 4 juillet 2020 à 13h38

Sur Twitter, Pierre-Jean Chalençon a rendu un touchant hommage à son amie, Hermine de Clermont-Tonnerre, décédée ce vendredi 3 juillet, à l’âge de 54 ans, des suites d’un accident de moto.

 

De son amie Hermine de Clermont-Tonnerre, Pierre-Jean Chalençon gardera le souvenir d’une femme pleine de « folie », de « générosité » et de « joie de vivre ». À l’annonce de la mort de la duchesse, des suites d’un terrible accident de moto, l’excentrique acheteur d’Affaires conclues s’est saisi de son compte Twitter pour saluer la mémoire de la jet-setteuse sur Twitter, ce vendredi 3 juillet. « Ma princesse… Herminette, tu vas nous, me, manquer terriblement (…) Je déteste 2020… Je t’aime fort… Embrasse Gonzague (Saint-Bris, décédé en 2017, ndlr)… Que c’est con la vie », s’est-il désolé.

Pour accompagner ce touchant message, l’acolyte de Julien Cohen a posté une photo où il se trouve aux côtés de la princesse rock’n'roll. Tous deux y apparaissent radieux, photographiés lors de l’une des nombreuses soirées qu’ils ont partagées. Le 1er juin, pourtant, la fête a laissé place à la tristesse. Alors que son amie était plongée dans le coma, dans un état préoccupant, Pierre-Jean Chalençon a multiplié sur Twitter les messages de soutien et d’encouragement. « Je pense très fort à notre copine Hermine de Clermont-Tonnerre… Tiens bon ma puce », ou encore « Une pense émue pour Hermine… Sois forte petite sœur… »

Une année difficile

L’année 2020, qu’il « déteste », aura apporté son lot de mauvaises nouvelles et d’épreuves douloureuses pour Pierre-Jean Chalençon. Outre celle de son amie, le collectionneur a pleuré la mort de Michou, dont il était très proche, mais aussi de son père Gérard et du chanteur Christophe. Côté vie professionnelle, Pierre-Jean Chalençon s’est trouvé au cœur d’une polémique qui l’a profondément « blessé ». Face aux attaques, le fan de Napoléon a finalement décidé de quitter l’émission de Sophie Davant :« Il fallait que je m’en aille. »

Crédits photos : Romain Doucelin / Bestimage

 

https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/pierre-jean-chalencon-accuse-detre-un-imposteur-par-le-compagnon-de-michou-2096902

Pierre-Jean Chalençon « un imposteur » ? L’ex-compagnon de Michou balance

 

le 17 juin 2020 à 18h05
Pierre-Jean Chalençon "un imposteur" ? L'ex-compagnon de Michou balance

AGENCE / BESTIMAGE

Erwan Toularastel, qui partageait la vie de Michou depuis 20 ans, accuse Pierre-Jean Chalençon de mensonge dans une lettre qu’il a adressée à C8.

Pierre-Jean Chalençon finira-t-il comme Napoléon après Waterloo ? Les polémiques ne cessent de s’enchainer en ce moment pour l’acheteur d’Affaire Conclue. Alors que le plus fantasque des acolytes de Sophie Davant a repris le chemin des tournages, stoppés pendant plusieurs mois à cause de la Covid-19, Pierre-Jean Chalençon fait parler de lui pour une toute autre raison. Après son clash avec Line Renaud, c’est au tour du compagnon de Michou dont il avait pleuré la disparition de se fâcher avec Pierre-Jean. Serait-ce à cause de ses mises en garde aux héritiers de Michou ? Mardi 16 juin, Cyril Hanouna a dévoilé une lettre incendiaire d’Erwan Toularastel, le compagnon de Michou, dans C’est que du kif!. Ce dernier réagissait à la diffusion de l’émission Héritage, consacrée à l’homme en bleu mort à l’âge de 88 ans. Un documentaire diffusé sur NRJ 12 dans lequel Pierre-Jean Chalençon témoignait de son amitié avec Michou, à qui il avait rendu un dernier hommage lors de ses obsèques.

Erwan Toularastel prend la défense de son compagnon Michou

Très remonté, Erwan, qui a partagé plus de 20 ans la vie du propriétaire du célèbre cabaret de la rue des Martyrs dans le 18e arrondissement de Paris, reproche notamment à Pierre-Jean Chalençon d’être un menteur. « Non seulement, vous intervenez dans l’émission Héritage en vous faisant passer pour un ami de Michou depuis plusieurs années. Mais en ce qui me concerne, vivant avec Michou depuis 20 ans, je ne vous ai jamais vu auprès de lui. [...] Vous n’êtes apparu dans son entourage que depuis quelques mois, et vous prétendez être le gardien de sa volonté mais de quel droit ? » [...] Vos propos sont d’une indécence totale [...] Votre égo et votre suffisance font tâche sur sa personnalité. » lâche-t-il très en colère.

Pierre-Jean Chalençon est « outrageux », « sans filtre »… mais « pas menteur »

Sur le plateau de l’émission, chaque chroniqueur a défendu sa paroisse. Bernard Montiel a soutenu le compagnon de Michou : « Je connais bien Erwan qui a vécu 20 ans avec lui. Si il dit qu’il n’a pas vu Pierre-Jean Chalençon, je ne vois pas pourquoi on ne va pas le croire. » Pour Jean-Michel Maire, Pierre-Jean Chalençon est une personne « sans filtre« , certes, et le célèbre acheteur fan de Napoléon peut être parfois « outrageux » mais il n’est pas un « menteur« . Contacté par les équipes de C que du kif !, Pierre-Jean Chalençon réfute ces accusations, il maintient qu’il avait bel et bien une réelle proximité avec Michou. Dont acte.

 

https://www.telestar.fr/actu-tv/affaire-conclue-les-confidences-de-sophie-davant-sur-le-depart-de-pierre-jean-chalencon-560846

Affaire conclue : les confidences de Sophie Davant sur le départ de Pierre-Jean Chalençon

 

© Instagram
1/9 – Pierre-Jean Chalençon et Sophie Davant
L’animatrice regrette que Pierre-Jean Chalençon ne fasse plus parti d’Affaire conclue.

spacer dans Crime

© Instagram
2/9 – Pierre-Jean Chalençon et Sophie Davant
Les deux stars sont amies dans la vie !

spacer dans Folie

© Instagram
3/9 – Sophie Davant et Pierre-Jean Chalençon
L’animatrice avait prévenu Pierre-Jean Chalençon qu’il allait parfois trop loin.

spacer dans Luraghi

© BALDINI
4/9 – Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon est invité dans l’émission L’instant de Luxe avec Jordan de Luxe à Paris, le 14 mai 2020.

spacer dans NEMROD34

© BALDINI
5/9 – Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon lors d’une visite privée du tombeau de Napoléon 1er le jour anniversaire de sa mort : 5 mai 1821, à Paris, le 5 mai 2020.

spacer dans Pédophilie

© Christophe Aubert via Bestimage
6/9 – Pierre-Jean Chalençon
Marcel Campion a fêté son 80ème anniversaire au Cirque d’hiver Bouglione à Paris, le 17 février 2020.

spacer dans Perversité

© COADIC GUIREC
7/9 – Sophie Davant
Conférence de presse du Téléthon 2019 dans les locaux de France Télévision à Paris, le 4 novembre 2019.

spacer dans Politique

© Giancarlo Gorassini
8/9 – Sophie Davant
Conférence de presse du Téléthon 2018 dans les locaux de France Télévision à Paris, le 8 novembre 2018.

spacer

© Denis Guignebourg
9/9 – Sophie Davant
Projection du film ‘Galveston’ réalisé par M. Laurent lors du 44éme Festival du Cinéma Américain de Deauville, le 1er septembre 2018.
Précédent
Suivant

 

Par Lola Leger Le 15 décembre 2020 à 17h36

Lundi 21 décembre 2020, Affaire Conclue aura droit à son prime time sur France 2. Pour l’occasion, c’est à travers une interview accordée à Télé 2 Semaines que Sophie Davant s’est confiée sur l’équipe d’acheteurs de l’émission.

Depuis trois ans, Affaire Conclue fait des cartons d’audience sur France 2 ! Si l’émission de ventes aux enchères est habituellement diffusée en début d’après-midi, elle aura le droit à un prime lundi 21 décembre 2020. Dans ce dernier, Sophie Davant et son équipe feront grimper les enchères au cœur du Musée des Arts Forains. Et pour l’occasion, ce seront des personnalités qui tenteront de vendre au meilleur prix des objets au profit d’associations. Pour l’occasion, Sophie Davant a répondu aux questions de ses collègues pour Télé 2 semaines. Alors que Julien Cohen lui a demandé qu’elle serait son équipe de rêve, l’animatrice a expliqué que les personnalités de certains n’étaient pas toujours faciles à gérer…

« ll y a forcément des ‘historiques’, comme toi ou Caroline (Margeridon, ndlr). Mais c’est très important d’avoir également des petits nouveaux performants, comme Damien Tison« , a commencé Sophie Davant. Évoquant le départ de Pierre-Jean Chalençon, il y a quelques mois, elle a ainsi expliqué : « L’équipe ne cesse de se renouveler et on fait tout pour qu’il y ait un mélange de personnalités différentes. Ce n’est pas toujours facile à gérer. Il y a parfois des susceptibilités, des animosités et des clans. Les acheteurs sont livrés au vedettariat et il peut y avoir des excès. Je joue alors un rôle de grande sœur en les calmant et en expliquant qu’on ne peut pas faire n’importe quoi publiquement. Je pense à Pierre-Jean Chalençon, mais pas seulement. Je regrette d’ailleurs que Pierre-Jean ne soit plus là, il manque à l’émission, mais ce n’est pas faute de l’avoir alerté à plusieurs reprises… »

Les mises en gardes de Sophie Davant

En juillet dernier, déjà, c’est dans l’émission Culture Médias sur Europe 1 que Sophie Davant s’était confiée sur le départ de Pierre-Jean Chalençon d’Affaire Conclue. Elle avait ainsi révélé : « Il a un peu trop parlé sur les réseaux sociaux et on lui a dit à plusieurs reprises de faire attention. On lui a dit qu’on ne pouvait pas se permettre de dire n’importe quoi quand on est regardé par des millions de téléspectateurs. Et c’est quelqu’un de libre Pierre-Jean. Hélas, il n’écoutait pas ce qu’on lui disait. Moi, ça fait trois ans que je lui parle souvent, en lui disant ‘Attention, fais attention, on ne peut pas se permettre de dire n’importe quoi, on ne peut pas prendre position sur tous les sujets.’ »

 

https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Affaire-conclue-reglements-de-comptes-entre-Pierre-Jean-Chalencon-et-Caroline-Margeridon-1698342

« Affaire conclue » : règlements de comptes entre Pierre-Jean Chalençon et Caroline Margeridon

 

Paris Match | Publié le 13/08/2020 à 09h28 |Mis à jour le 14/08/2020 à 12h04

Caroline Margeridon et Pierre-Jean Chalençon sur le plateau de "Vivement dimanche" en mars dernier.

Caroline Margeridon et Pierre-Jean Chalençon sur le plateau de « Vivement dimanche » en mars dernier. Guillaume Gaffiot/Bestimage

 

Autrefois complices dans «Affaires conclue», Pierre-Jean Chalençon et Caroline Margeridon s’écharpent désormais par médias interposés.

Rien ne va plus entre Pierre-Jean Chalençon et Caroline Margeridon. Très complices dans l’émission «Affaire conclue», l’ancien et l’actuelle experts de l’émission de France 2 règlent désormais leurs comptes par médias interposés. C’est le fan de Napoléon qui a lancé les hostilités en répondant à un internaute sur Instagram qui disait qu’il était déçu de son départ du programme de Sophie Davant et qu’il continuerait à regarder l’émission uniquement pour Caroline Margeridon. Ce à quoi le collectionneur a répondu «J’ai plus de ses news !!! La bonne copine !! Lol…» avant de différencier les «vrais et nouveaux amis» des «ringards et cafards».

Un comportement qui donne envie de « vomir » à Caroline Margeridon

L’acheteuse et décoratrice a répondu à cette attaque sur le site de Jean-Marc Morandini. Elle se dit «vraiment choquée par les mots et les insultes de Pierre Jean». «J’ai découvert dans le même temps qu’il s’amusait à m’insulter auprès de mes amis intimes allant même jusqu’à me traiter de salope ou de pute. Et pendant ce temps, il m’envoie des messages privés en affirmant que je suis « son amour » et « son amie »», a-t-elle ajouté soulignant qu’il ne s’était rien passé entre eux qui justifie ces propos. «Il inonde même mon amoureux de messages, tous les jours en lui disant qu’il nous aime tous les deux et qu’il veut venir passer des vacances avec nous ! Tout cela à nos frais bien sûr… Ce type de comportement me donne vraiment envie de vomir».

Pierre-Jean Chalençon en a rajouté une couche sur Twitter où il estime ne pas avoir de regrets sur leur «pseudo amitié», que «la chaleur de l’été» a «tourné la tête» de son ancienne complice qu’il qualifie par ailleurs de «pauvre fille». «Je ne parlais pas d’elle mais de mon enfournage… quant à ses insinuations concernant son ami… c’est totalement absurde !!! C’est choquant !!! Bien triste», a-t-il encore déclaré.

Fin juin, Pierre-Jean Chalençon a annoncé son départ d’«Affaire conclue» après deux dérapages, un selfie avec Dieudonné lors de l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen publié sur les réseaux sociaux par des internautes, et des messages peu élégants envoyés à Line Renaud sur Twitter. Le brocanteur avait assuré que ce départ était «programmé» mais ces dernières polémiques ont précipité son départ.

 

https://www.voici.fr/news-people/actu-people/photo-pierre-jean-chalencon-evince-daffaire-conclue-ces-acheteurs-dont-il-est-reste-proche-686964

Caroline Margeridon absente

 

PHOTO Pierre-Jean Chalençon évincé d’Affaire conclue : ces acheteurs dont il est resté proche

 

31/08/2020 à 17h08  | par La Rédaction | Crédits photos : Starface

picture
VOICI – Pierre-Jean Chalençon (Affaire conclue) se moque du résultat de Bilal Hassani à l’Eurovision

 

Voir les photos de Pierre-Jean Chalençon

Malgré son éviction d’Affaire conclue et ses (trop) nombreux bad buzz, Pierre-Jean Chalençon peut se targuer d’avoir encore le soutien d’anciens collègues. Ce 28 août, il a ainsi partagé une photographie de lui entouré de ces acheteurs de l’émission dont il est toujours proche.C’est la fin d’une ère. Alors qu’Affaire conclue a fait son retour avec des inédits, les téléspectateurs ont noté l’absence d’un des acheteurs emblématiques de l’émission de France 2. Pierre-Jean Chalençon a été viré à l’issue de la saison passée, sans la possibilité de faire ses adieux à ses fidèles. En cause ? Le dérapage de trop. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La production n’a pas digéré la publication d’une photographie de lui aux côtés de Dieudonné, à l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen. Et ses tweets souhaitant la mort de Line Renaud n’ont rien arrangés. « C’est une accumulation je crois. Les deux cumulés et rapprochés, ça faisait un peu beaucoup », a expliqué Sophie Davant, avant de surenchérir : « Il était ingérable (…) Ça fait trois ans que je lui parlais souvent, en lui disant ‘Fais attention, on ne peut pas se permettre de dire n’importe quoi, on ne peut pas prendre position sur tous les sujets’ ». Qu’importe les conseils. Pierre-Jean Chalençon ne mâche pas ses mots, et rien ne pourra l’en empêcher.

Ces personnalités d’Affaire conclue dont il est toujours proche

Ainsi, depuis son éviction, il n’hésite pas à laver son linge sale en public, que ce soit en attaquant gratuitement et violemment son remplaçant ou en provoquant un clash avec Caroline Margeridon, autre visage incontournable du programme. Malgré ses nombreux bad buzz, ce fan de Napoléon peut toujours compter sur le soutien d’anciens collègues. Pour preuve, une photographie qu’il a postée le 28 août dernier sur Instagram et Twitter. Pierre-Jean Chalençon y apparaît tout sourire dans son palais Vivienne, mais surtout il prend la pose entouré d’autres visages phares d’Affaire conclue : à savoir les acheteurs Diane Chatelet, Julien Cohen et le commissaire-priseur Harold Hessel. La joyeuse bande affiche de larges et francs sourires. « Super team », « Tu es entouré de vrais amis sincères », « Ça, ce sont des amis », « La fine équipe », « On voit les vrais amis », commentent ses fans. Des messages qui font évidemment écho à sa brouille récente avec Caroline Margeridon. D’ailleurs, sur Twitter, un internaute n’a pas hésité à pointer directement cet épineux sujet du doigt. « Pas de Caroline Margeridon ? », a-t-il questionné. Réponse de l’intéressé ? « Elle vient quand elle veux c’est toujours ma copine » Une copine envers laquelle il n’est pourtant vraiment pas tendre. Pas sûr qu’elle y mette les pieds dans un avenir proche.

 

https://www.closermag.fr/people/pierre-jean-chalencon-revele-etre-aussi-en-couple-avec-une-femme-1175453

Pierre-Jean Chalençon révèle être aussi en couple avec une femme

 

NOUVEAU Ecouter cet article
Powered by Leesten

spacer

© Romain Doucelin
1/9 – Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon assiste à L’Autre Festival : Celui qui ouvre les livres à Avignon, France, le 20 février 2020. © Romain Doucelin/Bestimage

spacer

© Marc-Ausset Lacroix – Pierre Perusseau
2/9 – Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon lors de la soirée de la grande finale du concours Top Model International au Lido à Paris, France, le 19 janvir 2020. © Pierre Perrussau/Bestimage

spacer

© LAURENT ZABULON / TELE STAR – MONDADORI FRANCE
3/9 – Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon dans Affaire conclue, diffusé sur France 2

spacer

© PASCAL BARIL / TELE STAR – MONDADORI FRANCE
4/9 – Pierre-Jean Chalençon
Pierre-Jean Chalençon, avant qu’il ne quitte l’émission Affaire Conclue

spacer

© CEDRIC PERRIN
5/9 – Pierre-Jean Chalençon
Exclusif – Rendez-vous avec Pierre-Jean Chalençon à Paris le 25 février 2020. © Cédric Perrin/Bestimage

spacer

© MOREAU-BELLAK
6/9 – Pierre-Jean Chalençon
Exclusif – Pierre-Jean Chalençon – Photocall du 8ème gala de l’association « Les Rois du Monde » avec un plateau d’artistes et une vente aux enchères au profit des enfants défavorisés, orphelins et hospitalisés, suivi d’une soirée dansante à la Salle Wagram à Paris, le 2 mars 2020. Le lancement de la traditionnelle vente caritative d’œuvres d’artistes contemporains les plus prisés du moment a été bousculé avec la mise aux enchères spontanée de la guitare de Patrick Bruel, faisant s’envoler les dons. La suite de la vente s’est déroulée dans une ambiance électrique, avec pour commissaire-priseur C. Hanouna, soutien de la première heure des Rois du Monde. Enfin, l’association a annoncé hier soir son implication de plus en plus forte à l’international, les actions à venir pour l’année 2020, et la sortie du livre de la présidente Stéphanie Robert : « Solide et solidaire.Les Rois du Monde s’engagent aujourd’hui d’avantage à l’international et œuvrent en faveur du financement de programmes locaux axés sur l’éducation, la santé, l’alimentation, le développement durable et les droits des enfants. Une ambition toujours plus forte pour l’association qui se mobilise chaque jour, grâce aux dons et à ses partenaires, mécènes et personnalités, pour rendre meilleure la vie des enfants défavorisés. © Cyril Moreau-Rachid Bellak/Bestimage

spacer

© BALDINI
7/9 – Pierre-Jean Chalençon
Exclusif – Pierre-Jean Chalençon fait sa cuisine au palais Vivienne pendant l’épidémie de coronavirus (COVID19) le 18 avril 2020.© Philippe Baldini / Bestimage

spacer

© CEDRIC PERRIN
8/9 – Pierre-Jean Chalençon
Exclusif – Portrait de Pierre-Jean Chalencon à Paris le 19 mai 2020.© Cédric Perrin / Bestimage

spacer

© BALDINI
9/9 – Pierre-Jean Chalençon
Exclusif – Pierre-Jean Chalençon lors d’une visite privée du tombeau de Napoléon 1er le jour anniversaire de sa mort : 5 mai 1821.Paris le 5 mai 2020.© Philippe Baldini / Bestimage
Précédent
Suivant

 

Par Nina Siahpoush-Royoux

Le 24 septembre 2020 à 09h53

Interviewé par Jarry, Pierre-Jean Chalençon a révélé être en couple avec une femme, même s’il a déjà une relation avec un jeune homme depuis quelques mois.

Ce mercredi 23 septembre 2020, Pierre-Jean Chalençon était l’invité de Jarry dans son émission diffusée sur Youtube chaque semaine. Auprès de l’humoriste, l’ancien antiquaire d’Affaire Conclue a évoqué sa vie privée. Il a en effet annoncé avoir « une copine en ce moment ». Pour rappel le 29 juillet dernier sur les réseaux sociaux, il révélait à ses fans avoir « trouvé l’amour de sa vie », à savoir un jeune homme prénommé Dragan.

Déconcerté, Jarry lui a demandé ce qu’il en était de son histoire avec lui. Ni une ni deux, Pierre-Jean Chalençon a tenu à rappeler qu’il est tout à fait possible pour lui « d’avoir un amoureux femme et un amoureux homme », puisqu’il est bisexuel. Au final, le couple est parvenu à passer un accord. « J’accepte qu’il aille voir des femmes. Je suis un mec très open. Il faut être open minded », assure l’ancien ami de Caroline Margeridon avant d’illustrer un peu son mode de vie : « Si tu vas au restaurant, tu vas tous les jours te taper un steak-frites ? Il y a des jours où j’ai envie de me taper une sole, une soupe à l’oignon, une choucroute… Je peux comprendre qu’il y ait des gens qui veulent manger tous les jours des œufs mollets, mais moi j’en ai ras-le-bol ». Désormais, le collectionneur d’objets d’art liés à Napoléon semble avoir trouvé un bon compromis dans sa vie sentimentale et le moins que l’on puisse dire est que ça n’a pas toujours été le cas.

Un collectionneur qui aurait pu être papa

Interviewé par Gala en 2019, Pierre-Jean Chalençon déclarait être amoureux depuis 20 ans à « un homme marié à une femme ». Une situation délicate dont il semble enfin s’être libéré. Dans son livre Appelez-moi l’Empereur ! le propriétaire du Palais Vivienne revenait sur l’une de ses premières histoires d’amour. « J’avais 19 ans. J’étais amoureux d’une femme qui avait presque quinze ans de plus que moi. Elle est tombée enceinte sans que l’on ne voie la chose venir. Ce n’était pas le bon moment, ni pour moi ni pour elle. Ma copine a pris la décision de ne pas garder l’enfant. Ça a été douloureux bien sûr. Même si cela restait très abstrait dans mon esprit, ce n’est jamais une décision facile à prendre », racontait-il.

 

https://www.sudinfo.be/id193735/article/2020-05-21/pierre-jean-chalencon-fait-des-revelations-sur-sa-vie-amoureuse-lacheteur

Pierre-Jean Chalençon fait des révélations sur sa vie amoureuse: l’acheteur d’«Affaire Conclue» dévoile des détails sur son ex-compagnon (vidéo)

 

Publié le jeudi 21 Mai 2020 à 18h06

Pierre-Jean Chalençon, qui avait jusque-là pris soin de taire toute information sur son ex-compagnon, vient dévoiler plusieurs détails de son identité.

Vidéo

Pierre-Jean Chalençon fait des révélations sur sa vie amoureuse: l’acheteur d’«Affaire Conclue» dévoile des détails sur son ex-compagnon (vidéo)

Isopix

 

Les temps sont durs pour Pierre-Jean Chalençon. En plus d’avoir perdu son ami, le chanteur Christophe, l’acheteur d’« Affaire Conclue » a le cœur lourd. À la fin du mois d’avril, il s’est séparé de son compagnon, un homme marié avec qui il entretenait une liaison très compliquée. Si Pierre-Jean Chalençon s’était toujours montré très discret sur l’élu de son cœur, il s’est laissé aller à quelques confidences auprès de nos confrères de Non Stop People.

L’acheteur d’« Affaire Conclue » a ainsi confié qu’il était toujours très amoureux de son ex-compagnon. « Je l’aime énormément, je sais qu’il m’aime aussi énormément. Ça fait 20 ans qu’on a une relation très tumultueuse », a-t-il expliqué à Jordan De Luxe.

L’homme a malgré tout expliqué que leur relation s’était brutalement arrêtée. « Oui, on s’est pris la tête. On s’est séparés pour le moment. Mais je l’aime plus que tout. C’est l’homme de ma vie, je ne vais pas le renier. Je l’ai beaucoup aidé, il m’a beaucoup aidé. Je l’ai toujours respecté ». Et Pierre-Jean Chalençon n’a pas su s’empêcher de dévoiler quelques informations sur ce mystérieux inconnu.

« Dans mon livre, j’ai dit que j’étais amoureux d’un homme marié depuis 20 ans. Ce qui est la vérité. Mais il n’est pas marié depuis 20 ans, il a 38 ans. C’est aussi une preuve que je le respecte. Si je ne l’avais pas respecté, j’aurai donné son nom, son prénom, j’aurais donné son adresse », explique Pierre-Jean, avant de révéler le métier de cet homme. « C’est quelqu’un que j’aime beaucoup, je l’ai beaucoup aidé professionnellement. Il le sait très bien. Il était fonctionnaire, il sauvait des vies ».

Visiblement très meurtri par cette séparation, l’acheteur d’« Affaire Conclue » n’a pas caché son envie de réconciliations. « Au jour d’aujourd’hui, c’est toujours l’homme que j’aime le plus au monde. Et si demain, je le recroise, et bien on peut repartir ensemble, ce n’est pas un problème ».

 

https://www.closermag.fr/people/pierre-jean-chalencon-se-confie-sur-sa-bisexualite-je-suis-devenu-tres-chaste-1091699

Pierre-Jean Chalençon se confie sur sa bisexualité : « Je suis devenu très chaste »

 

spacer

© CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE
1/3 – Exclusif – Rendez-vous avec Pierre-Jean Chalençon à Paris le 25 février 2020.

spacer

© Romain Doucelin / Bestimage
2/3 – Pierre-Jean Chalençon assiste à L’Autre Festival : Celui qui ouvre les livres à Avignon, France, le 20 février 2020.

spacer

© Jack Tribeca / Bestimage
3/3 – Semi-exclusif – Pierre-Jean Chalençon – Conférence de presse à l’hotel de ville du lancement de la 5ème édition du salon de la gastronomie des Outre-Mer à Paris le 8 janvier 2020.
Précédent
Suivant

 

Par La rédaction Le 04 mars 2020 à 10h30

Dans les colonnes d’ICI Paris, Pierre-Jean Chalençon se confie une nouvelle fois sur son statut sentimental. Bisexuel assumé, l’acheteur d’Affaire conclue explique être un cœur à prendre.

Pierre-Jean Chalençon est un cœur à prendre. Depuis plusieurs mois, l’acheteur d’Affaire conclue n’hésite pas à évoquer sa vie privée à cœur ouvert dans les médias. Bisexuel assumé, il avait révélé aimer les hommes après avoir été accusé d’homophobie envers Bilal Hassani. « Si je suis homophobe, je suis la reine des abeilles, parce que moi, j’en suis, mais largement. Je suis pédé, quoi ! », lançait-il, avec sa gouaille légendaire, sur le plateau de Morandini Live. Mais aujourd’hui, celui qui « aime autant un beau garçon qu’une belle fille » comme il l’explique à ICI Paris, est célibataire. « Depuis quelque temps, je suis devenu très chaste car je manque de temps pour sortir et rencontrer l’âme-soeur », regrette le spécialiste de Napoléon auprès de nos confrères qui multiplie les projets à la télévision, au théâtre et qui sort même son autobiographie, intitulée Appelez-moi l’Empereur.

Autant attiré par la gent féminine que par la masculine, Pierre-Jean Chalençon est très à l’aise avec sa sexualité. « A l’époque des Grecs et des Romains, la bisexualité n’avait rien d’étonnant. J’ai eu des copines, j’ai eu des copains, raconte-il à ICI Paris. Ma dernière grande histoire était avec un homme, on est resté en très bons termes, même si on ne se voit pas souvent. » Dans les colonnes de Gala il y a quelques mois, Pierre-Jean Chalençon levait un peu le voile sur son dernier partenaire. « On ne vit qu’une fois, je ne me vois pas cacher qui je suis. Ça fait vingt ans que je suis amoureux d’un homme marié à une femme, je peux dire que la fidélité sexuelle ne m’intéresse pas », confiait-il. Et s’il espère bien retrouver l’amour, pas question pour lui de s’enfermer.

Pierre-Jean Chalençon : « Je préfère la sensualité chez les autres »

« Je ne me vois pas vivre sous le même toit avec mon partenaire. Je préférerais suivre l’exemple de Gérard Oury et Michèle Morgan qui faisaient appartement séparé, mais dans le même immeuble si possible. Pour ne vivre que le meilleur », rêve-t-il. Très à l’aise pour parler de sa sexualité, Pierre-Jean Chalençon révélait pourtant à Gala être « très pudique » : « Je plaisante sur le sexe, mais je préfère la sensualité chez les autres ». Célibataire, il recherche une personne qui pourra lui tenir tête et avouait ne pas avoir d’atomes crochus avec « les gens fades ». La raison ? « On en a vite fait le tour. Tu ne t’amuses pas avec eux. J’adore quand il y a du répondant. Les dîners où tout le monde pense pareil, c’est ennuyeux », plaisantait-il. Au moins, c’est dit !

 

https://www.closermag.fr/people/info-closer-pierre-jean-chalencon-fatigue-par-son-histoire-d-amour-avec-un-pere-1094795

INFO CLOSER. Pierre-Jean Chalençon « fatigué » par son histoire d’amour avec un père de famille

 

NOUVEAU Ecouter cet article
Powered by Leesten

spacer

© Romain Doucelin / Bestimage
1/3 – Pierre-Jean Chalençon assiste à L’Autre Festival : Celui qui ouvre les livres à Avignon, France, le 20 février 2020.

spacer

© Jack Tribeca / Bestimage
2/3 – Semi-exclusif – Pierre-Jean Chalençon – Conférence de presse à l’hotel de ville du lancement de la 5ème édition du salon de la gastronomie des Outre-Mer à Paris le 8 janvier 2020.

spacer

© Christophe Aubert via Bestimage
3/3 – Semi-Exclusif – Pierre-Jean Chalençon – Marcel Campion a fêté son 80ème anniversaire au Cirque d’hiver Bouglione à Paris. Le 17 février 2020
Précédent
Suivant

Par La rédaction Le 12 mars 2020 à 18h00

Selon les informations de Closer, dans son numéro à paraître le vendredi 13 mars 2020, Pierre-Jean Chalençon en a assez de courir après un père de famille dont il est amoureux.

Dans son ouvrage Appelez-moi l’Empereur !, Pierre-Jean Chalençon se livre sur sa passion pour Napoléon, son succès grâce à l’émission Affaire conclue mais aussi sur sa vie sentimentale. A cette occasion, Closer a donc rencontré le propriétaire du Palais Vivienne et ce dernier est revenu sur son histoire d’amour avec un père de famille. Ainsi, après avoir tout stoppé, Pierre-Jean Chalençon a expliqué : « Je suis fatigué. Je ne vais pas encore attendre ce garçon pendant dix ans. Même si je l’aime très fort. Le moment est venu que je me lâche. » Des propos à retrouver dans le numéro Closer à paraître le vendredi 13 mars 2020 en kiosques.

Puis, l’acolyte de Sophie Davant a poursuivi : « Je ne vais pas vivre jusqu’à 60 ans tout seul comme un con chez moi. Je lui ai dit clairement. Mais je l’aime tant que je recraquerai peut-être ! » Alors, Pierre-Jean Chalençon a-t-il du mal avec la solitude ? « J’ai horreur de ça. Sauf si je décide d’être seul… » a conclu la star de France 2 qui a failli devenir père à 19 ans. En effet, lors de son entretien, Pierre-Jean Chalençon a confié que sa petite amie de l’époque n’avait pas souhaité garder l’enfant. Aujourd’hui âgé de 50 ans, il n’envisage donc pas de donner la vie.

Pierre-Jean Chalençon dragueur ?

Pour autant, Pierre-Jean Chalençon ne ferme pas la porte aux rencontres. Mais est-il dragueur ? « Avant non. Maintenant, j’ose, je me suis affirmé. Moi quand on me drague, je me ferme comme une huître. J’ai la trouille de me faire alpaguer par des gens intéressés ou des obsédés. » a conclu le fan de l’empereur Napoléon. Etant un coeur à prendre, l’homme a confié être devenu très chaste car il manque toutefois de temps pour rencontrer l’âme soeur.

 

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/photo-pierre-jean-chalencon-amoureux-il-presente-son-nouveau-compagnon_452571

PHOTO – Pierre-Jean Chalençon amoureux : il présente son nouveau compagnon

 

« L’amour de ma vie »

Anaïs MOINE | jeudi 30 juillet 2020 à 13h20 – Mis à jour le jeudi 30 juillet 2020 à 16h06

Après une année des plus éprouvantes, Pierre-Jean Chalençon a retrouvé le sourire. Sur Instagram, le collectionneur a présenté ce mercredi 29 juillet son nouveau compagnon, Dragan, qu’il n’hésite pas à qualifier d’ »amour de sa vie ».

 

Pierre-Jean Chalençon n’a pas été épargné cette année. Évincé d’Affaire conclue, l’émission qui l’avait rendu célèbre, le complice de Julien Cohen a également été confronté au décès de nombreux proches, parmi lesquels son père, le chanteur Christophe, ou plus récemment, la princesse rock’n'roll Hermine de Clermont-Tonnerre. Des moments particulièrement difficiles pendant lesquels le collectionneur a pu compter sur le soutien de son nouveau compagnon, Dragan, qu’il a tenu à présenter ce mercredi 30 juillet sur Instagram.

Tout sourire, Pierre-Jean Chalençon a pris la pose aux côtés de celui qu’il présente comme « l’amour de sa vie« . Un cliché qui a ravi ses fans, rassurés de voir que l’antiquaire goûte finalement aux plaisirs de la vie à deux après avoir entretenu une relation « tumultueuse » avec un homme marié pendant plus de vingt ans.

« J’en prends plein la gueule en ce moment »

« On ne peut pas être heureux en tout dans la vie« , confiait-il en septembre dernier dans Télé-Loisirs à propos de cette romance, et de poursuivre, « Je suis très amoureux d’une personne depuis plus de 20 ans. Après, c’est jamais évident quand c’est deux personnes du même sexe, et qu’un des deux a des enfants ». Une relation qui aurait pris fin subitement en avril dernier, comme il l’a expliqué sur Instagram. « Croyez-moi j’en prends plein la gueule en ce moment… Là dernière du moment… le coup de couteau au cœur de l’homme que j’aime depuis 20 ans… assumer sa vie n’est pas à la portée de tous… carpe diem… » Un mal pour un bien puisque le féru de Napoléon a semble-t-il trouvé la perle rare !

Crédits photos : Christophe Aubert via Bestimage

 

https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/on-est-tres-mal-payes-les-revelations-de-pierre-jean-chalencon-sur-affaire-conclue-2101154

« On est très mal payés ! » : les révélations de Pierre-Jean Chalençon sur « Affaire Conclue »

 

le 24 septembre 2020 à 1h11

"On est très mal payés !" : les révélations de Pierre-Jean Chalençon sur "Affaire Conclue"

FEMME ACTUELLE – « On est très mal payés » : les révélations de Pierre-Jean Chalençon sur « Affaire Conclue »

Dans Le Jarry Show, émission diffusée sur la chaîne Youtube de Jarry, Pierre-Jean Chalençon a déclaré ouvertement qu’il n’était pas bien payé dans Affaire Conclue et expliqué pourquoi l’émission ne l’avait pas enrichi.

Décidément, l’ancien chroniqueur de France 2 ne s’arrête plus. Dans l’émission Le Jarry show, diffusé sur la chaîne Youtube de Jarry, Pierre-Jean Chalençon a fait des révélations inédites sur son salaire versé par France Télévisions pour Affaire conclue. Quelques jours après avoir été évincé de l’émission phare de Sophie Davant, il semblerait que le grand ami de Julien Cohen en ait encore gros sur la patate. Il faut dire que son départ brutal a surpris un grand nombre de téléspectateurs ! Depuis, l’antiquaire collectionneur n’hésite pas à tirer à balles réelles par médias interposés, allant même jusqu’à fustiger son ancienne camarade d’enchères, Caroline Margeridon. Mais pour l’heure, Pierre-Jean Chalençon a préféré s’en prendre… au porte-monnaie !

« Non, non. On est mal payés ! Très mal payés. »

« J’ai pris des crédits et donc je paye car je ne suis pas milliardaire ! Ce n’est pas France Télévisions qui m’a fait m’enrichir. Ça se saurait », a-t-il balancé à Jarry au moment de faire le point sur sa situation. Choqué par de tels propos, l’humoriste a rebondi : « Oh ! Vous êtes bien payés quand même ! » Ce à quoi Pierre-Jean Chalençon a répondu d’un air mesquin : « Non, non. On est mal payés ! Très mal payés. Il fallait acheter les objets avec ton argent, ce n’est pas une escroquerie cette émission, tu dois vraiment acheter avec ton argent ! », a-t-il expliqué, face à Jarry halluciné. Mais ce n’est pas tout.

Pierre-Jean Chalençon, qui a dû faire face à quelques problèmes financiers, a tenté d’expliquer pourquoi l’émission ne lui avait pas fait gagner tant d’argent que ça : « Quand on t’amène des objets à 8.000 ou 10.000 euros alors qu’on t’en donne 2.500, excuse-moi mais non, on ne va jamais gagner d’argent avec cette émission. Rien de perdu. En plus, on paye des impôts dessus ! » Heureusement pour le chroniqueur, l’émission lui a permis de trouver des amis : « Dans la presse people, ils disent : ‘Tellement de complicité !’, mais en réalité, ils se détestent ! S’ils pouvaient mettre du cyanure dans le verre le matin » … Raté.

À lire aussi : Pierre-Jean Chalençon, amoureux, dévoile le visage de son compagnon

Stacie Arena

 

https://www.leparisien.fr/societe/pierre-jean-chalencon-le-fou-de-l-empereur-28-11-2020-8411023.php

Le Parisien : Actualités en direct et info en continu

Pierre-Jean Chalençon, le fou de l’Empereur

 

Connu pour sa participation à l’émission «Affaire conclue», sur France 2, l’excentrique, voire incontrôlable, Pierre-Jean Chalençon est avant tout un collectionneur passionné par Napoléon, au point d’avoir acheté un hôtel particulier parisien pour y installer ses trésors.

 

 Pierre-Jean Chalençon, 50 ans, sous les dorures du palais Vivienne, un hôtel particulier situé dans le deuxième arrondisement de Paris, qu’il a acquis en 2015.

Pierre-Jean Chalençon, 50 ans, sous les dorures du palais Vivienne, un hôtel particulier situé dans le deuxième arrondisement de Paris, qu’il a acquis en 2015. LP/Arnaud Journois

Par Hubert Prolongeau
Le 28 novembre 2020 à 09h04

Se sent-il parfois seul comme ­l’Empereur sur sa dernière île? En ce matin de la mi-octobre, les beaux lambris du palais Vivienne, situé à un jet de pierre de la Bourse, dans le deuxième arrondissement de Paris, ont un air presque éteint. Le ciel est gris. La pluie tombe mollement. De longs cheveux frisés à la Polnareff, un visage poupin, un look habilement débraillé… Ce jour-là tout vêtu de rouge du gilet aux chaussures, en passant par le pantalon (déchiré, comme le veut la mode), un carré Hermès au cou, de grosses bagues aux doigts et un pin’s au nom de Michou à l’encolure, Pierre-Jean Chalençon, 50 ans, trône.

C’est son empire, sa Malmaison, qu’il espère ne pas voir se transformer en Sainte-Hélène pour cause de Covid 19. Il a acheté cet hôtel particulier du XVIIIe siècle en 2015 à un prix considérable – 6 millions d’euros, dit-on. Acquis en 1711 par un neveu de Colbert, abritant précédemment des bureaux de l’agence Publicis, l’immeuble, 500 mètres ­carrés de superficie et de 6 à 8 mètres de hauteur sous plafond, accueillait, jusqu’à l’arrivée de la pandémie, de nombreux événements.

«Quand on aime Napoléon, on a l’esprit ouvert»

Ici vit, dans un espace de 60 mètres carrés aménagé à l’étage, lui aussi débordant d’objets et de tableaux, celui qui intime en couverture de son dernier livre, sorti en mars chez Harper Collins : « Appelez-moi l’Empereur ! » Mégalomanie ? Identification, plutôt. Vocation, à coup sûr. Passion, définitivement. « Chez Napoléon Bonaparte, j’admire le self-made-man. Cet homme qui parlait mal le français est devenu, en 1804, le roi des rois, et a profondément transformé l’Europe. C’était un visionnaire ! Il nous a laissé le Code civil et une première tentative de monnaie européenne. Aujourd’hui, on essaie de dévaluer les gens qui ont fait notre pays. Napoléon est aussi le symbole de l’émigration. Quand on l’aime, on a l’esprit ouvert. »

S’il concède du bout des lèvres que l’homme a aussi été un autocrate, que la jeunesse de France a été décimée sur ses champs de bataille (« Mais il était en première ligne, pas à l’arrière, comme les généraux de la guerre de 1914 ! »), que l’état du pays en 1815 était effroyable, l’admiration l’emporte largement sur l’opprobre. Son historien favori n’est-il pas André Castelot, maître de l’anecdote, bien moins acerbe vis-à-vis de l’Empereur que ses confrères Emil Ludwig ou Louis Madelin ?

Un manuscrit au prix d’une Vespa

Cet impérial amour est né très tôt. « J’habitais à une dizaine de kilomètres de Paris, près de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), qui fut la villégiature campagnarde de la famille impériale, raconte Pierre-Jean Chalençon. Enfant, j’allais souvent, le week-end, visiter la résidence de Napoléon. » Il finira par nouer avec le conservateur une relation presque amicale. L’enfant, seul fils de divorcés de son entourage, est rêveur, solitaire. Il collectionne (déjà !) les timbres et les fèves. Chez ses grands-parents, à Mourmelon, dans la Marne, il passe des heures dans le grenier. Alors que ses amis rient des Dalton et de Milou, lui ingurgite des vieux exemplaires du magazine « Historia » et un livre pour enfants sur l’Empereur. « J’aimais tout chez lui, autant l’homme que l’époque qui l’entourait : les meubles, les habits, les draperies… »

 

Le collectionneur possède à la fois des œuvres représentant son idole, anciennes ou contemporaines, et des manuscrits rédigés ou signés de sa main. LP/Arnaud Journois
Le collectionneur possède à la fois des œuvres représentant son idole, anciennes ou contemporaines, et des manuscrits rédigés ou signés de sa main. LP/Arnaud Journois  

 

On est en 1987, il a 17 ans. Son père, journaliste à Europe 1 puis fondateur d’une agence de presse spécialisée dans l’agroalimentaire, lui offre une Vespa. Une belle, toute rouge. Un jour, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) – autre cité de pouvoir, mais royal cette fois-ci –, il tombe sur un petit magasin, discret, où un amateur vend des timbres de collection, des éditions originales et quelques vieux papiers. Quand d’autres marqueraient une pause devant une pile reliée de Playboy, Chalençon s’arrête sur une lettre de Napoléon. Il se sent appelé, comme si cette missive n’était là que pour lui. Il en demande aussitôt le prix. « C’est 6 000 francs ! » lâche le marchand.

Un montant faramineux (environ 1500 euros aujourd’hui), mais la passion, si elle a un coût, n’a pas de prix. Comment trouver l’argent ? En rentrant, il voit sa belle Vespa. Au diable la fidélité ! S’il doit être inconstant, ce sera pour les mots de l’Empereur. Il revend le scooter flambant neuf à un copain de sa sœur, n’en demande que les 6 000 francs nécessaires et, avec cette cagnotte, achète la lettre. Trente-cinq ans après, il possède toujours la missive, et jure qu’il ne s’en séparera pas.

Un auguste bidet côtoie une statue dorée

« L’Histoire m’a passionné, mais j’étais un élève médiocre. J’ai voulu la sentir autrement, par un contact charnel, et pas seulement intellectuel. Ma passion pour les objets est née de là. » Si, au début, le jeune homme se contente de manuscrits, il rêve de tenir entre ses mains quelque chose que le grand homme a lui-même touché. Plaisir étourdissant. Aujourd’hui, des statues et des tableaux représentant le personnage tant admiré ornent les grandes salles du palais Vivienne : la copie d’une toile d’Antoine-Jean Gros, des dessins modernes, un portrait de Napoléon III – lui aussi sous-estimé, d’après Chalençon…

Le bric-à-brac est joyeux, mêle contemporain et ancien. Une statue en résine dorée, réalisée récemment par l’artiste cubain José Villa Soberon, est appuyée à la cheminée. A ses pieds, le bidet qui contempla l’impérial fessier. Dans une vitrine, de très nombreux bibelots, dont la tabatière utilisée par Napoléon à Sainte-Hélène, sa légion d’honneur, la montre de sa jeune sœur Caroline… Le maître des lieux porte lui-même souvent au doigt une chevalière en diamants ayant appartenu à son idole.

 

La statue dorée de Napoléon, signée du Cubain José Villa Soberon, semble veiller sur le bidet de l’Empereur, dissimulé dans un très chic petit meuble en acajou. LP/Arnaud Journois
La statue dorée de Napoléon, signée du Cubain José Villa Soberon, semble veiller sur le bidet de l’Empereur, dissimulé dans un très chic petit meuble en acajou. LP/Arnaud Journois  

 

Alors qu’il fait son service militaire comme marin sur la « Jeanne d’Arc », il achète avec sa solde un livre de poste du souverain, récupère plusieurs ouvrages du château de Malmaison… Les maisons de ventes, souvent accommodantes avec lui, lui assurent la primauté sur un objet alors qu’il n’a pas l’argent pour le payer sur-le-champ et leur demande des délais plus longs que d’autres.

Sa pièce préférée ? Le premier testament de Napoléon, rendu caduc par celui qu’il dicta ultérieurement à Sainte-Hélène. De passage chez Christie’s, Chalençon le découvre dans un catalogue, et n’en croit pas ses yeux. Il casse son prêt étudiant (mettant ainsi un terme aux études prévues) et achète le manuscrit, dont personne n’a perçu la valeur, l’obtenant au plus bas prix des enchères. Aujourd’hui, il rêverait de dégoter l’une des redingotes du conquérant. Il prête aussi beaucoup aux musées.

Une passion vécue au-delà des frontières

Cette chasse aux souvenirs napoléoniens l’a mené loin. Notamment grâce aux deux bonnes fées qui se sont penchées sur son berceau, et qui furent à la fois des amis et des cartes de visite : le compositeur Jean-Jacques Debout, rencontré par l’intermédiaire de son père et qui lui a fourni ses premiers contacts et, surtout, Charles Trenet, le proche qui a le plus compté pour lui (« En tout bien tout honneur, assure-t-il tout de suite, le sexe n’intéressait pas Charles »), et le seul dont le portrait soit présent dans ses salons. Une amitié très profonde les a liés jusqu’à la mort du chanteur, qui a sans doute été pour Pierre-Jean un père de substitution quand les relations avec le sien se sont dégradées.

Au début des années 1990, le « Frenchie » est serveur à New York, soûlant ses camarades avec des anecdotes impériales. Il arrive, grâce à son réseau, à rencontrer le photographe Roger Prigent, vivant lui aussi dans des meubles Empire. Il travaille un temps pour lui dans ses boutiques Malmaison Antiques, puis monte une exposition à Melbourne, en Australie. Quinze ans d’achats et de quêtes sont là. Il a 29 ans, le cœur qui tremble. L’événement attire 15000 visiteurs. Un succès !

Faire le vide pour renouveler son catalogue

Mais une mauvaise affaire financière, qui contraint son mécène, le milliardaire Michael Krüger, à mettre fin à l’aventure. Pierre-Jean Chalençon la réitérera quand même à de nombreuses reprises, aux Etats-Unis et au Canada. Mais le plus beau de ses périples, c’est à plus de 7000 kilomètres de Paris, en plein océan Atlantique, sur la mythique île Sainte-Hélène, qu’il l’effectue. Là où Napoléon a fini sa vie, et où Chalençon s’est rendu trois fois – il y a même été fait chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, en 2007.

Comme tout acheteur, il lui faut aussi faire le vide pour renouveler son catalogue. « Un collectionneur vend pour mieux acheter. Une collection est faite pour évoluer, pas pour rester figée », estime-t-il. De 2006 à 2011, il cède la plupart de ses manuscrits… mais conserve notamment le testament et deux lettres écrites à Sainte-Hélène. « Près de 85 % des objets achetés en France partent à l’étranger. Nous sommes pillés par les fonds d’investissement », regrette celui qui considère que ces acquisitions devraient servir de contribution à la défense du patrimoine, et se lamente de ce que l’anneau du sacre, comme la feuille de la couronne de Napoléon, soient partis en Chine.

Epinglé notamment avec Dieudonné

Pour lui, l’année 2020 aura été houleuse. Ses amis sont toujours là : Sophie Davant, Nelson Monfort, Jean-Luc Reichmann … mais il a multiplié les algarades et les imprudences. Après avoir présenté des vœux de Noël en compagnie de l’ancien numéro 2 du Front national Florian Philippot, il menace Line Renaud sur Twitter, et se fait accuser d’« imposture » par le compagnon de Michou, dont il affirme avoir été très proche. En juin dernier, il a dû quitter l’émission d’enchères « Affaire conclue », sur France 2, à cause de photos circulant sur les réseaux sociaux le montrant aux côtés de Dieudonné lors de l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen, en 2018 – pleurer chez Morandini en jurant qu’il n’est pas antisémite n’aura pas suffi.

LIRE AUSSI > France 2 : Pierre-Jean Chalençon quitte «Affaire conclue»

Le Covid 19 fait par ailleurs chuter dramatiquement le chiffre d’affaires du palais Vivienne. « J’ai vingt ans de remboursement sur le dos, j’ai pris perpète. » Dès que cela sera possible, il relancera les visites, proposées entre 30 et 60 euros par personne (champagne ou non, c’est en option), et compte y installer un studio de télévision. Bref, il s’adapte. Il pense au théâtre, donne des conférences… Et il pourrait aussi revenir sur France 2. On craignait Waterloo, ce n’aura été que l’île d’Elbe.

 

https://www.voici.fr/news-people/actu-people/pierre-jean-chalencon-en-difficulte-financiere-comment-il-compte-renflouer-ses-caisses-692253

Une idée originale

Pierre-Jean Chalençon en difficulté financière : comment il compte renflouer ses caisses

 

28/11/2020 à 12h32  | par Myriam Guyard | Crédits photos : Domine Jerome/ABACA

Voir les photos de Pierre-Jean Chalençon

Comme pour beaucoup de Français, les affaires de Pierre-Jean Chalençon souffrent de la crise sanitaire du coronavirus. Mais loin de s’avouer vaincu, l’ex-acheteur d’Affaire Conclue fourmille de projets. Dont un particulièrement étonnant.

Qu’on l’aime ou pas, Pierre-Jean Chalençon est toujours là où on ne l’attend pas. Après avoir fait les beaux jours de l’émission Affaire Conclue sur France 2, ce passionné de Napoléon Bonaparte a été dirigé vers la porte de sortie. Il faut dire que le personnage divise. S’il fait preuve d’un franc-parler corrosif, Pierre-Jean Chalençon dépasse bien souvent les limites de la bienséance. Et gare à ceux qui se mettent sur son chemin. Sur les réseaux sociaux, le célèbre collectionneur s’entête à répondre à ses détracteurs, et même à ceux que personne n’avait vu venir. En juin dernier, Line Renaud avait d’ailleurs goûté bien malgré elle aux foudres de Pierre-Jean Chalençon, pas du tout emballé par le personnage. Et quand il ne s’en prend pas à ses anciens camarades d’antenne, l’acheteur file des jours beaucoup plus paisibles entre les murs de son Palais Vivienne. C’est dans cet hôtel particulier du XVIIIe siècle, acheté en 2015 pour une somme mirobolante, que Pierre-Jean Chalençon laisse libre court à sa dévorante passion pour Napoléon Bonaparte.

« J’ai pris perpète »

En bon businessman, l’ami de Sophie Davant a très vite su tirer profit de cette jolie acquisition, comme c’est le cas pour d’autres objets de son immense collection. Depuis plusieurs années, Pierre-Jean Chalençon organise des visites privées de son Palais Vivienne. Mais ça, c’était avant. Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, le monde de la culture est en souffrance. En mai dernier, Pierre-Jean Chalençon s’était d’ailleurs confié sur la situation alarmante : « C’est pas évident parce que je ne suis pas salarié de France 2, donc pas d’argent de ce côté. Le Palais Vivienne était fermé, donc pas de visites. C’est important que le gouvernement pense aux gens qui ne sont pas des salariés, il faut penser à ces gens-là. (…) Ma mère est une femme très généreuse et elle m’a fait un virement ».

Mais ça ne suffit pas. « J’ai vingt ans de remboursement sur le dos, j’ai pris perpète » a-t-il confié dans un entretien accordé au Parisien. Alors, pour sortir la tête de l’eau, Pierre-Jean Chalençon pense déjà à l’après-crise, notamment avec une idée surprenante : l’installation d’un « studio de télévision » entre les murs du Palais Vivienne ! Reste à savoir ce qui s’y jouera, mais avec Pierre-Jean Chalençon, tout est possible…

 

A Vienne, un terroriste d’origine albanaise

Le Monde a un peu de mal à le dire clairement, mais les journaux étrangers n’ont pas ses pudeurs…

On rappelle ici, d’une part, que des Albanais avaient armé le terroriste tunisien de Nice pour le 14 juillet 2016, et d’autre part, que la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest et ses divers complices entretiennent depuis très longtemps d’excellentes relations avec la mafia albanaise, tout comme d’ailleurs avec les Tchétchènes en délicatesse avec les autorités russes (attentat de Conflans-Sainte-Honorine).

Si besoin était, je rappelle tout le cirque organisé à la Marie de Brest en mars 2016 pour ses protégés albanais par l’élue EELV provenant en fait des rangs de la LCR Julie Le Goïc, ainsi que ses « moqueries » de la même année au sujet du père Jacques Hamel, à peine celui-ci venait-il d’être assassiné dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/05/21/brest-regain-de-violences-de-lextreme-gauche-depuis-le-8-mars-2016/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/07/30/fausse-rousse-et-vraie-connasse-julie-le-goic-recolte-ce-quelle-a-seme/

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/08/03/julie-le-goic-est-elle-aussi-folle-que-son-associe-cyprien-luraghi/

Le journaliste Alexandre Hervaud, depuis licencié de Libération pour son activité de « loleur », s’était aussi fait remarquer à cette dernière occasion :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/09/alexandre-hervaud-fait-des-blagues-sur-twitter/

Certains ou certaines vont encore se plaindre que l’on puisse les associer à des terroristes ou les y assimiler, mais on ne les voit toujours pas s’en désolidariser…

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/03/autriche-ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-terroriste-a-vienne-qui-a-fait-au-moins-quatre-morts_6058342_3210.html

Le point sur l’attaque terroriste de Vienne : bilan des victimes, revendication de l’EI et profil du tueur

 

Quatre personnes ont été tuées dans cet attentat, et quinze autres blessées, dont trois restent dans un état critique. L’Autriche a décrété trois jours de deuil national.

Le Monde avec AFP Publié hier à 16h45, mis à jour hier à 20h31

 

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz (à droite), et le président Alexander van der Bellen déposent une couronne lors d’une cérémonie d’hommage aux victimes, à Vienne, mardi 3 novembre 2020.
Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz (à droite), et le président Alexander van der Bellen déposent une couronne lors d’une cérémonie d’hommage aux victimes, à Vienne, mardi 3 novembre 2020. Matthias Schrader / AP

 

L’Autriche était sous le choc au lendemain de l’attaque qui s’est déroulée, lundi 2 novembre, dans la soirée en plein cœur de la capitale, Vienne, près d’une importante synagogue et de l’Opéra. Selon un bilan encore provisoire, quatre personnes ont été tuées et quinze autres ont été hospitalisées, dont trois dans un état critique, dans cet attentat que le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a qualifié de « terroriste ».

Le pays a décrété trois jours de deuil national. Mardi, les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments publics partout à travers le pays et une minute de silence observée à midi, tandis que les cloches des églises sonnaient. Le chef du gouvernement, le président Alexander Van der Bellen et d’autres hauts responsables ont participé à une cérémonie en hommage aux victimes.

Lire le récit : Fusillades à Vienne, en Autriche : l’assaillant tué était un « sympathisant de l’Etat islamique »
  • L’assaillant avait tenté de rejoindre la Syrie

Mardi, des éléments ont commencé à filtrer sur l’identité du principal auteur de l’attentat, abattu lundi soir par les forces de l’ordre. Né à Mödling, au sud de Vienne, l’assaillant, âgé de 20 ans, avait été condamné en avril 2019 à vingt-deux mois de prison pour avoir voulu rejoindre la Syrie. Il avait été libéré de manière anticipée, ayant réussi à « tromper » le programme de déradicalisation autrichien. La procédure a bien été respectée et des contacts réguliers pris avec les agents, a fait savoir la ministre de la justice, Alma Zadic.

Le jeune homme détenait également la nationalité de Macédoine du Nord, tout comme deux autres personnes dans le collimateur des enquêteurs. Environ 150 ressortissants de ce pays ont rejoint, entre 2012 et 2016, les rangs des islamistes pour combattre en Irak et en Syrie. Ils ont, pour la plupart, été recrutés au sein de la minorité albanaise musulmane de ce pays en majorité slave orthodoxe.

  • L’organisation Etat islamique revendique l’attentat

L’EI a, par ailleurs, revendiqué l’attentat mardi dans un communiqué publié sur ses chaînes Telegram. Dans un texte séparé, accompagné d’une photo de l’assaillant armé, l’agence de propagande Aamaq évoque « une attaque aux armes à feu menée hier [lundi] par un combattant de l’Etat islamique dans la ville de Vienne ». Elle a aussi publié une courte vidéo dans laquelle l’assaillant armé, seul face caméra, se filme en train de prêter allégeance au chef officiel de l’organisation jihadiste Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi.

  • Dix-huit perquisitions, quatorze interpellations

Les enquêteurs travaillent sur les lieux de l’attentat à Vienne, le 3 novembre 2020.
Les enquêteurs travaillent sur les lieux de l’attentat à Vienne, le 3 novembre 2020. JOE KLAMAR / AFP

 

Mardi, une grande partie du centre de la capitale était toujours bouclée. Sur les lieux de l’attentat, un imposant cordon de sécurité bouclait le périmètre de l’attaque, tandis que des membres de la police scientifique étaient déployés pour relever des indices. La police a également multiplié les opérations dans la journée, menant 18 perquisitions et procédant à 14 interpellations.

Contrairement aux premières déclarations des autorités, qui avaient lancé une chasse à l’homme pour retrouver d’autres suspects, l’homme de 20 ans a visiblement agi seul. Il n’y a pas de preuve, à ce stade, de l’existence d’un deuxième terroriste, a souligné M. Nehammer.

  • Deux Suisses arrêtés près de Zurich

Deux jeunes hommes suisses de 18 et 24 ans ont été arrêtés mardi près de Zurich, en lien avec la fusillade à Vienne. « Les deux hommes ont été arrêtés à Winterthur mardi après-midi en coordination avec les autorités autrichiennes », a indiqué la police cantonale de Zurich dans un communiqué. En 2017, l’imam éthiopien de la mosquée An-Nur, à Winterthour avait été mis en examen par la justice cantonale pour avoir appelé au meurtre de musulmans non pratiquants.

L’éventuel lien « entre les deux personnes arrêtées et le responsable présumé des attentats fait actuellement l’objet d’enquêtes et de recherches en cours par les autorités compétentes », a ajouté la police locale.

  • Quatre personnes tuées, quinze autres hospitalisées

Parmi les quatre victimes figurent un homme et une femme âgés, ainsi qu’un jeune passant et une serveuse, a précisé le chancelier Kurz. Quinze personnes restaient hospitalisées, dont trois dans un état critique, selon l’association hospitalière de Vienne.

Les riverains étaient encore sonnés, en oubliant même le confinement entré en vigueur ce mardi pour lutter contre la seconde vague de la pandémie de Covid-19. Le rabbin de la communauté juive de Vienne, Schlomo Hofmeister, s’est dit « inquiet », craignant que l’attaque ait pu être liée à la synagogue. « Aucun indice ne le confirme, mais nous ne pouvons pas l’exclure », a-t-il confié. « Le bâtiment était fermé à ce moment de la journée et ce quartier est LE quartier animé de la ville. »

Il a assisté à la scène depuis la fenêtre de son appartement. « L’homme s’est dirigé en courant vers les clients des bars avec son arme, il a tiré des dizaines, peut-être même des centaines de salves », a-t-il témoigné. « Il faisait doux et c’était la veille du confinement, il a certainement profité de la situation pour faire un bain de sang. »

Des policiers et des soldats ont été mobilisés pour protéger les bâtiments importants de la capitale, et les enfants ont été dispensés d’école mardi. « Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens », a affirmé M. Kurz, alors que l’Autriche avait été jusqu’ici été relativement épargnée par la vague d’attentats islamistes survenue en Europe ces dernières années.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Attaque terroriste à Vienne : une recrudescence d’activités des groupes djihadistes en Europe
  • Afflux de réactions de solidarité

A Vienne, un terroriste d'origine albanaise dans AC ! Brest 4eb7c94_e614eb891d3e4349a6bd484b85de67b7-e614eb891d3e4349a6bd484b85de67b7-0
Matthias Schrader / AP

 

Cet attentat a suscité un afflux de réactions de solidarité, du président américain, Donald Trump, en passant par son homologue russe, Vladimir Poutine, et l’ensemble des dirigeants européens, d’Ursula von der Leyen à Emmanuel Macron ou Angela Merkel.

« L’Europe est en deuil. L’un des nôtres a été durement frappé par le terrorisme islamiste », a réagi Emmanuel Macron mardi matin sur Twitter, ajoutant que la France « se tient aux côtés de l’Autriche ». Le chef de l’Etat français s’est rendu dans la journée à l’ambassade d’Autriche pour apporter « son soutien inconditionnel au peuple autrichien » et appeler à une réponse européenne contre « des ennemis qui s’attaquent à ce qu’est l’Europe ».

« Nous ferons tout, en Européens, pour nous tenir ensemble, combattre ce fléau qu’est le terrorisme et, ensemble, avancer sans rien céder d’aucune de nos valeurs », a-t-il déclaré, après avoir signé le registre de condoléances.

A l’Assemblée nationale, les députés et les membres du gouvernement, debout, ont observé mardi après-midi une minute de silence pour exprimer leur « solidarité » et leur « profonde compassion au peuple autrichien ». « Le terrorisme islamiste a frappé l’Autriche. Nos pensées vont aux victimes de cette attaque abjecte, barbare, guidée par un fanatisme aveugle dans un pays européen ami », a souligné le président de l’Assemblée, Richard Ferrand (La République en marche, LRM).

Le Monde avec AFP

 

 

https://www.bfmtv.com/international/attaque-a-vienne-le-profil-de-l-assaillant-abattu-par-les-policiers-se-precise_AV-202011030188.html

Attaque à Vienne: le profil de l’assaillant abattu par les policiers se précise

Robin Verner

Robin Verner

Le 03/11/2020 à 13:04

Au lendemain de l’attentat qui a tué au moins quatre personnes à Vienne, le profil du terroriste abattu par la police se précise ce mardi.

Beaucoup d’éléments restent à éclaircir après l’attaque terroriste qui a fait quatre morts lundi soir à Vienne. Les policiers cherchent toujours à établir avec précision le nombre d’assaillants, à savoir si certains d’entre eux ont pu leur échapper. La police a en revanche abattu durant la nuit l’un des terroristes. Et le profil de ce dernier se précise ce mardi.

Selon les premiers éléments de l’enquête, divulgués dans la matinée par les autorités, les enquêteurs ont pu pénétrer dans son logement et ont examiné son matériel informatique. Ils y ont trouvé une vidéo d’allégeance à l’organisation jihadiste Daesh.

Connu des services de renseignement

Karl Nehammer, ministre de l’Intérieur autrichien, en a dit davantage auprès de l’agence d’information APA. L’assassin était âgé de 20 ans et était de nationalité autrichienne.

Il a toutefois relevé qu’il était orginaire de Macédoine du Nord. L’hebdomadaire viennois Falter a cependant apporté une nuance: selon eux, le terroriste était d’origine albanaise, ses parents n’ayant fait qu’un séjour en Macédoine du Nord.

Plus important, l’homme était connu des services de renseignement autrichiens. Il avait tenté de rejoindre la Syrie, au sein d’un réseau comptant plusieurs dizaines d’islamistes, et avait été pris, arrêté et condamné en 2019, avant de pouvoir sortir de prison de manière anticipée. Selon Karl Nehammer, l’assaillant a réussi à « tromper » le programme de déradicalisation et ceux qui étaient chargés de son suivi.

Robin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV

 

 

http://www.webdo.tn/2020/11/03/fusillade-a-vienne-lassaillant-un-islamiste-autrichien-dorigine-albanaise/#.X6KUL1BCfcs

Fusillade à Vienne : L’assaillant, un islamiste autrichien d’origine albanaise

Par

IB

-

Nov 3, 2020

 

vienne2 dans Attentats
CP : Reuters

 

L’identité de l’auteur de la fusillade survenue dans la soirée du lundi 2 novembre 2020 à Vienne est désormais connue.

Il s’agit de Kurtin S., un homme de 20 ans d’origine albanaise né et élevé à Vienne. Connu des services de renseignement, il était l’un des 90 islamistes autrichiens qui voulaient partir en Syrie, rapporte le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Falter Florian Klenk sur Twitter.

Six lieux de la capitale autrichienne Vienne ont été visés, dans la soirée du lundi 2octobre, par une attaque coordonnée.

Sur son compte Twitter, le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a condamné une « attaque terroriste répugnante ». « Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et lutterons résolument contre ces attaques par tous les moyens », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer, a déclaré mardi lors d’une conférence de presse que l’attaquant que la police avait abattu était un sympathisant de l’organisation terroriste Daech.

 

https://www.lesechos.fr/monde/europe/attaque-terroriste-a-vienne-leurope-sous-le-choc-1261558

Vienne : le groupe Etat islamique revendique l’attaque terroriste

 

La fusillade terroriste a fait lundi soir dans le centre de Vienne au moins cinq morts et 17 blessés et a immédiatement mobilisé la solidarité et la détermination des responsables européens. Une quinzaine de personnes, dont deux ressortissants suisses, ont été interpellées dans la journée.

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a dénoncé une « hideuse attaque terroriste ».

 

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a dénoncé une « hideuse attaque terroriste ». (Leonhard Foeger/REUTERS)

 

Par Ninon Renaud
Publié le 3 nov. 2020 à 12:19Mis à jour le 3 nov. 2020 à 19:11

 

La fusillade terroriste qui a fait lundi soir dans le centre de Vienne au moins cinq morts et 17 blessés dont 7 dans un état grave a provoqué une onde de choc en Europe. La capitale autrichienne, dont un tiers des habitants à des origines étrangères, faisait depuis près de 40 ans office sur le Vieux Continent d’îlot à l’abri du terrorisme : la dernière attaque sanglante remontait à 1981 lors d’un attentat perpétré par deux Palestiniens contre la synagogue près de laquelle ont commencé les tirs du nouvel attentat.

« Le terrorisme islamiste est notre ennemi commun », « le combat contre ces assassins et leurs instigateurs est notre combat commun », a réagi Angela Merkel depuis Berlin. Le chancelier autrichien Sebastian Kurz avait auparavant dénoncé une « hideuse attaque terroriste ».

Son ministre de l’Intérieur, Karl Nehammer, a de fait confirmé mardi matin que l’attaquant tué par la police était un sympathisant de l’organisation islamiste IS (Etat islamique) – le groupe a d’ailleurs revendiqué l’attaque dans un communiqué publié mardi soir sur la messagerie Telegram. Selon la presse autrichienne, ce Viennois d’origine albanaise aurait une vingtaine d’années et il aurait auparavant tenté de se rendre en Syrie.

Condamné en avril 2019 à 22 mois de prison pour avoir tenté de s’enrôler de s’enrôler au sein de l’Etat islamique, il a été libéré de manière anticipée et a réussi à « tromper » le programme de déradicalisation, a précisé plus tard ce mardi Karl Nehammer. La police, qui a procédé à 18 perquisitions et 14 arrestations dans son entourage, n’exclut pas qu’il ait été accompagné d’autres agresseurs. Deux ressortissants suisses ont également été interpellés dans l’après-midi, a indiqué la police cantonale de Zurich.

Rester unis face à la barbarie

L’attaque est intervenue dans un quartier connu pour ses nombreux cafés, où se pressaient les Viennois lundi soir à la veille du début du nouveau confinement entrant en vigueur ce mardi. Un signe pour Sebastian Kurz de la volonté de ses auteurs de diviser la population. « C’est une attaque contre notre société libre, contre nous tous », a-t-il prévenu lors d’une conférence de presse mardi. Une minute de silence a été organisée à midi dans toute l’Autriche et trois jours de deuil national ont été annoncés jusqu’à jeudi pour marquer l’unité du pays.

Ce que l’on sait de l’assaillant

Âgé d’une vingtaine d’années, l’assaillant est né à Moedling, au sud de Vienne, et est originaire de Macédoine du Nord,

Il avait été condamné en avril 2019 à 22 mois de prison pour avoir voulu rallier les rangs de l’EI mais il avait été libéré de manière anticipée.

Sur des photos postées sur les réseaux sociaux, on le voit arborer une barbe noire fournie, posant avec la Kalashnikov et la machette dont il allait se servir pour terroriser Vienne, lundi soir. En légende, des messages d’allégeance à l’Etat Islamique, selon le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer.

Selon Sebastian Kurz, la lutte n’est pas entre religions, c’est « une lutte entre la civilisation et la barbarie. Nos ennemis sont les extrémistes et les terroristes. Vous n’avez pas de place dans notre société », a martelé le chancelier autrichien, promettant de défendre les valeurs d’une société ouverte et de traquer les criminels par tous les moyens.

L’Europe solidaire et déterminée

Epicentre des récentes attaques terroristes, la France a par la voix de son président exprimé sa solidarité dans un tweet en allemand dès lundi soir. « Nous, Français, partageons le choc et la peine du peuple autrichien frappé ce soir par un attentat au coeur de sa capitale, Vienne. Après la France, c’est un pays ami qui est attaqué. C’est notre Europe. Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien », écrit Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat, qui s’est rendu ce mardi à l’ambassade d’Autriche, a appelé à une réponse européenne contre « des ennemis qui s’attaquent à ce qu’est l’Europe ».

Sa détermination a d’ailleurs été partagée par l’ensemble de la communauté européenne : « Il n’y a pas de place pour la haine et la violence dans notre maison européenne commune », a martelé le Premier ministre italien Giuseppe Conte sur Twitter, en italien et en allemand. « L’Europe condamne avec force cet acte lâche qui viole la vie et nos valeurs humaines », a tweeté à son tour le président du Conseil européen, Charles Michel. « L’Europe est totalement solidaire de l’Autriche. Nous sommes plus forts que la haine et la terreur », a renchéri Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

En Allemagne aussi, le danger du terrorisme islamiste reste inchangé.

horst seehoferMinistre allemand de l’Intérieur

Depuis la décapitation du professeur d’histoire-géographie en France , le Vieux Continent est sur le qui-vive. A la suite de l’attaque au couteau qui a fait 3 morts à la basilique Notre-Dame à Nice, le 29 octobre, le ministre allemand de l’Intérieur Seehofer avait exprimé sa préoccupation : « En Allemagne aussi, le danger du terrorisme islamiste reste inchangé », avait-il alors déclaré. L’attaque viennoise a d’ailleurs convaincu Berlin de renforcer ses contrôles à la frontière avec l’Autriche.

Ninon Renaud (Correspondante à Berlin)

Jean-Luc Mélenchon : des votes toujours défavorables…

… en dépit de l’intervention massive de ses supporters pour les relever quand les résultats sont trop mauvais (cas du sondage de Valeurs Actuelles il y a quelques jours).

Et l’avenir ne s’annonce pas rose…

 

https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/06/23/est-ce-le-role-de-melenchon-d-aller-rencontrer-les-salaries-de-general-electric-a-belfort

Vous pensez à 64% que rencontrer les salariés de General Electric ne relève pas du rôle de Mélenchon

 

Photo AFP /Sébastien BOZON
Photo AFP /Sébastien BOZON

 

Pensez-vous que le député des Bouches-du-Rhône est dans son rôle en allant rencontrer les salariés de General Electric à Belfort ? C’est la question que nous vous avons posé ce matin. Après 2045 votes, près de 64% des participants pensent que ce n’est pas le rôle de Jean-Luc Mélenchon d’aller à la rencontre des salariés de GE. Vous ne pouvez plus voter, mais tous les commentaires sont à lire ci-dessous.

 

Vous avez déjà voté.

Oui – 43 %

Non – 57 %

Total des votes : 2693

 

https://www.valeursactuelles.com/politique/sondage-jean-luc-melenchon-doit-il-quitter-la-france-insoumise-107949

[Sondage] Jean-Luc Mélenchon doit-il quitter la France insoumise ?

 

Par

/ Mercredi 12 juin 2019 à 15:51 5

Jean-Luc Mélenchon : des votes toujours défavorables... dans AC ! Brest

Jean-Luc Mélenchon, au soir des élections européennes. Le verdict des urnes est très dur pour son parti. Photo © NICOLAS MESSYASZ/SIPA

 

Assommé par son score aux européennes, de plus en plus contesté en interne, le leader de La France insoumise, envisage de prendre du recul.

Rien ne va plus chez La France insoumise. Fort des 19,6 % rassemblés au premier tour de l’élection présidentielle, le parti de Jean-Luc Mélenchon s’imaginait comme l’un des principaux opposants à la politique d’Emmanuel Macron. Le réveil a été brutal : avec 6,31 % des voix aux européennes, la liste LFI emmenée par Manon Aubry a réalisé un score à peine supérieur à celui des socialistes, qui lui permet tout juste d’envoyer des députés au Parlement européen.

« désaccords et alertes » sur la ligne politique

Depuis, rien ne va plus. Les désertions s’enchaînent : après le départ d’Andréa Kotarac, membre de l’équipe de Jean-Luc Mélenchon en 2017, qui avait annoncé pendant la campagne qu’il quittait le navire et appelait à voter Marine Le Pen, après celui de Thomas Guénolé, intellectuel et figure importante du parti, Charlotte Girard, ex-coordinatrice du programme de LFI, a claqué la porte à son tour ce week-end.

 

Dans le même temps, les critiques sont de plus en plus nombreuses en interne. Au lendemain de la défaite, la députée de Seine-Saint-Denis Clémentine Autain estimait que la « ligne politique » insoumise était en cause, tout en pointant le manque de démocratie en interne : « J’ai posé la question du pluralisme et de la démocratie interne il y a plus d’un an. Cela avait été très fraîchement accueilli à l’époque. On nous avait promis des changements à l’été, un meilleur fonctionnement de l’espace politique… Mais rien n’a été fait en ce sens », expliquait-elle dans les colonnes de L’Obs. Depuis, d’autres sont montés au créneau, comme Manon Le Breton, candidate sur la liste européenne, qui a regretté dans un tweet « les désaccords et alertes que j’ai exprimés en interne quant à la ligne adoptée ».

Jusqu’à présent, Jean-Luc Mélenchon a préféré garder le silence. Dans un billet paru sur son blog au lendemain de l’élection, il expliquait vouloir se prononcer sur « une suite pour notre chemin » après le 6 juin. « Et je dirai ce qu’il en sera pour moi », ajoutait-il encore, cryptique. Une semaine après la date fatidique, le silence est toujours de mise. Ce qui ne manque pas d’inquiéter son entourage. « Je ne sais pas ce qu’il va faire. Sa première tentation c’est de prendre du recul, comme il l’a annoncé. Mais jusqu’où ? Je n’en sais rien. Oui, Il pourrait jeter l’éponge », confie ainsi un proche à franceinfo, sous couvert d’anonymat. Pensez-vous que Jean-Luc Mélenchon doive se mettre en retrait de son parti ?

 

Jean-Luc Mélenchon doit-il quitter La France insoumise ?
Non
58%
1548 votes
Votre vote
Oui
42%
1132 votes
Total2679

 

https://www.valeursactuelles.com/politique/en-2022-61-des-electeurs-de-melenchon-pourraient-voter-le-pen-au-second-tour-107643

En 2022, 61% des électeurs de Mélenchon pourraient voter Le Pen au second tour

 

Par

/ Dimanche 2 juin 2019 à 17:17 9

 dans Attentats

Marine Le Pen. Photo © Jacques Witt/SIPA

 

Selon un sondage, une majorité d’entre eux se rabattraient vers Marine Le Pen en cas de duel avec Emmanuel Macron.

Une semaine après les élections européenne, un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio se projette déjà sur la prochaine élection présidentielle, dans trois ans. Selon ces résultats, Emmanuel Macron et Marine Le Pen arriveraient logiquement en tête au premier tour, et les voix de LFI se reporteraient majoritairement vers Marine Le Pen au second tour, lui permettant d’atteindre 43% des suffrages, contre 57% pour l’actuel président.

LREM et le RN en tête du premier tour, LR distancés

Si l’élection présidentielle devait avoir lieu dimanche prochain, Emmanuel Macron récolterait 30% des suffrages au premier tour, contre 28% pour Marine Le Pen. Loin, très loin devant Yannick Jadot, qui émargerait à 12%, Jean-Luc Mélenchon à 9% et Laurent Wauquiez, à seulement 8%. A eux deux, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se partageraient donc 58% des voix, contre 45% en 2017. Dans le détail, le sondage montre que le chef de l’Etat retrouverait les trois quarts de son électorat de 2017, mais aussi 40% des électeurs de François Fillon. Ainsi Emmanuel Macron ferait un bond de six points par rapport à 2017, contre sept points pour Marine Le Pen.

 

Vers un deuxième tour record pour le RN ?

Dans le cas d’un second tour Emmanuel Macron/Marine Le Pen, l’actuel président de la République serait réélu avec 57% des voix, mais il perdrait du terrain par rapport à 2017, où il avait été élu par 66% des voix. Au contraire Marine Le Pen, même battue, obtiendrait un score inédit de 43%, contre 34% en 2017. Ce haut score, la présidente du RN le devrait en partie… à La France insoumise, selon le JDD. En effet, toujours selon le sondage, 61% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon donneraient leur vote à Marine Le Pen en cas de deuxième tour contre Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon retomberait d’ailleurs à son socle minimum lors du premier tour de l’élection présidentielle, avec seulement 9% des suffrages contre 19,58% en 2017, selon les résultats. Il ferait en effet les frais de la défection de ses électeurs, qui seraient 26% à se tourner vers Yannick Jadot.

12345

Le Club des Jeunes |
Collectif citoyen de Monfla... |
JCM Consultant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Hug Lo
| Reelnew
| coachingmeteo